• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Obsolescence programmée - Mesdames, n’achetez plus de collants (...)

Obsolescence programmée - Mesdames, n’achetez plus de collants !

De nombreux observateurs spéculaient sur l'obsolescence de Nicolas Hulot. Après un an d'utilisation par le gouvernement du n°1 de l'écologie médiatisée, son "bilan est très mitigé". Sa présence à l'hôtel de Roquelaure sera-t-elle durable ? En tout cas, sûrement pas autant que l'émission "Ushuaïa, le magazine de l'extrême". Vous savez ce qu'est l'usure du pouvoir, surtout lorsqu'on a peu d'influence sur un système en marche. Le moins que l'on puisse dire est que le ministre de la Transition écologique et solidaire ne tourne pas à plein régime. Un peu comme s'il n'osait pas pousser le moteur de sa machine de peur de péter une durite. Mais, avant que ne tombent les feuilles mortes, nous devrions savoir si Nicolas Hulot appuie sur le bouton arrêt, ou si vous préférez, donne sa démission. Mais quel rapport avec les collants de ces dames ?

Et bien, "le gouvernement réfléchit à un indice durée de vie pour lutter contre l'obsolescence programmée... Cet indice ressemblerait à l'étiquette-énergie et attribuerait aux produits électroniques et électroménagers une note allant de un à dix en fonction de divers critères, comme la robustesse ou la « réparabilité » du produit par exemple". Alors, pourquoi pas faire de même avec tous les produits ; une usine à gaz de plus me direz-vous ?

N'empêche que cela pourrait rendre service à tous les consommateurs et donc aussi les femmes qui dépensent des fortunes pour remplacer leurs collants. Maintenant, que ces Dames gardent les jambes nues est une autre option. D'ailleurs Caroline De Haas pourrait proposer le hashtag "Balance tes collants", mais la féministe serait plutôt pour le port obligatoire d'une ceinture de chasteté pour tous les mâles en rut. Après ce court moment d'égarement, parlons de choses sérieuses comme l'obsolescence programmée qui non seulement frappe au porte-monnaie, sans oublier l'impact destructeur de l'hyperconsommation sur planète.

L'association Halte à l'obsolescence programmée (HOP), s'inquiète de la fragilité des collants vendus aujourd'hui, par rapport au passé. 3000 femmes ont répondu à un questionnaire qui avait pour but de percer le mystère du collant troué ou élimé et "Comment expliquer que les collants de nos grands-mères semblaient plus résistants quand les nôtres ne durent pas ?" Evidemment, le collant n'est qu'un exemple parmi bien d'autres de pratiques frauduleuses qu'utilisent certaines entreprises pour augmenter leur chiffre d'affaire. 

Résultat de l'enquête - Pour 72% des femmes interrogées, la durée de vie moyenne d'un collant de dépasse pas les six utilisations et l'association HOP évalue qu'en moyenne un utilisateur doit acheter 10 à 11 paires de collants par saison. Et le constat est accablant, "la fin de vie des collants est quasiment toujours due à une obsolescence technique et non esthétique". "Hormis l'impact écologique très important, nous constatons aussi que ces intrants chimiques participent fortement à la non durabilité d'un collant""Nous pouvons légitimement émettre l'hypothèse selon laquelle les fabricants peuvent jouer sur les additifs chimiques pour rendre plus ou moins robuste un collant, et ainsi programmer sa fin de vie".

Donc, "moins de temps, moins de matière, moins de mains d'oeuvre, moins de contrôle, moins de qualité (...) moindre coût pour moindre prix".

Alors d'autres questions se posent et pas seulement pour les collants. Faut-il seulement acheter des produits haut de gamme pour moins jeter et faire des économies ? Et quelle solution pour ceux qui ont seulement les moyens d'acheter du Nutella de temps en temps ? Et bien ils font comme d'habitude, ils s'en privent comme bien d'autres choses bien plus importantes que des collants. Ou devront se contenter de la camelote bon marché. Car c'est bien eux la cible des commerçants sans scrupule pour qui l'obsolescence programmée est une mine d'or. 

"HOP en profite pour dresser un classement des "meilleures" et "pires" marques de collants en matière de durabilité. Ainsi, les collants Wolford arrivent en tête avec une durabilité notée 3 sur 5, Bleuforêt et Gerbe constituent le Top 3 mais peuvent coûter jusqu'à 40 euros la paire. Les collants H&M, Well, Golden Lady et issus de marques de grandes surfaces stagnent au fond de ce classement, en ne dépassant pas la note de 1,9 sur 5. À noter que 130 millions de paires de collants sont vendues chaque année en France".

Source - franceinfo


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Dr Faustroll Clark Kent 15 mai 15:14

    Mais surtout, ne mettez plus de culotte !


    • gruni gruni 15 mai 15:44

      @Clark Kent


      Sans-culotte, voilà une idée révolutionnaire 




    • HELIOS HELIOS 15 mai 18:14

      @Clark Kent
      tout le monde sait que les collants sont des tue-l’amour !


    • MERLIN MERLIN 15 mai 19:56

      @HELIOS
      Dépend de celles qui les portent...
      Ou de ceux, question de mœurs....


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 15 mai 15:21
      Dans les années 60 ma mère faisait remailler ses bas de soie par une dame coincée dans une guérite comme celles de la Loterie Nationale. Ma mère sauvait ses bas, cette dame vivotait de son travail méticuleux.

      A l’heure actuelle peu de femmes ont les moyens d’investir dans cet accessoire et les conditions imposées aux professionnels ne permettent plus ce type d’activité. Et puis on a pris l’habitude de remplacer ces prêts-à-jeter sans se poser trop de questions. L’étiquetage ne fera pas long feu, les tromperies multiples des fabricants n’incitent pas à faire confiance à leurs indications. Certains produits alimentaires de marques connues sont bardés de tableaux de valeurs nutritives et caloriques que plus personne ne regarde mais omettent la liste des ingrédients, probablement inavouables. Qui contrôle cela ? Les organismes en charge de le faire se raréfient alors que les produits se multiplient.

      M’enfin si ça occupe un ministre désœuvré ... il faut bien que la machine à produire continue à mouliner pour le rémunérer ...

      • Dr Faustroll Clark Kent 15 mai 15:30

        @Parlez moi d’amour

        les couches jetables, les kleenex et les essuie-tout sont les fleurons de notre civilisation hygiénique aseptisée, inodore et sans saveur quit ne fuit pas
        vive les tampax,
        vive les lingettes parfumées à la lavande,
        vive la raie publique,
        vive la transe !

      • gruni gruni 15 mai 15:40

        @Parlez moi d’amour


        Le gouvernement réfléchit, et effectivement, mettre en place un système sans mettre les moyens pour contrôler sera inutile. Pour l’instant il n’est question que des produits électroniques et électroménagers.

      • gueule de bois 15 mai 18:22

        @gruni
        Le gouvernement réfléchit, et effectivement, mettre en place un système sans mettre les moyens pour contrôler sera inutile.
        Et délicat ... S’il faut trousser les filles pour voir si elles portent un collant homologué ça va balancer les porcs à tout bout de champ.
        Enfin bon, vive les bas et les porte-jarretelles.


      • gruni gruni 15 mai 18:31

        @gueule de bois


         « S’il faut trousser les filles » il y aura des volontaires pour les contrôles


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 mai 14:11

        @Clark Kent

        Pour les couches...

        Des amis plutôt écolos, avant leur mariage et alors sans enfants, ne juraient que par les langes lavables.

        Leur enfant est né.

        Un mois après, le caddy débordait de couches pampers.

        De l’importance de l’expérience.

      • Ruut Ruut 15 mai 15:39

        Il y a eu en effet un gros travail pour rendre les nylon plus fragiles.
        Mais que fait l’Europe, voir le gouvernement Français, pour nous protéger de ces dérives industrielles et ces ententes illicites qui nous vendent des produits de plus en plus merdiques.

        Notons que le choix n’existe pas pour le Client car il ne dispose pas de l’information produit conçus pour se détruire après 1 utilisation.
        De plus le Client ne dispose pas non plus d’alternatives commercialisées qui sont conçues pour durer.

        Pareil pour le lait.
        Nous n’avons nulle part l’information :
        lait issue de vaches qui se sont nourries a 100 % avec de l’herbe -> lait bon pour la santée.
        Lait issue de vaches nourrie avec de la nourriture industrielle -> lait toxique pour la santée.

        Mais que font nos ministres.


        • Dr Faustroll Clark Kent 15 mai 15:44

          @Ruut

          moi je suis d’accord pour mettre la santée au féminin,
          et on mettra le lycé au masculin, alors...

        • gruni gruni 15 mai 15:50

          @Ruut


           « le choix n’existe pas pour le Client »

          Si, y mettre le prix, la qualité se paie. Mais il y a probablement des exceptions et des marques qui ne méritent pas leur réputation.


        • gueule de bois 15 mai 18:25

          @Clark Kent
          Tout à fait d’accord et aussi changer les genres de foi et foie (une aberration).


        • gueule de bois 15 mai 18:26

          @Ruut
          Si c’est du lait ’issu de vache’ c’est déjà pas si mal.


        • Radix Radix 15 mai 15:42

          Bonjour

          Depuis que l’on parle de développement durable (en fait on ne fait qu’en parler) je n’arrête pas de changer mes ampoules qui claquent à une vitesse proche de celle de la lumière !

          Radix


          • Dr Faustroll Clark Kent 15 mai 15:46

            @Radix

            y a mieux due le développement durable, maintenant : l’économie circulaire !
            si vous voulez postuler dans les salons où l’on cause, il faut mettre à jour votre vocabulaire du parler creux...

          • gruni gruni 15 mai 15:55

            @Radix


            Idem pour moi. Depuis je ne change plus qu’une ampoule sur deux, et la lumière se fait rare

          • Dr Faustroll Clark Kent 15 mai 16:00

            @gruni

            de toutes façons, par étymologie, la lumière, c’est du lux...

          • gruni gruni 15 mai 16:33

            @Clark Kent


            Et ce n’est pas un luxe de rappeler la formule...


          • gruni gruni 15 mai 16:40


            @Clark Kent


            La formule du lux...  1 l x = 1 l m m 2 = 1 c d ⋅ s r m 2 

            Et surtout ne me demandez pas de l’expliquer

          • Dr Faustroll Clark Kent 15 mai 16:52

            @gruni

            contrairement à ce qu’on croit habituellement, « fiat lux » n’a rien à voir avec une berline hur de gamme produite à Turin !

          • gruni gruni 15 mai 17:00

            @Clark Kent


            Oui, mais j’ai pas l’impression que la lumière soit en Italie en ce moment. Politiquement parlant






          • gueule de bois 15 mai 18:28

            @gruni
            En Europe vous pouvez chercher, pire qu’en France ya pas.


          • gruni gruni 15 mai 18:33

            @gueule de bois


            Attendez la suite, ça pourrait changer.

          • UnLorrain 15 mai 16:09

            Obsolescence prématurée...ma façon d’y voir.

            Nos grands mères avaient peut-être ce truc,de passer un fer a repasser,doux,sur le bas nylon,cette astuce devait avoir pour effet d’aplanir la fibre textile et ainsi elle était moins sujette a l’accroc.


            • gueule de bois 15 mai 18:31

              @UnLorrain
              Il y a des tas de bons vieux trucs pour réparer, le vernis à ongles, la laque pour cheveux, etc...


            • Le421 Le421 15 mai 18:10

              Le fin du fin, c’est quand on vous détourne l’obsolescence programmée en notion de sécurité.
              Votre voiture moderne, si elle ne passe pas régulièrement au garage pour une « mise à jour logicielle », à l’occasion de la révision devenue incontournable (protections informatiques), va immanquablement tomber en panne.
              Vous avez un véhicule diesel avec FAP ? Il suffit de vous obliger à rouler au rythme d’un escargot pour que la panne de ce filtre bloque votre voiture au bord de la route.
              Le contrôle technique renforcé, au delà du souci de sécurité, est bel et bien là pour envoyer votre « titine » à la casse de façon régulière...


              • gruni gruni 15 mai 18:21

                @Le421


                Je ne sais pas si on peut parler d’obsolescence programmée pour une voiture. Il y a quand même une usure inévitable. Je crois aussi, que plus il y a de technologie embarquée plus le risque de panne est important, surtout si comme vous en parlez, les révisions ne sont pas faites à temps. Pour le contrôle technique, c’est la pompe à fric qui roule et n’est jamais en panne.

              • Radix Radix 15 mai 19:21

                Bonjour gruni

                L’obsolescence programmée de la voiture est faite d’une manière plus subtile. Ce sont les accessoires qui vont tomber en panne les uns après les autres jusqu’à ce que vous lâchiez l’affaire, car bien sûr leurs remplacement coûte une blinde !

                Radix


              • Konyl Konyl 16 mai 11:18

                @Le421
                Pour l’automobile, mon point de vue est que le plus gros scandale c’est la « remplaçabilité »
                Pour gagner du temps, on ne change pas la pièce détachée mais toute la pièce, le fameux exemple du bloc-phare, vous avec une platine oxydée, et bien changeons tout le bloc-phare.

                J’ai le cas en ce moment même : Soufflet de cardan (côté boite automatique) tous les garages me disent qu’il faut changer tout le cardan... 500 € au lieu de 50 €. Elle est pas belle la vie.


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 mai 14:15

                @Le421

                Le contrôle technique obligatoire a été une très bonne chose.

                Il a fait disparaître quasiment toutes les poubelles roulantes de la circulation.

                Mes voitures sont toujours bien entretenues mais l’usure normal met forcément une limite naturelle à son existence.

                Sans le contrôle technique, je n’aurai pas su que mon ancien véhicule, d’aspect toujours viable, était en fait au bord de la ruine en raison d’une défaillance sur des points minimes mais cruciaux.

                C’est un peu comme les humains d’ailleurs. On voit le gars qui pète la forme malgré son âge avancé et qui calanche à cause d’une petite veine défaillante mais stratégiquement placée.

              • HELIOS HELIOS 16 mai 17:07

                @Konyl


                ***** tous les garages me disent qu’il faut changer tout le cardan... 500 € au lieu de 50 €. *****
                Si vous roulez depuis 50 000 km avec le soufflet crevé, evidement le cardan est probablement abimé.
                Si cela fait peu de temps, changer le soufflet est possible, mais l’operation est chere en main d’oeuvre pour un simple caoutchouc qui coute 15 euros en moyenne.

                Au fait, avez vous respecté la périodicité des révisions ? un soufflet crevé, c’est de la graisse, entrainée par la force centrifuge qui sort et qui macule son envirronement... immediatement detecté par l’entretien.

              • Konyl Konyl 16 mai 17:30

                @HELIOS
                Ah non ça fait 1500 km, le cardan n’est pas touché (dixit le garage mais je ne sais pas comment il peuvent le voir du coup, bref) mais simplement ils me disent que la pièce ne se vend pas séparément. ce qui est faux. Attention ce n’est pas un cardan de roue donc beaucoup moins mobile.
                Révisions dans les temps depuis 10 ans, même si je roule peu (7000 km par an).


              • HELIOS HELIOS 17 mai 02:56

                @Konyl
                ... s’il y a un trou dans le soufflet on peut tres bien voir si du sable, de la terre, de l’eau ont pénétré et s’il reste de la graisse. 

                Si le trou est petit et que la graisse est encore a l’intérieur... et qu’il n’y a pas de jeu alors il est probable que le cardan peut continuer a vivre normalement sa vie de cardan... si on le rend de nouveau étanche.

                ... Si vos cardans ne sont pas des cardans de roues, donc des cardans de transmission il existe chez Bilstein, par exemple, des soufflets (type boutonnière) qui ne nécessitent ni démontages ni outils pour moins de 40 euros la paire... mais je crois que ce sont des pièces d’engins de chantier...

                si vous bricolez, vous pouvez toujours tenter de coller une pièce... genre vulcanisation, si la qualité de la matière le permet et si celle-ci est encore réparable.

                Bon courage quand même...

              • Jason Jason 15 mai 19:44

                Vous ne croyez pas que vous êtes un peu en retard sur ce sujet ?


                Depuis l’après guerre (de 40) on sait que les fabricants de fibres synthétiques (Du pont, Rhône Poulenc, et d’autres sans doute) destinées à la bonetterie et en particuliers aux bas (dits « nylon ») ajoutent des additifs lors de la fabrication des fibres pour en écourter la vie. Cela faisait partie, très discrètement de l’obsolescence programmée.

                M. Gruni, vous avez au moins 60 ans de retard. Merci de nous le signaler.

                • gruni gruni 15 mai 20:52

                  @Jason


                  Oui, et alors, ai-je dit que s’était nouveau, mais elle existe toujours et se perfectionne à encore plus grande échelle. Il faudrait se taire plutôt que de prendre des mesures pour au moins limiter ce véritable fléau. 

                • troletbuse troletbuse 15 mai 21:47
                  @grounichou
                  Aïe aïe aïe « S’était nouveau »
                  Vous voulez prendre quelles mesures ? Des pieds à la chatte ?
                  Bravo Grounichou, vous avez encore trouvé un sujet sensible qui intéressera tous les Français.
                  après naturellement les sujets comme la masturbation, les poupées gonflables, si ma tante en avait, j’en passe et des meilleurs. Pas gentil de vous attaquer à Macronimbus ainsi. Enfin pour un FI, si.  smiley

                • gardiole 16 mai 07:42

                  Il faudrait avoir des collants d’il y a 50-60 ans, et les comparer en laboratoire (pour que les conditions soient rigoureusement identiques) avec des collants d’aujourd’hui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès