• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les territoires à énergie positive

Les territoires à énergie positive

Cet article est extrait du livre "Transition énergétique. Ces vérités qui dérangent ! " sorti en mars 2018 aux éditions De Boeck [1].

Certains territoires, comme certaines maisons, prétendent être « à énergie positive ». On confond souvent alors énergie et électricité : si un territoire peut produire plus d’électricité qu’il n’en consomme, cela ne signifie pas qu’il est à énergie positive, puisque l’électricité représente moins du quart de la consommation d’énergie.
D’autre part, on retrouve le problème de l’intermittence et du stockage : à moins de disposer d’une géographie très favorable permettant une production d’électricité renouvelable pilotable par des moyens comme l’hydroélectricité ou des centrales au bois, des échanges d’électricité sont nécessaires pour assurer la disponibilité de la puissance électrique à chaque instant. Ces territoires ou maisons peuvent produire en moyenne plus qu’ils ne consomment grâce à des éoliennes ou panneaux solaires, mais ils absorbent à certains moments de l’électricité produite ailleurs.

Dans un de ses rapports [2], Réseau de Transport de l’Electricité prend l’exemple d’une ville qui réussirait à produire chaque année autant d’électricité qu’elle en consomme grâce à l’éolien et au photovoltaïque et précise que « bien que la puissance installée renouvelable soit pratiquement le triple de la puissance consommée à la pointe, cette ville
aura cependant besoin de la même capacité de réseau pour sécuriser son alimentation (sauf à lui substituer un stockage local, une production de secours locale ou organiser des effacements) ».

Symbolique, l’île d’El Hierro aux Canaries est présentée comme énergétiquement autonome grâce aux énergies renouvelables. Là encore, on confond électricité et énergie, les avions, bateaux et voitures fonctionnant très peu grâce à l’électricité… Cette île à faible densité de population a la chance de bénéficier d’une géographie très favorable : beaucoup de vent pour les éoliennes, et surtout du relief permettant un stockage par Station deTransfert d'Energie par Pompage grâce à deux énormes bassins de rétention d’eau de 150 000 m3 séparés par 650 mètres de dénivelé. En réalité, durant le deuxième semestre 2015, c’est le fioul qui a assuré en moyenne 70 % de la production d’électricité [3]. Sur les deux premières années de fonctionnement, l’île n’a réussi à se passer de fioul pour la production d’électricité que pendant vingt-quatre heures. C’est déjà un exploit, et il est possible que les performances futures s’améliorent. Mais cette technologie n’est absolument pas généralisable à des territoires plus densément peuplés, moins ventés, et surtout ne disposant pas de collines ou de montagnes pour y créer d’immenses bassins de rétention d’eau.

 

[1] Bertrand Cassoret, Transition énergétique, ces vérités qui dérangent !, éditions Deboeck, 2018.

[2] Réseau de transport de l’électricité, Les Enjeux du développement du réseau. Schéma décennal de développement du réseau de transport de l’électricité, édition 2015.

[3] Hubert Flocard, « El Hierro, une île à électricité 100 % renouvelable ? », 2016, http://sauvonsleclimat.org/images/articles/pdf_files/etudes/160129_GDV_SixMois_VF.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  1.75/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 9 avril 15:53

     
     
    26m2 DE BÉTONNAGE COLONIAL EN TERRA BOOBA À LA SECONDE :
     

    POUR LA SURPONTE DES 9 SŒURS A COULIBALY
     

    FUCK BOBO GREEN WASHER !
     
    Pour parler le patois snob macronien cher à bobo le colonisé négrier multiethniqué, soumis biobio végan halal, le mondain merdiatique qui a peur de son cancer atomik, climatik, pesticik smiley


    • cassini cassini 9 avril 17:26

      Je ne suis qu’à mon quatrième message... Vous en avez beaucoup, des Jean Roque ? 


      • nono le simplet nono le simplet 10 avril 18:32

        @cassini
        Je ne suis qu’à mon quatrième message


        uniquement sous ce pseudo ... les chiffres bruts sont souvent trompeurs smiley

      • nono le simplet nono le simplet 9 avril 17:30

        une resucée d’un article qui déjà donnait des chiffres de 2015 pour l’île El Hierro ... alors que les installations débutent en 2014 ... 


        de plus le terme « énergie positive » assez impropre signifie « Electricité - Chaleur » et non « Energie totale »

        • Bertrand Cassoret Bertrand Cassoret 9 avril 17:43

          « @nono le simplet
           » il est possible que les performances futures s’améliorent. Mais cette technologie n’est absolument pas généralisable à des territoires plus densément peuplés, moins ventés, et surtout ne disposant pas de collines ou de montagnes pour y créer d’immenses bassins de rétention d’eau."

          Énergie positive signifie électricité et chaleur ? Pour vous sans doute....


        • nono le simplet nono le simplet 10 avril 16:24

          @Bertrand Cassoret

           il est possible que les performances futures s’améliorent.
          ce n’est pas "possible’ : c’est le cas :  50 % en 2017 ( je l’avais d’ailleurs signalé dans le précédent article )

          Énergie positive signifie électricité et chaleur ? Pour vous sans doute....
          non, non, pas que pour moi ...

        • Bertrand Cassoret Bertrand Cassoret 10 avril 19:51

          @nono le simplet
          Très bien 50% en 2017, ça fait encore loin de 100% ...

          Énergie positive signifie électricité et chaleur  : expliquez vous


        • sls0 sls0 9 avril 17:46

          Le courant n’est pas cher cher moi si on ne gaspille pas, au dessus de 200kWh le prix double et au dessus de 400 il triple.

          Ce coté gaspilleur payeur me va bien.
          Avec mes 52kWh de ce mois ci j’en aurai pour 4€50.
          J’ai deux panneaux solaires qui peuvent couvrir ma consommation. Pour éviter les cycles de décharge/charge qui usent les batteries, ça fait trois mois qui tournent que pour tenir la charge. Remplacer mes batteries me coute l’équivalent de 85 mois de facturation d’électricité.
          Et oui, 7 ans pour des batteries qui tiennent 5-6 ans.

          Il faudrait peut être éviter de gaspiller l’énergie avant de faire de plan sur la comète.
          Aujourd’hui je faire du jambon à la bernoise.
          Le porc à fait 9km.
          Les carottes et pommes de terre 7km.
          Les oignons 17km.
          Les haricots, 40km.
          Demain j’irai faire mon plein d’essence mensuel, j’en aurai pour 5€. 1,4l au cent. Il est avantageux d’avoir le Venezuela à proximité, ils font des prix pour les voisins.

          Et avec tout ça, ma vie fait rêver.
          Je ne me prive pas, demain je consacrerai 0,56 litre d’essence pour aller bouffer une langouste sous les palmiers.



          • banban 9 avril 18:32

            Quand bien même l’électricité serait 100% renouvelable, et assurait 100% de l’énergie consommé, on oublie encore l’essentiel, tout les source d’énergie renouvelable dépendent des énergie fossiles lors de leur le création. il faut parfois des décennie pour que qu’une source d’énergie renouvelable deviennent enfin positif.


            • HELIOS HELIOS 10 avril 12:19

              @banban
              ... avec ce raisonnement, il ne faut pas s’arreter a la production, il faut aussi penser a la consommation, c’est a dire la chaine energetique complete !

              ... eliminons les consommations inutiles, eliminons l’homme !

            • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 16:08

              @HELIOS

              C’est sur, pendez-vous vous ne détruirez pas la planète comme cela, on fera de vos restes des engrais smiley

            • nono le simplet nono le simplet 10 avril 16:28

              @banban
               il faut parfois des décennie pour que qu’une source d’énergie renouvelable deviennent enfin positif.

              oué, pour le nucléaire c’est le contraire, il faut quelques milliers voire millions d’années pour que la source devienne ... négative smiley

            • Doume65 10 avril 17:29

              @banban
              « tout les source d’énergie renouvelable dépendent des énergie fossiles lors de leur le création. »
              Ah, parce qu’une loi interdit d’utiliser de l’énergie produite par un barrage, des éoliennes ou des capteurs solaires pour fabriquer d’autres éoliennes ou capteurs solaires ?


            • banban 12 avril 23:44

              @Doume65
              « parce qu’une loi interdit d’utiliser de l’énergie produite par un barrage »non le bon sens. ton barrage construit pour fabriquer l’énergie pour fabriqué capteur solaires, peu pas être construit pas un autre barrage construit par ses panneaux solaire ; dans tour les cas tu as besoin d’une source d’énergie primaire. (a moins de créer un paradoxe temporelle)

              La chaîne de production de ces sources est extrêmement complexe. des milliers d’engins et machine qui servent a fabriqué ton panneau solaire, aucune ne se passe pas d’énergie fossile( a moins de pédaler pour faire tourné les excavatrice dans ta mine de terre rare).
              d’ailleurs si un jour t’arrive a faire tourné une cimenterie ou un haut fourneaux avec des panneaux solaire, bravo tu mérite une douzaines de prix Nobel.

            • zygzornifle zygzornifle 10 avril 15:02

              Le cimetière en est un , il y a des feux follets donc de l’énergie positive .....


              • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 15:23

                Rien n’est possible, rien n’est réalisable. 


                Comme beaucoup vous raisonnez en estimant que n’est possible que ce qui existe déjà . 
                Un pré supposé de départ qui n’autorise au mieux que le statut quo et l’immobilisme. 

                Combien d’évolutions ont eu lieu alors que tant de personnes expliquaient que c’était impossible ? 

                Il y a une différence entre prouver quelque chose et argumenter en faveur de ses propres opinions et préjugés. 

                Comme dit plus haut c’est bizarre de parler de l’île des Canaries dont les installations n’étaient même par terminées. Rien que cela tend à montrer un point de vue orienté. 

                Juste pour rire, l’Allemagne qui est un gros consommateur d’électricité arrive à 20% d’éolien en 2017, comment l’expliquez-vous ? 

                Second argument de mauvaise fois que je lis souvent c’est la vitesse de l’évolution. 
                On voudrais en l’espace de quelques années balayer un système énergétique qui a mis plus d’un siècle à se construire. Ou comment demander des objectifs irréalistes uniquement pour décrédibiliser la chose. 







                • joletaxi 10 avril 15:35

                  @_Ulysse_

                  Vous parlez d’or
                  Bon, c’est en gros ce que disait déjà... Bill Clinton, on peut pas dire que cela aie progressé

                  si vous voulez avoir un point de vue argumenté sur les énergies, il faut consulter ici

                  http://euanmearns.com/

                  ils suivent de près les développements de El Hierro, et ça n’a pas l’air de bien évoluer ?

                  Vous parlez de l’Allemagne, mais avez-vous eu la curiosité d’examiner ce que recouvre la production dite renouvelable ?
                  c’est déjà moins sexi une fois que l’on regarde de plus près
                  vous remarquerez dans les stats de production, une ligne bien plate ,la biomasse
                  kezako ?
                  ben les digesteurs des fermes aux mille vaches, alimentés par du maïs bien OGM, et les pellets, venus des USA
                  et curieusement, cette production est égale aux capacités supprimées nucléaires

                  on peut faire la même analyse en UK, en Australie du Sud, et suivant la pénétration respective des EN, dans tous les pays
                  cerise sue le gâteau, bien sur, les prix du kwh explosent, mais c’est voulu par les zinzins verts


                • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 15:44

                  @joletaxi

                  Les comparaisons de prix sont souvent peu évidentes car les conditions et taxes varient très fortement d’un pays à l’autre. Et en plus, dans chaque pays on a pas la même manière de compter. 
                  Selon les cas certaines choses sont inclues ou non dans le prix. 

                  Par ex, EDF annonçait un prix de Kwh nucléaire à 5ct, ils ont révisé à 8ct. 
                  Entre temps, EDF a fait 43 milliards de dettes. Pourtant le parc nucléaire est amorti et EDF devrait engranger ses meilleurs bénéfices. Sauf que EDF est une société publique dont l’objectif est de vendre pas cher l’électricité aux particuliers et entreprises. 
                  D’une certaine manière l’électricité en France est subventionnée. 

                  Si vous regardez d’autres pays où l’électricité est produite par des sociétés privées, les prix seront beaucoup plus élevés. Avant tout parce qu’une société privée ne peut pas se permettre de présenter un bilan comptable catastrophique sous peine de liquidation et ensuite parce que son but est de gagner de l’argent et non de vendre pas cher. 

                  C’est comme pour la SNCF en fait. 







                • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 15:47

                  @_Ulysse_

                  Par contre, pour finir on peut des fois comparer dans un même pays et sur le même statut et cela peut devenir amusant. 

                  En Angleterre, le contrat pour les centrales nucléaires d’EDF prévoient un prix de vente bien plus élevé que le contrat pour un parc éolien off shore (qui pourtant qui déjà bien plus cher que l’éolien terrestre). Étrange non ? 


                  De toute manière aujourd’hui l’éolien terrestre est la source la moins cher juste après l’hydraulique. 
                  C’est pourquoi on en installe un peu partout. 





                • joletaxi 10 avril 16:09

                  @_Ulysse_

                  pour moi, les comparaisons de prix sont tout à fait évidentes, et la parfaite corrélation entre l’explosion des prix et le taux de pénétration des renouvelables évidente.

                  Vous pouvez balblater à l’infini, mais les chiffres sont là

                  concernant EDF, cette société d’état a reversé pendant des décennies des milliards de dividendes à son actionnaire.
                  Et son déficit n’est pas opérationnel mais provient d’investissements désastreux et de la reprise de la faillite d’Areva, elle aussi victime d’une politique de management désastreuse, merci la bonne gouvernance étatique, comme pour la SNCF

                  on se demande pourquoi les english veulent encore construire du nucléaire, eux qui sont champions de l’éolien ?
                  On se dmande pourquoi ils convertissent leurs centrales charbon aux pellets ?
                  On se demande pourquoi ils introduisent un marché de « capacités » ?

                  Mais toutes ces discussions n’ont aucun sens, car ,on n’a absolument aucun besoin de renouvelables, sinon, pour se conformer au diktat des verts qui ont réussi leur OPA sur le parlement européen.

                  Si vous parcourez le lien que j’ai signalé, vous trouverez un cas intéressant au Chili.
                  Cette solution fait sens, et est réalisable... mais à un coût exorbitant comme d’hab

                  En un mot, ça nne marche pas, ça ne marchera pas mieux demain, car le stockage de masse est aussi illusoire que la fission contrôlée.
                  Mais un jour petet....


                • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 16:26

                  @joletaxi

                  Côté prix, vous pouvez indiquer vos chiffres ? 

                  En France aussi, les prix montent et pourtant on fait beaucoup moins d’éolien qu’ailleurs. 

                  Un point rarement abordé : les ENR sont locales. Les fossiles importées. 

                  Les fossiles soufrent d’externalités négatives qui ne sont jamais inclues dans les calculs. 
                  Effet de la pollution sur la santé, et les guerres faites pour le pétrole (Irak 1, 2, Syrie, Libye ...).

                  Sinon, je me fou des « verts » je ne suis pas écolo et je ne crois pas au réchauffement climatique. 
                  Par contre, se débarrasser des énergies fossiles nous feraient du bien. Cela limiterait la pollution, améliorerait notre balance commerciale et éviterais bien des guerres. 

                  Pour l’Angleterre, vous contestez l’existence de ces contrats ? Et de ces prix ? 

                  92 livres du MWH nucléaire contre 74 Livres pour l’éolien, vous contestez ? 
                  Ce sont des contrats passés par l’état britannique. 

                • joletaxi 10 avril 16:49

                  @_Ulysse_

                  nous parlions de l’allemagne
                  juste un petit graphique pour situer le « problème »

                  https://www.agora-energiewende.de/en/topics/-agothem-/Produkt/produkt/76/Agorameter/

                  et malgré tout votre charabia, on voit la ligne bien stable de la biomasse, ainsi que celle de l’hydraulique, dont la contribution résulte d’ailleurs d’une estimation, car on ne sait pas trop
                  biomasse dont le développement a heureusement contribué à permettre l’effacement de capacités nucléaires
                  en attendant, nos laitiers sont en faillite, car en Allemagne, le lait est devenu un produit secondaire des fermes « laitières »
                  on observe d’ailleurs le même paradoxe en Angleterre

                  concernant l’ Angleterre ce sont les bons chiffres, sauf que vos prix de l’éolien ne comprennent pas les subsides, et les « externalités » à savoir maintenir la stabilité du réseauhttps://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2018/04/08/wind-power-a-few-facts/#more-33241

                  pour l’offshore, 160 livres,... le nucléaire est vraiment pas cher non ?

                  et d’ailleurs pourquoi donc construisent-ils du nucléaire, ils ont du vent non, en Angleterre ?

                  si cela vous chante de payer votre kwh le double ou le triple du prix actuel, moi par contre, c’est pas mon cas

                  à noter qu’aussi bien en Allemagne qu’en Uk, ils commencent à constater les dégats et sabrent dans les subsides, ce qui fait « gueuler » la maffia renouvelable comme si on l’égorgeait


                • joletaxi 10 avril 16:53

                  @_Ulysse_

                  ah oui, côté prix, car bien entendu, vous n’ignorez pas ces chiffres, mais vous posez la question, pour faire croire qu’il y aurait un doute sur le sujet, vieille technique usée

                  https://stopthesethings.com/2018/04/01/renewables-are-cheap-myth-busted-full-cost-of-wind-solar-simply-staggering/

                  bon, cela suffit, marre de ressasser toujours les même antiennes, de vrais derviches tourneurs


                • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 20:26

                  @joletaxi

                  Vous vous renseignez sur ce site :

                  https://stopthesethings.com/2018/04/01/renewables-are-cheap-myth-busted-full-cost-of-wind-solar-simply-staggering/

                  Je ne vois pas en quoi cette source est fiable ? Ce site est partisan spécifiquement anti éolien assumé comme l’indique le sous titre du site « We’re not here to debate the wind industry, we’re here to Destroy IT ».

                  De mon côté, je ne vais pas vous mettre des sources en provenance d’associations anti nucléaire ou je ne sais quoi.

                  Les chiffres indiqués incluent les taxes, or celle-ci sont extrêmement variables.
                  Ensuite un seul pb : le prix du Kwh peut être très variable en fonction du client.
                  En Allemagne, les particuliers payent très cher, les industries consommatrices payent beaucoup moins cher, c’est une manière pour les allemands de subventionner leur industrie, un transfert des particuliers vers les industries.

                  Les deux autres liens parlent de l’intermittence, je n’ai jamais dit que l’éolien ou le solaire n’étaient pas des sources intermittentes.

                  Vous parlez de la biomasse, je vous ai déjà répondu, pour l’hydraulique vous savez très bien que le potentiel de l’Allemagne est assez faible.


                • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 20:30

                  @joletaxi

                  Vous remettez en cause les derniers contrats Anglais entre nucléaire et éolien ?

                  Pour rappel, les coûts de l’éolien ont beaucoup baissés quand ceux du nucléaire ne font que monter.
                  Les Anglais ont voulu construire 2 EPR, sauf qu’entre le début des travaux et maintenant le prix de la construction a été multiplié par 3 !

                  Ceci explique cela, en gros ils se sont fait avoir tout simplement, on leur a vendu un truc pas cher, ils vont finir avec un truc cher.


                • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 20:32

                  Pour ce qui est des externalités, l’intermittence des éoliennes et du solaire génère des externalités au delà d’un certain seuil. Ce seuil est variable selon les pays et leur resau/mix énergétique.
                  C’est de l’ordre de 30% sans externalités.

                  Mais je vous retourne la remarque : les externalités des énergies fossiles ? Pourquoi vous ne voulez pas en tenir compte ?


                • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 15:31

                  Je reviens sur le stockage. 


                  Il est souvent dit qu’il est techniquement impossible de construire assez de retenues d’eau, que cela prendrait trop de place. 
                  Cela m’a donné l’idée saugrenue de regarder les lacs artificiels déjà présents en France métropolitaine actuellement. 

                  D’après Wikipédia, les 44 plus grands lacs artificiels de métropole font 357 km carrés au total. 
                  Pour un volume total de 18 819 millions de mètres cube. 
                  On a donc plus de surface et de volume encore si on les comptabilise tous. 

                  Il s’agit là uniquement des lacs artificiels, donc construits par l’homme. 

                  Cela fait un stockage théorique de de 5,3 TWh pour un dénivelé de 100m soit assez pour faire toute l’électricité avec de l’éolien et du solaire d’après toutes les études sur le sujet. Sachant, qu’il y a de l’hydraulique pilotable comme renouvelable aussi. 

                  Tout cela pour dire que je lis souvent que tels volumes de lacs artificiels ne sont pas possibles, cela tombe bien ils existent déjà smiley

                  Alors bien sur ils ne sont pas exploitables en l’état on n’ont en général pas été construits pour stocker de l’électricité mais cela donne un ordre de grandeur des volumes que l’ont peut construire. 

                  • joletaxi 10 avril 15:36

                    @_Ulysse_

                    en voilà une idée qu’elle est bonne

                    2/3 beaux barrages sur la Loire, ça me plaît


                  • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 15:48

                    @joletaxi

                    Vous préférez les barrages sur les fleuves ou les centrales nucléaires ? 
                    Les deux sont sur les fleuves. smiley

                  • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 16:05

                    @_Ulysse_

                    Pour revenir sur le cas de l’Allemagne et de la biomasse. 

                    Rapidement, la biomasse n’est pas une solution utilisable pour de grosses productions de base. 
                    Elle ne peut servir que de manière assez accessoire. 
                    La limite physique vient simplement du fait que la biomasse revient à de l’énergie solaire mais avec un rendement dramatiquement faible. C’est donc intrinsèquement une mauvaise solution. 
                    Elle peut servir en stockage par contre même si le rendement est bien moins bon qu’avec les STEP. 

                    Pour ce qui est de l’Allemagne. Ils sont maintenant à 20% d’éolien. 
                    En 2011, ils ont fait le choix politique après Fukushima d’arrêter rapidement toutes leurs centrales nucléaires. Ce qu’il sont en train de faire. Les 20% d’éolien ont été utilisés pour remplacer 20% de nucléaire et rien d’autre. Ils auraient pu faire le choix de remplacer la lignite et de garder le nucléaire aussi, c’est sans doute ce qu’ils auraient fait sans Fukushima d’ailleurs. 

                    Quand le parc éolien dépassera les 30% alors il n’y aura plus de nucléaire en Allemagne et cela commencera à remplacer d’autres sources d’électricité. 





                  • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 20:29

                    @_Ulysse_

                    Vous remettez en cause les derniers contrats Anglais entre nucléaire et éolien ?

                    Pour rappel, les coûts de l’éolien ont beaucoup baissés quand ceux du nucléaire ne font que monter.
                    Les Anglais ont voulu construire 2 EPR, sauf qu’entre le début des travaux et maintenant le prix de la construction a été multiplié par 3 !

                    Ceci explique cela, en gros ils se sont fait avoir tout simplement, on leur a vendu un truc pas cher, ils vont finir avec un truc cher.


                  • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 avril 15:35

                    Je reviens sur l’argument que les ENR c’est mal car les infrastructures sont construites avec des fossiles. 


                    En fait, c’est le serpent qui se mord la queue. Dans l’immédiat c’est vrai mais si vous faites une vraie transition au point d’arrivée cet argument n’existe plus. 

                    Si demain l’électricité est renouvelable et les transport électriques alors les fossiles ne seront plus utilisées pour faire quoi que ce soit, construire des éoliennes ou des voitures électriques aussi. 





                    • sls0 sls0 11 avril 03:06

                      Il y a les gens qui savent et il y a les gens qui croient.

                      Difficile de discuter avec les gens qui croient, ils carburent souvent à l’émotionnel.
                      Les gens qui savent on peut discuter avec eux, du moins au début, après quelques échanges avec des croyants ils doivent être lassés.
                      Autre chose pour les gens qui savent, ils ne sont jamais sûrs de détenir une vérité, les croyants si.
                      Le croyant va rechercher du plus ou moins factuel pour abonder vers sa croyance, le biais cognitif il est souvent en plein dedans.
                      Comme les commentaires ne se retrouvent pas sur google scholar, les croyants peuvent être majoritaires.

                      • _Ulysse_ _Ulysse_ 11 avril 09:18

                        @sls0

                        Avec tout cela, on ne connaît pas votre point de vue. smiley


                      • sls0 sls0 11 avril 14:04

                        @_Ulysse_
                        Le sage sait mais ne parle pas.

                        L’idiot ne sait rien mais donne son avis sur tout.
                        Un conseil de lecture : http://www.amides.fr/sewtha.html
                        Une approche différente mais imparable par sa simplicité et ses bases de calculs.

                      • _Ulysse_ _Ulysse_ 11 avril 14:47

                        Votre bouquin est pas mal, il y a je pense quelques points à revoir mais dans l’ensemble c’est bien. 

                        Après vous prenez la Grande Bretagne comme base de travail, les choses changent pas mal si l’on regarde la France ou L’Allemagne. 

                        Juste une remarque : vous partez de la consommation des voiture thermiques, or dans un cadre 100% ENR, les transports seraient électriques et le rendement 2 fois meilleur ce qui diminue le besoin. 

                        L’un des pbs essentiel est l’acceptation des populations. Les gens préfèrent des centrales à pétrole ou nucléaires que des barrages, éoliennes ou autre. Vous le dites et vous avez raison, beaucoup de gens disent non à tout par principe tout en ne voulant renoncer à rien évidemment. 

                        Personnellement, je pense que le développement des renouvelables ne peut se faire pour des raisons économiques. Je pense que le coût est essentiel. Aujourd’hui l’éolien terrestre a du succès grâce à son coût de revient qui est aujourd’hui bien bas. 
                        L’hydraulique également. Il faut que les ENR voient leurs coûts passer sous le coût des Fossiles. 
                        C’est le cas actuellement de l’éolien terrestre, l’éolien maritime c’est plus difficile. 
                        Le solaire thermodynamique pourrait voir son coût fortement diminuer avec les économies d’échelle mais pour l’instant il n’est pas du tout assez développé. 

                        En fait, pour moi le pb est avant politique plus que technique. Techniquement nous savons faire beaucoup de choses et quand les système sont déployés à très grande échelle, les coûts baissent fortement. 





                        • joletaxi 11 avril 15:23

                          @_Ulysse_

                          blablablablabla

                          répéter en boucle des mensonges ,ne fait pas une vérité

                          je vous ai mis des liens en pagaille, et toutes les ENR sont nettement plus chères que le nucléaire, et le charbon.
                          Ne parlons même pas de l’instabilité générée sur les réseaux.
                          c’est vraiment une secte

                          si vous voulez être crédibles, mais c’est le cadet de vos soucis,exigez l’arrêt immédiat de toutes subventions, de tout contrat à prix garanti, et l’arrêt immédiat de priorité sur le réseau.
                          Quand cela sera réalisé(on rêve) et que les ENR auront prouvé de pouvoir se confronter à égalité aux autres acteurs, on en reparlera.


                        • sls0 sls0 11 avril 16:18

                          @_Ulysse_
                          Ayant quelques connaissances en thermodynamique, en production d’électricité, javais des arguments qui tenais la route.

                          Dans ce livre il n’y a que des arguments simples et vérifiables qui sont à la portée de monsieur tout le monde.
                          L’approche est différente mais forte de sa simplicité.
                          La plupart du temps ce sont des chiffres observables suivi d’une simple règle de trois.
                          Chez moi j’ai des panneaux solaires donc je n’ai rien contre le renouvelable mais je n’oublie pas les lois physiques qui mettent à bas pas mal d’idéologie après une simple règle de trois.

                          Au sujet de la voiture électrique :
                          La règle de trois si je l’applique à la production mondiale de lithium permet d’équiper 11 millions de voitures par an.
                          Si la France pouvait s’accaparer toute la production, les rêves de voitures électriques pour tous serait réalisable. Voilà, on est pas seul sur terre et il faut compter avec les accrocs au smartphone qui ont aussi besoin de lithium.

                          On peut faire tout les plans sur la comète à condition de tenir compte des ressources. C’est qu’on est mal barré coté ressources il faudrait peut être en tenir compte.
                          Je pense qu’une sobriété énergétique serait la bienvenue.
                          Ce mois-ci 52kWh de consommation électrique et mes 5€ mensuels d’essence.
                          Avec les ressources qui reste on devrait viser un bilan CO2 de mois de 2 tonnes par habitant.
                          Je parle en bilan CO2 non pas en vision gaz à effet de serre mais c’est très représentatif du gaspillage énergétique.
                          Malgré que je traverse l’Atlantique parfois en avion, mon bilan est inférieur à 2 tonnes, donc c’est faisable la sobriété.
                          Je ne me prive pas mais je réfléchie.
                          Je suis aussi aidé par le fait qu’où je réside c’est assez production locale, pas de yaourt ayant fait 2300km. Les bananes que j’ai mangé ce matin, un bilan de 0, le vendeur a un triporteur, le chocolat, 20km.

                          Nota : n’étant pas dans la zone d’alerte du NOAA pour les ondes de tempête en cas de cyclone, je les calcule et je préviens.
                          Mes prévision ne son pas trop mauvaises mais pour arriver à ce résultat j’en ai bouffé de la littérature à ce sujet. C’est dans ce cadre que je suis tombé sur le livre de Mac Kay.
                          Mac Kay et un prof de philo je crois mais coté technique il s’est quand même entouré de personnes maitrisant le sujet.
                          Pas trop connu ce bouquin, il doit déranger quelques lobbys importants. Quand on passe par google scholar, l’accueil par le monde scientifique est bon.
                          Comme il vise la raison et non l’émotionnel, difficile d’être à la mode par les temps qui courent.

                        • _Ulysse_ _Ulysse_ 12 avril 17:47

                          @joletaxi


                          Un secteur industriel qui débute ne bénéficie pas d’économies d’échelle donc oui des subventions sont nécessaires au début. Vous ne pouvez pas concurrencer une industrie qui produit des volumes 1000 fois plus importants comme cela en partant de rien. Des investissements sont nécessaires. 
                          Aujourd’hui l’éolien terrestre n’a plus besoin de subventions, il est économiquement rentable c’est pourquoi il est autant attaqué d’ailleurs. 

                          Le nucléaire est un cas assez particulier car en réalité nous avons besoin de centrales pour fabriquer du plutonium et des armes nucléaires. La centrale nucléaire civile n’est qu’une co-génération d’une industrie militaire. Le nucléaire est indirectement subventionné par l’armée. Les calculs de coûts de revient y sont extrêmement opaques. EDF tente tant bien que mal de réduire les coûts en essayant de réaliser des économies d’échelle et pour cela il faut faire plus de centrales quitte à en vendre à perte parfois à l’étranger. 

                          On rentabilise nos centrales en vendant du combustible nucléaire à l’étranger, le fameux MOX qui n’est autre que du plutonium. Pour faire tourner d’autres centrales ou fabriquer des ogives. 

                          Néanmoins, on parle aujourd’hui d’un Kwh nucléaire à 8ct voir à 13ct. Les nouvelles normes de sécurité depuis Fukuchima ont énormément renchéri le coût de cette énergie. 
                          Cela lui sera je pense à terme fatal pour ce qui est de l’utilisation civile. Seul des réacteurs à vocation exclusivement militaire seront conservés. 


                          Pour vos liens en pagaille, je vous ait déjà répondu vous allez chercher les sources qui vous arrange. 
                          Des sites anti ceci, cela éminemment orientés. Certains chiffres sont étranges, l’électricité aux USA serait ainsi quasi gratuite. Pour avoir vécu en Amérique, on en apprend tous les jours smiley
                          Pour l’intermittence, je n’ai pas dit que cela ne posait aucun pb. Mais vous savez il y a deux approches dans la vie, ne regarder que les pbs et abandonner, ou essayer de résoudre les pbs. 

                          Toujours est-t-il qu’en 2017 l’Allemagne a couvert 20% de sa consommation avec ses éoliennes. 
                          Cela commence à faire beaucoup, c’est plus que l’hydraulique en France. 

                          En 2011 quand ils ont annoncé leur programme, on a vu un défilé d’experts dirent que les allemands étaient des crétins et qu’ils n’y arriveraient jamais, ils ne pourraient même pas dépasser 5% d’éolien sans que cela fasse exploser le réseau. D’ici quelques années ils auront remplacé leurs 30% de nucléaire par des ENR, essentiellement de l’éolien. Les experts n"ont pas toujours raison. 









Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès