• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > A propos des records d’impopularité de Macron : Aymeric Monville (...)

A propos des records d’impopularité de Macron : Aymeric Monville (PRCF) interviewé par #RT

Les sondages se suivent et se ressemble pour Macron, le banquier de Rotschild et ex ministre de Hollande, poussé en avant comme président par le MEDEF et l’Union Européenne : c’est la dégringolade. Macron bat record d’impopularité après records d’impopularité, réussissant à faire en 100 jours de mandat pire que son prédécesseur, François Hollande. Il faut dire que Macron mène exactement la même politique désastreuse pour les travailleurs, les jeunes, les retraités, la politique voulue par le grand patronat et exigée par la Commission Européenne. C’est à dire la même politique antisociale que celle de Sarkozy, celle de Hollande, une politique qui fait les poches des travailleurs pour remplir les coffres des riches. Avec pour résultat chômage, précarité, pauvreté, destruction du produire en France et de l’environnement.

PNG

Macron bat des records d’impopularité, les chiffres

Selon un sondage Harris interactive pour indeed réalisé du 8 au 10 aout 2017  : seuls 7% des français sont très satisfaits de l’action d’Emmanuel Macron depuis le 7 mai. A l’inverse, 2 français sur trois sont insatisfaits de sa politique (62%). Dont 29% qui se disent pas du tout satisfait. En à peine 100 jours, la politique pro patronal et anti populaire de l’homme de l’Union Européenne de la Finance a donc très logiquement fait plus de quatre fois plus de français en colère que de soutiens.

Il convient de remarquer dans le détail que parmi les sept réformes sur lequelles ils ont été interrogées par le sondeur, les français jugent que les deux réformes entreprise à marche forcée, y compris en interdisant le débat parlementaire à coup d’ordonnance – loi travail XXL et état d’urgence perpetuel intégré dans le droit commun – sont jugées les moins prioritaires. Une preuve manifeste de la défiance des français quant à la politique de Macron et de son gouvernement.

Après avoir pu juger sur pièce la politique de Macron, les Français sont déjà une majorité (50%) ) estimer que le quinquenat de Macron va dégrader les conditions de travail des salariés.

Macon bat des records d’impopularité, ceux de Hollande. C’est ce que confirment les chiffres d’un autre sondeur, l’Ifop, dans un sondage commandé par le Figaro.

.

La vidéo de l’interview d’Aymeric Monville sur Russia Today

Aymeric Monville :

“M. Macron est obligé de se mettre en scène car les députés qu’il a manquent complètement de professionnalisme. Son parti a été créé du jour au lendemain et comme ils ont raflé environ 80% des sièges, ils ont dû embaucher des gens comme dans une firme commerciale, mais ces personnes n’ont pas d’expérience du monde politique. Vous avez par exemple une députée vous disant qu’elle sera en retard à l’Assemblée nationale à cause de ses leçons de tennis, d’autres qui s’avèrent incapables de répondre à de simples questions de journalistes. M. Macron n’a pas vraiment de parti et c’est pour cela qu’il accorde tant d’importance à son image. C’est en effet la seule chose qu’il peut contrôler.”

source : https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/a-propos-records-dimpopularite-de-macron-aymeric-monville-prcf-interviewe-rt/


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 18 août 16:15

    Macron = Impôts pue l’air...


    •  C BARRATIER C BARRATIER 18 août 16:53

      je constate qu’il respecte le programme ^pour lequel il a été élu. Donc tout va bien


      • Lugsama Lugsama 18 août 17:40

        @C BARRATIER

        Oui marre des présidents qui ne font rien pour rester populaire, ils ne sont pas élus pour faire les unes de Gala, qu’il applique son programme, il sera très impopulaire un moment mais dans 5 ans si ça marche il sera réélu, sinon les LR auront un boulevard et tant pis pour lui.

      • Xenozoid Xenozoid 18 août 17:48

        @Lugsama
        la démocratie pour les nuls,je suis sure tu sais mieux que les autres


      • Ouallonsnous ? 18 août 21:52

        @C BARRATIER

        “M. Macron est obligé de se mettre en scène car les députés qu’il a manquent complètement de professionnalisme. Son parti a été créé du jour au lendemain , en réalité, M. Macron n’a ni légitimité ni vraiment de parti et c’est pour cela qu’il accorde tant d’importance à son image. C’est en effet la seule chose qu’il peut contrôler.”

        Après les élections « truquées » qui ont eu lieu , le mettant à la tête de l’état en tant que « Gauleïter Macron », Européano-Merkelo-compatible pour le 4éme Reich, se proposant de légiférer par ordonnances, ignorant la représentation nationale que pourtant, il a également « truquée », il est temps de changer « les règles » qui font le jeu de l’oligarchie, continuer à manifester notre insatisfaction n’est plus suffisant car nous avons affaire à un « autisme » d’état !

        En réaction aux dénis de notre souveraineté, nous devons former un collectif de citoyens articulé en coordinations départementales formant un Conseil National de Salut Public et s’appuyant sur les maires honnêtes de nos 36000 communes pendant qu’elles existent encore.

        Nous initierons un référendum condamnant la classe politique actuelle qui a trahie la République en nous aliénant à l’UE/OTAN dont nous sortirons, la désavouant, appuyés sur une loi cadre de moralisation de la vie publique nationale édictée sous l’autorité et légitimité du collectif du Conseil National de Salut public, constituant son premier acte législatif, en même temps que la sortie de la France de l’UE/OTAN sera signifiée aux autres membres de l’assemblée européiste !

        Les principes de la loi cadre de moralisation de la vie publique abordant tous les domaines de la vie nationale et d’abord politiques, seront incorporés à la constitution de la république à venir avec une redéfinition du droit de propriété publique et privé, en contre de la dérobade de la Convention de 1792 qui a escamoté le sujet.

         « La France a jeté dans le monde, la première, au milieu du fracas du tonnerre de sa révolution, des principes qui, depuis, se sont trouvés régénérateurs de toutes les sociétés modernes. C’est sa gloire, c’est la plus précieuse partie d’elle-même. Eh bien ! Messieurs, ce sont ces principes-là que nos exemples affaiblissent aujourd’hui… »

        « N’entendez-vous pas qu’on répète sans cesse que tout ce qui se trouve au dessus des travailleurs est incapable et indigne de les gouverner ; que la division des biens faite jusqu’à présent dans le monde est injuste ; que la propriété repose sur des bases qui ne sont pas équitables ? »

         Reprenons en main le cours de notre destinée comme nous y incitait déjà Tocqueville en 1848 , et amenons à maturité notre révolution de 1789, jusqu’à présent bourgeoise, en écrivant son volet social concernant tous les français !

        Dans la suite du CNSP, l’organisation de l’élection d’une assemblée constituante ouvrant la voie à la rédaction d’une nouvelle constitution pour une 6éme république française inspirée de la déclaration des droits de l’homme de 1789 instituant la séparation des pouvoirs, dans le droit français du XXIéme siècle, de la loi de moralisation de la vie publique et de définition de la propriété, en sera l’aboutissement.

        Ca c’est la théorie, le programme « l’Avenir en commun » a donné le change un moment avec son discours sur le «  socialisme du XXIème siècle » et même l’écosocialisme,  mais en pratique, et ce sera là l’heure de vérité pour le mouvement des Insoumis fort de ses 11 millions de suffrages qui devra constituer dés la rentrée sociale un gouvernement de Conseil National de Salut public de transition jusqu’à la réunion de l’assemblée constituante, pour contrer le pronunciamiento européiste visant à finir de liquider notre nation sous la férule de Macron.

        Cette réaction populaire devra s’appuyer sur des comités de libération départementaux remplaçant les préfets nommés par le gouvernement donc aliénés à l’européisme, et municipaux secondant les maires dont on espère qu’ils ne se vendrons pas à l’oligarchie européiste et rallieront la France insoumise, aux fins de formation du CNSP remplaçant l’actuel maffia gouvernementale à la botte de l’UE/OTAN, l’Assemblée nationale et le Sénat étant dissous, sinon ce sera le début des règlements de comptes !


      • devphil30 devphil30 19 août 08:06

        @C BARRATIER

        Isoloir ou illusoir .....

        Il a été élu par défaut à partir d’un choix de Hollande et des hautes sphères de la manipulation.

        Visiblement la manipulation a un bel avenir avec vous

        Philippe
         


      • Le421 Le421 18 août 17:59

        La « popularité » de Jupiter a été fabriquée de toutes pièces.
        On n’a jamais vu en France un Président élu sans jamais avoir été au-devant des électeurs avant.
        C’est donc un personnage artificiel, je dirais presque virtuel, un président 2.0 - difficile de trouver une appli pour gouverner un pays - complètement connecté sur les réseaux et totalement déconnecté des êtres humains qu’il appelle les « riens ».
        Les « sans-dents », c’était pas finard de la part de Flamby.
        Mais les « riens » de Jupiter, si ils se réveillent, risquent lui poser des problèmes.
        Rien, c’est rien, mais trois fois rien, c’est déjà quelque chose... Devos


        • symbiosis symbiosis 18 août 19:43

          Macron incarne la pente vers le néant politique, mis en scène par les deux génies qui l’ont précédé.
          La pente vers le néant politique semblerait être une tendance planétaire qui n’a pas l’air d’épargner beaucoup de dirigeants de ce nouvel ordre mondial à peine né et déjà en état de décomposition avancée.
          C’est bien, la ploutocratie corrompue et corruptrice se dilue dans les limbes du néant.
          Je ne donne pas cher de l’avenir d’un Macron. Je ne lui souhaite pas le pire, peut-être fuir et disparaître tricard à Las Végas bien plus qu’à Saint Hélène, mieux que de finir comme les Ceausescu, ce qui me peinerait, pour lui, pour sa poupée rechapée, malgré le manque de sympathie que je peux avoir pour ces deux-là, et surtout pour notre pays déjà bien malade.


          • Hervé Hum Hervé Hum 18 août 20:06

            Notons au passage qu’ici, pour les médias, l’impopularité d’un président ne rime pas avec dictature, alors que sous d’autres cieux, cela rime toujours.

            Ce qui est l’’exercice normal de la démocratie ici, est l’exercice de la dictature ailleurs. Sinon, les médias d’ici sont d’une honnêteté et impartialité à toute épreuve.


            • JP94 18 août 21:01

              @Hervé Hum
              Exactement ...

              Sauf que Maduro est beaucoup plus populaire que Macron , surtout dans les classes populaires... et que parmi les plus riches,le premier est honni et le second adulé..jusqu’à ce que Rothschild le jette pour lui trouver une figure plus présentable, une femme ou je ne sais pas, du « neuf »...à moins que le MEDF décide de jouer franc-jeu et de nous coller un Führer.

            • Hervé Hum Hervé Hum 18 août 21:03

              @Hervé Hum

              Addendum,

              évidemment, le fait que les médias dominants sous nos latitudes sont la propriétés des plus riches n’est que pure coïncidence, chacun sait qu’un journaliste est guidé par la déontologie de sa profession et non de son patron.

              Mais il ne faudrait pas leur jeter la pierre, car après tout, en paraphrasant Coluche, il suffirait que personne n’achète et ne regarde ces médias pour qu’ils cessent d’avoir un quelconque impact

              Et donc, pour en paraphraser un autre, celui qui se laisse manipuler consciemment n’est pas victime, mais complice.


            • Lugsama Lugsama 19 août 02:42

              @JP94

              Maduro populaire, ou le comique de répétition.

            • Ar zen Ar zen 19 août 08:25

              @Hervé Hum

              Vous écrivez : « celui qui se laisse manipuler consciemment n’est pas victime mais complice ». 

              Je suis d’accord avec vous. Il y a une nette différence entre « consciemment » et « inconsciemment ». Le problème, le gros problème, l’immense problème, c’est que la manipulation est cachée, que se sont les médias de grande diffusion qui, par des techniques de marketing et l’apport des sciences cognitives, manipulent les masses qui n’en sont même pas conscientes. 

              Informons, informons encore, informons toujours. Malheureusement, les clients des télévisions, des radios et des journaux sont aujourd’hui encore beaucoup plus nombreux que ceux qui fréquentent internet pour les besoins de leur information personnelle. L’abrutissement a ceci de bon qu’il favorise les projets des puissances de l’argent. 

              Mais les chiens de garde veillent au grain. Les sources des informations intéressantes peuvent être effacées. Il en va ainsi des GOPE, Grandes Orientations de Politique Economique, fixées à la France par l’Union européenne. Figurez vous que l’U.E a supprimé le contenu des liens vers les documents diffusés en ligne. En lieu et place des sources il y a ceci : https://ec.europa.eu/info/strategy/european-semester
              Les textes des GOPE fixées à la France ne sont plus disponibles. 

            • Le421 Le421 19 août 08:33

              @Lugsama
              Pas chez les nantis... C’est une évidence.
              Maintenant, quand on n’est pas nanti et qu’on traîne sur les forums de « riens », il faut consulter. Une maladie peut vous guetter :
              https://www.legrandsoir.info/Le-syndrome-du-larbin.html


            • Hervé Hum Hervé Hum 19 août 09:28

              @Lugsama

              Maduro populaire, ou le comique de répétition.

              Peut être bien, cela dit, son élection est toute aussi « démocratique » que celle d’un président français ou zunien, mais bizarrement, l’impopularité est une raison d’illégitimité pour lu, mais par pour l’autre.

              Vous l’expliquez comment vous ???


            • Hervé Hum Hervé Hum 19 août 09:54

              @Ar zen

              Sur la différence entre conscience et inconscience, évidemment, oui.

              Toutefois, une partie non négligeable de la population est dans ce qu’on peut appeler « l’inconscience volontaire », qui fait penser à la fameuse « servitude volontaire » de La Boétie.

              Or, l’inconscience volontaire ne peut être considérée comme de la véritable inconscience, mais le refus de prendre conscience et rester dans l’état inconscient, tout comme la personne qui sentant la présence du danger derrière elle, préfère ne pas se retourner ou comme le gag de dessin animé du personnage évitant de regarder sous ses pieds pour ne pas voir le vide et tant qu’il n’en a pas conscience, ne tombe pas !


            • Le421 Le421 19 août 13:00

              @Hervé Hum
              On appelle cela la technique de l’autruche.
              Faut quand même pas oublier qu’on a le cul en l’air !!  smiley


            • Ar zen Ar zen 20 août 08:04

              @Hervé Hum

              Il n’y a pas seulement « l’inconscience volontaire ». Il y a l’inconscience tout court. Le système de fonctionnement de l’être humain autorise les biais cognitifs et ceux ci sont exploités par ceux qui l’ont compris. 

              Seule les mises en perspective et le croisement des informations, lors d’un travail lent, peuvent permettre de prendre conscience des faits qui nous sont présentés sous un certain jour. Les biais cognitifs existent, et ils sont inconscients. 

              Notre système intuitif a été façonné par l’évolution pour fournir une évaluation constante des principaux problèmes que doit résoudre un organisme afin de survivre : comment vont les choses ? Y a t-il une menace ou une superbe occasion à saisir ? Est-ce que tout est normal ? Dois-je m’approcher ou m’enfuir ? C’est ainsi que nous avons hérité des mécanismes neuronaux à l’origine des évaluations constantes du niveau de la menace, et ces mécanismes n’ont pas été déconnectés. Les situations sont systématiquement évaluées en tant que bonnes ou mauvaises, nécessitant que l’on fuie ou autorisant l’approche. Nous sommes collectivement victimes de biais cognitifs à notre insu. Les effets de ces biais ont été étudiés de manière scientifiques et nous sont connus.

              Un biais cognitif est une forme de pensée qui met en oeuvre de manière systématique des distorsions dans le traitement de l’information. Il correspond à une sorte de court-circuit mental qui assure un traitement immédiat des informations internes (notre mémoire) ou externes (notre environnent) dont nous disposons à un moment donné pour faire le plus rapidement possible une analyse de la situation qui soit cohérente avec notre vision du monde. Notre cerveau interprète notre environnement en le simplifiant et forme des stéréotypes, des préjugés, des croyances, des catégorisations qui servent à ordonner le monde qui nous entoure.

              Les biais cognitifs qui sont, en général, inconscients peuvent conduire à des erreurs de perception, de raisonnements, d’évaluation, d’interprétation logique, de jugement, d’attention etc., à des comportements ou à des décisions inadaptés. Ils font l’objet de nombreuses recherches dans les sciences cognitives, psychologie cognitive et psychologie sociale notamment. Ces études ont permis d’identifier plusieurs dizaines de biais cognitifs dans de nombreux domaines : mémorisation, perception, statistiques, logique, causalité, relations sociales, etc.

              Les biais cognitifs sont largement exploités dans certaines activités humaines pour doper les ventes, séduire voire tromper les clients ou ceux à qui elles s’adressent :
              • la publicité pour faire passer plus facilement les messages,
              • les sociétés de jeux de hasard qui profitent des biais liés à la méconnaissance des lois statistiques,
              • les médias pour attirer l’attention et rendre important ce qui ne l’est pas nécessairement,
              • la politique pour accroître l’efficacité des discours,
              • etc.


              Comme notre oeil peut nous tromper, illusion d’optique, notre réflexion peut aussi nous tromper.






            • nono le simplet nono le simplet 20 août 08:56

              @Le421
              On appelle cela la technique de l’autruche.
              Faut quand même pas oublier qu’on a le cul en l’air !!

              j’y avais pas pensé mais j’ai l’image en tête grâce à toi maintenant smiley

              plus sérieusement et par respect pour l’autruche cette attitude qui leur est attribuée n’est qu’un légende ... pas plus qu’elles ne volent comme j’ai vu dans une pub à la télé ( enfin qu’elles ne volent dans l’air sinon gaffe à ton sandouïche au zoo ) smiley

            • JP94 18 août 21:10

              Il y a du positif dans cette impopularité prévisible ( Hollande avait été élu sur les « 60 points », ça faisait encore illusion pour certains. ..


              Si seulement cette impopularité pouvait se traduire par une mobilisation à la hauteur de l’enjeu !!

              Ras-le-bol de se faire dénier notre NON de 2005 ( rien que ça aurait dû mener à ne pas voter Hollande il y a 5 ans puisque le PS était à fond pour le OUI ! comme il était pour Maastricht ..

              Le rejet de Macron est un rejet de sa politique, et sur des points-clefs et ça c’est positif, et ça montre que malgré tout, il existe une conscience des enjeux de classe... mais, la représention de l’Ouvrier étant galvaudée et celle de l’Exploitée confuse - sans oublier la mise en avant du sociétal sur le social, la conscience de classe du prolétariat est elle-même affaiblie, alors que nous sommes dans la continuité de cette lutte des classes, plus que jamais.

              • Ar zen Ar zen 19 août 08:35

                @JP94

                La lutte des classes. La « moyennisation » est passée par là ! La capacité de se faire entendre est centrale ! Mais nous n’avons plus la capacité de nous faire entendre. Tout le problème est là puisque les médias dominants maitrisent toute l’information. 




                Extrait : L’accès à la parole publique devient essentiel.

                Dans le processus de distinction sociale, le niveau de diplôme et la capacité à se faire entendre dans le débat public est tout à fait central. Cinquante chefs d’entreprises qui s’auto-baptisent « pigeons » et qui construisent un site internet en dix minutes suffisent à faire faire marche arrière au pouvoir. Deux jours de grève ou de manifestations de mécontentement de professeurs de classes préparatoires suffisent à faire ranger aux oubliettes tout projet de réforme, aussi limité soit-il. A l’inverse, des dizaines de milliers de femmes de ménages, de caissières ou de vendeuses, inorganisées, sont inaudibles.
                Comment expliquer cela ? Je crois qu’il faut en appeler à une sociologie des élites et du personnel politique dont le parcours et la formation les coupent de pans entiers de la réalité sociale. Je ne dis pas qu’il faille être femme pour agir résolument contre les inégalités de sexe, ni même qu’il suffise d’avoir été ouvrier pour être un élu à l’écoute des plus fragiles, ce serait poujadiste et idiot. Néanmoins, je suis convaincu que le manque de diversité sociale constitue un terrible assèchement du débat public et contribue à la disparition des analyses en termes de classes sociales.



              • Le421 Le421 19 août 08:38

                @JP94
                4 candidats potentiels à l’Elyzée.
                Ca c’est joué sur quoi ?
                Fillon = catho intégriste voleur d’argent public
                Le Pen = fermeture des frontières et catastrophe économique
                Mélenchon = affreux gauchiste dictateur et chaviste
                Restait le beau « Manu » avec son sourire Email Diamant.
                https://www.youtube.com/watch?v=pT26iCAN3dA
                A savourer.
                Vieux, mais tellement d’actualité...


              • zygzornifle zygzornifle 19 août 14:47

                EN MARCHE vers l’impopularité , je rappelle quand même qu’il ne s’est pas élu tout seul et que la plupart de ceux qui couinent sont responsables de son élection , ha ils se sont fait baisés les mougeons chiale chiale , comme pour Sarkozy et comme pour Hollande et le prochain en 2022 .....


                • mmbbb 19 août 20:15

                  @zygzornifle il est lassant de lire ces articles contre Macron Mais je ne comprends pas trop ce coco de service , Macron comme Hollande comme les cocos et la gauche sont pour une ouverture des frontieres Que les francais arrêtent de geindre et payent leur impot et taxe Parce que dans la morale de l histoire c est un peu pres toujours les memes qui paient . L aide medicale aux personnes en situation irreguliere 800 millions d euros ? Qui paie ? Et je ne liste pas la facture .


                • nono le simplet nono le simplet 20 août 08:10

                  j’exècre le mot « popularité » et les sondages qui s’y rapportent ...

                  dans les mécontents du sondage, il y a ceux qui le trouvent trop à droite, ceux qui le trouvent trop à gauche ...trop ceci et son contraire ... de toutes ces raisons antinomiques on fait un beau panier : les mécontents !
                  d’ailleurs, je viens de lire, dans le Canard, que le MEDEF n’était pas satisfait de certaines orientations de la future loi travail ... on risque donc, peut être, de les voir manifester dans la rue au côté des syndicats ouvriers ... ça aurait de gueule ... mais bon, pas sûr que ce soit pour les mêmes raisons smiley
                  mon commentaire pourrait laisser à penser que je suis pro-macron ce qui n’est pas le cas mais je trouve un peu prématuré de me prononcer positivement ou négativement ...
                  la loi de « moralisation » de la vie publique même si elle est imparfaite va dans le bon sens ...

                  bon, bien sûr, la loi travail a peu de chances de me satisfaire même si certains aspects comme sur la formation ne me semblent pas scandaleux ( c’est plutôt le système actuel qui l’est ) ...

                  par contre le coup des CDI de mission donc des contrats à durée indéterminée mais limitée donc déterminée me fait franchement rigoler ... enfin, quand je dis rigoler ...
                  la précarisation du travail comme la flexibilité ne peuvent de toutes façons être de bonnes choses sauf pour les employeurs les moins scrupuleux ...

                  ne comptez pas sur moi pour descendre dans la rue avant de connaître le contenu exact de la loi mais, par contre, il est fort probable qu’on m’y voit après ...

                  wait and see 

                  • otc31 5 septembre 17:19

                    En France, il y a deux moyens d’être impopulaire. Le premier parce qu’ on ne fait rien, le second parce que l’on fait des choses. Le PRCF sera trouver dans quelle catégorie il se trouve. J’ai essayé de travailler une heure avec le point levé, bon bein je m’en douté, j’ai pas fait grand chose.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires