• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

SANDRO FERRETTI

SANDRO FERRETTI

 
N'aime pas trop raconter sa vie. Préfère écrire sur celles des autres.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/01/2008
  • Modérateur depuis le 13/03/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 57 1834 2171
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1486 785 701
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 27 mai 18:03

    Cela fait bizarre de se retrouver encore ici à tenir le clavier sous cet article, près de 9 ans après l’avoir écrit.

    Mais après 19 ans de silence, Pagan est revenu au stylo. Avec « Profil perdu », toujours chez Rivages Noir.

    Dans celui-ci comme dans les autres, nous sommes au début des années 80, mais il y a déjà les germes de ce qui nous a depuis éclaté à la gueule. Dans celui-ci comme les autres, on voit bien le sens de la pente et où court ce petit monde ( accessoirement, c’est le notre).

    Il y a toujours Schneider, que seul le trench et les amphét .tiennent debout, déjà mort avant que de l’être et qui fait avec rigueur son job de mort vivant, sans compromission. « On ne copine pas. Jamais. Même avec soi-même, même avec le malheur ».

    Schneider et son âme éraillée au fuel lourd, tailladée comme des poignets et sa voix goudronnée King Size par le prince Camel.

    Dans ce livre, les pourris le sont excellemment, avant de pourrir eux-mêmes comme les autres, sur le chemin de rien du tout.

    Et puis il y la belle Cheroquee, juste pour vous faire comprendre, sur le tard ou le trop tard, que la vie aurait pu être fréquentable si on avait lancé les dès autrement.

    Chez Pagan, il n’y a que les imparfaits du subjonctifs qui tiennent debout, même sur le carreau blanc cassé d’ une morgue. Une élégance surannée à décrire les baltringues et le destin qui distribue ses torgnioles au petit hasard et de grand matin.

    Un jour maybe, dans une autre vie, Pagan écrira un livre pour les midinettes, les bobos de la Bastille et les bien-pensants de permanence. Un livre dans le move pour dire que rien n’est plus important que de manger 5 fruits et légumes par jour, du boire du jus de goyave avant le yoga, que le plus beau dans la vie, c’est le soleil et le vent qui vont te cuire le mélanome (très) malin qui veut déjà ta peau. Un livre ou les femmes et les illusions reviendraient avant même d’être parties.

    Mais les plus malins d’entre vous l’auront compris, Pagan n’ est pas près de l’écrire, ce livre.

    Enjoy...





  • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 20 mai 19:01

    @covadonga*722

    Bonjour Sabine,

    Je ne sais si vous vous intéressez toujours à l’oiseau noir Hugues Pagan, sachez qu’il a publié, après 18 ans de silence, une sorte de petit « dernier pour la route » ( car il dit lui même dans un jolie interview trouvable sur Youtube que « faut faire vite, maintenant ».)

    Ca s’appelle « Profil perdu », toujours chez Rivage Noir, avec la complicité de François Guériff.

    Cela se passe toujours dans les années 80, comme dans « dernière station avant l’autoroute », il y a toujours Scheider, la noirceur qui colle à l’âme saoule comme le sparadrap de Haddock, et la belle Cheroquee pour vous faire comprendre que la vie aurait pu être belle si on avait lancé les dès autrement.

    En plus, l’exergue vous plaira, car il cite Véronique Sanson :

    « Dommage qu’il faille qu’on triche avec tous nos chagrins ».

    ( extrait de "je me suis tellement manqué).

    Voilà, je ne suis revenu que pour vous dire ça, je savais pas si vous existiez encore, et puis je vous ai retrouvé en bonne compagnie, en train de deviser avec le sniper des causes perdues de la Joliette, à qui je souhaite longue vie, des soirs apaisés sur la Joliette et de tirer la chasse sur les fantômes qui empêchent de dormir.



  • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 6 mai 2016 16:43

    @rocla+

    Salut, Had.

    Vends 57 articles, bon état général, peu servis. Faire offre, avant que ça ferme...

    (PS : Jeff est parti il y a trois ans, lui qui fumait trop et avait la tête un peu fatiguée. Donc sur sa tombe, à sa demande, on a écrit : « un allumé s’est éteint ».
    La bastide est vendue, des cons ont balancé en vrac les chaises en teck sur la 404. Des cons, j’ai dit.)



  • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 24 novembre 2015 22:20

    @Clouz0

    Merci d’être passé, et d’avoir compris que c’est parfois plus facile de parler des chiens que des gens.

    « A mes jambes, à mon chien, 
    A ceux qui ne savent rien
    Qui ont oublié leurs cheveux dans les branches ».

    Marcel Kanche, in « Dog songe »...
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès