• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

L’AUDACE

La vie humaine sur terre a un goût amer ! Les peuples sont soumis à la dictature des chiffres, de l’argent et à ce dogme, qui dit - il faut réussir, réussir, réussir à devenir quelqu’un de respectable ! Depuis tout jeune, on est dressé comme des bêtes pour un système, qui nous pousse à nous battre contre l’autre pour sa propre sécurité. Une sécurité, qui est illusoire, car nous travaillons non pas pour notre sécurité, mais pour détruire justement notre sécurité.

La science au 21ème siècle a réussi un exploit que l’humanité ne pouvait s’imaginer dans les temps anciens. Nous avons réussi à garantir les besoins fondamentaux de toute l’espèce humaine. Est-ce que vous vous rendez compte de ce formidable exploit ? Depuis l’apparition de l’Hommes sur cette planète, peut-être des milliers ou même des millions d’années, l’Hommes s’est toujours déplacé partout sur le globe pour trouver "l’herbe verte" et ainsi combler ses besoins primaires, qui je vous le rappel sont ; à manger, avoir un toit et se vêtir pour se protéger du climat changeant.

Naturellement cette découverte aurait dû amener l’Hommes à une prise de conscience universelle, mais non ! L’humanité a donc décidé de prendre un chemin totalement ahurissant. L’humanité n’a pas organisé cette découverte, mais fait de cette découverte humaine un marché, un outil de pouvoir.

Lorsqu’en 1943, la famine du Bengale touche l’Inde, c’est plus d’un million de personnes, soit toute l’agglomération Lyonnaise qui décèdera en moins d’un an ! Ce génocide est l’œuvre de l’Hommes et non de cause naturelle. C’est uniquement l’œuvre de l’Humanité : un conflit politique entre L’Inde et le Royaume-Unis. Sachez que l’humanité a les moyens de nourrir toute la population mondiale et ça pendant plusieurs années et malgré des temps extrêmes ! La famine est devenu une arme comme une autre de pression politique d’état. Sans vos besoins primaires, vous êtes morts. Vous ne pouvez pas lutter, car vous n’avez pas l’énergie suffisante ! Le contrôle de l’énergie est devenu la nouvelle arme de l'humanité au 21ème siècle !

Sachant cela, quelle est notre part de responsabilité ? Sommes-nous devenus si égoïste, si corrompus, que la seule chose qui nous intéresse soit notre propre petit salut ? Nous pensons être à l’abri, mais notre sécurité est détruite chaque jour par nos activités. Le voyez-vous cela ? Nous pensons tous travailler pour notre survie, mais c’est bien le contraire. Nous travaillons pour détruire la sécurité de notre voisin. Le voisin n'étant pas autre chose, que nous-même, nous travaillons donc pour détruire notre propre sécurité.

Nous ne travaillons pas pour nos besoins fondamentaux, mais pour des idées, des concepts inventés par des matérialistes, confortablement installés dans leurs paradis fiscaux. Autrement dit, nous travaillons pour du vide et pour appauvrir d’autres êtres humains. Ceci n’a aucun sens ! Pendant que nous nous mettons en scène sur les réseaux sociaux en parlant de notre nouvelle paire de chaussure NIKE, c’est une petite fille esclave au Bangladesh, qui s’est donnée beaucoup de mal pour vous ! Cette petite fille est directement votre esclave. Grâce à vous ce pays n’a pas le choix que d’utiliser ces enfants pour votre propre confort !

Vous s'avez qu'une autre voie est possible, mais vous n’avez pas l’audace ! Vous êtes faible, vous manquez d’énergie. Cette énergie naturelle, qui sommeille en nous a été bridé par cette monstrueuse éducation et par ce système, qui veut faire de nous des français, des haïtiens, des musulman. Tant que vous serez ces choses, alors vous ne connaitrez jamais la paix véritable. Êtes-vous assez audacieux pour dire non ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • libramax 6 avril 16:45

    je suis entierement d’accord avec ton texte.je me suis decouvert anarchiste,en1966 environ.,suite a la lecture d’extraits de Bakounine,dans une collection de jean jacques pauvert qui s’appelait :LIBERTE.le problème,c’est que le conditionnent a la morale dominante est trés fort,appuyer par l’image télévisuelle,les journaux quotidiens,qui font de la « conformation »...de qui est ce portrait,que j’intitulerai « les ravages d’un travail aliénant »


    • Monsieur Frantz MonsieurFrantz 6 avril 18:24

      @libramax
      Merci pour votre commentaire.

      Maintenant que l’on a fait le constat..
      Quel est notre part de responsabilité en tant qu’individu ?

    • zygzornifle zygzornifle 6 avril 18:02

      Sommes-nous devenus si égoïste, si corrompus, que la seule chose qui nous intéresse soit notre propre petit salut ?...


      il suffit de suive l’exemple donné par nos politiques ....

      • Monsieur Frantz MonsieurFrantz 6 avril 18:21

        @zygzornifle
        Je ne m’attendais pas à cette réponse. Elle démontre un grand manque de liberté de votre part ! 

        Vous définissez votre vie en fonction des politiques...WTF ? 
        Je pensais que nous voulions être libres ? 

      • zygzornifle zygzornifle 7 avril 08:26

        @MonsieurFrantz


        Le fait de paraître libres (car il est impossible de l’être complètement a moins d’être désincarné ) c’est aussi de regarder ce qu’il se passe autour de nous ....

      • Monsieur Frantz Monsieur Frantz 8 avril 15:07

        @zygzornifle
        La liberté existe, si vous partez déjà avec la conviction qu’elle n’existe pas.... Vous vous êtes limité vous-mêmes


      • Claudec Claudec 6 avril 18:27

        Ça c’est la vision angélique et sommaire de Rousseau et de bien d’autres avant lui, tellement séduisante qu’elle rallie tous ceux qui confondent rêve et réalité.


        Il faut compter, 1°/ avec le fait que l’être humain comme tout ce qui vit, est avant tout un consommateur, 2°/ avec son besoin, aussi légitime qu’atavique, qui est de chercher à améliorer sa condition et celle de sa descendance, et 3°/ être conscient que chacun est habité de ses ambitions et capacités, grandes ou petites ; le tout déterminant un contexte de compétition dans l’altérité, pour ne pas parler l’inégalité, que les meilleures intentions se sont depuis longtemps efforcées de compenser sans résultats satisfaisants.

        Les progrès scientifiques et techniques par lesquels se sont considérablement améliorées nos conditions de vie au cours des millénaires, particulièrement durant les deux ou trois derniers siècles n’ont rien changé à cet état de fait et ont eu par contre un prix et des retombées, largement payés par notre environnement (pollution, dégradations de toutes sortes, épuisement de ressources non renouvelables, etc.) et par nous mêmes, sous forme de luttes, maladies, et autres joyeusetées, sans compter les conséquences d’une structure incontournablement pyramidale de notre société, due au fait fait qu’un sort aveugle dote chacun à sa naissance de son hérédité génétique et sociale, quels que soient ensuite les aléas de son parcours durant son existence.

        Ce qui n’a pas empêché les hommes de proliférer en 2000 ans jusqu’à la démesure, en dépit du fait que, structurellement, sur 100 qui naissent, si 14 se partagent 50% de la richesse collective, 86 (des moins pauvres aux miséreux) doivent se satisfaire de l’autre moitié.

        • Monsieur Frantz MonsieurFrantz 6 avril 18:46

          @Claudec
          Salut, tout d’abord nous disons la même chose, mais nous l’exprimons peut-être pas de la même manière. Il est clair que le vivant à besoin de se nourrir, je ne pense pas avoir remis en question ce fait ! Je dis juste que pendant des millénaires l’homme a dû faire face à des manques et que le 21 siècles avec le développement de la science lui a permis de régler ce problème. En quoi est-ce angélique.. Il y a du mépris dans vos propos, voire même du cynisme. Vous balayez d’une main tout ce qui a été dit.. Que répondre de plus. Vous avez admis qu’il en est ainsi et apparement rien ne peut changer. Vous manquer de passion cher monsieur. Si tout le monde pensait comme vous il n’y aurait jamais eu des civilisations.




        • Claudec Claudec 6 avril 21:50

          @MonsieurFrantz


          Bonsoir,

          Nul mépris dans mes propos, et je pense que vous qualifiez de cynisme ce qui n’est que réalisme. Il en est souvent ainsi de la part de celui qui fonde son point de vue sur la passion (que vous revendiquez) et ses sentiments, lorsqu’il est confronté à un autre, étayé par des faits et des chiffres. Car je n’admet rien qui ne soit démontré et incontestable, et contrairement à ce que vous dites, je pense que les hommes ont la possibilité d’améliorer leur sort, mais à condition de se donner préalablement la peine d’identifier le mal à combattre et de le reconnaître pour ce qu’il est, bien qu’il semble qu’il soit un peu tard.

          Quels sont ces chiffres et cette réalité ? Vous pouvez vous reporter à mes articles publiés ici même pour les connaître, ou lire « Précis de pyramidologie sociale ».


        • Monsieur Frantz MonsieurFrantz 7 avril 02:05

          @Claudec

          J’avais prévu de vous répondre, mais j’ai observé quelque chose tout à l’heure..
          Combien de gens, de prix Nobel nous rappel chaque jour qu’il faut que ce monde change et pour cela nous devons arrêter ces divisions nationalistes et organiser un partage ? Trop ! Au lieu de commencer à réfléchir à ça..Au lieu de se poser sérieusement la question de savoir, quel est sa responsabilité dans tout ça ? 

          Au lieu de ça, on se combat à coup d’arguments... 
          Ça n’a aucun sens ! pfff 

        • Claudec Claudec 8 avril 17:42

          @MonsieurFrantz

          J’admets volontiers que “pfff” est un argument qui me laisse coi.

        • JL JL 6 avril 18:32

          Bonjour l’auteur,
           
           j’ai approuvé cet article en modé.
           
           ’’Nous ne travaillons pas pour nos besoins fondamentaux, mais pour des idées, des concepts inventés par des matérialistes, confortablement installés dans leurs paradis fiscaux.’’
           
           A quelles sortes de concepts pensez vous ?

           C’est quoi un matérialiste, selon vous ?
           
           Ps. Donnez vous la peine de jeter un coup d’œil source qui je dis dans mon profil, si vous voulez me faire une réponse élaborée.


          • Monsieur Frantz MonsieurFrantz 6 avril 19:05

            @JL
            Salut, 

            Il ya plusieurs concepts, plusieurs dogmes : 
            - Le premier nous dit : Il faut travailler pendant 60 ans toute notre vie pour mériter de manger, et d’avoir un toit !
            - Le 2nd, nous dit qu’il faut travailler pour être un bon patriot, pour l’état, la nation. C’est à dire payer la dictature bureaucratique d’état, qui nous taxes....etc
            - Le 3rd, pour le prestige, il faut posséder, car votre valeurs dépend de ce que vous avez.
            - De consommer, pour l’idée de la croissance
            - D’être indépendant, mais pour avoir ce titre il faut être violent, écraser les autres...
            - Pour la croissance, en créant chaque année des objets que l’on n’a pas besoin... 

            Un matérialiste c’est une personne avant tout qui pense beaucoup, car la pensée est matière. Les élites ont bien compris l’inconvénient à détruire la sécurité humaine, si vos besoins primaires sont acquise, ils n’auraient plus aucune autorité sur vous. Donc ils perdraient leurs statuts. Qui voudrait travaille pour 400€ chez Macdonald’s, quand ses besoins sont déjà garanties ? Personne.

            Nous ne comprenons pas encore que les Etats existent uniquement pour nous empêcher de mettre en place la sécurité humaine. Que vous soyez français, haïtien, sénégalais, nous réclamons tous la paix, à manger, la sécurité. Mais nous préférons travailler pour l’idée Française, car être associer à quelque de beau, nous donne le sentiment de sécurité !

          • JL JL 7 avril 08:47

            @MonsieurFrantz
             
            je vois formuler ma critique autrement : en fait nous travaillons parce que telle est la nature de l’homme ; permettez moi de vous rappeler Voltaire : « Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin. »
             
            Vous associez matérialisme et paradis fiscaux ; je suppose que pour vous, un matérialiste est une personne avide. Ce n’est pas ma définition du terme et je déplore que vous entreteniez cette confusion.
             
            Le problème c’est quand vous dites, en contradiction apparente avec votre refus du « matérialisme » : ’’il faut travailler pour payer la dictature bureaucratique d’état qui nous taxe’’. Contradiction, puisque quand l’État est à la baisse, les féodalités sont à la hausse : féodalités, paradis fiscaux, ... vous comprenez ?
             
            Vous pourriez nous dire quel type de régime politico-économique aurait vos faveurs ?


          • Monsieur Frantz Monsieur Frantz 8 avril 15:51

            @JL
            Bonjour JL, 

            Je ne suis mais pas du tout d’accord avec ce que vous venez de dire sur la nature fondamentale de l’Homme. L’Homme aime crée et être libre. ce que l’on a fait de l’activité humaine est tout simplement une torture, une dictature de l’envie, du vice et de la violence. Quant à Voltaire, pour moi ses propos ont très peu d’interêt, sans mépris bien sûr.

            Ce qui m’intéresse par contre c’est de connaitre par moi-même toutes ces choses de l’existence. Vous connaissez vraiment l’ennui ? je ne suis pas sûr ! L’ennui c’est quelque chose de formidable ! Regarder comment les chats s’ennuient, cela ne vous donne pas envie de vous rouler par terre tout simple par fainéantise et envie de ne rien faire ? Pourquoi il faudrait travailler tout le temps ? 

            Si pour Voltaire l’ennui est terrible cela prouve à quelle point cet homme ne connaissait de l’existence. I était peut-être intellectuel, mais la l’existence se trouve en dehors de la pensée. Les émotions ne sont ni bonnes ou mauvaises, elles existent, elles font parties de la vie. Celui qui portent un jugement sur l’ennui, c’est la peur du vide. Voltaire devait certainement avoir peur ou d’être quelqu’un d’angoissé. J’adore m’ennuyer, car après l’ennui, vous avez une telle énergie...

            Bien sûr qu’un matérialiste est une personne avide, car il ou elle agit selon une idée et donc est insensible à la beauté de existence, il suffit de voir comment on détruit cette magnifique planète pour l’idée nationale et l’idée croissance et toutes ces bêtises. C’est dommage que vous ne voyez pas cela.. 

            Comme vous le savez JL L’Etat n’a jamais été aussi puissant depuis que les états existent, mais enfin... Regarder la Corée du nord, l’USA, l’Europe, la Russie, etc... Le service public est en baisse, mais l’état contrôle tout et ça grâce à nos impôts ! C’est ça qui est encore plus dingue, pour soi-disant nous protéger...Qui peut croire cela ? Que l’on parle de démocratie, de féodalité etc cela reste toujours des idées, qui contrôlent des êtres humains.. Quelque soit l’idée, elle sera toujours contradictoire et sera une dictature, car tant qu’il existe une autorité, qui impose au groupe, un comportement type, normé, cela s’appelle violence, dogme, dictature. 

            J’ai survolé un début de réponse dans l’article. La seule manière d’avoir un sytème politico-économique juste c’est que l’humanité mette en place les besoins fondamentaux de chacun. Chaque individu est responsable de lui-même, ce n’est pas à une autorité de lui dire ce qu’il doit faire ou de comment il doit vivre sa vie et de travailler 60 ans de sa vie pour nourrir une bande de petit bourgeois, qui privatise la terre pour leur simple besoin personnel. Si chacun a ses sécurités primaires, il n’ira jamais travailler pour des gens, qui l’exploitent.. Il travaillera pour lui-même ou pour quelque chose, qui a du sens. On cherche à résoudre nos problèmes isolement comme si nos problèmes étaient séparés... Commençons par les besoins primaires et tout le problème de l’esclavage, de l’immigration, de la compétition etc seront résolus en moins de 1 an... 


          • JL JL 8 avril 17:10

            @Monsieur Frantz
             
             ’’Pourquoi il faudrait travailler tout le temps ? ’’
             
             Quelqu’un vous oblige à travailler ? Bigre ! Où ça ?
             


          • Monsieur Frantz Monsieur Frantz 8 avril 20:05

            @JL
            Si vous ne travaillez pas et payer pas vos impôts, vous savez ce qui vous arrive ? 



          • JL JL 8 avril 22:02

            @Monsieur Frantz
             
            si vous ne travaillez pas, vous n’avez pas d’ impôts à payer, sauf si vous percevez des revenus financiers, des rentes ou des loyers.


          • Monsieur Frantz Monsieur Frantz 8 avril 22:37

            @JL
             :) Allez jusqu’au bout du raisonnement cher ami.

            On a privatisé la planète, toute personne qui refuse de vivre selon le model finira par mourir et ça dans l’ignorance. Quel cruauté ! Vous le savez comme moi. Tout cela est le fruit d’un système, d’une dictature, d’un grand manque d’amour. Les matérialistes ont crée une société à leur image, laide, affreuse. Vous semblez être quelqu’un de très fin et cultivé, je ne vous apprends donc rien. 
            Le problème c’est que l’Hommes manque de passion, d’énergie. Il me semble que le romantisme, malgré le peu impact qu’il a eu, a quand même permis à l’Europe et à ses hommes courageux une poussé d’Audace pour dépoussiérer l’autorité et la vieille Europe. C’est peut être ce qu’il manque, de l’Audace. On ne pense plus qu’au chiffre, à l’argent à réussir, à la croissance, bref à des choses stupides. Une vie ne vaut plus rien. On n’est plus sensible à rien, même pas au le parfum de l’Amour... et sans l’amour, la vie n’a AUCUN SENS !

          • JL JL 8 avril 23:29

            @Monsieur Frantz
             
             je ne vais pas faire une grande tirade, je vous dirai simplement que j’approuve le commentaire de Ouam 22:59, et notamment ça : ’’En proposant un monde sans frontières et sans impôts, ou chacun fait ce qu’il veut , c’est exactement le monde souhaité par les sorosiens et leurs potes ultra capitalistes’’


          • Monsieur Frantz Monsieur Frantz 8 avril 23:45

            @JL
            Après tout ce que je viens de vous dire et vous comparez mes propos avec celles des capitalistes ? 

            Dans capitalisme il y a avant tout le CAPITAL. C’est avant tout le capital qui est libre. 
            Je ne parle ni d’idée ni de bien, mais d’être humain ! Si quelqu’un veut un autre monde où la terre ne serait pas privatiser par un état ou une entreprise, il est forcément capitaliste ? C’est très réducteur...
            Le capitalisme utilise les gens comme des objets pour une finalité égoïste... L’individu est donc le sujet de l’idée, moi je propose l’inverse, de mettre la technologie au service de l’Homme afin de le permettre de laisser sa nature profonde de s’exprimer et de diminuer la violence et la compétition..
            Dans la survie vous devez vous battre pour vivre et c’est ce que propose le capitalisme, une lutte sans fin, où seul le plus fort sera vainqueur... Moi je dis le contraire depuis le début.. Je suis surpris de votre réponse...

          • JL JL 9 avril 08:56

            @Monsieur Frantz
             
             ’’Après tout ce que je viens de vous dire et vous comparez mes propos avec celles des capitalistes ? ’’
             
            Nuance : ce que vous dites du capitalisme n’est en rien comparable à ce qu’en disent les capitalistes. Mais ce que j’ai compris de vos propositions et d’autres avec moi, c’est qu’elles vont dans le même sens que les plus extrémistes des néolibéraux.
             
             La somalisation du monde serait acceptable, seulement dans un monde de bisounours. On en est loin.


          • Monsieur Frantz Monsieur Frantz 9 avril 14:46

            @JL

            Je déplore l’argument du bisounours... 
            Liberté égalité aussi était bisounours à l’époque en France
            Qu’un noir pourrait s’assoir dans un bus à coté d’un blanc aux usa c’était aussi bisounours à l’époque
            De nos jours on a tellement peur que l’idée même de vivre en paix parait complètement de la folie... C’est grave ! Très grave !!

          • JL JL 9 avril 15:18

            @Monsieur Frantz
             
             ’’Liberté égalité aussi était bisounours à l’époque en France’’
             
             Non, parce que la République était l’institution chargée de les garantir. Ce n’est pas parce que les prédateurs l’ont corrompue que c’était une mauvaise idée : il faut seulement éradiquer kes prédateurs, et ça commence par la reconquête des médias.
             
             ’’De nos jours on a tellement peur que l’idée même de vivre en paix parait complètement de la folie...’’
             
             Oui ? Et vous proposez quoi ? Des prêches ?


          • Monsieur Frantz Monsieur Frantz 9 avril 16:55

            @JL

            On coupe la tête du roi et on met à la place place un autre roi...
            Le roi est mort, vive le roi ! ça commence à sentir le roussi non ? 

            Je vous ai déjà dit, avant tout c’est de la sécurité humaine qu’il faut s’occuper !
            Je ne propose aucun système, car dès l’instant ou il y a une autorité supérieur, un pouvoir, il y a aura des corrompus.. Vous le savez comme moi. Donc au lieu de s’occupez du système, on ferait mieux de s’occuper de soi, de l’espèce. Et après on verra. C’est fou quand même on passe notre temps à penser système, alors que l’on oublie que l’Hommes est un être d’abord psychologique. Nous ne sommes pas des machines, qui doivent obéir à une idée ou des ordres... Il faut arrêter avec cette notion de pouvoir, de leader etc...Regler d’abord nos problèmes humains collectivement avant de parler de Système.. 

          • genrehumain 6 avril 18:50


            Merci pour ce magnifique article. Continuez.

             
             « Je ne suis ni Athénien, ni Grec mais un citoyen du monde »

             Socrate

            Notre défi à nous humain est de passer rapidement d’un monde divisé en un monde Uni. Prenons enfin conscience de ce changement de Paradigme.

            Les deux guerres mondiales, fruits atroces de ce nationalisme désuet du temps où les hommes de cette planète se vivaient encore comme des entités autonomes sans liens réels avec leurs semblables, devraient nous enseigner le dérisoire de ses pensées de replis sur soi et leurs dangers. 

            1. La crise majeure du politique que nous vivons et l’accès de nouveau au plus haut poste de responsabilité, de dirigeants populistes et souverainistes qui ont entre leurs mains des armes d’une puissance de destructions sans pareils, qui elles ne tiendront pas compte des frontières et des espaces, nous appelle à ouvrir les yeux et à réagir rapidement , afin de mettre en place sur notre petite planète, la gouvernance dont à besoin un monde interdépendant et solidaire .

             Ces citations d’un grand penseur de notre époque prennent dés lors toutes leurs actualités.

             »En effet combien sont en vérité pathétiques les efforts de ces dirigeants d’institutions humaines qui, avec la plus profonde méconnaissance de l’esprit de leur époque, s’efforcent d’adapter des méthodes nationale - appropriées au temps passé, lorsque la vie des nations était autonome , à un moment qui doit ou réaliser l’unité du monde , ou périr. »

            1.  »L’unification de l’humanité tout entière est le signe du stade qu’approche à présent la société humaine. L’unité de la famille, celle de la tribu, de la cité, de la nation ont été successivement tentées et pleinement établies. L’unité du monde est maintenant le but que s’efforce d’atteindre une humanité harassée. L’édification des nations a pris fin. L’anarchie inhérente à la souveraineté de l’Etat va vers son point culminant. Un monde qui progresse vers sa maturité doit abandonner ce fétiche, il doit reconnaître l’unité et la totalité organique des relations humaines, et établir une fois pour toutes le mécanisme qui incarne le mieux ce principe fondamental de son existence.

            2.  ( Appel aux Nations, Shoghi Effendi, 1936 )

            3. C’est vers cette Unité que nous devons diriger nos vies et nos efforts, si nous voulons abroger les souffrances et les maux qui assaillent l’humanité, unité revendiquée haut et fort par des grandes figures de ce siècle.

              « La terre n’est qu’un seul pays et tous les hommes en sont les citoyens »

             Baha’u’llah

            1. "La terre est ma patrie et l’humanité ma famille.

              Khalil Gibran


            2. "L’idée de frontières et de nations me paraît absurde. La seule chose qui peut nous sauver est d’être citoyen du monde."

              Jorge Luis Borges


            3. "Un jour, espérons-le, le globe sera civilisé. Tous les points de la demeure humaine seront éclairés et alors sera accompli le magnifique rêve de l’intelligence : avoir pour patrie le Monde, et pour nation l’Humanité"
              1. Victor HUGO


            • Monsieur Frantz MonsieurFrantz 6 avril 19:17

              @genrehumain
              Bonjour et merci pour toute ces vers, que je ne connaissais pas.

              Oui l’être humain doit commencer à dissoudre tous ces barrières, qui l’empêche de vivre correctement !

            • Cadoudal Cadoudal 6 avril 19:51

              @MonsieurFrantz

              Faut apprendre vos classiques si vous voulez monter en grade chez les Sorossiens zadistes no borderistes socialosalafistolgbtistes...

              http://www.fdesouche.com/957051-hongrie-viktor-orban-presente-projet-de-loi-stop-soros-offensive-contre-ong-pro-migrants-encourageant-limmigration-clandestine


            • Monsieur Frantz MonsieurFrantz 7 avril 02:07

              @Cadoudal
              Parlez en votre nom, sans citer. Soyez l’auteur de vos propos. 

              Je ne parle pas avec des personnes d’occasions, qui ont besoins d’autorité extérieur et reconnu pour appuyer leurs propos. 

            • Freud avait encore hélas raison. Pour souder un groupe, il doit se constituer un ennemi. https://www.cairn.info/revue-topique-2012-4-page-59.htm. Le narcissisme des petites différences, un opérateur du lien social. Non, l’homme n’est pas fondamentalement préoccupé du bien êtres des autres, excepté si son groupe est en danger (Revoir l’excellent film : La Guerre du feu). Seules LA LOI peut jouer le rôle de limitateur des égoïsmes. 


              • Monsieur Frantz MonsieurFrantz 6 avril 19:13

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                Freud ne dis pas la vérité, il décrit des comportements.

                La cause il ne la pas exprimer.
                Si vous approfondissez vous constaterez, que nous voulons appartenir à un groupe à une nation, parce que nous avons peur de n’être rien.
                La loi ne peut rien faire. Il n’y a qu’à voir le résultat.

              • Ouam Ouam 7 avril 03:28

                @MonsieurFrantz

                « Si vous approfondissez vous constaterez, que nous voulons appartenir à un groupe à une nation, parce que nous avons peur de n’être rien. »

                Bonjour, J ai parcouru vos ecrits pour etre a peu pres sur de ne pas me tromper. Dans ce pays vous deviez etre tres mal avant que macron prenne enfin le pouvoir. J ai une exellente nouvelle pour vous Il va pratiquement dans l ensemble des sens de vos ideauxs La notion de peuples cad cohesion et histoire est à bannir. La notion du MOI MOI MOI est la partie la seule qui doit etre mise en valeur niant du fait le collectif et ses racines que comme lui vous haissez, ce n est pas un reproche mais un constat. L idéal similaire de votre part est sur le sol cad la territorialité ou comme le criquet il faut etre « hors sol » Les cultures sonts pour les attardés completement flipés décérébrés du bulbe... On connais j ai deja donné lolll

                Ou je reste neamoins surpris c est par rapport aux effets qu engendrent vos causes cad les nike ou pour le formuler autrement le commerce aussi hors sol du moi moi moi de l actionnaire apatride grand oprimiseur devant l eternel de la dime cad l impot qui redistribue un peu sur un territoire donné dans un collectif de populations.

                Enfin bref comme le message de kalachnikov plus bas je crains fort que vous ne compreniez pas mes propos.

                Ouam


              • Monsieur Frantz Monsieur Frantz 8 avril 16:02

                @Ouam
                Je crains que vous ne m’avez pas compris..

                Je n’ai jamais dit qu’il fallait bannir l’histoire. Veuillez à ne pas déformer mes propos.
                Il est vrai que le contexte écrit est difficile à comprendre ou veut en venir l’autre, mais ne vous engagez pas dans cette voie.. 
                Posez-moi plutôt des questions et je vous répondrais bien volontiers.
                Je n’ai rien à voir avoir avec Macron ou quelques politiques que ce soit ! 
                Ils n’ont aucunes pensées ! 

              • Ouam Ouam 8 avril 22:59

                @Monsieur Frantz
                bonjour,
                et sisi je sais lire je vous cite
                "Depuis l’apparition de l’Hommes sur cette planète, peut-être des milliers ou même des millions d’années, l’Hommes s’est toujours déplacé partout sur le globe pour trouver « l’herbe verte » et ainsi combler ses besoins primaires, qui je vous le rappel sont ; à manger, avoir un toit et se vêtir pour se protéger du climat changeant« 
                 
                je vais essayer de faire court.
                En proposant un monde sans frontières et sans impots, ou chacun fait ce qu’il veut , c’est exactement le monde souhaité par les sorosiens et leurs potes ultra capitalistes
                 
                Alors vous voulez des questions :
                Etes vous pour un marché totalement ouvert auxs 4 vents ?
                Etes vous pour un monde sans frontières ou chacun peut aller et venir a sa guise ?
                Etes vous pour l’individualisme exacerbé ou le chacun pour soi regne et ou la notion de peuple et de cultures n’existe pas ?
                etc...
                bref tout ce qui va avec le tres grand capital, ou il lui faut de l’universel, de l’uniforme absolu.
                 
                Ps et avant l’époque donts vous parliez, si vous vous reférez aux prémices de l’humanité vous savez forcement que :
                - L’humain (la pression humaine sur son environnement) etait tres faible, à ce jour nous sommes 8 millards, et bientot 20 ou 80 milliards si la projection démographique et es courbes continuent telles qu’elles sonts depuis une centaine d’année.
                 
                - A l’époque les humains etaient tous des ceuilleurs / chasseurs.
                 Ce qui n’est bien sur plus le cas (j’entends par la majorité)
                 
                Et donc a travers les propos que j’ai quoté, vous proposez donc que des que cela va mal dans un pays (dirigeants incapables, peuples qui ne se prennent pas en main, naissances incontrolées et totalement anarchiques, pouvoir par le nombre pour etrangler le voisin par la masse, ou de multiples autres raisons encore)
                Que celui ci débarque en masse chez le voisin d’a coté qui lui à été soit plus chanceuxs, ou surtout en général plus clairvoyant, lucide ou raisonnable (etc...) en paye le prix fort !
                 
                La si vous me dites que je ne suis pas clair ?

                Ps 2 je n’achetes pas ne nike, car je sais dans ce cas qui je soutiens à travers mon »acte d’achat"

                bonne soirée à vous
                 


              • Monsieur Frantz Monsieur Frantz 9 avril 00:17

                @Ouam
                Bonsoir merci d’avoir pris le temps de me répondre. C’est cool de votre part :)

                Je comprends un peu mieux vos propos.
                Je l’impression que les gens voient le monde comme cela : 
                 - Les cultures sont une richesse, donc le capitaliste DAnger
                - Le capitaliste veut imposer une vision, donc uniformisons le monde.

                Effectivement il y a un peu de deux, mais je vois plutôt les choses ainsi.
                Pour moi c’est très simple : Le nationalisme est une maladie et comme toute maladie il doit être traiter et éradiquer pour les raisons que vous connaissez : Guerre, meurtre, division, esclavage, violence etc. Le nationalisme ce n’est pas LA culture, mais c’est un sentiment destructeur, qui cause d’abominable chose, parce qu’il est « peur ». Il doit-être compris pour ce qu’il est à savoir un sentiment d’insécurité. Pour que ce sentiment puisse prendre fin, il doit cesser de se diviser, car la division c’est elle qui crée le conflit des guerres etc. C’est en cessant d’être français ou anglais ou sénégalais que le monde sera enfin en paix. On le sait tous. La sécurité est dans l’unité Humanité. On n’est pas français, ou suisse, on est tous le reste de l’espèce HOMO. Tous les autres espèces ont disparu.

                Je ne suis absolument pas pour le capitalisme. Je suis pour que chacun comprenne qu’il est responsable non seulement de lui, mais également de l’espèce. C’est parce que nous sommes isolés dans des identités fragmentaires, que la sécurité n’existe pas et que nous sommes des pions d’une machine, qui nous poussent à nous diviser et à être en compétition. 

                Comme je l’ai dit à JL, la nature fondamentale de l’Homme est de crée, donc c’est nous qui limitons les cultures humaines. Nous sommes 8 milliards sur cette terre. Si chacun peut librement exprimer ce qu’il est sans se battre avec quelqu’un d’autre, vous vous rendez compte de la richesse ? La France comme tous les autres pays sont des idées que l’on a organisé, mais les idées sont toujours contradictoires et une idée s’opposent toujours à une autre : le communisme contre le capitalisme etc. Les idées limites les relations humaines, hors l’hommes à besoin de liberté pour créer et laisser sa nature s’exprimer. Du coup pour répondre à votre question des cultures. Oui le capitalisme veut standardiser les cultures, mais le nationalisme limites les cultures. pour moi les deux sont abscons !

                Je suis pour que chacun vive la vie qu’il a envie de vivre, dans les règles de bienveillance communes bien sûr ! Cette Terre appartient à tous ces vivants ! 

                Comme je l’ai expliqué aussi, nous avons été éduqué pour être des individus, vous français, moi haïtien et chacun nous devons nous battre pour réussir et se faire une place... Je ne suis absolument pas pour ce genre de chose. Je dis le contraire. Je dis que nous nous battons à cause de cette division. Au fond nous voulons une sécurité : à manger etc.. Donc travaillons ensemble pour notre bien, pour l’humanité au lieu de nous détruire pour des idées et des corrompus !

                Je pense que jamais l’humanité n’a connu cette chose, donc nous ne pouvons pas penser la suite, mais travailler pour l’humanité non plus pour des états ou des systèmes, mais pour nous-mêmes, la dernière espèce HOMO vivant sur terre ! Donc avoir de l’Audace de voir plus grand que la france ou de l’Europe, de voir l’HUMANITÉ comme un bloc. 



              • Les idéalistes peuvent toujours rêver. Ils auront le goût amer de leurs rêves déçus et des lendemains qui déchantent. Le réaliste aura la « mince » satisfaction narcissique d’avoir eu : raison.


                • Monsieur Frantz MonsieurFrantz 6 avril 19:15

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  C’est dans ce genre d’esprit que la corruption peut se developper.



                • @MonsieurFrantz


                  La corruption naît quand l’être humain perd le sens de la réalité pour gravir les marches du pouvolr et réaliser « ses » rêves. De Staline à Hitler,...

                • Monsieur Frantz MonsieurFrantz 6 avril 19:35

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  Je ne suis pas d’accord. Comme je le dis dans l’article. Nous avons les moyens de ne manquer de rien, niveau besoins primaires, mais nous préférons nous faire compétition, pour les posséder.

                  Ce système existe et il doit cesser. 
                  Quand vous manquer naturellement on cherche à les posséder. On cherche à se réaliser parce que on est en manque de quelque chose. La corruption c’est tout ce système. Donc tant que ce système ne sera pas dissout ... Il y aura toujours la guerre, des hitler !

                • @MonsieurFrantz

                  Si tous les individus étaient psychanalysés, nous aurions peut-être quelques chances de fonctionner en moi et l’autre. Mais, nous n’avons pas encore dépassé l’âge de la préhistoire darwienne. C’est mol ou l’autre. Pour être riche, il faudra toujours et encore : un pigeon.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur




Les thématiques de l'article


Palmarès