• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Communiqués > Autopartage : un usage responsable de la voiture

Autopartage : un usage responsable de la voiture

Connaissez-vous l'Autopartage ? Cette pratique innovante se développe de plus en plus en France et, en tout premier lieu, dans les grandes villes. De quoi s'agit-il ? D'un système dans lequel une société, une agence publique, une association, ou un groupe d'individus de manière informelle met à la disposition de locataires un ou plusieurs véhicules.

Au lieu de disposer d'une voiture personnelle, qui passe le plus clair de son temps au garage ou sur une place de parking, l'utilisateur d'un service de location de voitures entre particuliers dispose d'une voiture qu'il ne finance que pour la durée de son besoin. Le reste du temps, la voiture est utilisée par d'autres membres.

Cette pratique peut se présenter sous deux formes.

La première, ce sont les services organisés d'autopartage ; ils sont mis en place par des entreprises qui achètent des véhicules et les mettent en location. On dénombre à ce jour entre 35 000 à 70 000 amateurs de cet usage dans notre pays.

La seconde, c'est l'autopartage privé, qui s’organise entre particuliers ; dans ce cas, ce sont les particuliers propriétaires des voitures qui offrent un service de location aux conducteurs. Cette pratique a pris son essor depuis 2011 et compte plus de 25 000 adeptes en France.

Si l'autopartage existe depuis les années 1950, il est devenu depuis une dizaine d'années une alternative crédible à la propriété individuelle d'une voiture.

Pour les propriétaires, c'est un bon moyen de rentabiliser leur voiture, qui peut couvrir leurs frais d'entretien, et pour les locataires l'opportunité de disposer de voitures en tous genres, et de ne pas s'encombrer d'une voiture personnelle si l'on n'en a pas le besoin. Autre avantage : la souplesse de l’emplacement des voitures, dans la mesure où le service d'autopartage se retrouve aussi bien dans les campagnes qu'en villes, ou encore dans les banlieues, partout où des particuliers proposent des véhicules.

Enfin, parmi les bienfaits de la location de voitures entre particuliers, n'oublions pas son impact sur l'environnement. En limitant l'usage des voitures, en favorisant celui des transports en commun, l'autopartage fait du bien à notre écosystème. Il a d'ailleurs été l'une des nombreuses propositions du Grenelle de l'environnement, retenue par le Grenelle I et précisée par le projet de loi Grenelle II.

Mais concrètement, comment pratique-t-on l'autopartage ?

Prenons l'exemple du service proposé par Koolicar, le spécialiste de la Location de voiture entre particuliers sans échange de clés. Le propriétaire du véhicule fait installer un boîtier KoolBox dans sa voiture pour la mettre en libre-service. La voiture est alors accessible par un badge électronique réservé aux membres ; ce badge permet l'ouverture, le démarrage et la fermeture du véhicule. Le propriétaire met ensuite à jour son calendrier de disponibilités via le site de Koolicar, et n'a plus qu'à attendre sereinement les revenus de sa location. Quant au locataire, il réserve un véhicule, rentre dans la voiture grâce à sa carte de membre, et enfin paye en ligne sur le site.

L'assurance, l'assistance et le carburant sont inclus dans le tarif. Tout est automatique (contrat, relevé de kilomètres, temps de location). C'est sans engagement et sans abonnement. Partenaire de Koolicar, la MAIF assure les locations avec sa meilleure garantie "Plénitude". L'assistance est disponible 7j/7, 24h/24 et le bonus du propriétaire comme du conducteur est protégé à 100%.

Avantageux pour les propriétaires comme pour les locataires, très pratique, et bénéfique pour l'environnement, l'autopartage est assurément une pratique d'avenir.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)


Palmarès



Partenaires