• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Lettre aux artisans et commerçants de France !

Lettre aux artisans et commerçants de France !

par Fadi Kassem, porte parole national du Pôle de Renaissance Communiste en France

JPEG

Cher(e)s concitoyen(ne)s,

Héritier des grandes traditions républicaines, patriotiques et progressistes du Parti Communiste Français, le Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF) s’adresse à vous fraternellement. À l’heure d’une situation sanitaire anxiogène débutée il y a plus d’un an désormais, vous êtes inquiets pour votre avenir, celui de vos enfants, celui de la France qui conditionne votre existence même. La casse organisée de notre pays s’accélère sur tous les plans – industriel, agricole, social, culturel, linguistique même ; les services publics sont peu à peu liquidés ; le lien social se distend. Tout est soumis aux directives autoritaires et aberrantes de Bruxelles et de Berlin avec la complicité active de nos gouvernants depuis des décennies, Macron, Philippe et Castex prenant le triste relais des Sarkozy et autre Hollande.

JPEG 

Ce ne sont pas les communistes qui ont mené à la faillite ou aux difficultés sérieuses des milliers de TPE et de PME agricoles, artisanales et commerciales étouffées par les puissances financières et par la paupérisation de vos principaux clients, les travailleurs salariés du privé et du public. Cette hécatombe économique et sociale est le fait du grand capital et de ses partis (LREM et ses alliés UDI et Modem, LR, PS, EELV) inféodés à l’Union européenne, qui vendent la France aux banques, aux sociétés multinationales et aux magnats de l’agro-alimentaire.

Vous constatez que les gouvernants pro-européens successifs ont livré notre pays aux requins de la grande distribution et de la spéculation immobilière, qui accaparent le marché national et local en détruisant nos communes rurales et populaires ainsi que nos centres-villes, et qui mènent à la ruine des milliers de TPE et de PME. Il suffit de voir aujourd’hui le nombre d’entre vous impuissants et désemparés pour honorer les loyers alors que les « aides » des gouvernements Philippe et Castex sont dérisoires face aux pertes que vous subissez du fait de l’assèchement de votre activité face à la crise du coronavirus.

Vous constatez aussi que le regroupement forcé des départements et des communes, que la montée de régions géantes et de communautés urbaines tentaculaires, éloignent le citoyen des centres de décision, mais aussi des commerces et entreprises de proximité. Cela bénéficie aux grandes firmes capitalistes, grassement subventionnées par les euro-gouvernements avec des « dispositifs d’aides » et de « réductions de charges » consistant en réalité à réduire la contribution des grands groupes à la richesse nationale et à favoriser les cadeaux fiscaux pour ceux qui en ont le moins besoin.

Les artisans et les petits commerçants, dont le pouvoir d’achat dépend d’abord de celui des classes laborieuses, sont pénalisés par l’euro-austérité continue qui, depuis des décennies, plombe les salaires, les remboursements de la Sécurité Sociale et les retraites, qui dope le travail au noir et qui détruit leur clientèle. Des millions de salariés sous-payés, licenciés, précarisés sont contraints de subir la « grande distribution » (derrière laquelle se trouvent les banques), qui achète à bas prix aux producteurs agricoles, eux aussi indignement pressurées, et qui organise la « malbouffe ».

En même temps qu’ils augmentent la précarité et détruisent les acquis sociaux des salariés, les gouvernements successifs complices du grand capital détruisent aussi le statut des artisans et des commerçants par une fiscalité bureaucratique et oppressante, par le mirage de l’auto-entreprenariat et par l’ubérisation généralisée des professions salariées et non salariées. L’actuelle situation sanitaire accroît en outre la « grande réinitialisation » capitaliste au profit des groupes comme Amazon, dont l’expansion se traduit par la mise à mort de nombre de libraires – secteur défini comme « non essentiel » par la Macronie. De la même manière, les petits commerces de proximité sont confrontés à la concurrence faussée et déloyale des Centres de distribution.

Par ailleurs, les ordonnances Macron aggravent la situation du fait de la suppression du plafond de chiffre d’affaires pour s’établir comme auto-entrepreneur, signifiant de fait la mort des artisans qui rejoindront, s’ils le peuvent, la production industrielle, seront ubérisés ou deviendront des chômeurs sans protection sociale – comme cela a déjà commencé. À quoi servirait d’ailleurs que le gouvernement vous inscrive au régime général des salariés si, en même temps, il continue de tailler en pièces, sur sommation de Bruxelles, les remboursements sécu, les indemnités chômage et les retraites payées par ce régime général très menacé ?

Les communistes ont toujours défendu les petits et moyens entrepreneurs de la ville et de la campagne contre les prédations du grand capital en soutenant les luttes ouvrières, et dans cette optique, le PRCF agit pour construire un large Front des couches populaires et moyennes contre ce capitalisme qui nous détruit. Et pour cela, il faut démocratiser notre pays : ce sont les banques, les assurances, le crédit, les grandes entreprises stratégiques du CAC 40 qu’il faut restituer à la nation. Il faut aussi refuser de payer sans fin la dette usuraire prétendument due aux « marchés financiers » si l’on veut planifier et financer à moindre coût la renaissance du produire en France industriel, artisanal et agricole.

Et pour ce faire, il faut sortir, par la voie progressiste, de ce collier étrangleur que sont l’euro et l’Union Européenne qui interdit toute nationalisation, toute lutte sérieuse contre les paradis fiscaux et l’évasion fiscale des milliardaires : 260 milliards d’euros sont stérilisés hors du pays alors que les travailleurs et les couches moyennes n’arrêtent pas de payer !

C’est pourquoi le PRCF vous invite à la réflexion, à la discussion, et pourquoi pas à l’action commune. L’ennemi de l’artisan et du petit commerçant n’est nullement le salarié, le syndicaliste ouvrier, l’enseignant et le fonctionnaire qui subissent le blocage des salaires et les suppressions d’emploi massives depuis plus de trente ans. Pas davantage les travailleurs immigrés jetés sur les routes de l’exil par les guerres impérialistes et par le pillage capitaliste des pays de l’Est et du Sud. L’ennemi des petits entrepreneurs est les grandes forces capitalistes, seulement mues par le désir du profit maximal et du dividende de plus en plus déconnectés de la production matérielle concrète qui est au cœur du quotidien de l’artisan, de l’agriculteur, du petit commerçant, etc.

Une coopération entre nations souveraines, sans importations concurrentielles et en fonction des besoins réels de chaque pays, est possible. C’est le développement de chaque individu fondé sur la propriété commune des grands moyens de production, des ressources naturelles, des avancées scientifiques, que nous voulons promouvoir sous le nom de communisme.

Combattant les faux « patriotes » du RN qui, sous un discours démagogique et haineux, mènent la France à la guerre civile, opposés aux faux communistes et aux faux socialistes qui ont rallié la pseudo “construction” européenne et contribué à la destruction des structures productives de la France, nous agissons, sous l’impulsion de notre porte-parole national Fadi Kassem, pour une Alternative rouge-tricolore, afin de reconquérir la souveraineté nationale et populaire sans laquelle une production localisée, de qualité et efficace sera détruite par la concentration capitaliste mortifère.

Construisons une société où l’efficacité économique, l’initiative individuelle et la modernité technologique ne seront plus le masque de l’exploitation pour la majorité, mais la base du mieux-vivre pour toutes et pour tous, et qu’ainsi adviennent les nouveaux « Jours heureux » dont nous avons tant besoin !
Nous sommes à votre disposition pour engager le dialogue.

https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/lettre-aux-artisans-et-commercants-de-france/


télécharger, imprimer, diffuser et partager la lettre

https://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2021/04/210408-Lettre-aux-artisants.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 avril 08:08

    ça ressemble à un tract de 1970


    • Albert123 28 avril 08:43

      Le seul qui m’exploite en tant qu’indépendant c’est l’état qui me ponctionne à hauteur de plus des 2/3 de ce que je produits.

      pour 100 € générés, 70 sont récupérés par l’état, voilà le véritable masque de l’exploitation.

      l’état est un proxénète avec les indépendants et moi une bonne gagneuse qui permet aux technocouillons de vivre confortablement tout en pondant quotidiennement des réglementations à la con qui nuisent à ma productivité.




      • JMTLG 28 avril 09:02

        @Albert123

        Voyez-vous ça. 70% de prélèvements.

        Je serais bien curieux que vous m’expliquiez ça, vraiment. Quels prélèvements, quels taux, etc ?


      • ZenZoe ZenZoe 28 avril 11:39

        @Albert123
        Aux ponctions directes de l’état et des collectivités locales, il faut ajouter les ponctions indirectes rendues obligatoires dont on ne parle pas beaucoup (CCI, chambre des métiers et de l’artisanat, de l’agriculture, organismes de formation, et tout un tas d’associations, de syndicats et d’agences parasites qui varient selon les branches concernées et les réformes sociétales du moment). Au final, ça fait un sacré paquet de sous !


      • taketheeffinbus 28 avril 12:55

        @Albert123

        J’approuve votre message, pendant que les médias se gaussent d’un possible accord US/UE pour taxer les multinationales à 21% minimum qui font des montages financiers, mais toutes les TPE Et PME elles se font littéralement saigner, et les indépendants bossant seuls, d’autant plus, très loin desdits 21% !

        Le pire c’est que les indépendants cotisent de dingue à la sécu par rapport aux salariés mais n’ont absolument pas les mêmes droits !

        Et c’est exactement pour ça que je ne compte surtout pas devenir indépendant ! À quoi bon passer sa vie à bosser comme un dingue pour donner plus de la moitié de sa longévité aux nantis de l’État ?

        Dire que les gens s’imaginent que ce sont les « assistés » qui touchent moins de 550€/mois qui en profitent le plus, la blague... Ça représente une paille, comparés aux nantis, hauts-fonctionnaires, et les aides bidon (genre le CICE où pour chaque emploi créé, des millions ont été versés...) aux grosses entreprises.

        M’enfin ce n’est pas nouveau que l’État aime le salariat pour rendre les gens serviles et les forcer à bosser toute l’année... Et l’indépendance oui, comme auto entrepreneur, en complément... Sans surtout, dépasser un plafond au delà duquel la taxe sera d’autant plus douloureuse...


      • foufouille foufouille 28 avril 13:07

        @taketheeffinbus
        "Le pire c’est que les indépendants cotisent de dingue à la sécu par rapport aux salariés mais n’ont absolument pas les mêmes droits !"

        juste 50% de moins environ .............


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 avril 13:21

        @taketheeffinbus
         
         ’’M’enfin ce n’est pas nouveau que l’État aime le salariat pour rendre les gens serviles et les forcer à bosser toute l’année’’
         
        Vous vous trompez de cible. Les conclusions que vous en tirez sont erronées.
         
        De fait, les cotisations sociales ne sont pas payées par les salariés mais par leurs entreprises je ne dis pas l’employeur parce que l’employeur est lui même rémunéré par l’entreprise.
         


      • Albert123 28 avril 14:40

        @ZenZoe

        « Au final, ça fait un sacré paquet de sous ! »

        70 % peu ou proue


      • taketheeffinbus 28 avril 16:50

        @Francis, agnotologue

        Non, l’entreprise vit du travail de ses salariés, elle n’est que la jonction entre les besoins des clients, et leur œuvre, c’est le salarié qui paie ses cotisation, l’entreprise elle, est immatérielle et administrative, ce n’est qu’une forme d’organisation de la vie collective, un outil, pas une réelle entité en soi qui produit quelque chose.


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 avril 17:30

        @taketheeffinbus
         
        on peut le dire comme ça. Mais c’est une question de conventions et d’historiques. Un salaire est soumis à plusieurs paramètres, et ce ne sont pas les mêmes paramètres qui déterminent les revenus des travailleurs indépendants.
         


      • JMTLG 28 avril 22:13

        @ZenZoe

        Non.

        Les contributions locales sont relativement marginales, il est faux de les exagérer. La CFE en global c’est grosso modo 1% du CA.

        La complainte des entreprises taxées à outrance, saignées par l’état, ou les 3/4 du résultat partent aux impôts, c’est un mensonge pathétique et rien de plus.

        Oui, il y a des impôts. Je veux bien entendre qu’ils soient trop élèves, ok, le débat est possible et coherent.
        De la à dire que les entreprises dont saignées, ça me fait bien marrer, hein.

        Perso, je suis bien comptent de les payer ces impôts. Bien évidement j’aimerais en payer moins si je jouais au crétin égoïste.
        Mais je suis bien content que la.mairie retape la rue, paye des flics, me foute des place de stationnement, etc etc.

        Bref les « chefs d’entreprise » passant leur temps à jouer au victimes me font bien marrer. Mais jaune.


      • JMTLG 28 avril 22:15

        @Albert123

        Faux, et grossièrement mensonger.


      • Ruut Ruut 26 mai 13:15

        @JMTLG
        Je préfèrerais avoir mon mot a dire sur le gaspillage de l’argent des prélèvements.

        Car pour reprendre vos exemples :
        Moi je ne suis pas content de payer pour :

        que la.mairie retape la rue pour la rétraicire et empécher les véhicules de se croiser ou forcer les véhicules a froler les cyclistes.

        que la.mairie défonce la nouvelle rue avec des pots de fleur en béton pour y planter des arbres qui vont boucher les canalisation qui seront inutilisables les jours de pluie massive.

        que la mairie redéfonce la nouvelle rue parce qu’elle a oubliée les canalisations des riverains

        que la mairie redéfonce la nouvelle rue parce qu’elle a oubliée les cables electriques puis aprés les cables tv, puis aprés la fibre etc....

          paye des flics qui mettrons 3 heures pour arriver a mon domicile si un intru est signalédans ce dernier alors qu’avant les flics étaient a 15 minutes.

        —me foute des place de stationnement payants devant chez moi ce qui interdit a mes amis de venir me voir voir les stress a cause des parkmetres.

        Avoir un service de collecte des ordures déficient.

        etc...


      • Bendidon Bendidon 28 avril 10:07

        BRAVO PRCF vous avez (enfin) pris le bon sentier (lumineux) smiley


        • Albert123 28 avril 15:21

          @Bendidon

          on est effectivement bien loin du poujadisme


        • cyrus CYRUS 28 avril 15:29

          @Albert123

          Bien au contraire c’ est la même tentative de recuperation ...

          Entre deux election tout les parti politique se foutent des artisan/comercant les vache a lait si facile a traire ...

          Les artisan commercant , durement touché par la crise ne doiivent plus se laissé recupéré mais bien monter leur propre parti .

          Leur propre syndicat ....

          Sinon il se feront encore baisé 


        • nono le simplet nono le simplet 28 avril 15:36

          @CYRUS
          Les artisan commercant , durement touché par la crise ne doiivent plus se laissé recupéré mais bien monter leur propre parti .

          le poujadisme n’est pas mort ... c’est Hélène qui vous le dit ... smiley


        • @nono le simplet

          Le communisme non plus. Il n’y a que Micron et sa clique pour entretenir l’illusion que la lutte des classes n’existerait plus.

          L’histoire a montré plus d’une fois qu’elle se fiche de la propagande.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 avril 15:47

          @nono le simplet
          Nono , t’es vache avec les poujadistes . Au fil des décennies regarde ce qui s’est passé...Ils avaient totalement tort ? Non .


        • cyrus CYRUS 28 avril 16:12

          @nono le simplet

          et c’ est manko qui miaulent tellement elle as faim d’ une grosse <beep>


        • Albert123 28 avril 17:56

          @CYRUS

          par essence le propre d’un indépendant n’est pas d’être syndicalisé, ce qui l’obligerait par la même à adhérer à des valeurs d’un groupe pas forcément compatibles avec les siennes dont celle de l’indépendance et de l’autonomie.

          on ne met pas une laisse à un félin pour en apprécier le caractère sauvage.

          on peut par contre exiger de tout élu qu’il ait démissionné de la fonction publique et qu’il ne puisse plus y retourner par la suite.


        • cyrus CYRUS 28 avril 18:10

          @albert 123 

          Non pas d’ accord , un syndicat est fait pour défendre un groupe par pour être une annexe politisé ... ce n’ est pas du tout la même représentation .

          Un vrai sindicat devrais au contraire regrouper toute les tendance politique au sein d’ une meme entité corporatiste des gens du meme metier et non pas se faire concurence en se trahisant mutuellement dans un but d’ afrontement politique et de domination des syndiqué .

          mais c’ est juste ma vision des chose , tu as bien sur le droit de penser le contraire.


        • Albert123 28 avril 21:33

          @CYRUS

          je pense juste que le caractère individué de l’indépendant est incompatible avec le syndicalisme, 

          je ne dis pas que c’est une bonne chose en soi, juste que c’est quelque chose de fondamentalement antinomique, et la raison pour laquelle cela n’existe pas vraiment, 

          l’indépendant est par nature indépendant, le syndiqué s’inscrit lui dans une dynamique de groupe et donc dans une perte d’indépendance


        • cyrus CYRUS 28 avril 21:41

          @Albert123

          c’ est pu un independant , c’ est un antisocial smiley

          je pense juste que le caractère individué de l’indépendant est incompatible avec le syndicalisme, 

          le vrai PC as obtenus beaucoup apres guerre , dans le CNR ( secu , congé payé , regle du travail ) je reconnais sa valeur autant que celle des poujadiste ( lutte contre les supermarché , defense des artisan )

          leur point comun syndicale c’ est la defense des gens .
          et c’ est ce qui me fait chier avec les syndicalisme « politique » actuel , 

          on perd de vu l’ objectif premier d’ un syndicat . 


        • Albert123 28 avril 21:47

          @Philippe Huysmans, Complotologue

          Macron est un technocrate, si demain l’ue lui intime que le communisme est le régime a mettre en oeuvre, il sera communiste dans la minute qui suit.


        • @Albert123

          Je confirme, c’est une larve, une honte pour ce grand pays.


        • Albert123 28 avril 22:12

          @CYRUS

          individué et non individualiste, cad la capacité à penser par soi même et non de puiser sa pensée dans celle préétablie d’un groupe donné et de s’y conformer ensuite pour ne pas en être exclu,

          rien d’asocial dans le fait d’être individué, le dénominateur commun des indépendants est juste trop minime pour constituer un groupe politique fonctionnel durablement.

          l’indépendant n’est pas corporatiste, et c’est ce qui fait sa richesse en tant qu’individu


        • Albert123 28 avril 22:14

          @Philippe Huysmans, Complotologue

          je dirais surtout une coquille vide, un « mandchurian candidate », une marionnette sans ame


        • cyrus CYRUS 28 avril 22:59

          @Albert123

          on part la sur une independance un peut plus complete ...
          ceux la ne viendront pas mendier , pas plus qu’ il ne pairont une taxe ...
          ce sont de vrai independant ...

          dans les profesion liberal qui se syndique c’ est un peut le contraire , puisque on les asservit , il veullent aussi etre aider et se syndique ...

          ce sont deux groupe tres diffrent ...


        • cyrus CYRUS 28 avril 23:00

          @CYRUS

          mais y a cependant un point comun , il veulent vivre de leur metier sans qu’ on leur volent tout .

          vu la crise actuell , il vont converger 


        • Albert123 29 avril 08:07

          @CYRUS

          « vu la crise actuell , il vont converger »

          cela a déjà eu lieu, ça a duré 2 semaines, ça se passait le samedi et ça été torpillé par les syndicats et la gauche qui ont noyauté le mouvement pour le transformer en folklore hebdomadaire, 

          on a appelé cela les gilets jaunes


        • taketheeffinbus 29 avril 16:51

          @Philippe Huysmans, Complotologue

          Le communisme est bel est bien mort. Je ne connais personne de ma génération où parmi les plus jeunes, qui soit affilié de près ou de loin au parti communiste.

          C’est là où Mélenchon a doublé le PS, le PC, et LR, le groupe des insoumis attire encore des jeunes, alors que ces partis sont remplis de gens qui disparaissent naturellement au fil du temps, sans renouvellement générationnel...
          LREM avait réussi à faire de même en 2017 en vendant de la poudre de perlimpinpin à tout le monde, mais a perdu la très grand majorité de ses soutiens et adhérents.
          Les vieux partis n’ayant pas réussi à se renouveler et ceux ayant fortement déçu et trahis les attentes de leurs électeurs, qu’importe les changements de nom, finiront par s’éteindre naturellement.


        • ZenZoe ZenZoe 28 avril 11:24

          Tiens, le PC raccole les petits patrons maintenant ?

          Faut vraiment qu’ils soient en manque d’adhérents !


          • foufouille foufouille 28 avril 11:45

            @ZenZoe
            PRCF parti aussi ridicule que upqr sans histoires de bite.


          • Les artisans. In mot qui frappe sur mon coeur. Le monde d’avant. Celui de la filiation, de la transmission. Déjà balayé à partir de la « Révolution » française. On peut vraiment dater la disparition du « Père » de la révolution française (entre frères on sera bien mieux. Jusqu’à aujourd’hui.... du vent, du toc. Des familles sans structure ni filiation. Monté et déjà obsolete Made in....). Familles composées, décomposées, recomposée, Victoire du féminisme sans père, plus pervers qu’Oedipien. Augmentation inévitable du nombre de pervers-narcissique. Plutôt managers, informaticiens. Du vide, du vent. Qu’ont-ils à transmettre à leur enfant. Les "écoles d’informatique sont là pour cela. Pas besoin de père moi. A quoi sert-il... J’ai ma maman pour moi tout seul.... Et ses yeux brillent quand elles voient ma carte de visite ou professionnelle : ENA, Directeur en Ressources humaines. PDG chez AMRO banque.... Les femmes aiment, les fleurs, les papillons et tout ce qui brille.... LE FAUX PHALLUS. Costard Hugo Boss, Alfa Roméo,... La faute à BERNAYS...... ??? ??? Un jour le vent, ou le ballon finit par se dégonfler.... 


            • Relu : Les artisans. Un mot qui frappe sur mon coeur. Le monde d’avant. Celui de la filiation, de la transmission. Déjà balayé à partir de la « Révolution » française. On peut vraiment dater la disparition du « Père » de cette époque (entre frères on sera bien mieux, jusqu’au travail à la chaine et l’industrialisation). Jusqu’à aujourd’hui.... du vent, du toc. Des familles sans structure ni filiation. Monté et déjà obsolete Made in....). Familles composées, décomposées, recomposée, Victoire du féminisme sans père, plus pervers qu’Oedipien. Augmentation inévitable du nombre de pervers-narcissique.En général : managers, informaticiens. Du vide, du vent. Qu’ont-ils à transmettre à leur enfant. Les "écoles d’informatique sont là pour cela. Pas besoin de père moi. A quoi sert-il... J’ai ma maman pour moi tout seul.... Et ses yeux brillent quand elles voient ma carte de visite ou professionnelle : ENA, Directeur en Ressources humaines. PDG chez AMRO banque.... Les femmes aiment, les fleurs, les papillons et tout ce qui brille.... LE FAUX PHALLUS. Costard Hugo Boss, Alfa Roméo,... La faute à BERNAYS.(qu’elle haine envers le véritable père : FREUD)..... ??? ??? Un jour le vent, ou le ballon finit par se dégonfler.... Nous y sommes. D’après les statistiques des mutuelles : la dépression atteint surtout les femmes seules avec enfant (lâchée par le compagnon pervers-narcissiques,..)...Les mutuelles ne sont pas des psychologues. Le pervers-narcissique ne tombe pas en dépression et donc, les statistiques sont erronées. 


              • Hier mon amie de me dire : tu sais que M. mon mari rêvait d’être forgeron. Mais voilà, il fallait rentrer dans la courses (la battants dynamiques). Comme nombreux des jeunes idéalistes de l’époque 68, ils ont viré leur cuti. L’argent devenait le seul critère de réussite. Devenu comme beaucoup Directeur dans la technologie. Bien sûr, actuellement en dépression et en suivi psychiatrique,... comme beaucoup...Qu’est que j’ai fait de ma vie. Mais parents eux, au moins tenaient leur boucherie.


                • Le communisme. Si c’est pour faire : du « Made in china »... Un peu triste,..Balayée les anciennes traditions...trop liées à la religion, la drogue du Peuple. Pourtant la religion fut bien le départ de l’artisanat..... A BERNARD CLAVEL. les ouvriers de la nuit, Marie BON PAIN, le voyage du père, L’OR de la terre....Politiquement, il a préféré ne pas prendre position. Juste pacifiste et défendant les Droits de l’homme..


                  • Nous serions dans l’ère du verseau, celle du vent. Des paroles qui s’envolent. THOTH-HERMES-TRIMEGISTE associé à mercure (la parole, le verbe). AQUARIUS (HAIR).... Mais dans la mythologie, Thoth était toujours accompagné de son frère jumeau, son double, sa projection, son avatar. PTAH : le forgeron, dieu des artisans. Mercure me semble-t-il, dieu du commerce fut une déviation latine. THOTH HERMES TRISMEGISTE, ne fait pas partie des signe d’air (verseau, gémeaux, balance, les signes sans père,...ou soleil), mais est plutôt de la constellation du SERPENTAIRE : queue en eau-scorpion (lune) et tête en sagittaire-feu-soleil (signe de l’enseignement, de la filiation). DU SOLIDE. 


                    • Verseau : soleil en exil, Balance, Soleil en chute, Gémeaux (le frères jumeaux) : neutre.  Mitscherlich Alexander. Vers la société sans pères


                      • Quant à Staline, le « petit » père du Peuple. Michéa a compris et quitté les communistes...


                        • Après tous mes commentaires navrants (le communisme, c’est Neptune). Une bonne nouvelle : Uranus (verseau) coincé jusqu’en 2026 en TAU reau. Les artisans, la terre. PTAH est associé au signe du TAUreau face au scorpion (Hadès, vulcain, la forge). Autant dire qu’Uranus doit carrément exploser de fureur. La gauche libertaire commence à en prendre plein la poire : affaire Duhamel, Mattzneff, Roudinesco en rage (le Covid, une monstruosité,..), Sur le tapis. Reste la Décroissance pas représentée politiquement).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité