• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Lancement d’une petition pour la liberte totale d’expression en (...)

Lancement d’une petition pour la liberte totale d’expression en France

Le site Enquête et Débat vient le lancer une pétition pour la liberté totale d'expression en France. (texte).
 
La pétition commence par constater que "A force de lois toujours plus contraignantes, la France a limité la liberté d’expression au point qu’il est devenu impossible de s’exprimer librement dans notre pays." Elle dénonce les procès à la XVII ème chambre correctionnelle pour un oui pour un non, le climat de terrorisme intellectuel qui s'installe, la prise en chasse de personnes parfaitement respectables et les associations de police de la pensée :
 
"Des associations ne représentant qu’elles-mêmes, subventionnées par l’Etat, disposent de façon illégitime d’un pouvoir moral et judiciaire considérable, et constituent un pouvoir de nuisance quotidien."
 
Ce que la pétition demande est une liberté d'expression totale, c'est de "revenir à la liberté d’expression totale que connut la France entre l’été 1789 et l’été 1792 (et que connaissent encore les Etats-Unis grâce au 1er amendement voté en 1791)".
 
Est-ce excessif ? Peut-être en théorie, mais, en matière de liberté d'expression, celui qui céde le doigt donne le bras. On prendra l'exemple de l'incitation à la haine raciale. Bien sur, s'il s'agissait que de condamner les vraies éructations de haine et les appels à la violence, tout le monde serait d'accord. Mais chacun peut voir que ce n'est pas de cela qu'il s'agit, que la notion de haine raciale est étendue à l'infini pour englober jusqu'à la critique des religions (des plus protégées en tous cas) et que de plus elle est appliquée dans un deux poids deux mesures total, la haine anti-française se donnant libre cours en toute liberté.
 
La pétition demande un retour au bon sens et au débat :
 
"La justice n’est pas faite pour régler les questions d’expression, mais pour s’occuper des vols, des viols, des crimes et délits physiques ou relevant du pénal. Tout ce qui touche à l’expression est à la fois sacré et supérieur à l’avis de quiconque pourrait être tenté de l’interdire.
 
L’expression est toujours préférable à la censure, car elle permet aux idiots et aux criminels en puissance de se démasquer tous seuls, plutôt que de se cacher derrière des paravents de vertus qui les rendent plus difficilement identifiables. Avant guerre, certains incitaient à raison la population à lire Mein Kampf pour comprendre qui était Hitler et ce qu’il voulait faire."
 
Elle demande la suppression de toutes les lois restrictives de liberté sans exception :
 
"La liberté d’expression la plus totale est la condition sine qua non à la recherche scientifique, à l’ouverture d’esprit, à l’indépendance d’esprit, et donc à la civilisation qui est la nôtre. En signant cette pétition, chaque signataire exprime sa volonté d’abroger toutes les lois ayant limité, d’une façon ou d’une autre, la liberté d’expression depuis 1792, et notamment les lois de 1881 (sur la liberté de la presse alors qu’elle la limite), 1972 (loi Pleven), 1990 (loi Gayssot), 2003 (loi Lellouche), 2004 (décrétant la Halde) et toutes les lois mémorielles."
 
Elle s'inscrit dans un contexte international. L'autrichienne Elisabeth Sabaditsch-Wolf, condamnée pour blasphème contre Mahomet, a demandé la même chose (source). En Hollande, Geert Wilders la revendique également.
 
Cette pétition est d'autant plus nécessaire que la liberté d'expression sur internet est menacée par la loi dite LOPPSI 2, qui vient d'être adoptée, oblige les « personnes dont l’activité est d’offrir un accès à des services de communication au public en ligne » à « concourir à la lutte contre la diffusion » de contenus faisant « l’apologie des crimes contre l’humanité, de l’incitation à la haine raciale ainsi que de la pornographie enfantine ». Sans décision judiciaire (source). Prologement de la loi dite HADOPI, LOPPSI 2 se situe parmi ces textes gentils tous pleins qui se proposent de protéger les enfants contre la pédophilie. Comme il était prévisible, il étend sa censure bien au delà des sites pédophiles.

Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • morice morice 26 février 2011 10:37

    on sait très bien POURQUOI vous prônez cette pseudo liberté : c’est pour pouvoir raconter que les camps de concentration n’ont pas existé. Derrière ce PRETEXTE, il y a bien des NEGATIONNISTES qui se cachent. Comme vous. Et c’est donc DANGEREUX en démocratie : les fêlés n’ont pas à répandre leurs idées malsaines au nom d’une « liberté » qui consiste à promouvoir les régimes reposant sur la soumission. Votre fameux « combat » est le même qu’un Zundel ou un Faurisson. Et c’est pour ça qu’il faut s’en méfier.


    • asterix asterix 26 février 2011 13:45

      Désolé Morice mais, sur le fond, elle a pour une fois raison. Voltaire, souviens-toi... Tu le dis toi-même, cher esprit critique : restreindre la liberté vaut soumission. 


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 26 février 2011 14:32

      donc morice est contre la liberte totale d’expression...


    • morice morice 26 février 2011 18:06

      donc morice est contre la liberte totale d’expression...


      pas pour laisser les négationnistes parler en effet... ni les gens qui font l’apologie des drogues non plus.... 

      c’est bien le problème du net et la partisane de Jean marie s’engouffre dans un FAUX COMBAT. Derrière SA liberté se cache un Zundel ou un Faurisson.

      Vous en voulez ? PAS MOI.

    • jymb 26 février 2011 20:14

      Désolé de ne pas être d’accord, je me bats pour que ceux qui pensent à l’opposé de moi puissent le crier sur les toits. C’est la base de la liberté, elle suppose une liberté complète et réciproque. Et tant pis s’il s’agit d’âneries.


    • Yohan Yohan 26 février 2011 20:57

      Momo, il est surtout pour la libre expression de Momo smiley Un menteur qui déteste les menteurs et un athée qui ne fait que défendre l’islam, avouez que c’est quand même suspect, non ?


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 26 février 2011 22:37

      Morice est pour une totale liberté d’expression... sauf pour ceux qui ne pensent pas comme Morice, évidemment. Mais pourquoi laisseront-on s’exprimer une personne qui ne pense pas comme Morice, alors que nous savons tous que Morice seul sait ce qui est vrai et bon ? Ne pas être du même avis que Morice, c’est être dans l’erreur ou dans le mensonge. D’ailleurs Morice connaît toutes nos intentions et mieux que nous-mêmes. Il inscrit chaque jour sur son grand livre de Vie et de Mort le nom des justes et des méchants. Heureusement que Morice veille, car sans la vigilance de Morice, Hitler serait sorti de son congélateur, aurait pris le pouvoir du gouvernement mondial et Dieudonné serait son premier ministre.


    • non667 26 février 2011 22:42

      à morice
      les fêlés n’ont pas à répandre leurs idées malsaines
      ok vu qu’il n’y a que des fêlés comme morice pour pour les lire et n’être pas capable de jugement personnel ! smiley

      à la modération : il n’y a pas que morice a avoir le droit de traiter les autres de fêlés !!!!!!!!


    • asterix asterix 27 février 2011 06:39

      Désolé Morice, mais tu m’as fait sursauter et je ne m’attendais pas à être suivi par tant de lecteurs. Personnellement, j’admire ton sens de l’indignation, la très grande majorité de tes prises de position et le caractère fouillé de tes articles. Toi au moins, tu n’hésites pas à crier ta vérité et, dans un certain sens, tu es l’âme d’Agoravox. Dis-toi bien que si on limite la liberté d’expression dont tu te sers avec tant de talent, tu en seras la première victime et ce sera Seruanne qui aura le champ libre pour se foutre de ta gueule, elle qui excelle dans les lieux communs pour en tirer des conclusions qui vont toujours dans le même sens.
      La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe, d’accord. Mais laisse-là l’éructer sinon personne ne saura combien le poison est dangereux.


    • JACOB 26 février 2011 10:52

      La liberté d’expression absolue n’existe nulle part. (y compris aux USA)
      elle doit s’inscrire dans un cadre républicain et la république ce n’est pas tout et n’importe quoi.


      • pingveno 26 février 2011 10:52

        (et que connaissent encore les Etats-Unis grâce au 1er amendement voté en 1791)".

        Franchement, arrêtez de vous laisser berner par cet exemple américain.
        Le premier amendement autorise les membres du KKK à brûler des poupées devant les églises noires.
        Par contre que je sache il n’a pas empéché le MacCartysme. Plus récemment, il n’a pas non plus empêché les journalistes de Fox ou CNN de couper la parole à ceux qui affichaient leur sympathie pour la position française lors du deuxième conflit irakien.
        Ces gens sont pour la liberté d’expression... enfin, surtout la leur en fait.


        • ali8 26 février 2011 11:38

          la liberté d’expression, C aussi d’afficher ses sentiments religieux par tous moyens disponibles, la croix, le hijjab et même le niqqab, la kippa, en tous lieux et toutes régions !!
          je suis pour une totale liberté d’expression

          @ morice

          faurrisson à un site (sur lequel je ne suis jamais allé) ; il disparaîtrait avec la liberté d’expression
          les nudistes matent-ils les femmes d’un regard lubrique ? on m’a dit que non !!
          vous me direz, que pensez vous des caricarures ; he bien, faudra s’y faire !!

          une fois n’est pas coutume, je plusse la catherine smiley


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 26 février 2011 11:48

            Ali8 :


            « une fois n’est pas coutume, je plusse la catherine »

            ___

            Vous m’en voyez toute émue !


          • philouie 26 février 2011 12:03

            Libérer l’incitation à la haine.

            oh que c’est bon ça...

            philouie


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 26 février 2011 12:47

              Mais l’incitation à la haine est déjà plus que libre à condition de se diriger contre les blancs et les Français de souche.


              Nous sommes tout simplement dans un régime juridique à deux vitesses : il y a ceux (les minorités protégées) qui ne doivent pas subir moindre désagrément, et il y a ceux (les Français de souche, ou supposés tels ) qui sont « fair game » .

              En réalité, la discrimination est institutionnalisée.










            • asterix asterix 26 février 2011 13:48

              Ouh, méchante Seguranne ! Rien qu’écrire cela démontre que tu adores la position de la victime. Une constante à droite de la droite...


            • morice morice 26 février 2011 18:07

              c’est exactement ça le but : libérer la prose du Bloc Identitaire, par exemple : POUAH.


            • non667 26 février 2011 22:48

              à astérix
              « tu adores la position de la victime »
              pas tant que certains qui la pratique fieleusement depuis plus de 4000 ans ! smiley


            • agent orange agent orange 26 février 2011 13:59

              Etant donné les liens et accointances de Geert Wilders avec le mouvement sioniste, je doute qu’il approuve l’annulation de lois type « Gayssot » et par conséquent qu’il soit pour une totale liberté d’expression.
              Sinon je suis d’accord avec l’idée d’une liberté totale d’expression (tant qu’elle n’appèle pas à la haine raciale et à la violence).


              • Loatse Loatse 26 février 2011 14:30

                Jurisprudence (cours européenne des droits de l’homme) 21 janvier 1999, n° 29183/95, Fressoz et Roire c. France) :

                « La liberté d’expression vaut non seulement pour les « informations » ou « idées » accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels, il n’est pas de « société démocratique ». »

                • Loatse Loatse 26 février 2011 15:02

                  tout à fait Perseus, mais c’est cette première partie qui est en train de disparaître... :(


                • morice morice 26 février 2011 18:08

                  exactement : donc son histoire de liberté totale cache bien autre chose : un combat de négationnistes, tout simplement : ne vous laissez pas BERNER !


                • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 26 février 2011 22:42

                  Mon dieu j’ai encore failli tomber dans le panneau ! Heureusement Morice veillait comme toujours sur ma conscience et j’échappe de justesse à l’abîme du néo-nazisme négationniste ! 


                • non667 26 février 2011 22:55

                  à perseus
                  « les prpos qu’elle ne pourrait pas tenir .
                  un » détail "lui couterait 80000 €  smiley


                • papi 26 février 2011 14:39

                  @ c Ségurane

                   Ce sujet est d’une importance capitale, la liberté d’expression est fille de la liberté de pensée.

                   On ne peut laisser vivre la mère et tuer la fille !!

                    Pleinement en accord avec vous..


                  • JL JL 26 février 2011 14:50

                    Vous croyez que la liberté de penser est vivace ? Vous êtes très naïfs. Lisez donc

                    La fabrication du consentement

                     (par Chomsky), ou cet article :

                    Plus efficace encore que les dictatures : Le lavage de cerveaux en liberté

                    Ou cet autre :

                    « Le capitalisme mercantile, c’est fait. Le capitalisme industriel, c’est fait. La production est en Asie, les esclaves aussi, les usines infectes également. Et les ressources ont été pillées un peu partout sur la planète. Les occidentaux commencent à se lasser des biens matériels qu’on leur a fait entasser dans leurs maisons toujours plus grandes et toujours plus éloignées. Et d’abord, ils n’ont plus les moyens, puisqu’on leur a piqué les emplois industriels pour leur refiler des emplois de service précaires et mal payés…. Le complexe »entreprises-gouvernement-médias« qui fabrique notre conscience collective (et qu’on appellera désormais ici les »salopards« )…. Les rituels du capitalisme sont observés scrupuleusement et avec révérence dans la vie de tous les jours comme ceux imposés par la théocratie de l’ancienne Egypte ou comme le sacrifice du sang des Aztèques. Les Aztèques croyaient fermement que leur monde allait s’écrouler si les dieux ne recevaient pas assez de cœurs humains qui battaient encore » (Phase trois du capitalisme : l’économie du savoir)

                     « Le libéralisme économique préside tous les imaginaires » (Edouard Glissant").


                  • Catherine Segurane Catherine Segurane 26 février 2011 16:33

                    @ papi

                    Bien d’accord avec vous

                  • papi 26 février 2011 16:44

                    @ JL

                    NaÏf !!! non pas plus que vous, vous érigez en lois des théories , et puisez pour « penser » ce qu’il
                    vous convient dans des littératures pompées sur le net..

                    Oui je pense et je suis encore !! si nous avons aujourd’hui encore la possibilité d’en débattre,
                    preuve vous est donnée que penser est un bien inaliénable...non vous n’aurez pas ma liberté de pensée et de penser comme le chante si bien Florent Pagny

                    Cordialement


                  • JL JL 26 février 2011 16:52

                    @ papi,

                    vous vous contredires, mon cher, puisque vous le déniez ma liberté de penser !

                     smiley


                  • JL JL 26 février 2011 16:59

                    @ papi,

                    et sans les fautes : vous vous contredites, puisque vous me déniez ma liberté de penser !

                     


                  • dawei dawei 26 février 2011 19:47

                    catherine est d’accord avec le fait que papi est d’accord avec elle !

                    Mais papi est il d’accord avec le fait que catherine est daccord avec le fait que papi est d’accord avec catherine ?

                    Et catherine sera elle alors d’accord avec le fait que papi est d’accord avec le fait que catherine est daccord avec le fait que papi est d’accord avec catherine ?

                    Et papi sera il alors d’accord avec le fait que catherine est d’accord avec le fait que papi est d’accord avec le fait que catherine est daccord avec le fait que papi est d’accord avec catherine ?

                    Vous le saurez au prochain commentaire inutile d’auto et d’inter-entente réciproque et mutuelle.


                  • Ronald Thatcher rienafoutiste 26 février 2011 14:56

                    Lancement d’une petition pour la liberte totale d’expression pour toutes les personnes publics utilisants un media pour exprimer cette liberte d’expression ?



                      • JL JL 26 février 2011 17:11

                        Excellente analuse en effet que vous montrez là, kimamissa.

                        De fait, on ne peut pas dire que MLP va perdre : elle ne va tout simplement pas gagner. Mais ce n’est pas non plus son but, lequel vise à capter le maximum de voix qui devraient normalement venir à gauche si les gens avaient la liberté de penser : voir ci-dessus mes posts précédents.

                        Le FN s’il est présent au second tour, quel que soit son challenger ne fera pas une voix de plus qu’au premier, puisque la « copie » ne fait plus illusion.


                        •  C BARRATIER C BARRATIER 26 février 2011 17:30

                          Pas d’accord du tout. Le délit autrichien de blasphème sort du sujet, ce sont les autrichiens qui font librement leurs lois, (je suis contre ce délit mais là n’est pas la question). Nous n’avons pas de leçon à donner aux autrichiens avec ce que nous avons souffert chez nous en matière de censure (dans l’ancien régime des seigneurs et de l’église et lorsque PETAIN rétablit ce système).
                          Nous sommes libres de nous exprimer, publiquement, et j’ai constaté que nous avons plus à craindre d’excités pas d’accord avec nous que de représentants éventuels de la loi.
                          Si nous avons enfreint la loi nous sommes punis par la justice après coup. Ce n’est pas de la censure.Il faut prendre ses responsabilités et assumer. Gardons les leçons des Résistants : Quand on risque quelque chose, on assume, qu’on soit un homme ou une femme !
                          A mon avis Catherine a une pensée pour ses copains de Riposte laïque et des mouvances frontistes qui font des actions communes. Certes le front national a été parfois condamné pour révisionnisme non conforme à nos lois. Mais c’était mérité et les rédacteurs de Riposte laïque n’ont pas à soutenir ce qui est hors la loi. Riposte se dit laïque, donc républicaine, et donc respectueuse des lois de la République.


                          • morice morice 26 février 2011 18:11

                             Riposte se dit laïque, donc républicaine, et donc respectueuse des lois de la République.


                            ah parce que vous croyez encore que RL n’est pas une avancée du FN ?? regardez qui en fait partie et quelles idées sont défendues : ce n’est plus un combat pour la laïcité depuis longtemps, c’est bien de l’islamophobie maladive, et des accords passés avec d’anciens NERVIS d’extrême droite !

                          • mephisto mephisto 26 février 2011 17:37

                            Encore un bon article de Catherine. Les réactions haineuses qu’elle reçoit sont aussi stupides qu’injustifiées.
                            La liberté de l’expression, attaquée dans son principe, est de plus en plus fragilisée. Par son principe, elle ne peut pas être limitée, puisqu’elle repose sur le subjectivisme : par définition, l’usage, par les uns, de leur liberté d’expression peut déplaire aux autres, mais ce déplaisir, qui peut aller jusqu’à la souffrance morale, est le prix pour la liberté de tous. La liberté d’expression est un droit mais aussi un devoir : supporter celle des autres. Une partie de la vie culturelle doit beaucoup à l’usage illimité de cette liberté, certain mouvements, comme le surréalisme, ayant largement sollicité le blasphème et la provocation anticatholique.


                            • morice morice 26 février 2011 18:13

                              Encore un bon article de Catherine. Les réactions haineuses qu’elle reçoit sont aussi stupides qu’injustifiées. 


                              ah parce qu’elle en a fait d’autres de « bons » ???

                              La liberté d’expression est un droit mais aussi un devoir : supporter celle des autres.

                              ok : demain, les pédophiles ont le droit ce cité : c’est une liberté d’expression mon vieux : et ç’est bien la preuve que votre théorie ne marche pas.

                            • cassandre4 cassandre4 26 février 2011 22:01

                              « Demain les pédophiles ont droit de citée »
                               
                               Pas demain, Morice, aujourd’hui,.. les pédos on en fait des ministres de la cul-ture !


                            • non667 26 février 2011 23:25

                              à cassandre4
                              j’ajoute pour morice 
                              il n’a jamais entendu gainsbourg « lemon incest »
                               et polanski protégé primé alors qu’il devrait être en tôle !
                              et cohn bendit se vantant des enfants qui jouaient innocemment avec son sexe et traitant paul guth outré de ringard (a apostrophe ).


                            • Rounga Roungalashinga 28 février 2011 08:16
                              ok : demain, les pédophiles ont le droit ce cité : c’est une liberté d’expression mon vieux : et ç’est bien la preuve que votre théorie ne marche pas.

                              Exemple débile. Ce qui est interdit, c’est la pédophilie, c’està dire l’acte. Etre pédophile, c’est passer à l’acte, et c’est criminel. Par conséquent un pédophile n’ira jamais clamer son vice, car alors il peut être sûr d’être l’objet d’une enquête et de se retrouver en prison. Et il sera enfermé non pas à cause d’une entorse à la liberté d’expression, mais à cause de ses pratiques criminelles.
                              C’est bien la preuve que votre théorie ne marche pas.
                              Un autre exemple ?

                            • JL JL 28 février 2011 08:29

                              Dire c’est faire.

                              Et c’est à ce titre que la liberté d’expression doit être évaluée : que fait-on quand on dit telle chose et qui lèse-t-on ?


                            • Rounga Roungalashinga 28 février 2011 10:59

                              Et c’est à ce titre que la liberté d’expression doit être évaluée : que fait-on quand on dit telle chose et qui lèse-t-on ?

                              La seule limite à la liberté d’expression devrait être la diffamation et l’appel au meurtre. Les personnes concernées et visées dans ces cas-là peuvent légitimement demander des comptes à celui qui se livre à de telles choses à leur encontre. Mais tout ce qui sort de ce cadre devrait être totalement libre.


                            • Le péripate Le péripate 26 février 2011 19:39

                              C’est en matière de liberté que de céder un ongle conduit au bras. De la liberté, qui est une seule chose.


                              • jymb 26 février 2011 20:20

                                Perso je signe, en précisant que je signerait tout autant si la pétition était proposé par une écolo de salon, un trotskiste survivant, ou un parlementaire décidé à devenir utile


                                • Loatse Loatse 26 février 2011 21:06

                                  je ne signe pas. la liberté d’expression doit être définie à l’intérieur d’un cadre juridique qui fixerait ses limites.. la pétition me semble très incomplète..

                                  en ce qui concerne par exemple la liberté de la presse. il faut rappeler que cette loi « limitant la liberté d’expression » a été prise à la suite d’abus

                                  ainsi, sous le Front Populaire en 1936, des journaux d’extrême-droite comme « Gringoire » s’en sont pris au ministre Salengro parce qu’il était juif et de gauche
                                  ils ont raconté qu’il avait déserté pendant la guerre de 1914-18, ce qui était totalement faux.
                                  Salengro s’est suicidé suite à cela,

                                  Entre emettre librement son opinion et répandre des calomnies il y a une marge.... !

                                  Qu’est ce que 1792 a à voir avec la liberté d’expression ? j’ai cherché je n’ai trouvé en cette année là que la révolution, la guerre, la terreur et l’usage dit « humaniste » de la guillotine !?

                                  en 1789 par contre j’ai trouvé ceci : le 26 aout 1789, déclaration des droits de l’homme et du citoyen... :

                                  -la liberté : il est permis de faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. Il s’agit surtout d’une liberté d’opinion et d’une liberté d’expression. La déclaration fait paraître la notion d’abus de liberté et précise qu’il appartient au législateur de fixer quels sont ces abus...

                                  la liberté totale d’expression telle que définie dans cette pétiton permettrait-elle, sans que ce soit repréhensible juridiquement de :

                                  Faire l’apologie de la pédophilie, de l’usage de la drogue ou du suicide ?
                                  appeler au meutre ou à la violence ?
                                  nuire à la réputation d’un individu ou d’un groupe d’individus sur de simple rumeurs ?

                                  Entre la censure et le tout permissif, il y a surement un juste milieu... 


                                  • ddacoudre ddacoudre 26 février 2011 21:34

                                    bonjour catherine

                                    un beau mythe que la liberté d’expression, jusqu’où pouvons nous exprimer librement nos constructions sémantiques, aussi loin qu’un autre n’en souffre, sur cette base la vie serait un grand silence.
                                    le sujet qui fait débat est jusqu’où est-il permis de formuler une critique si elle permet d’éclairer la compréhension du monde de de notre être.
                                    force est de constater que nous avons pris de la distance avec ce principe pour estimer d’avoir le droit de manipuler les autres, voire d’être infamant en faisant usage de la maxime de Lénine « médisait il en restera toujours quelque chose »
                                    si nous ne pouvons éviter la rumeur dû à la distorsion de la communication en faire un art du communicant est autre chose.
                                    le seul moyen de préserver la liberté d’expression est de pouvoir tout dire, mais de laisser chacun apprécier avec ses raisons ce qu’il estime lui nuire ou nuire à la collectivité, et de disposer d’un droit de réponse à hauteur de la porté des déclarations, mais sans en faire des lois sinon nous en arriverions au silence. s’il est permis de dire que l’on n’aime pas le vert il est tout autant permis de dire que dire ceci est discriminant. il nous reste donc à trouver en permanence ce que j’appelle le juste à-propos, et cela il n’y a que la conscience de l’autre qui le permet un dur et long apprentissage auquel ne concours pas la compétition barbaresque dans laquelle nous sommes.

                                    cordialement.


                                    • pastori 26 février 2011 22:04

                                      la grande presse, aux mains de capitalistes ultra-libéraux, utilise sa totale liberté d’expression pour favoriser les intérêts d’une caste au total détriment de l’ensemble de la population, 


                                      en utilisant les ficelles éculées de la manipulation mentale telles qu’on les enseigne dans des stages minables destinés aux cadres des commerciaux des grandes entreprises.

                                      je suis épris de liberté mais quand elle sert des buts infâmes, je me pose des question.
                                      quelle liberté ont les peuples opprimés par les requins pour leur résister ou les combattre ?

                                      • Mutamuta 27 février 2011 00:28

                                        L’expression de la vérité ne peut se voir condamner !

                                        Le problème de la définition de la diffamation, c’est qu’elle ne condamne pas seulement les affirmations fausses mais aussi l’expression de la vérité.

                                        Je cite Wikipédia : « La diffamation en droit français est l’allégation ou l’imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne à laquelle le fait est imputé (article 29 de la loi du 29 juillet 1881, en France).
                                        Elle est définie juridiquement à l’article 29 de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 : »Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation.
                                        "

                                        Et ce même si les faits allégués sont avérés, indiscutables, prouvés !

                                        Cette définition de la diffamation est une joie pour les escrocs de tous poils (politiciens véreux, financiers voleurs, patrons voyous, ...) qui peuvent ainsi faire leurs malversations tranquillement. Si vous dites la vérité sur leurs magouilles, ils vous attaquent en justice et vous font condamner. Cette loi les rend pratiquement intouchables. Ils peuvent faire leur beurre sur le dos des citoyens en toute impunité. Et ce n’est pas avec le terrorisme du pouvoir contre les journalistes et les internautes que cela va s’arranger.

                                        Vous serez condamné pour diffamation si vous dites la vérité et que la personne concernée prétend que cela lui nuit. Exemple : vous publiez sur votre blog une photo de scène de rue dans laquelle se voit une voiture en stationnement dont on peut lire le numéro d’immatriculation. Le conducteur du véhicule peut vous attaquer en diffamation en prétendant que d’avoir montré qu’il se trouvait là lui nuit. La voiture se trouvait là, c’est la vérité et pourtant vous serez condamné.
                                        Il faut absolument revoir la définition de la diffamation dans le droit français.

                                        Il faut absolument revoir la définition légale de la diffamation. L’expression de la vérité ne peut se voir condamner.

                                        Actuellement personne ne peut s’exprimer en disant la vérité, en rapportant des faits dont on a été témoin sans être à la merci d’une plainte pour diffamation. Cela permet toutes les tricheries, toutes les couardises et autorise les gens malhonnêtes à continuer leurs forfaits.

                                        http://ahouimaisnon.over-blog.com/


                                        • Loatse Loatse 27 février 2011 00:55

                                          ou quel outil à notre disposition pour identifier la manipulation ? l’intuition et ca on la possède tous. Malheureusement on ne s’y fie pas assez la confondant souvent avec des préjugés..

                                          Mais là, on subit réellement une restriction de notre liberté d’expression depuis plusieurs années. Le système s’est mis en place progressivement et ses plus sincères défenseurs, dotés par ailleurs des meilleures intentions du monde, ne se rendent pas compte qu’ils font le jeu de ceux qui les oppriment et deviennent ainsi les meilleurs garants du « maintien de l’ordre social »...




                                          • Loatse Loatse 27 février 2011 00:57

                                            @ je répondais à pastori. (post ci dessus)


                                            •  C BARRATIER C BARRATIER 27 février 2011 09:13

                                              Je suis d’accord avec LOASTE, et je suis même tenté de faire une pétition demandant la remise en vigueur de la Déclaration des devoirs pour le cas où elle ne le serait plus.
                                              La Révolution a publié une déclaration des droits de l’HOMME qui a fait le tour du monde et qui caractérisait, avant SARKOZY, l’identité française (ça reviendra, nous avons plusieurs fois perdu momentanément notre identité pour mieux la retrouver ensuite, la dernière fois avant SARKOZY ce fut avec PETAIN.)
                                              La déclaration des devoirs est le nécessaire contrepoint de la déclaration des droits. Si les forces capitalistes s’accommodent bien du concept de liberté, y compris celle de s’approprier les biens des autres et d’ exploiter leur prochain au nom de leur liberté à eux, elles ne voudraient en aucun cas de la déclaration des devoirs, c’est pourquoi sans doute elle est sous le coude....Cette déclaration des devoirs de l’HOMME et du citoyen fut votée le 23 germinal An II, et publiée par le Moniteur national le 27 germinal An II.

                                              Je la présente sur mon site dans son volet CITOYENNETE ( la colonne de gauche), au chapitre Devoirs de l’Homme, dans l’article qui a pour titre Devoirs de l’Homme et du citoyen oubliés.

                                              http://chessy2008.free.fr/articles/articles.php?id=21&cat=16

                                              Bien entendu elle aurait besoin de toilettage, on n’a plus à faire la chasse aux contrerévolutionnaires violents...Quoi que...


                                              • Loatse Loatse 27 février 2011 11:11

                                                bonjour C.Barratier,

                                                On a déjà son équivalent.. ne serait ce que concernant les devoirs des citoyens et l’emploi.. aujourd’hui en france, nul ne peut bénéficier des minimas sociaux sans etre en recherche effective d’emploi et en fournir les justificatifs.. (sauf personnes en grande précarité, lesquelles bénéficient d’un suivi social)

                                                Intéressant par contre l’article sur les fonds publics, la transparence du budget de l’état et la pénalisation de l’emploi « fictif »... (ils avaient déjà ce problème à cette époque là ? :)

                                                Insolites, les expressions de l’époque : « la collection de citoyens » , « les fripons qui les pillent », « la probité et la fripponerie », en ce qui concerne les « bonnes moeurs » je reste dubitative... (?)


                                                • YVAN BACHAUD 27 février 2011 11:43

                                                  Bonjour,
                                                  je suis pour la liberté d’expression.

                                                   Pour le 1er amendement (1791) des USA :
                                                  « Le Congrès ne pourra faire aucune loi concernant l’établissement d’une religion ou interdisant son libre exercice,restreignant la liberté de la parole ou de la presse, ou touchant au droit des citoyens de s’assembler paisiblement et d’adresser.des pétitions au Gouvernement pour le redressement de leurs griefs »

                                                  J’approuve globalement l’auteur.. S’ils veut la liberté d’expression qu’il milite pour le référendum d’initiative citoyenne qui lui permettrait de soumettre au peuple sa proposition.
                                                  Cordialemment


                                                  • SysATI 27 février 2011 20:45

                                                    On ne peut pas limiter la liberté d’expression quelque puisse en être la raison.Même si cela permet à des Faurisson & Co de s’exprimer aussi....

                                                    L’auteur a peut être des idées cachées derrière la tête comme le pense Maurice, mais qu’importe, elle a raison sur ce coup la...

                                                    PS : Pouvrez-vous éditer l’article et rectifier le lien vers la pétition ?
                                                    Le bon lien c’est http://enquete-debat.pro-petition.fr/pour-la-liberte-d-expression-totale-en-france, pas celui donné en haut de page...



                                                    • Lorelei trinity 28 février 2011 17:34

                                                      Bravo votre article est tres important je le fais passer sur le post.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès