• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Limitation à 80 km/h : scandaleux ! (2/2)

Limitation à 80 km/h : scandaleux ! (2/2)

« L’autorité contraint à l’obéissance, mais la raison y persuade. » (Richelieu, 1623). Seconde partie.



Après avoir évoqué quelques arguments de mauvaise foi, j’entre dans le vif du sujet de la limitation à 80 km/h sur les routes à une voie sans séparateur central.


12. L’impact réel sur la durée de parcours des automobilistes

C’est un point important, à savoir, la conséquence sur le temps de parcours qu’entraîne la réduction de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h. Il faut d’abord rappeler que le réseau routier en question n’est pas seulement composé de tronçons de dizaines de kilomètres de ligne droite. Le relief rend les routes parfois difficiles et même limitées à 90 km/h, certaines parties de routes sont à prendre avec une vitesse nettement inférieure. Ensuite, il faut rappeler que les routes traversent souvent des agglomérations, villages etc. qui sont les véritables freins d’un trajet sur route (et c’est d’ailleurs la principale valeur ajoutée d’une autoroute, ne pas traverser des agglomérations sur plusieurs centaines de kilomètres).

Si l’on fait quelques calculs, on s’aperçoit que sur une route sans obstacle où l’on roule à 90 km/h en moyenne, on parcourt 100 km en 1 heure 7 minutes. Dans les mêmes conditions idéales, à 80 km/h, le temps de parcours est de 1 heure 15 minutes. Dans le pire des cas (en fait, dans le meilleur des cas), la perte de temps est de 8 minutes par 100 km.

En fait, la réalité est tout autre. Ceux qui se déplacent quotidiennement pour faire 30 ou 50 km par exemple, roulent rarement en continu sur une ligne droite. Leur route a des aspérités, des virages, des montées, etc. qui nécessitent des ralentissements, même à 90 km/h, et a des traversées de village, des ralentisseurs, voire des feux rouges et des stops, qui rallongent considérablement le temps de parcours.

_yartiVitesse80kmh09

La moindre traversée d’agglomération fait chuter la vitesse moyenne pratiquée bien plus fortement que ne le fera la mesure gouvernementale qui va être appliquée le 1er juillet 2018. Ceux qui ont un tableau de bord électronique devraient pouvoir y lire la vitesse moyenne pratiquée. Elle est toujours très inférieure aux vitesses limites des routes empruntées. Il suffit de mesurer la vitesse moyenne pour un trajet donné, et faire deux essais en dehors d’une trop forte densité de trafic, en se mettant à 80 km/h pour l’un et 90 km/h pour l’autre. Les différences empiriques entre les deux vitesses maximales sont moindres que celles théoriques calculées ci-dessus.


13. La faible vitesse entraînerait une baisse d’attention ?

L’argument de mauvaise foi qu’on entendait déjà à propos des autoroutes pour demander que la vitesse maximale autorisée soit relevée à 150 km/h. Rouler "lentement" serait un facteur d’ennui et de baisse d’attention ! Donc, il faudrait rouler plus vite pour être plus à l’affût des dangers.

Un argument complètement stupide et absurde qu’on entend pourtant souvent dans les médias. La baisse d’attention ne vient pas de la vitesse mais de la fatigue, donc, vient du chauffeur, pas de la voiture. Le mieux, en cas de baisse d’attention, c’est de s’arrêter un quart d’heure (il est recommandé de s’arrêter toutes les deux heures). Voire, de fermer les yeux et dormir quelques minutes pour ceux qui peuvent (j’ai cette chance).

La mauvaise foi est donc multipliée lorsqu’on évoque cet argument pour le 80 km/h ! À le comprendre, 90 km/h, on serait attentif, à 80 km/h, on ne le serait plus. Notez la contradiction : à 120 km/h, on n’était déjà pas assez attentif et on voulait rouler plus vite sur autoroute.

L’argument est de toute façon irrecevable pour la bonne raison que plus la vitesse est élevée, moins le cerveau a le temps d’analyser les situations de danger et de réagir correctement. Je conseille de lire le rapport du Conseil national de la sécurité routière présenté le 21 avril 2017 sur les facteurs de distraction (à télécharger ici).


14. Efficacité de la réduction à 80 km/h

C’est un élément majeur. L’efficacité attendue de la mesure vaut-elle ces levées de bouclier ? 62,5% de la mortalité routière (88,4% de la mortalité routière hors agglomération) proviennent de ces routes à une voie sans séparateur central. Cela fait près d’une dizaine d’années que tous les spécialistes en accidentologie évaluent à environ 300 à 500 vies humaines sauvées avec la réduction à 80 km/h. Ce sera assez simple, avec les observations fines dont sont capables les responsables de la sécurité routière (mortalité en fonction des routes), de vérifier ces prévisions dans un ou deux ans.

_yartiVitesse80kmh07

Indépendamment de l’expérimentation qui suit (point 15), les experts évaluaient, avec la limitation à 80 km/h, la réduction de la vitesse moyenne pratiquée de 82 km/h (actuellement) à 76 km/h. Or, la mortalité est directement dépendante de cette vitesse moyenne pratiquée.


15. L’expérimentation de 2015 à 2017

Beaucoup d’élus évoquent l’absence de résultats de l’expérimentation mise en place par le gouvernement de Manuel Valls. Beaucoup disent que ses résultats ont été cachés. C’est faux. Les résultats ont été publiés dans deux rapports (téléchargeables ici) qui ont été publiés respectivement en décembre 2017 et en février 2018. Alors, parlons-en.

Cela fait près de cinq ans que le Conseil national de la sécurité routière préconise très officiellement la réduction à 80 km/h (séance du 29 novembre 2013). On peut lire les deux tomes de son rapport stratégique (téléchargeable ici). Mais les gouvernements de Jean-Marc Ayrault puis de Manuels Valls l’ont toujours refusé pour des raisons politiques et électorales.

Lors de l’unique comité interministériel de la sécurité routière du quinquennat précédent, le 2 octobre 2015, le gouvernement a botté en touche en proposant de faire une expérimentation au lieu de prendre la mesure, échappatoire qui lui permettait de ne pas prendre cette mesure impopulaire (l’élection présidentielle se profilait à dix-huit mois) tout en ne laissant pas croire qu’il ne faisait rien contre la mortalité routière en hausse.

Les conditions de l’expérimentation n’avaient pas pour but de constater une baisse de la mortalité (c’est très important de le signaler) mais seulement de constater que la baisse de la vitesse maximale autorisée allait engendrer une baisse de la vitesse moyenne pratiquée. Statistiquement, en effet, le nombre d’accidents mortels (comptés sur les doigts d’une main) n’ont aucune signification, en revanche, la mesure des vitesses sur plusieurs millions de passages de véhicules est statistiquement significative.

86 km ont été testés entre le 1er juillet 2015 et le 30 juin 2017 : 18 km dans la Drôme (RN7), 22 km dans la Nièvre (RN151), 33 km dans l’Yonne (RN151) et 13 km dans la Haute-Saône (RN57).

_yartiVitesse80kmhB06

Le CEREMA (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) a mesuré, pour l’ensemble des véhicules (y compris les poids lourds), une baisse de la vitesse moyenne pratiquée de 4,7 km/h, passant de 85,0 à 80,3 km/h entre juin 2015 et mai 2017 (rapport téléchargeable ici). Pour les seuls véhicules légers, la baisse est de 5,1 km/h (de 86,0 à 80,9 km/h), et pour les seuls véhicules légers sans contrainte (hors des files derrière un camion), c’est-à-dire avec une vitesse librement choisie, la baisse est de 5,3 km/h (de 88,9 à 83,5 km/h).

La conclusion du CEREMA, c’est que la réduction de la vitesse maximale autorisée a fait baisser la vitesse moyenne pratiquée, pour tous les usagers, y compris pour ceux qui ont l’habitude de dépasser la vitesse limite. La distribution des vitesses le montre, avec une translation générale de la courbe de Gauss et un léger resserrement (caractérisant une plus grande homogénéisation des vitesses).

_yartiVitesse80kmhB08

C’est du reste un résultat déjà observé, entre 2002 et 2007, lors de l’installation des radars automatiques qui a abouti également à une diminution de la vitesse moyenne pratiquée, y compris des usagers qui faisaient des excès de vitesse.

_yartiVitesse80kmhB04

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) a observé une baisse de la mortalité, mais, comme je l’ai expliqué ci-dessus, le faible nombre d’accidents ne rend statistiquement fiable aucune conclusion. Le bilan de l’accidentalité de cette expérimentation est téléchargeable ici.


16. Les poids lourds vont créer des bouchons

L’un des arguments qui peut paraître le plus raisonnable est que la baisse de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h, sans baisse concomitante de la vitesse limite des poids lourds (déjà à 80 km/h) aboutirait à la création de bouchons sur les routes nationales et départementales.

L’expérimentation de 2015 à 2017 a montré le contraire. Le CEREMA a constaté que les poids lourds, initialement limités, avant expérimentation, à 80 km/h, leur vitesse moyenne pratiquée a aussi baissé de 2,7 km/h pendant l’expérimentation, passant de 79,5 à 76,8 km/h et le différentiel de vitesse entre poids lourds et véhicules légers passe de 6,5 km/h à 4,1 km/h en moyenne. Surtout, le taux de dépassement de la vitesse limite a diminué.

L’observation a montré que le nombre de véhicules libres (c’est-à-dire qui ne sont pas derrière un camion) est passé de 52,2% (avant l’expérimentation) à 56,1% (pendant l’expérimentation), cela signifie qu’il y a plus de véhicules en mesure de choisir leur vitesse lorsque la vitesse maximale autorisée est de 80 km/h que lorsqu’elle est de 90 km/h (en clair, il y a moins de voitures gênées par la présence de camions lorsque la vitesse maximale autorisée est de 80 km/h).

_yartiVitesse80kmhB07

De plus, il ne s’agit pas, dans tous les cas, de "bouchons" mais de files derrière un camion qui roule à 70-80 km/h. Les bouchons ne proviennent pas de la limitation à 80 km/h puisque cela concerne des vitesses inférieures à 20 km/h principalement en agglomération (ou tronçons routiers, autour de Paris par exemple). Le maintien à 90 km/h n’empêcherait pas ces bouchons, et on peut même affirmer que la réduction à 80 km/h contribuerait plutôt à fluidifier un trafic dense (7,4% plus fluide).


17. Différencier les routes ?

Je termine sur l’argument le plus important développé par de nombreux parlementaires ou chefs d’exécutif de collectivité territoriale. Ils protestent surtout contre la mesure globale prise de Paris (sous-entendu sans connaissance du terrain au contraire d’eux) et qu’il faudrait laisser le pouvoir (principalement) aux présidents des conseils départementaux (voire aux préfets pour les plus jacobins) pour dire quelle route serait limitée à 80 km/h et quelle autre route serait laissée à 90 km/h, considérant qu’il faut juste réduire la vitesse aux routes en mauvais état.

Ce discours, qui a l’apparence d’une modération raisonnable, est issu d’un raisonnement pourtant bancal. Aucun de ces élus "de terrain" n’est pourtant capable d’aller précisément désigner les routes qu’ils laisseraient à 90 km/h, au risque d’être personnellement responsables de certaines morts évitables.

Le point le plus important dans l’accidentologie, c’est de savoir que le danger le plus grand n’est pas l’état de la route, mais sa densité de circulation. Les routes très fréquentées sont généralement les mieux équipées. Il n’y a plus de "points noirs" comme c’était le cas dans les années 1970 ou 1980. En revanche, les petites routes de montagnes difficiles d’accès et donc souvent très "risquées" ne "produisent" pas beaucoup de morts car peu les empruntent et ceux qui les prennent font très attention.

Les routes les plus meurtrières sont les routes au trafic le plus dense, même si elles sont impeccables en termes matériels (notamment, ligne droite, chaussée refaite régulièrement, espaces aux bordures, pas d’arbre, etc.). Car ce sont les autres, le danger (ou l’enfer !). Un débordement sur la file d’en face n’a pas de conséquence sur une route déserte, mais sur une route à forte densité, c’est fatal. C’est pourquoi le facteur le plus important, c’est la densité du trafic. Contrairement à ce que disent tous ces élus qui croient connaître leur terrain. L’État qui affine ses données statistiques a d’ailleurs fourni la cartographie des accidents de la route.

Claude Got a écrit : « Le facteur principal déterminant la densité d’accidents (accidents par kilomètre de voie) est le trafic. Ce sont les routes qui supportent le plus de trafic qui ont été l’objet de nombreuses améliorations, mais leurs qualités ne compensent pas l’effet du trafic. Ceux qui militent pour ce choix ne proposent pas une liste des voies qui devraient être maintenues à 90. Ils ne souhaitent pas que l’on puisse calculer en quelques heures le nombre de leurs concitoyens qu’ils condamneraient à mort en maintenant à 90 les routes où sont observés la majorité des accidents. ».

_yartiVitesse80kmh06

L’ONISR a publié un rapport en avril 2018 qui prouve avec toutes les données disponibles (téléchargeable ici) cette affirmation : « Même s’il est contre-intuitif que le réseau le plus confortable soit celui qui enregistre le plus d’accidents mortels, les études successives confirment que les bénéfices d’un abaissement de la vitesse maximale autorisée seront en grande partie liés à ce réseau. ». Autrement dit : « Le réseau considéré comme structurant par les départements [c’est-à-dire, qui est dans le meilleur état], qui regroupe 25 à 30% du linéaire total de routes départementales, supporte 60 à 65% de la mortalité totale intervenue sur le réseau routier départemental. ».

A contrario, l’ONISR a constaté que seulement 6% des 9 579 décès intervenus entre 2012 et 2016 sur une route bidirectionnelle hors agglomération l’étaient sur des voies communales, a priori le réseau le moins bien entretenu : « Quelle que soit la variabilité des conditions locales dans les territoires, le réseau routier considéré comme "principal" apportant plus de confort à l’usager et donc le plus circulé, concentre un nombre d’accidents mortels largement supérieur à sa part de linéaire du réseau départemental (routes nationales et départementales). ».

Claude Got a mis ainsi au défi les élus : « Quand un élu m’indique que l’on peut maintenir à 90 km/h des voies de son département, je lui demande quelle voie, quel trafic, quelle densité d’accident, quelle proportion d’accidents mortels ces dix dernières années ? S’il ne peut pas me donner ces valeurs, il s’agit d’un élu irresponsable qui va programmer la mort des usagers de sa région, sans avoir compris la nature du danger. ».

Par ailleurs, une mesure n’est efficace que si elle est claire : dire qu’il y a deux types de vitesse réglementaire rendrait les choses confuses pour l’automobiliste.


Bravo à Édouard Philipppe !

Pour terminer, j’adresse mes félicitations au Premier Ministre Édouard Philippe. On l’a dit "godillot" et il se révèle comme un grand homme d’État. Cette mesure sur la vitesse maximale autorisée est "sa" mesure, politiquement endossée par lui-même sur un Président de la République initialement peu convaincu et réticent. Il lui a fallu ces derniers mois un grand courage politique pour résister à toutes les pressions, en particulier de ses anciens "amis" politiques de Les Républicains, pour ne pas faire machine arrière.

Ce courage, il est le même que celui de Jacques Chaban-Delmas, Michel Rocard, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy lorsqu’ils ont pris des mesures impopulaires mais très efficaces pour réduire la mortalité routière. Cette impopularité sera de courte durée dès lors qu’on constatera les effets sur la mortalité. Personne n’imagine aujourd’hui critiquer les personnes que je viens de citer pour leurs actions en faveur de la sécurité routière.

Le seul reproche qu’on pourrait faire au gouvernement, c’est d’avoir tardé à bien communiquer. Deux pistes : la première, de faire une campagne d’information avec des données chiffrées (elle vient d’être lancée) ; l’autre piste, c’est de ne pas avoir insisté sur les avantages de la mesure autrement que son impact sur la sécurité routière.

_yartiVitesse80kmhB09

En effet, cette mesure va aussi de la même sens que l’engagement de la France à la COP21 de réduire de 29% d’ici à 2028 les émissions de dioxyde de carbone provenant des transports, et va aussi dans le sens du portefeuille des ménages, en réduisant leur consommation de carburant, ce qui est également favorable à la balance du commerce extérieur déséquilibrée par les importations de pétrole. La réduction de la vitesse n’entrâine pas seulement une réduction de la pollution atmosphérique et de la consommation de pétrole, mais c’est aussi une réduction de la pollution sonore. Ceux qui habitent à côté d’une voie passante le savent.

Rendez-vous en juillet 2020 pour l’évaluation de cette mesure qui devrait en fait montrer ses premiers effets avant la fin de cette année 2018. Et d’ici là, conduisez prudemment sur les routes cet été. Pas pour éviter les radars, mais pour respecter les vies humaines.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (28 juin 2018)
http://www.rakotoarison.eu

Sources : CNSR et ONISR. Certains arguments de cet article ont été repris de l’excellent accidentologue Claude Got, universitaire et spécialiste reconnu en la matière, ancien membre du cabinet ministériel de Jacques Barrot.


Pour aller plus loin :
Décret n°2018-487 du 15 juin 2018 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules (à télécharger).
Rapports sur l’expérimentation de la baisse à 80 km/h (à télécharger).
Documentation sur la sécurité routière (à télécharger).
Argumentaire sur la sécurité routière du professeur Claude Got (à télécharger).
La nouvelle réglementation sur les routes à une voie.
Le nouveau contrôle technique automobile.
Sécurité routière : les nouvelles mesures 2018.
La limitation de la vitesse à 80 km/h.
Documentation à télécharger sur le nouveau contrôle technique (le 20 mai 2018).
Documents à télécharger à propos du CISR du 9 janvier 2018.
Le comité interministériel du 9 janvier 2018.
Le comité interministériel du 2 octobre 2015.
Documents à télécharger à propos du CISR du 2 octobre 2015.
Cazeneuve, le père Fouettard ?
Les vingt-six précédentes mesures du gouvernement prises le 26 janvier 2015.
Comment réduire encore le nombre de morts sur les routes ?
La mortalité routière en France de 1960 à 2016.
Le prix du gazole en 2008.
La sécurité routière.
La neige sur les routes franciliennes.
La vitesse, facteur de mortalité dans tous les cas.
Frédéric Péchenard.
Circulation alternée.
L’écotaxe en question.
Ecomouv, le marché de l’écotaxe.
Du renseignement à la surveillance.

_yartiVitesse80kmhB10
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.36/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 4 juillet 15:13

    Pas pour éviter les radars, mais pour respecter les vies humaines.

    Respecter les vies humaines oui ! Mais éviter les radars ça va etre difficile, voir la préoccupation première de l’automobiliste. Personnellement je trouve ça con !


    • kader kader 7 juillet 08:17

      @Gasty
      tout ca pour favoriser les autoroutes à péage. Il faut le dire aussi.


    • Milka Milka 4 juillet 15:21

      On notera que les entreprises évaluent leur perte économique dors et déjà à 20 milliards d’euros ...

      Source courrier de l’ouest, hier ....

      • tashrin 4 juillet 16:17
        qu’il yait encore des gens pour defendre cette argumentation débile me laisse pantois

        S’il s’agissait réellement d’un probleme de santé publique :
        > on commencerait par gerer des priorités. Pour rappel, par an : 4000 morts sur la route, 60000 le tabac, 90000 l’alcool, 10000 les suicides, et les cancers liés à l’agro alimentaire ne se comptent même pas tellement yen a. Impact sur la société ? Impact sur les finances publiques ? Dans tous les cas de figure on arrive à la meme conclusion : ya des milliers de choses à faire avant ça
        > Toutes les études montrent que ca ne change.. rien !
        > une mesure s’envisage en termes de benefices attendus versus les emmerdements crées, le tout multiplié par le nombre de gens concernés. idem, ici on va emmerder 35000000 de personnes pour en sauver 10. Si c’etait un medicament, il n’aurait pas eu l’autorisation de mise sur le marché et tout le monde aurait trouvé ca evidemment normal

        Donc comme ce n’est clairement pas un probleme de santé publique, qu’est ce donc ?
         > du racket supplementaire (effet mecanique) et un impot qui ne dit (presque) pas son nom
         > un moyen d’inciter les gens à prendre les autoroutes, dont le benefice comparé au coût devenait de moins en moins évident
         > ouvrir des marchés aux potes avec la privatisation des radars


        • Alpo47 Alpo47 4 juillet 16:53

          @tashrin


          Nous habituer à obéir à des ordres des « autorités » , y compris totalement débiles pour nous habituer à renoncer à tout esprit critique et toute décision personnelle.
          C’est la première et principale.

        • bibou1324 bibou1324 4 juillet 17:30

          @tashrin

          Pour info le tabac c’est 78 000 morts, l’alcool 49 000, la malbouffe environ 240 000, l’agroalimentaire et les pesticide zéro morts directes répertoriés.

          Ceci étant, le passage à 80 va sauver des milliers de vies. Non pas celles des conducteurs, je ne crois pas non plus que ça va changer quelque chose aux accidents. Mais les vies de ceux qui se rendent aux urgences. Etant donné que l’argent des amendes va être redirigé vers la santé.

          Passer à 80 ça veut dire sanctionner ceux qui ne sont pas capables de respecter une règle simple et améliorer le système de santé français. Ben je trouve que c’est une excellente idée. Enfin sur le papier, encore faut-il que l’argent soit réellement dirigé au bon endroit, j’attends de voir.

        • tashrin 4 juillet 19:21

          @bibou1324
          ok sur les chiffres, je les ai posés au jugé, d’apres mes souvenirsCeci etant, ajoutez aux morts directs par l’alcool les dommages collateraux aux familles, et le compte est bon. 


          la malbouffe environ 240 000, l’agroalimentaire et les pesticide zéro morts directes répertoriés.
          Là en revanche vous pouvez pas être sérieux... La malbouffe et l’agroalimentaire sont liés, déjà. Et sur l’impact de l’industrie du sucre et du sel (obesité, diabete, cancers divers et variés, fertilité, pollution, ...) et pire encore des pesticides ! C’est de la mauvaise foi
          Et dans tous les cas ca ne change rien à ce que je disais : (4000 x 0.x %) versus les chiffres mentionnés... Ya pas photo ! 

          Et alors votre argument qui consiste à légitimer le racket de gens qui n’ont rien à voir avec le probleme pour financer un service public à qui volontairement par ailleurs on ne donne pas les moyens de faire son boulot, c’est de l’équilibrisme de haute volée. Vous vous rendez compte ce que ca donne si on le transpose à d’autres domaines ? Et c’est injustifiable.

          Qu’il manque des sous pour faire tourner les services publics je suis entierement d’accord. Les sous il yen a des quantités industrielles qui s’evaporent dans de multiples domaines. Mais en conclure comme vous le faites que ca n’est pas grave de ne pas en faire une priorité, et qu’on n’a qu’à la compenser en allant emmerder la quasi totalité de la population de manière injuste et contreproductive, là ca me dépasse


        • aimable 5 juillet 13:10

          @tashrin
          je suis pour la limitation mais je ne peux qu’ approuver votre com en ce qui concerne les priorités et le rapport avec l’argent .


        • Le421 Le421 5 juillet 13:11

          @bibou1324

          Etant donné que l’argent des amendes va être redirigé vers la santé.

          Et la marmotte plie le chocolat dans le papier alu...

          Ben voyons.

        • alainmarc 4 juillet 16:41

          C’est marrant : je posterai des articles systématiquement évalués à 1 ou max 2 je me poserai des questions sur mon utilité en tant que rédacteur... Faut croire qu’il y a un autre motif que celui de plaire à ses lecteurs smiley


          • berry 4 juillet 18:40
            @alainmarc
            Le motif ? Un emploi de troll à temps plein au service du gouvernement, avec une bonne paie qui tombe tous les mois.

            Le Rakoto, il n’y croit même pas aux 80 km/h. Il y a quelque mois, lorsque c’était encore un projet, il nous disait que ça allait mécontenter inutilement les français et renforcer les rangs du FN, il y avait d’autres priorités plus urgentes...
            Maintenant que la mesure est passée, il passe toute la semaine à la défendre.
            Un fonctionnaire, ça obéit et ça ferme sa gueule.

          • Jeff Defaux 6 juillet 13:13

            @alainmarc


            Quant on analyse les données de l’audimat et qu’on s’aperçoit que les émissions lobotomisantes et débiles arrivent en tête, on comprend vite que la qualité est la popularité sont des notions décorrélées !

          • Le Comtois 4 juillet 16:50

            C’est un faux débat cela. Le gars qui avant roulait à 130 ou plus sur une route limitée à 90 continuera à le faire avec une route limitée à 80. Celui qui roule sans permis et sans assurance continuera aussi de rouler. C’est juste une question de ramasser du fric, pour preuve l’application de la nouvelle vitesse le premier jour des vacances. Comme vu dans un autre commentaire, si on veut limiter les morts il y a bien d’autres choses à faire.. Mais c’est vrai ! Cela ne rapporte pas de fric !!! Alors s’il vous plait, arrêter vos propagandes à la con sur la sécurité ! 


            • bibou1324 bibou1324 4 juillet 17:32

              @Le Comtois
              Et ? C’est mal de ramasser du fric pour le donner aux hôpitaux ? Bien sûr que c’est une pompe à fric. Et que ça ne change rien à la sécurité. Mais je suis pour quand même.


            • flourens flourens 4 juillet 19:51

              @bibou1324
              ohhhhhhhh l’argument qui tue, le fric des radars aux hôpitaux, c’est exactement comme la vignette aux petits vieux, qui n’en ont pas vu la couleur, et les bénéfices des sociétés privées de radar, aussi aux hôpitaux ??????? ceci dit on baisse les crédits aux hôpitaux dans le même temps, bon la question a se poser, on se moque de qui, j’ai bien ma petite idée


            • Croa Croa 4 juillet 19:56
              À bibou1324,
              Tu aurais raison si c’était pour donner aux hôpitaux ! L’argent collecté par le ministère des finances, via les impôts régulier comme via les amendes c’est pour les banques. Dit autrement ça part au « service de la dette », lequel n’est même pas un remboursement mais bien un racket organisé (la dette est faite pour demeurer éternelle.)
              Les hôpitaux et autres services publics en sont à la portion congrue depuis belle lurette.

            • JP94 5 juillet 10:14

              @bibou1324

              C’est pour ça qu’on ferme des hôpitaux et qu’on détruit les services publics ? 

              Risible !

            • tashrin 5 juillet 19:32

              @JP94
              Soit vous ne lisez pas avant de repondre, soit vous ne comprenez pas ce que vous avez lu

              Oui c est entre autres pour ca qu on ferme des services publics. La dette est purement fictive. C est un hold up qui dure depuis 40 ans, et qui a permis a des acteurs qui auparavant etaient des contribuables de ne plus l etre tout en leur permettant de preter l argent ainsi récupéré a l etat, taux d interet a la clé. En version simpliste, mais globalement c est ca. Et aujourd hui la fameuse dette represente le premier poste budgetaire (les interets hein), soit bcp de marge dr manoeuvre en moins pour les services publics.

              Mais pendant que les puissants font leurs saloperies, on occupe le populo avec des conneries pour qu il regarde ailleurs que là ou ca se passe : islam, voile, securite routiere, lgbt, identité nationale, etc etc...)
              Et comme à chaque fois ca marche on est pas pres d en sortir
              La gestion des priorités je vous dis ! 

            • tashrin 5 juillet 19:34

              @tashrin

              Et pan sur le bec c est moi qui ai lu trop vite
              Mea culpa

            • Dom66 Dom66 6 juillet 12:36

              @bibou1324

              Parce que tu pense que le fric va aller aux hôpitaux ?? C’est exact il y a des enfants du bon dieux en France smiley


            • Croa Croa 4 juillet 17:32
              Ainsi les poids lourds étaient déjà limités à 80km/h ? Merde alors je ne m’en était jamais rendu compte !


              • Le421 Le421 4 juillet 18:46
                Bouse sur le 80 Km/H, chapitre deux.
                Dans la mesure ou vous ne répondez jamais à vos lecteurs, votre article, je ne le lis même pas et ceci sera ma seule et unique réaction.

                • Plovdiv Plovdiv 4 juillet 21:13

                  « Par ailleurs, une mesure n’est efficace que si elle est claire : dire qu’il y a deux types de vitesse réglementaire rendrait les choses confuses pour l’automobiliste. »


                  Mais, c’est justement ce qui vient d’être fait (et même plus) : lors de mon trajet de dimanche, en l’espace de 12 kilomètres sur l’ex RN7, la limitation de vitesse a été successivement à 80, 90, 80 , 70, 80, 90 et 80.

                  • julius 1ER 6 juillet 09:51

                    @Plovdiv


                    bien sûr que cette mesure est débile, en fait elle va cristalliser les mécontentements ce qui est une bonne chose finalement car la « gouvernance » actuelle n’est pas bonne .... 

                    et elle a besoin d’être réformée aussi une mesure autoritaire et arbitraire telle que ce 80 imposé sans que rien de tangible ne vienne le justifier, va amener à davantage de prise de conscience sur ce qu’est la gouvernance actuelle !!!!

                  • newphoenix newphoenix 4 juillet 23:34

                    Bah ! Il fallais bien un pour défendre la propagande gouvernementale !
                    Oui c’est bien pour faire baisser les morts sur les routes (secondaires !) 

                    Pur mensonge ! 

                    Quand on est intelligent comme un ministre qui se fait conduire par un chauffeur on ferait mieux de consulter les gens dont c’est le métier tout les jour.

                    Car ils ont oublier les camions !!!

                    Et comment on fait pour dépasser un camion si eux non pas leurs vitesse limitée sur les routes secondaires abaissé à 70km/h ?!? On ne peut plus les doubler !

                    Avant on avait 10km/h de différence maintenant plus tout. Ou est la logique ? Ça va simplement augmenter les dépassements dangereux, les accidents et donc les morts sur les routes. Merci les ministres ! En Suède ils sont revenus en arrière et on remis les routes à 90km/h en constatant une nette augmentation des morts précédemment à 80 !

                    Mais ici c’est le tiroir caisse de l’état qui compte et non pas les morts, ils s’en moquent et se moque nous par la même occasion !



                    • Christian 5 juillet 06:41

                      @newphoenix

                      Et comment on fait pour dépasser un camion si eux non pas leurs vitesse limitée sur les routes secondaires abaissé à 70km/h ?!? On ne peut plus les doubler !

                      ça c’est le meilleur argument ! Parce qu’en effet rien de plus sûr qu’un dépassement rapide. Donc il ne devrait y avoir aucune limitation de vitesse lors d’un dépassement. Sauf qu’évidemment que d’un autre côté cela inciterait à plus de dépassements de la part de ceux disposant par exemple d’une Porsche Cayenne ou autre engin de plusieurs centaines de CV.

                      Cela dit en Suisse cela depuis longtemps que la vitesse est limitée à 80km/h, sans gros problèmes. La plupart du temps les camions atteignent ces vitesses, sauf en montagne.



                    • Doume65 5 juillet 16:22

                      @newphoenix

                      « En Suède ils sont revenus en arrière et on remis les routes à 90km/h »
                      En fait c’est au Danemark que cela c’est passé, et sur une faible partie du réseau routier. Je dis ça sans être partisan de la limitation à 80, mais pour rétablie les faits.



                    • JBL1960 JBL1960 5 juillet 23:40
                      @Doume65 = Absolument ; Au Danemark, pays du vélo , on a fait le chemin inverse de la France en portant la vitesse de 80 à 90 km/h, avec des conséquences très positives sur l’accidentologie.
                      Comme disait Jean Yanne ; S’il y avait un impôt sur la connerie, l’État s’autofinancerait ! » et lorsqu’il a passé son permis de conduire, avec Lauwrence Riesner il avait prévenu le Jean ;
                      J’y vais jamais sur les départementales ;
                      C’est plein de boue et ça sent mauvais !
                      J’aime pas ça les routes départementales !!
                      Je hais les routes départementales !!!
                      Les routes départementales rien que de m’en causer ça me donne envie d’envoyer des mandales à tout ce qui remue !…
                      Pour ceux qui voudraient revoir le sketch, et un dossier complet sur la lubie de Jupiter et Hercule, c’est ICI  !
                      Jusqu’en section com, où j’ai rajouté les justifications oiseuses du Premier Sinistre E.Philippe(pétain)...

                    • Jeff Defaux 6 juillet 13:46

                      @Christian

                      La Suisse est un mauvais exemple, comme l’Écosse.

                      Je connais bien les deux pays pour y circuler régulièrement.
                      En Suisse, je ne décèle pas d’agressivité, je constate une conduite plutôt respectueuse des autres.

                      En Écosse c’est encore mieux. Écossais au volant est excessivement flegmatique et courtois. Là bas pas de guerre de celui qui a la plus grosse. PAr exemple, il existe beaucoup de « single track road », des routes à double sens mais sur lesquelles la chaussée est trop étroite pour se croiser.
                      A distance régulière, il y a une petite verrue dans l’accotement, appelée « passing place » qui permet à l’un des véhicule de reculer pour permettre à l’autre de passer. 
                      En France, un tel dispositif engendrerai des guerres, on se bourrerai, on irai prendre un mètre pour voir si l’autre est à 41 mètres d’une passing place alors qu’on n’en serait a 43,2 mètres, donc ça serait à l’autre c... d’en face de reculer.
                      Là bas, c’est au premier qui recule !

                      En France, vous verriez un conducteur, fut-il dans une voiture britannique, contourner un rond-point à l’envers, vous l’insulteriez. En Écosse, je l’ai fait lors de ma première visite, la personne qui conduisait un véhicule arrivant face à mois donc, a sourit !

                      Autre pays autres mœurs !

                      La bas, la voiture n’est pas le prolongement de la virilité.

                    • devphil30 devphil30 5 juillet 06:14

                      Le râteau s’en prend une à chaque qu’il publie un truc , c’est toujours débile et à contre sens de l’intelligence.

                      A croire qu’il est là pour faire passer les mesures étatiques

                      Le mieux est d’ignorer ses publications , on moinse et on passe chez PaleRider qui a fait un bon article objectif sur le sujet

                      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/edouard-m-a-tuer-205725


                      • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 08:59

                        400 millions d’€ programmé en plus de recettes existantes voila pourquoi il y a les 80 Km/h ....


                        • Konyl Konyl 5 juillet 15:22

                          @zygzornifle

                          Je préfère qu’on les prenne là que sur l’impôt sur le revenu, là c’est facultatif.
                          François Hollande à fait explosé les impôts sur le revenu, pourquoi l’état se priverait ? Perso j’en ai raz le bol, pas « de payer pour les autres », mais « de payer autant pour les autres ».


                        • julius 1ER 5 juillet 08:59

                          article de propagande, qui s’appuie sur les déclarations des laquais du pouvoir ... Ce Mr Got qui est cité plusieurs fois dit tout et son contraire . 

                          il dit que la vitesse moyenne sur une route limitée à 90 klm/H est entre 59 et 61 klm/h ... bravo quel génie cet homme,il est évident qu’avec la densité de voitures en France on ne roule plus depuis belle lurette à 90 Klm/h de moyenne ... mais on est là au bout de la logique de propagande qui s’appuie uniquement sur la vitesse mère de tous les maux, 

                          il ne faut pas avoir peur des mots il s’agit d’un mensonge d’état et les 80 klm/h ne vont rien changer pour exemple le lendemain de la mise en place de cette mesure débile, Yahoo citait 3 morts par accident dans 3 circonstances différentes.... une dame de 71 ans qui a perdu le contrôle de son véhicule, 1 garçon de 16 ans à mobylette qui a percuté un tracteur, et un homme qui a fait une embardée mal terminée pour lui-même ....
                          « 
                          et moi à bicyclette il y a 2 jours de cela qui a juste assisté à un presque »accident "évité de justesse entre un motard qui venait de me dépasser et un fourgon qui lui a coupé la route ... heureusement c’était en agglo et la vitesse du motard n’était pas trop élevée et son freinage a suffit à éviter la collision car je n’ose imaginer la suite même à 50/ 60 à l’heure !!!!!!!!!

                          alors cette mesure c’est beaucoup de buzz pour rien et cela ne réglera rien sur le fond cad qu’un véhicule mis entre toutes les mains reste une arme dangereuse lorsque elle n’est pas maîtrisée en toutes circonstances !!!!!

                          • UnLorrain 5 juillet 09:19

                            @julius 1ER

                            « une arme dangereuse »... Je suis armé et dangereux alors..C’est même ma profession,tueur a gage je fais mon ouvrage aussi efficacement qu’une machine smiley


                          • Le mauvais état des routes est un véritable fléau.....
                            Ne pas agir auprès des constructeurs automobiles, pour que les voitures n’excèdent pas 145 km/h de vitesse de pointe, est de la pure lâcheté .....
                            Les voitures devraient avoir plus de couple et moins de vitesse...etc...

                             smiley

                             


                            • Désintox JPB73 5 juillet 11:51
                              J’ai testé la conduite apaisée

                              Ce matin , j’ai fait un aller-retour de 100 km pour mon travail. Pour le retour, je n’ai pas pris l’autoroute, pour tester le 80.

                              1er constat : on roule à 70

                              En effet, il suffit qu’un véhicule roule à 70 pour qu’on soit obligé d’en faire autant, car il est devenu pratiquement impossible de doubler. Ainsi, je me suis retrouvé un bon moment à 70 derrière un camion, et j’ai finalement pu le griller à la faveur d’une portion en 3 voies en côte.

                              2ème constat : c’est difficile

                              Il y a un truc auquel je n’avais jamais pensé, c’est que les compteurs ont été conçus à partir des limitation de l’époque où les véhicules ont été construits, c’est à dire : 30, 50, 7, 90, 110 et 130. Sur mon compteur, le 70 et le 90 sont faciles à repérer. Par contre, il n’y a qu’un petit trait pour le 80. Résultat : on passe son temps à regarder le compteur par peur de faire une infraction. Pendant ce temps, bien sûr, on n’observe plus la route.

                              3ème constat : c’est stressant.

                              On sait qu’il y a maintenant des véhicules privés équipés de radars. Un instant d’inattention et vous vous retrouvez à 85 ... Tout le monde est stressé, ça se voit. Un moment, je me suis retrouvé sur une 4 voies, avec un terre plein central. J’avais donc le droit de rouler à 90. J’ai donc lâché les chevaux et, pour la première fois de ma vie d’automobiliste, j’ai constaté que je doublais tout le monde.

                              4ème constat : le silence

                              L’auteur de ce brillant article se garde bien de répondre à mon objection. Les arguments fournis pour passer de 90 à 80 pourront être réutilisés pour passer de 80 à 70, puis de 70 à 60, puis de 60 à 50. ... Où s’arrêtera-t-on ?

                              • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 12:37

                                Beaucoup plus de morts par accidents domestique , par manque d’hygiène dans les hôpitaux par erreurs médicales dans la délivrance des ordonnances et leurs contre indications ....


                                Chut il n’y a pas un centime a gratter donc on s’en bat les c....s , on pourrait mètres des prunes aux familles de ces morts accidentelles il y a bien longtemps que ça aurait été fait, la bagnole c’est tellement facile de tondre celui qui va bosser pour engraisser tous les parasites qui nous gouvernent  ....

                                • Loatse Loatse 5 juillet 13:22

                                  Pas contents, pas contentes, Viendez dans le var !



                                  Dans mon département, le nombre de « pots de yaourts » dits aussi « cacahuètes » a explosé.. les fabriquants se frottent les mains.

                                  Rouler « empegué » et à toute blinde y est dirais je tout à fait naturel..et coutumier donc.

                                  Ici, pourtant, on trouve aussi des fadas qui mettent leur clignotants dans les ronds points, l’été.. Vé, des touristes ! c’est à ca qu’on les reconnait également quand ils espèrent faire usage de la priorité à droite... Au début, toi l’estranger qui débarque d’une autre planète (le chnord donc )tu sais pas ça.. 

                                  ca rentre vite dans ta p’tite tête lorsque quelques excités offensés par ta conduite respecteuse du code la route national, te rattrapent un bouchon plus loin, sortent de leur caisse la batte de base ball à la main (outil de résolution de litiges très courant ici) et viennent te cabosser ton toit en te traitant de nom d’oiseaux* histoire de t’apprendre le code de la route officiel ICI..

                                   *quoique l’enc...lé à plume est plutot rare dans ma région.. le pigeon, courant mais ceci est une autre histoire que je raconterais à l’occasion au rayon arnaques en tous genres..

                                  Au début j’était choquée, puis en colère.. eux aussi apparemment quand tu roules à 50 sur une route limitée à 50, pour certains l’insulte suprême, une forme de provoc ou un témoignage de rejet des us et coutumes locales surement.. Alors à 80 sur une route limitée à 80 heing..


                                  Hormis ces quelques désagrément dûes à l’époque à mon ignorance du code de la route de l’usager du cru, Les varois majoritairement sont sympas, faut juste pas leur imposer ce qu’ils considèrent comme des « lubies de technocrates »..




                                  • Dom66 Dom66 5 juillet 14:38

                                    @Loatse

                                    Bonjour ,

                                    Ici dans ma région les PO, le conducteur moyen ne connaît pas le clignotant, et les stop sont « A la Catalane » mais dans l’ensemble c’est cool.

                                    Mais conduire ici c’est des vacances, l’enfer est dans le VAR

                                    Une fois j’ai pointé le nez de ma bagnole dans le var et ensuite à Nice...je ne suis pas resté chez les malades. Pire que des parigaux c’est dire…


                                  • Doume65 11 juillet 00:24

                                    @Loatse
                                    T’es sûr que t’es du Var ? Parce que quelqu’un qui a le comportement que tu décris, dans le Var, en tous cas dans l’est du département, on l’appelle un Niçois ! (Mais souvent, c’est un Cannois).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès