• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Goldman Sachs & co : ce que leurs salaires disent de la (...)

Goldman Sachs & co : ce que leurs salaires disent de la finance

C’est un article assez incroyable qui donne le détail des rémunérations de la branche britannique de la banque d’affaire Goldman Sachs et un chiffre, la moyenne, qui atteint 1,4 million de dollars pour les 724 salariés de la banque en 2016 ! Une nouvelle preuve que rien n’a vraiment changé depuis la grande crise d’il y a 10 ans, et que tous les excès qui nous y avaient mené sont encore là…

 

Rien n’a changé, ou presque, sous le soleil de la finance
 
Bien sûr, les financiers se plaindront des nouvelles règles apparues en dix ans, développement du trading automatique (qui a provoqué un krach éclair de l’euro à Noël) et des crypto-monnaies, politiques monétaires des banques centrales encore très expansives, ou évolution des produits qui font leur quotidien. Mais ces changements micro ne doivent pas être les arbres qui cachent la forêt d’un environnement macro qui rappelle finalement étonnamment celui de 2007-2008, la différence étant les cours de Wall Street qui sont 75% plus hauts... Même The Economist a évoqué « une décennie perdue  » et que « nous n’avons pas changé les fondamentaux du système qui ont produit la crise  ».
 
Quel meilleur exemple que ces chiffres sur les effectifs et les salaires de Goldman Sachs ! Ils sont assez incroyables. En 2013, elle n’avait plus que 121 employés à Londres. Trois ans plus tard, les effectifs ont été multipliés par 6, à 724  ! Les 1,4 millions de dollars de rémunération totale moyenne par an, en disent long sur la santé du secteur bancaire. Plus d’un tiers des salariés gagnent plus d’un million de dollars par an, plus de 100 dépassent le cap des 2 millions et 32 le cap des 5 millions. Pour mémoire, JP Morgan a réalisé pas moins de 24,4 milliards de dollars de profits en 2017, Wells Fargo 22 quand Goldman Sachs, plus petite en taille, en a réalisé 5,8 milliards sur les 9 premiers mois.
 
Bref, la finance a précipité le monde dans une de ses plus graves crisesil y a dix ans, envoyant des millions de personnes au chômage et en appauvrissant des millions d’autres. Les Etats sont venus à la rescousse et ont engagé des milliards pour les sauver. Et dix ans après, tous les excès sont revenus : les actionnaires sont plus que jamais à la manœuvre pour exiger toujours plus de profits, de dividendes, de rachats d’action ou de fusions-acquisitions pour accroître leur pouvoir sur le marché et toujours gagner plus. Une immense bulle s’est nourrie des politiques monétaires qui alimentent. Non seulement la finance ne s’est pas réformée mais les politiques suivies depuis la crise ne font que la servir.
 
Il y a dix ans, des dirigeants annonçaient la fin des parasites fiscaux, qui lui permettent de ne pas payer sa juste contribution à la société. Dix ans après, les scandales se suivent, et rien ne se passe. De même, les banques continuent à écrire leurs propres règles, alors même que la crise de 2008 aurait dû pousser les Etats à reprendre cette responsabilité fondamentale. Après avoir tordu les règles Bâle 3 en leur faveur, The Economist a récemment décrit comment les banques cuisinent des règles Bâle 4 servant leurs intérêts en fonction des besoins du moment, les principaux débats étant ceux entre les banques des deux côtés de l’Atlantique, qui poussent leurs intérêts, qui sont divergents.
 
Quelle tristesse de constater à quel point rien n’a changé en dix ans. Pas une leçon de la crise n’a été retenue ! Pourtant, ce n’est pas faute d’écrits et de réflexions de la part d’intellectuels de premier plan. Mais, encore une fois, il semble que les intérêts particuliers de certains lobbys l’emportent, surtout quand ceux qui nous dirigent sont aussi superficiels et auto-centrés. Jusqu’à la prochaine fois ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • joletaxi 19 janvier 12:46

    vive la finance conscientisée

    https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2018/01/11/renewable-projects-offering-12-9-bond-yields/

    cela viendrait d’une banque, que les zozos verts auraient déjà été saisir leurs chaises


    • babadjinew babadjinew 19 janvier 12:58
      Il y a presque 30 années, beaucoup d’entre nous dansaient sur les décombres d’un mur qui venait de tomber. Les cris de victoire, partout en ce triste monde résonnaient et bien peu nombreux étaient ceux qui estimaient que ce mur tombait trop vite car rien sa chute ne résolvait !

      30 ans plus tard, le capital dans sa plus grande démesure, libéré de toutes formes d’entraves, de contre-pouvoir, voir, de simple bon sens nous propose sous sanguinaire bilan ! Des chômeurs par dizaines de millions, ce aussi bien dans les pays dit post modernes que les autres, une précarisation toujours plus aboutit des classes moyennes, l’exclusion de masse, ce au PROFIT d’une minorité toujours plus infime !

      Alors pourquoi nous étonner aujourd’hui, alors que ce scénario était prévisible depuis des décennies ? Oui le capital en veut toujours plus, c’est sa raison d’être depuis toujours ! 

      Quand le mur est tombé c’est des deux cotés qu’il aurait fallu remettre les choses à plat. Par avidité, facilité, nous avons préféré crier victoire. Victoire au gout bien amer aujourd’hui. Pourtant nous sommes TOUS responsables de l’avènement de l’OGRE financier qui ne lachera rien tant que les peuples ne comprendront pas qu’il nous mène dans une impasse absurde (ressources) mais surtout mortifère !!!!!!

      Wake Up !!!!


      • Choucas Choucas 19 janvier 13:12

        Soros, Goldman-Sachs, Rothschild, UE, même combat :
         
        DÉTRUIRE LES CULTURES POUR IMPOSER LE MULTI-AKULTI MONDIALISTE
         
        UE : TERRE DE TÉMOIGNAGE , Dar Ash-Shahada
         
        El Kardaoui, grand mufti des frères musulmans d’UE (Château-Chinon, Boobaland), explique qu’il ne faut pas d’attentat en UE soumise (zemni), tant que la caste traître, dans sa compromission arriviste et servile, autorise l’expansion de l’Islam (gland remplacement, UOIF etc...). Et que de toute façon la conquête est dorénavant irréversible.
         
        En UE, l’Islam est le bélier de la gouvernasse mondiale contre la culture occidentale, et La Baudruche est donc le client préféré de Rothschild” Soros
          
        « José et aux US, ce que Mohamed est à l’UE »
        Goldman-Sachs, grand argentier de Clinton
         
        "Le parlement UE a la forme de la tour de Babel... Souchien le goy crétin !” Soros

         
        https://www.youtube.com/watch?v=3JNGrqVcxvQ


        • Elixir Elixir 19 janvier 13:24

          Tout a été écrit sur la capitalisme, depuis longtemps, bien avant Marx. Le capitalisme « régulé » est une utopie qui sert sa cause, en promettant des améliorations qui ne pourront naturellement jamais advenir, sauf à la marge, pour faire semblant que les choses bougent... Un peu comme le « développement durable », ou la « finance verte », des concepts qui nous font tous rêver ...
          Alors dire que rien n’a été fait en dix ans c’est un euphémisme, puisque les inégalités se sont encore accentuées...


          • Spartacus Spartacus 19 janvier 13:30

            Un bel article de la bêtise jalousie et l’ignorance des souveraino-gauchistes bouffeurs de gamelle de l’état....


            Quand on vous dit que les gauchistes n’aiment qu’eux même et détestent la réussite des autres et n’aiment personne....

            La haine du plus riche que soi expliquée en quelques mots par l’auteur...

            On peut bien au contraire féliciter a cette banque de donner d’aussi bon revenus et tant mieux pour les employés.

            Et pour la société, les investissements de cette dernière ont créé des millions d’emplois. 

            Cette boite est spécialisée en fusion et acquisitions.

            Fusions qui ont permis de sauver des millions d’emplois pour des structures qui n’avaient pas les capacités mondiales a concurrencer leurs compétiteurs.
            Acquisition qui ont permis de gagner des parts de marché. De faire des économies d’échelle et développer et augmenter les chiffres d’affaire des entreprises...

            Quand à l’auteur étatiste doctrinaire forcené abreuvé de la gamelle de l’état, il confond a dessin que la responsabilité des subprimes ont étés causés par Fanny Mae et Freddy Mac et pas par Golman Sacht.
            Caisses d’épargne et réassurance gérées par l’état et la réglementation Clinton qui leur a imposé d’avoir au bilan 50% de prêt au plus pauvres contre le bon sens d’une bonne gestion.

            Triste France de la haine des plus riches que eux.
            Triste France qui voudrait que tout le monde soit pauvre.
            Triste France jalouse de la réussite des autres...


            • Ouam Ouam 19 janvier 13:51

              @Spartacus
              Rhoo l’exemple choisi...et les arguments....

              Mdr smiley


            • babadjinew babadjinew 19 janvier 13:52

              @Spartacus


              Vos interventions deviennent de plus en plus pathétiques ! 

              Vous n’êtes pas le seul a savoir jouer au Monopoly, nous connaissons tous la finalité de ce jeux. A la fin il ne peut en rester qu’un, tous les autres sont laminés ! 

              Grand bien vous fasse d’oser jusqu’à l’extrême défendre ce jeu ho combien stupide qui malheureusement aujourd’hui gouverne le monde !

              Pas certain néanmoins que les perdants quittent la table avec sourire, remerciement, pour avoir partagé un bon moment.......

              Wake Up !!!  

            • Eric F Eric F 19 janvier 15:17

              @Spartacus
              Prendre un tel pseudo pour défendre les requins de la finance, fallait vraiment le faire ! Ce sont des traders qui spéculent sans aucun création de bien ni de service tangible, et ce avec l’argent que les banques centrales fournissent au secteur financier dont seuls quelques rogatons vont à l’économie vraie. Et les états renflouent à la moindre crise.


            • Emohtaryp Emohtaryp 19 janvier 16:30

              @Spartacus

              Spartanus, le grand défenseur des banksters , de Pinochet et Belzébuth  smiley smiley
              Vite ! 
              #balancetonfacho....



            • julius 1ER 19 janvier 17:21

              @Emohtaryp

              enfin quelques propos ... sensés !!!!

            • julius 1ER 19 janvier 17:34

              @Spartacus


              c’est drôle on peut s’absenter pendant des mois et lorsque l’on revient on retrouve les mêmes copiés-collés de Spartacus .... 
              m’est avis que c’est un robot.... ce devrait être interdit sur ce site !!!!

            • Buzzcocks 19 janvier 13:32

              Encore un rabat joie qui ne croit pas à la théorie du ruissellement ! Pour que Pedro, le paysan mexicain vive avec ses 2 dollars par jour, il faut des traders à 1 millions qui achète de la coke et donc les feuilles de coca de Pedro.

              A Genève, il vient de s’ouvrir un bar à pipe, pour 90 francs suisse, vous buvez un café offert pendant qu’une hôtesse vous aspire le sexe. Pour que Douchka la paysanne ukrainienne fasse vivre ses parents au pays, heureusement qu’il y a des banquiers suisses qui aiment se faire pomper la nouille en dégustant un expresso.


              • zygzornifle zygzornifle 19 janvier 13:49

                @Buzzcocks

                 
                 en France on n’ouvrira pas de bar a pipes en centre ville mais on les rendras payant , chacun a sa technique pour renter de l’oseille ... 

              • zygzornifle zygzornifle 19 janvier 13:46

                Johnny avait ses fan , Macron est leur fan ....


                • Tom France Tom France 19 janvier 14:04

                  Voilà ce que c’est la démocrassie, le règne sans partages d’une oligarchie cosmopolite ayant les médias et les vallets politicards à ses bottes pour de bien modestes sommes par rapports à ce qu’ils engrangent ! Tant que le gueux de populo n’aura pas saisi cette réalité pourtant tellement évidente et continuera d’aller voter ou de s’informer sur les médias « grand public », les choses ne pourront pas avancer !


                  • markos 19 janvier 15:35

                    le problème n’est pas que nous, nous le sachions, mais que nous soyons les seuls à le savoir et à en être scandalisés.


                    • julius 1ER 19 janvier 17:30

                      @markos

                      en fait nous sommes trop peu à comprendre les mécanismes de cette pyramide de Ponzi... et surtout 
                      pas assez au contact des gens .... 
                      la plupart ne voient que leurs relevés bancaires en fin de mois, le reste est beaucoup trop abstrait !!


                    • Petit Lait 19 janvier 16:45

                      Le problème de la finance ne serait donc que le niveau de rémunération de quelques gugus à la City ? Mois j’avais cru que le vrai problème de la finance était les risques qu’elle faisait planer sur l’économie réel. Mais cet aspect n’a pas l’aire d’effleurer l’auteur, si ? Pourtant, c’est bien là la vraie question (et la seule pertinente, d’ailleurs) de ce qui a été fait depuis la crise de 2008 : avons nous agi afin d’éviter qu’une telle crise se reproduise ? Il eu été infiniment plus intéressant de développer cela. Le salaire de ces types, bof, des gagnes petits.... ils se sont trompé de banque, nul doute que si ils avaient été gestionnaires de fonds auprès d’un asset manager, ils auraient pu faire bien mieux !


                      • julius 1ER 19 janvier 17:25

                        @Petit Lait


                        bien sûr que leurs salaires conditionnent la politique des banques car tous les mois il faut les verser ces salaires ... où crois -tu qu’ils prélèvent de telles masses financières si ce n’est au détriment de l’économie réelle en finançant des bulles spéculatives !!!

                      • Petit Lait 19 janvier 17:51

                        @julius 1ER

                        La finance pour les nuls, ça existe ? Si c’est le cas, vous devriez essayer avant de débiter tant d’âneries.... 

                        Sont-ce les salaires qui conditionne la politique des banques, ou la politique des banques qui conditionne les salaire ? Sacré question, hein ? Et en fait, ces niveau de rémunération, ne serait-il pas simplement à mettre en relation avec les montants gagnés ? Vous noterez au passage que cet argent, justement, quitte le monde « spéculatif » de la finance pour entrer de plein pied dans l’économie réelle. Sauf si cela se passait en France, là, les 2/3 de ces montant serait engloutit dans un autre monde parallèle, celui de inefficience étatique... mais c’est une autre affaire. 

                        Le seul lien qui peut honnêtement être fait entre rémunération des banquiers et crise financière, c’est qu’une partie variable trop importante pourrait induire des comportements inadéquats. Mais peu importe le montant total, c’est plutôt le rapport entre fixe et variable qui est en cause.

                      • Yaurrick Yaurrick 19 janvier 20:34

                        @Petit Lait
                        Une fois de plus, il fallait agir de façon libérale : ne pas réglementer et forcer à accorder des prêts trop risqués, et laisser les banques faire faillite sans envoyer le signal « le contribuable épongera la dette donc on peut faire n’importe quoi »....
                        Les crises et les faillites permettent d’assainir l’économie, tandis que les interventions ci-dessus ont amplifié la crise.

                        Comme vous le dites avec raison, l’auteur se trompe de combat.


                      • Jean Keim Jean Keim 20 janvier 10:13

                        Nous avons tous dans la tête des centres d’intérêts, tels que sexe, sport, politique, jardinage, bricolage, activités associatives, etc., certains peuvent devenir une obsession voire une addiction, avoir beaucoup d’argent et ensuite la quête de plus de pouvoir en font partie, toute l’explication est là, nous ne pouvons espérer un changement que si nous percevons globalement le mouvement, il est vain de croire que nous pourrions changer le monde par notre exemple ou notre façon de penser, l’autre, celui qui est en face et que nous interpellons avec nos certitudes est dans ce même mouvement, à chacun sa logique, à chacun son savoir, et chaque être humain fonctionne ainsi, un changement de perspective s’impose, il n’y a rien à faire, simplement percevoir que nous ne sommes que des êtres réactifs quand la simple action est la seule réponse possible.


                        • Lugsama Lugsama 20 janvier 17:53

                          Quelle horreur, une entreprise qui gagne beaucoup d’argent et paye très bien ses employés pour attirer les meilleurs et les conserver. Vite, le smic pour tous au nom de la solidarité.


                          • Feste Feste 20 janvier 20:05

                            @Lugsama

                            Votre point de vue une fois votre fixette sur le pognon révélée (comme spartacucu) : 
                            Quel bonheur, un gang mafieux qui vole beaucoup d’argent et paie trés bien ses porte flingues pour attirer les pires assassins et les conserver. Vite une prime pour tous au nom de la justice privée.


                          • marc dublanc 21 janvier 11:50
                            Ce qui est incroyable dans cette crise financière c’est que personne ne vous dit vraiment qui provoque ces crises, qui sont les spéculateurs qui s’enrichissent sur le dos de toutes la planète.. : Il suffit de lire cet article pour comprendre comment Goldman & Sachs (et les autres banquiers véreux) s’enrichissent sur vôtre dos.


                            PS. Je vous conseille de vite faire passer ces infos mes postes disparaissent très rapidement.


                            • Ruut Ruut 22 janvier 08:46

                              Le salaire n’est pas lié a la compétence mais a l’obligation de se taire.
                              Plus tu gagne moins tu as le droit de parler publiquement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès