• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

gaebus

Belge , d’origien italienne, je vis en Belgique.
Né en 1951, je suis dessinateur industriel.
Je me classe comme humaniste et souhaite le bonheur de TOUS, car ainsi je serai sûr d’en faire partie.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 10 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • gaebus 15 mars 2008 22:27

    CES MEDIAS QUI TUENT LA DEMOCRATIE.

    Lorsque la fin justifie les moyens : tout le monde est perdant. Pas seulement la faute à ces médias qui tuent la démocratie, l’éducation,... et nous préparent un monde socialement impossible. Mais ils ont aussi une responsabilité sociétale.

    Lorsque l’ on ne peut pas faire mieux et que l’on veut se distinguer alors devons nous faire pire ?

    Exemple à ne pas suivre évidemment :
    Cachée très longtemps cette information parue enfin ce 6 mars 2008 sur le site de LCI, dont voici le lien et où vous pourrez lire la suite du texte après ce lien :
    http://tf1.lci.fr/infos/people/0,,3769451,00-carla-bruni-nue-continue-faire-recette-sur-papier-glace-.html
    "Le magazine britannique GQ publie des photos dénudées de Carla Sarkozy, quelques jours avant la visite du couple présidentiel à la reine Elizabeth.
    Parmi ceux-ci, le cliché de Carla Bruni, posant nue avec des cuissardes, déjà vu dans le magazine espagnol DT, en février.
    Ludmilla INTRAVAIA - le 06/03/2008 - 17h33"


    Dans le magazine DT de février 2008 (Espagne) le titre du sujet sur Carla Bruni, posant nue, en français est le suivant : "VIVE LA REPUBLIQUE" et il se trouve en double page numérotées 18 et 19.

    Quelle république est-on en train de nous construire à l’Elysée ?

    Et ça continue, mon impression actuelle c’est que, soit certains journalistes sont de connivence soit il ne connaissent pas suffisamment leur sujet ou encore devraient se spécialiser davantage.
    Tous ceux qui, trop faibles pour rivaliser sur le plan Politique, inondent leurs argumentations et convictions personnelles en monologue face aux caméras. Ils ne sont contredits par aucun interlocuteur.
    En dénigrement populiste, je ne citerai qu’un cas flagrant à mes yeux, celui de Madame Catherine Nay avec des propos très tendancieux et non argumentés sur Madame Ségolène Royal lors d’une émission du 28/02/2008 sur la chaîne Canal+ dans l’émission "Le grand journal".
    Aucune contradiction et aucun soutien présent pour défendre la personne incriminée.

    Il y aurait le risque de démentir des mensonges, voyez donc !

    A ce sujet je me dois de signaler l’émission sur France2 : "Revu et corrigé" animée par Paul Amar et la citer en exemple de professionnalisme. Emission où il y a toujours aux moins les deux "antagonistes".

    N’attendons pas que cette gangrène se propage au delà des proportions où nous ne pourrions plus l’arrêter : il faut agir fort vite et en dose suffisante sans quoi, la démocratie par son obscurantisme, serait en régression.
    Dénigrer, fausser la réalité, ne pas tout dire, c’est tromper l’électeur dans son jugement :

    Il ne peut y avoir de bonne démocratie sans vérité.
    Il n’y aurait pas plus de Ségolène Royal si l’on ne décrivait Ségolène Royal, qu’il n’y aurait de Nicolas Sarkozy si l’on ne décrivait Nicolas Sarkozy.
    Et aujourd’hui, comme l’indique un tout récent sondage du Journal Marianne, si l’on votait de nouveau pour la présidentielle : Royal l’emporterait avec 51% des voix, sans doute aussi parce que les médias sont moins partisans qu’ils ne l’ont été pendant les élections.
    Je n’en veux pour preuve cette grande radio (RTL, pour ne pas la citer) qui annonçait le couple présidentiel de l’époque, comme "un couple modèle" (de recomposition).
    Lors des présidentielles, le journal Marianne, avait été un des rares à présenter "le vrai visage de Monsieur Sarkozy". Non il n’était pas le seul à le connaître, moi-même en avais deviné les contours par des recherches élémentaires.
    Mais beaucoup de médias, pour diverses raisons, ont préféré croire Nicolas Sarkozy lors de son meeting d’investiture lorsqu’il lui a suffit de dire : "j’ai changé". On y a même entendu Monsieur Jupé parler de 150.000 participants, alors que tout au plus il y en eut 30.000.

    Pour conclure, et à tout seigneur tout honneur, si nous avons confiance et faisons confiances aux autre et à Ségolène Royal, à qui nous devons pour le moins une revanche, la lumière rejaillira à une vitesse qu’elle seule (la lumière) puisse nous ramener à un passé que nous pourrons corriger.

    Le livre de Ségolène Royal où elle relate sa vision des présidentielles de 2007 et intitulé : " Ma plus belle histoire, C’EST VOUS " aux éditions Grasset, apportera d’autres éléments vérifiés de dérives à éviter pour une VRAIE DEMOCRATIE.
    Gaetano Buscemi
     



  • gaebus 11 mars 2008 06:25

    DONATE NOW

    Le lien :

    http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=participer_adherer

    DONATE NOW : l’indispensable soutien financier.

    Aujourd’hui, il ne peut plus y avoir de victoire électorale sans moyens financiers :

    Il faut oser le dire, le demander et constituer un trésor de guerre.

    Il faut inviter tous ceux qui veulent soutenir Ségolène Royal et participer à ses prochaines victoires ,d’abord en militant, mais en plus si possible en versant généreusement de l’argent afin de constituer le trésor de guerre indispensable.

    Je pense sentir qu’il y a une certaine frilosité en France de lever des fonds, mais le pragmatisme n’est pas le monopole des américains et la réalité est la même pour tous.

    Nous devons donner généreusement à Désir d’Avenir, car comme beaucoup l’ont déjà dit, ici, le match risque d’être rude et nous devons être forts.

    Il ne s’agit pas de prendre pour soi seul ce message, mais de faire participer un maximum de personnes qui parfois n’attende que la demande pour se rendrent utiles et se sentir intégrées.

    Je crains que la sensibilité sociale de Ségolène Royal ne la freine à une telle demande. Une de ses rares “faiblesses” serait qu’elle permette cette entreprise à tous ses sympathisants.
    Par contre je suis persuadé que si elle a une “faiblesse” à la demande de fonds indispensables, son éthique saura nous dire d’arrêter de verser de l’argent quand l’objectif sera atteint.

    Le soutien financier est indispensable à la victoire : DONATE NOW.

    N.B. : ce post peut être copié à volonté tel quel ou modifié.





  • gaebus 9 mars 2008 10:32

    Vers quelle république va la France ?

    Sur le site de LCI, dont voici le lien vous pourrez lire la suite du texte ci après :

    tf1.lci.fr/infos/people/0,,3769451,00-carla-bruni-nue-continue-faire-recette-sur-papier-glace-.html

    "Le magazine britannique GQ publie des photos dénudées de Carla Sarkozy, quelques jours avant la visite du couple présidentiel à la reine Elizabeth.

    Parmi ceux-ci, le cliché de Carla Bruni, posant nue avec des cuissardes, déjà vu dans le magazine espagnol DT, en février.

    Ludmilla INTRAVAIA - le 06/03/2008 - 17h33"

    --------------

    Dans le magazine DT (Espagne) le titre du sujet sur Carla Bruni en français est le suivant : " VIVE LA REPUBLIQUE" se trouve sur la double page numérotées 18 et 19.

    Quelle république est-on en train de nous construire à l’Elysée ?

     

     



  • gaebus 9 mars 2008 10:29

    tf1.lci.fr/infos/people/0,,3769451,00-carla-bruni-nue-continue-faire-recette-sur-papier-glace-.html Sur le site de LCI, dont voici le lien vous pourrez lire la suite du texte ci après :

     

    "Le magazine britannique GQ publie des photos dénudées de Carla Sarkozy, quelques jours avant la visite du couple présidentiel à la reine Elizabeth.

    Parmi ceux-ci, le cliché de Carla Bruni, posant nue avec des cuissardes, déjà vu dans le magazine espagnol DT, en février.

    Ludmilla INTRAVAIA - le 06/03/2008 - 17h33"

    --------------

    Dans le magazine DT (Espagne) le titre du sujet sur Carla Bruni en français est le suivant : " VIVE LA REPUBLIQUE" se trouve sur la double page numérotées 18 et 19.

    Quelle république est-on en train de nous construire à l’Elysée ?

     







Palmarès