• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

eBulle

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • eBulle 27 février 2008 19:14

    Le débat dérive... la pauvreté dans le monde tout ca.

    Bon d’une, je pense que les hard discount comme les magasins de luxe, c’est le capitalisme. Eh oui, y a ceux qui ont de l’argent, et ceux qui en ont pas. C’est ca la vie, c’est la dedans qu’on est et qu’on sera toute notre vie. Alors qu’un abruti préfère laisser crever les gens par qu’ils sont pauvres, c’est déplorable. Puis il a rien compris à la situation : aujourd’hui, du fait de tous ces pays qui commencent à sérieusement se développer, nous, les pays les plus développés, nous sommes obligés de serrer la ceinture, c’est normal, et peu importe la manière. Et d’une

    De deux, je pense que certains l’ont remarqué, les circuits de distribution sont long, parfois très long. Et ca ca coute cher.

    De trois, je tiens à rejoindre l’actualité (bon c’est un peu hors sujet) : il y en a de plus en plus qui arguent que laisser les supermarchés fixer librement leur prix c’est la solution. Ben voyons. Ils cachent ou leur pognons ceux-la ? Laissons une poignée de distributeur mettre la main sur l’alimentation francaise et étouffer les autres. Ensuite, dès que l’agneau néozélandais pètera de travers, les prix exploseront sans pour autant qu’ils en aient quelque chose a faire, vu que eux ils distribuent toutet seront maitre sur les prix.

     



  • eBulle 27 février 2008 13:08

    @JCB

    Voilà une démarche de recrutement des stagiaires des plus honorables. Puisse tout le monde procéder de la sorte ! Malheureusement c’est pas systématique. Je fais le lien avec un article connexe, ou j’ai déjà laissé un commentaire :

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=36368

     

    Par contre, je comprends pas trop le soucis que tu as eu avec ton stagiaire qui a déjà travaillé, j’ai moi-même des amis qui ont été dans la même situation, mais ils n’ont eu aucun problème pour se faire recruter en stage... Cela dit, ils ne touchaient pas grand chose en stage. Or comme ta boite paye plus que les 30% du smic, elle est obligée de payer l’URSAFF et compagnie, donc si le candidat a déjà un dossier à l’URSAFF, cela signifie démarches & tout le tralala pour mettre a jour son dossier (comme cela serait fait pour quelqu’un recruté en CDD ou CDI...). Il est évident que ca serait plus simple de pas le payer plus que 30% du smic ou d’en prendre un autre dont il suffit de créer le dossier. Après il s’agit uniquement de paperasse & du temps a passer pour régler le problème... Ton administration m’a l’air bien frilleuse pour une grande boite ! Je dirais donc que ta conclusion des stages bien payés juste pour les riches est erronée : Il s’agit bien d’un soucis interne à ta boite et pas d’une législation mal foutue. La législation est compliquée mais si elle était plus simple, ca serait encore plus le bordel, et l’on constaterait encore plus de dérives !

     



  • eBulle 26 février 2008 15:19

    " Après, le nombre de stagiaires qui souhaitent un stage en entreprise est impressionnant, et forcément, c’est pas en obligeant les boites à les payer plein pot que ca résoudra le probème."

     

    Je voulais parler du problème de l’offre en stage qui doit être suffisante face à la demande ^^



  • eBulle 26 février 2008 14:14

    @ Vincent (le seul commentaire constructif) :

    "Ben pas tout à fait d’accord avec vous,"

    "le stagiaire par définition est là pour apprendre, il demande beaucoup d’attention de la part du tuteur."

    Il est nécessaire de lui porter de l’attention, mais de là a dire "beaucoup", j’en suis pas si sûr...

    "L’entrepreneur qui confie une tâche de salarié à un stagiaire, surtout en terme de responsabilités prend un très gros risque selon moi."

    Il prend pas un très gros risque, je ne le pense pas : quand on voit la taille du marché des stagiaires (obligés de faire un stage !), il a souvent beaucoup de choix, et il a le temps pour sélectionner celui qui lui conviendra le mieux. En termes de responsabilités, il faut lui porter de l’attention pour contrôler ce qu’il fait et bien le cadrer pmais faut pas non plus abuser !

    "La formation d’un stagiaire aux méthodes de l’entreprise prend du temps, aussi de plus en plus de stages (longs) servent de périodes d’essais pour les deux parties, employeurs et stagiaires."

    Je suis d’accord la dessus

    "Du côté employeur, c’est tout bénéf, cela permet de tester les capacités de votre éventuel futur employé."

    Oui enfin, c’est surtout tout bénèf car il le paie pas, donc si il fait du bon boulot banco, et sinon tchao ! Après, le stagiaire il est pris s’il y a une opportunité de développement, un départ, un job qui se crée, une mission qui se profile, mais est-ce vraiment courant de prendre un stagiaire juste pour éventuellement l’embaucher après ? C’est bien de le faire miroiter, il sera plus motivé, mais c’est pas tant le cas que ca. D’ailleurs pour un CDI par exemple, t’as la période d’essai de 3 mois reconductible 3 mois, ce qui nous en fait 6 soit la durée d’un stage. La seule différence : cette méthode est du foutage de geule, et en plus ca coute cher pour un résultat qui ne sera que sensiblement meilleur.

    "Du côté stagiaire, cela permet de valider un diplôme, la plus part du temps, de vérifier les conditions de travail de la société dans laquelle il ambitionne de commencer sa vie de travailleur actif."

    Du coté du stagiaire, c’est surtout obligatoire pour l’obtention du diplome ! Bien sûr ca permet d’avoir une vision du monde de l’entreprise, mais je pense personellement que le meilleur tramplin dans la vie, est de se poser pendant 1 ans dans une société (pas celle qu’on ambitionne) dès le premier job pour voir comment ca fonctionne. Après on a une vraie vision. Pendant le stage, on est obnubilé à bien faire pour espérer être embauché, et pour le fameux rapport de fin d’études qui vaut de l’or ! Et puis il y a beaucoup d’étudiants qui n’ont pas attendu le stage pour avoir un pied dans le monde du travail, je vous rappelle que ca coute cher les études !

    "Les stage type "photocopie" sont de moins en moins bien perçus et si vous, en temps qu’employeur avez le malheur d’en faire subir un à l’un de vos stagiaire, l’école qui vous a proposé ce stagiaire ne reviendra plus vers vous."

    Erreur ! le gars qu’a fait des photocopies pendant tout son stage qu’est ce qu’il a besoin ? Une bonne note dans son rapport. Y en a qui oseront dire au responsble des études qu’ils ont été pris pour des cons a faire les soufifres, mais de loin pas tous, de peur de la crédibilité du rapport, du moins c’est que j’ai constaté. Et puis le marché du stage est imense, beaucoup de gens n’ont pas de stage jusqu’à la dernière minute, et plutot que de grapiller sur les vacances de l’après stage ou de s’attirer les foudres de l’éducation, ils prennent les derniers stages qui trainent, en dépit des avertissements.

    "Il y a eu et il y aura encore des abus, mais de chaque coté."

    Oui il y a des abus, mais franchement pas très souvent du coté des stagiaires.

    "En conclusion, avant d’accepter un stage, le stagiaire doit vérifier que l’entreprise qui lui propose le stage a réellement besoin de lui, a une mission concrète et peut lui fournir un tuteur solide qui aura du temps à lui consacrer."

    Et c’est là le problème ! C’est un coté tout a fait aléatoire.

    "Si ces conditions ne sont pas validées le stagiaire à plutôt intérêt à aller voir dans une autre entreprise."

    Et ainsi sacrifier ses vacances ? Mon dieu !

    En fait, c’est surtout à l’école de lui proposer cela naturellement (l’étudiant est crédule et a surtout peur de se faire jeter sans son diplome !). Ca éviterai à terme les stages pourris proposés par certaines boites. Bien évidemment ca lui donnerai pas forcément une bonne image si le stagiaire se barre, mais bon, à choisir je pense que le but du stage est quand même de se former comme on le souhaite, surtout qu’en général le stage de fin d’études est déterminant pour lancer sa carrière. Après, le nombre de stagiaires qui souhaitent un stage en entreprise est impressionnant, et forcément, c’est pas en obligeant les boites à les payer plein pot que ca résoudra le probème. Par contre payer le smic, sans les charges sociales, ca c’est une solution (ou solution équivalente, qui va lui permettre de vivre correctement pendant la durée de son stage). Ca permet à l’employeur de proposer des stages pour des côuts inférieurs a un CDD ou intérim, avec des activités bien présentes (faut bien rentabiliser !). Après, rien n’empêche d’imposer le stagiaire s’il gagne trop (eh oh, ca reste un stage les gars quand même ! un stagiaire payé aussi bien qu’un employé doit payer les mêmes taxes, non ?), voire même pénaliser financièrement l’entreprise (que l’on obligerait à déclarer ses stagiaires) si elle en recrute beaucoup !



  • eBulle 22 février 2008 14:12

    "En fait, il est aussi choquant de voir les actionnaires garder pour eux de gros bénéfices en n’augmentant pas les salariés quand ça va bien que de voir des salariés garder pour eux leurs salaires en ne proposant pas aux actionnaires de les baisser quand ça va mal !"

    Moui c’est une facon de voir les choses. Cela dit, moi je vois bien plus choquant : les quelques actionnaires s’enrichissent parce qu’ils ont de l’argent. Les nombreux salariés vivent parce qu’il travaillent et n’ont pas d’argent. Il n’y en a pas un qui soit plus respectable que l’autre, puisque les deux sont nécessaires. Mais la différence de train de vie est significative, c’est la l’injustice.

    Enfin, je pense qu’il faut aussi relativiser. Un salarié touche de l’argent tous les mois, l’actionnaire une fois par ans.







Palmarès