• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La Convention citoyenne pour le climat ou l’agonie annoncée des (...)

La Convention citoyenne pour le climat ou l’agonie annoncée des petits commerces

D’octobre 2019 à juin 2020, 150 Français ont participé à la Convention citoyenne pour le climat. Si l’intention de départ était louable sur les thèmes environnementaux, certaines recommandations d’ordre économique ressemblent à de fausses bonnes idées. Et les premiers à trinquer seront très probablement les petits commerçants déjà fragilisés.

JPEG

« Si jamais je ne peux plus passer de publicités dans les bulletins de quartier ou organiser la distribution de prospectus dans les boîtes aux lettres, je mettrai la clé sous la porte dans les mois qui viennent, s’alarme Patrick, l’un des nombreux commerçants de la rue d’Avron, dans le 20e arrondissement de Paris. Je sais que ces publicités me ramènent beaucoup de clients, car j’organise souvent des promotions ou des ventes discount. Les gens du quartier apprécient beaucoup ça, ils en ont besoin. » A l’image de Patrick, dans les quartiers populaires de Paris comme partout en France, les petits commerçants ont lu avec beaucoup d’intérêt les conclusions de la Convention citoyenne pour le climat. Avec beaucoup d’intérêt, mais surtout beaucoup d’inquiétude car la publicité locale est aujourd’hui dans la ligne de mire des pouvoirs publics. Un enjeu essentiel pour eux.

La publicité pointée du doigt

A l’heure où l’écologie politique surfe sur le succès des dernières élections (européennes en 2019 et municipales en 2020), à l’heure où la décroissance séduit de plus en plus de citadins, la publicité est devenue une cible privilégiée, car accusée d’être une source de surconsommation. Au sein de la Convention citoyenne, le groupe de travail chargé de la consommation a donc préconisé l’interdiction de la publicité pour « des produits les plus émetteurs de gaz à effets de serre, sur tous les supports publicitaires  », une diminution du nombre de publicités « pour limiter fortement les incitations quotidiennes et non-choisies à la consommation », ainsi que la mise en place de « mentions pour inciter à moins consommer  ». En résumé, l’idée est de consommer moins, de consommer mieux.

Sur le papier, les intentions sont louables. Mais dans les faits, les recommandations finales de la Convention citoyenne vont plus loin. Elles proposent « d’interdire les panneaux publicitaires dans les espaces publics extérieurs, hors information locale et culturelle ainsi que les panneaux indiquant la localisation d'un lieu de distribution ». Pour un secteur – la publicité – déjà au bord de la crise de nerf comme le rappelle Libération, les répercussions seront évidentes. A cela s’ajoute une disposition destinée à réduire à peau de chagrin la distribution d’imprimés sans adresse (ISA), autrement dit les prospectus que nous recevons tous dans nos boîtes aux lettres. Si certains Français accolent déjà la mention « Stop Pub » sur leurs boîtes (depuis 2004), une nouvelle disposition pourrait entrer en vigueur prochainement avec l’instauration de la mention « Oui Pub  », fortement souhaitée par certains députés écologistes.

Oui mais. L’effet d’une telle disposition sera catastrophique pour les annonceurs. Et les premiers d’entre eux ne sont pas des multinationales surpuissantes ou les chaînes de la grande distribution, mais les petits commerçants au bout de la rue. D’autant que le gouvernement a fait passer une directive en mars dernier synonyme de double peine : « Le dépôt dans les boîtes aux lettres de cadeaux promotionnels non sollicités ainsi que la distribution d'imprimés publicitaires sur les parebrises des véhicules seront interdits. Les entreprises qui ne respecteront pas ces dispositions seront passibles d'une amende de 1500 euros. » Un acharnement que les commerçants ne comprennent pas.

Les petits commerçants, victimes collatérales de la bien-pensance

Tous les commerçants de France s’accordent sur un point : les prospectus sont le plus sûr moyen – bien plus efficace que les campagnes d’e-mails ou les encarts publicitaires sur Internet – de faire venir à eux la clientèle. Les chiffres avancés par la profession font réfléchir : « 9 Français sur 10 (90%) estiment que les petits commerces dynamisent et animent les territoires. Presque autant (87%) considèrent qu’ils contribuent au lien social. Les petits commerces sont associés à des valeurs fortes. Les clients apprécient leur taille humaine (pour 90%), leur convivialité (pour 86%), leur savoir-faire (pour 84%) et leur qualité (pour 84%). » Ces petits commerçants ont donc un besoin vital de se faire connaître. Pour les professionnels du secteur, trois raisons essentielles justifient le maintien de la distribution de ces imprimés sans adresse : distribuer des prospectus augmente la visibilité dans son quartier, permet d’expliquer son offre et son positionnement, et contribue à fidéliser la clientèle. Sans prospectus publicitaires locaux, ce sera donc mission impossible pour les petits commerçants de se faire connaître. Et les conséquences – sur l’emploi en particulier – pourraient être désastreuses pour un secteur – celui des commerçants indépendants – qui représente tout de même 20% du PIB selon la Confédération des commerçants de France (CCF).

Effet dominos sur les sous-traitants

Face aux projets du gouvernement, tous les acteurs font front commun : les associations de commerçants comme la CCF ou la FFAC (Fédération française des associations de commerçants) ainsi que l’industrie des arts graphiques qui sera elle aussi touchée car dépendante de la création et de la fabrication des prospectus publicitaires. Très préoccupée par les conséquences sur les emplois de la filière, l’UNIIC (Union national des industries de l’impression et de la communication) s’inquiète aussi en effet des conséquences environnementales délétères des projets de lois en cours et à venir : « Nous ne saurions souligner les impasses environnementales vers lesquelles peuvent paradoxalement mener une cabale contre des produits imprimés à la fois mal définis et injustement amalgamés les uns aux autres, dans un contexte général de dématérialisation de la communication. » D’un bout à l’autre de la chaîne pour le fonctionnement économique des commerces de proximité, l’inquiétude est donc réelle.

Dans sa boutique de prêt-à-porter de la rue d’Avron à Paris, Patrick, lui, ne sait toujours pas quelle parade il pourra trouver à partir de 2021 pour faire connaître ses bons plans aux habitants de son quartier : « Cela fait 32 ans que je suis ici, et 32 ans que je distribue de la publicité dans les boîtes de mon quartier et que ce système fonctionne. Je ne vais pas commencer à faire de la publicité sur Facebook à mon âge. En plus, tout le monde dit que ça coûte cher et que ça ne sert à rien.  » A l’image de Patrick, les commerçants français vont devoir se battre contre cette mesure inique. Sous peine de baisser le rideau !

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 9 septembre 2020 14:51

    Les commerçants... Combien ont voté pour Macron ?


    • Francis, agnotologue Francis29 9 septembre 2020 15:08

      @Clocel
       
      ’’Les commerçants... Combien ont voté pour Macron ?’’
       
       Bonne question. A votre avis, combien ?


    • Clocel Clocel 9 septembre 2020 15:16

      @Francis29

      Aucune idée... Pour ce que j’observe autour de chez moi, sans doute pas mal.


    • babelouest babelouest 9 septembre 2020 15:18

      @Francis29 beaucoup trop !


    • Albert123 9 septembre 2020 16:03

      @Clocel

      « Les commerçants... Combien ont voté pour Macron ? »

      très peu en fait. Macron n’a rien d’un poujadiste. il en est même l’antithèse.


    • Clocel Clocel 9 septembre 2020 16:14

      @Albert123

      Possible, mais je n’en suis pas si sûr que vous.

      Une chose est sûre, ils votent, et je ne vois pas quel intérêt ils auraient à voter Le Pen.


    • binary 9 septembre 2020 16:29

      @Clocel
      Attention , l article parle de commerçants de la rue d avron, ils ne votent pas du même coté de la mer.


    • Albert123 9 septembre 2020 21:45

      @Clocel

      la finance apatride et le commerce local et de proximité sont 2 choses distincts, 

      et le tissu électoral du petit patronat est très hétéroclite. La part d’abstentionniste n’est pas négligeable, celle en faveur de la France insoumise et du RN non plus, 

      après si votre vision du commerçant c’est celle de la boutique sur les champs élysées qui maudit les GJ je comprends que vous en ayez une vision simpliste et monolithique,

      mais sorti des grandes villes comme Paris, Lyon ou Bordeaux, le suivisme macronien est relativement faible chez cette CSP qui n’attend rien de l’état sinon plus de taxes et de normes a la con qui coulent leur petite boite au profit de grosses entreprises uberisantes

      ne parlons même pas de la start up nation macronienne qui fait doucement rigoler l’artisan / commerçant qui lui fait tourner au mieux sa boutique et le plus souvent avec des clients de proximité récurrents sans avoir a recourir a un jargonnage managerial tout droit venu des usa


    • babelouest babelouest 9 septembre 2020 15:21

      En tout cas, personnellement je n’accepte aucune pub : dans ma boîte aux lettres, comme sur mon écran. Au contraire, voir une pub m’incite à aller voir ailleurs. Je me suis assez chamaillé, avec une amie graphiste, qui était diplômée en graphisme publicitaire. Elle en était fière, j’en avait honte pour elle.


      • Nycolas 9 septembre 2020 21:42

        @babelouest

        Ma boite aux lettres affiche « Pas de pubs SVP », et bien le gars s’en fout royalement et m’en met tous les lundi. J’ai passé le message au rouge, pas de changement. Un de ces jours, je vais l’attendre au tournant et on va voir une discussion...

        Mais je comprends que c’est aussi un boulot. J’ai un ami commerçant qui fait ça, sauf que lui respecte les messages sur les boîtes...


      • Jeekes Jeekes 9 septembre 2020 17:01

        ’’L’effet d’une telle disposition sera catastrophique pour les annonceurs. Et les premiers d’entre eux ne sont pas des multinationales surpuissantes ou les chaînes de la grande distribution, mais les petits commerçants au bout de la rue.’’

         

        Faux ! Archi faux !

        C’est vraiment du grand n’importe quoi !

        J’invite @l’auteur à venir chaque semaine faire la compil de la pub de ma boite aux lettres. Juste pour lui mettre le pif dans son mensonge.

         

        La pub est constituée, à 99% de ’’fascicules’’ de la grande distribution.

        Parfois papier glacé, toujours quadrichromie, fort cher mon fils.

        La pub des ’’petits commerçants’’ n’est faite que de petites cartes (format carte de visite, au mieux 1/4 d’A4), voire de bouts de papier imprimés maison.

         

        Cet article bidon est-il commandité par les agences de pub ?

        Qui, comme on le sait se font un pognon de dingue sur le dos de ces crétins d’annonceurs. Et je le prouve.

         

        Chez moi, la pub est distribuée par La Poste.

        La Poste compile (c’est plus pratique pour eux et aussi pour moi puisque ça me permet de tout foutre à la poubelle sans avoir à trier) la pub en insérant le tout dans un ’’cahier’’ grande distrib. Le tout tenu par des bouts de scotch. 

         

        Dans le paquet, j’y retrouve deux, voire trois exemplaires identiques des mêmes annonceurs. Et ce, pour plusieurs annonceurs.

        Je me marre de constater comment La Poste encule ses clients.

         

        Je dirai bien joué.

        Si hélas, ce n’était pas moi qui raquais, in fine, tout cet invraisemblable gaspillage.

         

        NB : la petite étiquette ’’Stop Pub’’ les facteurs, y s’en branlent !

         


        • Xenozoid Xenozoid 9 septembre 2020 17:14

          @Jeekes

          NB : la petite étiquette ’’Stop Pub’’ les facteurs, y s’en branlent !

          maintenant que tu dis ça il y avais un autocolant qui s’appelait « geen réclame » pas de réclame,ici au pays bas, il falait payer 50 centimes pour un autocolant et le coller sur votre boite a lettres, mais voila,ça ne marche que a moitié, car certain laisse les reclames au bas des portique, des marches etc etc,./...ils ont changé il y a quelque mois avec le contraire, maintenant il faut un autocolant pour accepter les réclames dans votre boite...et que penses tu qu’il se passe ?


        • Jeekes Jeekes 9 septembre 2020 17:15

          @Jeekes
           
          Focalisé sur la pub, je me suis éloigné du fond.
          Revenons à nos moutons...
           
          ’’150 Français ont participé à la Convention citoyenne pour le climat. Si l’intention de départ était louable’’ 
           
          Encore tout faux.

          L’intention de départ était tout sauf louable.
          Ce n’était qu’une minable arnaque de plus de micronimbus qui n’en finit décidément pas de nous prendre pour des cons !
           
          150 mougeons, totalement incompétents en la matière mais bien pilotés pour leur faire pondre le maximum de mesures imbéciles.
          Soigneusement choisis (Tirés au sort ! Quelle probabilité de voir ce pourri de con-bandit sorti du chapeau, j’veux un chiffre) et mon Q c’est du poulet ?
           
          150 blaireaux qui ne représentent en aucun cas ce que pense et souhaite la majorité des français.
          Mais il fallait bien faire plaisir aux imbéciles bobos-écolos-parigots...
          Quelques voix de plus pour les futures z’élections !
           


        • Jeekes Jeekes 9 septembre 2020 17:16

          @Xenozoid
           
          ’’et que penses tu qu’il se passe ?’’
           
          J’imagine que ça n’a strictement rien changé.
          J’ai bon, là ?
           


        • Xenozoid Xenozoid 9 septembre 2020 17:26

          @Jeekes

          ici a la haye ça a changé, je n’en trouvent plus sur les marches,il ne viennent plus voir si les boites sont dans des portiques,seulement les boite qui sont collectives et placés dehors...

          aux pays bas il y a beaucoup de portiques qui ne sont pas sur la rue,et il faut monté 2 ou 3 étages a chaque fois,ceci explique peut être cela...mais ça a marché


        • Jeekes Jeekes 9 septembre 2020 19:03

          @Xenozoid
           
          OK...
          Pas sûr qu’en France...


        • Xenozoid Xenozoid 9 septembre 2020 19:06

          @Jeekes

          portiques= palliers...dsl


        • Le421... Résistant Le421 9 septembre 2020 18:58

          Pour reprendre ce qui a été déjà dit, je ne vois pas beaucoup de commerçants, petits ou pas, voter LFI.

          Alors, le merdier dans lequel ils sont, c’est aussi eux qui l’ont créé.

          Et il faudrait que je pleure sur des gens qui nous jettent des pierres ?

          Et puis quoi encore...

          Un pied dans la tombe ils voteront pour leurs bourreaux...


          • Albert123 9 septembre 2020 22:16

            @Le421

            quand on bosse 50 a 70 heures par semaine, avec 2-3 semaines de congés par an en culpabilisant de les prendre avec un risque supérieur d’avc a 50 ans a la moyenne du reste de la population tout en refilant 65 % de son labeur a un état con comme ses pieds pour permettre a des trous du cul de vivre comme des feignasses haineuses et surtout soumises aux injonctions des leftists et de leur sociétalisme a la con, on peut surtout finir par se dire qu’éradiquer la chienlit ne serait pas une mauvaise chose.

            « Finalement Petain ... dommage ... » comme dirait un célèbre humoriste franco camerounais


          • generation désenchantée 9 septembre 2020 19:49

            C’est encore plus de chômage , avec une crise sanitaire et sociale qui s’annonce pendant quelques années

            Continuer a détester les métiers que beaucoup font , mais après ne venez pas pleurnicher sur le fait que certains pans entier de l’économie vont disparaitre et créer des révoltes sociales massives

            Parce que ce coup ci , la crise « gilets jaunes » , c’est pas juste les « gilets jaunes » qui vont sortir .

            C’est tous ceux et celles qui vont avoir des fin de mois difficiles , qui vont perdre leurs emplois , pas pouvoir payer leurs nourritures , loyers , électricité , eau ....

            Après ne vous étonnez pas que le chômage explose a cause de l’écologie, des filières entière vont disparaitre et je pense que beaucoup de nouveaux pauvres vont certainement être plus radicaux et violents que les « gilets jaunes »

            Qui est prêts a assumer ce fait , d’avoir une révolte sociale généralisée en France ??


            • babelouest babelouest 9 septembre 2020 19:59

              Ah « la convention » ! de la poudre aux yeux de ceux qui gobent tout....

              .

              Ce régime a un avantage par rapport aux autres depuis dix ans : avant il y avait parfois de la vérité qui passait malgré le reste ; maintenant il n’y a plus que du MENSONGE ce qui rend le tri plus facile. La poubelle de 5000 litres, et hop ! au recyclage.


              • Nycolas 9 septembre 2020 21:38

                Par contre, pas question de réguler la pub à la télé, qui elle est un véritable lavage de cerveau permanent...


                • Iris Iris 9 septembre 2020 23:15

                  Merci pour cet article, à taille humaine, qui illustre bien certains des problèmes des petits commerces. Cependant nous comprenons qu’il faudra réduire notre consommation, et c’est le rôle de l’état (nous nous devons) de les protéger des effets de cet inévitable virage.


                  • Français du futur Français du futur 10 septembre 2020 00:28

                    a donc préconisé l’interdiction de la publicité pour « des produits les plus émetteurs de gaz à effets de serre, sur tous les supports publicitaires  »

                    Ah la relocalisation fantomatique des écolos ! Il y aura bien un jour où la masse se rendra compte qu’ils ne servent que des intérêts bien précis.

                    Comme d’habitude, personne ne va toucher aux structures et aux lois qui permettent cette gabegie, à la place, trouvons des idiots se croyant écolos pour prendre des mesurettes que l’on va médiatiser de façon biaisée ad nauseam.


                    • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 2020 09:10

                      Avec 7,5 milliards de terriens c’est un combat perdu d’avance , il y a des milliers de naissances par jour , dans les terriers ça se reproduit comme des lapins et ces reproducteurs n’en n’ont rien a foutre du changement climatique, quand on se bat pour manger le reste importe peu ...


                      • zygzornifle zygzornifle 11 septembre 2020 09:16

                        Pendant des décennies les petits commerces se sont gavés , maintenant d’autres ont pris leur place , la roue tourne, j’ai bossé pendant des années dans des petits commerces comme employé je me rappelle de ces petits patrons toujours en train de chialer, grattant le moindre centime et roulant en belle bagnole et habitant en villa alors que je trimais et vivant en cité , je les entendais parler de leurs vacances et je comprenais pourquoi j’étais aussi mal payé ....

                        Des autres ont été plus malins pour créer un autre type de commerce qui correspond a notre société numérique , les petits commerce s’éteindrons avec la disparition des retraités qui ne se serrent pas encore la ceinture , les nouveaux retraités bien plus pauvres n’iront pas les visiter faute de moyens , ils iront cahin-cahas a la moyenne surface du quartier avec leur cabas sur roulettes ...


                        • zygzornifle zygzornifle 11 septembre 2020 11:18

                          L’agonie c’est quand on est a la retraite avec moins de 1000 balles par mois pour vivre en attendant que la faucheuse vienne nous débarrasser de ce monde de merde alimenté en Rance (ce n’est plus la France tellement elle pue) par des religieux fous de dieu , des politiques plus débiles les uns que les autres lèchant de cul des journalopes a la solde du pouvoir et ainsi passer dans le JT distillateur de poison et de fausses infos manipulées pour sonner vrai....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ol’Blanche


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité