• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Enfin !

Une leçon de sincérité …

Comme quelques millions d’auditeurs, j’ai écouté en direct l’entretien de Nicolas Hulot lors de la matinale de France-Inter. J’étais une fois encore sans illusion sur ce qu’allait pouvoir dire cet homme, pris dans les filets d’une politique où rien de ce qui est dit n'est en rapport avec le fond de la pensée de celui qui parle. Il allait devoir, c’est du moins ce que je pensais alors, trouver une fois encore des arguties pour justifier la dernière décision sur la chasse, adoucir les effets catastrophiques de cet été de tous les désordres climatiques, avaler d’autres couleuvres encore par loyauté gouvernementale.

Et soudain tout a basculé. L’honnête homme a pris le pas sur le ministre d’opérette, celui qui forcément tenait un discours de circonstance, enveloppait la réalité dans un emballage d’illusions. Tout craqua devant nous avec cette force unique que donne la voix quand l’image ne vient pas apporter son lot de parasites. La gorge serrée, l’honnêteté à fleur de peau, l’individu a quitté les oripeaux du démagogue contraint pour renoncer enfin à servir de caution à des canailles certes mais pire encore, à des monstres cyniques qui par pure idéologie sacrifient la planète et les générations futures.

À l’autre bout du poste, j’étais moi aussi touché par l’émotion de cet homme que j’avais moqué, critiqué, vilipendé dans un billet acerbe parce que j’avais douté de ses convictions réelles devant tous les échecs qu’il avait dû entériner. Bien que défendant une cause essentielle, vitale, d’une extrême urgence, il devait en rabattre régulièrement au nom de ce redoutable pragmatisme, l’alibi des couards pour ne rien faire pour sauver la Planète. Cette fois, la chape de plomb se lézardait avant que de s’effondrer. Pour monsieur Hulot, ce n’était simplement plus possible, cette fois, j’étais tout à fait en phase avec lui.

La planète brûle, les dirigeants s’en lavent les mains. Incapables de sortir d’un modèle délirant qui conduit toute l’humanité à sa perte, les représentants de commerce du libéralisme se font les gentils fossoyeurs du monde futur tout en continuant de soutenir les assassins de l’espoir. Le Président est un libéral forcené, un être sans foi ni loi vis à vis de l’écologie, un individu incapable de sortir des schémas de pensée du passé. Nicolas Hulot ne l’a pas dit ainsi, par amitié, par souci de ne pas en rajouter encore alors qu’il vient de briser l’image de gentil que le marcheur s’était octroyé en prétendant de manière totalement mensongère que l’écologie était au cœur de ses préoccupations. Maintenant nous savons que Freluquet n’en à rien à faire, qu’après lui comme après tous les autres, le déluge peut faire son œuvre, il lui aura apporté sa pierre !

Nous sommes tous responsables de la catastrophe climatique à venir. Monsieur Hulot l’affirme et cherche ainsi à atténuer l’immense responsabilité de TOUTE la classe politique, ces gens qui continuent contre toute évidence, toute vérité, à défendre le nucléaire, ce poison mortel qui tôt ou tard sèmera la mort dans notre pays. C’est encore les mêmes qui défendent une agriculture qui empoisonne et détruit la terre, c’est toujours ceux-là qui favorisent un système économique fondé sur l’injustice, l’exploitation, les inégalités, la destruction des ressources.

Nicolas Hulot, ce matin-là, a souhaité libérer sa conscience. Il va être qualifié de traître, de pantin, de girouette, de toutes sortes de noms d’oiseaux par nos chers responsables qui pourront tout à loisir lui tirer dessus d’autant plus facilement que cet effroyable gouvernement vient de favoriser la chasse aux bêtes à plumes. Mais ce n’est pas l’écologie qui a du plomb dans l’aile, ni encore le seul ex-ministre d’état qui tombe en piqué, c’est tout notre mode de vie qui va s'effondrer à cause de la catastrophe climatique à venir, une calamité digne des écrits bibliques et que tous ces irresponsables politiques ont favorisé depuis deux cents ans.

Chapeau monsieur Hulot. Vous avez osé dénoncer ces canailles, refusé de cautionner plus longtemps ce suicide universel. Vos propos vous honorent, votre démission devrait constituer le point de départ d’une immense prise de conscience collective tout autant que d’une colère destructrice pour ce système étatique uniquement au service des puissances de l’argent. Hélas, il n’en sera rien, l’indifférence et la cécité continueront à paralyser nos concitoyens, décérébrés par les mensonges de toutes les impuissances politiques.

Il n’y a jamais eu dans l’histoire de l’humanité un péril aussi massif, aussi mortel, aussi proche. Nous sommes entrés dans l’anthropocène, la sixième disparition des espèces, dont sans doute Homo-Sapiens est le seul responsable de ce drame terrible. Pour une fois, chaque individu de cette planète dispose s’il veut s’en donner la peine, de l’information, connait les enjeux et les risques, l’imminence de la catastrophe. Pourtant, rien ne se passe par lâcheté, par conformisme, par refus de changer sa manière de vivre, par aveuglement et facilité.

Merci monsieur Hulot d’avoir donné ce coup de pied salutaire dans la fourmilière. Vous avez cru bien naïvement qu’il était possible de changer le cours des choses, d'empêcher la tragédie prochaine. Vous vous êtes trompé et vous l’avez reconnu. J’en suis encore tout retourné même si au plus profond de moi, je suis persuadé que l’irréversible est atteint, que rien ne changera, que nous allons collectivement à notre perte par la faute de ceux qui se prétendent partout dans le Monde, responsables politiques.

Irresponsablement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • cassini 1er septembre 10:08

    la chape de plomb se lézardait


    Image audacieuse qui semble montrer une certaine antinomie, mais qui sait ? 

    • Alavavite Alavavite 1er septembre 11:20

      @cassini

      Un comparse comme on en connait beaucoup...suivez mon regard....
      Aucun mérite à se retirer ..... ;
      ....
      Un menteur qui cesse de mentir ne devient pas ipso facto un héros.

    • Sozenz 1er septembre 14:35

      @Alavavite

      ça ne devient pas un heros , mais je pense que vous n avez rien compris à la vie , ni à la prise de conscience de soi et de son environnement ( l ensemble, social politique , materiel etc ) d une façon lucide .
      apprendre a avoir le coeur ouvert et les pieds sur terre pour avancer tel que chaque humain doit le faire .
      donc non ce n est pas un héros . mais sur son propre chemin il a fait un grand pas . et si chaque personne etait capable de faire ce pas , nous pourrions peut etre vivre Normalement et non dans un enfer. que seul l être humain a choisit de vivre alors que tout lui est donné pour qu il puisse vivre un paradis .

    • Alavavite Alavavite 1er septembre 14:44

      @Sozenz

      ♫♪♫ Heureusement y a les neuneu...en plus ♫♪♫.
      ...
      Un type qui arrête de trahir n’est pas un héros ....
      Mais à lui comme à vous il ne faut pas en demander trop

    • Sozenz 1er septembre 15:18

      @Alavavite

      ça vous arrive de regarder l humanité ?
       je pense qu ’il n y a pas grand monde à qui qui ont peut en demander beaucoup des grands qui sont apparus dans ce monde , il n y en a pas eu beaucoup .
      donc comme je ne me range pas dans ces grands, ces aigles , je sais où se trouve ma place . alors oui , perso au moins moi , j admet qu on ne peut pas m en demander trop . contrairement a certains qui pensent être des grands de ce monde et ne sont que des petits hommes ;

      A bon entendeur . salut !



    • Emmanuel38 1er septembre 16:38

      @AlavaviteUn commentateur a écrit sur son blog (extraits) :

      « Je souhaite que personne, personne ne fustige le gouvernement ». Nicolas Hulot, au moment même où il quitte le gouvernement, réussit le tour de force de le défendre, coupant ainsi l’herbe sous le pied de ceux qui voudraient en faire la critique. Il loue d’ailleurs « l’affection, la loyauté, la fidélité » dont ont fait preuve à son égard le premier ministre et le président de la république avant de demander : « au quotidien, qui j’ai eu pour me défendre  ? » Il répond à sa propre question en accusant l’opposition qui n’a pas su « se hisser au dessus de la mêlée pour se rejoindre sur l’essentiel » et même la « société » qui n’est pas descendue dans la rue pour le soutenir. Incroyable retournement des rôles, qui repose sur un escamotage digne du fameux éléphant dans la pièce : contre qui l’opposition et la société étaient-ils censés défendre Nicolas Hulot, sinon contre ce gouvernement affectueux, loyal et fidèle ?

      Quant à cette société civile, comment Nicolas Hulot ose-t-il affirmer qu’elle lui a fait défaut ? C’était à lui, au contraire, de la soutenir et de la porter, ce qu’il n’a jamais fait. Le seul fait positif qu’il puisse mettre à son actif est l’annulation du projet de l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes. Mais cette annulation elle-même n’a été décidée que par crainte d’un pourrissement du conflit ; à aucun moment les Zadistes n’ont été crédités de leur résistance, jamais il n’a été dit par Nicolas Hulot qu’ils avaient bien mérité de la biodiversité. Seule dans l’hémicycle la France Insoumise a déclaré que la société toute entière devait des remerciements à son avant-garde mobilisée.

      Combien d’associations de lutte contre les pesticides, pour la reconnaissance des maladies qu’ils causent, auraient pu être reçues par le ministre ! Au moment même de sa démission, il aurait pu en prendre occasion pour les médiatiser et les valoriser. Rien de tout cela : Hulot les invisibilise au contraire pour excuser non seulement son échec, mais sa lamentable obstination à croire en un gouvernement qui s’est servi de lui comme alibi.


    • Arthur Gohin 1er septembre 17:58

      @Emmanuel38
      Absolument d’accord. Nicolas Hulot nous a joué une belle pièce de théatre, tout en clamant haut et fort que c’est une démarche de sincèrité !

      Une pourriture comme le gouvernement qu’il a « quitté » tout en le défendant et proclamant sa valeur !

    • velosolex velosolex 1er septembre 18:58

      @Alavavite

      Curieux de voir certains ici comme ailleurs s’en prendre à ce type, qui n’est vraiment pas le pire de la bande.
       Il vient de le prouver, en comprenant que le meilleur à faire était encore de mettre les voiles, sur un énième croche pied, couvert par le gouvernement. 
      Pas de nécessité économique, « on voudrait bien mais on n’a pas le choix ! »( les parts de marché, l’ernergie atomique obligée).Entend on tous les jours pour justifier le pire......
      Non ce sont les gros cons de chasseurs qui sont à l’origine du pataquès. Il n’y a rien à dire, tant la cause de ce parti tirant sur les quelques animaux qui reste, non encore laminés par les pesticides est misérable. 
      C’est la goutte de sang qui a fait débordé le vase. 
      Hulot en faisant son coup a révélé l’extrême manque d’ambition, pour ne pas parler de la pire compromission, de ce gouvernement soit disant en marche..Des incapables liés au passé mortifère, et au garde à vous des lobbys. 
      ....Le cosmétique n’a qu’un temps, et même les cadavres maquillés finissent par sentir mauvais. Voilà que stephane Bern se met de la partie, se rappelle lui aussi qu’il est vivant dans ce ministère des cadavres à qui l’on a foutu un bâillon sur la bouche. 


    • Julien30 Julien30 1er septembre 21:09

      @velosolex
      « tant la cause de ce parti tirant sur les quelques animaux qui reste, non encore laminés par les pesticides est misérable. »

      Que répondre à une telle caricature qui relève d’une connerie au moins équivalente à celle que vous attribuez aux chasseurs, vous plaçant comme d’habitude du côté de la bienpensance la plus paresseuse ? Peut être que les chasseurs ne font le plus souvent que réguler les populations, comme celle des sangliers, tâche sans laquelle ces derniers ravageraient les cultures alentours, ou celle des cervidés qui en surnombre mettraient en danger la régénération des forêts. Mais j’imagine que ça dépasse votre esprit de bobo primaire.

    • velosolex velosolex 1er septembre 22:28

      @Julien30
      J’adore faire mouche, surtout sans fusil....Une soixantaine d’espèces chassées en france, contre à peine 20 dans la plupart des pays européens.  Les chasseurs ont ils eu raison de Hulot https://bit.ly/2okbrFv  Le bobo primaire vit à la campagne, mais se garde bien d’approcher les surfaces d’épandages...Le développement des sangliers s’il est un problème est lié à la désertification des campagnes, sur fond de développement d’un modèle intensif qui se fout des déserts et des aberrations qu’il laisse derrière lui, des friches non exploitées. Vous pourrez dire « merci montsanto, ou la FNSEA », si vous avez le bonheur de développé une maladie dégénérative, liés aux pesticides..... 

      On peut penser qu’on est plus malin et immortel, et se foutre que les hirondelles disparaissent, les vers de terre, espèces tuées elles non par les chasseurs mais par le modèle agricole. 
      Les sangliers ne sont pas toujours tués (régulés...) par les chasseurs, il arrive que certains sont victimes de la décomposition des algues vertes, dues à l’élevage intensif en amont., et meurent ainsi d’intoxication...Ca a beau être des sangliers, ce sont des mammifères, et c’est très inquiétant pour nous....Comme un révélateur... Les nuisibles ça n’existe pas, mis à part l’homme, qui joue à l’apprenti sorcier, et dérègle totalement les interactions.....
      Combien il a de coups, votre flingue ?

    • vesjem vesjem 1er septembre 22:32
      @cassini
      je cois plutôt que hulot a été dupe du début à la fin de son ministère ; et qu’il le reste encore après sa démission : signe de son honnêteté ou de sa naïveté

    • Ben Schott 2 septembre 05:33

      @velosolex

       
      « Les nuisibles ça n’existe pas, mis à part l’homme »
       
       



    • Durand Durand 2 septembre 09:48



       

      Encore un qui est devenu ministre sans avoir lu les traités européens et notamment les articles qui définissent la Politique Agricole Commune :


       

      Article 39 du Traité de Fonctionnement de l’Union Européenne :

      (ex-article 33 TCE)


      « Titre 1. 

      La politique agricole commune a pour but 


      a) d’accroître la productivité de l’agriculture en développant le progrès technique, en assurant le développement rationnel de la production agricole ainsi qu’un emploi optimum des facteurs de production, notamment de la main-d’œuvre,... »


      Tout est dit !...



    • C'est Nabum C’est Nabum 4 septembre 19:03
      @cassini

      Je suis incapable d’audace

    • Ben Schott 1er septembre 10:15
       
      J’ai bien ri quand j’ai vu la moue crispée et l’œil humide de monsieur Bulot, sous cette coupe de cheveux inimitable (dont il ne s’est jamais départi) manger son chapeau et nous annoncer qu’il en avait marre qu’on lui jette des cailloux dans la rue ! Il a tenu bon, il n’a pas explosé en larmes !
       
      N’empêche, il n’a jamais rien compris de l’écologie. Un crétin pour l’éternité...
       

       


      • bébert 1er septembre 12:31

        @Ben Schott
        Oui , mais un crétin qui a bien réussi en affaire.


      • zygzornifle zygzornifle 1er septembre 13:17

        @bébert


         et qui en plus a un « pognon de dingue » plus une retraite de ministre qui l’attend ....

      • mmbbb 1er septembre 17:34

        @Ben Schott il n est pas ecolo l ecologie politique est une imposture , Con Bendit serait en lice , s il remplace le Bulot , Macron lui aurait un ecolo dans le recyclage de ces imposteurs


      • C'est Nabum C’est Nabum 4 septembre 19:03

        @Ben Schott


        Pour l’éternité il fut ministre

      • Clocel Clocel 1er septembre 10:17
        Écouter Les matinales de France Intox...

        Êtes-vous conscient de ce que cela dit de vous mon bon Nabum ???

        Faut être intoxiqué au dernier degré par la doxa pour tolérer plus de cinq minutes ces insultes réitérés à l’intelligence et au bon sens...

        Hulot, une crapule qui n’assume même pas sa condition et qui vient pleurnicher parce que la vraie vie c’est pas comme à la télé !

        Merde, on s’en sortira pas si vous refusez de voir l’évidence !

         Cher Bossuet...


        • Ben Schott 1er septembre 10:25

          @Clocel

           
          Le summum de l’intoxication, c’est les Matinales de France Inter le matin et C dans l’air le soir !
           
          Mais le ministère de la Vérité à ses deux héros du journalisme : Salamé et Demorand. La primeur de la démission d’un ministre de merde d’un ministère de merde en direct !
           


        • Clocel Clocel 1er septembre 10:36
          @Ben Schott

          La télé n’a jamais franchi mon seuil, Dieu merci !

          Mais le petit demeuré a sévi sur France Culture, je crois...

          Ah... ! Dans le régime qui est le notre, la fellation est élevée au rang d’art majeur ! smiley



        • baldis30 1er septembre 12:01

          @Clocel
          bonjour,

          et attendez que son successeur, contacté par le pouvoir, arrive .... un vertain Cohn-Bendit !


        • bébert 1er septembre 12:33

          @Clocel
          Pas que , baisser son calcif et donner son derrière est de bon gout aussi !!!


        • zygzornifle zygzornifle 1er septembre 13:19

          @baldis30


           Macron n’a pas sollicité José Bové de peur de passer avec son trône par la fenêtre de l’Élysée ....

        • Croa Croa 1er septembre 16:41
          À Clocel,
          France Intox c’est tellement de la propagande qu’on peut écouter ça sans risque. Cela ne nous dit donc rien de l’auditeur Nabum.

        • vesjem vesjem 1er septembre 22:37
          @Clocelle
          demeuré avait été coopté par laure adler lorsqu’elle était directrice de france culture : entre « copains », on s’aide

        • C'est Nabum C’est Nabum 4 septembre 19:04
          @Clocel

          Je suppose que vous préférez RMC


        • Passante Passante 1er septembre 10:34
          la spectaculaire innocence ?
          attribuer une conscience à un acteur.

          • C'est Nabum C’est Nabum 4 septembre 19:05
            @Passante

            Vous avez raison

          • Alavavite Alavavite 1er septembre 10:38

            Hulot ,en quittant l’Estrade des pitres, montre la voie à d’autres aussi mauvais sinon plus.


            • C'est Nabum C’est Nabum 4 septembre 19:07
              @Alavavite

              L’éco logis a trouvé preneur

            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er septembre 10:44

              @Nabum


              Lui-même n’étant pas un écologiste au sens minimum du terme, il avait accepté le « poste de ministre » pour deux raisons : 01) Par ambition personnelle, 02) Dans le but de crédibiliser la « politique de Macron »... La politique ce n’est jamais propre.

              Hulot est un affairiste de première heure, il a fait sa vie autour de « cette question » mais en polluant plus que les autres. C’EST CELA LE PLUS GRAVE ! Il ressemble aux faux socialistes qui chantent la justice sociale mais aggravent les extrêmes entre riches et pauvres plus que les libéraux ! 

              Le monde ne changera qu’après l’inversion de la courbe de l’hypocrisie, il faut quand même un peu d’honnêteté et plus que toute autre question, l’écologie doit être l’affaire de tous, de tous les individus sur Terre et non pas celle de Missié Macron qui se moque visiblement et et officiellement du peuple France et de l’ensemble de l’humanité ! 

              Non, Nicolas Hulot n’est ni sincère ni honnête et encore une fois l’écologie comme science et comme comportement humain n’est pas l’insignifiante affaire de quotas de permis de chasse français...

              J’ai résumé tout ce que l’on peut dire sur la « question de l’écologie » dans mes articles et mes commentaires, que l’on accepte ou pas, ce n’est pas mon problème. 

              Mais il y a une chose importante : L’Europe souffrira beaucoup plus des conséquences de la destructions de tous les écosystèmes que le autres Continents. L’AVENIR RAPPELLERA CE VERDICT SANS QUE J’AIE A LE RAPPELER MOI-MÊME, MA SCIENCE ETANT PLUS EXACTE QUE CELLE DES SCIENTIFIQUES OCCIDENTAUX !

              • C'est Nabum C’est Nabum 4 septembre 19:08
                @Mohammed MADJOUR

                C’est une canaille on est d’accord

              • Jeekes Jeekes 1er septembre 11:11
                La sincérité du bulot ?
                 
                Moi aussi j’ai failli en pleurer.
                De rire !
                 


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 11:14

                  Nabum n’est pas parfait. Parfois un peu naïf. Comme nous tous. Un billet écrit un jour où comme tous nous avons besoin d’un peu d’espoir. Alors on s’accroche à une bouée qui déjà sans même avoir commencé avait déjà fait pssschit. Les Décroissants eux ne se sont jamais trompés. Cela évite de dépenser de l’argent inutilement pour des infos à la noix. 


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er septembre 12:04

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    « Nabum n’est pas parfait. Parfois un peu naïf. Comme nous tous. »

                    Je ne sais pas ... Mais je peux dire d’après tout ce qu’écrit cet auteur qu’il est assez honnête et de bonne foie. Personne n’est parfait mais personne ne demande à l’être je crois. Mais d’un autre côté qui veut se défaire du peu de naïveté qu’il a en lui, moi je ne veux pas perdre ma « nature humaine » à aucun prix.

                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 12:19

                    @Mohammed MADJOUR

                    Nabum sait lire entre les lignes et comprend bien qu’il n’y a aucune critique. La meilleure manière d’aimer quelqu’un est encore de se permettre parfois de le « piquer » un peu. c’est justement parce que moi-même j’ai souvent pris des nouvelles apparemment bonnes qui en réalité ne l’était pas plus qu’une autre. Hermétique, je sais que chaque médaille a son revers....

                  • velosolex velosolex 1er septembre 19:10

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Je suis tout à fait pour les vivants contre les morts, et je trouve tout à fait pertinent Nabum. Les journalistes d’inter se sont trouvés désemparés devant leurs questions tout à coup inutiles, dépassées, qu’ils avaient préparés.
                     « Comment mais vous ’n’avez pas même prévenu le premier ministre ?... » ....C’était assez croustillant de voir leur vrai nature formaté, pour ceux qui en doutaient prendre le dessus...La réussite, la mission, devait évidemment prendre le dessus sur les états d’âmes, sur une décision courageuse qui fera date...Certaines portes qui claquent font bien plus de bruit que sur des portières qu’un larbin ouvre devant nos ministres....
                    Pour ces journalistes, un bon ministre est celui qui se tait, ou mieux qui trouve les éléments de langage les plus abjects pour justifier le pire, ou encore ignorer les questions dérangeantes. 
                    Est ce Léa Salomé je ne sais plus qui a fait la différence entre les ministres versatiles, qui démissionnent, et ceux qui se cramponnent à l’écologie, comme à une manche à air, même quand il n’y a plus de vent, en disant que « seuls les grands fauves de la politique tenaient à ce poste à risque »

                    Fauve ou caniche ?...on voit qu’à ce niveau de novlangue, on arrange la lâcheté et l’opportunisme en courage. 

                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 19:59

                    @velosolex


                    Je lis la Décroissance depuis 8 ans. Je sais ce qui se dit de Hulot,.... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires