• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Union Européenne, c’est la casse sociale : après le sommet de (...)

L’Union Européenne, c’est la casse sociale : après le sommet de Göteborg : explications

les explications du Front Syndical de Classe

Cela fait près de 40 ans qu’on nous bassine avec l’objectif de l’Europe sociale, sans qu’elle advienne bien sûr puisque l’Union européenne n’a pas été construite dans ce but mais dans celui de faire prédominer les intérêts d’une minorité : celle de l’oligarchie.

Cette “revendication” brandie depuis des lustres n’étant mise en avant régulièrement que pour faire oublier la réalité de son existence : le dumping social, la mise en concurrence des travailleurs, la primauté de la libre circulation des capitaux, la fraude fiscale, la mise en cause de la souveraineté des peuples quel que soit leur vote et leurs choix comme en 2005, l’écrasement des plus vulnérables comme dans le cas de la Grèce … le soutien aux pires dictatures comme c’est le cas sur le continent européen avec par exemple l’Ukraine à participation gouvernementale directement nazie !

Et une fois de plus la Confédération Européenne des Syndicats accompagnée de ses affidés français avec en tête les dirigeants de la CFDT nous refait le coup en appelant les syndicats à être présent et à prendre des initiatives à l’occasion ce 17 novembre du Sommet social de Göteborg pour l’adoption d’un socle des droits sociaux.

Mais il s’agit bel et bien d’une escroquerie et de tromperies que d’attendre de la part de l’UE la mise en place d’un socle de droits sociaux à l’heure où partout en Europe et en France en application de directives européennes exigeant des réformes structurelles du code du travail ce sont des régressions sociales majeures qui sont imposées aux travailleurs !

À moins que ce socle social ne soit qu’une fois de plus une harmonisation par le bas au profit du patronat et de son ineffable “com-pé-ti-ti-vi-té” !

Le socle social ce sont les luttes et d’abord celles actuelles -desquelles la CFDT est totalement absente- qui l’imposeront à un patronat et à un pouvoir déterminés à remettre en cause tous les conquis issus de la Libération !

Et pour la CGT l’heure est venue de rompre avec ces illusions néfastes, démobilisatrices et d’en finir avec le “syndicalisme rassemblé” d’alliance contre nature avec des organisations comme la CFDT qui n’en finissent pas de trahir les travailleurs !

Et cela passe par la remise en cause des choix des années 90 qui pour adhérer à la CES nous ont fait accepter les conditions de cette dernière : accepter la politique de “dialogue social“, la collaboration des “partenaires sociaux“, le départ de la Fédération Syndicale Mondiale ….

Et plutôt que de perdre notre énergie à faire semblant de faire pression sur l’UE, concentrons nous sur les luttes en France contre les contre-réformes comme en ce 16 novembre où la CFDT et la CES sont totalement muettes et absentes !

POUR RAPPEL, en février 2015

La Commission européenne recommandait que les six points suivants soient mis en œuvre en France  :

1. Assurance d’une correction durable du déficit excessif en 2017 au plus tard (renforcement de sa stratégie budgétaire, précision des réductions de dépenses prévues pour ces années)
2. Accentuation des efforts visant à rendre efficace la revue des dépenses (maîtrise des dépenses de santé, réduction du coût des collectivités territoriales, réforme des retraites)
3. Maintien des réductions des coûts du travail (baisse du coût du travail, limitation de l’augmentation du SMIC)
4. Élimination des obstacles réglementaires à la croissance des entreprises (révision des critères réglementaires de taille, ouverture des professions réglementées)
5. Simplification et amélioration de l’efficacité du système fiscal pour stimuler l’investissement (transfert de la fiscalité vers la consommation et l’environnement, suppression des impôts inefficaces) ;
6. Réforme du marché du travail pour lutter contre les rigidités et la segmentation (réforme du droit du travail et du système d’assurance chômage)

source : front syndical de classe


Moyenne des avis sur cet article :  3.38/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 22 novembre 09:19

    l’Europe c’est l’effet papillon boomerang , elle annonce un truc qui fait le tour de la terre et qui finalement lui revient dans la tronche .....


    • Ouallonsnous ? 22 novembre 19:25

      @zygzornifle

      "l’UE/OTAN sioniste, c’est l’effet papillon boomerang , elle annonce un truc qui fait le tour de la terre et qui finalement lui revient dans la tronche ....."

      Ce qui s’explique par ceci ;

      C’est à cela que l’on s’aperçoit que les politiques basées sur les croyances religieuses ont générées des fonds de commerce qui alimentent le sionisme au dépend de la religion juive initiée par lui-même à partir des multitudes de sectes qui souhaitaient se démarquer des grands monothéismes établis en fin du 19éme siècle, historiquement affirmées, et que le judéo-sionisme nouveau venu, combat de toutes les manières possible à la surface de la planète !

      Les Occidentaux chrétiens catholiques, orthodoxes ou athées et les Français parmi eux ne sont certainement pas non plus au-dessus des critiques, mais la plupart de celles qui circulent portent à faux, et nous devons nous en prendre aux responsables de crimes actuels, par exemple aux politiciens français sarkozystes, , hollandistes, macroniens ou « républicains » qui ont soutenu politiquement, soutiennent encore, et fournissent des armes aux terroristes en Syrie.

       

      Ce que la diplomatie des Etats-Unis et de leurs valets néocolonialistes ne peuvent comprendre c’est que l’approche impériale de la carotte et du bâton ne cadre d’aucune manière avec le Droit international des peuples à disposer d’eux-mêmes. Le monde d’aujourd’hui et le droit international qui l’encadre et le soutient ne permettent l’existence d’aucun empire qui sont par définition DOMINATION ET CONTRAINTE DES PEUPLESet le moyen de l’utilisation des religions « extrémistes » n’est qu’un pis aller de ces diplomaties du passé !


    • canard54 canard54 22 novembre 12:36

      On se réveille ou quoi ? On vient de s’apercevoir que l’Europe c’est de la daube, fallait voter autrement à la présidentielle, il y avait les candidats contre l’Europe , maintenant trop tard pour pleurer fallait cogiter un peu mieux avant, ils ont eu peur de changer de monnaie et bien maintenant l’Europe va leur pomper leurs euros aux Français et cela sera mérité


      • francois 22 novembre 13:59

        @canard54
        Des candidats contre l’europe ?

        Je n’en ai pas vu un seul. 

      • canard54 canard54 22 novembre 18:13

        @francois. Bonjour ;

        Il vous faut de bonnes lunettes alors ou un chien d’aveugles....


      • Attilax Attilax 22 novembre 14:13

        UE=dumping salarial

        FI= pro UE

        PRCF = pro FI

        Cherchez l’erreur. Il n’y a pas de parti a gauche qui veuille quitter l’UE, il n’y a que l’UPR , aucun autre choix pour l’instant. Faut savoir quelles priorites on choisit si on veut etre coherent : de ’gauche’ ou pour le frexit. Le PRCF a choisi l’incoherence... Dommage, vos analyses sont justes.


        • francois 22 novembre 14:58

          @Attilax
          l’UPR est une secte.


        • taktak 22 novembre 17:17

          @Attilax

          C’est faux le PRCF est clairement et sans discussion possible pour la sortie de l’UE. Sans condition. Pas comme l’UPR au passage qui se cache derrière l’article 50 dont on voit comment il créé toutes les difficultés du monde pour un pays qui n’est même pas dans la zone euro. Le BREXIT donne d’ailleurs 100% raison à la stratégie de sortie de l’UE et de l’euro défendue par le PRCF, et tort à l’UPR.

          Votre vision binaire des choses relève effectivement du sectarisme.
          Par ailleurs les résultats de la présidentielle, démontre le sérieux et la cohérence du PRCF qui a choisi la stratégie la plus à mène de mener vers le FREXIT à court terme.

          personnellement, j’observe que la stratégie de l’UPR, au delà des effets de mots et de manche de son président très content d’être candidat à la présidentielle, n’aura servie qu’à ridiculiser par une candidature ultra minoritaire et qui n’a pas rassemblé, l’idée de FREXIT. Et à faire gagner Macron.

          Un second tour Macron Mélenchon aurait au contraire obliger à poser clairement la question de la rupture avec l’UE


        • canard54 canard54 22 novembre 18:16

          @francois

          Et LREM aussi alors avec le grand gourou Macron


        • Attilax Attilax 22 novembre 19:34

          @taktak

          1 mois avant les élections, à la conférence de Rome, Mélenchon sort :
          « Le plan B, c’est le plan A »
          15 jours après : « Il est hors de question de quitter l’UE, l’idée est de la sauver au contraire »
          Le tout soutenu par toute sa garde rapprochée et applaudi par une majorité d’insoumis europhiles.
          Depuis, plus rien sur le frexit à la FI.
          Il vous faut quoi pour comprendre ?
          Ce n’est pas l’UPR avec ses 0.7% qui a fait « gagner Macron », et vous le savez très bien : ce sont les médias et leurs repoussoirs favoris : le FN et la FI qui font peur aux bourgeois...

        • Attilax Attilax 22 novembre 19:47

          @francois


          « l’UPR est une secte »

          Et alors ? Je m’en fous, je n’y suis pas inscrit. J’ai regardé ce qu’ils proposaient et ça colle exactement avec ce que je veux. Voter pour n’importe qui d’autre aurait été fort malhonnête de ma part puisque PERSONNE d’autre ne propose le frexit immédiat. FN, FI, DLR, ils se sont tous couchés comme des toutous devant la belle étoilée et ont oublié leur désir d’indépendance 15 jours avant les élections. Bad Ass lui s’est sans aucun doute pris une raclée monumentale qui l’a fait redescendre de ses petits nuages, mais au moins ne s’est-il pas renié à la dernière minute comme une merde. Il a été cohérent, et c’est déjà plus que ne peuvent en dire les autres...

          Pas vrai, TakTak ?

        • Ar zen Ar zen 22 novembre 20:00

          @Attilax

          Vous envoyez du lourd ! Il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à dire. 

          Vous ne seriez pas un peu complotiste ou conspirationiste ? 

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 novembre 20:44

          @francois
          Surtout ne vous fatiguez pas à prouver ce que vous avancez ... Calomniez, calomniez, il en restera bien quelque chose... Une secte, selon la MIVILUDES, c’est une organisation où quand le dirigeant change d’avis, les adeptes suivent quand même...


          A l’ UPR, les analyses n’ont pas varié depuis 10 ans, c’est couillon, hein ?
          Cf La Charte fondatrice de l’ UPR.

          Et puis comme le programme de l’ UPR est copié sur celui du Conseil National de la Résistance, le CNR était donc une secte aussi, alors ?? Je sens que sur Avox, nous héritons, avec vous, d’un grand historien méconnu...

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 novembre 21:17

          @taktak
          Vous devriez relire l’article 50, cela vous éviterait d’être influencé par les médias mainstream... C’est le pays qui sort qui a la main. Les Commissaires européens font blocage sur l’argent que la GB devrait à l’ UE. Mais la GB s’en fout, elle est le maître du temps, il suffit qu’elle attende 2 ans, et la sortie est automatique.


          La sortie de l’euro est urgente. L’ UPR explique pourquoi, alors que visiblement, vous n’avez aucun analyste des questions monétaires au PRCF. Les pays qui en sortiront les premiers s’en sortiront le mieux.

          Les Français n’ont plus confiance, ni dans la Gauche, ni dans les syndicats ! Il y aura des révoltes, mais pour faire une révolution, il faut avoir confiance dans les syndicats et dans les Partis de Gauche. Ce qui est de l’ histoire ancienne.

          Quant à vos rêveries sur Mélenchon, que d’illusions ! « Rupture avec l’ Europe », mais Mélenchon ne veut pas rompre avec l’ Europe, il veut la sauver !

          Mélenchon est aussi européiste que Macron. Mélenchon ne veut sortir de rien du tout, il l’a expliqué clairement à Rome au sommet du Plan B : « Le Plan B est Internationaliste, pas un plan nationaliste où chacun rentre à la maison ! »

          Un 2e tour Macron - Mélenchon n’aurait porté que sur « une Autre Europe ».
          Car pour Mélenchon le Frexit = nationalisme = facho.

          Résumons :
          - Vous ne comprenez pas ce qui est écrit dans l’article 50.
          - Vous n’avez aucune idée sur l’euro.
          - Vous croyez une révolution proche.
          - Vous ne mesurez pas le rejet des syndicats et de la Gauche par les citoyens.
          - Et vous croyez que Mélenchon veut rompre avec l’UE.

          Je vous laisse à vos illusions.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 novembre 21:44

          @taktak
          La Commission européenne recommandait que les six points suivants soient mis en œuvre en France  :

          Vous pourriez citer le terme adéquat qui existe dans les Traités européens :
          les GOPé, les Grandes Orientations de Politique économique. Mais comme c’est l’ UPR qui en parle depuis 2014, vous préférez ne pas utiliser le terme, des fois qu’on associerait le PRCF avec l’ UPR... , bouooo, quelle horreur !


          Heureusement que le PCF de 1943 était un peu moins sectaire ! Pour construire le CNR, il s’est allié avec les 8 Mouvements de Résistance, (pas tous communistes, tant s’en faut), et avec tous les Partis politiques (sauf les collabos), qui allaient du PCF à la Droite la plus conservatrice.
          Cf Les signataires du Conseil National de la Résistance.

          Vous, vous préférez Mélenchon. Un ancien trotskyste comme il y en a tant au PS. C’est la Gauche néo conservatrice, genre Obama - Killary, savez-vous ?
          Les néo cons ont utilisé les trotskystes pour construire des Gauches anti- communistes. « Histoire de la prise de contrôle des néo cons sur les USA ».
          Que faites-vous donc dans cette galère ??

        • taktak 22 novembre 22:09

          @Fifi Brind_acier
          1°) le PRCF a des analystes monétaires. Et qui plus est le PRCF travaille la question de la sortie de l’UE et de l’euro depuis sa fondation en 2004 et reprend l’ensemble du travail des communistes qui ont été les seuls à avoir toujours refusé d’entrer dans l’UE, dans l’Euro, puis d’y rester. On peut pas en dire autant de l’UPR, créé par un collaborateur de Longuet et Sarkozy, issu de l’UMP, en 2007

          2°) Oui la sortie de l’euro et de l’UE est une urgence. Cela le PRCF l’explique depuis des années. Mais dites moi donc pourquoi la France devrait elle donc à cause de l’article 50 attendre 2 ans ? vous êtes totalement incohérent contrairement au PRCF. L’UPR n’est d’ailleurs pas crédible quand elle veut calcquer le FREXIT sur le BREXIT oubliant un peu vite que la GB n’est pas dans la zone euro. Bref, l’UPR sur le sujet malgré ses coups de menton n’est ni sérieuse ni crédible.
          Et c’est pourquoi vos péroraisons autour de l’Art50 sont des billevesés, un argument marketing pour justifier auprès des militants de l’UPR qui ne comprennent pas la stratégie sectaire de ce parti pourquoi l’UPR a toujours refusé les mains tendus par tous les autres mouvements et partis qui sont pour la sortie de l’UE. Bref cela explique pourquoi une toute petite ultra minorité a utilisé le bulletin de vote UPR aux présidentielles.

          3°) le programme de la campagne présidentielle de Mélenchon était très clair : « sortie des traités européens ». Le PRCF a été très clair là dessus aussi indiquant que c’était insufissant et que le programme l’AEC impliquait la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN. C’est là dessus que le PRCF a fait campagne aux présidentielles, avec un appel critique à utiliser le meilleur bulletin de vote pour les travailleurs et contre la dictature de l’UE du capital, le bulletin de vote mélenchon, sans rien cacher de ses limites et défauts. Il est regrettable que l’UPR a préféré mener une campagne tournée à 100% contre Mélenchon en essayant de détourner les électeurs de ce vote. Il a manqué 600 000 voix sur 48 millions d’électeurs pour que Mélenchon soit au second tour. Les bulletins de vote UPR c’est 50% de ces voix manquantes.
          UPR, NPA et LO c’est même combat celui de permettre à Macron d’être élu en assurant le passage de Le Pen au second tour !

          4°) On a bien compris à quoi travail l’UPR : empécher les révoltes et les révolutions. Pour que rien ne change. Car le système - celui qui engendre l’UE que vous n’aimez pas - lui vous plait. Le fait est que ce système, la majorité de nos concitoyens a constaté qu’il ne fonctionne pas et qu’il nous conduit dans le mur et écrase la majorité de notre peuple.

          Bref, avec toute la sympathie que je peux avoir pour toutes les personnes qui écoute avec intérêts certaine parties pertinente du discours de l’UPR, je me dois de leur dire que ces dix dernières années on fait la preuve qu’il n’y a pour le moment aucun avenir avec ce mouvement dont le bilan pour le moment se résume à l’autopromotion de son leader.
          je rappelle que le PRCF, que les quelques trolls de l’UPR qui sévissent ici attaquent sans arrêt en faisant mine d’être bien plus fort que lui, est une organisation présente nationalement qui sans verser dans une course à l’election et un electoralisme tout azimut à tout de même réussi à obtenir plusieurs élus dans plusieurs communes de France. Alors que l’UPR n’a elle jamais eu aucun élus malgré ses dizaines de milliers d’adhérents revendiqués (même si une infime proportion participe aux scrutins internes, on parle en réalité de 2000 adhérents).


        • taktak 22 novembre 22:12

          @Fifi Brind_acier
          vous êtes un comique, qui ridiculiser les militants sincères et honnêtes de l’UPR.

          Le PRCF est l’un des seuls mouvement à parler des GOPé. qui sont intégralement publiés et analysés chaque année sur le site du PRCF

          #GOPE 2017 #Présidentielle l’UE publie le programme du prochain président, pour y échapper, une nécessité, le FREXIT populaire !

          et qui font l’objet de nombreux et réguliers articles sur le site du PRCF, qui a même un dossier spécial sur le sujet

          https://www.initiative-communiste.fr/tag/gope/


        • Ouam Ouam 22 novembre 22:23

          @taktak
          Je confirme tes propos qui n’ont pas variés depuis que je te lis.
           
          J’avoue que j’ai du mal avec fifi b d’acier qui combat (ou ne soutiens pas) les gens proches de ses idées au lieu d’aller plutot ferrailler avec la veritable droite achi débridée, cad la macronnerie$.
           
          Qui elle rien que sur l’europe, l’UE, Otan etcetc...est au strict opposé de ses idées.
           
          J’ai fait une remarque à Fifi B D’Acier concernant Onfrey sur un autre topic.
           
          C’est un peu comme si Ffifi B D’acier avais peur de perdre des ouailles, et voulais absolument garder la primeur de ses idées, quitte à discréditer meme ceuxs qui pensent comme elle, allez comprendre ?
           
          Juste incompréhensible et stratégiquement ravageur smiley
           


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 07:38

          @taktak
          La sortie de l’ UE par l’article 50 est une question uniquement juridique qui relève du Droit International. Cela ne dit rien de ce que les Français en feront... En tous cas, ils compteront attentivement ceux qui les auront aidés à sortir de ce piège européen.


          Car je comprends mieux vos commentaires fielleux sur l’ UPR. Vous pensez que plus les Français en prendront plein la gueule, plus vite ils feront la révolution et vous porteront au pouvoir... Vous devez prier tous les matins pour que Bruxelles transforme la France en Grèce, alors ?

          Vous devriez titrer vos articles : « Merci Monsieur Junker, merci la finance, merci les multinationales et tous les lobbies réunis, pour toutes les bonnes réformes que vous imposez ! Elles vont ruiner les Français, supprimer leurs acquis et les transformer en Grecs, le PRCF vous remercie beaucoup  ! »

          Soyez cohérent et cessez de faire semblant que cela vous attriste. Cessez de pleurnicher sur les mauvais coups portés aux Français et réjouissez-vous de leurs malheurs ! Mais quand les Français comprendront que vous les avez laissés dans la merde pour mieux arriver au pouvoir, ce n’est pas sûr qu’ils vous remercient...

          PS : Quant à la Grèce, voici le résultat de 4 ans d’austérité, (avec votre ami Tsipras, le copain de Mélenchon et de Pierre Laurent), en 40 photos.

          Vous rejetez avec mépris les 2 ans de l’article 50, c’est bien trop long, dites-vous.
          Mais 4 ans après, en Grèce, toujours pas de révolution en vue. Alors que le Parti Communiste Grec existe depuis plus de 100 ans, qu’il a fait près de 6% aux législatives de 2015 , et qu’il a 13 Députés. Ce qui est bien loin d’être le cas du PRCF.
          Cf résultats des élections Législatives en Grèce en 2015


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 08:02

          @Ouam
          d’aller plutot ferrailler avec la veritable droite achi débridée, cad la macronnerie$.

          Comme si Macron décidait de quelque chose... A quoi ça sert de s’agiter dans les rues de France, alors que les décisions sont prises à Bruxelles, à la BCE à Francfort, et au FMI à Washington ??

          Vous savez que tous ces décideurs ne sont élus par personne ? Et qu’ils se fichent bien des manifs que vous faites ? Ils se sont fabriqués des statuts qui les mettent à l’abri de l’avis des électeurs et de toute poursuite judiciaire.


          Faites du footing si vous avez besoin de vous aérer, au moins ce sera utile à votre santé ! A quoi sert de s’attaquer aux effets et jamais aux causes ?? Les Grecs ont fait plus de 20 000 manifs, ils sont ruinés. Le jour où Mélenchon et les syndicats de la CES s’attaqueront aux causes et organiseront une manif « Frexit par l’article 50 », sûr que l’ UPR ira, mais vous pouvez toujours attendre...

          Caroline Fiat, Députée France Insoumise a déclaré sur France Info le 13 Novembre 2017 : "...  textuellement sur France Info, dans l’émission « Les informés de franceinfo » du 13 novembre 2017 : - « Pour rappel, parce qu’on nous le met souvent sur le dos : nous ne sommes pas contre l’Europe, nous voulons une Europe – parce que cette Europe on y tient –, mais une Europe différente, et dirigée différemment. Il faut bien faire la différence. Et donc nous aussi on est des pro-européens avec nos idées à nous. » - « Je le dis clair et net : la France insoumise, nous ne sommes pas anti-européens."

          Vous avez compris ? Ou toujours pas ? La France Insoumise, c’est pour sauver l’ Europe, car ils n’arriveront jamais à la changer, l’ Europe n’est pas réformable.




        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 08:34

          @Ouam
          fifi b d’acier qui combat (ou ne soutiens pas) les gens proches de ses idées

          Il n’y a personne dans ce pays, à part les 29 000 adhérents de l’ UPR, qui soit proche de mes idées de sortir au plus vite de l’ UE !! Vous pensez que n’importe qui se dit « de Gauche » a des points communs avec d’autres. C’est une illusion.

          Vous voulez à tous prix que je m’associe à qui ? A Onfray ? Il vante les mérites des régions au moment où Bruxelles demande au gouvernement français d’accélérer la décentralisation pour aller vers les euro régions « à taille européenne ».
          Je suis contre le démantèlement de la France et je n’ai aucun point commun avec Onfray.


          Et pas davantage avec ce faux cul d’Étienne Chouard, qui se dit d’accord avec Asselineau sur l’urgence de sortir de l’ UE ... et qui vote pour Mélenchon !

          Provisoirement, il faudrait cesser de penser en terme Droite/ Gauche.
          Tous ceux qui ne sont pas pour le Frexit sont à mettre dans le même panier sous l’étiquette : « Européistes - mondialistes », quelles que soient leurs moutures d’Une Autre Europe à la St Glinglin, pour faire patienter les mougeons.


          Et puis il y a ceux qui veulent sortir. C’est tout.
          Provisoirement, c’est ainsi que cela se présente.

        • zygzornifle zygzornifle 23 novembre 08:56

          @francois


          l’UPR est une secte.

          En Marche pareil , la secte du veau d’or Rothschildien-Jupitérien ....



        • signéfurax 24 novembre 09:48

          @Attilax
          exactement ca .


        • Attilax Attilax 22 novembre 21:33

          @taktak


          Je voudrais modérer un tantinet mes propos.
          À défaut de candidat, nous partageons exactement le même combat, je ne peux m’empêcher de trouver désolant un tel éparpillement des troupes, surtout pour rejoindre JLM qui ne quittera jamais l’UE, il l’a clairement affirmé. Mais malgré mes critiques acerbes sur ce qui est pour moi une incohérence, vous noterez que je continue à vous lire. Je note tout de même qu’on est nettement moins nombreux à le faire qu’il y a un an. Pourquoi ce soudain désintérêt, à votre avis ? La période est pourtant préoccupante, le sujet est toujours aussi important et vos analyses sont globalement toujours aussi pertinentes, il faudrait donc peut-être se poser la question.
          Bonne chance pour la suite, sincèrement. J’espère que vous arriverez à convaincre les FI de choisir le frexit, mais je n’y crois guère : la minorité d’europhobes convaincus s’est déjà barrée, et ceux qui reste sont persuadés qu’ils vont obliger 26 pays à faire ce qu’il veulent hors de tout cadre légal : ça n’arrivera pas, d’autant qu’ils ne seront probablement jamais au pouvoir.

          • taktak 22 novembre 22:19

            @Attilax
            C’est pas en vous en prenant comme vous le faite au PRCF que vous ferez avancer le frexit.
            Vous noterez que les communistes du PRCF ne participent jamais à ce genre de division mais sont bien malheureusement obliger de parer les attaques et mensonges qui sont déversés.

            Sur la FI, le PRCF n’a pas rejoint la FI. c’est clair net et précis.
            quant à dire que le débat sur la sortie de l’UE est clos à la FI c’est faux, il suffit de lire le site internet de la France Insoumise qui évolue plutôt favorablement quoi que trop lentement sur la question.

            bref, un petit conseil, et si vous tiriez sur la corde dans le même sens que les communistes du PRCF, les insoumis pro frexit etc... plutôt que de leur taper prioritairement dessus en pensant les convaincre de rejoindre votre mouvement ? ça ce serait faire preuve d’un vrai esprit de rassemblement.

            Sur le nombre de lecteurs, je vous rassure, les articles que je publie ici, mais aussi ceux du site du PRCF n’ont pas moins de lecteurs mais plutôt plus.


          • Ouam Ouam 22 novembre 22:40

            @taktak
            Salut Taktak

            Autant je peut comprendre ta réaction vis a vis des propos de Fifi B d’acier ci dessus..

            Autant tu me semble injuste avec Attilax, il est dans le meme cheminement d’idées.
            Il ne s’en prends pas au PRCF (ou j’ai loupé qq chose ???)
             
            Perso concernant FI (auquel je sais bien que tu n’est pas lié et pour cause si on décortique un peu le prg du PRCF)
             
            Je comprends que Attilax se pose des sérieuses question vis a vis de la position de la sortie de l’UE de la part de FI, vu comment ca godille entre le lard et le cochon, et ceci amha de manière plus qu’intentionnelle.
             
            Comme lui, j’attends que FI se positionne de manière nette et sans bavures, pas dans le genre « bah on va forcer les 26 autres a faire pareil par l’insoumission »
             
            Parce ceci c’est :
            1) Antidémocratique ET irrespectueuxs vis a vis du choix des autres peuples.
            2) Impossible, car en restant dans l’UE et n en ayant signé sa charte (de force et malgré le non de 2005) avec la trairtise de nos dirigeants nous y sommes liés, et du fait nous seronts juste sanctionnés (amendes lourdes...payées en plus.... par le peuple Fr)
             
            A +


          • taktak 22 novembre 23:03

            @Ouam
            je faisais référence au commentaire de 14h, un peu plus haut de 14h

            Je peux assurer que au PRCF on se pose pas de question sur le positionnement de la FI sur l’Union Européenne, puisque le PRCF dit haut et fort que le programme de la FI implique la sortie de l’UE et de l’Euro et que donc ménager la chèvre le choux et refuser d’appeler un chat un chat ne fait que fragiliser la FI.

            Tenez, regarder cette vidéo de georges gastaud, à la veille du premier tour de la présidentielle.
            https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/video-de-france-insoumise-sortie-de-lue-communique-prcf/


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 08:03

            @Ouam
            Tiens, félicitations, vous commencez à vous poser les bonnes questions sur la FI !


          • Ar zen Ar zen 23 novembre 08:56

            @taktak


            Comment se fait-il que Mélenchon n’ait jamais lu les analyses de Jean Duret ? 

            Il se trouve que François Asselineau dit très exactement la même chose que Jean Duret. C’est quand même fort de café de venir soutenir Mélenchon, à coté" de la plaque, et cracher sur Asselineau qui épouse totalement la vision de Jean Duret, un communiste pur jus de la belle époque !


          • Attilax Attilax 23 novembre 11:30

            @taktak

            Sur la FI, le PRCF n’a pas rejoint la FI. c’est clair net et précis.’

            Tant mieux. Ne vous faites pas bouffer et gardez votre identité et vos idées, trop rares à gauche. Je comprends que vous ayez choisi JLM par idéologie, bien sûr. Même Chouard a voté FI, mais il a au moins reconnu que ce n’était pas très cohérent. J’étais parti pour faire pareil, inscrit à la FI et tout et tout, et là : boum, le discours de Rome. Grosse surprise, déception et colère. Sans appel, pour moi, finito la FI. Je ne supporte pas la demi-mesure, mais je vous comprends : c’est pas facile de laisser tomber sa famille politique. Hélas, je crois qu’on n’a plus le choix puisque du PS au PCF en passant par les verts et finalement la FI, ils se sont tous couchés... Et c’est pareil à droite ! À partir de ce constat, la priorité n°1 étant pour moi (et pour vous, je crois) de sortir au plus vite de l’UE, force est de constater que la seule offre politique correspondant à cette priorité était l’UPR. C’est pas que je sois fan de Bad Ass ou ensecté : c’est juste logique. Cerise sur le gâteau : c’était finalement le programme le plus à gauche qui nous était proposé, avec l’inscription des droits acquis du CNR dans la constitution, pour que plus personne ne puisse y toucher ! Qui proposait mieux pour la protection des droits de l’ensemble du peuple français ? Bref, on s’en fout, il s’est viandé.
            Il serait grand temps de créer une plateforme unitaire qui regroupe ceux qui veulent sortir de cette saloperie d’UE, une plateforme apolitique rassemblant tous les bords, car en étant dispersés à cause de nos idéologies, on se fait tous baiser la gueule. À quoi bon rêver d’une société idéale quand on n’a plus aucun moyen de la changer ? Je crois que c’est ce que FA voulait faire, pour l’instant c’est raté mais l’idée est bonne. Récupérons les manettes du pays ensemble, il sera toujours temps de se battre entre nous plus tard, quand on aura récupéré notre liberté nationale, car c’est bien de ça qu’il s’agit : liberté monétaire, politique, économique et militaire. Les notions partisanes ne me paraissent plus d’actualité. Alors pour éviter un représentant qui ne pourra pas représenter toutes les tendances au sein de cette plateforme, ne pourrait-on imaginer un mouvement sans CHEF, sans représentant ? Ce serait un début démocratique des plus intéressants et ce serait une première dans notre histoire politique.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 novembre 06:59

            @taktak
            au PRCF on se pose pas de question sur le positionnement de la FI sur l’Union Européenne,

            Mais si, vous dites que le programme de la FI est de sortir des Traités, et vous avez appelé à voter Mélenchon pour cette raison. Sauf que c’est faux. Mélenchon a bien expliqué à Rome qu’il ne sortirait de rien du tout.


          • Ar zen Ar zen 24 novembre 07:16

            @Fifi Brind_acier

            Mélenchon parle surtout de « désobéissance » aux traités. C’est même écrit noir sur blanc dans son livre « l’avenir en commun ». Il suffit d’aller vérifier (page 81).

            « Sortir des traités » c’est donc leur « désobéir » mais en aucun cas sortir de l’U.E. 

            Est-ce que les instances du PRCF sont bêtes à ce point pour ne pas faire la différence et ne pas voir la supercherie ?



          • BA 23 novembre 07:49

            Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?

            En 1992, le sénateur Jean-Luc Mélenchon a voté « oui » au traité de Maastricht : il nous expliquait pourquoi dans un discours ahurissant :

            - « La construction de la nation européenne est un idéal qui nourrit notre passion. Nous sommes fiers, nous sommes heureux de participer à cette construction. Nous sommes fiers de savoir qu’il va en résulter des éléments de puissance, qu’un magistère nouveau va être proposé à la France, à ma génération, dans le monde futur, qui est un monde en sursis, injuste, violent, dominé pour l’instant par une seule puissance. Demain, avec la monnaie unique, cette monnaie unique de premier vendeur, premier acheteur, premier producteur, représentant la première masse monétaire du monde, l’Europe sera aussi porteuse de civilisation, de culture, de réseaux de solidarité  » (Jean-Luc Mélenchon, débat au Sénat, mardi 9 juin 1992, compte-rendu officiel, page 17)

            http://www.senat.fr/comptes-rendus-seances/5eme/pdf/1992/06/s19920609_1477_1502.pdf

            - « Quand on dit que l’Europe de Maastricht créera des emplois, ça reste vrai. Il se trouve que le traité de Maastricht n’est pas encore appliqué. Lorsqu’il le sera, il est évident qu’il y aura une très forte croissance qui en découlera, car nous aurons un grand espace économique avec une monnaie unique. » (Jacques Attali, sur France 2, débat télévisé « Polémiques » animé par Michèle Cotta)

            - « Si le traité de Maastricht était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)

            - « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

            - « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)

            - « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)

            - « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

            - « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)

            - « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires