• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Brexit : May en mode Tsipras

Brexit : May en mode Tsipras

« Le Brexit signifie Brexit », lignes rouges : Theresa May avait adopté un discours très ferme sur l’application de la volonté exprimée par le peuple britannique. Las, dans cette Union Européenne, même quand on souhaite la quitter, il semble décidément que les vœux démocratiquement exprimés des électeurs comptent moins que ces règles qui enserrent nos démocraties, comme avec la Grèce.

 
Capitulation en rase campagne
 
On peut lui reconnaître le courage d’avoir pris les rênes de son pays dans de telles circonstances et d’affronter une telle épreuve, où les coups sont si nombreux à prendre. Elle semblait résolue à défendre la volonté populaire au point d’avoir soutenu que « l’absence d’accord vaut mieux qu’un mauvais accord ». Mais l’accord qu’elle a accepté et fait accepter à la majorité de son gouvernement est en contradiction avec plusieurs des lignes rouges qu’elle avait elle-même dessinées. On aimerait qu’elle ait mis autant d’énergie à défendre ces lignes qu’elle en met aujourd’hui pour défendre son accord dans un climat politique devenu totalement crépusculaire et particulièrement incertain.
 
Car l’accord qu’elle défend aujourd’hui pose bien des problèmes. Si le maintien dans une union douanière était un objectif, les modalités vont bien plus loin que l’objectif initialement affiché. De facto, le Royaume-Uni reste dans le marché unique, comme le note Boris Johnson. Et Londres ne retrouve pas pleinement la main sur les mouvements de personnes. Pire, non seulement tout reste en état d’ici à la fin de la très longue période de transition, jusqu’en décembre 2020, mais en cas d’absence d’accord d’ici là, tout restera en place. En clair, dans la négociation à venir, May accepte de se placer dans une position défavorable puisque l’UE aura intérêt à ce que rien ne change, affaiblissant sa main !
 
En outre, le gouvernement accepte de continuer à contribuer fortement au budget européen ainsi que de reconnaître l’autorité de la Cour Européenne de Justice. Bref, le Brexit est si doux qu’il semble que Londres ait surtout abandonné son droit à participer aux décisions, tout en acceptant de continuer à se les voir imposer. Elle peut penser, « avec chaque fibre de son être », que c’est le meilleur accord pour son pays, mais cela ressemble tout de même beaucoup à une reddition en rase campagne. Les Britanniques veulent quitter l’UE ? Soit, mais pour ne pas perturber les intérêts du monde des affaires et des multinationales, tout reste presque en l’état. Le Brexit devient purement formel.
 
Il est d’autant plus effarant de constater la force qu’elle met à défendre ce plan. Mais pourquoi ne l’a-t-elle pas employée pour négocier un vrai Brexit ? La partie de poker qu’elle joue, en refusant tout nouveau référendum, n’est malheureusement pas totalement malhabile, défiant ses opposants du Parti Conservateur de la renverser au risque d’être laminés électoralement, en affirmant que son accord vaudrait mieux que pas d’accord. La ligne de crête est particulièrement étroite, mais elle existe, même si l’absence d’accord vaut bien mieux qu’une situation où Londres garderait toutes les contraintes, sans avoir le moindre mot à dire. Son « moi ou le chaos », aussi faux soit-il, n’est pas sans force.
 
Fallait-il attendre autre chose ? Il ne faut pas oublier que son logiciel politique et économique n’est probablement pas si éloigné de celui de l’UE. Bien des élites ont renoncé à la politique au sens noble du terme, préférant suivre le courant oligolibéral que d’y résister. En faisant comme Tsiprasen se reniant pour rester dans le cadre de l’UE, May montre ici un singulier manque de caractère.
 
 
Dans les prochains jours, je reviendrai sur les nouvelles leçons à tirer du Brexit, tout en sachant que la situation outre-Manche est potentiellement loin d’être stabilisée

Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Laulau Laulau 17 novembre 10:12

    Au Royaume Uni comme ailleurs dans l’UE ça n’est pas le gouvernement qui a le pouvoir, c’est la finance.


    • Fergus Fergus 17 novembre 16:33

      Bonjour, Laulau

      Non, ce sont les députés britanniques qui n’ont pas les couilles de prendre clairement leurs responsabilités dans un sens ou un autre. Et cela par calcul électoral domestique !


    • math math 17 novembre 10:19

      La Grèce vit sur des ruines..le royaume uni avec le Brixit se relèvera de l’anonymat dans lequel l’UE met les pays au service de l’Allemagne !


      • Alren Alren 17 novembre 12:30

        @lupercus

        Autant au service de l’Allemagne que des USA, au service de l’oligarchie !


      • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 17 novembre 15:01

        @Alren
        Si l’oligarchie mondiale commence à se décentrer en Asie, une partie des capitalistes devraient se demander pourquoi continuer à défendre la dogmatique concurrence « libre et non faussée » dont ils ne sont plus les gagnants. A l’exclusion des larbins aux services des capitaux apatrides évidemment...


      • NEMO NEMO 17 novembre 10:28

        La perfide Albion n’est plus ce qu’elle était.

        En tentant de retrouver la grandeur de l’empire perdu à travers un compromis sans panache avec les Américains pour partager la finance mondiale entre Wall-Street et la City, le gratin britannique autiste et amnésique s’est pris les pieds dans le tapis.

        Les Américains ne sont pas partageurs et les ont laissés s’enliser dans des sables mouvants et abandonnent le « multilatéralisme » qu’ils jugent trop coûteux, abandonnant eux-mêmes leur hégémonie politique pour maintenir une domination financière tant que la position inique du dollar comme monnaie d’échange le permettra.

        Pour autant, le Royaume-Uni n’est pas la Grèce, et l’U.E. obtient une victoire à la Pyrrhus. D’ailleurs, Barnier ne pavoise pas comme c’était le cas pour les dirigeant européens qui avaient mis à genoux ce pauvre Tsipras.

        Dans le Brexit, il n’y a que des perdants, et le blocage de la situation, fruit de la désindustrialisation initiée par Thatcher, poursuivie par Blair et achevée par Cameron a mis le Royaume dans une situation de dépendance qui l’empêche de recouvrer sa souveraineté, comme c’est le cas de tous les membres de l’U.E.


        • Fergus Fergus 17 novembre 16:37

          Bonjour, NEMO

          « a mis le Royaume dans une situation de dépendance qui l’empêche de recouvrer sa souveraineté, comme c’est le cas de tous les membres de l’U.E. »

          Non, c’est pire pour le RU car il va devoir probablement continuer dans l’Union douanière en étant privé de toute possibilité de peser sur les décisions futures. 


        • chantecler chantecler 17 novembre 16:49

          @Fergus
          Mais je m’en tape !
          Ce sont les Anglais qui ont introduit le néolibéralisme en Europe , ce qui a plongé tous nos pays dans la mouise .


        • Fergus Fergus 17 novembre 17:24

          Bonjour, chantecler

          Je m’en tape également, pour les mêmes raisons que vous !


        • Kapimo Kapimo 17 novembre 17:34

          @chantecler
          « Ce sont les Anglais qui ont introduit le néolibéralisme en Europe ».
          Ca se discute. C’est plutot à mon avis une caste transnationale constituée de haut fonctionnaires/lobbys/think thank atlantistes et très bien payés.


        • Legestr glaz Legestr glaz 17 novembre 18:40

          @Fergus

          Les taxes et droits de douanes à l’entrée de l’Union européenne sont ridicules !
          la simple dévaluation « compétitive » de la livre sterling a pleinement favorisé les exportations de la GB. Une dévaluation de 10% compense très facilement des droits de douane de l’ordre de 2 à 4%. J’espère que vous le comprenez, sous cet angle ! Tous les pays tiers qui commercent avec l’UE n’appartiennent pas à l’union douanière. Ce sont de simples arrangements, des accords commerciaux.

          La Suisse ne fait pas partie de l’Union douanière et pourtant commerce bien avec l’UE. Cela pose t-il un problème Fergus ? 

          Les illusions économiques, expliquées !

          https://www.upr.fr/conferences/les-illusions-economiques-de-l-union-europeenne-par-charles-henri-gallois/


        • chantecler chantecler 18 novembre 10:08

          @Kapimo
          Exact aussi .
          Mais en attendant 20 % des Anglais et leur City en ont été le vecteur .
          je me souviens de leur satisfaction :
          dans un premier temps : la hausse de leur immobilier : X 5 en quelques années .
          les propriétaires étaient ravis : c’est comme quand on gagne en bourse à tous les coups .
          Autre souvenir : un banquier :
          « nos entreprises automobiles ont changé de mains ? » , rachetées par des capitaux internationaux ...
          « pas grave elles restent sur le sol anglais... »
          Ah les cons !


        • markos 17 novembre 15:22

          ça va bien se passer, je ne me fais aucun souci...


          • malitourne malitourne 17 novembre 16:46

            May soutenait le Bremain...


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 novembre 17:08

              Bonjour,

              Theresa May est comme Tsipras, sa mission (inavoué) est celle de maintenir le Royaume-Uni dans la camisole de l’UE ... cela me fait penser à un cheval de Troie !

              Son objectif est de tirer en longueur les négociations du style :

              1. Négociations première partie, avec « demi accord », c’est à ce qu’on assisté actuellement, un accord qui n’engage en rien le Royaume-Uni à une sortie réelle et définitive de l’UE.

              2. Puis la dite deuxième partie des négociations, soit disant, consiste certainement à proposer un deuxième référendum aux britanniques.

              Entre temps ils (les pro UE) vont essayer de broyer la résistance, celle des la majorité des gens qui ont voté pour la sortie de l’UE par l’article 50 ... en proposent au moment propice le deuxième référendum !!! C’est la ou les instituts de sondage vont jouer un rôle clé pour détecter le moment propice.

              https://www.sudouest.fr/2018/10/20/royaume-uni-environ-500-000-personnes-reclament-un-second-referendum-sur-le-brexit-5498236-7516.php

              https://www.liberation.fr/checknews/2018/10/08/un-second-referendum-sur-le-brexit-est-il-possible_1682433

              Deuxième référendum Comment serait organisé ce vote ?

              Ces militants ont publié une feuille de route d’une trentaine de pages démontrant la faisabilité d’un nouveau référendum et où six scénarios (plus ou moins probables) sont envisagés. L’hypothèse la plus probable, selon People’s Vote, serait que le Parlement, au lieu de se prononcer pour ou contre l’accord négocié, vote un amendement exigeant que cet accord soit soumis aux électeurs.


              Vous verrez, les britanniques vont se faire « baiser » comme les Irlandais, ... !!!

              En 2005, les peuples français et néerlandais avaient refusé par référendum le projet de traité constitutionnel européen.

              Au mépris de cette décision souveraine, le gouvernement français avait fait adopter par le Parlement malgré tout le texte en 2007. Le traité de Lisbonne à été signé le 13 décembre 2007 dans la capitale portugaise.

              Idem au Pays Bas - Le Sénat néerlandais ratifie le traité de Lisbonne en 2008 et au mépris de la décision souveraine du peuple néerlandais
              https://www.lesechos.fr/09/07/2008/LesEchos/20211-193-ECH_le-senat-neerlandais-ratifie-le-traite-de-lisbonne.htm

              C’est ça la démocratie ?

              Concernant le référendum irlandais de 2008 sur le traité de Lisbonne :
              Celui-ci a été rejeté par 53,4 % des voix contre 46,6 %.
              https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_irlandais_de_2008_sur_le_trait%C3%A9_de_Lisbonne

              Un deuxième référendum constitutionnel a eu lieu en Irlande le 2 octobre 2009 pour rendre possible la ratification du traité de Lisbonne, après le rejet lors du référendum constitutionnel irlandais de 2008.
              https://www.lesechos.fr/09/07/2008/LesEchos/20211-193-ECH_le-senat-neerlandais-ratifie-le-traite-de-lisbonne.htm


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 novembre 19:20

                @eau-du-robinet

                C’était un communiqué de l’UPR, la secte Born again néo gaulliste créée par M Asselineau, qui n’a jusqu’à présent obtenu, pour seul résultat, un score d’à peine 1% des voix à la présidentielle.

                Eh oui, c’est compliqué l’article 50 en fait, y’a la question de l’Irlande du Nord, mais c’était pas prévu dans l’article 50 :

                En fait c’est ça la politique, c’est se confronter avec le réel, pas faire des conférences sur un plan parfait qui restera longtemps théorique si on reste à 1%


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 novembre 23:21

                @Olivier Perriet

                Soyez fier d’avoir fait parti des 99% gens d’avoir voté soit pour E. Macron, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, etc... bref pour les partis politique pro UE, mondialiste et néo-libérales, soit de ne pas avoir voté du tout smiley

                « L’Europe c’est la paix » nous dit ton dans les grands médias ...

                On constate un mécontentement croissant dans tous les pays de l’UE avec une forte augmentation des extrémistes voire populistes.

                Au dessus tout plane la bulle financière qui continue à gonfler de jour en jour... à cause de la planche à billet voire le dit « Quantitative Easing » de la BCE de la FED ou de la BoJ ...

                Nous allons bientôt nous retrouver dans une situation proche de l’époque de la hyperinflation de 1923 une époque qui à permis au démons (fascistes) de prendre le pouvoir par la suite. Pendent cette période régnait un bordel monstre dans la république de Weimar à cause d’une énorme dérive du système bancaire voire boursière ainsi politique suite à un traité esclavagiste imposé et signe par l’Allemagne suite à la perte de la première guerre mondiale !

                Je vous conseille de regarder la vidéo suivante :
                Pierre Jovanovic Adolf Hitler ou la revanche de la planche à billets
                https://www.youtube.com/watch?v=nY8efG-TFdw

                Oui, cher ami, nous avons été spoliée de notre souveraineté politique et monétaire par l’oligarchie financière... avec TOUTES LES PROBLÈMES QU’ON A AUJOURD’HUI !

                SI ONT VEUT AGGRAVER NOS PROBLÈMES ALORS IL FAUT RESTER DANS L’UE !

                Josef Stiglitz (prix Nobel) disait : Les premiers qui quitteront l’euro s’en sortiront le mieux
                https://www.observatoiredeleurope.com/Stiglitz-les-premiers-qui-quitteront-l-euro-s-en-sortiront-le-mieux_a1710.html


              • Cadoudal Cadoudal 18 novembre 00:01

                @eau-du-robinet
                Et Orban, il pue du bec ?

                Et Salvini, il est cuit ?

                Et Asselineau, collabo ?

                Une agression violente… et gratuite. Sa cause ? Une attente un peu trop longue à une heure un peu trop tardive. Il est environ 2 h du matin lorsque l’homme, admis pour une blessure à l’oreille, s’emporte contre les infirmiers présents au service des urgences. « Je vais vous crever. On revient demain, t’es morte », lance-t-il à l’une des urgentistes, tout en ajoutant : « Sal***, tu vas pas me faire attendre sale p*** française ». Et de se tourner vers un infirmier présent : « Toi, ta g*****, je vais te faire la peau ». Après ce déchaînement de violence verbale, l’individu, résidant à Tarascon, est passé à celle physique, assenant un coup de poing à une infirmière avant d’en bousculer deux autres (un homme et une femme) contre le mur

                http://www.fdesouche.com/1108075-arles-13-3-infirmiers-insultes-agresses-et-menaces-de-mort-une-urgentiste-a-ete-traitee-de-sale-pute-francaise


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 21:41

                @eau-du-robinet

                C’est bien super, j’ai pas attendu que M Asselineau se réveille pour penser moi même.

                @cadoual :

                qu’est-ce que que ça peut faire, cette histoire d’hôpital dans une ville FN, à un nationaliste Breton bénéficiaire de l’asile politique au Sénégal ?


              • Cadoudal Cadoudal 18 novembre 22:44

                @Olivier Perriet
                Bénéficiaire de rien du tout...

                Tu dois confondre avec mon cousin Boris...

                https://www.breizh-info.com/2018/04/13/93714/le-blogueur-boris-le-lay-cumule-pas-loin-de-10-ans-de-prison


              • LE LOFT #Shawford 18 novembre 22:45

                @Cadoudal

                Tss tss tss Jimmy JUMPER


              • LE LOFT #Shawford 18 novembre 22:46

                @#Shawford

                Oups.. rien... pour l’instant...


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 novembre 11:38

                @Jehanne d’Arc

                Je me suis pour ainsi dire juré de ne jamais remettre les pieds en territoire occupé (pardon, en Bretagne).

                Dommage, c’est la Bretagne qui a voté Macron, après avoir voté Hollande smiley


              • Kapimo Kapimo 17 novembre 17:30

                « May montre ici un singulier manque de caractère. »

                Je ne pense pas que ce soit une question de caractère. May, qui était une « Remainer », s’est donné pour mission de faire un faux Brexit des le départ.

                En fait, elle trahit le peuple anglais pour les intérets bien compris de quelques uns (comme d’autres en d’autres lieux). Ceci étant dit, connaissant les anglais, et vu l’absurdité que représente cet accord qui est une regression pour le royaume uni (on continue à appliquer les regles du commerce de l’UE mais on n’a plus voix au chapitre quant à leur élaboration....), on peut penser que tout ceci se terminera en hard Brexit.


                • zygzornifle zygzornifle 17 novembre 19:12

                  en May fait ce qu’il te plait ....


                  • jjwaDal jjwaDal 17 novembre 19:47

                    « L’accord qu’elle a accepté et fait accepter »...

                    La messe n’est pas dite. Son projet d’accord doit être accepté par le parlement et tout indique qu’il ne le sera pas le 10 décembre. So the jury is still out...


                    • Roberto 10 17 novembre 20:06

                      @jjwaDal
                       Et puis tout indique qu’elle ne soit plus 1er Ministre au 10 Décembre.
                      Le R.U va sortir sans accord et à vouloir torpiller le brexit, cela va se retourner contre l’UE.


                    • jjwaDal jjwaDal 17 novembre 20:32

                      @Roberto 10
                      C’est assez probable mais la commission s’en fout, je pense. Officiellement personne ne souhaite une sortie sans accord, en réalité la poignée de clowns (style "Le grand blond avec une chaussure noire (l’autre marron) alias Juncker) non élus qui sont au sommet du processus d’asservissement des peuples européens se moquent de la démocratie et bien plus du droit des peuples à décider par eux-mêmes (ce n’est pas dans les Traités).


                    • LE LOFT #Shawford 17 novembre 20:35

                      @jjwaDal

                      Passe le ❣ à Christine TAUBIRA

                      Le mouru, tu dégages, Smartie de mes deux ! smiley


                    • jjwaDal jjwaDal 18 novembre 20:31

                      @#Shawford
                      Le rapport entre mes commentaires sur ce fil (ou ailleurs d’ailleurs) et cette personne ? Et si au lieu de vous défouler vous parliez du sujet, ce ne serait pas mal, je trouve.


                    • LE LOFT #Shawford 18 novembre 20:51

                      @jjwaDal

                      Euh, elle a quand même été Ministre de la République !

                      Tins, au fait, commentaire pour Nicolas CÉSAR alias Daneel42 sur Agoravox.

                      Hey mon ami, tu savais qu’elle venait sur AV, « Cricri », et même qu’elle « habiterait en Corse » ? smiley

                      C’est comme bip-Donné qui a le pseudo bip ananas !

                      Tu veux ton SCOOP de chez SCOOP, buddy ?

                      Viendé pour de VRAI, maintenant ou dans 3,5 milliards d’années, on est pas aux pièces ici ! smiley smiley


                    • Radix Radix 18 novembre 11:17

                      Bonjour

                      Il n’y a que 24h de stock de papier toilette : les anglais sont dans la merde !

                      Radix

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès