• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nicolas Palangié

Nicolas Palangié

Citoyen soucieux d’éco-responsabilité à la traque de la complexité et de la surconsommation inutiles et dommageables à notre santé et à celle de la planète.

Tableau de bord

  • Premier article le 30/08/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 3 16
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Nicolas Palangié Nicolas Palangié 7 septembre 2010 16:27

    Je regrette J. Scipilliti mais c’est un assertion totalement gratuite et je n’ai jamais, je dis bien jamais, eu de témoignage d’usure prématurée de l’émail ou d’hypersensibilité liée à l’utilisation du bicarbonate de sodium. Et je travaille sur le bicarbonate depuis plus de 10 ans maintenant, j’ai eu de nombreuses discussions avec des dentistes, des professionnels de santé indépendants, et ils ont été nombreux à souligner l’intérêt du bicarbonate dans l’hygiène bucco-dentaire.


    D’ailleurs l’action du bicarbonate est autant chimique que mécanique.Les dépôts dentaires contiennent du tartre, et le tartre est chimiquement parlant un tartrate acide de potassium KHC4H4O6. C’est même un des rares composés de potassium qui soit très peu soluble dans l’eau. Or le tartre réagit avec le bicarbonate de sodium NaHCO3 selon :
    KHC4H4O6 + NaHCO3 —> H2O + CO2 + KNaC4H4O6 et ce produit final est soluble dans l’eau. (source http://www.blanchiment-dentaire.com/?q=node/52)
    Voilà aussi pourquoi le bicarbonate aide à nettoyer les dents. De plus, l’action « tampon » du bicarbonate neutralise l’excès d’acidité du à la dégradation des sucres par les bactéries et contribue à préserver le calcium de l’émail.

    En revanche, d’autres produits (comme certaines argiles, ou même le sel NaCl, ou encore d’avantages les silices) sont très abrasifs et à utiliser avec beaucoup de précaution. L’utilisation de l’eau oxygénée (peroxyde d’hydrogène) en association avec le bicarbonate doit rester occasionnelle car c’est un puissant oxydant qui peut endommager les gencives à la longue.

    Ma réponse est peut-être un peu indigeste (un peu de bicarbonate smiley ) mais j’espère qu’elle vous aura rassurés.


  • Nicolas Palangié Nicolas Palangié 30 août 2010 14:32

    Bonjour Pepin2pomme,


    Il s’agit en effet là aussi d’un principe de précaution, mais il n’est pas prouvé que le sodium du bicarbonate de sodium entraîne les même effets que le sodium du chlorure de sodium (le sel de table)... des études très sérieuses ont même montré que les eaux gazeuses bicarbonatées n’entraînent aucun phénomène d’hypertension, même en cas de consommation importante. 
    Source : MEDEC 2006, « Le renouveau d’intérêt pour le bicarbonate de sodiumdes eaux minérales naturelles », communication du Dr François Raoux, Cellule scientifique Neptune 
    En tout cas, lorsque le bicarbonate n’est pas ingéré (et pour l’hygiène bucco-dentaire, ce n’est pas nécessaire), la question ne se pose pas.



  • Nicolas Palangié Nicolas Palangié 30 août 2010 14:07

    Bonjour Lucien Denfer, et merci pour votre message et les intéressantes précisions concernant les égyptiens (cela pourrait d’ailleurs faire l’objet d’un nouvel article sur le bicarbonate dans l’histoire).

    En ce qui concerne les gencives, je n’ai jamais reçu de témoignage comme quoi il nuirait aux gencives... au contraire, certains dentistes le recommandent en bains de bouche pour lutter contre la gingivite. En ce qui concerne le brossage, on peut penser qu’il est effectivement légèrement abrasif, ce qui porte à recommander par principe de précaution une fréquence de 1 à 2 utilisations par semaine, mais là encore, aucun témoignage à ma connaissance d’usure prématurée de l’émail.







Palmarès