• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Son ticket n’est plus valable

Son ticket n’est plus valable

Licenciement.

Un banal accident de la circulation de tramway, un comme il en arrive assez souvent tant les piétons agissent de manière imprévisible pour les chauffeurs. Un accident sans aucune conséquence, plus de peur que de mal, la femme qui n’avait pas fait attention se relève. Le chauffeur s’est parfaitement occupé d’elle. Il pense avoir fait le nécessaire. La femme ne porte pas plainte. D’autres avant lui ont connu ce genre de problème sans que des sanctions ne soient prononcées.

Cette fois pourtant, cela semble ne pas sentir bon. Une mise à pied, un conseil de discipline et au bout du compte un licenciement que le pauvre garçon apprend par la bande. Depuis, pas un seul message de sympathie de la part de collègues qui ignorent tout de la solidarité, pas plus du côté de sa hiérarchie qui ne doit pas savoir ce qu’est l’empathie.

Il est licencié, désespéré et se demande comment réagir alors que c’est déjà trop tard. Pourquoi lui ? Pourquoi une telle sévérité ? J’aurais bien quelques pistes. Une société qui brille par sa gestion sociale, une Métropole qui donne dans une gestion autoritaire, un chauffeur dont la sexualité n’est sans doute pas conforme à la bonne réputation de la cité Johannique, un garçon qui n’a même pas pris la peine de se faire assister par un délégué syndical et se trouve en position de faiblesse.

Tout est réuni pour faire un exemple. Quand on pratique un management par l’angoisse et la peur, l’occasion est fort belle. Le malheureux se retrouve à la rue, frappé au porte-monnaie, humilié et détruit, sans perspective avec sa pension d'invalidité militaire qui lui ferme de nombreuses activités professionnelles. Rien de tout cela n’a été pris en compte par ses censeurs. Ceux-là veulent asseoir leur pouvoir, ils ont là, une victime parfaite.

Pourtant en désespoir de cause, le chauffeur mis à pied, renvoyé sans un regard, licencié sans coup férir m’a demandé d’écrire une lettre de colère, un coup d’épée dans l’eau, certes mais un geste qu’il a envie de réaliser avec panache pour ne pas subir sans réagir, pour conserver son honneur dans la tourmente. J’ai hésité, me doutant que tout était trop tard, puis j’ai compris que ma prose, pour cautère sur une jambe de bois, n’en serait pas moins un vrai baume au cœur. Alors, je vous la livre pour respecter son désir de diffuser sa rage et sa colère.

Tour ceci se passe en Orléans, vous l’aurez compris. Une ville qui brille par son sens de la démocratie. La coterie est au pouvoir depuis si longtemps, on s’accorde des privilèges entre héritiers, on se congratule tandis que les humbles ploient sous les coups. C’est une ville d’ancien régime, un espace où les privilèges demeurent pour les uns tandis que pour les autres, la dureté est de mise. Il convient parfois d’en faire écho.

Truchement sien

 

 

La lettre

 

Le couperet est tombé, impitoyable et sans appel m’annonçant mon licenciement suite à un malencontreux accident de circulation sans aucune conséquence corporelle alors que je pilotais le Tramway A à hauteur de l’arrêt Bustière. Licenciement que j’ai appris d’ailleurs par la bande, par une simple annonce de mon départ sur le mouvement du personnel. La délicatesse n’est pas de mise dans vos procédures. Qualité qui fait cruellement défaut à toute votre hiérarchie puisque personne n’a pris la peine de me contacter en dehors de l’envoi impersonnel d’un courrier recommandé.

Si les circonstances sont floues, si ma relation des faits fut vague, nous pouvons l’expliquer par l’émotion dûe à l’incident tout autant qu’au grand âge de la victime (96 ans) ainsi qu’au temps passé entre les griefs incriminés et la redoutable sentence, visant bien plus à châtier et servir d’exemple qu’à rendre la justice de manière équitable et loyale. Tout dans la procédure a montré la volonté de Kéolis de couper une branche, de frapper fort pour asseoir une autorité qui n’autorise pas la moindre infraction, ni même la plus petite erreur quand celle-ci vient de la base.

La mise à pied de quinze jours fut une première attaque, un déclassement spectaculaire, me plaçant au ban des autres conducteurs, me mettant d’entrée de jeu dans un ostracisme qui annonçait une décision déjà prise. Que durant ce temps vous n’ayez jamais entendu la victime de ma maladresse, qui n’a pas porté plainte, qui n’a eu à déplorer aucune conséquence physique, atteste si besoin que vous avez pris prétexte de l’incident pour écarter un pilote qui devait vous déplaire, sans humanité ni considération pour les services rendus.

Que vous rétorquer alors ? Que vous avez profité de ma naïveté, moi qui ne me suis pas fait assister lors du conseil de discipline, pour user tout à loisir de votre pouvoir de vie et de mort professionnelle sur un chauffeur ! Que vous n’ayez jamais envisagé une seule seconde que vous alliez me pousser à la désespérance et sans doute à l’obligation de changer de région, pour trouver un nouvel emploi. Que vous m’avez détruit psychologiquement, ce qui, à bien y regarder, a dès le début, été l’objectif de ce rouleau compresseur. Que jamais vous n’avez tenu compte de ma pension d’invalidité au titre de l’armée.

La sentence est là, inhumaine et sans appel. Circulez, il n’y a rien à voir dans une entreprise où le mépris est la règle, où la toute puissance de la direction est le principe de base d’un pouvoir sans nuance. Je suis pris dans les filets d’une volonté claire de frapper, sans prendre en compte mon parcours, sans se soucier véritablement de tenir compte des véritables conséquences d’un incident qui au final fut bénin. Elle se situe dans une logique qui dépasse le cadre habituel puisque d’autres conducteurs ont eu à déplorer des accidents avec des dommages sans que la même punition ne soit prononcée.

Je suis le parfait bouc émissaire d’une gouvernance qui se fonde sur la terreur et l’absence de communication, venant d’un encadrement qui ignore tout des réalités du terrain. Rayé des cadres, je devrais subir sans réagir, disparaître sans faire de vague afin que vous puissiez continuer à gérer votre personnel comme des pions taillables, corvéables et jetables à merci. Vous m’avez tellement humilié, tellement fait souffrir que je vais diffuser ce cri du cœur, montrer à tous votre inhumanité. C’est l’ultime recours dont j’ use simplement pour restituer cette dignité que vous m’avez systématiquement refusée lors de cet épisode.

J’en appelle enfin à la prudence des usagers de la route. Ne traversez pas devant le tramway, la société qui le gère est en attente de licencier d’autres conducteurs, pour le seul plaisir d’asseoir son autorité, sa morgue et son pouvoir absolu. Kéolis est une machine à broyer les braves gens, prenez garde de ne pas participer à ses noirs desseins.

Croyez en ma profonde et irrépressible colère.

 

Documents joints à cet article

Son ticket n'est plus valable

Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • Ceci me rappelle de très mauvais souvenir. Un voisin de mon ancienne copro, sortant de l’hôpital Erasme à Bruxelles, un peu sous l’emprise de l’alcool a glissé sous un embrachement de tram et ses jambes furent coupée net. Voilà un fin cruelle pou un joggeur. Le sang coulant à flot, il ne pu être sauvé. Ceci n’a rien a voir avec l’article. Juste que d’être réveillée à huit heures du mat pour entendre la nouvelle, était assez brutal,...et me reste encore en travers de la gorge. L"homme étant aussi lié aux militaires. Il m’avait montré sa superbe collection de soldats de plomb de l’armée napoléonienne. Comme les vieilles pantoufles, même si on ne les aime pas trop, je m’y étais un peu attachée à ce voisin qui me rendait de nombreux services,...http://www.7sur7.be/7s7/fr/3007/Bruxelles/article/detail/1016505/2009/10/16 /Un-homme-ecrase-par-deux-trams-a-Bruxelles.dhtml


    • C'est Nabum C’est Nabum 13 avril 14:56

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      J’en ai les jambes coupées


    • @C’est Nabum
      Blague de Geluck (bon, je sais, c’est de mauvais goût). Un gars qui a perdu ses jambes se plaint d’une chose : zut alors, je ne pourrai plus mettre mes pantouffles.


    • zygzornifle zygzornifle 15 avril 13:30

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      T’imagines Rocco Siffredi glissant sous le tram , on aurait dit il a eut ses 3 jambes de coupées ....

    • Cadoudal Cadoudal 15 avril 14:03

      @zygzornifle
      C’est un pote à Djamel Debbouze Rocco ?


    • Fergus Fergus 13 avril 12:06

      Bonjour, C’est Nabum

      Sauf à avoir mal lu votre article, lettre comprise, nulle part il n’est fait allusion au dossier personnel de ce conducteur.

      Vous évoquez la volonté de la direction de « faire un exemple », mais sans avoir cherché à savoir si cet agent n’avait pas déjà commis des erreurs professionnelles. Peut-être était-ce le cas, tout simplement, ce qui expliquerait l’absence de soutien de ses collègues dans une profession où l’on est en général très solidaire des collègues.

      Vous l’avez compris, je suis très dubitatif.

      Et très franchement, je n’ai pas aimé le ton que vous avez adopté dans cette lettre où vos contentieux passés avec la TAO prennent le pas sur la gestion du cas de ce monsieur qui donne l’impression d’avoir été instrumentalisé pour vous donner une occasion de vider votre sac.


      • leypanou 13 avril 12:28

        @Fergus
        Peut-être était-ce le cas, tout simplement, ce qui expliquerait l’absence de soutien de ses collègues dans une profession où l’on est en général très solidaire des collègues.

        Vous l’avez compris, je suis très dubitatif : en général ne veut pas dire 100%.

        Et s’ils ne sont pas solidarisés tout simplement parce qu’ils ont la trouille d’être la prochaine victime d’un licenciement « abusif » (n’avez-vous jamais entendu parler d’employé licencié pour méfait dérisoire ?) ? Vous partez de l’hypothèse que son dossier n’est pas peut-être vide, moi, du contraire car il y a plus de boîtes pourries que l’on pense.

        Vous êtes dubitatif, moi aussi je suis dubitatif de votre commentaire.


      • @leypanou


        c’est vrai, nous n’avons pas tous les éléments du dossier. Et n’étions pas sur place pour juger de l’affaire. Mais je sais que la trouille d’être à son tour licencié,..fait souvent perdre la capacité de juger,... Si je n’ai plus la solidarité des psys, c’est surtout et avant tout parce qu’ils craignent pour leur emploi. Ils m’évitent,..comme une pestiférée,...parce qu’ils savent n’être PAS DROITS DANS LEURS BOTTES. Moi je dors tranquille ;

      • Konyl Konyl 13 avril 13:01

        @Fergus

        Je suis d’accord avec vous. Il y a du avoir une enquête interne et il est impossible avec les éléments cités, essentiellement à charge contre l’entreprise, de savoir ce qu’il c’est passé.
        Le fait est tout de même très grave, tout le monde s’en sort, mais ça reste grave.

         Est ce qu’une personne de 96 ans peut avoir un déplacement imprévisible ?


      • C'est Nabum C’est Nabum 13 avril 14:57

        @Fergus

        J’ai agi sa demande dans les limites qu’il m’a fixé


      • Areole 13 avril 22:23

        @C’est Nabum
        Petit écrivain et petit télégraphiste, alors...Vous nous livrez une vérité « avec limites » et vous voudriez nous émouvoir ? Vous ne doutez de rien.


      • Souvent contrainte de regarder les accidents de voiture et autres horreurs d’un compagnon traumatisé par la mort tragique de sa mère (roulant sans ses lunettes et filant droit dans un ravin en Lozère à Mende en 1965), il s’excuse en me disant : c’est pour éviter les accidants de voitures,...hier encore, je regardais d’un oeil. et il me dit, mais qu’est-ce qu’ils sont cons ses piétions. Quand on traverse, on regarde à gauche et à droite. Des mémés qui passent avec leur canne levée, espérant que le conducteur vu leur grand âge s’arrêterait, même en dehors des passages cloutés ou pour piétons. C’est malin,...


        • C'est Nabum C’est Nabum 13 avril 14:57

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Le piéton est souvent imprévisible



          • C'est Nabum C’est Nabum 13 avril 14:58

            @Sharpshooter - Snoopy86

            C’est malin


          • Opposée à l’adoption d’enfants pas des homosexuels, mon ticket n’est plus valable dans la profession de psys. Moi j’men balance comme dirait la chanson. 


            • C'est Nabum C’est Nabum 13 avril 14:58

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Hors sujet sans doute


            • juluch juluch 13 avril 12:46

              Connaissant les transports en commun de Marseille vu que j’y ait bossé, un licenciement ne se fait pas à la légère il faut des faits graves.


              comme pour tous licenciement d’ailleurs.

              On a pas suffisamment de fait nabum pour vraiment se faire une opinion.

              C’est son premier accident ? c’est un CDD ? Les courriers reçu furent ils conforme au Code du Travail ? Il y a eu d’autres licenciement abusif de la Direction ? était il syndiqué ?

              • C'est Nabum C’est Nabum 13 avril 14:59

                @juluch

                Nous avons ici un conducteur isolé, ostracisé par son comportement personnel

                ce fut facile


              • De tout façon avec la gestion managériale de Macron, tous les « empêcheurs de tourner en rond » seront virés. S’ils ont la chance d’avoir d’autres cordes à leur arc, ils pourront toujours se reconvertir. Quand les individus ne veulent pas s’insérer dans le système,ils doivent prévoir une porte de sortie.... 


                • Cadoudal Cadoudal 13 avril 14:25

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  « ils doivent prévoir une porte de sortie.... »

                  Nombreux sont ceux qui se réfugient en Bretagne :

                  http://www.fdesouche.com/986805-une-note-interne-invitant-les-employes-a-etre-anonyme-dans-la-rue-circule-t-elle-au-sein-de-lentreprise-vente-privee-dont-les-locaux-sont-a-saint-denis-93

                  Une fois à l’abri, certains continuent d’y militer activement pour l’invasion afromusulmane, en tant que psy spécialiste des comportements aberrants vous auriez un nom savant à mettre sur la maladie de ces tristes individus ?

                  Les déplorables appellent ça des cons dangereux, mais ça un fait un peu court...


                • @Cadoudal


                  Guy Debord s’est aussi réfugié dans sa forteresse en fin de vie, en Normadie. Je ne sais pourquoi cette région est investie d’une idée de SURVIE ??? Mon roman dans lequel je parle de « naufrageurs » (j’ignorais l’existence de Debord au moment où je l’écrivais). Mon amie est actuellement à Belle-île en mer. EST-CE un signe,... La Cité d’YS n’était-elle pas l’Atlantide ? Selon Arcturius : c’est possible. https://arcturius.org/le-mont-saint-michel-livre-de-nouveaux-secrets/. devrais-je préparé mes valises. Pas le courage,...Il s’est suicidé, le con,...

                • C'est Nabum C’est Nabum 13 avril 14:59

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  C’est une évidence
                  Malheur aux différents


                • Cadoudal Cadoudal 13 avril 15:19

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Celui-ci voit dans le réduit breton l’occasion de « disparaître en beauté, comme la Finlande »
                  https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9duit_breton

                  Malheureusement une fois encore c’est trop tard, les collabos professionnels ou « bénévoles » occupent le terrain, les bus de « réfugiés » mineurs Sénégalais de 35 ans arrivent quotidiennement en Bretagne et sont pris en charge dès leur arrivée par l’Éducation Nationale :

                  https://francais.rt.com/france/46764-accuse-pour-ses-preches-radicaux-imam-brest-recoit-diplome-universitaire

                  « Il s’agit sans doute du blogueur désormais le plus poursuivi et le plus condamné en France en raison de ses écrits. »
                  https://breizatao.com/2018/04/06/malgre-morlaix-finistere-patron-voyou/
                  https://www.breizh-info.com/2018/04/13/93714/le-blogueur-boris-le-lay-cumule-pas-loin-de-10-ans-de-prison


                • vesjem vesjem 13 avril 19:55

                  @Cadoudal
                  boris, un bon petit gars


                • Decouz 13 avril 20:23

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Debord vivait en Auvergne.


                • @Decouz


                  je viens de terminer le livre « Les Naufrageurs ». Très intéressant mais de nombreux éléments de sa vie ont été occultés. Non, fin en Bretagne. il a aussi habité en haute-Loire. De 1960 à 1965 a vécu à Bruxelles, copain à Dehoux. Dire qu’en 1983, je devais travailler avec le cousin de Gérard Lebovici, Serge lebovici,sur la psychogénéalogie du nourrisson.Gérard fut assassiné à Paris. Tout est tombé à l’eau (comme guy, j’avais perdu mon père spirituel à peu près au même moment,... Et à la fin de ma vie, je me retrouve avec les Debord, côté Gérard Lebovici. c’est ce qui s’appele boucler la boucle. Je n’ai appris tout cela que récemment....Proche de la femme de Dehoux dont la fille est la cousine de la Ministre française. Je raconte ces histoires car cela pourrait avoir des incidences sur la suite. Il est allé en Bretagne parce qu’il admirait Bernard de Clairvaux qui était parmi d’autres, un exemple. à la fin de sa vie, il a viré catholique (version dure) en se retirant dans sa FORTERESSE. Suicide mais suite à une maladie pénible liée à l’alcoolisme. ce qui est d’autant plus étrange, c’est qu’il qu’il a fini sa vie près d’une certaine Alice. Le trio : GUY-Michèle-Alice revient sans cesse.... Pour ceux qui un jour liront : La Forge de Lourmarin.... que de découvertes,...Toutes ces personnes se sont croisées sans le savoir. Maintenant, j’ai fait le lien. ou si l’on veut : le chaînon manquant. A suivre.

                • Cadoudal Cadoudal 13 avril 21:27

                  @vesjem
                  Y a à boire et à manger chez le Boris...

                  Mais pour les Celtes Noirs, on attendra les conclusions de la Commission de Réécriture de l’Histoire Fronçaise présidée par l’honorable Obono, la sémillante Bouteldja et la charmante Diallo...

                  Pour l’instant on fait comme on a dit :

                  « La pratique de la non-mixité raciale n’est pas dangereuse »

                  https://www.20minutes.fr/politique/2175679-20171124-video-pratique-non-mixite-raciale-dangereuse-affirme-deputee-insoumise-daniele-obono


                • Areole 13 avril 22:33

                  @Cadoudal
                  « La pratique de la non-mixité raciale n’est pas dangereuse » Mais elle rend sourd.


                • Ouam Ouam 14 avril 01:31

                  @Cadoudal
                  « https://www.20minutes.fr/politique/2175679-20171124-video-pratique-non-mixite-raciale-dangereuse-affirme-deputee-insoumise-daniele-obono »
                  Un truc devrais qd même en interperler certains , ou se gratter la tete fortement.
                  Nous en avions parlé ici sur un des articles de moderatus.
                   
                  C’est clairement un acte raciste et du racisme profond..
                  Et coté associations .. rien .. le neant total...
                  Coté justice... pareil rien le vide sidéral..
                   
                  Et le coté extrèmeme raciste ici est bien avéré, vu que meme Mélenchon s’est pris plus que sévèrement le bec avec elle sur le sujet..

                  Et e plus elle en remets une couche avec l’apologie du sexisme (un comble)
                   
                  Et d’un autre coté, les propos récents pas du racistes du tout de ND Aignant ou il à lui cette fois été plus qu’inquiété par la justice.... j’invites ceux qui ne savent pas à aller faire un tour sur agoravox TV pour avoir l’interview de celui ci à ce sujet, et bien sur chercher les infos AFP dessus.
                   
                  Je pense que il y à plus qu’a s’interroger sur le but ultime de nos dirigeants ?
                  Et aussi sur la santé mentale d’une partie des Francais si ils ne comprennent toujours pas.


                • Cadoudal Cadoudal 14 avril 15:36

                  @Ouam
                  « il ne reste que le fish and chips, et encore il n’est même pas britannique ».
                  http://www.fdesouche.com/987761-video-de-la-bbc-sur-lidentite-moderne-britannique-et-a-destination-des-jeunes

                  Tout le monde connait le but ultime de nos dirigeants et pour qui ils travaillent...

                  Des « réfugiés » Syriens qui quittent l’Allemagne ?

                  http://www.rfi.fr/moyen-orient/20180413-refugies-allemagne-rentrer-syrie-regroupement-familial-entraves

                  Chez nous Macron vient d’élargir le regroupement familial aux mineurs sénégalais de 35 ans fuyant les bombardements de l’OTAN...


                • J’avoue avoir souvent accueilli mon C4 (billet de sortie) avec une certaines satisfaction. Bon ! je sortais avec les honneurs et le tapis rouge Heu ! je pense que ta place n’est pas ici : tu devrais écrire. C’est ce que je fais,...


                  • C'est Nabum C’est Nabum 13 avril 15:52

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    le tapis rouge vous va bien


                  • Vous laissez de nombreux doutes. Ses comportements relevaient-ils de se vie privée ou s’exerce-t-elle sur la voie publique ? Je me souviens d’un conducteur qui de tram qui se masturbait en permannence en conduisant. Il y a malgré tout certaines limites. Bon ! si vous estimez que ce commentaire est inapproprié, otez-le.


                    • Normalement si des faits sexuals limites se passent sur le lieu du travail, en Belgique, ils relèvent de la Vierge Noire (indemnités pour troubles psychiatriques). Je le sais, ayant un ami juif qui a perdu tout sa famille à Auschwitz et faisait des prêches délirant sur la faim du monde dans les églises et sur son lieu de travail, il pétait souvent les plombs,...MaintenAnt, cela marche un peu moins et nombreux se retrouvent SDF. Dans le cas de notre proche, évidemment, il avait de nombreuses circonstances explicatives. La culpabilité envers ce qui s’était passé en quarante pesait encore dans la balance de l’aide publique.


                      • DSK a bien failli installer un bordel à l’Elysée. On en était pas loin,....


                        • Fergus Fergus 13 avril 16:32

                          @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Dans « Le héros dans la tour », HH Kirst qualifie un bordel de « Centre de loisirs ». C’est plus joli, non ?


                        • @Fergus


                          Imaginé par Anne Seins pas très clairs sans doute. Elle ne risque pas d’être éjectée de son post,...

                        • Et c’est parti. La rumeur se répand que le gars était homosexuel....Fallait-il en parler ???


                          • C'est Nabum C’est Nabum 13 avril 16:53

                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                            Je lui ai demandé si je devais en parler

                            Il m’a donné son accord
                            et je pense que cela a influencé considérablement la décision

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès