• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Gaz à effet de serre | Un enjeu social et environnemental

Gaz à effet de serre | Un enjeu social et environnemental

Lundi 21 septembre 2020, l’Organisation non gouvernementale Oxfam publie un rapport mettant en avant la responsabilité des populations les plus aisées dans les émissions de gaz à effet de serre. L'ONG pointe du doigt les inégalités sociales et les modes de consommation à l'origine du réchauffement climatique. Pour inverser la tendance, elle préconise une meilleure justice sociale et plus d’attention portée aux secteurs économiques sobres en CO2.

JPEG

 

Les émissions de gaz à effet de serre révélatrices des inégalités sociales

Le rapport porte sur la période située entre 1990 et 2015 pendant laquelle les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 60 %. Oxfam révèle des inégalités significatives en termes de production de CO² entre les populations les plus riches et les plus pauvres. 

L’ONG conclut que "les 1% les plus riches de la population (environ 63 millions de personnes) étaient responsables à eux seuls de 15 % des émissions cumulées », autrement dit « deux fois plus que la moitié la plus pauvre de la population mondiale ». Et 52% des émissions de gaz à effet de serre cumulées sont produites par les 10 % les plus aisés de la population mondiale, soit environ 130 millions de personnes, épuisant ainsi 31 % du budget carbone mondial.

Les 50 % les plus pauvres émettent, quant à eux, seulement 7 % des gaz à effet de serre, soit 4 % du budget carbone mondial.

Une baisse de la pollution liée à la crise de la Covid-19 a pu être observée. Malgré tout, sans une réduction importante sur le long terme, le budget carbone mondial, dont le rôle est de limiter le réchauffement climatique à 1.5 °C, risque d’être épuisé pour 2030.

 

Les transports, principaux responsables des émissions de CO²

Le rapport donne un aperçu des principales sources d’émissions de gaz à effet de serre dans l’Union européenne en 2010. Ce sont les transports qui en sont les premiers responsables, représentant environ un quart des émissions de CO² à l’échelle mondiale. L’aviation est en tête, suivie de l’automobile. L’Agence Internationale de l’énergie a d’ailleurs calculé que le marché automobile de luxe, notamment du SUV était à l'origine de l’augmentation la plus forte dans la période 2010-2018.

Ainsi, les transports sont symptomatiques des inégalités sociales en termes de consommation puisque « les foyers parmi les 10 % les plus riches dans le monde consomment environ 45 % de toute l’énergie associée au transport terrestre et quelque 75 % de toute l’énergie liée à l’aviation, contre seulement 10 % et 5 % respectivement pour les 50 % les plus pauvres ». 

Les autres secteurs de consommation responsables du réchauffement climatique sont le logement, les produits manufacturés, les services et l’habillement. 

Rappelons que la majorité des émissions des gaz à effet de serre des foyers les moins aisés provient du chauffage et de l’électricité, ces derniers étant des biens de consommation de base. 

 

Un plan de reprise pour lutter contre les inégalités sociales et la production de gaz à effet de serre

Depuis les années 90, le budget carbone ne cesse d’être dépensé au service de la consommation des revenus supérieurs, au lieu d’être utilisé pour réduire les inégalités sociales.

Les populations les plus touchées par le réchauffement se révèlent être également les plus fragiles puisque ce sont les foyers les plus pauvres et les nouvelles générations les premiers concernés. Ces dernières devront par ailleurs composer avec une planète fragilisée par les émissions de gaz à effet de serre et un budget carbone mondial dilapidé.

C’est pourquoi Oxfam incite les gouvernements à lutter activement contre les inégalités sociales et le dérèglement climatique dans le cadre du plan de reprise consécutif à la pandémie de Covid-19. En effet, selon l’ONG, « ils ont là une occasion historique, et qui ne se représentera plus, de s’atteler au développement d’une économie plus équitable dans les limites de notre planète ».

Cette crise a en effet révélé que les politiques étaient en mesure de prendre des mesures d’urgence si la situation l’exigeait. 

Afin de ne pas dépasser les 1.5 °C de réchauffement climatique et créer plus de justice sociale, Oxfam préconise de mettre en place sans plus attendre des mesures fiscales, sociales, industrielles et économiques significatives, telles que : 

  • l’impôt sur ma fortune ;
  • des « taxes carbone sur les produits et services de luxe » (SUV, vols en classe affaires, vols réguliers, jet privé, yachts) ;
  • l’« arrêt de l’exonération fiscale sur les carburants d’aviation » ;
  • l’« interdiction de la publicité dans les lieux publics » ;
  • un dialogue social ouvert à tous et notamment aux groupes les plus fragiles ;
  • la valorisation des modes de transports les moins polluants.

 

Il est urgent que les pays industrialisés comme la France prennent la mesure d’un tel rapport. La relance économique doit en effet se faire grâce à l'instauration d'une vraie justice sociale et par la réduction des émissions de CO². Pour cela, favoriser les secteurs publics et les secteurs économiques les moins polluants doit être une priorité des gouvernements occidentaux.

Sources :


Moyenne des avis sur cet article :  1.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 septembre 14:44

    Pour que les gouvernements occidentaux favorisent les « secteurs publics », il faudrait déjà les changer, parce que justement, ils ont été mis en place pour faire le contraire.

    Mais ce ne sont pas les urnes qui permettront de changer les gouvernants, et encore moins de changer la politique actuelle. Rien qu’en Europe, les chefs d’états ne gouvernent plus mais exécutent le cahier des charges imposés par la commission européenne non élue. Ailleurs dans le monde, l’état profond utilise d’autres leviers, mais les parlementaires et les exécutifs ne sont que des figurants. Les décideurs sont ailleurs. Il faut faire avec eux ce que Nathalie Saint-Cricq préconisait le 12 janiver 2015 pour ceux qui n’étaient pas Charlie : les repérer et les neutraliser !


    • binary 22 septembre 15:18

      la responsabilité des populations les plus aisées dans les émissions de gaz à effet de serre.

      Tant que les populations s entêterons à respirer en émettant du CO2 de façon inconsidérée, on ne pourra pas s en sortir. Ce qu il faudrait, c est d être responsable, en ne respirant que quand c est vraiment utile. Par exemple, vous pourriez vous demander si ça valait le coup d émettre autant de CO2 pour écrire cet article ?


      • doctorix doctorix 23 septembre 18:28

        @binary
        Mais on s’en fout du CO2.
        L’effet de serre, c’est peanuts. Une grosse farce stupide. Le CO2 n’est ni toxique, ni réchauffant. Il est juste un elixir pour les plantes et bon pour tout le monde (sauf derrière les masques).1
        Vous ne comprenez pas que c’est une des grosses combines du deep state pour asservir les peuples et les pressurer de taxes ?
        Ces combines sont le 11 Septembre, le réchauffement climatique anthropique, la pandémie H1N1 (raté !), les vaccins obligatoires, et cerise sur le gateau la pseudo-pandémie Covid 19 (et là c’est réussi, pour l’instant).
        Dans tous ces cas, ce sont les media et ceux qui les possèdent qui ont organisé l’arnaque.
        Il faudrait cesser d’être des moutons. Vous leur rendez la t1âche trop facile, à ces escrocs. 
        Pour mémoire, nous produisons en énergie en un an ce que le Soleil nous envoie en une heure, 24/24 (la nuit ici, il fait jour derrière), 7/7, 365/365.
        1/10.000ème. Vous pouvez comprendre ça ? 


      • Septime Sévère 22 septembre 17:54

        Eh non, l’auteur, l’aviation ne produit pas davantage de CO² que l’automobile. C’est l’inverse. 


        • titi 22 septembre 18:02

          @L’auteur

          Je ne comprend pas... le CO2 est un problème ?

          Pourtant Fessenheim a été fermée et sa production remplacée par celle de centrales à gaz et à charbon.

          Et tout le monde est content.


          • nanobis 22 septembre 18:17

            Facile à comprendre, il faut utiliser le CO2 vert !


          • JC_Lavau JC_Lavau 22 septembre 18:14

            Tellement nulle en physique des gaz et du rayonnement, tellement nulle en physico-chimie des solutions ioniques, tellement nulle en physiologie végétale, tellement nulle en histoire, etc. que la propagande carbocentriste lui fait aisément gober n’importe quel canular.

            Sens-toi complètement libre de PROUVER que les gaz polyatomiques sont miraculeusement « à effet de serre ». PROUVER, un mot qui t’est inconnu et incompréhensible à ce jour.


            • vesjem vesjem 23 septembre 08:30

              @JC_Lavau
              c’est pas vrai...
              j’habite au bord de la mer et lors des grandes marées, je constate que subitement, la mer monte de plus d’1,5m par rapport à avant..... l’existence du giec
              comme c’est bizarre.... !


            • doctorix doctorix 23 septembre 18:35

              @vesjem
              1,5 mètre en longueur ou en hauteur ?
              Je suppose que c’est du second degré...
              Moi aussi.
              Ce qui se passe le plus souvent, c’est que les courants emportent le sable des plages. On le pompe au large et on refait le niveau (Charente Maritime, par exemple).
              Rien à voir avec une élévation du niveau de la mer.


            • vesjem vesjem 23 septembre 22:05

              @doctorix
              2ème : oui


            • babelouest babelouest 22 septembre 18:16

              Le CO² n’a jamais été un problème, la propagande, si. En revanche, parle-t-on de poisons répandus presque en aussi grande quantité par l’industrie, par les immenses navires qui brûlent un fuel très lourd et très polluant ? Non, bien sûr.

              .

              Que les MENTEURS se taisent.


              • Albert123 22 septembre 20:20

                « Afin de ne pas dépasser les 1.5 °C de réchauffement climatique et créer plus de justice sociale, Oxfam préconise de mettre en place sans plus attendre des mesures fiscales, sociales, industrielles et économiques significatives, telles que : 

                • l’impôt sur ma fortune »

                Tant que ça ne concerne que l’impôt sur votre fortune ça me va


                • Albert123 22 septembre 20:34

                  @Albert123

                  les états donnent beaucoup trop d’argent des contribuables aux ong pour cracher des inepties à la gueule des peuples, 

                  si on commençait par redistribuer ce fric aux peuples il y’aurait beaucoup moins d’inégalité, c’est que ça coute cher d’entretenir des parasites


                • troletbuse troletbuse 23 septembre 08:45

                  @Albert123
                  Tu sais bien qu’avec 2000 euros par mois, on est fortuné  smiley


                • charly10 22 septembre 22:02

                  @ Marion F

                  Le jour où ces associations et nos autorités européennes comprendront que le CO2 n’a qu’un effet très limité dans le réglage du climat, que la théorie de l’effet de serre anthropique fait « consensus » tout au plus chez des chercheurs GIEC payés pour trouver à quel point ça chauffe et non pour vérifier la théorie, la nuance est fondamentale, on avancera peut être dans la connaissance de l’origine du réchauffement.
                  En gros on a donné d’avance à ces scientifiques ONUSIENS, une conclusion gravée dans le marbre et si leurs recherches ne vont pas dans le bon sens, leurs collègues les regardent bizarrement et leurs crédits sont coupés.

                  Mais de l’origine de cette théorie légèrement foireuse, mise en place par Bert Bolin premier directeur du GIEC, et sur laquelle est assise toute la politique climatique depuis 30 ans, ces associations n’ont aucune connaissance. Au sein de ces nids d’ignorance crasse en matière climatique, on répète comme des moutons la litanie officielle. le CO2 dans le rôle du réchauffement, c’est peanuts, mais le système rapporte très gros….y compris bien sur chez nos très très chères associations et ONG.

                  En attendant, malgré une baisse sensible de l’activité industrielle mondiale depuis 5 mois, le taux de CO2 officiel continue de croitre. Voir le relevé à l’observatoire de la NOAA de Mauna loa ; https://www.esrl.noaa.gov/gmd/ccgg/trends/



                  • Captain Marlo Captain Marlo 23 septembre 13:28

                    @charly10
                    on avancera peut être dans la connaissance de l’origine du réchauffement.

                    C’est pas demain la veille ! D’abord parce que les crédits sont siphonnés par les adeptes du GIEC, ensuite parce que la climatologie est une science toute neuve :
                    Cf Torturez les chiffres, ils finiront par avouer !"

                    Les relevés réguliers des températures terrestres en Europe et aux USA datent de la fin du 19e siècle.
                     – Les relevés de température par satellite ont commencé en 1979.
                    – La hausse du niveau de la mer n’est surveillée par satellite que depuis 1992.
                    – Le déploiement complet des balises ARGOS (permettant une analyse de la température et de la salinité des eaux de 0 à 200 mètres) n’a été achevé qu’en 2007.
                    – Les bilans de masse des glaciers du Groenland et de l’Antarctique n’ont commencé qu’au début du 21e siècle. 

                    Les diverses hypothèses sur les variations du climat sont les variations des cycles du soleil, et/ou les variations de l’axe de la terre  :
                    .

                    "Depuis les années 1970, des campagnes de forages géologiques ne cessent de fournir des carottes de roches sédimentaires où l’on a pu découvrir que les sédiments enregistraient des variations cycliques dans le climat de la Terre, en relation avec ce que l’on appelle les cycles de Milankovitch.(...)

                    Comme excentricité et obliquité gouvernent l’insolation et les saisons sur Terre, ces modifications changent le climat et, au cours des derniers millions d’années, sont clairement associées aux glaciations...etc .



                  • JC_Lavau JC_Lavau 23 septembre 13:38

                    @Captain Marlo. On n’a pas encore de modèle validé, de la dynamique du Soleil.
                    Prochain minimum de Maunders ou pas ? L’expérience seule tranchera.


                  • doctorix doctorix 23 septembre 18:45

                    @JC_Lavau
                    Trump a dit que ça allait refroidir.
                    Preuve qu’il ne dit pas que des conneries.
                    Sous ses airs brut de coffrage, ce type est en train de révolutionner la planète en se payant le deep state. On verra ça dès le 3 Novembre, date où il sera réélu..
                    Avec Poutine (qu’il faut apprendre à connaître), nous avons deux grands pilotes dans l’avion. Il faut voir comment Google essaye de les démolir : c’est un gage de qualité.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 23 septembre 09:55

                    Les problèmes miniers, eux, sont réels. Mais on ne va quand même pas laisser la populace s’intéresser aux problèmes miniers et y comprendre quelque chose, ce serait l’anarchie !

                    Alors on leur raconte des fables « climatiques », et ces niais, ils sont d’une telle nullité en sciences qu’ils gobent tout ! ...


                    • Captain Marlo Captain Marlo 23 septembre 13:13

                      @JC_Lavau
                      Alors on leur raconte des fables « climatiques », et ces niais, ils sont d’une telle nullité en sciences qu’ils gobent tout ! ...

                      .
                      Salut JC ! Au Canada, le Ministère de l’agriculture publie une fiche sur le CO2 qui accroit la productivité des plantes en serres !
                      .
                      " Les avantages que procurent l’enrichissement des serres en gaz carbonique sont reconnus depuis bon nombre d’années.

                      Le gaz carbonique (CO2) est indispensable au phénomène de la photosynthèse (également appelé assimilation chlorophyllienne), grâce auquel les plantes vertes utilisent l’énergie lumineuse pour transformer le CO2 en eau et en sucre.

                      Ces sucres servent ensuite à divers mécanismes de croissance contrôlés par le processus de la respiration. La différence entre la photosynthèse et la respiration détermine l’importance de l’accumulation de matière sèche (croissance) dans la plante.

                      L’objectif de tous les serriculteurs est d’accroître la teneur en matière sèche des plantes et d’obtenir un rendement maximum au moindre coût. Le CO2 accroît la productivité en améliorant la croissance et la vigueur des plants.

                      L’apport de CO2 peut améliorer la productivité en favorisant notamment la floraison hâtive, en augmentant le rendement en fruits, en réduisant la chute prématurée du bouton chez les roses ou en améliorant la vigueur de la tige et la taille de la fleur. Les serriculteurs devraient considérer le CO2 comme un élément nutritif....etc

                      .

                      Doux Jésus, Ste Pompili et St Jadot, quelle horreur, le CO2 fait pousser les plantes ! Mais il faut vite le dire au Maire de Bordeaux, il va laisser tomber le vélo pour un 4X4, et installer pour Noël, 3 sapins !! 


                    • michalac michalac 23 septembre 14:01

                      @Captain Marlo
                      .
                      Encore une bêtise...
                      Si le CO2 faisait pousser les plantes, les arbres de la Concordes a Paris seraient verdoyants toute l’année, au lieu d’être marron dès les mois de Juin...
                      On a confondu ici le pouvoir d’absorption des végétaux avec le fait de se nourrir de l’excès de CO2...
                      Ajoutons que la pollution de l’air ne touche pas que les végétaux. La faune et l’Homme respire, eux aussi, cet air pollué.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 23 septembre 15:54

                      @michalac. N’hésite pas à écrire ton traité de physiologie végétale à toi que tu as, sur des bases toutes nouvelles, comme Sganarelle.


                    • Albert123 23 septembre 17:34

                      @michalac

                      l’effet fertilisant du CO2 est connu depuis longtemps, vous confondez CO2 présent aussi bien en zone rurale qu’urbaine et polluants liés au mode de vie urbain,

                      https://mediahorticole.com/articles/effet-du-co2-sur-une-culture-de-tomate-sous-serre/ 

                      l’écologisme qui est une idéologie de bobos urbains déglingués est caractérisée par la méconnaissance totale de la nature et de son fonctionnement.

                      Quand j’entends des bobos des villes qui n’ont jamais eu rien d’autre qu’un pot de basilic sur leur plan de travail de cuisine me raconter comment ils vont révolutionner l’agriculture en faisant du bio et du végan je suis toujours mort de rire.


                    • doctorix doctorix 23 septembre 18:55

                      @michalac
                      Encore une bêtise. Article du Monde, avant que Bill Gates ne le pourrisse (2016).

                      https://www.lemonde.fr/planete/article/2016/04/27/la-terre-verdit-grace-aux-emissions-de-co2_4909274_3244.html

                      Les résultats sont inattendus : les capteurs montrent un verdissement (davantage de feuilles ou parfois d’arbres) de 25 % à 50 % des terres végétalisées du globe depuis une trentaine d’années, essentiellement dans les tropiques et à des latitudes élevées. A l’inverse, seulement 4 % des sols ont perdu en couverture foliaire – dans certaines régions de Mongolie, d’Argentine ou en Alaska. 
                      La référence aux arbres de la place de la concorde est assez puérile.
                      La pollution thermique et chimique font qu’ils ont bien du mérite à rester vivants.
                      Maintenant, si ça vous ennuie que les affamés aient de quoi bouffer, il n’y a qu’à le dire...


                    • popov 24 septembre 03:04

                      @michalac

                      Il y a en effet toutes sortes de polluants capables de faire dépérir les arbres mais le CO₂ n’en fait pas partie.

                      Le Carbonifère doit son nom aux vastes couches de charbon qu’il a laissé dans le monde. À cette époque, la végétation était très abondante, le taux de CO₂ était 30 fois supérieur à ce qu’il était au XIXe siècle et le climat était tempéré.
                       
                      Une partie de ce CO₂ a été fixé dans les plantes qui sont devenues du charbon. En brûlant ce charbon, on ne fait que rendre à l’atmosphère ce qui lui a appartenu dans le passé.
                       
                      Un autre partie de ce CO₂, combiné au calcium a été fixé dans les coquillages de crustacés sous forme de carbonate de calcium et s’est accumulé pour former des dépôts calcaires. Ce CO₂ est définitivement perdu pour l’atmosphère et la végétation.
                       
                      L’effet de serre tel qu’il est expliqué par les grand prêtres du GIEC n’existe pas. Il existe bien un petit effet dans les couches très basses de l’atmosphère mais il est saturé. Au taux de CO₂ actuel, les infrarouges venant du rayonnement thermique de la terre et situés dans la bande d’absorption du CO₂ sont déjà absorbés en totalité sur une hauteur de 10 m. Ajouter du CO₂ n’augmentera donc pas l’absorption, il la fera se produire sur une hauteur plus faible. On peut donc ajouter autant de CO₂ qu’on veut, cela ne modifiera pas le climat. 
                       
                      Par contre, si la température de la planète augmente pour d’autres raisons, alors le taux de CO₂ atmosphérique va augmenter puisque l’eau de mer le dissout moins facilement quand sa température augmente.
                       
                      À noter que brûler du charbon rejette dans l’atmosphère pas seulement du CO₂ mais d’autres gaz nocifs pour la santé, et aussi des petites particules de suie qui se déposent sur les glaces polaires et en diminuent l’albédo. Je n’ai malheureusement pas connaissance d’études approfondies sur les effets de cette diminution de l’albédo des glaces polaires sur le climat.


                    • michalac michalac 24 septembre 16:20

                      @Albert123
                      .

                      vous confondez CO2 présent aussi bien en zone rurale qu’urbaine et polluants liés au mode de vie urbain,


                      .
                      De quels autres « polluants liés au mode de vie urbain » parlez-vous si ce n’est de CO2 ?
                      .
                      Enfin, le pouvoir fertilisant du CO2, s’il est avéré, signifie-t-il pour autant qu’un apport excessif de CO2 est inoffensif voir bénéfique ?
                      .
                      Curieusement, la théorie conspirationniste du CO2 providentiel ne se vérifie pas dans la végétation voisine des grands axes routiers... Y aurait-il, là aussi, des polluants particuliers autres que le CO2 pour expliquer que celui-ci n’est pas en cause dans le dépérissement observé ?

                    • JC_Lavau JC_Lavau 24 septembre 16:27

                      @michalac. Tu es payé pour être nul, ou tu es nul spontanément ?


                    • Xenozoid 24 septembre 16:33

                      @JC_Lavau

                      c’est la tv realité ,michalac c’est assouline


                    • michalac michalac 24 septembre 16:35

                      @doctorix
                      .
                      Justement, à propos des affamés qui, plus tard, n’auront plus de quoi bouffer...
                      Voici, tiré de la même source qui vous fait prétendre que le CO2 est inoffensif, les quelques observations qui suivent :
                      .
                      Des preuves empiriques montrent qu’un niveau croissant de CO2 entraîne une diminution de la concentration de nombreux minéraux dans les tissus des plantes. Le doublement de la teneur en CO2 entraîne une baisse de 8 % en moyenne de la concentration en minéraux6. La baisse de la teneur en magnésium, calcium, potassium, fer, zinc et autres minéraux dans les plantes cultivées peut dégrader la qualité de la nutrition humaine. Les chercheurs rapportent que le niveau de CO2 attendu dans la seconde moitié du siècle va probablement réduire la teneur en zinc, en fer et en protéines du blé, du riz, du pois et du soja. Quelque deux milliards de personnes vivent dans des pays où les citoyens reçoivent plus de 60 % de leur zinc ou de leur fer de ce type de plantes cultivées. Les carences en ces nutriments entraînent déjà une perte annuelle estimée à 63 millions d’années de vie (https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_fertilisant_du_CO2)
                      .
                      On fait ici globalement la confusion entre l’effet fertilisant du CO2, et la pollution de l’atmosphère par excès de CO2.
                      Précisons qu’outre être absorbé par les plantes, le CO2 atmosphérique est inspiré par la faune et les hommes, sans qu’il ne leur soit bénéfique, bien au contraire...

                      .
                      Il est donc idiot en plus d’être déplacé de réduire la question de la pollution atmosphérique en CO2 à la seule considération de la valeur fertilisante du CO2 pour les végétaux... Sauf à dessein...


                    • Captain Marlo Captain Marlo 24 septembre 18:17

                      @michalac
                      Si le CO2 faisait pousser les plantes, les arbres de la Concordes a Paris seraient verdoyants toute l’année, au lieu d’être marron dès les mois de Juin...

                      Encore une bêtise... ... les photos de la Nasa sont donc fausses ??

                      Les arbres sont comme les humains, ils poussent mieux en forêt, que dans le béton et l’asphalte, savez-vous ?


                    • Captain Marlo Captain Marlo 24 septembre 18:54

                      @michalac assouline la voix de ses maîtres,
                      Enfin, le pouvoir fertilisant du CO2, s’il est avéré, signifie-t-il pour autant qu’un apport excessif de CO2 est inoffensif voir bénéfique ?


                      .
                      Que apport excessif de CO2 ? S’il y avait trop de CO2, pas besoin d’en pulser dans les serres pour favoriser la croissance des végétaux ! Et je vous décerne le yoyo en bois du Japon du jour ! Le carbonifère, grâce au CO2, a été une explosion de vie végétale et animale !!

                      •  

                      Dans un passé plus récent, le réchauffement du Moyen âge (suivi du petit âge glaciaire), n’a pas été une période de catastrophe économique. Au contraire, ce fut une période de croissance économique !
                      .
                      Cf Une révolution économique : "Modernisation de l’agriculture, commerce prospère, mécanisation... : Avant de subir un déclin de plusieurs siècles, le continent européen a déjà connu une période de grands progrès, entre 1000 et 1350, dont témoignent divers faits méconnus."

                      .
                      Pour l’agriculture, l’alimentation humaine & animale, il faut craindre bien davantage le froid que le chaud ! Les historiens considèrent que le petit âge glaciaire et les famines ont été une des causes de la révolution française...


                    • JC_Lavau JC_Lavau 24 septembre 19:10

                      Tu es un bon perroquet : la propagande carbocentriste, tu la gobes toute entière.

                      Tu n’as toujours rien détecté de son caractère systématiquement mensonger.

                      La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »

                    • JC_Lavau JC_Lavau 24 septembre 19:11

                      @Michalac, destinataire réel, mais escamoté par une bogue de SPIP.


                    • HELIOS HELIOS 23 septembre 11:29

                      ... sur le fond de ce billet : CO2, effet de serre, ONG et politique...

                      Vous tous qui lisez les Agoravox, vous croyez vraiment, au fond de vous même, en vous regardant sincèrement dans le miroir de la SdB, que ce type d’ONG parle, ecrit et defend les populations ?

                      Et en allant plus loin, la constatation des a-coups météorologiques, des dérèglements climatiques ponctuels (sur notre courte période d’observation) seraient dûs exclusivement au CO2, et surtout à la partie anthropique de cet excès de CO2, et...... encore surtout plus, par cet exces de CO2 anthropique, sur la marge de l’eventuel effet de serre du CO2, produit par les moyens de transport les plus populaires (la marge de la marge) ???

                      Ne percevaient vous pas, que trés au dela de la réalité des imprevisibilites toutes naturelles des évènement geologiques, que les avis de cette ONG là, mais egalement de tous ceux qui participent a cette chasse « écologique », qu’accuser aujourd’hui ceux profitent le plus des avantages du développement technique, economique et social sont les coupables et que c’est justement ceux là qu’il faut « punir », restreindre pour laisser la place a ceux qui ont des pouvoirs ???

                      En utilisant cette ONG (et les autres et autres moyens), ne comprenez vous pas que cette classe mondiale, possédant la majorité de la planète, imbue de ses avantages n’y retrouve plus son compte ?

                      imaginez un peu que ces gens là, habitués à disposer de tout, avoir des privilèges partout pour tout et tout le temps... être obligés de partager les lagons de rêves du pacifique, profiter des moyens les plus agréables pour se déplacer sans partager les aéroports, les classes Y (economiques), les autoroutes surchargées, les domaines et residences les mieux installés...ce gens là allaient accepter cela longtemps ??? 

                      Bien, voila, ils ont du mal à partager et souhaitent maintenant établir de nouvelles règles pour que EUX continuent a profiter de leurs privilèges... renvoyant la masse dans ses gourbis hlm de banlieues comme les pavillons de banlieues, laissant la nature interdite au peuple, refilant le confort, la commodité et la liberté de circuler en voiture en leur refilant des bicyclettes... et les lignes aeriennes trop dispendieuses interdites pour favoriser un train nécessairement local techniquement et réglementairement (prenez le pour aller a New York par exemple, ou à Stockholm sur le même continent)...

                      Nous voyons que tous les avantages que le XX eme siècle et notre début du XXI eme nous offrent ne peuvent plus être partagés, c’est inconvenant pour ces gens là et ont construit des GIEC, des ONG diverses et multiples pour entamer a tous les niveaux les restrictions qu’ils nous préparent...

                      Et ce n’est pas fini, ils sont proprietaires de la recherche et des laboratoires et nous font déjà payer les médicaments un prix qu’eux seuls peuvent payer. ils sont prêts a tuer les systemes de solidarité mis en place justement pour rendre accessible a tous les avancées et c’est cela qui les chagrine...

                      L’ECOLOGIE ET LA PLANÈTE N’Y ONT RIEN A VOIR !!!!


                      Il n’y a aucun enjeu environnemental sauf celui de la bonne éducation, qui consiste a utiliser des poubelles, de rien détruire, et être respectueux.


                      Mais vous savez, cette periode n’est pas dédiée au respect, à l’éducation etc... juste à la destruction de Valeurs spirituelles et sociales pour les remplacer par des valeurs marchandes !


                      • doctorix doctorix 23 septembre 19:01

                        @HELIOS
                         ils sont proprietaires de la recherche et des laboratoires et nous font déjà payer les médicaments un prix qu’eux seuls peuvent payer.

                        Mais c’est là qu’on va rigoler : Avec Trump, la fête est finie :

                        https://theresezrihendvir.wordpress.com/2020/08/13/donald-trump-ose-sattaquer-aux-finances-de-big-pharma-vont-ils-le-descendre/

                        Je ne vous ai pas dit qu’il était bien, cet homme-là ?


                      • Claudec Claudec 23 septembre 11:37

                        Chaque être humain est producteur de gaz à effet de serre par ses rots, ses pets ou simplement à l’occasion de l’échange auquel il se livre avec l’atmosphère à chaque fois qu’il respire. Et à ce titre les pauvres n’ont pas le beau rôle.

                        En effet si la population est bien structurellement constituée de 14% de riches pour 86% de pauvres (voir à ce sujet https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2018/01/pyramidologie-socialemethodologie.html ),

                        ces derniers attaquent la couche d’ozone 6 fois comme les riches.

                        Calcul autrement plus sérieux que celui d’OXFAM concernant les inégalités sociales et l’affabuleuse part détenue par le fameux 1% de la population.


                        • JC_Lavau JC_Lavau 23 septembre 13:14

                          @Claudec. N’hésite pas à détailler la physique, telle que refaite sur des bases toutes nouvelles, qui pourrait justifier la mythologie « gaz à effet de serre ».


                        • Yaurrick Yaurrick 23 septembre 12:31

                          Est-ce que l’auteur met en pratique ses préceptes ? Car il ne faut pas oublier 2 choses :

                          — il faudrait 2.7 planètes pour que l’humanité puisse vivre comme un français.

                          un français est largement plus riche que la quasi intégralité de l’humanité.


                          • foufouille foufouille 23 septembre 12:35

                            @Yaurrick

                            ben voyons et la baguette de pain est à 50c partout dans le monde ...........


                          • foufouille foufouille 23 septembre 12:34

                            j’ai lu un super article sur le Bangladesh, pays super pauvre et super pollué avec une partie d’un grand canal de la ville à sec car ilsert de dépotoir ........


                            • Captain Marlo Captain Marlo 23 septembre 12:59

                              Plus il fait chaud, plus il y a de CO2 et plus la planète reverdit ! Cf « La planète est plus verte qu’il y a 20 ans ! ». Ce sont les photos satellites de la NASA qui le démontrent.

                              .

                              Mais comme nos Icoulougistes ne se rendent compte de rien, il faut tout leur expliquer : le CO2 n’est pas un polluant, « Le CO2 c’est la nourriture de base des arbres et des plantes » !

                              Et quelle rigolade mes amis, (c’est pas tous les jours, et encore moins avec les écolos, qu’on rigole !), l’édito de Charles Sannat : « Icoulogie, la France rallume les centrales à charbon ! »
                              .
                              "(...) Car, de vous à moi, et Manu notre Jupiter de l’Elysée ne me démentira pas, une Start-up Nation sans électricité et sans courant c’est une Start-Bug Nation et là, forcément, ça marcherait beaucoup moins bien, comme dirait Bourvil. (...)

                              ... dans la vraie vie, on nous bassine avec les empreintes carbone de Pierre, Paul, Jacques, quand ils vont bosser avec la vieille 205 diesel, puant le gasoil et les clopes. Mais personne ne dit rien quand notre pays rallume ses centrales à charbon pour nous éviter, à tous, le sombre destin des Amishs et la funeste bougie.

                              Et oui, on n’a plus assez d’électricité, et donc si l’on pousse le raisonnement, actuellement en France les bagnoles électriques des bobos bordelais et parisiens sont rechargées... au charbon. Mais quelle rigolade, le charbon c’est ce qu’il y a de plus pourri dans le bilan carbono-environnementalo-écolo, hahahaha !

                              Ce pays est un naufrage à lui seul chaque jour un peu plus. En cause : la très faible disponibilité du parc de réacteurs nucléaires d’EDF. Sur ses 56 réacteurs, 24 sont actuellement à l’arrêt.(...) et puis il n’y a pas de vent, du coup, et bien, il n’y a plus assez d’électricité.

                              C’est la faute à un anticyclone qui fait rien que nous embêter ; et les panneaux solaires, cela ne produit rien du tout au niveau national. De quoi chauffer la flotte de mon ballon d’eau chaude, mais certainement pas assez pour faire tourner les serveurs nécessaires à Netflix et à la Start-up Nation… et encore moins au rechargement des voitures électriques…

                              Les centrales à charbon, on devait les fermer, oui, mais...(...) Je traduis, on ferme, mais on garde quand même ouvert, parce que quand on n’a plus que la moitié du parc nucléaire ouvert, que l’hiver se profile et que le vent tombe, on rallume les centrales au charbon et… les bougies !

                              Moi je pense que cette histoire d’éoliennes qui n’ont plus de vent à cause de l’anticyclone, c’est un coup des Amishs. Manu, je t’avais prévenu, je t’avais dit que les amishs de mes Amishs sont mes amishs… J’ai hâte de voir notre startuper en chef au Palais, vivre comme un amish un bougeoir à la main…etc



                              • JC_Lavau JC_Lavau 23 septembre 13:20

                                @Captain Marlo. Revoir le genre de fraudes exigées par la bureaucratie qui coupe ou attribue les crédits :

                                La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »

                              • Captain Marlo Captain Marlo 23 septembre 13:33

                                @JC_Lavau

                                Merci pour l’info, mais ils n’y croient pas eux mêmes, puisque Macron veut réformer l’Office National des Forêts, pour les privatiser ...

                                Il ne se fatiguerait pas à privatiser un truc qui va disparaître...


                              • amina99 amina99 23 septembre 14:57

                                La crise du COVID-19 a eu pour conséquence une réduction considérable de l’activité industrielle sur toute la planète. La réduction des transports (avions, autos, camions, etc.) a été encore plus formidable, au point même que le coût du pétrole brut a chuté jusqu’à atteindre un prix négatif (!).

                                Il s’en est suivi une réduction des rejets de CO2 sans précédent, une réduction complètement hors de portée des mesures de limitation de ces rejets les plus drastiques que l’on pourrait imaginer dans l’avenir.

                                Je m’attendais donc à un effet sur la courbe de CO2, mesurée par exemple à Mona Loa (je rappelle que le CO2 est un gaz trace bien mélangé sa concentration est la même à chaque instant en tout point du globe).

                                A ma grande surprise, la courbe de concentration de CO2 ne présente aucun infléchissement en 2020, absolument rien.

                                Il me semble donc que quelque chose ne va pas dans toute cette histoire de CO2 et de réchauffement climatique (?)

                                Avez-vous des idées ?


                                • JC_Lavau JC_Lavau 23 septembre 15:56

                                  @amina99. Que les Pinocchio ont un long nez en bois.


                                • charly10 23 septembre 16:42

                                  @amina99

                                  Vous avez fait la même constatation que moi ( voir fin de mon commentaire ).
                                  Attendons de voir si le GIEC et ses affidés réagissent a cette observation .


                                • charly10 23 septembre 19:17

                                  @amina99

                                  Le paramètre CO2 n’est pas suffisant, pour démontrer de façon évidente et non discutable, la corrélation du réchauffement, avec le développement industriel. Mais ……..il est très pratique pour asseoir les mesures coercitives en culpabilisant les industriels et citoyens. 

                                  Je dois avouer que dans mes recherches dans la sphère « problèmes climatiques etCO2 », effectuées depuis 15 ans, on trouve tout et n’importe quoi. Les process de réabsorption par les « puits » de CO2, les échanges entre la terre et l’atmosphère sont connus mais les chiffres donnés ne sont que des calculs purement théoriques. Les valeurs de latence relevées dans les publications scientifiques varient de 1 an à 100 ans. Qui croire ?

                                  Pour avoir une vision correcte du processus d’échange rejets et puits CO2 il faudrait mettre en place des capteurs par milliers a diffèrent étages de la troposphère, et sur la totalité de la surface terrestre et océans. On est loin de ce cas .Aujourd’hui une centaine de stations de relevé CO2 existent, et encore en majorité sur les terres. La station de référence est située sur l’archipel de Mauna Loa, pacifique à une altitude de 3400 mètres. Vous le savez.

                                  J’ai retrouvé un extrait d’une émission CSOJ de Frédéric Taddei, dans laquelle s’affrontaient Jean Jouzel du Giec et Vincent Courtillot. C’était en 2010 j’y étais comme spectateur, regardez et appréciez. https://youtu.be/HQtG6lrZDWI


                                • Captain Marlo Captain Marlo 24 septembre 19:12

                                  @amina99
                                  Il me semble donc que quelque chose ne va pas dans toute cette histoire de CO2 et de réchauffement climatique (?)


                                  .
                                  L’explication, c’est que le GIEC fait les courbes statistiques qui arrangent l’oligarchie, qui veut passer au capitalisme Vert ! Les marchés sont saturés, il faut jeter tout ce que vous avez et que vous consommiez Vert.
                                  .
                                  Le GIEC est incapable d’expliquer les variations du climat du passé, en particulier le réchauffement du Moyen âge, suivi d’un refroidissement, à une époque sans pétrole ni industries. Alors, fastoche, il fournit des courbes où le climat n’a jamais varié ! Comme il s’adresse à des incultes, et que les médias font de la propagande à sens unique, les Icoulogistes y croient.
                                  .
                                  PS : ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas s’occuper de la planète, les pollutions sont un problème majeur, mais pas le CO2 , qui n’est pas un polluant.


                                • PhilippeDu92 PhilippeDu92 24 septembre 12:01
                                  • Vous faites erreur, le secteur aérien n’est responsable que de 3% des GES dans le monde.
                                  • En quoi un impôt sur la fortune infligé à ceux dont le patrimoine dépasse 1,3 M d’Euros (c.à.d. en réalité 650 000 Euros pour chaque membre d’un couple marié) va-t-il diminuer la production de GES ?

                                  • JC_Lavau JC_Lavau 24 septembre 16:29

                                    @PhilippeDu92. D’autant que « GES » est une fiction pour gogos.


                                  • Captain Marlo Captain Marlo 24 septembre 19:29

                                    @PhilippeDu92
                                    Vous faites erreur, le secteur aérien n’est responsable que de 3% des GES dans le monde.


                                    .
                                    En France le CO2 est très bas : 0,2% de l’ensemble mondial, grâce au nucléaire.

                                    Le trafic aérien en France, c’est 0,2% de 0,2%, autant dire, peanuts ! Mais ça fait faire des cacas nerveux à tous les Icoulogistes.
                                    .
                                    C’est devenu une religion, ils gobent tout sans rien vérifier.
                                    Du coup, ils ne prennent plus l’avion.
                                    Ils achètent pour leurs vacances, des camping cars, qui crachent des poussières de gasoil, en veux-tu, en voilà ! Et ils vont polluer les montagnes et les campagnes, car ils aiment la nature, forcément !
                                    .
                                    Comme ils sont soutenus par l’oligarchie et les médias, ils n’ont pas fini de nous faire suer avec leurs délires...


                                  • charly10 24 septembre 22:13

                                    @Captain Marlo

                                    en ce qui concerne les rejets CO2 français c’est moins de 1%...du rejet mondial

                                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_%C3%A9missions_de_dioxyde_de_carbone


                                  • generalchanzy generalchanzy 9 octobre 07:58

                                    Concentration en CO2 Atmosphérique 0,04%. 0,04%pour alimenter la totalité du monde végétal terrestre et marin. Vous trouvez que ça fait beaucoup ? Vous savez que le monde animal dont nous faisons partie dépend totalement du monde végétal ? Les plus pauvres en Inde et en Chine tournent au charbon pour nous procurer nos babioles jetables.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Marion F


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité