• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’efficacité de la limitation à 80 km/h

L’efficacité de la limitation à 80 km/h

« L’idée, ce n’est pas d’ennuyer tout le monde, l’idée, ce n’est pas de désavouer tel ou tel, c’est de sauver des vies, c’est d’éviter des blessés. » (Édouard Philippe, le 2 juillet 2018 sur RTL).



Cet été 2018, la route des vacances a connu une nouveauté avec la limitation à 80 km/h sur les routes à une voie dans chaque sens sans séparateur central. Cette mesure, attendue depuis au moins 2013, a été prise par le Premier Ministre Édouard Philippe lors du comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018 et applicable à partir du 1er juillet 2018. Pendant la période entre ces deux dates, Édouard Philippe a dû faire face à des tirs nourris provenant de tout bord, et malgré les fortes pressions, politiques et économiques, il a tenu le cap et la mesure est maintenant en pleine application.

Comme pour chaque mesure essentielle visant à la sécurité routière, les campagnes d’information et la persuasion ne sont jamais suffisantes. Elles le sont certes pour une grande majorité des automobilistes (fort heureusement) mais d’autres moyens, punitifs (le bâton), doivent malheureusement compenser le côté réfractaire d’une certaine franche d’automobilistes qui pensent que leur voiture et leur trajet valent plus que la vie des personnes qu’ils pourraient mettre en danger.

Donc, l’une des premières conséquences de l’application de cette nouvelle vitesse limite, c’est une augmentation du nombre de flashs radar et donc d’amendes. Lorsque la mesure sera bien intégrée dans les esprits, comme le sont maintenant la limitation de vitesse en agglomération à 50 km/h (au lieu de 60), l’obligation de boucler la ceinture de sécurité (certains véhicules "intelligents" vont même vous demander de mettre une ceinture à votre panier de courses car vous l’avez malencontreusement placé sur la banquette arrière et une jauge de contrainte a reconnu l’occupation du siège), la limitation à 70 km/h sur le périphérique parisien, etc., le nombre d’amendes se réduira mécaniquement. Temps d’adaptation normal. Période transitoire.

Mais évidemment, contrairement à ce que disent de mauvaises langues (augmenter de 0,001% la taxe sur le carburant est beaucoup plus efficace pour les recettes fiscales), cette augmentation des amendes n’est pas l’effet attendu de cette mesure. L’État s’attend avant tout à ce qu’on respecte le code de la route, pas à verbaliser des infractions. L’effet attendu, c’est la réduction des pertes en vies humaines sur la route.

Insistons d’ailleurs sur le fait qu’il y a un moyen très simple de ne pas être financièrement matraqué par l’État sur les routes de France : il suffit tout simplement de respecter le code de la route ! Certes, personne n’est infaillible (et pas moi en tout cas !) et tout le monde peut fauter, avec de la distraction, de la fatigue, des erreurs de discernement, etc., et donc, tout le monde peut se retrouver un jour en infraction, mais s’il y avait, comme avant 2002, la certitude de l’impunité, l’attention serait moins soutenue.

Le site de la sécurité routière a repris quelques extraits de journaux télévisés (via l’INA) depuis quarante-cinq ans que le gouvernement s’est préoccupé de sécurité routière. Et toutes les mesures, toutes, sans exception, ont subi une opposition frontale, vive, de la part de certains automobilistes, avec toujours le même argument : l’État m’ôte ma liberté de conduire, l’État me matraque fiscalement.





Or, ce qui est intéressant, c’est que personne n’est jamais plus revenu sur les mesures précédentes, ne les conteste plus, même les plus polémiques (et il y en a eu beaucoup, l’installation des radars automatiques, le permis à points, le contrôle technique, etc.). Pourquoi ? Parce qu’il a été largement prouvé, avec le temps, que ces mesures furent très efficaces et très bénéfiques.

Je rappelle cette fameuse courbe du nombre de personnes tuées chaque année depuis une cinquantaine d’années. À chaque grande mesure, une baisse significative et singulière, parfois avant l’application de la mesure, par anticipation. Il y a donc, évidemment, un effet psychologique, et l’annonce d’une mesure contraignante (c’était patent pour l’installation des radars automatiques) a pour effet une conduite plus prudente et plus respectueuse des règles.

_yartiVitesse80kmh04

Si le nombre de personnes tuées chaque année a pu être divisé par 5 en une quarantaine d’années, ce paramètre permet mal de voir la réalité des progrès réalisés, puisqu’il y a plus d’automobilistes (population croissante et proportion d’automobilistes dans la population croissante), plus de routes, plus voitures en général en circulation, ouverture des frontières de toute l’Europe, etc. Un autre paramètre intéressant est le nombre de personnes tuées par milliard de kilomètres parcourus, car ce critère prend en compte toutes les évolutions de la société, et là, le progrès est encore plus grand, on passe de 75 en 1972 (début de la politique de sécurité routière) à 7 en 2011. Notons qu’il était d’environ 100 en 1960 et qu’il n’y a pourtant eu aucune politique de sécurité routière entre 1960 et 1972, au contraire, Georges Pompidou, Premier Ministre puis Président de la République (au début de son mandat), prônait implicitement la société du tout automobile. Cette amélioration a pour origine les aménagements routiers et les équipements automobiles.

_yartiVitesse80kmhB03

Disons-le donc clairement, ces progrès entre 1972 et 2011 ne sont pas les seules conséquences de mesures de sécurité routière, mais d’un ensemble complémentaire comprenant ces mesures mais également une meilleure formation des conducteurs, de meilleurs équipements automobiles (frein, airbag, pare-chocs, pneus, tenue de route, etc.), un meilleur entretien du véhicule (contrôle technique), de meilleures infrastructures (rond-point au lieu de priorité à droite, etc.). Ces phénomènes peuvent être analysés isolément même s’il est difficile d’interpréter correctement toutes les données. Grâce à son observatoire, la France, contrairement à l’Allemagne, s’est donné les moyens d’acquérir le plus d’informations précises sur l’accidentologie routière.

Ce qu’on peut en revanche remarquer, c’est qu’il y a eu un arrêt de la réduction de la mortalité routière à partir de 2013 et le quinquennat de François Hollande s’est révélé bien médiocre sur ce sujet (comme sur beaucoup d'autres). C’est pourquoi il faut se féliciter que l’actuel gouvernement ait pris le taureau par les cornes et ait pris cette mesure salutaire.

Or, aujourd’hui, les premiers résultats se montrent très encourageants. Les statistiques et analyses publiées par le baromètre de la sécurité routière (les 10 et 13 août 2018) sur le mois de juillet 2018 ont montré une progression de la sécurité. Il faut rester prudent puisque ces résultats publiés ne sont que "partiels", puisque le paramètre employé est le nombre de personnes tuées à 30 jours, c’est-à-dire que la personne blessée d’un accident de la route qui meurt 29 jours après l’accident doit être comptabilisée (ce qui signifie que les données "définitives" du mois de juillet 2018 ne peuvent pas être connues avant le 31 août 2018). Ce qu’a d’ailleurs dit à l’AFP le 10 août 2018 le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe : « On peut penser que les 80 km/h ont joué un rôle, mais il faut rester extrêmement prudent. ».

_yartiSecuriteRoutiere2018QA02

En clair, il y a eu 324 personnes tuées sur la route en juillet 2018, soit 5,5% de moins qu’en juillet 2017 (19 tués en moins). En fait, il est statistiquement plus intéressant et significatif de prendre le cumul annuel en années glissante, c’est-à-dire de faire des comparaisons de douze mois entre la période d’août 2017 à juillet 2018 et la période d’août 2016 à juillet 2017. Pour la dernière période, il y a eu 3 329 personnes tuées, soit 187 personnes en moins (–5,3%) que l’année précédente. De même, l’amélioration se fait aussi sur le nombre de personnes blessées et hospitalisées pendant plus de 24 heures, 25 199 (2 792 personnes en moins, soit –10%), ainsi que sur le nombre d’accidents corporels : 56 179 (2 991 accidents en moins, soit –5,1% ; notons cependant une légère augmentation du nombre d’accidents corporels en juillet 2018 par rapport à juillet 2017 : +0,9%).

_yartiSecuriteRoutiere2018QA03

Cette amélioration de la sécurité routière (dont tout le monde se réjouit) est-elle le fait de la limitation à 80 km/h ? Pour répondre avec certitude à cette question, il faudra faire (cela se fera) des analyses précises des circonstances de chaque accident ayant entraîné la mort d’une ou plusieurs personnes depuis vingt-quatre mois (par exemple, si cela s’est passé sur autoroute, cette mesure n’aura eu évidemment aucune influence). C’est-à-dire, faire la comparaison sur la mortalité des seuls 400 000 kilomètres des voies dont la vitesse maximale autorisée a été effectivement réduite à 80 km/h.

_yartiSecuriteRoutiere2018QA04

On peut observer que cette amélioration n’a pas commencé en juillet 2018 mais s’est amorcée en fait dès janvier 2018. Ainsi, il y a eu une baisse de 8,4% du nombre de personnes tuées en mai 2018 par rapport à mai 2017 et de 9,7% en juin 2018 par rapport à juin 2017. Il y a eu forcément un effet psychologique, avec une nette amélioration en mai et juin 2018 au fur et à fur que le gouvernement confirmait sa détermination à faire appliquer strictement la mesure malgré les nombreuses protestations.

Rappelons cinq raisons chiffrées qui justifient cette mesure de limitation à 80 km/h.

1. Une plus grande distance de freinage : 13 mètres supplémentaires. Cela peut éviter le choc fatal.

2. Nombre de vies sauvées : estimé à 350 en moyenne chaque année (rapport des experts du Conseil national de la sécurité routière du 29 novembre 2013).

3. Durée supplémentaire d’un trajet de 50 kilomètres avec la nouvelle mesure : seulement 4 minutes au maximum théorique (en fait, bien moins, car il est rare de pouvoir rouler à 90 km/h sur 50 kilomètres sans ralentir dans les virages, ronds-points, entrées d’agglomération, etc.). Rappelons aussi que ceux qui perdent du temps sur les routes sont avant tout les automobilistes en agglomération (avec les bouchons) et pas en zone rurale où la circulation est généralement plus fluide.

4. Économies réalisées en carburant : 120 euros chaque année. Ce n’est plus du matraquage, ce sont des économies ! Sans compter les frais en moins à la charge de la collectivité, les assurances et les organismes sociaux (sécurité sociale, prévoyance, etc.), pour des personnes décédées ou blessées en moins, des frais de réparation en moins, etc.

5. Baisse d’émissions polluantes avec la nouvelle mesure : estimée à 30% ! Plus efficace que la circulation alternée.

Dans quelques jours, les statistiques (encore partielles) du mois d’août 2018 vont être publiées. Généralement, ces deux mois d’été sont plus mortels que les autres car il y a une plus forte densité de circulation en raison des vacances. Cela donnera donc quelques tendances intéressantes même s’il faut attendre la fin de l’année 2018 pour conclure avec des éléments significatifs. Le Premier Ministre avait déclaré le 2 juillet 2018 sur RTL : « Plus personne ne grogne quelques années après, une fois que les résultats sont là. ». C’est ce que nous verrons probablement dans quelque temps à propos de la limitation à 80 km/h. Déjà, certains propos évoluent et se modèrent à ce sujet parmi pourtant des instances très remontées contre la mesure…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 août 2018)
http://www.rakotoarison.eu

Pour aller plus loin :
L’efficacité de la limitation à 80 km/h.
Guide argumentaire sur la limitation à 80 km/h sur les routes à une voie.
Décret n°2018-487 du 15 juin 2018 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules (à télécharger).
Rapports sur l’expérimentation de la baisse à 80 km/h (à télécharger).
Documentation sur la sécurité routière (à télécharger).
Argumentaire sur la sécurité routière du professeur Claude Got (à télécharger).
La nouvelle réglementation sur les routes à une voie.
Le nouveau contrôle technique automobile.
Sécurité routière : les nouvelles mesures 2018.
La limitation de la vitesse à 80 km/h.
Documentation à télécharger sur le nouveau contrôle technique (le 20 mai 2018).
Documents à télécharger à propos du CISR du 9 janvier 2018.
Le comité interministériel du 9 janvier 2018.
Le comité interministériel du 2 octobre 2015.
Documents à télécharger à propos du CISR du 2 octobre 2015.
Cazeneuve, le père Fouettard ?
Les vingt-six précédentes mesures du gouvernement prises le 26 janvier 2015.
Comment réduire encore le nombre de morts sur les routes ?
La mortalité routière en France de 1960 à 2016.
Le prix du gazole en 2008.
La sécurité routière.
La neige sur les routes franciliennes.
La vitesse, facteur de mortalité dans tous les cas.
Frédéric Péchenard.
Circulation alternée.
L’écotaxe en question.
Ecomouv, le marché de l’écotaxe.
Du renseignement à la surveillance.

_yartiVitesse80kmh06


Moyenne des avis sur cet article :  1.41/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

259 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 31 août 12:10

    Vous me faites un beau propagandiste, mouille-cul en prime !!!


    • files_walQer files_walQer 31 août 16:31

      @troletbuse



      Il me semble constater que depuis le 80 km/h beaucoup de conducteurs sont remontés à juste titre contre les règles débiles de la « sécurité routière », très peu de conducteurs respectent la vitesse trop basse et beaucoup adaptent leur vitesse aux conditions de circulation, ce qui est la seule façon de bien conduire en toute sécurité.

      Evidemment à chaque mouton, il se créer une longue file et on sent pas mal d’agacement (sauf chez les motards qui doublent facilement).

      Pour ceux d’entre vous qui se satisfaisaient du 90 100, vous pouvez continuer à rouler comme avant (sauf au passage des radars fixes), entre l’optimisme du compteur et la marge d’erreur vous ne risquez pas grand chose.

      Rouler en toute sécurité c’est adapter constamment sa vitesse en observant correctement son environnement en fonction des conditions de circulation et en ne quitant jamais la route des yeux. Pas d’utilisation de smartphone.

    • HELIOS HELIOS 1er septembre 10:29

      @troletbuse

      oui, encore un de ces propagandistes...

      tenez, soyez serieux... regardez les courbes qui sont dans ce document et vous verrez que les tendances sont identiques en France et pourtant, les mesures « anti-vitesse » ne sont pas appliquées outre-Rhin...

      La réalité est bien différente et si une certaine prise de conscience existe bien partout, les évolutions des automobiles sont nettement préférables puisque les chiffres montrent que ce sont ces évolutions qui façonnent les courbes !!!!

    • HELIOS HELIOS 1er septembre 10:30

      @HELIOS
      oups, j’avais oublié le LIEN ICI .


    • Alren Alren 1er septembre 13:47
      @files_walQer

      Rouler en toute sécurité c’est adapter constamment sa vitesse en observant correctement son environnement en fonction des conditions de circulation et en ne quitant jamais la route des yeux. Pas d’utilisation de smartphone.

      C’est l’évidence même ! Mais cela ne rapporte pas d’argent en contraventions !

    • Oscar Ollo Oscar Ollo 31 août 12:21

      Le texte de l’affiche en fin d’article n’est pas correct. Voici la version qui promeut la nouvelle limitation : « Avant je roulais entre 80 et 90 km/h. Maintenant je roule tout le temps ».


      Parce que les quelques uns que j’ai connus qui se sont retrouvés dans le même cas ou encore au cimetière ne roulaient pas vite, ils volaient bas. Il y en a vraiment qui croient qu’abaisser la limite de 10 km/h touchera ceux qui sont encore valides ?

      • Fergus Fergus 31 août 13:03

        Bonjour, Sylvain

        100 % d’accord avec vous !

        « le nombre d’amendes se réduira mécaniquement. Temps d’adaptation normal. Période transitoire »

        C’est d’autant plus évident que l’écrasante majorité des automobilistes ont respecté la nouvelle mesure dès les premiers jours de son entrée en vigueur.

        « il suffit tout simplement de respecter le code de la route ! (...) tout le monde peut se retrouver un jour en infraction, mais s’il y avait, comme avant 2002, la certitude de l’impunité, l’attention serait moins soutenue. »

        C’est la voix du bon sens ! J’observe d’ailleurs qu’il n’y a rien de changé par rapport aux 90 km/h : seuls se font flasher ceux qui ne respectent pas les règles ou adoptent une conduite border-line.

        « ceux qui perdent du temps sur les routes sont avant tout les automobilistes en agglomération (avec les bouchons) et pas en zone rurale où la circulation est généralement plus fluide. »

        Parfaitement exact !


        • Laulau Laulau 31 août 13:54

          @Fergus

          Alors pourquoi ne pas réduire la vitesse à 70 km/h ? On aurait encore moins d’accident, non ?
          La vitesse maximale doit être adaptée au type et à l’état de la route et non à une directive décidée à Paris, 80km/h sur une route étroite et sinueuse, c’est du suicide tandis que sur certaine portion de la N7, c’est d’un ennui profond générateur d’énervement, de dépassement de vitesse et pourquoi pas d’accident.

        • Konyl Konyl 31 août 14:06

          @Laulau

          Et après on augmente les impôts pour payer les mecs qui vont gérer toutes ces différences sur le terrain au cas par cas ? Non c’est impossible, en plus tout le monde n’as pas la même voiture, pour en louer assez souvent, je peux vous dire que ça peut changer vraiment la perception d’un virage. Donc oui effectivement certaines routes pourraient rester à 90km/h mais dans un pays on ne peut pas gérer ce genre de truc au cas par cas. Je paye assez d’impôts comme ça...


        • Fergus Fergus 31 août 14:09

          Bonjour, Laulau

          Ce qui dégage « un ennui profond », ce sont - et de loin ! - les autoroutes et les 4 voies implantées sur de longues distances comme en Bretagne, en Auvergne ou dans les pays de la Loire. 

          Cela dit, reconnais qu’il y a des portions de route rectilignes où le 80 km/h donne l’impression de se traîner. Personnellement, j’en connais dans les Landes, et en Champagne et Lorraine, mais quasiment pas sur la N7.

          En réalité, ces portions ennuyeuses restent des exceptions, la majorité du réseau routier étant fait de routes accidentées, tournantes ou parsemées de traversées de villages et de hameaux.


        • cric 31 août 18:24

          @Fergus

          "J’observe d’ailleurs qu’il n’y a rien de changé par rapport aux 90 km/h : seuls se font flasher ceux qui ne respectent pas les règles ou adoptent"


          J’observe...


          On reconnais bien, à cette réflexion, l’homme doté de capacités hors du commun...

          Il observe !!
          Il est directement connecté sur les radars et Il observe...
          Sentencieux, en plus, il nous donne des leçons ..

          Le monsieur ne peut pas s’en empêcher.




        • troletbuse troletbuse 31 août 18:48

          @cric

          Fergus est en retraite et il se fout des gens qui bossent. Surtout les livreurs qui vont perdre du temps et de l’argent les transports,etc... Ah si c’était Sarkozy qui avait pris cette mesure, vous l’auriez entendu geindre.
          Ne pas oublier qui a payé les nouveaux panneaux de 80 pour cette mesure qui était prétendument à l’essai. Des panneaux que nous payons pour le plus grand bénéfice d’un copain à la tafiole et ne pas pas oubliez que les PV sont passés de 90€ à 135€, comme par miracle.

        • Fergus Fergus 31 août 19:28

          Bonjour, troletbuse

          Non, je ne me fiche de personne. J’ai d’ailleurs déjà eu l’occasion d’écrire sur ce site que les seuls perdants de cette mesure seront les professionnels de la route et les commerciaux au long cours, vous avez raison sur ce point. Mais vous connaissez le proverbe où il est question d’omelette et d’œufs cassés. En l’occurrence, même pas cassés, les œufs, seulement fendus. Et pour une bonne cause !

          Quant à votre fantasme récurrent sur Sarkozy, il est carrément ridicule : j’ai toujours approuvé les améliorations de la sécurité routière, quel qu’ait été le gouvernement en place !


        • damocles damocles 31 août 19:50

          @Fergus

           
           « ..j’ ai toujours approuvé les améliorations » 
          Il n’y a aucune amelioration , c’est une mesure destinée à RENTABILISER LES RADARS ,c’est tout !

        • troletbuse troletbuse 31 août 20:46

          @Fergus

          j’ai toujours approuvé les améliorations de la sécurité
          Allez ne soyez pas timide. Criez : Vive la tarlouze Macronimbus.

        • daniel ahsaini 31 août 21:58

          @Fergus

          Bonsoir,

          Que ce soit à 80 ou 81 etc 90 km...combien de secondes gagnées ?

          Beaucoup de temps de vie idéal, en propagande retour.

          L’initiative qui répand ces pratiques, sans, depuis toujours, répondre à toute question,devient douteux.

          Nous avions une tva à 19.6 % ,d’autres choisirent l’arrondi 20 %...

          Tout fonctionne , on se fiche du taux , on vousl ’impose.Nous sommes à 20 %...Robot, ne répond pa(d)s :)
          Merci Robot !

        • Alren Alren 1er septembre 13:56
          @Fergus

          "C’est d’autant plus évident que l’écrasante majorité des automobilistes ont respecté la nouvelle mesure dès les premiers jours de son entrée en vigueur.« 

          Les automobilistes se sont doutés à juste titre que les premiers jours »tout le monde sur le pont !", les flics seront en masse en embuscade pour faire rentrer le fric dans les caisses de Macron, sanctionnant sans pitié le fou qui roule encore à 90 sur les 4 voies sans séparation pour aller au travail !

          S’ils ont respecté la limitation, c’est uniquement pour préserver leur portefeuille, rien d’autre !!!

        • Pascal L 31 août 13:17

          « ...chiffres à l’appui et bénéficiant de l’appui des chiffres on peut tout faire, maintenant on le sait » (Panagiotis Grigoriou 10 août 2012)

          Les statistiques, c’est compliqué. Quand on examine l’écart type de la mortalité mensuelle par accident, on ne peut absolument rien déduire sur une période aussi courte.
          Il est certain que la mortalité par accident diminue globalement, mais quels sont les facteurs à examiner ? Le renforcement des automobiles, la réduction des points noirs, la suppression des routes à trois voies ou la ceinture de sécurité sont également des éléments à prendre en compte pour la réduction de la mortalité. Sachant que chacun de ces éléments n’est pas arrivé en un jour, il est quasiment impossible de séparer les sources. De plus l’Etat a souvent appliqué plusieurs changement en une fois, rendant toute interprétation impossible. Je ne crois les statistiques uniquement lorsque les intervalles de confiance sont publiés, ce qui n’est pas le cas ici.

          « chaque problème complexe a une solution claire, simple et erronée » (Henry Louis Mencken journaliste américain) ou dit autrement : « une idée fausse mais claire a toujours plus de poids qu’une idée juste mais complexe » (Alexis de Tocqueville)

          • Et hop ! Et hop ! 5 septembre 01:28

            @Pascal L : «  Il est certain que la mortalité par accident diminue globalement, mais quels sont les facteurs à examiner ? »


            C’est toute la malhonnêteté de cet article.

            Dans la suite des causes de la baisse de la mortalité pendant 40 ans, il ne met que les causes réglementaires, et pas tous les progrès techniques des voitures (freins à diques, pneus sans chambres, amortisseurs, chassis-coques, crash-tests, baisse du poids, etc..).... des routes (voies séparées, revêtements, rails de sécurité, etc.), et des secours.


          • Konyl Konyl 31 août 13:30

            Très bon article, merci.

            Attention, avec un sujet comme ça, n’oubliez pas la monté de testostérone chez les « passionnés » de conduite qui feraient tout pour aller plus vite que les autres... Les insultes vont pleuvoir !

            Au passage je remercie encore une fois ceux qui payent cet impôt non-obligatoire ! J’ai du prendre 3 ou 4 PV pour dépassement de vitesse (auto-moto en 20 ans et en région IdF) qu’on vienne pas me dire que c’est impossible de tenir un 80km/h. Dire ça est de la pure mauvaise fois ou un problème de compétence pour conduire.


            • Fergus Fergus 31 août 14:15

              Bonjour, Konyl

               smiley

              Personnellement, en 600 000 km parcourus, je n’ai pris qu’un seul PV pour dépassement de vitesse en 2008 : 125 km/h au lieu de 110 km/h en région parisienne (en dépassant une longue file de camions au changement de vitesse, je n’avais pas vu le panneau).


            • cassini cassini 31 août 14:18

              @Fergus


              je n’avais pas vu le panneau

              Si vous n’aviez pas vu le panneau c’est honteux de vous avoir puni. 

            • Pascal L 31 août 14:23

              @Konyl
              Vous aussi, vous ne maîtrisez pas les maths. 3 à 4 PV pour combien de kilomètres par an ? Quel pourcentage d’itinéraires nouveaux (quand on prend toujours le même trajet, on connaît les pièges par cœur) ? Je n’ai pas plus de PV que vous (pour 10 Mm/an soit 10000 km/an dont la moitié d’itinéraires inhabituels), mais le sentiment de m’être laissé piéger à chaque fois (A partir de quand peut-on accélérer sur une voie d’accélération, sachant que sur une autoroute, la nouvelle limitation est indiquée après la voie d’accélération ?). Un radar automatique mobile bien placé peut prendre 100% des automobiles en infraction. Les automobilistes doivent anticiper les problèmes potentiels sans attendre d’y être et c’est à ce moment que l’on lâche le nez du compteur de vitesse ou que l’on débranche le régulateur...


              Par ailleurs, pourquoi imaginez-vous que ceux qui ne pense pas comme vous vont faire pleuvoir les insultes ?

            • Konyl Konyl 31 août 14:27

              @Fergus
              j’ai pas compté les kilomètres en auto mais j’en ai au moins 500 000 en deux roues :), beaucoup beaucoup moins en voiture, j’ai la chance de pouvoir aller bosser en transport.

              Le coup du camion c’est rageant c’est vrai.


            • cric 31 août 18:34
              @Konyl


              "J’ai du prendre 3 ou 4 PV pour dépassement de vitesse (auto-moto en 20 ans et en région IdF) qu’on vienne pas me dire que c’est impossible de tenir un 80km/h"


              Tiens...
              Un pépé à casquette et un chien en plastique qui remue la tête dans une Citroën GS comme neuve...


              6000 km au compteur en 20 ans, pas un pet.
              Con se le dise...




            • troletbuse troletbuse 31 août 18:51

              @cassini
              Non, c’est inadmissible. Fergus ne savait pas qu’en doublant un camion, on ne voit pas les panneaux sur le côté droit. Pour quelqu’un qui sait tout, c’est encore pire. smiley


            • Fergus Fergus 31 août 19:32

              @ troletbuse

              M. Gros Malin, je vous invite à dépasser une dizaine de camions roulant en file indienne à faible intervalle et à m’indiquer ce qui était indiqué sur les panneaux.


            • cric 31 août 20:39
              @troletbuse

              Non, c’est inadmissible. Fergus ne savait pas qu’en doublant un camion, on ne voit pas les panneaux sur le côté droit. Pour quelqu’un qui sait tout, c’est encore pire.




              Surtout que si il y a un panneau de réduction de vitesse, il y a une raison valable qui n’a absolument rien a voir avec la présence d’un radar...

              L’abbé Fergus en conducteur émérite, en donneur de leçons aurait donc du, logiquement, anticiper et prévoir cette limitation toujours totalement justifiée... selon lui...

              En fait Gusguss la morale est un chauffard comme les autres.
              Ni plus ni moins.

              Déception de ma part...






            • Fergus Fergus 31 août 20:48

              Bonsoir, cric

              M. Gros Malin 2, à l’approche de Paris, strictement rien ne différencie l’autoroute lors du passage de 130 à 110 km/h qui intervient grosso modo à une vingtaine de km de la capitale !!! Seul le panneau marque cette différence.


            • troletbuse troletbuse 31 août 20:53

              @Fergus

              Il fallait donc rester derrière les camions afin de voir les éventuels panneaux qui pouvaient se trouver à droite. C’est de l’inconscience. Il pouvait y avoir des travaux et une vitesse limitée. smiley
              Nul n’est censé ignorer la loi. De même tout conducteur doit voir tous les panneaux, sans exception, sauf les aveugles, bien entendu (GB) smiley

            • files_walQer files_walQer 1er septembre 14:04

              @Fergus

              « à l’approche de Paris, strictement rien ne différencie l’autoroute lors du passage de 130 à 110 km/h qui intervient grosso modo à une vingtaine de km de la capitale !!! Seul le panneau marque cette différence. »


              CQFD. Les limitations imposées n’ont strictement aucun sens, c’est au conducteur d’adapter sa vitesse aux conditions de circulation.

              Beaucoup de règles imposées par la « sécurité routière » ne sont donc en rien des améliorations. Le dogme de la vitesse trop basse fait baisser la sérénité et monter les risques de somnolence des conducteurs. Elles provoquent donc des accidents et des morts puisque la somnolence est une des premières causes d’accidents.

              La crédibilité de la « sécurité routière » est proche de zéro.




            • JL JL 1er septembre 14:19

              @files_walQer
               

              ’’Les limitations imposées n’ont strictement aucun sens, c’est au conducteur d’adapter sa vitesse aux conditions de circulation.’’
               
              Ce qui est dangereux ce n’est pas la vitesse : ce sont les différences de vitesses.

            • files_walQer files_walQer 1er septembre 14:35

              @JL
              « Ce qui est dangereux ce n’est pas la vitesse : ce sont les différences de vitesses. »


              Oui et non.

              Oui bien sur si un dingue déboule à 150 dans un trafic dense et des gens qui roulent à 110, mais non si les différences sont plus faibles.

              Je rappelle pour la énième fois que lorsque je dit que le conducteur devrait choisir sa vitesse, je ne sous-entend jamais qu’il puisse rouler à n’importe quelle vitesses. Je suis un être rationnel.

              Mais tout cela est variable, tout dépend de l’expérience, du véhicule conduit, de la route, de la circulation, etc...

              Vive la formation et au diable la répression.

            • wasp 1er septembre 21:06

              @files_walQer


              J’arrive d’Allemagne et je peux vous garantir que la disparité des vitesses est énorme sur les autoroutes !
              Des camions qui circulent à 90/100 tandis que des ondit « quadruple-zéros » déboulent à 170/200 sur une trois voies !
              Et là bas, il semble qu’il y ait moins de morts que chez nous...

              A force de nous castrer, ils ont fini par nous rendre bons à nibe ...


            • linkit linkit 2 septembre 01:13
              @wasp oui il y a moins de mort sur en Allemagne qu’en France. Dans les deux cas la situation s’améliore mais bien plus vite en France qu’en Allemagne. A noter que la proportion d’accident sur les autoroutes illimités est bien plus grande que sur les portions avec limitation. Il n’y a pas de magie, faire rouler des véhicules à des vitesses très différentes entraîne forcement une augmentation des risques.


            • Ouam Ouam 2 septembre 06:27

              @linkit (2 sept 01:13)

              Il y a moins d’accidents et de morts en Allemagne qu’en France et pourtant certaines sections sonts en vitesse illimitée POINT.
               
              Ca suffit de tergiverser et d’essayer d’argumenter avec des liens alacon et de nous sortir des regles non etayés alacon

              En plus les sections peuvent varier suivant les heures, le traffic et la météo...(etc..)
              Faut arreter de dire n’importe ouak ou sortit de chez toi.

              Nous allons prendre le wiki qui est neutre (il n’est pas encore Macronien ...lui !)
               

              En Allemagne ou la vitesse est illimitée (donc d’apres toi c’est hyper dangeureux du au DELTA ENORME)
              c’est 7.8 morts pour un millard de kms parcourus qui est bien le parametre plus « significatif » et le plus objectif vu qu’il tiens compte du traffic.

              Sur ces memes critères en Fr c’est 9.6 morts, soit à la louche un pourcentage d’au moins de PLUS de 10% de tués .

              Alors non tes postulats à la mord moi le noeud tu les sortira à tes potes Macronistes qui ont euxs ton niveau d’instruction ET de QI moyen d’un mome de 5 ans.

              Et pour rappel sur les nationales / departementales (etc) c’est 100Km/h en DE et pas 80Km/h

              et en ville c’est 50Km/h comme en Fr (tu ne pourra donc pas parler de vitesse urbaine)
               
              Tout le monde pourra verifier par lui meme ici :

              Faut arreter 5mn de défendre l’indéfendable OU te faire soigner ?
              Consulte, ca urge...

               

            • Ouam Ouam 2 septembre 06:39

              @Ouam

              Ah oui j’oubliais...
              Vu que tu parles de l’Allemagne tu y a déja posé tes pneus ?

              Moi oui, alors pour infos meme quand c’est « illimité » et bien les gens ne roulent pas à fond.

               Ils roulent en moyenne lorsque la météo est correcte à allez ....entre 130 et 150km/h
              Je parles de 95% des usagers, certains oui roulent tres vite mais des qu’il y a un peu de traffic ,
              c’est plus que rare (allez un sur cent ou un sur 1000 dans ce cas)
               
              Pourtant il n’y à ni la peur du gendarme ni du radar.
               
              Pourquoi ?
              Parce que la majorité des gens sonts intelligents et se rendent compte que suivant leur etat de forme, du bruit dans le véhicule, la copnsommation (etc...)
               
              Ils roulent a une vitesse adaptée, et c’est bien ceci le critère d’une grande sécurité.
              Ou de la plus petite insécurité.
               
              ET en france cela serai identique si nous mettions en place ce genre de mesures...
              Sauf que en Fr l’automobiliste est une « tirelire » et la sécurité routière, on s’en contre balance...
              il suffit de voir l’etat des infrastructures et des panneauxs illisibles (comparons a l’Allemagne)
               
              Ce n’est pas « pour votre sécurité » qui faudrait écrire devant le radar mais
              « pour nos finances publiques »
              et je te promets que ca passerai bien mieux,
              car au moins nous saurionsi pourquoi telle loi est passée.


            • linkit linkit 2 septembre 10:40
              @Ouam Il « y a moins d’accidents et de morts en Allemagne qu’en France et pourtant certaines sections sonts en vitesse illimitée POINT. »

              Ben non pas POINT, ton raisonnement est complètement foireux parce que tu es obnubilé par la conclusion qui t’arrange et tu tords la vérité et omet des informations importantes.

              Si tu veux arriver à la conclusion que la vitesse n’a pas de lien avec les accidents et leur gravité, regarde juste les portions ou la vitesse est illimité. Là t’arrive à la conclusion que en Allemagne ils font mieux mais que bon, eux aussi ont des limitations de vitesse sur la majorité du réseau.

              Soit honnête et regarde l’information importante pour ce sujet, est-ce que les portions sans limitations sont plus ou moins accidentogènes.

            • linkit linkit 2 septembre 13:19
              @Ouam J’aime bien comment tu idéalises l’Allemagne. Comme si là bas il n’y avait pas de répression, pas de policier, pas de radar. Les automobilistes sont tous des champions du monde, ils maîtrisent leur véhicule qui est super bien entretenu, ...

              Arrête de fantasmer un peu et revient sur terre. En Allemagne il y a des amendes pour les excès de vitesse, des radars, le permis à point et le contrôle technique. Ça va, t’es calmé avec ton analogie avec l’Allemagne, à part les portions illimitées, toutes les mesures de bon sens se retrouvent dans tous les pays. C’est souvent juste les limites et les modalités qui change mais dans le fond, la faillibilité de l’homme est la même partout.

            • cassini cassini 31 août 14:12

              Le gouvernement a proclamé qu’en réduisant de 90 à 80 km/h, la distance de freinage diminuait de 13 mètres. 

              Autrement dit : la vie de l’enfant imprudent qui traverse la chaussée est sauvée dans ces 13 mètres. 

              Moyennant un calcul très simple quoique hors de la portée de nombreux Agoravoxiens, on trouve alors que ce chiffrage forcément arbitraire considère une loi de freinage constant au taux de 5 m/s². 

              Il suffit de prolonger cette loi jusqu’à 70 km/h pour trouver qu’on gagne encore 11 mètres sur la distance de freinage. 

              Vous avez bien lu : se refusant à imposer les 70 km/h ; le gouvernement vous donne permis de tuer un enfant qui serait sur ces 11 mètres. 

               smiley smiley smiley smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès