• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Une assemblée de gilets jaunes

Une assemblée de gilets jaunes

Cela s’est passé le jeudi 20 décembre au soir dans une petite ville de 15 000 habitants. A l’appel d’un groupe local de gilets jaunes environ 120 personnes sont réunies. Émargement demandé, avec numéro de téléphone. Certains refusent. Il y a quand même 110 noms sur la liste. Une journaliste locale essaie d’entrer. On tente d’abord de lui refuser l’accès à la salle. Mais c’est une réunion publique, elle entre et gagne le fond de la salle où l’on aperçoit deux gendarmes en tenue. Pour rapporter les discussions à leur hiérarchie deux oreilles ne suffisent pas. Pendant ce temps la délinquance explose dans la ville et la campagne environnante.

Les administrateurs du groupe souhaitent scinder le débat en deux parties, d’abord les revendications ensuite les actions. Il y a de nombreuses protestations dans la salle pour s’opposer à la discussion sur les actions en présence des gendarmes. On retient quand même qu’il faut continuer d’occuper les ronds-points pour montrer que l’on est toujours là contrairement à ce que voudrait faire croire Castaner. Et il faut aussi des actions coup de poing pour gêner Macron et ceux qui le soutiennent.

Sur les revendications, on commence par les retraites avec l’exigence de la suppression de la hausse de la CSG pour tous et la demande du retour à l’indexation de ces retraites. Indexation aussi des allocations familiales. Beaucoup d’intervenants parlent d’un sujet qui leur tient à cœur ayant trait au gaspillages de l’État ou au contrôle des élus, l’idée d’un mandat limité à deux ans pour les députés est même avancée. Suit le référendum dont on exige qu’il ne soit pas soumis à des règles entravant sa mise en place ou limitant les questions pouvant être soumises à référendum, on pense à l’immigration.

La soirée avance mais on reste un peu dans le flou. Un intervenant à qui on tente d’interdire le micro car il s’est déjà exprimé sur les retraites parvient malgré tout énoncer toute une série de mesures, ce qui lui vaut les applaudissements de la salle (à l’exception des gendarmes et de la journaliste). Voilà ce que j’ai réussi à noter :

- intégration des 100 € dans le SMIC afin que tous les smicards soient concernés et que cela soit comptabilisé pour les retraites,

- indexation des retraites et autres allocations sur la hausse du coût de la vie,

- baisse de la TVA sur des produites de première nécessité (pas seulement la nourriture mais par exemple les couches pour enfants),

- abandon définit de la taxe carbone punitive,

- retour aux 90 km/h,

- suppression de la taxe télévision,

- suppression de l’aide à la presse et de la niche fiscale des journalistes,

- suppression du CICE pour les grandes entreprises qui font des bénéfices considérables,

- suppression des avantages accordées aux anciens présidents et premiers ministres,

- suppression du Sénat, du CESE (2500 membres dans toute la France plus des fonctionnaires), du CSA (avec 300 fonctionnaires rien que pour contrôler la diversité sur les écrans) de l’ENA et de nombreuses autres commissions ne servant qu’à recaser les amis,

- écrêtement des salaires des hauts fonctionnaires qui gagnent plus que le président de la République,

- présence obligatoire des députés lors des réunions de l’assemblée nationale,

- fin de l’aide au développement pour les pays africains qui refusent de reprendre leurs immigrés clandestins,

- retrait de la signature du pacte de Marrakech.

La soirée prend fin avec l’intervention d’un conseiller général en retraite. Il pleurniche car il a entendu dans la salle des attaques contre les syndicats. Sa longue intervention conduit à un brouhaha dans l’assistance. Tout le monde sait que la CFDT soutient Macron tandis que la CGT préfère défiler avec les indigènes de la République et le comité Adama plutôt qu’avec les gilets jaunes.

Les organisateurs invitent ensuite les participants à passer dans une salle voisine pour continuer la discussion autour d’un buffet : nourriture et boissons non alcoolisées offertes au niveau des ronds-points par des sympathisants des gilets jaunes qui sont allés faire leurs courses dans la grande surface voisine. Des petits groupes se forment. Les discussions se poursuivent jusqu’à une heure assez tardive. Paris, faut-il s’y rendre ou pas ? Les ronds-points, faut-il continuer ? Quelles actions coup de poing ? Et puis ici où là on entend plutôt parler immigration, ce fardeau pour la France. Et du refus d’intégration de la part des musulmans. Mais l'immigration n'est pas un thème abordé par les gilets jaunes nous disent les experts qui auscultent le mouvement de loin et pérorent sur les télés.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 24 décembre 2018 16:35

    ’’Un intervenant à qui on tente d’interdire le micro car il s’est déjà exprimé sur les retraites’’

     

    Ce qui voudrait dire qu’on ne peut parler qu’une fois ?

     

    Et pourtant, moi je les aime bien ces mesures qu’il propose.

    Je dirais même que je vote pour des deux mains !

     

    Sinon, dommage que vous ne nous disiez pas ce qu’il est finalement ressortit de tout ça, quelles décisions ont été prises.

    Néanmoins, merci pour ce petit compte-rendu...

     


    • JulietFox 24 décembre 2018 16:57

      C’est dur de comprendre ce qu’est la démocratie.


      • Alain 25 décembre 2018 07:33

        Je cite.

        L’auteur : « Proviseur retraité vivant en Hongrie. »

        Début de l’article : « Cela s’est passé le jeudi 20 décembre au soir dans une petite ville de 15 000 habitants »

        Ou ça ? en Hongrie ?


        • Yanleroc Yanleroc 25 décembre 2018 16:13

          Mais l’immigration n’est pas un thème abordé par les gilets jaunes nous disent les experts qui auscultent le mouvement de loin et pérorent sur les télés.

          Pour vous non plus apparemment !


          • Le421 Le421 25 décembre 2018 17:54

            @Yanleroc
            On ne parle pas de la façon dont est traité le « problème » de l’immigration sur les rond-points pour une raison simple. De par mon expérience, avec la discussion, les gens ont conclu pour la plupart que si c’était une question à soulever, ce n’était pas ce qui ferait bouillir les marmites...
            Et si on commence à mettre les choses par ordre d’importance, ce n’est pas bon du tout pour les biznessmans ou plutôt bisnesswomens de la politique...
            L’essentiel doit être dans le secondaire, vu que l’essentiel ne doit pas être pris en compte par un politique.
            Dites-moi de quoi vous avez besoin, je vous expliquerais comment... etc.


          • Yanleroc Yanleroc 25 décembre 2018 18:30

            @Le421,

            «  Dîtes nous de quoi vous avez besoin et on vous expliquera comment vous en passer..à coup de matraques et de bombes lacrymo dans ta gueule de prolo ! »

            Matraquage au sol, gazage d’enfants, vols à l’arrachée : Depuis un mois, les bavures policières passent comme des lettres à la poste.
             

            Salut, tu es conscient je pense que (je me cite smiley :

            «   L’ électorat de la Fi étant composé à la fois de gens qui sont contre et pour l’ immigration, ce parti est schizophrène, donc malade, donc sans avenir surtout pas en commun !

            — Si la Fi était en position d’ appliquer un vrai programme de gauche, les Ricains par le biais de la CIA ne le permettraient pas, allergiques qu’ ils sont à tout ce qui peut s’ apparenter au communisme ! ( on-je- en avait parlé..)

            — La FI sans le RN n’ arrivera jamais à rien  ! Les Citrons l’ ont bien compris qui se passent maintenant de leurs caciques et ne s’ en portent que mieux ! »

            Au Rd-Point du Chat Noir, j’ ai été surpris de voir le pacte de Marrakech était bien à l’ ordre du jour, alors même que des français issus de l’ immigration récente étaient présents !..


          • Le421 Le421 26 décembre 2018 14:44

            @Yanleroc
            A LFI, les gens sont contre ou pour l’immigration... Ce sont des schizophrènes.
            C’est sûr que de traiter ce sujet de cette façon, on comprends mieux.
            Chaque commerçant vends ce qu’il a en magasin.
            Chez les nationalistes, il n’y a que deux articles au choix.
            Insécurité et immigration, quand les deux ne sont pas vendus ensembles...


          • Audrey tataouvreunoeil 26 décembre 2018 00:30

            Votre retranscription plutôt neutre sur le fond permet de prendre conscience de certaines revendications des gilets jaunes dont on entend finalement peu parler comme vous le faites bien remarquer : 

            « Mais l’immigration n’est pas un thème abordé par les gilets jaunes nous disent les experts qui auscultent le mouvement de loin et pérorent sur les télés. »

            Et finalement, on entend peu parler de leurs revendications dans les médias, immigration ou non. Sans raison ? Je ne pense pas.


            • zygzornifle zygzornifle 26 décembre 2018 10:29

              Les gilets jaunes doivent rester des électrons libres autrement ils se feront bouffer par les pros de la politique, du syndicalisme, de l’enfumage gouvernemental et des médias aux ordres de Macron qui commençant déjà a taper dessus et ils se feront un plaisir de les diviser, de les ridiculiser, ce qui était des saines revendications deviendra un monumental couac pour le plus grand plaisir du Jupitérien ....


              • zygzornifle zygzornifle 26 décembre 2018 10:38

                Regardez maintenant on ne parle plus de revendications mais que de flics agressés , de comparution immédiate et de peine de prison , regardez comment le mouvement est discrédité par les merdias a la solde du pouvoir ....

                Aucune condamnation de CRS pour brutalité malgré toutes les vidéos et les photos de bastonnade de gens a terre , il n’y a que des condamnations de gilets jaunes , les journalopes sont en train de saper le mouvement et bientôt les mougeons vont dire qu’ils ont raisons , que tous les gilets jaunes veulent en découdre avec la police , qu’il est grand temps de regagner les chaumières et de regarder le foot , Hanouna et les anges de la téléréalité , faites gaffe ça par en vrille les mecs ....


                • merlin 24 janvier 11:21

                   La première des revendications anti N.O.M. est la principale qui aurait dû être en second parmi les gilets jaunes mais qui n’aura qu’une suite si ceux qui nous gouvernent actuellement sont chassés du pouvoir, car ils sont tous sous les ordres de ce Nouvel Ordre Mondial, bref, Donald Trump les appellent « Les traitres à la nation » et tous les grands médias ont été achetés bon prix pour répandre la haine anti-Trump et collaborer avec ce N.O.M. par quantité de mensonges et d’omissions et de manipulations de l’info. C’est le N.O.M. qui ne cesse d’étendre ses tentacules autour de la planète pour piller les nations en imposant aux gouvernements traitres de créer des taxes.

                  Le Président de-Gaulle n’attendait qu’une chose : Que ce jour de révolte contre cette sale pègre qui infeste le monde et surtout la France, l’Allemagne, l’Angleterre, se lève. C’est fait, mais il faut en effet aller jusqu’au bout, nous ne pouvons plus reculer. Ces traîtres à la nation recherchent le moyen de nous neutraliser y-compris par la violence qu’ils prétendent condamner.

                  Leur projet Blue-Bam est remplit d’abominations que le N.O.M. nous présentera sous des apparences angéliques et à chaque fois qu’ils nous disent que c’est pour notre confort c’est pour cacher que cela conduit à l’asservissement des populations, forcées à devenir zombis (esprit programmé à leur service). C’est le contrôle mental en puissance.

                  La théorie du genre, les vaccins, les Linky surtout et les autres compteurs de contrôle de la vie privée, La 5 G, les OGM, la PMA, La GPA et quantité de choses pour emprisonner notre conscience supérieure, font partie de leur plan d’asservissement des peuples qui commencent à être connus. Mais parmi les moins connus, si nous nous laissons faire, il sera trop tard pour pleurer sur notre sort quand cette pègre nous interdira d’avoir des enfants par voie naturelle, quant ils auront rendu les femmes stériles et après nous avoir bien cuisinés bien sûr, ils nous imposeront d’acheter leur clones fabriqués à la chaine. Quel horreur ! Bien sûr, ces clones seront programmés dans leur ADN et leur cerveau pour être au service de l’obscurité et n’obéiront qu’aux lois des mafias du N.O.M. Et alors à ce stade ils seront qu’ils auront gagné la guerre d’asservissement et pourront offrir l’humanité sur un plateau à leurs maîtres de la 4 ème dimension, soit, les Archontes, les Dracos, le groupe kimréa et toutes les ignobles races de l’obscurité.

                  Voilà à quel travail s’active Macron, Hollande et leurs sous-fifres, Merkel et ses sous-fifres, de même Theresa mail, Sarkösy, Barroin, et tout leurs sous-fifres traîtres à la nation, tous les traîtres de grands médias complices …, pour nous vendre aux ténèbres.

                  Vivent les Gilets jaunes qui représentent une prophétie divine annonçant le réveil de l’humanité, mais notre guerre devra être pacifique, sans manifester le piège d’une colère que la pègre utilisera contre nous. C’est l’une des clés pour vaincre la violence et la malice des traîtres, alliés à la pègre. La pègre du N.O.M. fait tout pour nous retenir dans ses filets.

                  Vigilance !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès