• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Sandro Ferretti



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 14 septembre 12:35

    @akaroa
    Ah ça, mon rapport à la scribouille et à la « relis-tes-ratures » est ancien et complexe.
    Mais bon, « n’aime pas trop raconter sa vie », c’est écrit dans mon pict /avatar.
    Merci tout de même du compliment.
    Comme disait feu ma maman, « c’est toujours mieux qu’un coup de pied aux fesses ».



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 13 septembre 17:46

    @Stupeur
    « Et vous, vos mots d’amour au piano, est-ce que c’était tout du pipeau ?
    Quand vous disiez que vous m’aimiez, comment c’était ? »
    Signé : le bucheron.



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 11 septembre 15:35

    Bon allez, une dernière avant que ça ferme.

    Quand je réponds ironiquement à Waspasien « vous aussi, vous êtes au courant de l’affaire ? », ce n’est pas un hasard, je tiens cette belle réplique de Souchon lui-même.

    Juin 1995 à Cannes.

    Je suis en charge, avec une douzaine d’autres personnes, de l’organisation et du préparatoire du Conseil Européen à Cannes. La plénière et la conférence de presse finale doit se tenir dans le grand amphi (celui de la remise des prix du festival de Cannes).

    Évidemment, la Palais des Festivals est blindé tous les jours deux ans à l’avance.

    Ceux qui préparent l’évènement suivant doivent cohabiter et s’insérer avec ceux qui font « leur » truc.

    Le truc, à J moins 8 du Conseil Européen, c’est le Midem.

    On attend à 10 dans le couloir que le Midem ait fini sa conférence de presse, pour rentrer, prendre des photos, etc

    La porte s’ouvre, c’est Souchon qui sort en premier, très pressé.

    Une fille de la presse audio (Sud Radio, je crois) ( stagiaire ou JRI journaliste reporter d’images-) lui saute dessus, « M. Souchon s’il vous plait ».

    La souche, qui a déjà tracé de 10 mètres dans le couloir, se ravise et décide de faire le gentil et d’accepter une interview qui visiblement le gonfle.

    « 1,2,3, Cannes Souchon, première, ça tourne », qu’elle dit la miss.

    Et la fille lance sa question, celle qui va la « tuer » :

    « Alain Souchon, quand on écoute votre dernier album, on se rend compte que ce sont toujours les mêmes thèmes récurrents qui reviennent ( »sic« , 3 pléonasmes de rang, bravo..) : le temps qui passe, les femmes qui s’en vont et le fait qu’on va tous mourir.. »

    Je sens Souchon accablé d’avoir fait demi-tour pour une fille qui ne sait même pas poser une question français et qui enfile les banalités comme Nabila les appendices caudals (NB : j’sais pas si on dit « caudaux »).

    Il décide de couper court à l’interview, avec cette merveilleuse réplique qu’il lui glisse à l’oreille : «  Ah, vous aussi, vous êtes au courant de l’affaire ? ».

    Et il s’en va.

    Fin de l’histoire.

    La réplique m’est restée, quand quelqu’un sort un truisme à deux balles.



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 11 septembre 13:44

    @Stupeur
    T’ain, 10 ans.
    Va falloir que j’arrête les figatelli, le Patrimonio rosé ( quelle m... Snoopy vous le dirait) , que je m’entraine sur le GR 20 pour rester à la hauteur, que j’arrête de confectionner des bombinettes avec des Tampax en guise de mèche lente....
    Tout ça pour qu’un beau soir, une nuit bleue (ha, ha ...), vous me disiez : « t’es pas mon genre, pinzutti, en plus mon mari m’attend dans l’Audi pour rentrer à Porticcio... »

    La vie est cruelle. «  Tout est moyen, la vie est un film de rien », chantait la Souche avant que les bûcherons ne déboisent...

    https://www.youtube.com/watch?v=P5weqdVaChQ



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 11 septembre 12:11

    Chère Stupeur,
    Chuis stupéfait...Qui dira assez le blues de la shampouineuse du Sentier brutalement affectée à Porto Vecchio ?

    Je crois bien qu’il nous faut allumer nos briquets, hurler Patriiiick et se donner rendez-vous 10 ans.
    J’y serai. You too ?



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 11 septembre 11:28

    @Waspasien

    "Parce que la vraie vie se passe au premier degré

    « ...dites-vous.

    Nan, c’est pas vrai ? Vous aussi, vous êtes au courant de l’affaire ?
    Parce que moi non, j’habite sur Saturne avec quinze filles dans mon bain qui m’astiquent le dos, dans une baignoire en or....

    Bon allez, je crois qu’il faut se détendre un peu. J’y fais allusion dans la dernière phrase de l’article » la vie ne vaut rien , mais rien ne vaut la vie« .

    https://www.youtube.com/watch?v=dArB8G_Y1kM

    Assez belle chanson bien foutue en tous cas- où vous reconnaitrez peut être un passage sur les gens ravis,  »ravis de donner leur avis sur la vie..."
    Ça vous parle ?



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 11 septembre 08:05

    @A. Nonyme
    Tiens, un revenant...
    Bella sorpresa...
    Take care. See you asap.
    Best regards
    (NDLR : n’écoutez pas, cher pilote de ligne à la retraite, bouffon de service)



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 11 septembre 07:55

    @Frederick Potter
    Tiens, en voilà un qui a compris le sens de l’article et son aspect distancié sous l’ironie. ( ils ne se sont hélas pas bousculés sous ce fil..., trop de commentaire 1 er degré à mon gout).
    Mes amitiés à Berlin et à Kennedy.



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 9 septembre 18:23

    @shadrack
    Merci à vous.
    J’aime bien l’exergue de votre pictogramme.
    Il me semble qu’il s’applique bien à « l’œuvre » évitons les gros mots... de Souchon.
    Qui aurait pu dire aussi « je n’ai pas les réponses, mais j’admire les questions ».
    Bonne soirée dans votre planète, qui m’a l’air apaisée.
    Ce qui est rare en ces contrées Voxiennes....



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 9 septembre 16:15

    @Aita Pea Pea
    Merci.
    Oui, on a tous eu une période corniche ( comme la Rolls du même nom) et infirmière aux yeux verts.
    C’est parti, comme le reste.
    Ça reviendra... ou pas.
    Plutôt pas.
    Epicétou.



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 9 septembre 14:49

    @Sharpshooter - Snoopy86
    Hello, golfeur des nuits sans Georges....
    « Tu viens encore servir » dis-tu... N’exagérons rien.
    Avec 3 articles en 4 ans, je ne suis tout de même pas devenu un éjaculateur précoce du clavier....
    Pensée pour le vieux hussard, oui. Toujours.
    Faut qu’il trouve sa colline à lui avec vue sur les lumières de la ville, un truc où on « on voit tout de là haut ».



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 9 septembre 12:04

    @Bonkonsail$7
    Ouais, ouais...
    Je connais au moins quelqu’un dans le Poitou qui disait que la Souche l’avait fait pleurer , un soir, avec cette chanson.
    Non ?
    Bon, fin des messages personnels, j’ai du taff.



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 9 septembre 12:01

    @Bonkonsail$7
    Oui, les belles comme ça, nature, anti bimbo, ça devrait être interdit.
    Ou alors il faudrait un permis spécial.
    Parce qu’au matin on y croit, -ou on fait semblant-. Et au soir on n’y croit plus.
    Bref :
    « que le jour recommence, que le jour finisse ».
    Non ?



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 9 septembre 11:31

    @Loatse
    Yep.
    Il faut souhaiter longue vie à la Souche pour bien des raisons.
    La moindre n’étant pas d’éviter de permettre à « Calamity street » de twitter « yes, le vioc aux cheveux en tarpé is dead » à la sortie du CM du mercredi.
    Question subsidiaire : qui fera la nécro de Calamity ?
    Ziwa, faudrait pt’et y songer.



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 9 septembre 10:47

    Bon, vous aurez compris que j’ai autre chose à faire que polémiquer.
    Vous semblez apprécier Souchon.
    Il ne vous aura alors pas échappé que rien de ce qui est british ne lui est étranger, et qu’il a saupoudré ses textes de référence de ce genre. Convenez qu’Il aura, en particulier, plus fait pour la vulgarisation de Somerset Maugham et Fat Waller que bien des prof. dans les collèges de bac moins 12....
    Du reste , son album s’appelle « âmes fifties » et pas « vertige des années 50 ».
    Bon, tout cela n’est pas bien grave, mon pauvre monsieur, ça me donne l’occasion de repasser « c’était menti » , qui permettra à nos chères têtes blondes de réviser l’histoire américaine des années 60/70.

    https://www.youtube.com/watch?v=QNIK71O6Vdo

    Take care. Se you asap.
    Best regards,



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 9 septembre 10:26

    @Armand Griffard de la Sourdière
    Je confirme.
    La moto est actuellement en révision, mais elle sera bientôt prête....



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 9 septembre 10:06

    @alexis42
    Cher monsieur,
    Je vous invite à faire des contre-propositions pertinentes en français, qui n’aboutiraient cependant pas à dire en 20 mots ce que le concept de teasing dit en un seul.
    A savoir «  technique de lancement partiel et fractionné d’une œuvre de nature à créer l’attente du public ».
    Pour la littérature , on a « les bonnes feuilles », en musique on n’a que « teasing », désolé.
    Sauf à tomber dans la longue diarrhée dialectique dont vous semblez friand, d’après la lecture interminable de votre CV / pict.
    Quant au fait de ne pas être allé jusqu’au bout de l’article, il m’est avis vous avez eu bien tort : il abordait notamment des thèmes qui semblent vous être chers, comme la sodomie, les appareils de reproduction, etc, sans préjudice de la scatologie, qui semble la ligne de force qui vous tient lieu de pensée.
    Allez vous essuyer les fesses, cher lecteur, et on se reparle après.



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 7 septembre 13:58

    @S.B.
    T’aing...( comme on dit à Tarascong, cong).
    Je ne pensais pas , par un post insignifiant ( hormis peut être pour Antoinette, la fée de la Timone, si elle veut bien attraper une connexion et pas seulement une perfusion, et faire passer au vieux soldat), ressusciter les vieux conflits Nord/Sud qui ont fait les belles heures de l’ONU et de l’OUA...
    Quand je parle de votre insensibilité à la brise de « la souche », je renonce à faire une explication de texte. Peut être parce que « vous n’êtes pas dans l’angle, pas dans le triangle ».
    J’ai connu un type ( deux, en fait, mais chut), qui a chanté cela cent fois mieux que je ne tente de l’écrire et de vous le faire comprendre.
    Ce petit joyau, pur comme le diamant, et sa belle chûte devenue (un peu) célèbre : le fameux « non, tu vois pas ». C’est là.
    https://www.youtube.com/watch?v=S80Jmre9sIw

    Epicetout.
    PS : si ça se trouve , Antoinette des iles, elle a déjà compris....



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 6 septembre 22:53

    @Sabine,
    Chais même pas pourquoi je vous dis tout ça. Vous êtes plus du soleil et du vent du sud que du Crétois. Z’etes pas âme fifteen .

    https://www.youtube.com/watch?v=SUg5jQR-nbE

    Non, vous la sentez pas, la brise.



  • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 6 septembre 22:40

    @Sabine,

    Vous avez « presque » raison.

    Sur la teneur du « presque », seule cette vieille souche imputrescible (et c’est tant mieux pour tous) sait allier le mystère, la classe sobre, le savant équilibre entre la fausse banalité de comptoir et le truc « du dedans ».

    https://www.youtube.com/watch?v=dA8AwP0vN8g

    Le talent de laisser croire que « bourré, j’en fais autant »...

    Un peu comme Moix, tiens.

    Ceux qui parlent de ce monsieur sans l’avoir vu ni connu, en 1996, quand il écrivait des nouvelles vaguement érotiques mais fulgurantes dans « Max », une revue classieuse disparue depuis.

    Ceux qui jugent la plume d’un mec, alors qu’ils n’ont jamais écrit qu’une liste de courses pour bobonne scotchée au frigo...

    Le fait qu’il se soit auto plagié depuis « les cimetières.. » ou « jubilations » et brulé les ailes à la téloche des bac moins douze hannounesques et tafiolesques du Havre , n’enlève rien à la fulgurance maladive de son talent brut, d’alors.

    A cette époque.

    Bien sur que Moix est le Céline du pauvre et Souchon le signal perdu d’un Bashung en patrouille intersidérale.

    Et alors ?

    Puisque que les « vrais » sont morts... Qu’est ce qu’on fait ?

    On se flingue ?