• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Une seule solution…

Une seule solution…

 

Mais sans aucune résolution.

La propagande gouvernementale a exploré durant cette crise toute la gamme des possibles en matière de communication. Nous avons eu droit au tout début à l'alerte nucléaire avec une sirène à vous glacer le sang et une voix d'outre-tombe pour nous préparer au pire. On peut qualifier le procédé d'humour macabre s'il n'avait pas installé durablement la terreur dans les esprits, une volonté qui servira de fil conducteur dans cette manipulation des esprits.

Puis les slogans ont fait leur apparition, mettant en avant des mots nouveaux ou des expressions qui modifiaient radicalement le sens de terme du quotidien. La répétition relevant alors du matraquage, manière d'enfoncer le clou dans des esprits malléables et largement inoccupés. Tout ce qui habituellement permettait de penser différemment ayant été prohibé. Le sort fait au monde de la Culture s'inscrit dans cette démarche savamment conçue par des experts en abrutissement.

Le ton patelin parfois ne devait pas nous leurrer. Ce « Prenez soin de vous ! » avait ce je ne sais quoi de paternaliste qui renvoyait au temps glorieux de la Révolution Nationale. Nous n'en avions pourtant pas fini d'avaler la pastille et des couleuvres, ingurgitant la potion amère des mensonges à répétition d'un exécutif jamais à court d'idées dans le domaine de la propagande d'État.

Répéter, réitérer, redonder, faire tourner comme une rengaine des messages infantilisants pour réduire toute forme de libre arbitre. La technique avait cependant besoin d'une présence sur le terrain afin, non de convaincre mais bien de vaincre toute forme de lucidité. La police fut ainsi détournée de ses missions fondamentales pour jouer les supplétifs fiscaux et détrousser surtout ceux qui étaient en capacité de cracher au bassinet ce qui s'avère fort peu hygiénique au demeurant.

Le temps passant, il fallait ouvrir un espoir, une ligne bleue des Vosges qui se piquait d'apporter la rédemption. Une seule solution, non pas la dissolution qui eut été plus conforme aux exigences démocratiques, mais la vaccination. Les annonces tournaient au-dessus de nos têtes comme des essaims de bourdons asiatiques tandis que dans le même temps le test était devenu la panacée universelle, le sirop typhon en période de cyclone mondial.

Nous avons cru au catéchisme sanitaire, le vaccin étant le remède miracle d'autant plus efficace qu'il avait battu tous les records. Rien n'arrêtait l'inventivité et l'ingéniosité humaine dans le monde libéral à l'exception de cette pauvre France à la remorque de la modernité. On se piquait de pouvoir inoculer la Terre entière sans pour autant renoncer aux bénéfices de l'opération.

Les spots publicitaires y allèrent de leurs incitations incessantes pour provoquer la stupeur des candidats à la dose magique. On multiplia les clichés de bras dénudés qui reçoivent la nouvelle eucharistie sanitaire. Dieu venant tout juste d'être embaucher chez Big Pharma. Les slogans répétaient en boucle « Une seule solution la vaccination ! » Alléluia, la vie allait reprendre comme avant.

Hélas, il y a toujours un diable caché dans la boîte de Pandore. Cette rédemption collective avait besoin d'une toute petite réserve, un misérable détail, une insignifiante broutille : « Même vacciné, continuer d'appliquer les gestes barrières, la distanciation sociale et toutes les prohibitions imposées par le nouvel ordre mondial ».

On nous aurait donc menti. Le miracle ne serait-il que purement économique pour la grande industrie pharmaceutique qui engrange des bénéfices colossaux en préparant déjà le terrain pour une troisième injection avant que d'évoquer le rappel annuel. Le pain n'est plus quotidien mais l'argent du beurre deviendra perpétuel en attendant impatiemment les nouveaux virus sur lesquels les grandes fortunes fondent de nouveaux espoirs.

Tout cela demanderait bien des éclaircissements, non pas dans la litanie des propos creux d'un pouvoir débordé, ni même dans les exposés de comités sanitaires aux intérêts ambigus, mais une véritable information libérée des capitaines d'industrie. La chose semble bien délicate, les journalistes récitent les évangiles canoniques tandis que les rares esprits libres qui cherchent la parole dans les apocryphes sont excommuniés et taxés de complotisme. Ne trouvez-vous pas ça bizarre ? Bizarre, Bizarre, moi j'ai écrit bizarre ? Comme c'est étrange !

Interrogativement leur.

PNG


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Nous sommes synchrones (cf TAVERNE,...). Ben oui, comme le dit bien le psychanalyste HADDAD. Freud s’est un peu trompé sur l’origine de la violence et de la communication entre égaux« (plutôt entre »égos"). Les hommes ne fraternisent pas pour se protéger du meurtre du Père de la Horde... Non, les hommes descendent de Caïn. La fraternité est un leurre...


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 avril 10:57

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Ce pouvoir également est un leurre
      Au plan international, la France conte désormais pour du leurre


    • zygzornifle zygzornifle 28 avril 08:42

      @C’est Nabum

       La France est devenue la Rance tellement elle pue ....


    • C'est Nabum C’est Nabum 28 avril 09:32

      @zygzornifle

      C’est certain

      et curieusement même les généraux à la retraite l’ont dans le nez


    • Clocel Clocel 27 avril 11:14

      C’est le ton qui convient au « peuple » domestiqué que nous sommes devenus mon bon Nabum.

      Peuple n’est évidement pas le mot juste, une somme d’intérêts particuliers n’a jamais fait une quelconque unité agissante, c’est bien de ça dont nous crevons d’ailleurs.

      Les enfants de Netflix n’ont pas l’air éclairé que les enfants d’Hollywood, ce qui tendrait à démontrer que la connerie est bien atavique et que le pire est devant nous.


      • C'est Nabum C’est Nabum 27 avril 11:18

        @Clocel

        ça ne me satisfait pas en tout cas

        Et pas non plus aux généraux en retraite


      • Clocel Clocel 27 avril 11:21

        @C’est Nabum

        Soyez Charlie, pensez printemps ! smiley


      • C'est Nabum C’est Nabum 27 avril 16:38

        @Clocel

        Voilà un slogan qui me concerne pas

        Je ne suis rien qui vaille et uniquement moi-même


      • juluch juluch 27 avril 12:58

        Plus des Oscar rapace que des Léo Trouvetou !!!!


        • C'est Nabum C’est Nabum 27 avril 16:39

          @juluch

          La rapacité de l’heure est sidérante chez les maîtres du monde


        • il faudrait il faudrait 27 avril 16:29

          Excellente analyse, merci !


          • C'est Nabum C’est Nabum 27 avril 16:40

            @il faudrait

            Ce n’est même pas un test, le goupillon peut s’enfoncer ailleurs quand dans les naseaux
            L’heure est à l’embistrouillage


          • Gégène Gégène 27 avril 16:32

            je me sens tout chose quand Macron nous dit « les enfants ». . .

            là, on se rend compte qu’il nous aime  smiley


            • C'est Nabum C’est Nabum 27 avril 16:40

              @Gégène

              Il nous aime plus morts que vivants


            • zygzornifle zygzornifle 28 avril 08:45

              @Gégène

              je me sens tout chose quand Macron nous dit « les enfants ». . .

              là, on se rend compte qu’il nous aime

               

              Avec cette phrase je crains pour mon postérieur ....


            • zygzornifle zygzornifle 28 avril 08:46

              @C’est Nabum

               La vie est une maladie sexuellement transmissible.
              Coluche


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 27 avril 17:32

              @Nabum et @ses commentateurs.

              Moi je crois que, oui, Macron nous aime, et j’en ai maintenant la preuve.

              J’avais d’abord bêtement pensé, en voyant cent fois par jour sur mon écran des publicités pour l’achat d’une pompe à chaleur et pour des panneaux solaires, que les fonds d’aide à ces achats étaient pris sur le budget de la nation !

              Mais j’ai enfin compris, grâce à sa souriante présence sur ces spots publicitaires (avec aussi, parfois, celle d’une belle femme souriant à ses côtés) que ces fonds sont en réalité généreusement sortis par lui de son personnel compte en banque.

              Vous êtes ingrats. Il nous aime vraiment beaucoup.


              • C'est Nabum C’est Nabum 27 avril 17:34

                @Pierre Régnier

                La preuve est éclatante
                Je vous en remercie

                C’est le syndrome du ballon de baudruche, tôt ou tard ça explose


              • JulesDu13 28 avril 01:08

                @Pierre Régnier
                Vous avez aussi la pompe à chaleur avec une tête de Macron ? Ca doit cibler une clientèle assez particulière, parce que moi ça me laisse froid.
                Franchement je croyais à un bug de mon navigateur...


              • @Pierre Régnier mais ouvrez les yeux, Macron est l’incarnation du parfait « manager » pervers narcissique. Bien sûr qu’il y a de temps à autres des lunes de miel. Mais déjà se prépare le fiel. Douche chaude et douche froide. Vous connaissez...C’est la manoeuvre parfaite de tous bons managers,..... « ressources humaines »quel horrible mot"....Emmanuel (Dieu) Macron (en wallon Makrale : sorcière).


              • jjwaDal jjwaDal 27 avril 18:45

                Aucune science n’accréditait l’idée qu’il fallait confiner malades et bien portants en cas d’épidémie. Ils l’ont fait.
                Le dernier « confinement » est un contre exemple parfait puisqu’on est passé de 5500 personnes en réanimation avant pour dégringoler à 6000 après. Yes !...
                Aucune science n’accréditait l’idée qu’il y avait un bénéfice substantiel à porter un masque face à un virus qui peut se transmettre par aérosols. On a tous alors découverts stupéfaits qu’on se crachait au visage depuis des années sans même le savoir.
                Aucune science ne supportait le masque en extérieur, toujours aucune à l’heure qu’il est.
                Une année pour que le CDC avoue piteusement que la probabilité d’attraper la maladie en touchant une surface contaminée est de une sur 10 000.
                Où donc était la science qui nous obligeait à nous badigeonner les mains au gel hydroalcoolique sous peine des pires châtiments ?
                Aucune science pour attester que le couvre-feu général qui oblige tout le monde à se jeter sur les routes au même moment, encombrer les magasins sur des créneaux horaires réduits pour se retrouver plus longuement confinés chez nous, apporte un bénéfice. On l’a donc fait.
                Je crois que c’est M. Peronne qui a été jusqu’à dire que « toutes les conneries ils les ont faites ». Sans vouloir les charger, un p’tit peu quand même...


                • C'est Nabum C’est Nabum 27 avril 19:41

                  @jjwaDal

                  J’évite de rentrer dans le débat quand le mensonge et le tromperie d’état en sont les aliments


                • serge.wasterlain 28 avril 11:18

                  @jjwaDal
                  Aujourd’hui, les patients covid dits en réanimation sont en fait ceux qui sont en soins intensifs, en unités de soins continus et en réanimation (c’est à dire intubés). Il y a donc automatiquement une augmentation vu le cumul actuel de ces lits pour faire la statistique Les comparer avec ceux de l’année dernière n’est pas pertinent puisque lors du pic en 2020, seul ceux qui occupaient des lits en réanimation étaient comptabilisés.


                • jjwaDal jjwaDal 28 avril 19:38

                  @serge.wasterlain
                  Non je comparais entre la situation il y a un mois et maintenant.


                • ETTORE ETTORE 27 avril 21:45

                  Vous avez remarqué, C’est Nabum, comme chaque religion, veut exister par ce qu’elle vous fait.....Avaler ?

                  En très peu de temps, cette secte Macronide, nous a fait passer, du « buvez et mangez en tous » à « mourez et restez cloitrés, tous ».

                  Nul doute que le symbolisme de la croix ( déjà contesté fortement par le croissant, seras remplacé par la transfiguration de la seringue covidienne. Les anges en blanc, sont déjà à l’oeuvre, les mêmes que nous avons applaudis comme des phoques ( plutôt loufoques) sur nos balcons de pénitence.

                  Après, est ce que ce nouveau symbolisme, seras le frein aux égorgements païens, en tout cas, pro laïc ?......Faut voir ! Faut voir !


                  • JulesDu13 28 avril 01:19

                    @ETTORE

                    « Vous avez remarqué, C’est Nabum, comme chaque religion, veut exister par ce qu’elle vous fait.....Avaler ? »


                    Juste remarque, il y a là une pathologie sexuelle (je passe les détails, des enfants pourraient lire) assez constante. Pathologie qui alimente ensuite la crainte de l’empoisonnement. Et celui qui accepte d’avaler, tout en craignant au fond de lui d’être empoisonné, renonce à sa vie en la confiant au bon vouloir d’un tout-puissant.
                    C’est un processus d’asservissement mental assez amusant à observer si on est psy, anthropologue, ou sociologue. Je pense que les années 2020-2021 fourniront des matériaux de première qualité pour les futurs ouvrages de psychologie.

                  • C'est Nabum C’est Nabum 28 avril 06:05

                    @ETTORE

                    J’ignore qui est cet étrange gourou illuminé, ce Macron dont vous me parlez ici.

                    Le mieux avec les sectes c’est de les oublier bien vite


                  • zygzornifle zygzornifle 28 avril 08:43
                    La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage ou, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude.

                    Aldous Huxley

                    • La honte depuis Caïn. La disparition totales de l’humanité. Oui c’est possible C’est dit dans la Bible. La procréation est le début de la déchéance de l’homme. Caïn, le mal absolu, l’assassin sans Surmoi, le premier pervers-narcissique a créé la longue lignée qui nous a mis tous en vie sur un monde en déclin......Si les catholiques ou le freudisme a poussé à la procréation. La gnose et jusqu’aux plus extrême (le catharisme) l’ont condamnée. Nous descendons de Caïn, en résumé le mal. Et toute notre vie est occupée à réparer ce karma. Non tout enfant de parents toxiques ne devient pas nécessairement pervers-narcissique. Mais c’est un long chemin de souffrance. Soit l’enfant deviendra hyper-empathique (donc une parfaite proie) (comme les enfants de fachos deviennent communistes). Prenons l’exemple de Carla Bruni. Elle a eu un enfant avec Sarkozy. Enfant de la honte, celui d’un divorce et d’être le fils d’un père condamné.. Beau cadeau....Nous descendons tous d’assassins, d’anthropophages, de la cruauté, de tueurs d’enfants.. On finit toujours par payer la note. Faut-il être manichéens. Non, mais les pervers-narcissiques ne doivent pas dominer. Donc la suite est INEVITABLE. Quant aux éventuels survivants : un cauchemar.....


                      • Abel, le bien n’a pas eu d’enfant, ni de lignée....Semble-t-il ???? A moins que,...


                        • L’empathique n’est que l’envers du pervers-narcissique. 


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 avril 09:33

                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                             
                             ’’ L’empathique n’est que l’envers du pervers-narcissique.’’
                             
                            «  L’« empathie sèche » – désigne la compréhension des intentions, des croyances et émotions d’autrui. Cette acception se distingue de l’« empathie humide », qui désigne le fait de ressentir les mêmes émotions qu’autrui. On peut en effet comprendre les émotions d’une personne (par exemple comprendre la tristesse d’un ami qui connaît une déception amoureuse) sans pour autant la ressentir soi-même. » (Jacques Hochmann)
                             
                            Empathie sèche = cognitive = clairvoyance
                            Empathie humide = affective = compassion

                             
                             Les pervers narcissiques comme les psychopathes, sont totalement dénués d’empathie humide ce qui les distingue des gens normaux, des voyous et des gangsters ; en revanche, et ceci explique sans doute cela, les PN sont capables d’empathie sèche, et c’est ce qui les distingue des psychopathes.
                             
                             Mais ce qui est le plus important, ce qui fait le plus de dégâts dans les sociétés humaines, c’est la pensée perverse. La pensée perverse c’est la pensée clairvoyante dénuée de compassion et d’humilité.
                             
                            « Quand Mandeville dit : « Les vices privés font la vertu publique », que dit-il d’autre que ceci : ce que vous prenez pour du vice c’est en fait de la vertu. Ou encore : si vous le prenez au premier degré, c’est du vice mais si vous le prenez au second, c’est de la vertu. Ce discours brouille tout repère et annule toute pensée démonstrative : il revendique de pouvoir dire tout et son contraire puisqu’il affirme qu’en fin de compte, le blanc est noir et que le faux est vrai – exactement comme le discours pervers ». (Dany-Robert Dufour, « La cité perverse »,334)
                             
                             Les corporations sont des pots de fer pervers narcissiques face aux misérables pots de terre que nous autres, simples individus, sommes.
                             
                             Les statuts de l’UE ont gravé dans le marbre l’égalité en droit des individus et des corporations. 


                          • @Francis, agnotologue quand vous dites que les pervers-narcissiques (qui n’en a pas croisé ???) est capable d’empathie sèche, ce n’est qu’une très habile manoeuvre. Il tente de savoir ce que l’autre espère ou rêve (j’veux d’l’amour,..). on comme l’employé : je veux de la reconnaissance pour mon travail,... Mais très bien. On engage des personnes formée en ressources humaines. Vous voyez comme on vous a compris, comme on vous aime. Voici la preuve. Alors qu’une personne vraiment aimante vous dira : cet amour que tu cherches, cette reconnaissance elle se trouve EN TOI (va vers ton toi, ?....). Si je te le donne, ce sera comme le tonneau des Danaïdes. Tu en auras toujours besoin et besoin de moi (ton pourvoyeur). Et la personne est ferrée....L’expression : apprendre à pêcher plutôt que d’envoyer des poissons garde tout son sens. Sauf que souvent. Ben, les personnes n’ont pas envie. C’est ce que l’on a tenté dans de nombreuses contrées dites sous développées. Les « enseignants » une fois partis les vieilles habitudes reviennent. D’où l’expression à ne pas prendre au premier degré : on ne prête qu’aux riches...


                          • Lire : ou comme l’employé : je veux de la reconnaissance..


                          • @Francis, agnotologue Très heureuse de constater que vous avez lu Dany Dufour. Si je me rappelle bien, ce qu’il dit de Pascal n’est pas mal non plus.


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 avril 10:52

                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                             
                            L’empathiste est celui qui, sous couvert d’une empathie affective qu’il n’éprouve pas, cherche à imposer unilatéralement ses idées, son action.
                             
                            C’est une forme de fabrication d’ignorance.


                          • @Francis, agnotologue. tous les psychologue le disent : en aidant les autres, c’est surtout soi moi-même que l’on soigne,...sans vouloir en prendre conscience.... C’est ce que j’ai essayé de faire comprendre à celui qui a écrit sur la pauvreté (avatar oignon,...). 


                          • Raison pour laquelle un patient de psy doit payer (selon ses possibilités sans le rendre S.D.F.). 


                          • La charité est un poison. Une relation humaine, c’est un échange, un contrat. Un donné pour un rendu....
                            Vous me direz, oui, mais alors, les handicapés... Sujet délicat. Mais la science est suffisamment avancée pour qu’il y en ait de moins en moins. Que celle-ci serve enfin à quelque chose,...


                          • Le mieux est de s’éloigner de cette « foire d’empoigne ».


                            • Pourquoi dit-on : « TOMBER » enceinte. Les mots nous parlent. Il s’agit bien d’une chute ...dont il faut se relever.


                              • L’être humain naît-il mauvais. Non. A sa naissance l’enfant est comme un animal. Il pense juste à sa survie. Dit-on d’un tigre qui mange une gazelle qu’il est mauvais ??? Raison pour laquelle les Végans et autres extrémistes écologiques ne veulent pas manger de viande. C’est le Mal. La lutte pour la survie est-elle le mal ??? Je ne sais, la question relève plus de la métaphysique. Pour se détacher de sa part animal, l’enfant l’humain doit se détacher de sa mère, la terre qui l’a nourri. Accéder à la conscience, la lumière et la spiritualité (ou sublimation des instincts premier, dont la pulsion sexuelle...). L’instinct n’est pas le mal (nous venons avec lui en bagage à la naissance). Le pervers-narcissique lui, reste accroché à sa terre mère (Caïn, l’agriculteur,....). Il saute l’état dépressive de la perte de la mère. Moment nécessaire à la maturation. D’où le sens de la circoncision chez les Israélites. Dieu chasse Caïn de sa terre. Tu seras vagabond. Mais porteras ce signe qui te protégera. Homme sans terre, l’ERRANT (celui qui s’est trompé). Camus : ma langue est ma Patrie. 


                                • C’est parce que Caïn fut condamné à l’errance qu’il fut contraint d’aller pêcher en lui sa force de survie. Et c’est aussi pour cette raison qu’ils sont plus dans la spiritualité. Emportant avec eux leur Torah. De tous les descendants de Caïn, il fallut attendre la 7ème descendance (d’où l’importance du chiffre 7 chez les hébreux) pour qu’un être humain s’ouvre à son intériorité. Pas son EGO mais Son SOI. Celui qui passa avec Noé sur l’Arche..... 


                                  • pipiou2 28 avril 19:44

                                    ça y est Nabum aussi est tombé dans la soupe du « nouvel ordre mondial », celui fabrique les virus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité