• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > On ne frappe pas un homme à terre

On ne frappe pas un homme à terre

J'ai toujours eu la haine viscérale de la foule, l'horreur de l'instinct de troupeau. Plus on est nombreux, plus il est facile de se laisser envahir par la griserie de la violence grégaire. Plus on est en groupe, plus il est confortable d'abandonner tout libre arbitre, de se laisser aller à l'ivresse de la malveillance en groupe, du pilori, en toute impunité, au nom du bien. Une manifestation à plus de deux, c'est bel et bien à mes yeux toujours une bande de cons. Quel que soit le prétexte invoqué. Fût-il prétendument humaniste.

 

Le net a tendance à exacerber aussi ces fâcheuses tendances humaines, avec le sentiment que planqués derrière son écran on ne risque pas grand chose. Cela montre toujours toute la superficialité malheureusement du vernis social.

 

Je ne suis pas exactement un fan énamouré de "Noir Désir" et de Cantat l'ancien leader de ce groupe. Tout ce fatras pseudo-romantique pour petits bourgeois rebelles ou se croyant l'être m'a toujours bien agacé et bien amusé. Ce n'est pas du bon rock, ce ne sont même pas des textes véritablement intéressants. Bertrand Cantat a commis un meurtre. Légalement, selon nos règles de vie, de droit, il est allé jusqu'au bout de sa peine. Ne sachant pas sonder les reins et les cœurs, je n'ai pas ce talent, je ne peux juger s'il est repentant ou non.

 

Et celle-ci était de la prison. Je me demande si ceux qui le conchient maintenant se rendent bien compte de quoi ils parlent quand il est question d'enfermement. Ne serait-ce que pour une journée. Loïc Le Floch-Prigent dans le livre qu'il a écrit sur le sujet évoque alors qu'il en sorti ces nuits où il entend encore les cris atroces des gosses se faisant violer dans les cellules alentours. Car c'est cela aussi la réalité de la taule. Ce n'est pas comme envoyer un sale gosse dans sa chambre sans manger.

 

Le fait est que Cantat n'est pas vendeur d'encyclopédie ni charcutier mais chanteur. Et qu'un chanteur vit de sa musique. Ce n'est pas son crime qui est célébré quand il est sur scène mais ses chansons. Mais pour la foule il convient qu'il ne soit plus connu, qu'il retourne à l'anonymat. C'est comme une vengeance, l'idole a déçu, elle doit déchoir automatiquement, rentrer dans le rang.

 

Si on ne l'aime pas, si on le hait encore plus à cause de l'assassinat qu'il a commis, la meilleure chose à faire est de montrer son indifférence. Et non de le vouer aux gémonies, de lui envoyer plusieurs anathèmes dans la figure. Je me demande également comment le vivrait ceux qui jugent aussi durement Cantat si on les jugeait avec la même mesure qu'ils utilisent pour les autres. S'en rendent-ils compte ? J'en doute.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil

 

illustration prise ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.03/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • Cateaufoncel 16 mars 17:18

    « ...la foule il convient qu’il ne soit plus connu, qu’il retourne à l’anonymat. »

    Parler de foule me paraît pour le moins abusif. Quel pourcentage de la population représentent ces féministes déchaînées ? C’est vraisemblablement très loin de constituer une foule.

    Et cela nous amène à l’aspect le plus effrayant - je dis bien effrayant - de cette affaire, qui constitue un renforcement inédit de la tyrannie des minorités, qui dépasse les limites du supportable et qu’on ne voit pas comment contrer.

    Je précise que ceci n’est pas une défense de Bertrand Cantat, dont j’ignorais l’existence, comme celle du groupe Noir Désir, et de sa compagne, avant qu’ils n’occupent la une de la rubrique des faits divers.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 16 mars 17:31

      @Cateaufoncel

      Quand je parle de la foule je parle aussi de celle virtuelle des réseaux sociaux


    • Cateaufoncel 16 mars 18:12

      @Amaury Grandgil

      Qu’est-ce qu’une foule virtuelle ?

      Une bande de petits cons et de petites connes qui se croient suffisamment forts - alors que sans visages et sans nombres - pour dicter leur loi à tout un pays, quand ce n’est pas au reste de la planète, sous prétexte de stigmatisation d’une minorité quelconque !

      Aucun président de la République n’oserait dire de nos jours, comme Pompidou en 1972 : " Le problème, c’est que les Nord-Africains, et particulièrement, les Algériens...", il se ferait éviscérer virtuellement pas la foule virtuelle des réseaux sociaux.


    • Chourave Kent 16 mars 17:18

      Pour un chanteur ou un musicien, la foule et le public aussi sont des drogues.


      Affronter un public sur scène, c’est s’exhiber, donc prendre un risque, surtout quand on vise les tripes.

      Pourquoi Cantat a-t-il besoin des ovations de la foule ? 
      Veut-il être admiré, applaudi, lapidé ? 
      Exécuté en public ?
      La scène ressemble trop souvent à la tragédie grecque : il faut du sang et des larmes pour produire cette terreur sacrée qui trouvait son issue, chez Sophocle ou Euripide, dans la catharsis finale.

      • oncle archibald 16 mars 18:00

        Naguère existait un sentiment que l’on nommait la pudeur ... Un assassin repenti faisait profil bas en sortant de prison, et il avait même la possibilité de changer de patronyme pour essayer de se fondre dans la foule des anonymes et reprendre une vie « normale », si tant est que l’on puisse parler de vie normale lorsque l’on traine derrière soi d’avoir tué quelqu’un de ses mains.

        Il me parait certain que Monsieur Cantat ignore tout de ce sentiment, que tuer quelqu’un ou chaparder un carambar c’est pareil une fois qu’on est passé par la case justice, et donc qu’il peut reprendre « sa vie d’avant » comme si de rien n’était. Je ne suis pas de cet avis et je trouve que finalement il a bien cherché les insultes qu’il ramasse en venant se faire applaudir sur scène à peine sorti de prison.

        Le plus surréaliste dans cette affaire reste l’engueulade qu’il a passée aux femmes venues manifester devant son lieu de concert en leur reprochant leur violence ! Que celui qui se sent morveux se mouche ! Avec Monsieur Cantat aucun espoir qu’il se mouche, il ne se sent pas morveux !

        Une compagne Marie Trintignan descendue de ses mains, son épouse Krisztina Rády qui avait été remplacée par Marie Trintignan mais qu’il a retrouvée à sa sortie de prison et avec laquelle il s’était remis en couple qui se suicide alors qu’il est présent dans la maison qu’ils habitent, mais tout va bien camarades, chantons en cœur avec lui !

        Pour moi c’est non et je trouve ceux qui le défendent bien « sectaires » au point de m’interroger sur les raisons de son succès que Wikipédia attribue à « son écriture poétique, ses interprétations puissantes et son engagement à gauche tout au long de sa carrière » ....L’indignation devant les incidents pourtant bien prévisibles qui viennent l’empêcher de redevenir une « star » relèverait-elle du même sectarisme ?


        • gardiole 16 mars 18:22

          @oncle archibald
          Un bon compromis, de mon point de vue, entre pudeur et amour du métier, aurait été qu’il se contente d’écrire des chansons et laisse à d’autres le soin de les interpréter. Et qu’il cesse d’apparaître en public.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 16 mars 18:19

          Moi de tout ça je n’en sais rien je n’ai pas de boule de cristal


          • armand 17 mars 12:00

            @Amaury Grandgil
            et cela n’empêche pas d’en faire un nartik


          • marmor 16 mars 19:12
            Comment peut-on imaginer tuer quelqu’un à coups de poing, à fortiori une faible femme. Il faut cogner fort, et longtemps pour tuer à coups de poing ! Même ivre et défoncé, ce qui est son lot quotidien, pensez vous cela admissible, quand on le laisse sortir de prison après quatre ans ? 
            Comment peut-on imaginer qu’il revienne se pavaner sur scène après son acte, après avoir poussé la mère de ses enfants au suicide ( version officielle ) sans vergogne, sans pudeur, et même avec l’arrogance de quelqu’un qui s’estime floué, mal aimé. Cantat est un pervers narcissique dangereux, alcoolique, drogué.
            N’oubliez pas, tuer une femme à coups de poing, la massacrer de coups et la laisser crever sur un lit, sans appeler les secours, et ils appellent ça un meurtre ! Même les pires prédateurs comme Fourniret ne tuent pas à coups de poing.

            • generation désenchantée 16 mars 19:32

              les deux cantat et trintignan étaient jaloux de l’ ex de l’ autre , et les deux étaient alcoolisés ou drogués
              aucun des deux n’ étaient sobre
              c’ est qui qui a pris la décision de rapatrier marie trintignan contre l’ avis des médecins lituaniens ?

              http://www.dhnet.be/medias/divers/drogue-alcool-et-coups-51b7b974e4b0de6db98a0d65


              • libert_pensée 16 mars 19:46

                Amaury, j’adhère sans réserves à votre texte qui rejoint ma propre répulsion à l’égard des haineux , qui feraient d’ailleurs mieux de s’occuper de leur vie qu’on ne peux imaginer que médiocre.

                Ps : je ne suis pas d’accord avec votre jugement sur le rock de Noir Désir , mais cela est secondaire par rapport au thème de votre texte.


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 16 mars 20:45

                  @libert_pensée
                  Merci, comme disait quelqu’un, « ne jugez pas et vous ne serez pas jugés » smiley


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 17 mars 10:52

                  @belin
                  Pour décerner les jugements de médiocrité suffit de vous lire


                • François Vesin François Vesin 19 mars 09:38

                  @belin
                  « Vous détenez la connaissance universelle »


                  Lorsqu’on écrit comme vous le faites :
                   - « On ne frappe pas un homme à terre , non on lui marche dessus. »
                  c’est un appel au meurtre...universellement irrecevable !

                  L’autoproclamé « camp du bien » se comporte généralement
                  comme vous le préconisez, qui délègue ses vautours après
                  les lions, refusant le sale boulot pour se repaître des charognes...


                • Elliot Elliot 16 mars 20:04

                  Soyez en premier lieu remercié d’oser ainsi aller à contre-courant de l’hystérie collective que propagent les médias contre Bertrand Cantat.

                  Lequel Cantat aurait d’ailleurs repris ses activités depuis sa sortie de prison, ce qui fait pas mal de temps et n’a, me semble-t-il, pas posé de problème particulier.

                  Alors pourquoi subitement ce déchaînement médiatique, ? C’est un mystère dont j’aimerais avoir la résolution.

                  J’adhère à tout ce que vous écrivez et je suis désagréablement surpris par les notations négatives qui semblent s’attacher à votre article mais en même temps il y a sur ce site une flopée de haineux qui cherchent et trouvent toutes les occasions d’exsuder leurs multiples détestations.

                  Ces gens confondent tout ; pour eux la Justice doit être assimilée à l’expression d’une vengeance aveugle, il n’ y a pas de circonstances atténuantes et la seule loi qui s’impose est la loi du talion. 

                  Ils seraient pourtant bien marris qu’on la leur appliquât, elle n’est en fait valable que pour ceux qu’ils font profession de haïr.

                  Je ne fais pas un plaidoyer pour ce chanteur que je ne connais pas dans ses œuvres ou en tout cas il ne m’a jamais marqué en tant qu’interprète, je serais bien incapable de citer le titre d’une de ses chansons et encore moins de la fredonner, mais je m’autorise un plaidoyer tout simplement humaniste pour tous ceux qui, ayant payé leur dette à la société, doivent avoir le droit à une deuxième chance, qu’ils soient dotée d’une certaine célébrité ou pas.

                  Je tiens à dissocier les réserves des membres de la famille qui sont on ne peut plus naturelles et que je comprends, la douleur est encore vive et ne s’éteindra jamais, des manifestationjs intempestives d’excités qui n’ont rien à voir avec eux, et qui poursuivent d’autres buts probablement bien moins dicibles. 


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 16 mars 20:46

                    @belin
                    « Et il y a aussi sur ce site des biens pensants qui ne tolèrent pas que l’on ne pensent pas comme eux »

                    comme vous comme votre commentaire le démontre

                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 16 mars 20:47

                    @Elliot
                    Je suis tout à fait d’accord avec vous, un peu d’humanisme ne nuit pas


                  • imago imago 17 mars 03:02

                    @belin
                    calme toi belin tu te victimise.


                  • cita 17 mars 10:42

                    @Amaury Grandgil

                    un peu d’humanisme ne nuit pas

                    Cantat aurait été bien inspiré de suivre ce conseil.


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 17 mars 10:47

                    @belin
                    Vous n’avez pas lu ce que j’écrivais, je disais justement que ce n’était que des victimes d’embrigadement. Ce qui est marrant avec les gens comme vous est que ça pousse des cris d’orfraie quand on leur cause religion, foi, morale, mais que finalement ils sont beaucoup plus durs sur la morale que les croyants mais POUR LES AUTRES


                  • Elliot Elliot 17 mars 13:34

                    @belin


                    Pourrais-je savoir où et quand j’ai contesté votre droit à avoir un avis ? 
                    Alors vos allégations sur ma personne en figure de Dieu le père détenant la Vérité, outre qu’elle sont insultantes pour un athée, sont en plus non fondées.
                    Le fait que je ne partage pas vos opinions et que je le fais savoir n’est en rien une atteinte à vos droits démocratiques.
                    Je n’ai jamais exclu personne d’un fil de discussion et je me garde bien d’insulter les gens, je laisse cela à d’autres et d’ailleurs il est bon que chacun et chacune soit au fait des opinions qui circulent dans la société, cela s’appelle la diversité démocratique et malheureusment notre société s’y entend pour écarter du débat ceux qui, comme Dieudonné par exemple, mettent en doute ou ironise sur certains sujets tabous.
                    Je ne chasse pas la poussière sous le tapis.

                  • hervepasgrave hervepasgrave 16 mars 21:22

                    Bonjour,
                    Tu fais franchement fort entre le titre de l’article, le début et la finalité sur Canta.Il faut soit être machiavélique ou carrément déjanté.Excuse moi de te le dire Maitre Grand.....Mais il serait quand même facile que l’on s’appelle Canta ou le con du coin de pouvoir reprendre une vie normale comme si rien ne c’était passé ! Une vie a été supprimée et c’est intolérable.Maintenant pour expliquer cela plus clairement .Imaginons que pour quelques raisons j’assassine ma femme.Elle me fait chier depuis des années et des années et j’en suis arrivé a être a bout.Pourtant je n’ai rien fait ni commis pour vivre une telle galère insupportable et finalement invivable.Pouf ! je la tue sous l’effet de la colère ou de l’alcool ou directement sans me soucier des choses.Je sais que je me condamne aussi.Car l’estime que certes je suis une victime ,mais que je déroge au progrès humain/social.J’assumerai cela pour le reste de mes jours,point final.Quand on nous vend ce genre d’affaire médiatique il faudrait avoir la dignité de ne pas en rajouter une couche.Ces gens nous nous en foutons .Les mettre en lumière est en soit un acte pervers et criminel et va a l’encontre de l’ordre social .Qui soit disant au passage est le garant de la barbarie.Il ne faut pas confondre pouvoir destructeur ou malsain avec cela.Nul et non avenu ton article.Il va à l’encontre de tes propos en règle générale.Serait -tu proche d’une des parties.Quel intérêt pour ce style de propos ? cestoujourspasgrave,mais arrive a choquer mon imbécilité naturelle.


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 17 mars 10:48

                      @hervepasgrave
                      Tu es qui pour juger Cantat aussi durement ?


                    • hervepasgrave hervepasgrave 18 mars 14:08

                      @Amaury Grandgil
                      Bonjour, J’aime ta question qui est-tu ? Je vais te le dire un simple connard d’humain qui ne recherche qu’un monde plus juste et équilibré ;Bien que malheureusement il faudrait faire des guerres et des meurtres ou des massacres pour essayer d’atténuer cette vague immense de personnes destructrices qui se multiplies d’années en années.Ce n’est pas reluisant je le reconnais,mais comment faire autrement ? Je n’ai aucune science pour arriver a remettre les choses en bonne ordre.Il y a trop de déséquilibre et de puissance en jeu.Alors !il ne reste que la patience et la durée pour que cela bouge un jour.Plus le temps avance plus il faudra que tous les peuples oublient les antagonismes créer par les maitres.Alors,qui-suis je espèce de con qui se nourrie des merdes du monde.Joue la modeste. Ne te fis pas a ceux qui en rigole car ce n’est que de la basse vengeance ,ils sont du même acabit.Et oui ! les poubelles se rebiffent.Qui suis-je pour juger Ce personnage ? Mais qu’en ai-je a foutre ou de l’autre qui pleure ,l’espèce de momie.Ils sont tous du même tonneau,de la même lie.Alors qui suis-je ? une personne de réaliste.Dans le peuple que je fais partie et de la plupart des populations de connards,d’espèces d’enculés de sale race que sont les petites gens tuer n’est pas dans nos habitudes et nos mœurs.As tu compris qui je suis ? Rassures toi ceux qui en rigole le message leur est aussi destiné.Et puis cestpasgrave au moins je n’ai aucun fond de commerce et surtout pas dans l’utilisation de l’ignoble.


                    • ddacoudre ddacoudre 16 mars 22:39

                      bonjour Amaury grangil

                      il ne sont pas nombreux ceux qui essaie dans cette affaire de garder raison.parfois l’on se plaint à tord ou raison de la justice, mais en l’espèce l’on a une idée de ce que cela donnerait si c’était le peuple ou l’opinion publique qui jugeait.
                      l’on comprend mieux alors pourquoi la justice à été retiré aux individus

                      cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/2018/03/le-mouton-noir.html


                      • Chourave Kent 17 mars 09:35

                        @ddacoudre

                        la « justice » a été avant tout retirée aux « individus » parce que c’est une « justice » de classes,c’est-à-dire un groupe d’individus qui défend ses intérêts contre un autres groupe. 
                        Collectif ne veut pas dire neutre et les « droits » continuent à constituer des privilèges pour la classe dominant qui a trouvé comment ne pas faire apparaître dans les codes les véritables règles du jeu.
                        La « vindicte populaire » représente parfois une réaction épidermique et mal ciblée à un sentiment d’iniquité qui se trompe de registre.
                        Un exemple de ce gâchis est représenté par certains mouvement féministes qui utilisent les mâles comme boucs émissaires dans le but de faire cesser un déséquilibre qui est avant tout social et non pas sociétal.

                      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 17 mars 10:49

                        @ddacoudre
                        Quand la foule se prend à juger c’est toujours abject


                      • ddacoudre ddacoudre 17 mars 12:37

                        @Kent

                        bonjour
                         historiquement, la justice était émotionnelle, c’est à dire que pour des clopinettes auxquelles une personne était attaché elle pouvait tuer son voleur. alors les juifs ont inscrit œil pour œil dent pour dent. le fondement en est que l’on ne peut pas faire a celui qui vous a nuit plus que ce qu’il a fait, ce n’est pas pour autant que les sévices mortels n’ont pas perduré durant le moyen âge, jusqu’à ce qu’une peine d’emprisonnement devienne une punition de compensation.
                        il n’est pas faux de dire que la justice défend la classe qui domine puisque c’est elles qui fait les lois que la justice applique. il ne peut y avoir de justice qui serait exempte du vécu des hommes. elle n’est donc pas juste seulement sociale car le crime est délit n’est que social.
                        cordialement.ddacoudre.over-blog.com


                      • Chourave Kent 17 mars 17:42

                        @ddacoudre

                        la justice a toujours été rendue par les chefs, aussi petite fût la tribu.
                        C’est une caractéristique que nous partageons avec les autres hominidés !

                      • arioul arioul 17 mars 07:18

                        Bravo Mr Cantat le bon peuple de France est avec vous. La morale est sauve puisqu’on vous absout avec félicitations des jurés Avoxiens. La justice a été retiré au bon peuple pour qu’une caste de malfaisants puisse faire la pluie et le beau temps ici et ailleurs. Ah Mr Cantat que je vous envie , avec vos deux petits poings vous avez relancé votre carrière. Je me demande parfois si je ne devrais pas tuer ma compagne pour m’élever dans la société.


                        • capobianco 17 mars 08:41

                          @arioul
                          Feriez mieux de vous abstenir, vous êtes ridicule avec ce commentaire qui n’exprime que votre dépit.


                        • Chourave Kent 17 mars 09:37

                          @arioul

                          « La justice a été retiré au bon peuple pour qu’une caste de malfaisants puisse faire la pluie et le beau temps ici et ailleurs. »

                          Pas faux, mais cette caste n’est pas celle que vous croyez.
                          Ici et ailleurs non plus.

                        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 17 mars 10:50

                          @arioul
                          Ah c’est juste de la jalousie de minable en somme ?


                        • arioul arioul 17 mars 12:53

                          @Amaury Grandgil
                          OUI parce que vous vous etes brillantissime et jugez vos interlocuteurs du haut de votre tabouret.

                          En guise de minable nous faisons la paire , surtout vous qui menacez les gens de tribunaux quand les commentaires de vos bouses ne vous conviennent pas et qui bloquez les gens qui ne vous plaisent pas. Vous etes un petit homme Monsieur et bloquez moi si çà vous chante , çà m’évitera de lire vos textes insipides.


                        • ddacoudre ddacoudre 17 mars 13:19

                          @arioul
                          bonjour
                          vous pouvez tuer votre compagne vous serez seulement jugé comme un illustre inconnu, puisque vous n’avais aucune notoriété qui permet aux médias de faire ses choux gras smiley

                          cordialement ddacoudre.over-blog.com


                        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 19 mars 10:18

                          @arioul
                          N’ont pas l’air si insipide vu vos réactions


                        • L'Astronome L’Astronome 17 mars 09:00

                           
                          « On ne frappe pas un homme à terre »
                           
                          Alors... quand ? (Alphonse Allais)
                           


                          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 17 mars 14:04

                            @L’Astronome

                            Jamais


                          • zygzornifle zygzornifle 17 mars 09:28

                            Quand on voit avec quel acharnement les gendarmes mobiles ou les CRS frappent les manifestants a terre et le plaisir qu’ils en retirent on se doute que c’est rentré dans les mœurs de frapper un homme a terre ....


                            • ZenZoe ZenZoe 17 mars 09:43

                              Moi non plus je n’aime pas les lynchages, moi non plus je n’aime pas la dictature des minorités. Personne ne peut empêcher quiconque d’aller l’écouter, évidemment ! Comme personne ne peut empêcher les femmes de lui envoyer des lettres d’amour. La nature humaine est bizarre c’est sûr...

                              Mais... comment dire ... Cantat, c’est un salaud pur et dur. Avec plus faible que lui toujours. Marie Trintigant, ce n’était pas la première à être brutalisée, et ce n’est pas la dernière.
                              A la maternelle, c’était celui qui frappait les autres en douce et courrait pleurnicher auprès de la maîtresse quand un gamin se rebiffait. Le lynchage est trop bien pour lui, mieux vaut ignorer totalement cette merde et le laisser dans l’obscurité médiatique.

                              « On ne frappe pas un homme à terre »
                              Quel titre malheureux !!! Et une femme à terre, oui ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès