• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ZenZoe

ZenZoe

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2542 0
1 mois 0 36 0
5 jours 0 12 0

Derniers commentaires


  • ZenZoe ZenZoe 28 juin 14:32

    @Jurassix
    Et aussi : personnellement, je ne vois pas du tout pourquoi on critiquerait un magasin qui vend des tartes au citron géantes ! smiley


  • ZenZoe ZenZoe 28 juin 14:30

    @Jurassix
    On voit la différence : encore un article méprisant et négatif de Rosemar plein de blabla creux et recopié d’ailleurs sans vérifier sur le terrain - et votre commentaire très court mais qui met dans le mille puisque vous, vous avez été voir.


  • ZenZoe ZenZoe 27 juin 14:49

    Il faut insister sur le fait que le sujet n’est pas juste "les homicides conjugaux" avec une succession de chiffres, mais la raison qui pousse un homme à tuer sa compagne (et très souvent ses enfants avec), et quelquefois se suicider ensuite (alors que l’inverse n’arrive que rarement).

    Il ne s’agit pas de stigmatiser, mais de comprendre pourquoi un homme se sent à ce point « dépossédé » lorsqu’une compagne le quitte (alors que l’inverse n’est pas vrai) et péter les plombs à ce point. Archaïsme génétique, environnement culturel, insécurité personnelle, machisme pur et dur ? C’est ça qui serait intéressant à découvrir.

    Pour les curieux, je recommande vraiment la lecture de l’article original par Titiou Lecoq dans Slate. Autrement plus riche et fouillé, et bien mieux écrit. (lien au bas de l’article de rosemar)


  • ZenZoe ZenZoe 27 juin 14:26

    Bonjour Fergus,
    Merci pour cette petite évasion.
    A propos du pasage Choiseul, je me permets de venir étaler ma culture pour dire que dans La Mort à Crédit, Céline (qui y a habité, vous le mentionnez d’ailleurs) en parle très bien. Enfin, bien sûr, le passage a bien changé depuis, il ne reste que la nostalgie d’un Paris disparu...


  • ZenZoe ZenZoe 27 juin 10:39

    Bonjour Olivier,
    Je viens offrir un peu de philisophie bienveillante à votre article. Oui, Macron n’est pas le président idéal, mais ne vaut-il pas mieux regarder derrière, ce à quoi nous avons échappé, et en éprouver un soulagement ? Les Sarko, Hollande, Fillon etc. De plusieurs maux, il faut choisir le moindre, et je pense honnêtement que Macron n’est pas le pire.
    Déjà, il a réussi à se débarasser de la moitié des parlementaires couverts de poussière qui vivaient là. Ce matin, j’ai entendu que Raffarin, sans doute mortifié de n’avoir pas été appelé, quitte la politique, tant mieux ! D’autres suivront sûrement, quel bonheur.







Palmarès