• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > L’argument caverneux

L’argument caverneux

 

Quand le débat prend des allures caricaturales.

 

Si les prochaines décennies s'annoncent pénibles et même un peu plus, s'il y a lieu de modifier nos comportements que ce soit individuellement ou collectivement, le débat en matière d'écologie semble toucher le fond, creusant même la question pour chercher certainement des ressources énergétiques dans les profondeurs de l'âme humaine.

L'argument choc des adeptes du « Jusqu'à présent, tout va bien, il n'y a pas de raison de changer ! » réside dans la chasse systématique à l'incohérence chez ceux qui agitent le drapeau vert pour appeler à plus de raison, à plus de sérieux dans notre rapport à la Planète. Immanquablement, la traque des négationnistes de la catastrophe annoncée vise à pointer du doigt chez leurs contempteurs, la faille dans la cuirasse, le petit quelque chose qui est censé leur démontrer que ceux-ci non plus ne sont pas sérieux, pas cohérents, totalement inconséquents

Ainsi, le retour à l'âge de pierre est la seule alternative pour ces oiseaux de mauvais augures que ces progressistes aveugles entendent enfermer dans des cavernes afin de ne plus entendre leurs jérémiades, leurs griefs, leurs plaintes souvent justifiées. Ils ne font du reste qu'imiter le brillant président qui, pour faire le malin comme il s'y entend à merveille, avait évoqué en bon génie, la lampe à huile.

Le procédé argumentaire est toujours le même, tant que vous ne vivrez en totale harmonie avec vos idées, vous n'avez rien à nous reprocher, nous qui réfutons toutes les évidences et repoussons toutes les demandes de sobriété. Ils se drapent dans leur superbe, refusent d'admettre le moindre effort sous prétexte qu'un écologiste prend l'avion, qu'un autre utilise un ordinateur, qu'un troisième dispose d'une piscine chez lui.

Ces gens-là, fort de cette poutre dans l'œil qu'ils perçoivent dans la manière d'agir de leurs ennemis, se persuadent qu'ils n'ont aucun effort à consentir de leur côté. Ils ne cherchent même pas à mesurer les inflexions, les progrès, les mesures prises par ces maudits régressifs avant que de les condamner au bûcher médiatique par cette riposte massue « Allez vivre à la préhistoire ! »

Le pire c'est qu'ils sont persuadés d'assener là un argument décisif qui leur autorise tous les abus, tous les gaspillages, toutes les folies sous prétexte qu'en face, ils n'ont pas renoncé à vivre dans cette société qu'ils chérissent tant. Le seul effort qu'ils consentent consiste à s'acheter une voiture électrique fort onéreuse, le nec plus ultra de la citoyenneté en marche.

Pour le reste, il convient de ne strictement rien changer tant que ces profiteurs intolérants demeurent encore dans leur chère société si parfaite, si merveilleuse, si moderne. Alors, pourquoi pas utiliser des engins à moteur pour leur seul plaisir, s'offrir des croisières pour rester entre eux à travers le globe, prendre un bain tous les jours, arroser les terrains de golf et continuer de brûler la chandelle par tous les bouts.

Ils pensent faire des étincelles en envoyant à la tête des plus conscients, les petites entorses que leur vie impose à une doctrine qui n'a jamais exigé d'être extrémiste. C'est justement cette manipulation de la pensée qui est extrême, intolérante et nuisible. Attendre la perfection d'un côté pour justifier les incessants errements de l'autre est de la plus parfaire mauvaise foi. L'âge de pierre d'un côté, l'âge nucléaire de l'autre. L'alternative est aussi élémentaire que radicale. Elle délite une ligne à haute tension entre les uns et les autres.

Bien sûr que le courant ne peut passer pas plus que la prise de conscience quand à chaque occasion, un brillant esprit riposte de la sorte. Allez donc vivre dans votre grotte et laissez-nous vivre comme nous l'entendons, en dépit du désastre que cela entraîne. Pour souligner le trait, le terme d'écologie punitive est né afin sans doute de lui opposer le libéralisme permissif. Ils ont raison, tout est permis y compris de détruire la Planète pour leur petit confort d'égoïstes aussi foireux que leur argument est primaire.

À contre-sens

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • La Question de Noun

    «  O mon Enfant, c’est le moment d’un grand changement dans ta vie. Mais n’oublie pas que la transformation est avant tout intérieure,même si elle se manifeste aussi extérieurement. Alors, acceptes-tu de lâcher les anciens repères ? Qu’est-ce qui te retient encore  ?

    Ne sois pas impatient. Au plus profond de toi, une prisonnière appelle sa délivrance : les Intelligences de Lumière l’ont entendue, le Roi est en marche pour la libérer de l’ancien. Mais ce Roi n’est autre que la Splendeur de ton Etre divin. Alors viens dans ma Lumière, bien-aimé. C’est le moment de dire »oui« au Nouveau, oui à la Vie !

    Vois un allié dans ton corps physique. Il a hérité de mémoires vieilles de nombreux millénaires d’oubli de Dieu. Il n’est pas habitué à être aimé et compris. Invite-le donc aux Noces !

    Ouvre-toi à mon rayonnement émeraude, et Je t’enseignerai le chemin de l’alchimie spirituelle. Le Saint Graal rayonne au plus profond de toi, au-delà du voile obscur.Aimeet accepte tout ce que tu es, tout ce que tu portes encore, sans rien juger. Invite toutes les régions de ton être à cet Amour qui transcende toute noirceur, et tu trouveras dans les profondeurs de la Terre, de ton corps, un trésor fabuleux qui t’attend depuis la nuit des temps.  »


    • C'est Nabum C’est Nabum 6 octobre 15:29

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Je soigne mon intérieur, ne vous inquiétez pas


    • hans-de-lunéville 1 6 octobre 11:35

      Chapeau et merci mr Nabum


      • C'est Nabum C’est Nabum 6 octobre 15:30

        @hans-de-lunéville 1

        Je fais de mon mieux avec mon béret sur le crâne


      • Clocel Clocel 6 octobre 11:37

        Nous sommes déjà dans la caverne, celle de Platon, lorsqu’un discours plus réaliste et moins dogmatique sera tenu sur la « changement climatique », peut-être alors trouverons-nous un auditoire plus attentif, à ce jour, nous n’entendons que le catéchisme intéressé des mondialistes et de leurs créatures, et ça, un individu sain ne peut pas l’entendre parce qu’il voit les ficelles des marionnettes.

        Un problème ne peut pas être résolu par ceux-là mêmes qui l’ont créé et qui s’en sont gavés jusqu’à épuiser l’ancien paradigme.


        • Clark Kent Clark Kent 6 octobre 15:13

          @Clocel

          en un mot : « greenwashing »
          si tu as un mot français pour ça, je suis preneur


        • C'est Nabum C’est Nabum 6 octobre 15:31

          @Clark Kent

          Oublions les anglicisme

          Averthume ça vous va ?


        • C'est Nabum C’est Nabum 6 octobre 15:32

          @Clocel

          Je cherche un humain avec ma lanterne


        • Clark Kent Clark Kent 6 octobre 15:33

          @C’est Nabum

          euh, ben, je sais pas...
          je comprends pas


        • Clocel Clocel 6 octobre 15:51

          @Clark Kent

          Le vert est un vernis, dès qu’on gratte, ça devient très vite brunâtre.


        • Clark Kent Clark Kent 6 octobre 16:06

          @Clocel

          j’avais pas capté ! Merci !
          C’est le contraire avec le vert de gris : quand on gratte, on le cuivre qui brille. Mais bon, les uniformes verts de gris, ça le faisait pas non plus.


        • Clocel Clocel 6 octobre 16:07

          @Clark Kent

          Non, j’ai pas... Faut laisser les concepts dans la langue de ceux qui les formulent.


        • C'est Nabum C’est Nabum 6 octobre 16:26

          @Clark Kent

          Référence à Platon


        • Clocel Clocel 6 octobre 17:04

          @C’est Nabum

          Diogène de Sinope


        • C'est Nabum C’est Nabum 6 octobre 19:55

          @Clocel

          J’ai honte
          Vous avez raison


        • Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. et le changement ne viendra que de l’intérieur : la caverne. V.I.T.R.I.O.L. VITRIOL est l’acronyme latin pour Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem, c’est-à-dire en français : « Visite l’intérieur de la terre et en rectifiant tu trouveras la pierre cachée ». tout changement extérieur est voué à l’échec. C’est la mentalité de l’homme qui doit changer....  « Je pense à mon utérus et au mythe de la caverne » : mon stage chez les chamanes. quoique les hommes ont aussi des corps caverneux....Définition : c’est quoi les corps caverneux ? Les corps caverneux désignent deux tissus spongieux et extensibles situés dans la verge, qui se remplissent de sang lors de l’excitation sexuelle chez l’homme. Ce sont eux qui permettent ainsi le phénomène d’érection, en récoltant 90% du sang nécessaire.


          • Pourquoi la Caverne. Parce que Maîa (d’où vient le mot maîeutique) vivait dans une caverne en ARCADIE quand elle éleva HERMES : le Dieu du verbe..... Maîa, c’est aussi l’illusion qu’il s’agit d’éclaircir.....Étymologie. (1) Du grec ancien Μαῖα , Maîa (mère d’Hermès) de μαῖα , maîa (« mère ») dérivé de μήτηρ , mḗtēr (« mère ») ; de cette racine dérivent maïeutique, maïeuticien, etc. (2) Du nom de la divinité grecque. Et pas par papa 1 et papa 2... 


            • Thoth était bien un dieu lunaire. D’ailleurs on ne dit pas la langue paternelle. Mais maternelle...


              • Chaos dans la procréation, chaos dans le climat. C’est pourtant clair...


                • juluch juluch 6 octobre 12:33

                  Les hommes préhistoriques ne vivaient pas dans des grottes , c’est une idée reçue

                   smiley

                  Depuis quelques temps ont a affaire aux intégristes écologistes qui aboutit au n’importe quoi et à l’irréalisable. 
                  Les bagnoles électrique qui sont une aberration écologique et accessible qu’à ceux qui ont une prise dans leur villa et qui ne compte pas voyager.
                  Le tout éolienne alors que meme si ont en fouettaient une sur chaque mètre carré de l’hexagone produiraient presque rien, sans parler des nuisances visuelles sonores et....animales faut le savoir.

                  Ceux qui veulent laisser les forets telle qu’elle sans entretien parce que ça fait « sauvage » et qui déclenchent des incendies hors contrôle vu qu’il y a pas d’entretien....
                  Laisse proliférer les espèces sans régulations...etc....

                  Tout ces gens là sont des espèces nuisibles, inutiles et malveillantes....


                  • Clark Kent Clark Kent 6 octobre 15:18

                    @juluch

                    En effet, les grottes étaient l’équivalent des cathédrales où siégeaient les forces totémiques, ou des nécropoles (plus récemment, les dolmens étaient les voûtes de tombeaux recouverts de tumuli disparus, et les menhirs des stèles).
                    Dans les deux cas, les utilisateurs n’étaient pas plus cons que nous, mais leur espérance de vie étai plus courte.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 6 octobre 15:31

                    @juluch

                    Bien recevoir une idée importe beaucoup à ceux qui vont réception à nos frais


                  • Les écolos veulent connaître l’origine de leur poulet. Mais quand il s’agit d’un enfant, on s’en fout...... 


                    •  Sur la caverne et la scène de notre origine. Freud le décrit à l’inverse identifié au père dans la scène primitive et ... la peur et le désir, peur devant la sombre et menaçante caverne, désir de voir ... Freud le décrit à l’inverse identifié au père dans la scène primitive et ... Ca voir : https://www.cairn.info/revue-francaise-de-psychanalyse-2010-4-page-1007.htm


                      • Clark Kent Clark Kent 6 octobre 15:26

                        Dans le genre "faites ce que je dis, faites pas ce que je fais", Boris Johnson tenait le pompon. Les nôtres sont pleins de morgue, certes, mais moins vulgaires.

                        "apportez vos bouteilles".


                        • C'est Nabum C’est Nabum 6 octobre 15:32

                          @Clark Kent

                          Ne cherchons pas à dépasser un tel virtuose


                        • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 6 octobre 17:29

                          C’est le destin de l’homme de lutter constamment contre la nature.

                          Nous allumons des feux pour nous réchauffer, construisons des climatiseurs pour refroidir notre environnement, inventons le savon, la plomberie, les antibiotiques, les trains et les radios pour essayer de dépasser les contraintes que la nature nous impose. Nous allumons nos smartphones construits sur des transistors ingénieusement inventés qui montrent que nous pouvons surmonter l’entropie de la nature, nous nous connectons à des applications de rencontres et entrons dans un monde construit sur des bases remontant jusqu’aux structures sociales de nos ancêtres primitifs dans la savane.


                          Les Polders de Hollande sous la mer montrent qu’on peut vivre heureux sous le niveau de la mer et que le modernisme et la technologie n’a que foutre de la montée des eaux.


                          En Israël ou Las Vegas on vit plus heureux en plein désert dans des immeubles en verres qu’a Paris sous Hidalgo et les écolos.

                          A Monaco le seuil de pauvreté est à 4810€ dans un monde ultracapitaliste ou les pauvres ont des Jet-ski.

                          C’est pas le réchauffement climatique le problème, l’homme s’adaptera toujours, ce sont les intellos-marxistes, ce courant de pensée qui réussit a faire passer la nature avant les besoins d’enrichissement et de nécessaires progrès industriels, technologiques pour l’humain.


                          Le monde a eu le siècle du social et ses socialistes qui a fait faillite, le siècle du communisme qui a fait faillite, le siècle de la 3eme voie du socialisme, le national socialisme qui a fait faillite, l’écologie n’est que la réplique des utopies des intellos socialistes qui ont toujours mené le monde a la faillite en promettant un monde meilleur.

                          Que l’écolo-marxiste au lieu de conspuer et caricaturer ceux qui ne vibrent pas sa démagogie naturo-débile aile donc vivre dans une maison qui ne soit pas en béton, laisse vivre les crocodiles dans son jardin et accepte chez lui moustiques et serpents corail.


                          • baliste 7 octobre 03:41

                            « « Allez vivre à la préhistoire ! » »


                            Préhistoire : avant d’avoir besoin de transmettre le savoir par écrit , en gros des gens bien plus qualitatifs (en opposition avec la quantité lobotomisé actuel ) ...

                            Les aborigènes sont (étaient il y a peu ) l’exemple d’une société préhistorique , si on me propose ça demain (40 000 ans de tradition ininterrompu )je prends direct ...

                            Bon bien sur , si je fais partie des rares survivants a notre fin de cycle imminent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité