• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Impunité : Les deux tiers des pédophiles condamnés ne vont pas en (...)

Impunité : Les deux tiers des pédophiles condamnés ne vont pas en prison

  Effectivement la question est brûlante : où en est l'impunité des pédophiles en France ? Et plus précisément, un pédo condamné va-t-il réellement en prison en France ? Wanted Pedo tente par cet article d'apporter sa modeste contribution au débat public avec des données indépendantes.

 

La France est l'eldorado des pédophiles.

Maitre Grimaud, avocate pénaliste spécialisée en protection de l'enfance, BFMTV, 30 avril 2018.

 

En France, il n’y a que 1 % des violeurs qui sont vraiment condamnés et qui font vraiment de la prison.

Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Le Parisien, 3 mai 2018.

 

 

Les données

Durant toute l'année 2017, Wanted Pedo a réalisé une revue de presse des condamnations parues dans la presse nationale et régionale.

Au total 400 condamnations pour des abus sexuels sur mineurs ont été recensées et se répartissent comme suit :

- 38 atteintes sexuelles (souvent attouchements)

- 289 agressions sexuelles

- 73 viols sur mineurs

Donc 400 condamnations sur toute la France (DOM-TOM compris) qui sont un échantillon déjà important des actes totaux.

Cela représente 2% des faits constatés si on se base sur les chiffres de 2016 (12.650 agressions et 7.050 viols).

Et 0,2% des actes réels (500 fois plus) selon les études de victimologies réalisées durant les 30 dernières années qui montrent de manière très consistante que seulement 8% des abus sexuels sur mineurs donnent lieu à une plainte.

 

Ces 400 condamnations sont un échantillon relaté par les journalistes français qui ont plutôt tendance à chercher du sensationnel, aux assises et donc on s'attendrait à constater une surreprésentation des viols.

Mais ce n'est pas le cas et on se rend compte que le ratio agression/viol ne correspond pas à celui relevé par les services de police et de gendarmerie.

Habituellement on constate deux fois plus d'agressions sexuelles que de viols.

Ici c'est 4 fois plus, ce qui nous renseigne certainement sur le phénomène de correctionnalisation des viols qui sur cette base serait estimée à 50% (ce qui rejoint une étude faite sur la Seine-Saint-Denis : Observatoire des violences envers les femmes du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, 2013-2014).

 

Âge des pédocriminels

L'âge moyen du pédophile condamné (300 données) se situe entre 45 ans (viols) et 50 ans (agressions sexuelles) ce qui tord le cou à la légende de la relation entre le gamin de 18 ans et l'ado de 14 ans qui est une exception rarissime mais qui pourtant est au centre des débats législatifs et médiatiques.

La distribution montre que tous les âges sont représentés quasiment de manière égale.

 

Mais l'objet de cet article est surtout de s'intéresser aux peines réelles données par les juges français.

D'abord il faut savoir qu'en dessous de deux ans de prison ferme, les condamnés bénéficient "d'aménagement de peine" et ne vont pas en prison physiquement (article 65 et 66 de la loi pénitentiaire du 24 novembre 2009).

De plus les délinquants sexuels (y compris sur mineurs) bénéficient de remises de peines supplémentaires par rapport au régime général et peuvent ne faire qu'un tiers de la peine prononcée (au lieu de la moitié).

Enfin le maximum (hors récidive) de prison ferme réelle, dite "période de sureté", est de 22 ans même pour la perpétuité.

Nous allons donc nous intéresser aux peines prononcées en 2017 et aux peines réelles que les condamnés vont purger.

 

Les peines prononcées

Le tableau ci-dessous montre la moyenne des peines prononcées par type d'abus sexuel sur mineurs.

 

La peine moyenne que risque un pédophile qui souille un gosse est comprise entre un et trois ans de prison ferme réelle.

Que peut-on dire de plus pour vous faire bouger les gens ?

Mais c'est une moyenne qui est trompeuse, la réalité judiciaire est encore pire.

Lisez plutôt la suite.

 

Les peines réelles

En tenant compte des aménagements de peine et des remises de peines, nous constatons les chiffres absolument consternant du laxisme, et c'est peu dire, qui règne dans les tribunaux français en ce qui concerne les coupables d'abus sexuels sur mineurs.

Ces hommes souillent l’innocence des enfants, bien souvent leur volent la beauté du monde et l'élan de leur vie.

Plus coupables encore sont ceux qui autour, responsables et professionnels, laissent faire ce massacre quotidien de ces milliers d'âmes innocentes.

En attendant que ça recommence sur un autre gosse...

Les deux tiers (65%) des coupables d'agressions sexuelles sur mineurs ne passeront même pas une seule nuit en prison.

Seulement 15% purgeront une peine réelle de plus de deux ans de prison.

Ils sont déjà peu à se faire attraper (8%), encore moins à être condamnés (par des juges en correctionnel), et parmi cette infime proportion, la grande majorité rentrera chez lui tranquillement en se disant qu'il a eu chaud mais qu'il vit quand même dans un pays formidable.

Vive la liberté sexuelle et vive la France !

 

La plupart des condamnations qui mènent à de la prison ferme réelle concerne des récidivistes (ce qui fait artificiellement remonter la moyenne).

En France les pédocriminels ont donc très peu de chances d'être condamnés.

Et en plus ils ont un joker car il est peu probable qu'ils aillent réellement en prison la première fois qu'ils se font prendre.

Il suffit alors de changer de région et de refaire sa vie auprès d'autres enfants, en faisant plus gaffe cette fois et en tirant les leçons instructives de cette parenthèse judiciaire indolore.

La correctionnalisation des viols est l'arme de destruction massive de nos gamins qui relâche sans cesse parmi nous des flots ininterrompus de prédateurs sexuels d'enfants.

Cela donne à raison à ces violeurs d'enfants livrés à eux-mêmes, la conscience de leur impunité, véritable pousse-au-crime qui contribue grandement à la récidive.

 

Les violeurs d'enfants subissent des peines plus lourdes (par des jurys populaires tirés au sort aux assises), pour autant 25% d'entre eux auront des peines prononcées de moins de trois ans ferme.

Et plus de la moitié (55%) ne passeront même pas réellement trois ans en prison.

 

 

Conclusion

Devant cette état de faits, notre rage n'a d'égale que la fierté inconsciente des français qui affirment vivre dans la patrie des droits de l'homme,

que la lâcheté de la majorité qui se complaît dans le déni si confortable,

que l'arrogance putride des magistrats qui se gargarisent d'être les gardiens d'un état de droit en pleine déliquescence.

 

Nous réclamons l'instauration de peines planchers et l'imposition d'un suivi individuel intensif des délinquants sexuels sur mineurs en les considérant pour ce qu'ils sont : des gens dangereux avec un haut risque de récidive.

Si l’État ne veut pas se donner les moyens de neutraliser efficacement la dangerosité de ces individus, alors il doit de manière pragmatique faire confiance au peuple et lui donner tous les éléments pour organiser lui-même la protection de ses propres enfants.

 

On lâche rien

Honneur, force et courage pour nos gosses

L'équipe Wanted Pedo

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.42/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Dom66 Dom66 27 juin 12:36

    ++++++++++++++++++ pour moi aussi, merci et bravo pour votre article, piqûre de rappelle.


    Vu la note de cet article il doit y avoir des pédos qui notent ????


    C’est vrai aussi que dans certaines religions la pédophilie n’est pas sanctionnée….J’ai bon ???là ??


    • V_Parlier V_Parlier 27 juin 14:26

      @cassini
      En effet. Ou alors les autres sont déjà au courant et ils n’ont pas envie de se rendre malades en prenant connaissance (à nouveau) par la lecture de cette triste réalité du pays de la « tolérance »...


    • V_Parlier V_Parlier 27 juin 14:27

      @V_Parlier
      (Quant à l’outrance, elle ne peut être évitée sinon on ne peut même pas aborder le sujet)


    • Wanted Pedo Wanted Pedo 3 juillet 14:07

      @Dom66


      A ma connaissance l’anthropologie (levy-strauss) tient pour acquis que la pédophilie (inceste) est un des interdits qui est universellement partagé dans les communautés humaines de la planète.

      Ceux qui disent le contraire y ont un intérêt (malsain).



    • Wanted Pedo Wanted Pedo 3 juillet 14:22

      @Wanted Pedo


      Et oui il y a des pédos qui notent, qui commentent (troll) et qui empêchent les publications de sortir dans la modération.

    • Sozenz 27 juin 13:57
      quand on a des gens comme cohn bendit qui ne se cache meme pas de leur acte ; qui continuent a trainer sur des plateaux et qui ont encore un rôle politique , comment voulez vous que ça change ?
      il y a donc une partie des personnes qui cautionnent publiquement .

       que’ l’on soigne tous ces violeurs chimiquement puisque cette pathologie ne se guérit jamais toute seule et la récidive est donc logique .

      mentalement avoir envie d un gamin qui pourrait être son enfant ou son petit enfant , y a un truc qui ne fonctionne pas dans la tête ; les pulsions passent avant la conscience humaine
      La pédophilie doit etre inscrite comme maladie mentale et traitée.


      • révolQé révolQé 27 juin 15:40

        Les noms ,adresses voir photo des pédocriminels doivent être communiquées publiquement par tous les moyens possibles,affichettes, internet etc...
        Ces salopards redouteront certainement plus une visite ’’ de courtoisie ’’ anonyme qu’un éventuel jugement au tribunal. smiley


        • révolQé révolQé 27 juin 23:55

          @cassini

          justement,je ne vois pas ce qu’un déchet de l’humanité,comme l’est à mon avis un pédocriminel a de civilisé.
          La peste n’a pas été éradiquée avec de belles paroles,mais avec le feu,. smiley


        • Goldored 28 juin 13:40

          @révolQé

          Vous cumulez les stupidités !
          La peste n’a jamais été éradiquée, et surtout pas avec le feu.
          Quant à cette posture de justicier façon Bronson, c’est parfaitement débile.
          Prétendre que des débiles armés voulant jouer aux justiciers résoudrait un quelconque problème montre à quel point votre intelligence critique est sous-dimensionnée.
          Cela multiplierait les erreurs, des innocents agressés par des Rambo d’opérettes, ainsi qu’éventuellement leur famille...

          Personnellement, moi, je ne vois pas ce que ça peut avoir de civilisé que de vouloir faire « justice » soit-même - une prétendue justice, parce que quand on voit les gugusses prêts à le faire et leur QI proche de ma température anale, on prend peur.

        • Wanted Pedo Wanted Pedo 3 juillet 14:13

          @Goldored


          On en reparle le jour où ta fillette de 8 ans se fait sodomiser par son instituteur qui sera simplement muté (enquête classée sans suite malgré les preuves médicales).

          Alors tu révèleras ta dignité ou ta lâcheté.



        • ZenZoe ZenZoe 27 juin 15:51
          La pédophilie est une vraie saloperie et les pédophiles des salopards - qui pour échapper aux peines qu’ils pourraient avoir en France vont faire des ravages ailleurs sur la planète, dans des pays très pauvres avec des lois inadaptées. Des salopards et des lâches.
          En France, ils sont toujours protégés par l’Eglise, l’Education Nationale ou leur immunité parlementaire. Le vent tourne bien sûr mais très très doucement..

          • Wanted Pedo Wanted Pedo 3 juillet 14:16

            @ZenZoe


            Le problème c’est la justice, le reste n’est que la conséquence.

          • Eschyle 49 Eschyle 49 27 juin 16:51

            Rappelons que l’art 316 de l’ancien code pénal a été abrogé par l’art 372 de la loi 92-1336 du 16 décembre 1992 . 

             

            • izarn izarn 27 juin 20:08

              Soyez clair, dites le, nos gouvernants sont pédophiles...
              Parceque.....
              Pourquoi les protéger ?
              Hein ?
              Vous n’osez pas, vous gueulez ...
              Vous etes la tralallalalaallalallla...
              Et vous ne nommez personne...
              Notre Justice a oublié les pédophiles...Tiens donc ?
              Surtout, même à l’intérieur de la magistrature, hummm ?
              (Témoignage propagé par Dieudonné...)
              Alors discours fastoche...
              T’as pas les c.... Tu hurles comme une truie...
              Dégage !


              • Wanted Pedo Wanted Pedo 3 juillet 14:21

                @izarn


                Marre des psychos...

                Écoute crétin, quand t’auras fait quelque chose dans ta vie tu nous tiens au courant.

                Dans le monde réel on se prend des procès et on coule une asso avec des propos diffamatoire.

                Mais oui nous désignons haut et fort la justice comme le problème et la franc-maçonnerie comme une partie importante de ce problème.

                On nous taxe même d’outrance, alors je t’en prix prend ta plume et exprime la colère qui visiblement empli tout ton être.


                J’ai hâte de te lire.

              • Pere Plexe Pere Plexe 27 juin 20:23
                Impunité : Les deux tiers des pédophiles condamnés ne vont pas en prison
                Admettons le validité du chiffre, ce qui demande déjà beaucoup de bonne volonté.
                Reste à admettre que seule la prison est une sanction.
                Et pire encore que seule la prison peut soigner ces déviants.
                (A moins que l’auteur ne préconise la perpétuité pour tous les condamnés)
                Peut on en douter ?

                • Wanted Pedo Wanted Pedo 3 juillet 14:27

                  @Pere Plexe


                  On te demande pas d’admettre les chiffres mais de faire (un peu) tes propres recherches au lieu d’ouvrir ta bouche dans le vide sidéral de ton non intérêt pour le sujet...

                  Les avis sont partagés au sein de l’association sur le traitement social des pédophiles. Certains pensent que cela relève de la psychiatrie et que l’internement en HP est la solution. D’autres ont des aspirations plus définitives, rapides et économiques.

                  La question est celle de comment concrètement empêcher physiquement la récidive ?

                  Le reste ne peut être évoqué qu’une fois cela acquis.


                • yvesduc 27 juin 20:29
                  Merci pour cet article et ces chiffres, hélas, instructifs.

                  Cependant, l’impunité me semble être le véritable problème. Trois ans de prison n’est pas une partie de plaisir !

                  • Wanted Pedo Wanted Pedo 3 juillet 14:31

                    @yvesduc


                    Vous avez du confondre « cependant » et « effectivement ».

                    Se faire enculer par une bite d’adulte alors qu’on a 5 ans de manière répétée pendant des années c’est quoi selon vous ?

                    Trois ans enfermé, logé et nourri pour avoir le droit de recommencer à la sortie, c’est plutôt cool je trouve.


                  • Jean Keim Jean Keim 28 juin 07:38

                    Face à une déviance comme la pédophilie, la peine de prison qq soit sa durée changera-t-elle qq chose ? 

                    La pédophilie peut être qualifiée comme on veut mais c’est avant tout une maladie mentale.
                    Néanmoins il faut bien entendu prioritairement protéger les enfants et compte tenu des connaissances médicales embryonnaire actuelles sur ce sujet, notamment la difficulté d’identifier un récidiviste potentiel, le meilleur moyen est encore d’interner les pédophiles en attendant mieux, interner ne veut pas dire pour autant emprisonner, c’est un problème grave qui ne peut être résolu par un article et qq mots dans un commentaire ; quand aux juges chargés d’instruire ces affaires, quelles sont leur compétences, quelqu’un peut-il d’ailleurs se targuer d’une compétence particulière ?

                    • Ruut Ruut 29 juin 09:00

                      @Jean Keim

                      C’est surtout des prédateurs dangereux et a ce titre la prison est le lieu le mieux a même de les isoler de leurs proies.
                      Le seul rôle de la prison est de protéger la société des prédateurs qui la menace.
                      Son rôle n’est pas punitif mais isolationniste.
                      Une peine punitive est une peine de travail d’intérêt général au service du préjudicié afin de le rembourser du préjudice subis.

                      Les sois disant maladies mentales qui ne se soignes pas, ne sont pas des excuses pour accepter inacceptable.


                    • Agafia Agafia 29 juin 23:33

                      @Ruut

                      Les sois disant maladies mentales qui ne se soignes pas, ne sont pas des excuses pour accepter inacceptable.

                      L’homosexualité était encore sur la liste des pathologies mentales il n’y a pas si longtemps et aujourd’hui c’est totalement normalisée.
                      J’espère juste que JAMAIS la pédophilie ne suivra le même chemin !

                      D’ailleurs, je préfère le terme de pédocriminalité qui est plus juste.

                      Une chose est sure, on risque plus pénalement en volant une voiture qu’en agressant sexuellement un gosse,et ça, c’est dégueulasse.

                    • Wanted Pedo Wanted Pedo 3 juillet 14:33

                      @Jean Keim


                      Tout à fait d’accord l’internement est une solution possible mais détrompez vous les connaissances médicales sont très bien établies, elles sont justes en grande partie ignorées (volontairement ou pas) des magistrats.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès