• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

HORRI

HORRI

Je suis un agro-économiste enseignant à l’université de Tiaret (ALGERIE) et expert prés la cours de Tiaret. Je suis titulaire d’un diplome de Magistère en économie rurale-option économie de développement et représentant des universités de l’Ouest Algérien dans le projet Algero Espagnol XARXA VIVES. 

Tableau de bord

  • Premier article le 02/07/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1 5
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • HORRI HORRI 7 juillet 2007 22:25

    Oui, je crois que la dépendance alimentaire de l’Algerie a été toujours une préocupation majeure de la classe politique et un réel frein pour la relance économique du pays.Ce constat est la conséquence logique de l’échec des différentes politiques alimentaire adopté par l’Etat depuis l’indépendance et jusqu’a la fin des années 90.Les potentialités humaines,naturelles, téchniques et financières du pays sont considérables et peuvent, si elles viennent d’etre bien maitrisées et gérées,résoudre ce probleme et atteindre l’objectif de l’autosuffisance alimentaire notamment avec cette relance économique que connait l’Algerie ces dix dèrnieres années sous la direction du président Bouteflika. A cet effet, vous pouvez constater facilement que notre dépendance alimentaire, pour les quatre produits alimentaire de base, à titre d’exemple, est passée entre 95 et 2005 de 90% à 55% pour les blés, de 80% à 40% pour le lait et ses dérivées, de 95% à 70% pour le sucre et de 85% à 60% pour les huiles.Ceci dit, l’Algerie qui fut autrefois le grenier de l’Europe, pourra atteindre dans les 10 à 15 années à venir son autosuffisance alimentaire et placer l’excedant de sa production sur le marché exterieur.

LES THEMES DE L'AUTEUR

International Economie






Palmarès