• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le Lucre au principe

Le Lucre au principe

L'affairisme économique soutenu par les Etats comme seule réalisation de soi aujourd'hui, est à but lucratif. Mais qu'est-ce que le lucre, au juste ? ... Coup d'œil.

Au moment de la parution de cet article, le Wiktionnaire dit pour lucre : « Profit plus ou moins licite que l’on recherche dans une entreprise. » Or, le Wiktionnaire est intéressant, d'avoir été réalisé par le sens commun (bénévolat des wikis). La notion de plus ou moins licite laisse songeur : car une chose est licite ou ne l'est pas. Néanmoins, elle suggère l'emploi de rétorsions, de formalisme au-delà de tout respect, de « privilège de la lettre de la loi sur son esprit ».

Le Larousse en ligne, toujours au moment de la parution de cet article, dit pour lucre : « Profit, argent, considéré en lui-même et recherché avec avidité. » Ce qui est assez explicite : la finalité n'est pas la personne, mais le lucre lui-même. D'ailleurs, dire à but lucratif redouble le niveau : est à but lucratif ce qui vise de se viser. Logique nombriliste ou - puisque le vocable est à la mode - perverse narcissique, hypernarcissique. Où l'avidité vient couronner l'ensemble sans surprise, qui est une frénésie.

Le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, encore plus sérieux que les deux précédents, dit pour lucre : « Vieilli. Gain, avantage, profit tiré d'une activité quelconque. - Péjoratif. Profit pécuniaire, souvent matériel, plus ou moins licite et recherché avec avidité. » Mais notez aussitôt que le sens péjoratif, lui, n'est pas vieilli. De plus, on a beau juger péjorative la notion de lucre, c'est bien elle qui trône dans l'expression à but lucratif. Encore plus notable : le CNTRL accrédite le Wiktionnaire comme le Larousse, avec les notions de plus ou moins licite (rétorsions) et d'avidité (frénésie).

Enfin, éminence entre les éminences, le Trésor (Informatisé) de la Langue Française, 8ème édition de l'Académie française (la 9ème étant en cours de rédaction) pour lucre  : la pure et simple reprise du CNTRL, où c'est évidemment le CNTRL qui reprit le TILF.

Le vil Scrooge n'a rien d'un gentil Picsou, et tous les gentils Picsous restent des pique-sou, sans différence avec les Gripsou.

Mal' - LibertéPhilo

 

  • Source Wikipédia : Charles Dickens, auteur de Scrooge.

Moyenne des avis sur cet article :  1.27/5   (15 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès