• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Cette bulle financière qui finira par exploser

Cette bulle financière qui finira par exploser

Bien sûr, alors que nous traversons cette année une crise sanitaire et une crise économique comme nous n’en avions pas vécues depuis des décennies, un tel pronostic peut sembler déprimant. Malheureusement, tous les signes d’une bulle complètement folle sont réunis, entre planches à billets mal dirigées, spéculation boursière extravagante, illustrée par Tesla, et vague de fusions-acquisitions…

Cette bulle financière qui finira par exploser

 

Le retour du grand casino financier

L’incroyable déconnexion entre l’économie réelle, qui subit sa récession la plus sévère depuis plus de 70 ans, et des marchés financiers, revenus à leurs plus hauts en quelques mois ne peut pas être saine. Bien sûr, il y a tristement un sens à cette déconnexion, qui est aussi celle des 1% par rapport à tous les autres : cette crise aussi est profondément inégale et touchera beaucoup moins l’élite que le peuple. Et les plans de soutien à l’économie sont tout aussi inégaux, tel ce plan de soutien français qui oublie la demande pour se concentrer sur l’offre, ou qui ne consacre qu’à peine 1% de ses moyens à la relocalisation de l’activité… Malheureusement, tout ce qui est fait contribue à faire gonfler plus encore la bulle financière qui était déjà inquiétante en début d’année, rendant un krach inévitable.

Le meilleur exemple de cette bulle financière est probablement l’action Tesla, cette tulipe du 21ème siècle. Après la publication des résultats du premier semestre, l’action n’avait pas bronché, malgré l’écart délirant entre la valorisation de l’entreprise et ses résultats. Même en projetant une forte croissance, et la vente de 1 à 2 millions de voitures à moyen terme (contre moins de 500 000 cette année), Tesla devrait valoir dix fois moins au bas mot. Portée par la division par 5 de l’action, et l’entrée alors prévue dans l’indice S&P500 qui aurait renforcé la demande, elle a pris encore 60%, atteignant une capitalisation boursière de 464 milliards, près de trois fois la valeur de BMW, Daimler-Benz et Volkswagen réunis, qui vendent plus de 15 millions de voitures et font plus de profits que Tesla de chiffre d’affaires.

Las, l’entrée dans le S&P500 ne s’est pas réalisée, faisant retomber le cours de l’action de plus de 30%. Mais, depuis, l’action a repris 30%, le tout en trois semaines ! La valeur de Tesla a ainsi été multipliée par 8 en un an, alors même que l’entreprise ne fait plus de croissance et que ses marges sont sous pression du fait de la concurrence. L’envolée de son cours en bourse est d’autant plus irréaliste que cette concurrence va considérablement se renforcer dans les 12 prochains mois avec le lancement d’une dizaine de modèles allemands et de la nouvelle marque du coréen Hyundai, Ioniq. Bref, même si Tesla a réussi à être rentable quatre trimestres de suite (par la vente de droits carbone seulement), rien ne semble justifier sa valorisation, si ce n’est des plans sur la comète complètement farfelus.

Il y a malheureusement bien d’autres symptômes de l’exubérance irrationnelle des marchés financiers, ceux, classiques, qui annoncent en général un krach prochain. The Economist pointait il y a peu que le montant des introductions en bourse allait battre des records en 2020, « une fête comparable à 1999  », veille du krach de la bulle Internet… On peut également noter la vague de fusions-acquisitions, PSA-Fiat-Chrysler, les offres en cours de Gilead, prêt à acheter une BioTech pour un montant équivalent à son chiffre d’affaires, ou l’OPA de Nvidia sur ARM… Il faut dire que la politique des banques centrales, entre taux au plancher et injections massives de liquidités, nourrit largement cette bulle : elle augmente la demande de placement, tout en réduisant l’attractivité des obligations et des monétaires.

Tesla est un bon candidat pour être l’étincelle qui déclenche le krach, d’ici un ou deux ans, si le constructeur ne parvient plus à croître et à défendre ses marges face à la concurrence. Des centaines de milliards de valorisation pourraient disparaître en quelques jours. Pas sûr que injections d’amphétamines des banques centrales parviennent alors à calmer une telle explosion…


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • ZXSpect ZXSpect 21 septembre 11:38

    .

    « spéculation boursière extravagante » nous dit l’auteur….

    .

    .

    Il y a un aspect bien discret de cette « spéculation boursière extravagante », mais complètement délirant et pratiqué par toutes les grandes banques => le HIGH FREQUENCY TRADING (TRANSACTIONS A HAUTE FREQUENCE).

    .

    L’article de Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Transactions_%C3%A0_haute_fr%C3%A9quence explique que « « Les transactions à haute fréquence, ou trading haute fréquence (THF ou HFT, de l’anglais high-frequency trading ou encore nano trading), sont l’exécution à grande vitesse de transactions financières faites par des algorithmes informatiques C’est une des catégories du « trading automatique » (basé sur la décision statistique), qui gère de plus en plus les données boursières à la manière d’un big data devenu inaccessible aux analyses humaine et bancaire traditionnelles.

    Ces opérateurs virtuels de marché peuvent ainsi exécuter des opérations sur les marchés financiers — les bourses ou des marchés de gré à gré — en quelques microsecondes. Alors que la vitesse de transaction du THF était encore de 20 millisecondes à la fin de la décennie 2010, elle est passée à 113 microsecondes en 2011 » »

    .

    http://www.bsi-economics.org/790-thf-definition-eclairage-fl précise que « Bien que les Traders Haute Fréquence ne représentent que 2 % des participants, leurs transactions représentent une grande part du volume sur les différentes plateformes boursières, de l’ordre de 60 % du volume sur le marché actions américain, 40 % du volume sur le marché actions européen, et environ 30 % du volume sur le marché actions asiatique. »

    .

    Quand je vous disais que c’est délirant et particulièrement dangereux lorsque l’algorithme est mal calibré ou rencontre exceptionnellement une configuration de marché non prévue.


    • goc goc 22 septembre 04:22

      @ZXSpect
      Bonjour ZXSpect

      Ce que vous décrivez avec justesse, n’est malheureusement que l’une des dernières folies de ce capitalisme qui ne sait plus ou il va.
      Par exemple, justement concernant les bourses, on a perdu de vue les fondamentaux, à savoir que les bourses ne doivent servir qu’a une seule chose : fournir des fonds aux entreprises, sous forme d’actions, d’obligations et de cours des matières premières. Le choix se faisant selon la valeur (actuelle ou future) de l’entreprise ou du produit. ET c’est TOUT. Et l’argent correspondant à l’achat du titre, va directement à l’entreprise.
      Après on y a ajouté la possibilité pour les actionnaires d’échanger, entre eux, les titres et/ou produits qu’ils détenaient.
      Mais depuis, on a transformé tout cela en super casino avec roulettes, bandit manchots, et autres jeux de hasard. Aujourd’hui par exemple, sur la totalité des sommes échangées chaque jour à NY, seul 1% va directement aux entreprises. tout le reste ne correspond qu’aux échanges entre détenteurs de titres/matière première ou de produits financiers. On se rappelle l’histoire des pétroliers faisant des ronds dans l’eau alors que leur cargaison changeait de main plus de 40 fois.

      Toutes ces sommes échangées ne sont utilisé que pour parier sur telle ou telle entreprise selon des criteres totalement deconnectés des parametres de production et basés uniquement sur la capacité (ou la promesse) de l’entreprise à faire du bénéfice à court terme. Par exemple une simple information sur un plan sociale, fait grimper le titre de plusieurs poucents en une seule journée.

      En plus, pour faire plaisir aux « joueurs », on leur a proposé encore plus de tables de jeux de hasard. On a crée, les marchés à terme, les achats à découvert, les ETF, et enfin tout un tas d’outils financiers totalement incompréhensibles de type « doigt mouillé ».
      Et tout ça dans un monde d’utilisateurs divisé en deux parties distinctes, les « ceux qui savent » et les gogos ; les second n’ayant pour seule fonction que d’enrichir les premiers.
      Bref, au vu de tout ça, il apparait clairement que le vrai risque de cette folie, n’est pas tant un krach boursier (les boursicoteurs continueront à jouer entre eux avec des titres d’entreprises avant disparu depuis longtemps), mais plutôt un effondrement industriel complet. N’oublions pas que c’est justement les marchés boursiers qui ont poussé à la délocalisation à tout va. Et aujourd’hui ils poussent à la création d’entreprises « virtuelles » (Tesla en est un prémisse) leur permettant de jouer sans s’occuper des problèmes bassement matériel (production, salaires, charges, etc..), bref un « SimCity » mondial entre ordinateurs connectés en HFT.


    • Eric F Eric F 22 septembre 12:02

      @goc
      « les bourses ne doivent [ne devraient] servir qu’a une seule chose : fournir des fonds aux entreprises »

      C’est en effet la finalité initiale, mais seules les introductions d’entreprises en bourse et augmentation de capital conduisent à ce que l’argent mis en bourse aille aux entreprise, ce qui ne représente plus que quelques miettes (vous indiquez 1%), le reste est purement spéculatif.

      Concernant Tesla (et d’autres), les entreprises étasuniennes ont toujours été surcotées par rapport à leurs concurrentes, ce qui leur donne une position de force pour les acquisitions (souvent par émission d’actions, sorte de planche à billets). Certaines actions sont comme des tableaux, le logo (correspondant à la signature) en fait la valeur.
      Lorsque le krach s’annoncera, les actions surcotées seront placées par les banques dans les assurances vie ou autres supports d’épargne grand public, qui essuieront les baisses (on l’a vu naguère avec Natixis).


    • goc goc 22 septembre 19:38

      @Eric F
      Concernant Tesla (et d’autres), les entreprises étasuniennes ont toujours été surcotées par rapport à leurs concurrentes

      Cette surcote est totalement artificielle. Quand on achete une action de Tesla dont le PER atteint les 1000 (PER = Cours d’une action / Bénéfice Net par Action

      ), ce n’est pas pour investir à long terme mais bien pour gagner de l’argent vite rien qu’en revendant son action, voir pire, en jouant sur les « Short Call », c’est à dire qu’on anticipe de probables bénéfices à la revente, comme ceux qui vendent la peau de l’ours avant de l’avoir tué. En plus cette politique du gain rapide fait entretenir et amplifier le cercle vicieux en poussant à chaque revente, à la nécessité de revendre plus cher, d’où ces emballements délirants sur Tesla ou Apple


    • Bec à foin Carabosse 21 septembre 11:55

      Le krach de 1929 a été résorbé en 20 ans par la seconde guerre mondiale qui a permis d’imposer le plan Marschall, moteur d’un redémarrage de l’endettement après la destruction de l’économie réelle.

      Si les moutons n’ont pas de mémoire, les banquiers, eux, en ont. Ils sont en train de détruire l’économie réelle par une nouvelle guerre sans avoir à utiliser l’arme nucléaire. Les bourses remontent et les TPE et PME sont prises à la gorge pour « bénéficier » de prêts qui vont résorber la bulle en aggravant les déséquilibres.


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 septembre 16:44

        @Carabosse
        .
        "Le krach de 1929 a été résorbé en 20 ans par la seconde guerre mondiale qui a permis d’imposer le plan Marshall,

        ..."
        .
        C’est le krach de 1929 qui a permis à A. HITLER de prendre le pouvoir !
        .
        Toute utilisation d’une fausse monnaie amène à une guerre !

        Pierre Jovanovic - Adolf Hitler ou la vengeance de la planche à billets

        .
        Par ailleurs, les États-Unis ne voyant pas dans un premier temps d’un mauvais œil l’arrivée d’Hitler au pouvoir en Allemagne car il apportait de la stabilité politique, des marchés (IBM, Coca Cola, notamment investirent en Allemagne à cette époque)

        .... source


      • Eric F Eric F 22 septembre 12:08

        @Carabosse
        quoiqu’il en soit, le plan Marshall a quand même contribué à l’essor économique des « trente glorieuses », par des investissements dans l’« économie vraie » créatrice d’emplois (automobile, électroménager, etc.), alors très majoritairement des productions nationales ou de proximité (dans le Marché Commun initial à 6)


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 22 septembre 12:39

        @Eric F

        ça c’est ce que dit l’histoire, ou plutôt le mythe, mais on sait maintenant que rien ne le prouve, en revanche, la construction européene et la pax americana se mettaitent en place, et ça on le voit aujourd’hui ^^


      • microf 21 septembre 13:45

        J´avais pensé que c´est l´ENSAUVAGEMENT par des sauvages venus d´horizons sauvages qui est la plus grande ménace.


        • binary 21 septembre 14:40

          il y a une bulle bien plus grosse que tesla, c est apple. Entreprise de sous-traitance de telephones à la mode, dépassés technologiquement par toute la concurrence, et qui vend au double des autres.


          • Lugsama Lugsama 23 septembre 18:04

            @binary

            Apple, comme Tesla d’ailleurs, est en avance technologiquement sur bien des domaines qui la concerne. Je n’aime ni l’écosystème Apple ni leur politique industriel mais il faut reconnaître qu’ils maîtrisent parfaitement la conception de leur matériel, ils font de loin les meilleurs processeurs ARM du monde par exemple, difficile de parler d’une compagnie dépassé par la concurrence dans ces conditions.

            Par ailleurs Apple possède des centaines de milliards de dollar en cash, ils ont le temps de rebondir en cas d’accident, et avoir des marges supérieur à ses concurrents simplement sur son nom est loin d’être un symbole de mauvaise santé.


          • biquet biquet 21 septembre 17:26

            Ce que vous dîtes sur Tesla exact mais il est aussi exact qu’Amazon a réalisé 100 milliards de dollars de bénéfice depuis le début du confinement. Pendant que certains crèvent d’autres se remplissent les poches.


            • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 21 septembre 19:35

              @biquet

              Et pourquoi pas 100 000 milliard, non un milliard de milliard....

              Le bénéfice net des deux premiers trimestres d’Amazon, toutes activités confondues ne dépasse pas les 15 milliards. Amazon travaille encore à perte dans de nombreux pays, sa stratégie pour tuer toutes concurrence.


            • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 21 septembre 19:39

              Le chiffre d’affaire n’est pas le bénéfice et là aussi « 100 » ne correspond à rien. 


            • Parrhesia Parrhesia 21 septembre 17:38

              Il existe un autre aspect responsable de la création des bulles financières : le fait que dans sa grande « crédulité », le peuple s’est laissé convaincre par influence médiatique interposée, d’abandonner le pouvoir socio-économique réel à des forces incontrôlées de finances également incontrôlées !

              Résultat : Ce sont les détenteurs réels de finances incontrôlées qui détiennent en même temps :

              le pouvoir politique de contrarier la création de bulles momentanément juteuses,

              les finances minimales nécessaires à leur mise en place, 

               ainsi que la connaissances du fonctionnement de chaque bulle et de ses dates de démarrage et d’explosion probables ...

              C’est pas beau la vie de producteur de bulles ???

              Quant au pouvoir politique issu d’une démocratie respectable, il a été dissous tant dans le gloubi-boulga de la supranationalité mondialiste que dans l’accélération de la corruption !!!

              C’est bien dommage parce que c’est précisément le rôle d’un pouvoir politique démocratique de réguler ce genre de choses et de gens !!!


              • Captain Marlo Captain Marlo 22 septembre 08:42

                @Parrhesia
                ...le fait que dans sa grande « crédulité », le peuple s’est laissé convaincre par influence médiatique interposée, d’abandonner le pouvoir socio-économique réel à des forces incontrôlées de finances également incontrôlées !

                .
                C’est à Mitterrand que nous devons cette dérégulation financière.
                Il s’est bien gardé d’informer les citoyens et de leur demander leur avis !

                "Le 24 janvier 1984, le PS votait la première loi bancaire au monde – qui mettait fin à 40 ans de séparation des activités bancaires en France.

                10 ans plus tard, ses effets commenceraient à se faire sentir, avec le début de la constitution des mégabanques universelles.

                Mais ce n’était que le début du processus de dérégulation massive du système financier français, déjà étudiée dans ce billet. N’oublions jamais…« 

                •  

                Et c’est aussi inscrit dans le marbre des Traités européens ! Article 127 du TFUE :
                les Etats ne peuvent plus emprunter à leur Banque Centrale à taux 0%, mais au marché. C’est à dire aux banques, avec intérêts, évidemment !
                C’est Michel Rocard qui dévoile le pot aux roses !
                .
                Et sur le miraculeux emprunt européen du Plan de relance, Macron nous la baille belle, il nous a caché quelques menus détails, genre remboursements pour les autres pays européens... cf »Les mensonges par omission du Président Cupidon"


              • Eric F Eric F 22 septembre 12:16

                @Parrhesia
                le peuple n’a jamais eu le pouvoir socio-économique réel, mais il est vrai que l’état a pendant des décennies eu un rôle déterminant dans le pilotage de l’économie tenant compte de l’intérêt national ...comme cela reste le cas dans la plupart des pays « émergents », que l’on pourrait désormais qualifier de « submergents » s’agissant de la Chine.
                Pour la 5G, il faudrait exiger, comme la Chine le faisait à l’époque de la 2G, que 80% de la valeur ajoutée soit locale.


              • Parrhesia Parrhesia 22 septembre 14:25

                Mitterrand et son parcours resteront toujours un mystère pour moi (hors l’impact de la remarquable indigence intellectuelle globale du corps électoral, bien entendu.)

                Ce type, depuis son démarrage Vichyste jusqu’à ses prestations présidentielles, en passant par son jogging au square de l’Observatoire, représente le prototype parfait de l’arriviste purement politicien dévoyé !!!

                De quels soutiens inavouables et destructeurs a-t-il pu bénéficier pour réussir une telle performance, même en lui reconnaissant une intelligence politique hors de normes ?

                Merci, en tout cas, pour votre intervention documentée, et bonne journée à vous.


              • Parrhesia Parrhesia 22 septembre 15:45

                @Parrhesia
                Ce message était évidemment destiné à vous, Captain Marlo.
                Bien cordialement.


              • Parrhesia Parrhesia 22 septembre 15:51

                @Eric F

                Exact ! Tout en remarquant que même si le peuple n’a, effectivement, jamais eu le pouvoir socio-économique total, il lui est quand même arrivé, en certaines circonstances de l’histoire connue, d’influencer plus ou moins la gestion des événements.

                Ce fut, notamment, le cas sous l’autorité du président Charles de Gaulle, entre 1957 et 1968 (sauf à nier l’évidence, ce qui devient de plus difficile sans sombrer dans le ridicule, bien que ce ne soit toujours pas passé de mode chez certains de ses ennemis traditionnellement nerveusement fragiles.)

                En ce qui concerne la gestion des problèmes du type 5 G et/ou des autres mécanismes socio-économiques, il nous faudrait, pour redresser la situation, une nouvelle génération d’hommes politiques honnêtes, compétents, respectueux de l’importance de la dimension nationale et avertis des nouveaux impératifs de coopérations internationales...

                Je crains que la France n’en ait plus ni le courage populaire national, ni la capacité instinctuelle globale !!!

                Quoi qu’il en soit, merci pour votre réaction justifiée, et bonne journée à vous.


              • Eric F Eric F 22 septembre 19:07

                @Parrhesia
                Il arrive que certains responsables politiques paraissent animés d’un sentiment d’intérêt national, par exemple Séguin ou Dupont Aignan à droite, Chevènement voire Mélenchon à gauche, Asselineau « ailleurs »... mais soit ils sont restés marginalisés, soit ils ont dérivé vers des positions excessives, soit ils ont fini par rentrer dans le jeu des alliances classiques. 


              • Captain Marlo Captain Marlo 22 septembre 19:42

                @Parrhesia
                Mitterrand et son parcours resteront toujours un mystère pour moi

                // Ce type, depuis son démarrage Vichyste jusqu’à ses prestations présidentielles, en passant par son jogging au square de l’Observatoire, représente le prototype parfait de l’arriviste purement politicien dévoyé !!!
                .
                J’ai commencé à comprendre en lisant le livre d’Annie Lacroix Riz : « Les élites françaises entre 1940 & 1944 ». C’est le creuset de quasiment tous nos Partis politiques après la guerre, du PCF aux Gaullistes.
                .
                A l’époque, nos z’élites se partageaient en plusieurs groupes :
                il y avait ceux qui attendaient la victoire des nazis, ceux qui attendaient l’arrivée des Américains, ceux qui attendaient la victoire de l’URSS, et les prudents, qui mettaient leurs oeufs dans plusieurs paniers, on ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait !
                .
                Mitterrand a été décoré de la francisque par Pétain en 1943.

                Il était proaméricain, comme Monnet & Schumann.

                Il a participé en 1948 au Congrès de la Haye qui a lancé le projet européen, et n’a jamais changé de ligne politique.

                Il était anti gaulliste jusqu’au trognon, et ennemi juré de la souveraineté de la France.
                .
                J’en conclu qu’un mec de Droite pour un Parti de Droite est un choix cohérent !


              • Captain Marlo Captain Marlo 22 septembre 20:10

                @Eric F
                mais soit ils sont restés marginalisés, soit ils ont dérivé vers des positions excessives, soit ils ont fini par rentrer dans le jeu des alliances classiques. 

                Les médias aux ordres permettent d’éliminer ceux qui sont attachés à l’indépendance de leur pays, ça s’appelle la censure !
                .
                On ne donne la parole dans les médias, qu’à ceux qui roulent pour la finance, les multinationales, l’UE, l’euro & l’OTAN ! La preuve, c’est que le résultat des élections est exactement proportionnel aux temps de parole à la télé !

                •  

                Les USA ont deux techniques pour faire taire les opposants :
                1/ En Amérique latine, par exemple, la CIA organise un coup d’état ou « une révolution colorée », pour tuer ou mettre en prison les gêneurs.
                .
                2/ En Europe, ils utilisent « le soft power », pas de coup d’état en France contre de Gaulle, mais Mai 68 ! De Gaulle était opposé à l’ Europe telle qu’elle était voulue à Washington, c’est à dire une Europe supranationale.
                .
                De Gaulle voulait des accords de coopération, mais pas des accords de soumission qui portent atteinte à la souveraineté ! Il refusait les pouvoirs donnés à la Commission européenne, il ne voulait pas d’armée européenne etc.
                .
                Pour le faire partir, on a eu Mai 68, « une révolution de couleur », comme on en verra par la suite de part le monde, dans les pays qui ne plient pas devant l’impérialisme US ! « Le Mai 68 dont les médias n’ont pas voulu parler ! »
                .
                Et dès la mort de de Gaulle, tous les Présidents, de Pompidou à Macron étaient tous pro européens, pro euro, pro OTAN, puisque l’Europe est une colonie de l’ Empire américain ! Il a suffi de leur donner sans cesse la parole à la télé, et faire taire les autres... .

                Sauf le FN, bien sûr, qui sert en France, (grâce aux élections à 2 tours), « d’épouvantail à moineaux », depuis Mitterrand ...


              • Hector Hector 27 septembre 13:16

                @Captain Marlo
                Bonjour,
                Ce n’est pas Mitterrand qui est responsable de cette dérégulation, de ces privatisations à répétition ou à ces OPA sauvages sur de belles entreprises Françaises.
                Pour cela il faut remercier Pompidou et Giscard qui ont pondu cette loi de 73 qui empêchait l’état d’escompter sur la Banque de France à des taux ridiculement faibles voire inexistants.



              • vraidrapo 21 septembre 17:39

                En 2004, Webster Tarpley dans son ouvrage documenté sur le 911 (version conspirationniste) annonçait une bulle de 10,000 Mds $ (hedge Funds).

                Talonnettes prétendait encore récemment que personne ne pouvait prévoir la crise financière de 2008. Aucun de ses conseillers ne lisait d’ouvrage conspirationniste ? Tsk -tsk..

                Qu’on se rassure, notre jeunesse, cette France de demain ne craint dégun, pas même une pandémie. Ce n’est pas un petit Krach qui va les empêcher de faire des contorsions sur la plage... Ayons confiance. smiley


                • Captain Marlo Captain Marlo 27 septembre 22:18

                  @vraidrapo

                  La dérégulation bancaire de Mitterrand n’a fait qu’aggraver les choses !


                • Octave Lebel Octave Lebel 21 septembre 20:40

                  Chut, qu’est-ce que vous nous dites-là. C’est le tabou, le mauvais sujet (cela vous va bien au passage) dont on ne parle pas entre gens bien élevés et responsables comme en 2008.

                  Vous voulez ajouter de l’inquiétude à la peur ou quoi quand tous les patriotes des médias font le maximum pour que nos concitoyens soient happés par leurs soucis immédiats et ne lèvent pas le nez pour commencer à réfléchir et se demander ce que l’on est en train de faire de leur argent, l’argent public, disponible ou prêté, qui est le leur. Quels bénéfices vont en être retirés au final et selon quelle répartition. Y-aura-t-il des transferts de richesse et dans quel sens ?

                  Vous savez bien qu’il ne faut pas entrer dans ces détails compliqués pour nos concitoyens quand l’important, c’est de rassurer ceux qui pourraient douter pour se réunir dans la confiance et la reconnaissance.


                  • Kapimo Kapimo 21 septembre 21:55

                    Il n’y aura pas de krach financier.

                    Tout le monde est mouillé jusqu’au cou, y compris les chinois. La dette des pays (privée et publiqe) est d’environ 350%, en Asie comme en Occident. Seuls les Russes s’en sortent mieux.

                    Il y aura une congélation temporaire de l’économie par les banques centrales, avec reset des monnaies et création d’une monnaie mondiale électronique. Les financiers subiront quelques pertes, mais ce sont les peuples qui devront payer pour le Ponzi en cours, peuples qui auront préalablement été totalement mis sous contrôle à coups de 5G, passeports sanitaires et autre crédit social.


                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 21 septembre 22:49

                      @Kapimo

                      Il y aura une congélation temporaire de l’économie par les banques centrales, avec reset des monnaies et création d’une monnaie mondiale électronique. Les financiers subiront quelques pertes, mais ce sont les peuples qui devront payer pour le Ponzi en cours, peuples qui auront préalablement été totalement mis sous contrôle à coups de 5G, passeports sanitaires et autre crédit social.

                      Scénario plausible. Et dans ce cas, ce sera la guerre. Et on peut la gagner en cinq secs. 


                    • Trelawney Trelawney 22 septembre 10:05

                      @Kapimo
                      mais ce sont les peuples qui devront payer pour le Ponzi en cours
                      Le peuple paie toujours les effets d’une crise économique. S’il en subit les conséquences c’est qu’avant que ça arrive, il s’est gavé de la bulle à coup de crédit pas cher pour s’acheter la 4G, puis la 5G (pour télécharger les vidéos de chat plus vite), sa maison, sa voiture électrique, ses voyages en avion etc.
                      On s’attend à une crise économique en citant les banques comme grand responsables sans comprendre qu’avant cela le peuple a bien profité des effets de la spéculation.


                    • Kapimo Kapimo 22 septembre 18:43

                      @Trelawney

                      Désolé mais le peuple n’a pas profité de la hausse délirante des assets financiers et immobiliers. L’argent imprimé par les banques centrales est parti alimenter le ponzi financier, et n’a pas irrigué la masse (laquelle a eu à subir délocalisations, hausse des impots et taxes, déréliction des services publics et baisse du filet social).
                      https://www.payot.ch/Detail/depossession-liliane_held_khawam__marc_chesney-9782970126201


                    • Eric F Eric F 22 septembre 19:15

                      @Kapimo
                      Le système économico-financer ne peut dégager des profits que s’il y a des consommateurs, donc une grande proportion de « la masse » a bel et bien profité de la fuite en avant, non seulement par l’endettement individuel (ce qui est surtout le cas des Anglo-saxons, mais moins des Français), mais aussi par l’endettement d’état qui distribue des aides sociales, et par les prix cassés des produits importés des pays low cost.
                      Cela s’est fait dans nos pays au détriment de l’emploi productif (industrie notamment) donc n’est pas « soutenable » à terme.


                    • Trelawney Trelawney 22 septembre 20:23

                      @Kapimo
                      Désolé mais le peuple n’a pas profité de la hausse délirante des assets financiers et immobiliers.
                      Vous ne comptez pas les ouvriers employés qui grâce au crédit pas cher ont pu s’acheter un logements (voir plusieurs) et bénéficier de la spéculation immobilière qui va avec. J’en connais beaucoup qui grâce aux bienfait du capitalisme ont pu se payer une retraite complémentaire grâce aux loyers qu’ils perçoivent sur les logements qu’ils ont pu s’acheter. Etre une fourmis dans une société de consommation n’apporte que des avantages.


                    • foufouille foufouille 22 septembre 20:37

                      @Trelawney

                      pas de nos jours.


                    • Trelawney Trelawney 23 septembre 07:14

                      @foufouille
                      De nos jours comme avant.
                      la seule variable d’ajustement des banques pour éviter une crise économique réside dans l’accord pour l’obtention d’un prêt afin de ralentir l’économie et éviter la cassure.


                    • babelouest babelouest 23 septembre 07:31

                      @Trelawney LA variable d’ajustement, ce sont les banques : supprimons-les.


                    • foufouille foufouille 23 septembre 11:01

                      @Trelawney

                      pas vraiment vu les prix de l’immo, il faut gagner 2000 par mois au moins pour acheter un logement donc 4000 pour un couple.

                      faudrait redescendre dans la vraie vie.


                    • Kapimo Kapimo 23 septembre 14:46

                      @Eric F
                      Vous ne répondez à aucun de mes points, tout en ressortant la vieille lune du profit.
                      Pour votre info, la majorité des entreprises dégagent de moins en moins de profits, alors que le cours des actions monte.
                      Tout montre que les plus riches s’enrichissent très très vite par le biais des injections financières des banques (hausse des actifs financiers et immobiliers), alors que les plus démunis s’appauvrissent (notamment par la hausse des taxes et la baisse des services publics).
                      L’endettement des états est provoqué par les baisses d’impôts consenties aux grosses entreprises et aux riches, et ne provient pas de distributions imaginaires.


                    • Eric F Eric F 23 septembre 15:48

                      @Kapimo
                      Il ne s’agit pas de « répondre », mais d’examiner une situation. L’économie dépend de la consommation, et principalement la consommations de masse. De nombreuses entreprises sont effectivement à la ramasse, mais d’autres bénéficient des délocalisations et de l’ampleur du marché mondial, les profits des multinationales explosent. Les cartes sont redistribuées, et on est d’accord que les TRES riches en bénéficient davantage que le « tout un chacun », notamment via des combines financières.
                      Les « redistributions » sociales sont très variables selon les pays, mais supérieures en France à ce qu’elles sont dans la plupart des autres pays. Les dépenses sociales représentent chez nous la moitié des dépenses publiques, et un bonne part est financée par les entreprises localisées dans le pays, d’où leur propension à délocaliser pour trouver des pays où les prélèvements sont moindres. C’est le problème de la mondialisation dérégulée qui conduit au dumping ; la France étant alors amenée à également baisser les prélèvements obligatoires sur les acteurs économiques pour éviter les délocalisations et faillites. L’UE qui a renoncé à la « préférence européenne » et la protection de son marché, et a élargi aux pays de l’Est à bas coût nous a savonné la planche.


                    • foufouille foufouille 23 septembre 16:16

                      @Eric F

                      Les salaires sont beaucoup moins élevés dans certains pays.

                      Tu peux vivre avec 200€ ?


                    • Kapimo Kapimo 24 septembre 17:37

                      @Eric F
                      Il existe de nombreux modèles économiques, dont certains dans lequel la consommation n’est absolument pas l’alpha et l’oméga (les pays exportateurs).

                      Je suis content de vous voir admettre que les riches (ceux qui possèdent des actifs) bénéficient bien plus que les autres des largesses des banques centrales. Largesses qui grèvent l’avenir de l’ensemble de la population, donc il s’agit bien d’un transfert de richesse des plus démunis vers les plus riches.


                    • Trelawney Trelawney 25 septembre 09:40

                      @foufouille

                      pas vraiment vu les prix de l’immo, il faut gagner 2000 par mois au moins pour acheter un logement donc 4000 pour un couple.

                      faudrait redescendre dans la vraie vie.

                      La vrai vie c’est un salaire moyen à 2250 euros par mois. et un salaire médian à 1800 euro par mois. Ca rentre donc dans vos prévisions.


                    • foufouille foufouille 25 septembre 10:27

                      @Trelawney

                      la vraie vie c’est un crédit sur 30 ans, un gros loyer pour les jeunes, un hlm, 5 000 000 de sans emplois depuis 20 ans, etc. 10% gagnent plus que 3200€.

                      plus le prix de l’immo multiplié par 10 tous les 10 ans.

                      faudrait sortir de ton monde de bobo.


                    • vraidrapo 27 septembre 07:29

                      @babelouest
                      Un extrait explicite...

                      .... Le groupe peut alors bénéficier des nouvelles liquidités de la Réserve Fédérale débloquées par le plan Paulson. Le secrétaire du Trésor Henry Paulson étant un ancien président et directeur de la banque Goldman Sachs, des critiques soulèvent qu’il y a un possible conflit d’intérêts Il ne sera cependant jamais inquiété par la justice. Ce sauvetage semble ne pas être sans contreparties : le capital de Goldman Sachs change de mains. Ainsi, Warren Buffett entre officiellement dans le capital de la banque en injectant 5 milliards de dollars.

                      Goldman Sachs a reçu, à l’automne 2008, près de 13 milliards de dollars que lui devait American International Group, qui lui-même a été renfloué par la Fed.

                      En juillet 2009, le magazine américain Rolling Stone publie un article de l’écrivain politique Matt Taibbi où ce dernier accuse Goldman Sachs d’avoir provoqué la plupart des « manipulations de marché » ou bulles, lors de ces 80 dernières années

                       source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Goldman_Sachs


                    • vraidrapo 27 septembre 07:36

                      @babelouest

                      Après le Krach de 2008, les dirigeants des Banques françaises étaient dans leurs petits souliers. Des commentateurs suggéraient que le pouvoir :
                      soit, nationalise les Banques,
                      soit, scinde les activités de dépôts et celles d’investissement ;

                      Talonnettes, tueur de Kadhafi et violeur de Referendom, mais respectueux du Pacte de la Mondialisation, n’a fait ni l’un ni l’autre. Ainsi les Banques peuvent utiliser les dépôts de épargnants pour spéculer sans garanties propres. A la louche, on peut imaginer qu’elles prêtent 10 fois ce que les épargnants ont déposé...


                    • zygzornifle zygzornifle 22 septembre 08:04

                      C’est comme l’Arlésienne on y croit ....


                      • Captain Marlo Captain Marlo 22 septembre 08:47

                        Charles Sannat. Vidéo du grenier : « Inquiétudes, les 1ers effets de la crise bancaire sur les épargnants et les salariés ».

                        .

                        "Nous assistons à la gestation d’une crise bancaire en raison de la situation actuelle de l’épidémie et de la crise économique qui en découle.

                        Très rapidement, la BCE a demandé aux banques commerciales de ne pas verser de dividendes et de garder ces milliards pour renforcer leurs réserves et leurs fonds propres afin de pouvoir encaisser plus de pertes et de défauts de crédits de la part de leur clients pour lesquels de nombreuses faillites personnelles comme professionnelles sont à attendre.

                        Cette mesure qui peut sembler adaptée, simple et de bon sens, commence pourtant à avoir des répercussions aussi bien sur les épargnants que sur les salariés.

                        Si les actionnaires des grandes banques cotées en bourse n’ont pas reçu de dividendes, il en va de même pour les sociétaires des banques mutualistes pour lesquels la souscription des parts sociales est aussi un placement alternatif permettant de toucher des compléments de revenus peu risqués.

                        C’est aussi pour l’ensemble des salariés concerné la fin des intéressements et participations, qui ne peuvent-être versés que par la « participation » aux bénéfices et donc aux dividendes....etc 


                        • Trelawney Trelawney 22 septembre 09:58

                          Ca fait pas mal de temps que l’auteur nous parle de Tesla en des termes pas très flatteurs. 

                          Si Tesla vaut 3 fois plus que Mercedes et BMW réunit c’est que peut être Tesla a 3 fois plus de chance d’être par sa diversité et ses inventions la société la plus innovante de la planète. N’oubliez jamais qu’en bourse on spécule sur l’avenir. Et Mercedes et BMW réunit tout comme Boeing, EDF, Total, Exon, etc ne représente pas vraiment l’avenir.

                          Tesla se place sur le terrain des inventions technologiques et dans ce domaine (comme pour Edison vs Westinghouse) le combat est plus médiatique que technologique.

                          PS : Dans le consortium Musk tout est imbriqué (Satellites, Batteries, trains, voitures), alors que Mercedes et BMW ne fabriquent que des voitures thermiques et sont à l’age de pierre pour les voitures d’électriques et les batteries


                          • Odin Odin 22 septembre 16:18

                            @Trelawney

                            Bonjour,

                            « la société la plus innovante de la planète »

                            Vous y croyez avec de tels résultats ?

                            « près de trois fois la valeur de BMW, Daimler-Benz et Volkswagen réunis, qui vendent plus de 15 millions de voitures et font plus de profits que Tesla de chiffre d’affaires »

                            Question innovation dans un avenir proche :

                            « Elon Musk, sur les difficultés à accélérer la production et précisant que la stratégie du constructeur en matière de production de batteries ne tournera pas à plein régime avant 2022. »

                            Je pense que l’auteur a raison lorsqu’il indique :

                            « Tesla est un bon candidat pour être l’étincelle qui déclenche le krach, d’ici un ou deux ans, » 

                            Mais il se trompe dans l’espace temps. La chute de Tesla arrivera bien plus tôt en raison d’autres innovations non basées sur les batteries venant de l’Allemagne et de la Chine


                          • Trelawney Trelawney 25 septembre 09:49

                            @Odin
                            On peut aussi comparer la capitalisation boursière de Exxon qui est le plus grand groupe pétrolier au monde(plus que Total ou BP) avec celui de Nike (fabriquant de chaussure). Nike est 40% plus riche que Exxon. Quand l’age de pierre s’est terminé, il y avait encore des pierres. Quant l’age du pétrole se terminera, ce ne sera pas par manque de pétrole.
                            Donc comparer Mercedes et BMW (spécialiste du thermique) avec Tesla (électrique), alors que par décision européenne on interdira la vente des voitures thermiques neuves (même hybride) d’ici 2025, et 2035 pour les USA. On comprend mieux l’intérêt pour une société qui a des longueurs d’avances dans ce domaine.



                            • Captain Marlo Captain Marlo 22 septembre 20:26

                              @troletbuse
                              La spoliation arrive à grands pas


                              .
                              J’ai compris en 2015. Hollande, « l’ennemi de la finance », a signé en plein mois d’Août, en catimini, une ordonnance qui permet aux banques de siphonner les comptes des clients, si elles font faillite !
                              « 2015 : La ponction des comptes bancaires est désormais légale en France »
                              .
                              "(...) La Commission européenne a annoncé jeudi dernier qu’elle allait poursuivre, devant la Cour européenne de justice, six pays européens qui n’ont pas encore transposé dans leur droit national la « Directive sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances » (BRRD pour Bank Recovery and Resolution Directive).

                              Rappelons que cette directive « BRRD », permet, lorsqu’une banque fait faillite, de solliciter les actionnaires (rien de plus normal), ensuite les détenteurs d’obligations émises par la banque (normal également) et, si cela ne suffit pas – voici l’innovation déterminante de cette directivede ponctionner les comptes des clients, ce qui n’est rien d’autre qu’un vol légal, une remise en cause du droit de propriété, un véritable scandale.

                              Normalement seuls les comptes de plus de 100.000 euros peuvent servir au renflouement, mais cette garantie s’avère illusoire et tous les épargnants seront évidemment touchés comme nous l’expliquions récemment.

                              Ces six pays sont la République tchèque, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie et la Suède. Tiens, il n’y a pas la France !

                              Effectivement, nous l’avions laissé passer, cette transposition a déjà eu lieu, mais pas devant l’Assemblée nationale et le Sénat, ce qui lui aurait assurée une publicité bienvenue pour le citoyen-épargnant, et aussi très gênante pour le lobby bancaire et le pouvoir. Non, cela s’est simplement passé via une discrète ordonnance prise en catimini au cœur des vacances d’été, le 20 août.

                              .
                              Et je souhaite bon courage à ceux qui vont vouloir récupérer leurs noisettes !
                              Je ne vous dis pas le mal que j’ai eu à obtenir que le commercial me donne le document adéquat !


                            • vraidrapo 27 septembre 07:02

                              @Captain Marlo
                              Je ne vous dis pas le mal que j’ai eu à obtenir que le commercial me donne le document adéquat !

                              Je ne comprends pas. La Banque Postale m’envoie depuis des années, la mise en garde sur ce risque des dépôts et la création du Fonds de Garantie ad-hoc.
                              Il y a un texte analogue concernant les Assurances-Vie dont le plafond de Garantie est fixé à 70 k€.
                              Avec un certain retard, la Société Générale a emboité le pas de la Postale mais, plus timidement, il est vrai... Ah ces banques... toujours pudiques !
                              PS : reste plus qu’à s’accoquiner avec une citoyenne helvète pour sauver ses billes, d’où l’avantage de la polygamie...


                            • Captain Marlo Captain Marlo 22 septembre 20:40

                              Après, que faire de vos noisettes ?

                              "(...) Alors allons à l’essentiel. Les assurances vie, les obligations d’États surendettés ou entreprises qui ne survivront pas à la faillite des autres, ce n’est pas du tout une bonne idée. Autant parier sur le fait que la Grèce va rembourser sa dette. (...) Ce qui endette les États qui vont tomber au bout du bout avec tout le monde y compris les banques. C’est clair ? C’est pigé ? Idem pour votre compte courant… il risque d’être plus compte que courant.(Charles Sannat)

                              .

                              Les actifs tangibles sont la seule bouée de sauvetage parce qu’ils sont hors monnaie ! Charles Sannat, toujours plein d’humour, vous conseille :« Achetez des nouilles ! »

                              .

                              Achetez ce que vous voulez, du moment que ça peut se revendre ou s’échanger : des nouilles, des pneus, des médocs, des conserves, des produits ménagers, des croquettes pour chats etc


                              • Lugsama Lugsama 23 septembre 18:12

                                Ce qui justifie la valorisation de Tesla ce sont ses brevets et l’évolution anticipé du marché automobile, et bien sur la personnalité de son PDG.

                                Par ailleurs ça fait combien d’années que les fanatiques anti-Musk nous annoncent sa chute dans les mois qui suivent ? En attendant Elon Musk envoie des hommes dans l’espace et fait atterrir ses fusée sur terre..


                                • fcpgismo fcpgismo 23 septembre 18:32

                                  Le truc à mourir de rire le gouvernement Français encourage l’électrique et on importe de l’électricité d’Allemagne ces jours, comment va t’on faire si le parc automobile électrique explose...


                                  • nemo3637 nemo3637 23 septembre 20:53

                                    comment va t’on faire si le parc automobile électrique explose...

                                    Faire du vélo...sans électricité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité