• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

samedi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 201 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • samedi 24 janvier 2012 09:36

    Faux débat. 

    Si Mélenchon avait voulu, il aurait convoqué une catégorie de médias susceptibles d’être intéressés par ce débat. Or, il a convoqué la presse sans se poser la question de savoir si toute la presse était intéressée par le chômage. Vous savez bien que non. Depuis 40 ans, la presse fait ses choux gras pour l’audimat de la cruauté du chômage et des fins de mois difficiles. 

    Mélenchon convoque la presse, la presse se pointe. Barthès aussi a une carte de presse, Mélenchon aurait bien dû se dire qu’il allait aussi attirer des requins à sa porte en ne triant pas AVANT ses invités.

    Cela dit, il a bien fait. Pas de quoi faire mousser la bière. 



  • samedi 31 octobre 2010 09:06

    1°) Vous dénoncez la réforme de Sarkozy avec de justes arguments toutefois la crédibilité vous imposait de comparer les propositions de l’opposition, vous vous en êtes dispensé c’est tout à fait regrettable. Vous-même, vous ne faites même pas l’effort de proposition. Dénoncer est un peu trop court si vous me le permettez.

    2°) Un aparté à propos de l’immigration. Vous êtes dans l’erreur et je crois que c’est volontaire. Depuis la fin des années 80, en moyenne les immigrés arrivent sur le sol français vers 30 ans -/+. Nous savons depuis très longtemps qu’ils ne cotiseront jamais autant que vous et mois. Ils seront donc à charge avec des pensions minorées ou le minimum vieillesse, les conjoints également. Ils auront cotisé certes, mais insuffisamment ce qui ne les privera pas d’un droit à pension au moins égal à celui d’un actif Smicard ayant cotisé pendant plus de 40 ans. Vous trouvez ça juste ? Je vous rappelle qu’un seul mois cotisé ouvre un droit aujourd’hui à une année complète validée. Sarkozy n’a donc rien réformé du tout.

    3°) Les contre-propositions du PS, quelles sont-elles ? Valider les années d’étude, joli coup. Les études longues recueilleront des trimestres supplémentaires pour combler le déficit entre l’entrée dans la vie active et la limite des 65 ans (le PS veut fixer la limite à 65 ans). Les études longues sont les privilégiées du système socialiste, avec des études longues, une entrée tardive dans la vie active et de meilleurs salaires, que demandent les cadres ? Ils sont comme des coqs en pâte avec les socialistes. Ce sont les ouvriers et employés qui assumeront la charge de combler les déficits puisque eux auront fait des études courtes et ne recueilleront aucun trimestre supplémentaire. Sauf si on reconnait à quelques-uns d’entre eux la pénibilité.

    Encore un effort mesdames et messieurs les rédacteurs pour une objectivité minimale.



  • samedi 10 février 2010 07:24

    A voir. Augmenter les impôts pour se substituer à l’état sur un tel dossier je me demande si ça n’est pas outrepasser l’idée de la compétence de clause générale. Après tout c’est une allocation d’état, comme l’ASS ou le RSA. Que fera-t-il si l’Etat ne lui reverse pas les fonds de ces allocations spécifiques, il augmentera encore les impôts de son département ? Il est le seul à le faire c’est un jeu un peu douteux à mon avis, c’est comme ça qu’on se retrouve avec des augmentations d’impôts locaux au titre de la région, puis de la municipalité. Si entre les 2 couches du millefeuille les Conseillers généraux s’y mettent aussi, qui payera nos propres augmentations de salaire pour financer la gourmandise de ces élus, je pose la question. Où vont nos impôts ?!



  • samedi 1er août 2009 06:35

    Pourtant un « érudit » tel que vous, M. Mourey, devrait savoir que les boïens se sont séparés en plusieurs établissements sur le sol de la Gaule ? Mais il y a tellement de choses que vous ignorez encore.
    A ce propos, l’île de la cité pourrait avoir été un oppidum mais les archéologues n’y ont trouvé aucun vestige témoignant de la présence gauloise sur l’île. Du reste, dans mon enfance, on étudiait la géologie du bassin parisien et nos instits le disaient déjà, Paris n’avait jamais abrité un tel oppidum.
    En revanche, Nanterre et Bobigny ont été très habitées, Bobigny possède même un large cimetière pré-romain. Et en amont de la Seine au confluent de la Marne, les hommes se sont installés plus de 1000 ans avant notre ère.
    Ce sont les nordiques qui fortifiaient les îles, les scandinaves, pas les gaulois, ces celtes qui arrivaient de Bavière et d’Autriche.
    Néanmoins, pour une fois, votre article dénonce les abus de la recherche et de l’archéologie couverts par une institution au nom ronflant autant que décadent. Continuez et je vous critiquerai avec moins de véhémence.



  • samedi 6 juin 2009 22:29

    Ségolène Royal est bien où elle est. Les européennes ne sont pas son problème mais celui de Aubry. Il y a un congrès en 2011, que ceux qui veulent voir Ségolène Royal devenir leader du PS s’inscrivent dans une section. Après bon courage, je ne vous dis que ça, un vrai nid de crotales. Si vous croyez que le PS d’en bas n’est pas responsable du PS d’en haut, vous vous mettez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Ceux que vous voyez en haut se maintiennent en donnant des gages à ceux d’en bas, s’ils ne le font pas ils perdent leur troupe de godillots et c’est la dérouillée. La piétaille a besoin de son féodal pour se hisser aux premiers barreaux de l’échelle politique et le féodal qui a réussi à se hisser jusqu’en haut a besoin de sa piétaille pour sa campagne de terrain.

    Et ça va vous surprendre mais c’est pareil dans tous les partis politiques. Incroyable, mais vrai !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès