• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

espoir

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • espoir 30 octobre 2008 12:48

    tout à fait d’accord, il serait temps que tous artistes confondus, sportifs et hauts revenus reviennent à un peu plus d’humilité. Qui leur permet d’avoir des revenus aussi substantiels, qui leur permet de se "pavaner" face à la caméra en crachant presque leur mépris de la france d’en bas (ici, pensons à tout ce qui n’est pas du nouveau milieu qu’ils se sont créés). J’en appelle à un boycott général : refusons d’aller au cinéma, au théâtre, au concert, refusons les émissions télé abrutissantes, refusons les discours verbeux et jamais suivis d’effets de notre gouvernement ou de l’opposition (gauche, vous avez dit gauche !!!!!!). Soyons enfin courageux. Oublions notre servilité et notre lâcheté. Unis, nous pouvons modifier le cours des événements. Pour ceux qui ne veulent pas réfléchir : lisez le meilleur des mondes" et pour les autres, relisez le. Nous progressons dans une dictature sans nom. Mais à qui la faute : à une majorité de français (et je n’en fais pas partie) qui admire les zidane, les bouquet, béart, et autres personnalités qui doivent rééllement bien se marrer dans le cadre confortable de leur existence. Alors, j’en appelle à tous les individus qui refusent d’analyser la situation de plus en plus inégalitaire, la "morgue dévergondée" de ceux qui régnent. Effectivement, chacun a sa place dans cette société : un chef d’entreprise a besoin d’exécutants, un homme politique a besoin d’électeurs, un sportif a besoin de spectateurs et un artiste a besoin d’acheteurs. Sans la plus large majorité des français assez stupides pour continuer à gober les discours démagogiques de tous ces parvenus, nous pourrions enfin aboutir à un monde plus juste. Et comme le dit si bien Jean Ziegler : un enfant qui meurt est un enfant assassiné.


  • espoir 27 octobre 2008 13:35

    formidable, soudain tout me semble beaucoup plus facile : il est merveilleux de pouvoir se dire qu’existe encore en ce monde absurde des individus sensés qui analysent parfaitement ce que pourrait être le devenir de notre société dans sa forme la plus acceptable. Merci encore de cette union de pensée, restons vigilants. Il faudrait que chaque citoyen prenne conscience des enjeux primordiaux qui vont devoir se mettre en place prochainement, faute de quoi ce sera "le meilleur des mondes" !!!!!


  • espoir 19 mai 2008 10:28

    Je connais plusieurs personnes qui ont réellement cru en 68, épris de justice, d’égalité et de solidarité. Ces personnes ont toujours refusé la société de consommation et le capitalisme outrancier. Ces personnes ont toujours refusé le luxe et le gachis de fric, ces personnes ont lutté pour un monde meilleur et exécrent la starisation, la déification scandaleuse qui entourent désormais nos "artistes". Il n’y a pas de supériorité de l’individu, il existe simplement des talents différents, qui s’expriment différemment. Et comme à l’époque, ces individus refusent le système de privilèges et de fraudes. Ils refusent tous ces détournements de fonds, l’hypocrisie grandissante et l’individualisme forcené. La seule valeur actuelle est : devenez célébre et riche, et vous serez considéré. Triste bilan. Mon slogan serait : REVEILLEZ VOUS REFUSEZ LES MIETTES DU SYSTEME qui, PLUS QUE JAMAIS ,VOUS MEPRISE. Je faisais partie des ces personnes et je n’ai JAMAIS RETOURNE MA VESTE.


  • espoir 17 mai 2008 12:19

    Vous dites que le risque, le danger font partie de l’existence. Tout à fait d’accord avec vous : nous sommes tous devenus bien trop prudents. Mais, et c’est essentiel : si vous faites du hors piste et que des problèmes surviennent, alors débrouillez vous seul : les secours sont très onéreux pour la société et ne sont, dans ce cas, aucunement légitimes. Alors, responsabilité à sens unique : uniquement à votre charge en cas de graves difficultés. Et nous ferons des économies non négligeables.







Palmarès