• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La pédocriminalité explose (encore et toujours) en France en 2021 : +40% en (...)

La pédocriminalité explose (encore et toujours) en France en 2021 : +40% en un an !

Le ministère de l’intérieur a fourni les chiffres de la pédocriminalité pour 2021. Le constat est terrible, les viols sur mineurs de 15 ans comme les agressions sexuelles sont en augmentation de 40% en 2021 par rapport à 2020. Plus de 18.000 viols et 25.000 agressions sexuelles, c’est du jamais vu.

 
Le constat est terrible, les viols sur mineurs de 15 ans comme les agressions sexuelles sont en augmentation de 40% en 2021 par rapport à 2020. Plus de 18.000 viols et 25.000 agressions sexuelles, c’est du jamais vu.

En lien cet article complet qui vous donnera toutes les clés pour les chiffres d’avant 2021 si vous abordez seulement le sujet c’est un bon préalable.

 

Données

Les données sont celles des actes constatés par les services de police et de gendarmerie de France, collectés et publiés par le service statistique du ministère de l’intérieur “Interstats”.

L’ensemble des actes délictueux ou criminels sont classés par index, ce fichier répond au doux nom de “Index 4001” et est publié sur data.gouv.fr.

Nous ne nous intéresserons qu’aux index 47 “Viols sur mineurs” et 49 “Harcèlements sexuels et autres agressions sexuelles contre des mineurs”.

Ces données sont donc celles des actes constatés qui donnent lieux à une plainte, ce qui ne représente au maximum que 8% des actes selon les études de victimologie concordantes.

Grâce aux “dysfonctionnements” de notre cher système judiciaire ces plaintes ne vont, pour la grande majorité, pas déboucher sur des condamnations d’emprisonnement physique réelles des prédateurs.

Voir notre article sur les statistiques du ministère de la justice.

Résultats

La pédocriminalité est en constante augmentation et cela s’accélère de manière vertigineuse.

En effet on constate un total de 18.268 viols sur mineurs et 25.746 agressions sexuelles sur mineurs en 2021 en France (+36% et +40% par rapport à 2020).

Elle a plus que triplé depuis 2011 (x3,1 pour les viols comme pour les agressions sexuelles).

Les taux annuels d’augmentation des viols sont effarants : +12%/an en moyenne depuis 2011 et +20%/an sur ces quatre dernières années.

En prenant en compte le taux de plainte de 8% cela fait 550.000 enfants (de moins de 15 ans) violés ou agressés sexuellement en 2021 en France.

Et non pas 160.000, chiffre que le gouvernement ou les médias avancent prudemment mais savent sous-estimé.

 

Libération de la parole ?

On entend sans cesse dire que c’est la parole qui se libère et non les actes qui augmentent.

Mais à notre connaissance aucune statistique ne vient corroborer ce discours médiatique bien pratique pour noyer le poisson ou plutôt la baleine !

(ex : taux de dépôt de plainte des victimes lors des études de victimation jusqu’à 2019)

Cela pourrait par exemple être visible lors des enquêtes annuelles de victimation “Cadre de vie et sécurité” (CVS) réalisées par la ministère de l’intérieur.

Sauf que (lire ici) :

En avril 2018, l’INSEE a fait part à ses partenaires de ses contraintes budgétaires, croissantes, en termes de programmation d’enquêtes et de moyens en enquêteurs. Ces contraintes conduiront l’Insee, à partir de 2022, à ne plus réaliser l’enquête dans son format actuel (rythme annuel, mode de collecte, etc.). (…) Avec l’appui de l’Insee, le SSMSI pilote la réflexion sur l’évolution à horizon 2022 du dispositif global de l’enquête CVS qui devra en particulier répondre à la demande sociale exprimée lors des rencontres organisées par le Conseil national de l’information statistique (Cnis) en 2015 et 2016. (…) Dans ce contexte, des expérimentations sont en cours ou prévues, aussi bien à l’Insee qu’au SSMSI. En particulier le SSMSI conduira l’ enquête Genese en 2021.

Donc en résumé il n’y aura pas de statistique comparable en 2020, ni 2021 et peut-être même pas en 2022 (on attend les résultats annoncés pour mars, on verra).

Quand le nouveau système d’enquête actuellement en “expérimentations” sera en place on pourra nous faire le couplet de “c’est pas comparable avec avant”.

En effet, il aurait fallu au moins sur une année faire les deux systèmes d’enquêtes en parallèle pour pouvoir les comparer et faire le tuilage (même sur plusieurs années en réalité).

Mais peut-être que le but de cette “réflexion” c’est justement de biaiser à la baisse les chiffres car ils font peur, à juste titre, au peuple dont émane “des demandes sociales” de plus en plus pressantes.

Cela est habituel pour le pouvoir d’achat et le panier moyen de la ménagère par exemple pour masquer une inflation galopante ou encore avec les catégories de chômeurs, ça ne serait pas la première fois.

On rappelle ici que l’organisme en charge de l’étude approfondie de ces chiffres a été supprimé en 2019 pour les mêmes raisons (ONRDP/INHESJ).

 

Rattrapage du confinement de début 2020 ?

Aux vues de la courbe (faible augmentation en 2020) on peut raisonnablement faire l’hypothèse que le Covid et ces confinements ont fortement impacté négativement les dépôts de plaintes et qu’il est possible qu’il y ait eu un “rattrapage” sur 2021 des plaintes non déposées en 2020.

Ceci expliquerait en partie cette augmentation extrêmement brutale.

Par une rapide étude de la saisonnalité des abus sexuels sur mineurs, on peut se rendre compte des profils très perturbés de l’année 2020 (chute brutale des plaintes pendant le premier confinement)

et de l’année 2021 avec des allures très différentes des 20 années précédentes (habituellement une chute estivale et quelques variations régulières mais rien d’aussi marqué).

Cela confirme clairement la baisse des plaintes pendant le confinement de début 2020.

Mais il ne semble pas pour autant que ces plaintes non déposées pendant le printemps 2020 aient particulièrement été reportées sur les mois suivants ou sur 2021.

Les données semblent donc ne pas confirmer cette hypothèse de rattrapage.

Cette hypothèse sera définitivement confirmée ou infirmée lorsque avec les données 2022 si il n’y a pas d’ici là de nouveaux épisodes perturbateurs dus à des décisions gouvernementales liées au contexte covid.

Conclusion

Wanted Pedo se réjouit de la soit-disant “prise de conscience médiatique et institutionnelle” de ce phénomène tragique au travers de #metooinceste et de la commission CIIVISE.

Maintenant il faut passer aux actes et se donner les moyens humains et financiers de punir sévèrement les dizaines de milliers de pédocriminels qui sévissent en France et détruisent les vies de nos enfants innocents.

 

Lien original

https://wantedpedo-officiel.com/la-pedocriminalite-explose-encore-et-toujours-en-france-en-2021-40-en-un-an/

 

Honneur, Force et Courage.

On lâche rien !

L’équipe Wanted Pedo


Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 4 février 15:02

    Surtout, n’oubliez pas d’aller voter, il serait dommage que ça s’arrête...


    • Séraphin Lampion Schrek 4 février 15:11

      @Clocel

      Tu crois qu’une prof de théâtre qui met un de ses élèves dans son lit, c’est de la pédocriminalité ?


    • Clocel Clocel 4 février 15:21

      @Schrek

      C’est bien ce scénario qui a emporté Gabrielle Russier...


    • Séraphin Lampion Schrek 4 février 15:26

      @Clocel

      ah oui, là, le père du gamin avait porté plainte
      verdict : un an de prison
      épilogue : suicide de la condamnée

      mais si personne ne porte plainte ?


    • Clocel Clocel 4 février 15:37

      @Schrek

      L’Italie vient de légaliser les rapports sexuels avec des mineurs de plus de 14 ans pour peu qu’ils aient donné leur consentement, l’UE s’alignant sur le mieux disant dans tous les domaines tous les espoirs sont permis pour les déviants de tout poil.

      Ça va booster la vente des IPhone...


    • Séraphin Lampion Schrek 4 février 15:45

      @Clocel

      C’est un business juteux.


    • troletbuse troletbuse 4 février 15:54

      @Schrek
      P’tain Paris Match
      Si c’était un français de l’élite, il n’y aurait aucun d’article. Et pourtant ! Pas de Jean-Mimi ?


    • Séraphin Lampion Schrek 4 février 15:08

      Les crimes toutes catégories sont souvent le fait de personnes proches de la victime, en particulier des membres de la famille. Avez-vous des informations sur le type de relations existant entre les victimes et leurs prédateurs pour les cas de pédocriminalité ?


      • Clocel Clocel 4 février 15:30

        @Schrek

        Le peu d’enthousiasme à résoudre ce genre d’affaire désigne à quel niveau de la société appartiennent les coupables de ce genre de saloperies, qu’on trouve à la marge quelques cas dans les milieux défavorisés n’explique pas les chiffres hallucinants sans doute minorés qu’atteignent ces affaires.


      • Lynwec 5 février 07:21

        @Schrek
        Il y a aussi ( et bien plus influents,donc dangereux ) des personnages haut placés qui ont même pu par le passé énoncer télévisuellement leur intérêt pour l’ouverture de braguette par cette catégorie de « partenaires »... ( récemment encore député européen ayant beaucoup souffert, tout va bien pour lui, pas d’inquiétude, jamais poursuivi en « justice »-bon,la justice en France... ) .

        Les réseaux n’existent pas, ou alors seulement le réseau Epstein, en Europe ? Noooon, aucune chance que ça puisse arriver. Que des loups solitaires...


      • sylvain sylvain 4 février 15:26

        pauvres mineurs .De toutes façons il faut arrêter le charbon .Décarbonons, tout rentrera dans l’ordre !


        • sylvain sylvain 4 février 15:58

          trève de mauvaise plaisanteries .Je ne me suis intéressé a ces affaires qu’après l’innénnarable pizzagate .Ce que j’ai découvert m’a vraiment fait froid dans le dos .

          De l’affaire dutroux aux fichiers zandvoort, une complicité massive des sphères (politiques, judiciaires et économiques) du pouvoir est évidente .Il me semble que le policier qui a monté le dossier zandvoort est toujours en prison



            • Abolab 4 février 16:50

              La puberté précoce causée par l’alimentation riche en viandes et produits laitiers et transformés et pauvres en végétaux sains complets est la première cause de pédocriminalité.

              « L’alimentation est la première cause d’abus des enfants »

              Dr McDougall , 2012


              • Abolab 4 février 16:54

                @Abolab

                On voit très bien sur le graphique que depuis 2012 et l’arrivée de Hollande au pouvoir, suivi par Macron, politiciens qui se sont agenouillés face aux lobbys agro-alimentaires et de l’élevage, la consommation de produits animaux et transformés a augmenté dans la population.

                Résultat : des pubertés de plus en plus précoces et une augmentation très significative de la pédocriminalité. Il y a un lien direct de cause à effet entre les deux.


              • njama njama 4 février 18:22

                @Abolab
                La puberté précoce causée par l’alimentation...

                ou causée par une plus grande « sexualisation » (pas sexualité) dans la société (?), là où avant la question des genres n’en était pas une, et ne relevait que de l’évidence.


              • ZXSpect ZXSpect 4 février 18:31

                @Abolab.
                .
                .
                « Ce sont tous des ignorants, c’est du poumon que vous êtes malade.- Du poumon ? - Oui. Que sentez-vous ? - Je sens de temps en temps des douleurs de tête. - Justement, le poumon. - Il me semble parfois que j’ai un voile devant les yeux. .- Le poumon. - J’ai quelquefois des maux de cœur. - Le poumon. - Je sens parfois des lassitudes par tous les membres. - Le poumon. - Et quelquefois il me prend des douleurs dans le ventre, comme si c’était des coliques. - Le poumon. Vous avez appétit à ce que vous mangez ? - Oui, Monsieur. - Le poumon. Vous aimez à boire un peu de vin ? - Oui, Monsieur. - Le poumon. Il vous prend un petit sommeil après le repas, et vous êtes bien aise de dormir ? - Oui, Monsieur. - Le poumon, le poumon, vous dis-je. »
                Le Malade imaginaire, III, 10
                .
                version du Docteur Abolab
                .
                « Ce sont tous des ignorants, c’est de l’alimentation riche en viandes et produits laitiers et transformés et pauvres en végétaux sains complets que vous êtes malade.
                .../...
                Oui, Monsieur. - l’alimentation riche en viandes et produits laitiers et transformés et pauvres en végétaux sains complets, l’alimentation riche en viandes et produits laitiers et transformés et pauvres en végétaux sains complets, vous dis-je. »


              • Abolab 4 février 18:52

                @Mondot,

                Il est évident que la puberté précoce est un facteur de risque de pédocriminalité. Quand vous avez des enfants de 12 ans avec des poitrines de 18 ans, il faut quand même se poser la question...


              • Abolab 4 février 20:34

                @njama

                Tout-à-fait, et la sexualisation des enfants va de pair avec la puberté précoce. Des habits aguichants, du maquillage, etc. C’est à croire que certains parents veulent que leurs enfants se fassent sexuellement agresser en sexualisant l’apparence de leurs enfants. Quand vous savez que certaines personnes ont des comportements irrépressibles mais que vous faites tout que pour les enfants ressemblent à des adultes sexualisés, alors vous créez les conditions pour que les agressions sexuelles et les viols augmentent. Si vous armez des terroristes, il ne faut pas se plaindre qu’il y ait des actes terroristes. Et pourtant c’est exactement ce que les gouvernements depuis 2012 font.


              • Abolab 4 février 20:39

                @Jeekes
                Vous aurez sans doute noté qu’il y a de moins en moins de consommations de fruits et légumes et que les objectifs ont été revus à la baisse ces dix dernières années. Cela est couplé à une augmentation de la consommation de produits carnés, lactés et transformés. Chez les enfants, cela se traduit par un renforcement de la puberté précoce, ce qui augmente les risques d’agression sexuelle sur mineur.


              • OJBA 4 février 20:54

                @Abolab
                Heuuuuu ? non ? Et pourtant viandard depuis longtemps, largement antérieur à 2012. Devait être de mauvaise qualité, le rosbeef limousin direct du paysan.


              • Abolab 4 février 21:18

                @OJBA

                Je n’ai pas dit que manger de la viande transformait les gens en agresseurs sexuels... J’ai dit qu’une alimentation carnée, lactée et transformée favorise la puberté précoce des enfants...


              • Lynwec 5 février 07:31

                @Abolab
                De toute manière, ça n’offre aucune excuse au comportement des agresseurs à moins qu’ils puissent prouver (ils doivent y penser après les manœuvres autour du « consentement ») qu’ils ont été maîtrisés, attachés sur un lit et abusés par une fillette de quatre ans par exemple... ( 12 ans n’est pas plus convaincant par ailleurs).

                Autant je comprenais votre argumentaire sur l’alimentation à propos des décès liés à l’imposture covid, autant là, je me vois forcé d’approuver ceux qui le critiquent.

                En dernier ressort, même s’il est excité, l’adulte est censé disposer du contrôle de soi lié à la maturité ( ou il se place au niveau bestial )

                Ca ne retire rien à la pertinence de votre critique du mode alimentaire déséquilibré qui nous est proposé en permanence, mais vous devriez l’utiliser à bon escient.


              • Abolab 5 février 08:49

                @Lynwec
                Certaines personnes malades ne peuvent se maîtriser. C’est comme le syndrome de Gilles de la Tourette. Des réflexes neurologiques inappropriés peuvent créer des comportements inappropriés. Donc, si vous créez un environnement sociétal, dans lequel les enfants sont sexualisés, à la fois culturellement, dans leur apparence, mais également biologiquement, du fait de la puberté précoce, alors vous augmentez les risques de pédocriminalité. Quand un enfant a une puberté précoce, il est biologiquement adulte, même si son esprit n’est pas encore celui d’un adulte. Donc vous créez nécessairement des problèmes chez ces enfants (crises adolescentes, etc) et en plus vous les exposez à des risques extérieurs. Les enfants en souffrent.


              • Abolab 5 février 09:01

                @Lynwec
                En plus, il peut être très difficile de connaître l’âge de quelqu’un de nos jours. Parfois, des enfants de 13-15 ans ressemblent à de jeunes adultes de 20-24 ans avec l’habillement, le maquillage, le mimétisme des adultes, etc. C’est très troublant. D’ailleurs les autorités judiciaires ont fixé le consentement à 15 ans... La Justice institutionnalise donc la sexualité des enfants très jeune, et cette sexualité n’est dû qu’au fait que les enfants ont une puberté très précoce avec des changements physiologiques et hormonaux modifiant leur apparence et comportement.


              • Abolab 5 février 10:33

                @Lynwec

                Qui sont les vrais agresseurs des enfants ? Les parents donnent à manger à leurs enfants tout un tas de d’aliments industriels et de produits carnés et lactés hautement nocifs pour la santé : la pire malbouffe qui soit présentée dans des beaux paquets. L’athérosclérose commence même chez le foetus dans le ventre de la mère. Tout cela est documenté dans la littérature médicale. Et les gouvernements qui sont au courant de tous ces faits ne font rien pour changer les choses car l’intérêt industriel à maltraiter les enfants est plus grand que leur bien-être et leur santé. N’oubliez pas, les enfants sont les futurs pions de leur système : ils n’en ont vraiment rien à faire de leur santé ou de leur intégrité physique et mentale. Sinon, l’éducation nationale ne serait pas la propagande et l’endoctrinement éducatif qu’elle est aujourd’hui et on n’injecterait pas des technologies vaccinales expérimentales aux plus petits.


              • ZXSpect ZXSpect 5 février 11:32

                @Abolab
                .

                .

                "Abolab 5 février 10:44

                @ZXSpect

                Et personne ne regarde également le vrai problème de détournement des mineurs qu’est l’Education Nationale. Les enfants sont formatés pour suivre un système de propagande nationaliste qui les endoctrine dans la guerre. Et les parents acquiescent... ils ont eux mêmes été bien formatés à l’obéissance.

                Abolab 5 février 10:33

                Et les gouvernements qui sont au courant de tous ces faits ne font rien pour changer les choses car l’intérêt industriel à maltraiter les enfants est plus grand que leur bien-être et leur santé. N’oubliez pas, les enfants sont les futurs pions de leur système : ils n’en ont vraiment rien à faire de leur santé ou de leur intégrité physique et mentale. Sinon, l’éducation nationale ne serait pas la propagande et l’endoctrinement éducatif qu’elle est aujourd’hui et on n’injecterait pas des technologies vaccinales expérimentales aux plus petits."

                .

                Et maintenant un vaste « complot du gouvernement qui maltraite les enfants via l’Education Nationale au profit des industriels ». smiley

                .

                Abolab a gagné la meilleure place sur le podium d’AgoraVox smiley


              • amiaplacidus amiaplacidus 5 février 11:46

                @ZXSpect

                Lorsque l’0n voit l’obscurantisme de certaines personnes, telle Adolab, on ne peut que se dire que Macron n’a pas trop de soucis à se faire pour sa réélection.
                Et cela est désespérant.


              • Abolab 5 février 11:53

                @ZXSpect

                Oui, l’« Education Nationale » est un complot planétaire, dont les conséquences sont la guerre et la division des êtres humains entre eux. Allez dans n’importe quel pays et vous verrez le même phénomène en place... La plupart des gens n’en sont même pas conscients... mais la réalité est là, devant nos yeux...


              • Abolab 5 février 12:00

                @amiaplacidus

                Le viol cellulaire de nos enfants avec la technologie vaccinale ARN est adoubé collectivement par la population !


              • troletbuse troletbuse 4 février 17:57

                Un témoignage édifiant d’un policier anglais. Comme ces affaires concernent l’élite et tout est étouffé.

                En France, c’est pareil ; rappelez vous l’affaire Emile Louis et le suicide du gendarme Jambert par 2 balles dans la tête. L’affaire Dutroux en Belgique, enterrée mais pas vraiment éclaircie.

                C’est long. 33mn

                https://crowdbunker.com/v/LW3rDTdPSa


                • njama njama 4 février 18:34

                  @troletbuse

                  dans le fil de #l’affaire JeanBri le dossier Doucé ressort... non pas qu’il fut lui-même pédophile car il se déclarait ouvertement homosexuel, cependant une des raisons probables de son assassinat serait les connexions interlopes avec la mouvance pédo dans les milieux « autorisés » comme disait Coluche

                  en plus que Mme AUZIÈRE d’au moins 24 ans son aînée (année de naissance à confirmer 1953 ou 1945 ?) a dépucelé le jeune Emmanuel


                • troletbuse troletbuse 4 février 18:56

                  @njama
                  Dépucelé ? Pas du bon côté.  smiley


                • njama njama 4 février 19:07

                  @troletbuse
                  La question n’est pas de savoir s’ils sont sodomites ou non, ni de connaître leurs histoires de fesses, le truc qui ne passe pas ce sont les mensonges, le bricolage hallucinant de leur passion, le « secret d’état » assumé par l’entourage au sens large, accessoirement la pédophilie (qu’elle soit femme ou homme trans), puisqu’il avait 14 ou 15 ans et pas 17... mais là ça nous regarde moins puisque les parents qui étaient à deux doigts de porter plainte à l’époque ne l’ont pas fait. Amiens est une petite ville de province... la bourgeoisie n’aime pas être dérangée.

                  Moi je préfère Katia elle me fait rire smiley
                  https://www.youtube.com/watch?v=erI4FyXg4zQ


                • njama njama 4 février 18:43

                  Pédagogues et pédophiles
                  par Bernard Giossi
                  Résumé : Les conséquences des comportements pédophiles des adultes envers les enfants ne furent reconnues que très progressivement. En effet, la mise en lumière de leurs origines aurait mis trop directement en cause les rapports des parents à leurs enfants et l’éducation à laquelle ils les soumettaient.
                  (...) La partie émergée de l’iceberg
                  À la fin du XIXe siècle apparaît le mot savant pédophile qui définit « une personne ressentant une attirance sexuelle pour les enfants ». Ces personnes auraient pu s’en tenir à nommer, du bout des lèvres, leur trouble fascination puisqu’elles en cachaient la pratique depuis si longtemps. Pourtant, en 1968, probablement du fait des bouleversements sociaux et de la volonté de changement que l’on sait, ce qu’admettait ressentir ou fantasmer un homme fut défini comme « pouvant entraîner abus sexuels, exploitation pornographique et même violences et assassinat sur la personne d’enfants ». Ce ne sera qu’en 1990 que l’attirance sexuelle pour les enfants prendra « des valeurs très négatives ». Il aura donc fallu, dans ce cas précis, près d’un siècle pour que l’utilisation des enfants comme objets sexuels, sa nocivité et ses conséquences commencent à être mises à jour. C’est dire les enjeux familiaux et sociétaux qui sont liés aux perversions de la sexualité humaine.

                  Il m’est évident que l’introduction de ce nouveau mot et sa définition répondait à une volonté précise de dissimuler des comportements pédérastiques déjà omniprésents dans l’aristocratie puis dans la bourgeoisie, de tenter de couper les pistes qui auraient permis de mettre en lumière les conséquences de la pratique du Pouvoir et de se dissocier des extrêmes de ces acteurs pour en faire des boucs émissaires. Il s’agissait notamment de cacher les conséquences de l’éducation de classe imposée aux enfants et le fait que celle-ci est une des cause de comportements destructeurs. Les représentants du Pouvoir focalisent l’attention du peuple sur certains crimes qui aujourd’hui ne sont plus acceptés. Ce qu’on nomme pédophilie est donc, à mon sens, la partie émergée, et très parcimonieusement éclairée par la Justice, de l’iceberg-pédérastie. La pédophilie est un cas extrême de pédérastie puisqu’elle définit une prise de pouvoir sur des bébés, des enfants très jeunes et qu’il n’est plus envisageable aujourd’hui (quoi que certains essaient encore) de croire à leur consentement.
                  (...)
                  Le sens même du mot pédophilie induit que l’enfant agit une séduction et est en partie responsable dans cette problématique. Ce n’est pas l’enfant qui fait le pédophile, c’est l’histoire de l’adulte pédophile qui lui fait impliquer de force l’enfant dans sa dynamique de rejouement et d’évitement de sa souffrance. Ce qu’un enfant a vécu fera de lui un agresseur d’enfant et l’histoire d’un autre enfant fera de lui le parent d’un enfant agressé. C’est toujours dans le passé douloureux des êtres, de leur famille et de leur lignée que peuvent être mises à jour les réponses justes à nos questions.
                  © B. Giossi – 04.2003 / www.regardconscient.net



                  • njama njama 4 février 23:46

                    @Abolab

                    Je ne vous suis pas de trop dans vos hypothèses que l’alimentation carnée ou trop protéinée influencerait certains comportements.

                    La pédérastie n’est pas nouvelle, elle existait déjà dans l’antiquité, la pédophilie néologisme comme mon post ci-dessus l’explique n’en est qu’un euphémisme pour minimiser le viol. J’y vois surtout une relation dominant (l’adulte) vs dominé (l’enfant pubère), dans l’organisation patriarcale, sociétale...  il s’agissait surtout de jeunes éphèbes,et (?) peut-être y aurait-il un petit tyranneau (diable) tapi en chacun de nous, chez les mâles surtout...

                    Augmentation de la pédocriminalité attestée par des statistiques, oui, mais il faudrait relativiser car dans l’élan du mouvement #MeToo les langues se délient un peu à la fois, là où elles ne pouvaient que se taire avant, et donc les plaintes augmentent. Au passage l’Église en prend également pour son grade avec toutes ces affaires d’alcôves qui remontent à la surface comme autant de miasmes putrides qui ont entaché des jeunes âmes innocentes, « pures »...


                    • Abolab 5 février 13:57

                      @njama

                      Ce n’est pas une hypothèse, c’est un fait. Les apports caloriques principaux sont basés sur des aliments carnés, lactés et transformés qui favorisent la puberté précoce.

                      Les enfants ont donc des troubles hormonaux et physiologiques et culturellement, on les encourage de plus à prendre l’apparence d’adultes sexués, que ce soit via la tenue vestimentaire, le maquillage ou le mimétisme comportemental. Des corps adultes, qui peuvent procréer, avec des esprits d’enfants.

                      Cela accroît nécessairement les risques de pédocriminalité et on le voit dans les faits.

                      Dans la nature, une alimentation carnée, de survie, est associée à une plus courte durée de vie, d’où la nécessité de procréer à un plus jeune âge. Mais aujourd’hui cela n’est pas du tout nécessaire.

                      On a installé une alimentation de survie comme normalité alimentaire et créé des lois qui empêchent des adultes biologiques de procréer... 

                      D’ailleurs le président actuel avait 15 ans quand il a rencontré sa compagne de 40 ans. Que fait la justice ?


                    • Legestr glaz Legestr glaz 5 février 14:19

                      @Abolab

                      Les protéines laitières ne valent pas mieux que les protéines céréalières. 

                      Gliadine, gluténine, caséine, même saloperie. Sans parler de l’acide phytique des céréales, des inhibiteurs de protéases et autres perturbateurs endocriniens de certaines plantes très à la « mode » !

                      https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-perturbateurs-endocriniens-dans-les-produits-a-base-de-soja-l-ufc-que-choisir-saisit-l-anses-et-la-dgccrf-n66983/


                    • Abolab 5 février 23:00

                      @Legestr glaz

                      J’adore les phytoestrogènes du soja ainsi que leur effet anti-cancer. Rien à voir avec les oestrogènes, hormones sexuelles animales présentes dans le lait et qui perturbent hormonalement les êtres humains, et favorisent, entre autres, le cancer du sein chez les femmes !

                      Nous sommes aussi des animaux, pas des plantes...


                    • Abolab 5 février 23:03

                      @Legestr glaz

                      Pareil pour l’acide phytique...

                      « L’acide phytique ou IP6 est donc un agent protecteur contre une multitude de maladies. Mais il est le plus impressionnant dans son rôle contre le cancer ! »

                      Acide Phytique anti- ou super-nutriment ? | Plantastique.com


                    • njama njama 4 février 23:56

                      En mai 1977, on lit ceci dans Libération…

                      « Naissance du « front de libération des pédophiles »

                      Un nouveau groupe vient de naître : le FLIP (Front de libération des Pédophiles) dont vous pourrez lire ci-dessous la plate-forme constitutive. Qui sont-ils ? Pour l’essentiel, des lecteurs de Libération qui à la suite d’une « lettre ouverte aux pédophiles dans notre édition du 9/2/77 nous firent parvenir un courrier abondant – nous en rapportions quelques-unes dans une double page le 24 mars 77 intitulée : Relations Adultes-Enfants. Le deux avril dernier se tenait à Jussieu une première réunion regroupant une trentaine de personnes. Simple prise de contact. Sans doute, peut-on regretter que l’essentiel des préoccupations ait été d’ordre judiciaire. Il ne fut en effet question que de répression, de défense et de poursuite des pédophiles. Sans méconnaître ces dures réalités, un tel groupe a tout à gagner s’il élargit son champ de réflexions.

                      Le FLIP (Front de libération des Pédophiles) est né. Quelques objectifs essentiels ont déjà pu être lancés :— Combattre l’injustice pénale et mener une réflexion critique sur la famille et l’école, fondée sur une analyse politique de la sexualité entre mineurs et adultes.

                      — S’associer à la lutte des enfants qui veulent changer leur mode de vie et de tout groupe politique qui vise à l’établissement d’une société radicalement nouvelle où la pédérastie existera librement.

                      — Développer une culture pédérastique qui s’exprime par un mode de vie nouveau, et l’émergence d’un art nouveau.

                      — Prendre la parole dans des organes d’information qui lui en donnent les moyens et par les voies qui s’imposent.

                      — Manifester sa solidarité avec les pédophiles emprisonnés ou victimes de la psychiatrie officielle.

                      La « tyrannie bourgeoise » fait de l’amoureux des enfants un monstre de légende qui croque les chaumières. Nous casserons ensemble monstres et chaumières.

                      Pour joindre le FLIP, écrivez à Jean-Louis Burckhardt, BP N°361, 75 Paris cédex 02 (ne pas mentionner FLIP sur l’enveloppe, joindre un timbre pour la réponse) ».

                      Libé définit la pédophilie comme une culture (10.04.1979) qui cherche à briser la « tyrannie bourgeoise qui fait de l’amoureux des enfants un monstre de légende » (07-08.05.1977). La rédaction affirme vouloir tout simplement « traiter des relations entre les gens comme des faits de société (…) et ne pas les ghettoïser, en circuits fermés et cinémas spécialisés » (Libération 01.03.1979).

                      source : https://theoriedugenre.wordpress.com/2013/06/22/la-pedophilie-ideologique-une-histoire-francaise/


                      • Lynwec 5 février 07:43

                        @njama
                        Personnellement, j’utilise de préférence quand il faut parler de ces « bêtes » le terme pédocriminel, le suffixe -phile dans son origine grecque philos impliquant l’ idée d’ ami, d’aimer, méthode connue pour donner un éclairage plus sympa aux ordures qui pratiquent ceci.


                      • njama njama 5 février 00:01

                        Libé définit la pédophilie comme une culture (10.04.1979) qui cherche à briser la « tyrannie bourgeoise qui fait de l’amoureux des enfants un monstre de légende » (07-08.05.1977).

                        Quand Libé, Le Monde et la gôche morale défendaient la pédophilie
                        A la fin des années 70, les mêmes bien-pensants progressistes qui soutiennent actuellement la loi pour l’homoparentalité, le mariage homo et la PMA (procréation médicalement assistée), défendaient, au nom de la liberté, de l’égalité et contre les vilains réactionnaires, la pédophilie. 24heuresactu a retrouvé les signataires et leurs revendications concernant la sexualité avec les enfants. Quand l’histoire se répète.

                        (...) Voici donc la liste des 60 signataires de cette pétition,...

                        lire l’article :

                        https://24heuresactu.com/2013/01/02/quand-libe-le-monde-et-la-goche-morale-defendaient-la-pedophilie/


                        • njama njama 5 février 00:04

                          en fait de « tyrannie bourgeoise  »...

                          l’ensemble des signataires peu ou prou faisait partie de cette gôche bobo...


                        • njama njama 5 février 00:08

                          Extraits de Cohn-Bendit sur le plateau d’Apostrophe, le 23 avril 1982. La vidéo s’est faite supprimer de Youtube un nombre incalculable de fois, l’extrait est très court sinon la vidéo se fait supprimer. Visiblement être pédophile n’empêche pas de faire carrière en politique en France, on dirait presque que ça aide.

                          https://www.youtube.com/watch?v=SQfZBV9nsNQ


                          • Lynwec 5 février 07:39

                            @njama
                            Ces gens se pensent ( et pour le moment à raison ) inattaquables et n’ont donc aucune honte à afficher clairement leurs déviances . La parole se libérant (pour certains seulement, n’est pas Charlie qui veut), nous verrons bien un jour une « sommité » énoncer tranquillement que l’anthropophagie, après tout, n’est pas si rare que ça et que c’est une expérience humaine... Impossible, croyez-vous ?


                          • GoldoBlack 5 février 11:03

                            Ce n’est pas la pédo criminalité qui augmente mais la pédo criminalité qui arrive à être connue des services de police et de justice.

                            Ne pas introduire cette notion est la preuve d’une incompréhension totale du phénomène qui devrait conduire à éviter de commettre des « articles » sur le sujet.


                            • I.A. 5 février 14:31

                              « La pédocriminalité explose (encore et toujours) en France en 2021 : +40% en un an ! »


                              Moi, ce titre m’a fait sourire, voyez-vous. Parce que bon, en 2021, toutes les criminalités ont explosé — et tout particulièrement les criminalités institutionnelles...

                              Si on prend l’année 2020, par exemple, on peu dire sans risque de se tromper que les confinements on fait exploser les violences conjugales, voyez... ?

                              Pour la pédocriminalité, j’aurais tendance à dire qu’imposer le bâillon-masque sur la bouche des enfants pour les empêcher de parler, de crier et de respirer, c’est déjà faire accepter aux proches l’image, donc l’idée, de mauvais traitements et d’abus en tout genre...

                              D’ailleurs le nombre de suicides d’enfants a aussi explosé.

                              Du coup, ça fait un peu faux-nez, votre n’artic, là... Je suppose que « Rakotomachin Si-Vain » va nous sortir, ou a déjà sorti un n’artic sur la diminution émérite des accidents de la route en 2020.

                              Ça s’appelle des fausses nouvelles.


                              • Que fait Macron : RIEN. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité