• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Layly Victor

Layly Victor

Ingénieur de recherche au CEA puis à l'IRSN, retraité depuis 2008
Etudes en Physique Théorique (doctorat es Sciences)
Mécanique Quantique : étude des collisions aux énergies intermédiaires
Fusion thermonucléaire contrôlée par confinement inertiel (laser) 
Etudes et modélisation dans le domaine de la sûreté des réacteurs nucléaires
 

Tableau de bord

  • Premier article le 01/10/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 2287 116
1 mois 0 92 0
5 jours 0 7 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires


  • Layly Victor Layly Victor 28 février 19:53

    @phan

    Vous mélangez tout, comme d’habitude.
    J’ai vécu en Algérie, et les jeunes filles soumises, j’ai vu ce que c’était. Le mépris de la femme, le manque de considération pour elle en tant qu’être humain, j’ai vu ce que c’était.
    Il y a eu aussi de nombreux films qui ont montré ce système méditerranéen d’aliénation des femmes, système qui heureusement, ne subsiste plus que dans les pays musulmans.
    Il y a eu aussi de nombreux films qui ont montré les abus de l’Eglise Catholique au 19ème siècle et au moyen-âge.
    J’approuve tous ces films.
    Ces dénonciations ont permis à nos sociétés occidentales de s’émanciper.

    Ce qui est dingue avec la maladie mentale actuelle des occidentaux, c’est qu’il ne faut rien dire sur l’Islam qui puisse laisser penser que ce n’est pas obligatoirement un monde merveilleux de lumière et d’amour. 
    Et les Ph.D. (c’est aussi mon cas) et auteurs connus qui font le travail de propagande victimaire et communautariste, il y avait les mêmes pour les nazis.
    En parlant des cheiks, c’est vrai que leur dévouement en faveur de l’humanité et de la cause des femmes est bien connu. C’est quand même curieux que Hollywood, tellement raciste, sorte un film merveilleux sur la vie de Gandhi ou un film merveilleux sur la vie de Mandela, et qu’ils n’aient pas trouvé un cheik arabe qui montre un tel dévouement ! et qu’on puisse citer en exemple. Vous avez raison, il doit y avoir un préjugé !

  • Layly Victor Layly Victor 28 février 19:28

    @samy Levrai

    Vous pensez très bien à ma place, d’après ce que je vois.
    Je serais donc pour l’assassinat ciblé et pour la torture. Bigre ! Rien que ça !
    Et puis l’inévitable démagogie avec « les masses pauvres ».
    Pour commencer, je suis sans aucune discussion possible opposé à la torture, mais je considère sans aucune discussion possible que l’élimination d’un terroriste d’Al Qaïda est un acte de défense.
    Vos contorsions et vos accusations sont dans le style banal de la taquyia.
    Je n’ai jamais parlé de manquer de respect aux musulmans, je ne vois pas ou vous avez trouvé ça.
    Je dis que l’Islam est une force de dislocation de la nation française, et que c’est pour ça qu’il est soutenu par les gauchos et les franc-maçons. Je ne vois pas ce qu’il y a de « raciste et xénophobe » à dire ça. Si j’ai envie de continuer à vivre sur la terre de mes parents, qui n’est pas une terre d’Islam, je n’en aurais pas le droit ? Vous vous croyez tout permis !

    Par ailleurs, puisque je suis natif d’Algérie, je me dis que si les Musulmans commençaient à se poser quelques questions, ce ne serait pas plus mal. Mais c’est trop demander ?



  • Layly Victor Layly Victor 28 février 19:04

    Ariane,

    ça fait bien des années que je ne vais plus au cinéma.
    Du temps de mon enfance, le cinéma était un art et voulait être un art.

    Le choix entre les poursuites en bagnoles et les bagnoles qui explosent (cinéma américain), la morale lourdingue pro-migrants et bien -pensante (cinémas américains et français) ou les histoires de cul de la bourgeoisie (cinéma français) ne m’intéresse pas et ne m’incite pas à me déplacer. Il y a eu quand même, exceptionnellement, des films comme « les solistes ».

    Le festival de Cannes est devenu le festival de la propagande de la bien-pensance et de la pensée unique. Il n’intéresse plus que les fournisseurs de caviar et de champagne, car tous ces gauchos ne se sont jamais autant vautrés dans le luxe et la fornication. Buvons, mangeons et baisons à tire-larigot, nous l’avons bien mérité puisque nous n’avons que des bonnes pensées.
    Hollywood, c’est encore pire.

    J’ai connu un cinéma qui était un art populaire et un art qui tirait le peuple vers le haut : Fellini, Visconti, Renoir, Pasolini, marcel Camus, Mastroiani, Vittorio Gassman, Sophia Lauren, Gina Lollobrigida, Anna Magnani, Silvana Mangano,Bogart, Lauren Baccal, Liz Taylor, Ava Gardner, Marylin Monroe, Marlon Brando, Burt Lancaster, Gregory Peck. Et nos Français Alain Delon (Rocco et ses frères) et JL Trintignant (Le fanfaron, avec Vittorio Gasmann ou le magnifique « un homme et une femme »)

    A côté de ces légendes,les acteurs actuels, ce sont des minables complets. Mais ils sont dans la bonne pensée bien gaucho et anti-Trump.

    J’avais une voisine veuve, retraitée, ouvrière toute sa vie. Avec son mari, ils travaillaient dans une usine à Aubagne. Elle me disait qu’ils prenaient le tram pour aller à Marseille, sur la Cannebière, uniquement pour voir Clark Gable ou Gregory Peck. Souvent, ils restaient à la deuxième séance et rentraient à Aubagne par le dernier tram. Le cinéma, ça faisait partie de leur bonheur. Un bonheur simple, fait de beauté, de courage et de noblesse.
    J’ai revu récemment Gregory Peck dans « les grands espaces » et je comprends ce qu’ils ressentaient. Comme mes chers parents, d’ailleurs.
    Connaissez vous un seul acteur actuel qui puisse se comparer ? Peut être Morgan Freeman.
    Pensez aussi à Sofia Loren dans « une journée particulière ».
    Connaissez vous actuellement une seule actrice de ce niveau ?
    N’oubliez pas Tatiana Samoïlova, l’inoubliable (justement) interprète de « quand passent les cigognes » et comparez aux actrices actuelles.

    Le cinéma, en tant qu’art populaire, est mort.. D’ailleurs, tout ce qui pourrait permettre au peuple d’entrevoir un peu de lumière a été détruit.

  • Layly Victor Layly Victor 28 février 18:08

    @Olivier Perriet

    Evidemment, il ne manquait plus que Olivier Perriet pour enrichir le débat.

    Cher ami, c’est vous qui posez le problème en ces termes racistes. J’étais heureux de la victoire d’Obama et j’ai assisté à son intronisation avec beaucoup d’émotion. Avant de m’apercevoir que la couleur de sa peau est très secondaire en regard du fait qu’il est un produit de Harvard, un fauteur de guerre international et un agent du lobby sioniste.
    Je n’ai pas les mêmes a priori que vous. Un noir qui défend la langue française, la culture française, et notre pays, c’est un frère. Un salopard de blanc dans le style grosse pédale genre Ruquier ou Yann Barthès, qui prônent la trahison et la mort totale, c’est un ennemi. Voyez vous, je n’attache aucune importance à la couleur de la peau car je regarde l’âme. C’est la vieille école, je sais.
    Il y a aux USA et en France beaucoup de noirs qui défendent leur pays et beaucoup de blancs qui sont des grosses putes collabos. Alors ?
    Evidemment, nos média nous montrent exclusivement sur les plateaux des gens de couleur qui tapent sur les USA ou la France, jamais ceux qui sont des patriotes. Demandez vous pourquoi.

  • Layly Victor Layly Victor 28 février 17:51

    @samy Levrai

    Ce qui vous unit surtout, si l’on se réfère aux commentaires de Fifi, c’est la défense pathétique de l’Islam, au nom du fameux padamalgam.
    Il est vrai que l’Islam est la secte religieuse la plus compatible, et de loin, avec la domination de la finance internationale : pas de nations, pas de cultures nationales, consommation et soumission.

    Curieux, ces grands résistants de l’UPR qui soutiennent la principale force de dislocation de la nation, à moins que nous n’ayons pas bien compris ce que le mot résistance veut dire. Curieux, ce mouvement de libération nationale qui commence par accepter la destruction en profondeur de la nation.






Palmarès