• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le protocole à géométrie variable

Le protocole à géométrie variable

 

Les girouettes aux manettes.

 

JPEG

L'étiquette fut très longtemps très claire, le protocole était alors une règle parfaitement immuable qui établissait une bonne fois pour toute les usages et les codes qui prévalent dans la grande société. La compagnie des gens importants suppose en effet de ne pas commettre d'impair en commettant une indélicatesse qui aurait valeur d'insulte publique. Ces gens là avaient une si haute idée d'eux-même qu'il était besoin d'un guide des bonnes manières afin que chacun y trouve la place qui lui est due.

J'ai cherché à vous expliquer le plus confusément possible cette farce absurde qui étrangement a été reprise par nos impayables élus d'une République qui n'a jamais supporté de n'être pas tout à fait une monarchie. Les règles amidonnées du protocole sont scrupuleusement respectées et même, comble de la fatuité de la fonction, exigée par ces Princes des urnes, ces seigneurs du bulletin de vote. Leur légitimité se fondant bien plus sur l'ordre hiérarchique qu'ils imposent à tous que sur la valeur de ces tristes sires.

Mais tout ceci relève désormais du monde d'avant. Le nouveau monde sera celui du Protocole qu'ils prétendent sanitaire. Un monde d’apprêt tant leurs règles couvrent toutes les surfaces de nos activités sociales afin d'évacuer toutes les anfractuosités qui faisaient le charme de nos existences. Une simple couche illusoire de principes à suivre à la lettre sous prétexte d'encourir la terrible et injuste menace de cette amende forfaitaire de 135 euros qui démontre sans cesse que les responsables ignorent tout de la vie réelle des pauvres gens.

Le protocole n'est plus un guide de bonne conduite, mais bien plus une conduite menée à la baguette afin de faire de l'individu un pion soumis au bon vouloir des maîtres de cérémonie. Ceci cependant serait trop simple et les rédacteurs de ces pensums font en sorte de transformer la ligne de conduite en montagne Russe de atermoiement administratif. Le complexe en est le principe fondateur associé avec le sens de la démesure au langage abscons et aux exigences contradictoires voire absurdes.

Pour enfoncer un peu plus le clou de ce spectacle imbécile, le protocole a une durée de vie ridicule, sans doute pour nous faire toucher du doigt la fragilité de toute chose en ce bas monde. Un bon bréviaire administrative ne doit pas s'installer dans les consciences, le risque serait trop grand que des petits malins en découvrent les failles pour chercher à détourner la chose.

Tout au contraire, plus sa date de préemption est courte, plus il permet de troubler les esprits, agacer les braves gens, embrouiller le message au point de le rendre totalement caduque. C'est la démarche choisie par ces experts en embrouilles, ces princes de la cour du roi Pétaud, monarque qui d'ailleurs, sur son trône, ne cesse de pétuner d'ailleurs que de son nez.

Le virtuose en la matière spéciale à défaut d'être fécale est sans conteste le ministre de l'éducation nationale et des sports, qui ne cesse de changer ses exigences, transformant ses injonctions en caprices sans queue ni tête dans un tourbillon à vous donner le tournis. Est-ce à dire que le but ultime est simplement de faire parler de soi, afin d'occuper l'espace médiatique ?

Quand l'écrit n'est plus qu'un prétexte pour faire parler de soi, que le texte n'a même pas à être, lu pour faire causer, quand il est strictement inapplicable, le bon ministre se réjouit, se frotte les mains, ayant rempli sur dessein secret : « Faire de l'écriture une coquille vide, un communication qui se perd dans le vent.

Les girouettes n'ont pas fini de grincer, les protocoles se suivent et nous désolent. Nous sommes entrés dans l'ère de l'agitation sans matière, ce qui finira par exaspérer l'Emmerdeur en chef, très attaché vous l'avez bien compris au fondement.

À contre-expertise.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • C’est quoi la PECOLE ? : la peau des fesses qui collent. 


    • zygzornifle zygzornifle 13 janvier 12:12

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

       ça arrive en fin de soirée chez les Macron ....


    • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 13:16

      Mélusine

      Oh !!!


    • samy Levrai samy Levrai 13 janvier 11:23

      Ne pas oublier que l’hystérie covidemente est présente dans tout l’occident ( USA & UE ) pas seulement chez nous, nous n’avons que des marionnettes soumises ici.

      Un pays non souverain ne décide pas de grand chose.


      • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 13:16

        @samy Levrai

        surtout quand des crétins sont à sa tête


      • Ouallonsnous ? 14 janvier 18:37

        @C’est Nabum

        surtout quand des crétins sont à sa tête

        Mais pas partout Nabum

        L’Espagne propose de "reprendre une vie normale" et de traiter le Covid-19 comme la grippe, le SARS-Cov-2 n’en étant qu’un des virus .

        Malgré le fort taux d’incidence d’Omicron, qui fait gonfler les chiffres de contaminations partout dans le monde, sa faible virulence met à mal la stratégie du «  tout vaccin » et laisse espérer un retour à la vie normale. Une petite musique qui commence à se faire entendre un peu partout. Après le Danemark et le Royaume-Uni, c’est au tour de l’Espagne de porter cette voix. 

         

        Un récent éditorial de l’AMF (Actualizacion en Medicina de Familia), porte-voix de la semFYC, l’une des trois grandes associations de médecins généralistes d’Espagne, était intitulé « Vers la fin de l’exceptionnalité ». Le message est clair : « le SARS-Cov-2 ne va pas disparaître  » et il faut apprendre à vivre avec. Tout en faisant la promotion de la vaccination pour les personnes vulnérables, l’association met en garde contre les doses de rappels incessantes et assure que « la vaccination de l’ensemble de la population, y compris les enfants et les personnes à très faible risque, n’empêchera pas le virus de circuler. » « Il faut s’attendre à ce que nous soyons tous infectés à plusieurs reprises lors de nos contacts répétés avec le virus, et que cela améliore notre immunité individuelle et collective », peut-on lire.

         

        En bref, n’ayons pas peur : « Il est essentiel de rétablir l’ancienne normalité (sans masques ni limitations de l’interaction sociale), en concentrant les efforts sur la protection des personnes les plus vulnérables. »

         

        L’auteur insiste aussi sur le climat anxiogène et déplore la culpabilisation qui en a découlé : « On diffuse en direct un nombre record d’infections sans préciser que la moitié d’entre elles sont asymptomatiques.[...] La peur est souvent associée à la culpabilité. Attraper ou propager un virus respiratoire n’est la faute de personne. »

         

        Et de conclure : « le Covid-19 doit être traité comme toutes les autres maladies. L’immunité acquise et l’avènement du variant Omicron le permettent  ».

         

        Ouvrir les débats avec les partenaires européens ?

         

        La ministre de la Santé espagnole, Carolina Darias, souhaite un changement de stratégie et appelle le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) à « ouvrir de nouveaux horizons  ». Selon elle, étant donné que la grande majorité des contaminations sont asymptomatiques et que seules les personnes déjà à risques sont hospitalisées, il faudrait « le même système de surveillance que face à la grippe. »

         

        Si tous les médecins et épidémiologistes ne sont pas d’accord avec cette analyse, Les Echos rapportent que « certaines régions espagnoles ont commencé à avancer sur ce terrain, et que le Centre national d’épidémiologie a déjà préparé un plan pilote qui pourrait marquer la fin des tests systématiques. »



      • C'est Nabum C’est Nabum 14 janvier 18:51

        @Ouallonsnous ?

        Nous n’avons pas de chance

        Nous avons les champions du Monde


      • zygzornifle zygzornifle 13 janvier 12:11

        Castex c’est le lapin crétin sans ses grandes oreilles .....


        • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 13:16

          @zygzornifle

          Nous sommes d’accord


        • Claude.h Claude.h 13 janvier 14:16

          Pour c’est girouette, c’est un jeu, il y a aucun sérieux 2 ans que sa tourne en rond qu’il n’y a pas de décision convenable.


          • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 14:40

            @Claude.h

            Décider est au dessus de leurs compétences réelles

            Seul le patron en a le pouvoir sans la compétence hélas


          • Attention : le noeud sud arrive en scorpion. Si les hollandais se ruent vers la Belgique, on sait pourquoi. Les BORDELS devront se déplacer face aux HOSTOS...https://www.youtube.com/watch?v=V3BSj1cHX-M


            • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 14:40

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              HS



            • Etymologie toute ligérienne de girouette. . Le terme français est issu du dialecte de la Loire guiroie [girwe], refait ultérieurement en girouette par étymologie populaire à partir du verbe girer « tourner » cf. ... anglais weather) et viti « indicateur, signal » (cfr. allemand an + weisen > anweisen « indiquer, désigner »). Il était un petit homme, girouette (pirouette)- cacahuette,.. https://www.youtube.com/watch?v=9Rz8gTYEtx4


              • Mais l’histoire ne s’arrête pas là.... le fil doré vint à casser, le bout du nez s’est envolé. Un avion vint a passer et emporta le bout du nez....


                • juluch juluch 13 janvier 15:51

                  La confusion totale dans une situation qui a échappé depuis longtemps !!!


                  • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 16:10

                    @juluch

                    Je crois au contraire qu’ils savent vers quoi aller
                    Une société du contrôle et entièrement privée


                  • soi même 13 janvier 18:45

                    A Lire sur internet : COLONEL HONORAIRE JACQUES AMIOT

                    Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre de la santé, Quoiqu’il puisse m’en couter je n’hésite pas à affirmer que vous êtes des criminels et j’associe à cette accusation tous ceux qui vous soutiennent dans votre funeste besogne : certains élus, journalistes, (je ne généralise pas). Vos premiers crimes remontent au début de 2020 quand, par décret, vous avez refusé aux médecins généralistes la possibilité de soigner leurs patients sous des prétextes fallacieux.


                    • C'est Nabum C’est Nabum 13 janvier 18:58

                      @soi même

                      Il y a des charges accablantes pour le moins


                    • ETTORE ETTORE 13 janvier 20:03

                      Bonsoir C’est Nabum.

                      Je me suis demandé si il y avait une fôôôôôte dans le titre.

                      Mon oeil, ( pas bio-nique), à accroché sur :

                      LE PRO(C)TOCOLE à géométrie variable.

                      Et je me suis dit, quelle chance ils ont, à l’Elysée, de maîtriser ainsi, l’objet du plaisir !

                      M’en veuillez pas, pour ce chemin enlisé, mais je reconnais, que, depuis les voeux emmerdants, de l’Emmerdeur 1er, j’ai du mal, avec leurs raisons pénétrantes, et insistantes.


                      • C'est Nabum C’est Nabum 14 janvier 06:06

                        @ETTORE

                        je l’ai déjà fait

                        https://blogs.mediapart.fr/c-est-nabum/blog/010621/le-protocole-du-proctologue

                        je ne vais par remettre le couvert


                      • Le procto-cole comme le procto-logue colmate les fuites anales du Casse-text de service ...
                        Chaque fois que ce dernier ouvre sa bouche !


                        • C'est Nabum C’est Nabum 14 janvier 17:58

                          @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                          Bous avons un trou du C pour président


                        • zygzornifle zygzornifle 14 janvier 10:06

                          Et les dizaines voire centaines de milliers de migrants qui se baladent tranquillement, sont t’ils vaccinés ? Ont-ils un pass ?

                          Non bien sur, eux on ne vas pas les faire chier avec la seringue, ils peuvent nous infecter en toute légalité car ce sont « des chances pour la Rance » .... 


                          • C'est Nabum C’est Nabum 14 janvier 17:59

                            @zygzornifle

                            Je ne rentre pas dans ce débat

                            je refuse d’utiliser le Pass(e)
                            je suis donc un banni volontaire par solidarité



                            • C'est Nabum C’est Nabum 14 janvier 18:00

                              @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                              Ils sont indigestes


                            • zygzornifle zygzornifle 15 janvier 09:35

                              En cas de décès de la Covid tu as une semaine pour te faire vacciner autrement ton pass sera désactivé et tu ne pourras pas rentrer au purgatoire et tu resteras indéfiniment dans les limbes en compagnie des anciens politiques et autres crapules décédées ..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité