• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Yann

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Yann 30 octobre 2007 09:28

    Il ne faut pas oublier que le développement d’un nouvel avion de combat est un formidable moteur pour le développement de nouvelles technologies et des moyens industriels qui vont avec. Il est clair que les américains avaient pris une certaine avance dans de multiples domaines et qu’il convenait de combler les retards. Le programme « rafale » avait aussi cette fonction là. Par ailleurs, il a été établie par des études indépendantes que le cout du Rafale à l’achat et à l’usage, est bien plus avantageux que les plutpart des avions récents comparables (Eurofighter Typhon, super hornet, etc...). Le Rafale est certainement le meilleur avion multiroles actuellement disponible sur le marché des avions de combat. Qu’il soit très cher, que la France n’est plus les moyens d’entretenir une force militaire à la hauteur de ses ambitions politiques et qu’en plus elle n’ai plus l’envergure internationnale nécessaire pour contrer le rouleau compresseur Américain pour vendre ses avions à l’étranger... c’est autre chose. L’avion est bon et la France en avait et en a besoin ! D’ailleurs, si les Anglais n’étaient pas si ... Anglais... ils feraient une bien meilleure affaire en devenant le premier client étranger du Rafale, en remplacement du futur JSF, véritable gouffre à crédits, dont même les Américains doutent de sa pertinence... Le Rafale est un programme pour garantir notre « indépendance » tant technologique que militaire et Politique. Celà à un coût. Quand a l’entreprise Dassault : elle vit a présent plus par ses avions civils (gamme Falcon) que par ses avions militaires...



  • Yann 19 juin 2007 09:26

    Je ne partage pas certains de ces commentaires un peu « extremes », pour rester poli.

    Moi, je suis un peu triste, car Juppé était le seul ministre qui aurait pu faire de l’ombre à ... sarko (...) Coincidence ? Sarko savait certainement très bien ce qu’il faisait en nommant Juppé « Ministre d’état » et numéro 2 du gouvernement, tout en décrarant que tout ministre non élu lors des prochaines législatives devrait démissionner ... alors que Bordeaux avait plébicité la candidature de Royal ? La circonscription ressemblait fortement à une belle planche savoneuse sous les pieds de Juppé ! Bravo Sarko. Coup de maître !

    Et la suite ? Il ne reste plus à Alain Juppé qu’à rejoindre le Mo-Dem. C’est certainement là (et plus à l’UMP -un comble- ) que sa compétence et son honnêteté seront appréciées ...







Palmarès