• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean G.

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Jean G. 21 novembre 2016 20:32

    Personne n’a relevé ceci, et ça m’étonne beaucoup : la rose du PS, le bleu de l’ex-UMP...
    Après l’avoir tant critiquée, Marine s’identifie enfin à l’UMPS !



  • Jean G. 4 janvier 2009 00:33

    Cet article complète une réflexion que je me fais depuis quelques temps sur le détournement du sens des mots fondant les grandes valeurs de certains partis politiques.
    L’UMP, par exemple, pour Union pour un mouvement populaire. Récupérer le mot "populaire" pour nommer un parti dont la vocation est pourtant très affichée à droite, donc au profit des plus nantis, c’est tout de même contradictoire, non ? Et pourtant, ça marche.
    Mais ne croyez pas que je ne vise que l’UMP. Au sein du parti socialiste, les discours ont pris, ces derniers mois, de moins en moins la peine de recourir aux mots de valeur dite "de gauche", et on se demande si le parti mérite encore de s’appeler socialiste (heureusement, il semble que des nouvelles personnalités tentent de remettre le parti dans ses valeurs fondatrices).
    Aux Etats-unis, c’est encore plus marquant pour nous : traiter quelqu’un de "liberal" (sans accent puisque c’est en anglais) marque cette personne de l’infâmie d’être proche du communisme ! En effet, à l’origine, l’esprit "libéral", à "l’époque des Lumières", représentait une philosophie progressiste orientée vers une meilleure répartition des biens et des richesses, ce qui est à l’encontre du capitalisme pur et dur de la période Bush. Le "libéral", en Français, est désormais marqué beaucoup plus à droite.
    Il existe quantité d’exemples de ce type dans tous les pays, et cela mériterait une belle étude sémantique, qui mènerait probablement à conclure que tous les mots représentant des valeurs éthiques et politiques fondamentales devraient être réapprises dès l’école, et rappelées aux journalistes, aux communicants en général, et en particulier aux politiciens avant tout autre. Ceci illustre parfaitement la pensée de Jean Rostand : "le plus difficile dans une conversation, ce n’est pas de ne pas parler la même langue, c’est de ne pas accorder aux mots les mêmes sens."



  • Jean G. 3 août 2008 22:44

    Merci pour cette chronique qui m’a permis de comprendre enfin de quoi il est question dans cette affaire plutôt embrouillée. Mais cela reste quand même embrouillé ! A se demander si l’une ou l’autre partie (Val et Siné), ou les deux,  ne seraient pas victimes de manipulations.



  • Jean G. 15 juin 2007 23:03

    Merci d’avoir mentionné ce mot : la « télévision a rendu la dictature impossible mais la démocratie insupportable. ».

    Encore que, impossible, la dictature ? Et quand la télé - les medias - tombent dans les mains du pouvoir ?







Palmarès