• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’oligarchie indécente (2/2) : Carlos Ghosn, l’oublieux (...)

L’oligarchie indécente (2/2) : Carlos Ghosn, l’oublieux oublié

« Ils m’ont traité encore moins bien qu’un citoyen français lambda. C’est un point négatif que je retiens à l’encontre de la France » « je n’ai pas fait l’ENA, je n’ai pas les connexions habituelles du patronat français » : voilà ce que l’ancien patron de Renault a osé déclarer il y a quelques jours lors d’une nouvelle offensive médiatique. On aimerait lui demander comment a-t-il traité la France ?

 

Réclamer des droits quand on refuse les devoirs…
 
Je m’étais abstenu de commenter l’extravagante évasion du Japon de Carlos Ghosn, mais ses dernières déclarations sont trop provocantes et injustes pour ne pas revenir plus longuement sur la dernière étape de son parcours. L’ancien président de Renault et Nissan mène actuellement une étonnante offensive de communication où il accuse les dirigeants français de l’avoir oublié, soulignant que s’il avait été étasunien, il aurait pu quitter le Japon en 24 heures. On peut voir dans cette offensive un contre-feu à sa non venue pour répondre à l’audition d’un juge d’instruction le 13 juillet, à Nanterre. Il dit ne pas avoir la certitude que sa sécurité sera assurée, du fait du mandat d’arrêt international émis par le Japon, proposant de répondre aux questions du juge à Beyrouth, dans ce Liban qui le soutient.
 
Difficile d’y voir complètement clair dans cette affaire. Carlos Ghosn a-t-il été victime d’un complot ? Il serait plus qu’aventureux de se prononcer sur la base de ce que les média véhiculent. Il est également possible que la justice japonaise ait été particulièrement sévère à son encontre. Mais il semble aussi que cette justice n’a pas du tout le même fonctionnement que la nôtre. On peut considérer que la justice française est plus équilibrée et respectueuse des droits de la défense, ce qui est probable, mais ce raisonnement n’est pas sans limite. En effet, ce n’est pas parce que l’on vient d’un pays que l’on peut s’attendre à être traité comme dans son pays d’origine dans un autre pays. Vivre ou travailler dans un autre pays impose d’accepter les règles et les façons de faire locales : il n’y a pas un menu où l’on peut prendre ce qui nous arrange là où on le souhaite. Diriger Nissan impose d’accepter les lois du Japon.
 
C’est la faille de son discours. Ce patron global, à la grande réussite, a sans doute trop pris l’habitude de choisir par le menu ses droits et devoirs, oubliant que tout ne peut pas être toujours à sa guise ou à son avantage. Le coût du travail était trop élevé en France : Carlos Ghosn a délocalisé sans état d’âme, réduisant la part de la production française du groupe Renault de 58 à 18% de 2000 à 2018 (plus radical encore que PSA, passé de 60 à 31% sur la même période). L’alliance Renault-Nissan a élu domicile aux Pays-Bas, une des plaques-tournantes de la désertion fiscale des multinationales en Europe, sans que l’on puisse déceler une quelconque autre raison de l’avoir fait. Et l’ancien grand patron en a aussi profité pour devenir résident fiscal aux Pays-Bas en 2012, pour son plus grand profit.
 
Bref, l’ancien grand patron a un sacré culot de s’en prendre à cette France qu’il a quand même beaucoup oubliée, pour y produire des voitures, y domicilier son alliance automobile, ce qui nous a probablement coûté. Pire, il est un peu fort de café qu’une personne qui n’est même plus résidente fiscale, après avoir transféré une bonne partie de ses revenus et impôts sous d’autres cieux depuis si longtemps, réclame des droits alors qu’il refusant les devoirs. Ce faisant, Carlos Ghosn en dit long sur cette oligarchie qui veut pouvoir choisir ses droits et ses devoirs là où cela l’arrange. Mais quand on fait des affaires dans un pays, il faut en accepter la justice. Et quand on refuse les devoirs d’un autre, il est assez choquant d’en vouloir les droits. Et s’il avait juste été rattrapé par la réalité ?
 
Bien sûr, on peut vanter son travail à la tête du constructeur. Mais fût-il parmi les plus payés et les plus puissants, un homme doit malgré tout suivre des règles et il est difficile de réclamer des droits quand on en fuit les devoirs. L’argent fait beaucoup, comme il le souligne lui-même, mais il ne permet pas tout. On peut même penser qu’il lui a probablement permis d’en faire trop dans cette affaire.

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • binary 21 août 11:06

    Ghosn a permis à Renault de survivre un peu. En gaoûchie, c est IMPARDONNABLE.


    • flourens flourens 21 août 12:49

      @binary
      Ghosn a surtout permis à Ghosn de survivre, ces gens la n’ont rien à faire des entreprises et du patriotisme, il a quand même 3 passeports, ils se moquent bien de la population, Renault survit dites vous, certes mais avec bientôt aucune usine sur le sol Français le siège dans un paradis et ses dirigeants qui voguent au grès des facilités, cadeaux ???? fiscaux, mais que suis je bête tout ça c’est la faute à la gauche, comme le covid, il vient bien de Chine, pays communiste, c’est bien la preuve


    • binary 21 août 14:48

      @flourens
      Ghosn pouvait être PDG de n importe quel constructeur auto de la planète. Et il est resté contre son propre intérêt. Ce qui lui est arrivé en est la preuve. Il n y aura pas de deuxième Ghosn. Personne qui a le choix ne veut plus etre PDG d un groupe dont l actionnaire principal est l état français.


    • Le421 Le421 21 août 18:47

      @binary
      Je pense que vous avez un problème de vue, vous devriez consulter...



    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 août 12:29

      le ventre qui a produit Ghosn est encore fécond


      • flourens flourens 21 août 12:43

        vous allez voir que ce Carlos a une telle impudence qu’il va demander, et obtenir, des dédommagements pour sa maison abîmée par l’explosion


        • Samson Samson 21 août 20:06

          @flourens
          Au moins les dommages moraux !
          Parce qu’au niveau des assurances, il est même possible que ce soit tout bénef pour lui !


        • Jean Guillot le retour Jean Guillot le retour 21 août 14:09

          Comme on disait autrefois : « tu pars en Renault tu reviens à vélo »


          • babelouest babelouest 22 août 06:33

            @Jean Guillot le retour
            .... un Peugeot ?


          • Fanny 21 août 15:03

            « Renault-Nissan a élu domicile aux Pays-Bas, une des plaques-tournantes de la désertion fiscale des multinationales en Europe, sans que l’on puisse déceler une quelconque autre raison de l’avoir fait. »

            C’est pas Ghosn, c’est Schweitzer, grand patron « de gauche » qui a choisi les Pays-Bas. Schweitzer fut l’architecte de l’Alliance avec Nissan, Ghosn en fut l’exécutant.

            Pas utile de surcharger la barque Ghosn, qui a déjà coulé.


            • berber 21 août 17:37

              Malheureusement ,les Européens restent des peuples crédules, insouciants et stupides qui gobent tout ce que racontent nos politicards et la presse subventionnée ( mainstream)

              « l’automobile est emblématique des secteurs ayant largement délocalisé leurs usines vers des pays à bas coût depuis vingt ans. il s’est assemblé dans l’Hexagone près de 40 % de voitures en moins en 2017 qu’en 2005 ( 2,2 million s contre 3,5). Globalement, le secteur a perdu plus de 100.000 emplois sur la période »

              « Les groupes français Renault, PSA, ont choisi de s’installer au Maroc. Renault a exporté en 2017 plus de 300.000 voitures dans les 74 pays desservis par le port. Et Peugeot près de 150.000 véhicules.

              Le site Renault de Tanger emploie 8.600 personnes et « 100% du personnel est marocain », avec des salaires légèrement supérieurs au minimum local, autour de 200 euros par mois, »……. »200 euros quel salaire « royal »

              Pendant que Ghosn se pavanait à Versailles aux frais de la « princesse »(et tout le reste… !!! Carlos Ghosn  peut,parait il, prétendre à une retraite de 800 000 euros par an !!!!) ….Pas de hausse des salaires chez Renault ….. »en 2015, seul un projet d’accord prévoyant des augmentations individuelles, à hauteur d’un budget de 1,1 %, soit de 10 à 25 euros brut par mois, …… Des sommes assez minables, correspondant à un tiers de baguette par jour, a ainsi indiqué Fabien Gâche, de la CGT. ….. L’enveloppe proposée est encore pire qu’en 2014, lorsque les salariés avaient bénéficié d’une augmentation générale de 0,5 %. »… !

              On est « pas sorti de l’auberge »quand on pense que « Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire. »David Rockefeller…Il ne faut pas se leurer le néolibéralisme dans le monde est orchestré par les negriers des temps modernes qui ont un comportement de prédateur (casse organisée de tous les pans de la societé ).

              Vive la mondialisation-voilà les conséquences de la propagande que nous subissons depuis cinquante ans ...frexit vite et repartir d’une feuille vierge en disant « mer..e » aux banksters...ONU , OTAN, FMI….etc


              • Le421 Le421 21 août 18:48

                On en revient toujours à Audiard...

                Les cons ça ose tout...

                Vous connaissez la suite.  smiley


                • chantecler chantecler 21 août 18:59

                  Ce qui serait intéressant c’est de savoir comment , pourquoi ,et qui a confié les rênes de Renault Nissan . Et éventuellement l’ensemble des contrats qui lui ont assuré des revenus royaux .


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 août 19:07

                    @chantecler
                    < . A mon humble avis c’est qu’il avait plus de capacités que vous .


                  • chantecler chantecler 22 août 02:54

                    @Aita Pea Pea
                    « A mon humble avis » !
                     smiley
                    Tu te prends pas pour de la merde .
                    Et je ne t’ai pas sonné .


                  • Samson Samson 21 août 20:01

                    « Il est également possible que la justice japonaise ait été particulièrement sévère à son encontre. Mais il semble aussi que cette justice n’a pas du tout le même fonctionnement que la nôtre. On peut considérer que la justice française est plus équilibrée et respectueuse des droits de la défense, ce qui est probable, mais ce raisonnement n’est pas sans limite. »

                    Cruelle désillusion ! Monsieur Ghosn s’imaginait probablement qu’à l’instar de la justice française, la justice japonaise ne s’applique en toute rigueur au simple quidam que pour mieux exonérer de ses tracas la nouvelle aristocratie mondialiste à laquelle il appartient et que choie tant notre très immature petit Monarc.

                    Ben oui ! Alors qu’en France, il lui suffisait comme à d’autres d’imposer ses conditions au larbin de Rothschild pour les voir exaucées, au Japon, il reste inférieur et soumis à l’Empereur et son gouvernement.


                    • titi 21 août 22:07

                      @L’auteur

                      On peut toujours dire que Ghosn est un salaud de riche, qu’il ne sert à rien...

                      Mais si on regarde les résultats de Renault avant et après son éviction, et encore plus les résultats de Nissan avant et après son éviction, alors il faut bien lui accorder quelques talents...

                      « Renault-Nissan a élu domicile aux Pays-Bas »

                      Vous pensez sérieusement que Nissan et Mitsubishi auraient accepté que le siège de « l’alliance » soit en France ?

                      Il s’agissant d’une « alliance » pas d’une annexion.


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 août 03:27

                        Haut delà que C. Gohn avait fuis ses devoirs en France je m’interroge si la France n’est pas devenue la cible d’une « puissance » qui souhaite la disparition de ce pays de la scène mondiale en tant que puissance économique.... Car des Ghosn il y à partout dans le monde .... 

                        Des C. Ghosn il y aussi aux États-Unis, en Chine, etc. etc. mais je constate que la France est quand même particulièrement perdante dans une guerre mondiale de l’économie .... surtout face aux États-Unis !

                        .

                        Guerre économique : la France et l’UE « complètement désemparées »

                        INTERVIEW - Dans un livre-reportage, le journaliste Ali Laïdi montre comment les États-Unis utilisent leur droit comme une véritable arme de guerre économique, pénalisant fortement les entreprises étrangères.

                        .
                        Exemple : Ia vente d’Alstom (société stratégique de l’énergie de la France) ... cédé aux Américains dans des circonstances assez douteuses ....

                        .
                        La France et l’Europe disposent-elles des bons outils pour peser dans la mondialisation à l’heure des guerres commerciales ? Quels sont d’ailleurs ces outils (champions nationaux, réglementations, tarifs douaniers…) et comment défendent-ils – ou non – les priorités stratégiques des États ?

                        .

                        Que font l’Europe et la France sous ce déluge ? 

                        Elles peinent à organiser la riposte. L’échec de la fusion entre Siemens et Alstom en est l’illustration. Le refus de la Commission européenne de laisser se constituer un géant continental du ferroviaire a été perçu par beaucoup comme une erreur stratégique majeure, dans un monde où la compétition entre puissances économiques se fait de plus en plus féroce.

                        .
                        Soutenue depuis plusieurs années par de nombreux auteurs, la thèse selon laquelle la guerre économique s’imposerait aujourd’hui comme la forme moderne de la guerre est une thèse qui est pour le moins discutable. À l’encontre de cette dernière, il nous semble, au contraire, que la fin de la guerre froide et la trajectoire empruntée par la phase de mondialisation en cours ont redonné toute leur actualité à la question des conflits militaires. Par conséquent, cet article s’interroge sur la transformation et le devenir de la guerre, et sur l’éventuelle poursuite du leadership américain qui se trouve impliqué au plus haut degré dans les questions relatives à la gouvernance mondiale.
                        .

                        Le Droit, nouvelle arme de guerre économique : Comment les États-Unis déstabilisent les entreprises européennes (Français) Broché – 20 février 2019

                        Depuis une dizaine d’années, les États-Unis mobilisent une arme économique dont les élites européennes sont en train d’évaluer les dégâts et que l’opinion publique ne soupçonne pas : leur droit, leurs lois, qu’ils appliquent au-delà de leurs frontières et qui leur permettent de s’ingérer dans la politique étrangère et commerciale de leurs ennemis comme de leurs alliés. Cibles prioritaires : les entreprises européennes en général, et françaises en particulier.


                        .

                        Rencontre avec le Député Raphaël Gauvain, député de Saône-et-Loire, membre de la commission des lois, auteur du rapport sur la protection des entreprises contre les lois et mesures à portée extraterritoriale.

                        Les États-Unis d’Amérique ont entraîné le monde dans l’ère du protectionnisme judiciaire. Alors que la règle de droit a, de tout temps, servi d’instrument de régulation, elle est devenue aujourd’hui une arme de destruction dans la guerre économique que mènent les États-Unis contre le reste du monde, y compris contre leurs alliés traditionnels en Europe.

                        .

                        Un bilan édifiant

                        Le bilan des 20 dernières années est édifiant : plusieurs dizaines de milliards de dollars d’amendes ont été réclamées à des entreprises françaises, européennes, sud-américaines et asiatiques, au motif que leurs pratiques commerciales, leurs clients ou certains de leurs paiements ne respectaient pas le droit américain, alors même qu’aucune de ces pratiques n’avait de lien direct avec le territoire des États-Unis et/ou que ces entreprises se conformaient au droit de leur pays (s’agissant des sanctions internationales).

                        .

                        Le testament politique du Président François Mitterrand qui, dans le livre de Georges-Marc Benamou confiait aux Français :
                        « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »


                        • Fanny 22 août 13:50

                          @eau-du-robinet

                          Ma génération, celle du baby boom, est absolument fascinée par les USA. En état de sidération. Cette génération a dansé le rock avec Elvis, a écouté Ray Charles, Ella Fitzgerald, Paul Anka, les Platters … Pour moi (fana bagnoles), c’est la Cadillac des années 50 qui revient dans mes rêves. Les USA peuvent nous faire les pires crasses, nous punir d‘amendes astronomiques souvent arbitraires et injustes, enfermer nos dirigeants d’industries, la sidération demeure. Le pire est que la génération suivante, aux manettes actuellement, toujours sous le régime des Young Leaders, n’est pas épargnée par cette fascination. Les plus atteints sont les lecteurs du journal Le Monde, copie du NYT, les « nous sommes tous Américains » (tendance Démocrates). L’élection de Trump a été perçue en France par notre intelligentsia inconditionnellement pro US comme une catastrophe, quelque chose d’incompréhensible qui devra être corrigé dans les plus brefs délais, sinon ce n’est plus l’Amérique (la nôtre). Obbama reviens ! hurlent nos médias. Ils devront se contenter de Biden. Dur, dur …  


                        • vesjem vesjem 22 août 06:16

                          à quoi servent les critiques stériles contre ghosn ?

                          il y a des milliers de capitalos incognito de par le monde, qui n’en foutent pas une ramée et qui touchent 1000 fois le salaire de ghosn

                          on ne peut reprocher à ghosn de n’avoir pas fait le job

                          beaucoup d’entreprises auraient besoin d’un pdg comme lui


                          • chantecler chantecler 22 août 08:46

                            @vesjem
                            sans blague !
                            Des « milliers de capitalos dans le monde qui touchent 1000 fois le salaire de Ghosn » ?
                            Quand tu dis salaire je pense que tu veux dire revenus ?
                            Si c’est le cas , le capitalisme se porte très bien .
                            J’ai plutôt l’impression que le capitalisme se concentre sans arrêt depuis le néolibéralisme et la mondialisation .
                            Et que de plus en plus de gens sont exclus des bénéfices .
                            Mais j’ai comme un doute sur ta réflexion ....


                          • chantecler chantecler 22 août 11:29

                            @chantecler
                            Finalement je me suis trompé .
                            Ton post c’est du second degré .
                            Farceur !
                            La vérité :
                            Loïc en a bavé à la Santé ...
                            Il est heureux que le Carlos en ait réchappé .
                            L’un, Elf Aquitaine , l’autre Renault Nissan ....
                            Logique ....


                          • zygzornifle zygzornifle 22 août 08:38

                            « Ils m’ont traité encore moins bien qu’un citoyen français lambda.

                            Le citoyen Français lambda lui a la chance de se faire crever un oeil , arracher une main , roué de coups , d’avoir droit a un plaquage au sol voire un étranglement arrière , on comprend mieux la jalousie du Carlos a moelle ….


                            • zygzornifle zygzornifle 22 août 08:40

                              Il ferait un bon ministre du travail en Macronnie …..


                              • volpa volpa 22 août 08:57

                                J’ai lu en travers cette prose et ces commentaires de merde.

                                Des Carlos comme lui la France en manque.

                                Chapeau et respect à lui.

                                Ceux qui le critiquent pour la plupart sont des fonctionnaires n’ayant jamais pris de risques et dirigés des entreprises.

                                Nous voyons où en sont ces entreprises aujourd’hui.

                                De plus il a redressé Michelin au Brésil.

                                Ce n’est pas un Tapie.


                                • chantecler chantecler 22 août 09:06

                                  @volpa
                                  Michelin ,
                                  Famille ayant fait fortune dans le caoutchouc , les pneus , via la colonisation (Indochine)
                                  Avant la colonisation il y a eu les fortunes construite sur l’esclavage : un must !
                                  On voit le niveau de Volpa , admiratif des « grands de ce monde » .
                                  Certains de ces admiratifs sont d’ailleurs héritiers , leur idéologie ED , ayant séduit leurs rejetons .


                                • titi 22 août 23:47

                                  @chantecler

                                  « Et gnagnagna, la colonisation pas bien.... »
                                  Faudrait penser à grandir un peu....

                                  Vous proposez quoi ? On ferme les usines Michelin parce que la colonisation c’est mal. On ferme Renault parce que Ghosn c’est un salaud de riche.

                                  Que vous le vouliez ou non c’est grâce à Michelin, à Ghosn, que votre gamelle est pleine.
                                  Faudrait pas l’oublier.


                                • volpa volpa 22 août 09:06

                                  Il n’y a eu que le Floch Prigent pour le défendre.

                                  Pour en terminer,beaucoup de couilles molles et nous sommes pas sortis du caca pour être poli.


                                  • chantecler chantecler 22 août 09:07

                                    @volpa
                                    Et voilà le niveau :
                                    pipi, caca , et grosse bite !


                                  • volpa volpa 22 août 09:31

                                    @chantecler
                                    Grande gueule.
                                    Quand j’appellerai « pot de chambre », tu sortiras de dessous le lit.
                                    Je ne vais pas perdre mon temps à te répondre.
                                    N’oublies pas ton masque. ! c’est une injonction.


                                  • chantecler chantecler 22 août 11:24

                                    @volpa
                                    Encore du second degré sans doute !
                                     smiley


                                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 22 août 11:59

                                    Un grand homme a dit : « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes. » (J.C.)

                                    Cette parole vaut tous les petits livres rouges. Imaginez si les politiques, les patrons, les médias, les magistrats, les avocats, les policiers, les banquiers, les assureurs, pratiquaient cette parole.

                                     

                                    Les ingénieurs qui se sont ingéniés à inventer des méthodes, de process, des automatismes, des savoir faire, et qui pensaient que c’étaient pour la France qu’ils le faisaient se sont vus envoyés leurs fichiers en Chine et dans d’autres pays pour enrichir les seuls travailleurs de ces pays et les dirigeants.

                                    La frustration est grande à ce sujet et il faudra payer pour ça.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité