• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

SANDRO FERRETTI

SANDRO FERRETTI

 
N'aime pas trop raconter sa vie. Préfère écrire sur celles des autres.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/01/2008
  • Modérateur depuis le 13/03/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 57 1838 2161
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1486 785 701
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 4 novembre 09:37

    @S.B.
    Ce Brindisi nocturne me rappelle un concert surréaliste la nuit en 2009, pour quelques happy few, sur les remparts de Budva ( Monténégro), éclairé par des torches tenues par des filles en costume traditionnel . Le pianiste était une star russe dont j’ai oublié le nom. Pas le concert.
    Pour le reste, le 2 novembre ( et l’œuvre de Pagan) , pour moi, peut être à cause de « un si long hiver », mais cela sonne plutôt comme ça :

    https://www.youtube.com/watch?v=Il6-lZYDpqY



  • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 2 novembre 16:48

    Bonjour Sabine,

    (et aussi au combattant du Drakkar et du crabe)

    Puisque c’est le jour des morts ( et donc aussi des morts-vivants...) ci-après une belle interview du confrère de relis-tes-ratures Hugues Pagan, sur laquelle je suis tombé récemment.

    https://www.youtube.com/watch?v=tTHTXbQBmLM

    Enjoy.



  • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 13 juillet 15:52

    Sur Homère, je n’ai jamais trouvé mieux que la 4 eme de couverture du fulgurant Pierre Desproges , pour son roman « des femmes qui tombent ».
    Pourquoi c’est toujours les mecs brillants qui meurent, et pas les footballeurs ? Hein ?

    "Après avoir lu ce livre, mon éditeur, ma sœur et ma femme me demandent pourquoi l’aubergiste Gilberte a la tête enfermée dans un sac plastique, au moment où son corps pendu est découvert dans le cellier. Je réponds que je n’en sais rien. Peut-être s’agit-il d’un ultime geste de coquetterie assez compréhensible de la part d’une femme qu’on devine accorte mais pudique et qui aurait jugé inconvenant de montrer une langue au premier découvreur de cadavre venu ?

    Mais peut-être pas.

    C’est un mystère.

    Il faut parfois laisser trainer des mystères à la sortie des livres.

    Aux derniers chants de l’Odyssée, qui célèbre le retour à Ithaque, l’auteur n’évite-t-il pas, et avec quelle délicatesse, de s’étendre sur la surprise d’Ulysse décelant une odeur d’after-shave au fond du lit conjugal enfin retrouvé ?

    Le lecteur aura compris que ce livre, Des femmes qui tombent, est en réalité un humble mais profond hommage rendu à Homère et à sa cécité."

    L’auteur.



  • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 30 juin 15:43

    Pour éviter à Sabine des fouilles archéologiques, « LPJ Christine », ma plus belle madeleine d’Oryema, c’est ici :

    https://www.youtube.com/watch?v=IsU3g-Sa3Bc

    Et puis pour les autres, tant qu’on parle de guitare et de talent, un mec dont on ferait bien de s’occuper tant qu’il est là, parce qu’on ne sait pas combien il lui reste d’essence dans le réservoir :

    une grosse leçon d’acteur, de mime, et de ce qu’on peut faire avec une guitare vibrato, un pianiste et une contrebasse :

    https://www.youtube.com/watch?v=ETCJMyqqmSA

    Bon, je repars comme j’étais venu, sur la pointe des bottes, celles avec des montagnes de questions. Mon train à travers la plaine est à 20.57.

    Faites gaffe à vous.

    Sandro



  • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 29 juin 23:07

    @Sharpshooter - Snoopy86

    Yep, faut boire de nos déboires.

    Je remet une « nuit sans Georges » et un « givré dans la chambre à Bertin ».

    C’est sur mon compte.

    La bise.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès