• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Attaque chimique : Robert Fisk sur place doute de la version (...)

Attaque chimique : Robert Fisk sur place doute de la version officielle

AVERTISSEMENT (les pressés peuvent aller directement à ce bon article) :

photogramme extrait de la vidéo russe qui décrit les événements du 7 avril 2018 à Douma. Un médecin présent sur les lieux montre et prouve qu'il était bien présent dans l'image, avant d'expliquer ce qu'il a vu. Difficile de contester une preuve pareille, non ?

 

Que nous apprend cet article ? 

1/ Que la France a "des preuves". Pour suivre leur "publication", et constater l'indigence du contenu du Rapport en ligne à cette heure (17 avril 2018 15H00) cela se passe ici. (EVALUATION NATIONALE OFFICIELLE du Ministère de la Défense).

2/ Robert Fisk dit la même chose que la vidéo des 2 médecins publiée par le Ministère de la Défense russe, qui déclarent qu'ils ont été perturbés dans leur travail par des individus (apparemment un "Casque Blanc" accompagné) qui se sont introduits de force dans l'hopital souterrain de Douma en filmant et en criant "gaz" pour générer un vent de panique. Cette vidéo est soumise à l'ONU et l'OIAC.

3/ On retrouve aussi cette même description faite dans le reportage vidéo par Pearson Sharp de One America News Networks (chaine conservatrice de droite qui émet aux USA sur le câble depuis 2013). Lui non plus n'a rien trouvé à Douma. Tout y est normal et le gars est impressionné par les quantités d’armement rebelle trouvées sur place (relire Hersh ou l’enquête de balkaninsight.com ) et par les témoignages innombrables qui attribuent les attaques aux rebelles. Il est allé sur le lieu présumé de l’attaque sans rien trouver. Puis à l’hôpital décrit par Fisk et il décrit exactement la même chose que Fisk. Une journée normale à l’hôpital lorsque soudain des étrangers sont rentrés par effraction et ont semé le chaos en apportant leurs propres victimes. Ils avaient des caméras et se sont enfuis après avoir semé le chaos. Médecin-chef : “0 morts ont été pris en charge à l’hôpital ce jour-là.” et en substance : “Personne n’a le moindre indice de début de preuve d’une attaque chimique ce jour-là à Douma.”

4/ Forts de ces très nombreux témoignages cohérents, la version "coalition OTAN-Golfe-Israël" de l'attaque chimique a, une fois de plus, du plomb durci dans l'aile. Si cette coalition, France en tête, ne publie pas des preuves beaucoup plus convaincantes, voilà la porte ouverte pour le siècle à venir, à toutes les théories complotistes que redoute notre "régime français". Macron ne peut pas ordonner à nos collégiens et lycéens de se méfier des fakes news dans les médias et réseaux sociaux, et de se méfier des raisonnements frauduleux, tout en pratiquant ce sport à une échelle planétaire couvert par ses amis de la coalition. Il y a de quoi rendre schizophrène n'importe quel citoyen moyen.

5/ Faute de clarté, et avec le lourd passif des mensonges sur la guerre d'Irak 2 (2003 - Colin Powell - ADM), et sur la guerre de Libye (2011 - BHL-Sarkozy-Benghazi) Macron divise un peu plus les français au lieu de les rassembler dans l'épreuve. Nous l'avons tous constaté lorsque nous tentons d'expliquer la complexité du dossier et le caractère intenable en l'état, de la position française. La grogne s'installe très vite dans le débat. Bravo Macron.

6/ 70% des français étaient contre toute frappe selon tous les sondages tentés par nos médias (RMC, FIGARO, MESOPINIONS.COM etc.). Cela montre que l'enjeu de ces frappes ne se situe pas au niveau des peuples, pourtant censés être protégés des fakes news ici, et d'un dictateur là-bàs, et je vous laisse commenter cette remarque dans les commentaires.

7/ Quel que soit l'effort de guerre (qui n'en serait pas une ?) consenti par notre "coalition", son effet sera toujours contraire à celui recherché (effet Streisand) : les manifestation de victoire (71 missiles abattus sur 103 tirés) et de soutien à Assad se multiplient en ce moment même à Damas et ailleurs en Syrie. Si Macron veut qu'on lui présente quelqu'un de crédible et veut ouvrir un large dialogue menant à des élections, alors il doit commencer par ROUVRIR NOTRE AMBASSADE A DAMAS (fermée depuis mars 2012), et donner la parole aux syriens de Syrie. Tous, y compris aux soutiens d'Assad très nombreux. Il y a urgence.

RAPPEL : Lorsqu'on est journaliste officiel, il suffit d'au moins 2 témoignages "INDEPENDENTs" pour prouver un fait et le publier.

__________________________________________________________________________________

EN QUETE DE VERITE DANS LES DECOMBRES DE DOUMA - et les doutes d’un médecin sur l’attaque chimique. 

[traduction blue - texte en gras par le traducteur]

Exclusif : Robert Fisk rend visite à la Clinique syrienne au cœur d’une crise globale.

paru dans THE INDEPENDENT le 17/04/2018. Par Robert Fisk.

 

C’est l’histoire d’une ville appelée Douma, un endroit putride, ravagé, d’immeubles résidentiels défoncés, et où se trouve une clinique souterraine dont les images de souffrance ont permis à 3 des plus grandes puissances du monde occidental de bombarder la Syrie la semaine dernière. Il y a même un docteur sympa en blouse verte qui, alors que je le localise justement dans cette même clinique, me dit chaleureusement que la vidéo du « gaz » qui a horrifié la planète – malgré tous les sceptiques- est absolument authentique.

Les récits de guerre, cependant, ont pour habitude de tourner au cauchemar. Et ce même médecin-chef syrien de 58 ans ajoute ensuite une chose profondément dérangeante : les patients, dit-il, ont été exposés non pas à du gaz, mais à un manque d’oxygène (hypoxie) dans les tunnels jonchés de déchets, et dans les sous-sols où ils vivaient, au cours d’une nuit de grand vent et de bombardements intensifs qui ont déclenché une tempête de poussière.

Tandis que le docteur Assim Rahaibani énonce cette conclusion extraordinaire, il est important d’observer qu’il n’est pas, de son propre aveu, un témoin lui-même, et que dans un bon anglais, il se réfère 2 fois aux jihadistes armés de Jaish el-islam [l’armée de l’Islam] à Douma comme à des "terroristes", l’expression du régime qui désigne ses ennemis, et un terme utilisé par beaucoup de gens partout en Syrie.

Ai-je bien entendu ? Quelle version des événements sommes-nous supposés croire ?

Par malchance aussi, les médecins de garde lors de cette nuit du 7 avril sont tous les 2 à Damas, afin d’apporter leurs indices de preuve à une enquête sur les armes chimiques, qui devra tenter de fournir une réponse définitive à cette question dans les semaines à venir.

Entretemps, la France a dit qu’elle avait « la preuve » que des armes chimiques avaient été utilisées, et les médias US ont cité des sources qui attestaient aussi ce fait. L’OMS a aussi déclaré que ses partenaires sur le terrain traitaient 500 patients « présentant des signes et des symptômes correspondants à une exposition à des substances chimiques toxiques. »

Au même moment, les inspecteurs de l’OPCW, [Organisation pour l’Interdiction des Armes chimiques OIAC], sont dans l’impossibilité de parvenir ici sur le site de l’attaque au gaz alléguée, apparemment parce qu’ils n’avaient pas les bonnes autorisations de l’ONU.

Avant d’aller plus loin, les lecteurs doivent savoir que ce n’est pas le seul récit qui a cours à Douma. Il y a beaucoup de gens avec qui j’ai discuté au milieu des ruines qui déclarent qu’ils n’ont jamais cru à ces histoires de gaz – qui ont été fabriquées, disent-ils, par les groupes islamistes armés. Ces jihadistes d’un genre particulier ont survécu sous un déluge d’obus, en vivant dans les logements d’autres gens, et dans de vastes et larges tunnels équipés de routes souterraines creusées dans la roche par des prisonniers à l’aide de pioches sur 3 niveaux sous la ville. Je me suis promené dans 3 d’entre eux hier, des couloirs immenses faits de roche naturelle qui contenaient encore des roquettes russes – oui, russes – et des voitures carbonisées.

 Ainsi, l’histoire de Douma n’est donc pas qu’une histoire de gaz ou pas, comme l’affaire en a l’air. Il s’agit de celle de milliers de gens qui ont choisi de ne pas évacuer la zone dans des bus la semaine dernière, aux côtés des combattants avec lesquels ils étaient forcés de vivre comme des troglodytes pendant des mois afin de survivre. Je me suis promené dans cette ville assez librement hier, sans soldats, sans policiers ou garde du corps qui scrute mes pas, juste 2 amis syriens, un appareil photo et un carnet. Parfois je devais escalader des remparts de plus de 6 mètres, ou gravir comme des murs de terre. Heureux de trouver un étranger parmi eux, plus heureux encore que le siège de la ville soit enfin terminé, la plupart ont le sourire ; enfin ceux dont vous pouvez voir les visages bien sûr, parce qu’à Douma, un nombre surprenant de femmes portent le hijab noir qui couvre tout leur corps.

Une rue à Douma remplie de décombres, le site suspecté d'une attaque à l'arme chimique, près de Damas (AP)

Je me suis d’abord rendu à Douma en tant que membre d’un convoi de journalistes sous escorte. Mais une fois qu’un général ennuyeux nous eût annoncé sur le parvis d’une mairie démolie « Je n’ai pas d’informations. » - ce foutu langage officiel arabe d’une utilité remarquable – je me suis éclipsé. Plusieurs autres reporters, la plupart syriens, en firent autant. Même un groupe de journalistes russes – tous en treillis militaire – s’écarta du groupe.

Je pus rejoindre au bout d’une courte marche le docteur Rahaibani. Depuis la porte de sa clinique souterraine – appelée « Point 200 », dans la géologie bizarre de cette ville partiellement enterrée – il y a un couloir qui descend. C’est là où il m’a montré son hôpital inférieur, et les quelques lits où une petite fille pleurait tandis que des infirmières s’occupaient d’une coupure au-dessus de son œil.

« J’étais avec ma famille dans le sous-sol de ma maison, à 300 mètres d’ici au cours de la nuit. Mais tous les docteurs ici savent ce qui s’est passé. Il y avait un bombardement intense [par les forces gouvernementales] et les avions survolaient toujours Douma la nuit - mais cette nuit-là, il y avait du vent et des nuages de poussière gigantesques se sont engouffrés dans les sous-sols et les caves où les gens vivent. Des personnes qui souffraient d’hypoxie, en manque d’oxygène, commencèrent à arriver ici. C’est alors que quelqu’un à la porte, un « Casque Blanc » , cria « Gaz ! », et ce fut la panique. Les gens se mirent à s’asperger d’eau les uns les autres. Oui, la vidéo a été filmée ici, elle est authentique, mais ce que vous voyez, ce sont des gens qui souffrent d’hypoxie – et non d’empoisonnement au gaz. »

Le correspondant pour le Moyen Orient de l’INDEPENDENT Robert Fisk dans l’un des tronçons de tunnels déblayé sous Douma par des prisonniers des rebelles syriens (Yara Ismail)

Bizarrement, après avoir bavardé avec plus de 20 personnes, je me suis retrouvé incapable d’en trouver une seule qui montre le moindre intérêt pour le rôle que douma avait pu jouer dans le déclenchement des attaques occidentales. En fait, 2 m’ont même dit qu’elles ignoraient qu’il y avait un lien.

Mais c’est un monde étrange dans lequel je me suis aventuré. 2 hommes, Hussam et Nazir Abu Aishe, me confièrent qu’ils étaient incapables de me dire combien de personnes avaient été tuées à Douma, bien que le second eût admis qu’il avait un cousin qui avait été exécuté par Jaish el-Islam [l’armée de l’Islam], pour avoir été suspecté d’être « proche du régime ». Ils haussèrent les épaules lorsque je les interrogeai sur les 43 personnes censées avoir péri lors de l’infâme attaque de Douma.

Les Casques Blancs – les secouristes médicaux déjà célèbres en occident mais dont la propre histoire présente des recoins intéressants – ont joué un rôle désormais bien connu durant les combats. Ils sont en partie financés par le Foreign Office [Ministère des Affaires Etrangères britannique], et la plupart des bureaux locaux étaient administrés par des hommes de Douma. J’ai retrouvé leurs bureaux démolis pas très loin de la clinique du docteur Rahaibani. Un masque à gaz trainait sur un container de nourriture avec un œil percé, et une pièce était occupée par une pile d’uniformes camouflés très sales. Mise en scène ? Je me le suis demandé mais j’en doute. L’endroit était jonché de capsules, d’équipements médicaux hors d’usage, et de dossiers, de lits et de matelas.

Bien sûr que nous devons écouter leur version des faits, mais ce ne sera pas le cas ici : Une femme nous a dit que tous les membres des Casques Blancs à Douma avaient abandonné leur Quartier Général et choisi de prendre les bus affrétés par le Gouvernement et protégés par les russes, pour rejoindre la province rebelle d’Idlib avec les groupes armés, lorsque la trêve fut négociée.

Les étalages étaient ouverts, il y avait une patrouille de la Police militaire russe – un ajout optionnel lors de tout cessez-le-feu en Syrie à présent – et personne ne s’était même donné la peine d’investir les sous-sols de la prison islamiste interdite près du Square des Martyrs où les victimes étaient supposées être décapitées. Le complément de Police civile est fourni par le Ministère de l’Intérieur – ils portent de façon étrange des vêtements militaires – et ils sont surveillés par les Russes qui eux-mêmes peuvent – ou pas- être sous surveillance des seconds. Là encore, mes questions sérieuses sur le gaz furent accueillies avec ce qui sembla être une authentique perplexité.

Comment se pourrait-il que des réfugiés en provenance de Douma arrivés jusque dans les camps de Turquie aient pu décrire une attaque au gaz dont personne aujourd’hui à Douma ne semble se souvenir ? Je me suis dit, alors que je marchais dans les tunnels entrecroisés de ces misérables prisonniers, que les citoyens de Douma vivaient si isolés les uns des autres depuis si longtemps que « l’information » au sens que nous lui prêtons, n’avait tout simplement aucune signification pour eux. « La Syrie n’en produit pas comme la démocratie à la Jefferson » - comme j’aime cyniquement à le dire à mes collègues arabes – et c’est effectivement une dictature impitoyable, mais pas au point d’intimider ces gens heureux de voir des étrangers parmi eux, et de les empêcher de réagir avec quelques paroles de vérité. Alors que m’ont-ils dit ?

 Ils m’ont parlé des islamistes sous le pouvoir desquels ils ont été obligés de vivre. Ils m’ont parlé de la façon dont les groupes armés avaient volé des logements aux civils pour se prémunir du gouvernement syrien et des bombardements russes. Les [islamistes de] Jaish el-Islam avaient brûlé leurs bureaux avant de fuir, mais les constructions massives qu’ils avaient édifiées à l’intérieur des zones de sécurité avaient été presque toutes réduites en bouillie par les raids aériens. Un colonel syrien que j’ai rencontré derrière l’une de ces constructions m’a demandé si je voulais me rendre compte de la profondeur de ces tunnels. Je me suis arrêté au bout de 2 kilomètres, lorsqu’il me fit observer en langage codé que « ce tunnel pourrait aussi bien mener jusqu’à la Grande Bretagne. » Ah oui… Mme May, me dis-je, dont les frappes aériennes ont été si intimement liées à ce lieu fait de tunnels et de poussière… Et de gaz ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 17 avril 18:01

     
    tsssss.....
     
    AL-QUAÏDA PRODUCTION a donné toutes les preuves aux glands remplacés soumis :
     
    - vidéos sur fesses-boucs de l’INTERbeNET des gogochons
    - les casque blancs portaient des masques à poussières
    - y avait des tuyaux d’arrosage
    - plein de poussière de chlore blanc
    - des psssst pour asthmatiques
    - en une nuit SUPER BOOBA a trouvé les sites de production d’armes de massive destruction (personne en parlait avant, contrairement à Bush qui nous a seriné avec la fiole à Popo pendant des semaines et plein de photos...)
     
    Et les super services secrets boobas ont confirmé.
     
    « Le déclin d’une nation ou d’une civilisation nécessite la complicité d’une foule de saboteurs : Du petit prébendier négrier Chalot, au grand gocho-collabo bonniche à Rothschild. » Soros


    • Luc24 Luc24 22 avril 17:34

      Un autre article à traduire, pour avoir une vue plus équilibrée de la question : https://www.snopes.com/news/2018/04/20/critics-slam-viral-stories-claiming-douma-chemical-attack-victims-died-dust/
      Il remet en cause les propos de Robert Fisk.
      On lit notamment que des journalistes de CBS et d’une télé suédoise, qui étaient avec Fisk, ont rencontré des gens qui disent avoir été victimes d’une attaque chimique (alors que Fisk dit n’en avoir rencontré aucun).
      On apprend aussi que de nombreux témoins (appartenant au personnel médical) ont été arrêtés et contraints par les forces gouvernementales de faire des déclarations niant les attaques chimiques.


    • bluerider bluerider 22 avril 21:16

      @Luc24 > si vous n’accordez aucun crédit à Fisk, nous sommes nombreux, sur la foi des innombrables mensonges passés et qui furent toujours des prétextes à des guerres illégales, à n’en accorder aucune à ceux dont vous parlez. Quant à considérer des sources israéliennes ou pro-israéliennes, donc faisant partie de facto de la coalition OTAN-Golfe-Israël qui injecte des terroristes en Syrie depuis 7 ans (250 000 selon l’Etat major russe), comme impartiales ou même simplement crédibles, j’espère que vous avez un bon sérum de vérité à leur injecter avant. Du lourd. Un produit chimique américain issu des nanotechnologies de Fort Dietrick, au moins.


    • bluerider bluerider 22 avril 21:24

      @Luc24 > bon, relu. C’est vide. Des activistes ou des témoins éloignés du site et se sentant en sécurité ont détaillé l’attaque. C’est aussi idiot que de dire que les forces syriennes et russes ont forcé des témoins. L’inverse pouvant être tout aussi vrai. Il en faudra beaucoup plus, par exemple recouper tout ça, retrouver des traces, retrouver les victimes, analyser leurs restes, car enfin il est juste IMPOSSIBLE de nous enlever de l’esprit, de l’entendement, de la logique, de la raison, de la réflexion, ce simple fait : POURQUOI au moment où Assad réussi à évacuer 40 000 jihadistes de la poche de la Ghouta, dont beaucoup d’agents britanniques, français et américains, au moment où les forces de la coalition loyalistes l’emportent... POURQUOI irait-il se SUICIDER devant la communauté internationale ? C’est R I D I C U L E.


    • berry 17 avril 18:15

      Alain Jakubowicz fait des rapprochements dangereux :
      « Quand le FN demande des preuves de l’utilisation d’armes chimiques contre les populations civiles en Syrie ça me fait penser aux négationnistes qui demandent la preuve de l’existence des chambres à gaz ».
      Bientôt une loi Gayssot 2 pour faire taire les sceptiques ?


      • Hijack Hijack 17 avril 18:57

        @berry

         smiley Je le savais capable de tout ... mais là ...
        .
        par sa réaction ... nous donne donc une bonne piste !


      • V_Parlier V_Parlier 18 avril 10:48

        @berry
        Là on est tombé vraiment bas. Surtout quand on voir que même les anglais interventionnistes ne croient pas au truc : https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/ghouta-meme-les-anglais-76810 .

        Je lis dans l’article : "70% des français étaient contre toute frappe selon tous les sondages tentés par nos médias (RMC, FIGARO, MESOPINIONS.COM etc.). Cela montre que l’enjeu de ces frappes ne se situe pas au niveau des peuples, pourtant censés être protégés des fakes news ici, et d’un dictateur là-bàs, et je vous laisse commenter cette remarque dans les commentaires".

        -> Je pense que, comme toutes les décisions prises à l’encontre de l’avis des français, il s’agit là de bien montrer qu’on va nous imposer cette façon de voir, sinon il faudra s’écraser et avoir honte. On le sent dans la manière de communiquer. Pas de discussion possible, comme avec les précédents cas où même des choix ridicules de société ont été imposés de façon autoritaire et culpabilisante.


      • Hecetuye howahkan 17 avril 18:41

        Salut, merci bluerider....

        autre propos, il y a conflit d’intérêt avec le mari de Thérésa May qui est ,

         en anglais d’abord


        Philip May, husband

        of the UK prime minister, works for a company that is the largest shareholder in arms manufacturer, BAE Systems, whose share price has soared since the recent airstrikes in Syria.

        The company, Capital Group, is also the second-largest shareholder in Lockheed Martin – a US military arms firm that supplies weapons systems, aircraft and logistical support. Its shares have also rocketed since the missile strikes last week.

        en francais

        philip May, mari du premier ministre du royaume uni travaille pour une compagnie ( capital group) qui est le principal actionnaire d’un marchand d’armes BAE system , .dont les actions ont monté en flèche après les récentes « frappes » aériennes en Syrie..

        La compagnie en question, Capital Group est aussi le deuxième plus important actionnaire dans Locheed martin, un fabricant d’armes us qui fournit des systèmes d’armement, des avions et de la logistique , ses actions ont aussi atteint des sommets depuis les « frappes » de la semaine dernière...

        sûrement un hasard...çà commence à faire beaucoup non ??

        cheerio..


        • Emohtaryp Emohtaryp 17 avril 18:59

          @Hecetuye howahkan


          Bonjour,
          Eh non, pas de hasard dans leur consanguinité.....
          Je pense qu’ils vont vite passer à autre chose, car ils savent que leurs bobards à deux balles ne fonctionnent plus, malgré le déferlement de propagande, bien au contraire, c’est tellement lourdingue leur comédie, que même les habituels mougeons commencent sérieusement à douter.....
          Il suffit juste d’aller consulter les commentaires de la plupart des torchons de la pressetituée...
          la farce tourne court ! le vent tourne et le beau parleur Mac à ronds peut bien s’évertuer à jouer de la flûte à tue tête, il est totalement inaudible, le marchand de bidons, qui va enfin appuyer sur le bouton « éjection » ?.... smiley

        • Hecetuye howahkan 17 avril 19:04

          @Emohtaryp

          Oui bien sur....je te rejoins sur ton propos..salutations... smiley


        • Gasty Gasty 18 avril 08:18

          @Emohtaryp

          Oui mais pour en arriver là, des pays sont en ruine.

          La séance est fini mais le théâtre n’est pas fermé.


        • Henry Canant Henry Canant 17 avril 18:47

          Macron nous dira qu’il le savait, qu’il a participé à cette mascarade uniquement pour éviter des frappes sur les Iraniens et les Russes.

          Et tous les cons l’applaudiront.

          • V_Parlier V_Parlier 18 avril 10:52

            @Henry Canant
            Mais ça ce sera pour après le quinquennat, pour tenter de se faire regretter par rapport au suivant ? (y aura-t-il un suivant ?...)


          • Lugsama Lugsama 17 avril 18:50

            C’est un peu ridicule d’essayer de nier une attaque chimique avec une interview de RT, il y a bien des images prisent sur place et tous les medecins confirment ce que tout le monde peux voir sur les vidéos. De totues façon si la Russie oppose son veto à toutes les enquêtes et bloque l’agence sur place pour des raisons absurdes c’est bien pour une raison.


            C’est d’ailleurs assez drôle de voir tous les crédules des complôts les plus absurde ne pas accepter qu’un pays ayant déjà utilisé des armes chimiques et protégé par un membre permanent qui s’assoie régulièrement sur le droit international ne puissent admettre un attaque de plus.

            • Lugsama Lugsama 17 avril 18:58

              @Lugsama

              OTAN pour moi me suis trompé de « preuve ». Rien a redire sur le travail de Fisk, pour le moment il le dit lui même il n’a interrogé qu’un seul médecin.

            • Emohtaryp Emohtaryp 17 avril 19:03

              @Lugsama

              Tiens, il reste encore un « croyant » aux bobards éhontés..... ?
              Tu te sens pas trop seul, le troll, là ? il va falloir te mettre dans le formol, .... smileysmiley

            • Lugsama Lugsama 17 avril 19:05

              @Emohtaryp

              Les bobards j’en voit plein les commentaires et articles ces temps-ci, et ça m’amuse plutôt de voir tous les Poutinolatre rager que leur idôle se soit fait remettre à sa place et nier l’évidence.

            • Emohtaryp Emohtaryp 17 avril 19:09

              @Lugsama lugtata, lugmama, lugtonton, lugpapy.......etc

               smiley crétin des alpes et fier de l’être...... ?
              Charlot, va....

            • foufouille foufouille 17 avril 19:14

              @Lugsama
              ce sont les ricains qui ont perdu et pas la russie. sinon nous aurions une belle guerre mondiale.


            • Lugsama Lugsama 17 avril 19:14

              @Emohtaryp

              Vais faire Lugcaca aussi, j’aime bien. J’ai vécu aux pieds des Alpes quelques temps, c’est magnifique et les idiots ne s’y concentrent pas comme sur Internet, au contraire.

            • Pere Plexe Pere Plexe 17 avril 20:07

              @Lugsama
              « C’est d’ailleurs assez drôle de voir tous les crédules des complôts les plus absurde ne pas accepter qu’un pays ayant déjà utilisé des armes chimiques et protégé par un membre permanent qui s’assoie régulièrement sur le droit international .... »

              Ôtez moins un doute : c’est bien d’Israël protégé par les USA que vous parlez ?USA qui occupe et bombarde (avec Israël) en toute illégalité une partie de la Syrie.USA et Israel qui depuis plus de cinquante ans se torchent avec toutes les résolutions de l’ONU.Qui systématiquement interviennent sans son accord, en total désaccord de la charte onusienne.

              C’est assez drôle de voir tous les crédules des manipulations les plus absurdes ne pas accepter qu’un pays ayant déjà utilisé des armes chimiques et atomiques, ayant déjà menti à l’ONU et au monde, qui s’assoie régulièrement sur le droit international ne puissent admettre un mensonge de plus !

            • Xenozoid Xenozoid 17 avril 20:14

              @Pere Plexe

              c’est la 4 eme dimension en ce moment,en fait c’est ça,tout cette histoire verra le net devenire propriété,c’est déjà...le cas

              il ne reste que le coup de grace,une excuse,juste une, l’onu ne sert a rien de toute façons..boom
              apres c’est facile on continu a divisé,sur les restes encore fumant des cerveaux gazés de peur....et d’illusions


            • Emohtaryp Emohtaryp 17 avril 20:21

              @Lugsama

              ce que tout le monde peux voir sur les vidéos.

              Le troll a l’indignation sélective, il vient pleurer sur quelque chose qui n’existe pas mais pas un mot sur « ses amis » saouds qui bombardent les civils au Yemen dans une boucherie sans nom et avec les beaux missiles intelligents que la France leur vend avec tellement d’amour....Aucune indignation non plus quand les fachos de Tel Aviv tirent à balles réelles sur les manifestants Palestiniens, bilan + de 20 morts et des centaines de blessés.....
              Ils sont beaux nos « démocrates ».....à gerber ! 
              Bande d’enc........ !

            • leypanou 17 avril 21:28

              @Lugsama
              C’est d’ailleurs assez drôle de voir tous les crédules des complôts les plus absurde ne pas accepter qu’un pays ayant déjà utilisé des armes chimiques : quand ?

              protégé par un membre permanent qui s’assoie régulièrement sur le droit international  : vous parlez de la-seule-démocratie-au-proche-orient non ?


            • Laurent 47 18 avril 14:10

              @Lugsama
              Toujours pas guéri ?
              Alors c’est qu’il s’agit d’une maladie incurable : la russophobie !
              Mais rassurez-vous, les experts de l’O.I.A.C. et les journalistes britanniques et américains restés indépendants apportent le remède à Douma !


            • Lugsama Lugsama 18 avril 16:47

              @Laurent 47

              Je ne suis pas russophobe ou atlantiste, j’ai des amis russes d’ailleurs, j’ai aussi des amis américains qui ont eux même des amis russes, vous rendez compte ! Vous me direz Morano à bien une amie noire smiley

              Regarder avec humour tous les gogos qui croient au théories complotsites absurde, que la Russie est une super puissance, la Syrie une démocratie, la Corée du Nord un pays au bohneur absolu ou que les amércains sont l’incarnation du diable ce n’est pas ça, ça s’appel être normal et rationnel.

              Quand aux experts de l’OIAC ils sont sur place à la demande des russes, les occidentaux voulaient une enquête de l’ONU plus complète, refusé bien sur « comme par hasard » par la Russie. Et l’OIAC explique que malgré tout on ne lui permait pas de travailler. No comment.

            • Attila Attila 18 avril 23:11

              @Pere Plexe
              « C’est assez drôle de voir tous les crédules des manipulations les plus absurdes »
              Lugsama n’est pas crédule, il participe à la manipulation. Il sévit aussi sur Sputnik.
              C’est un troll.

              .


            • doctorix doctorix 22 avril 12:21

              @Lugsama
               J’ai vécu aux pieds des Alpes quelques temps, 


              Zêtes sur que c’est pas dans les hauteurs ?
              Le manque d’Iode y conduit à l’hypothyroïdie, et l’hypothyroïdie au crétinisme.
              D’où l’expression : « crétin des alpes ».

            • Garibaldi2 23 avril 01:48

              @Lugsama

              Pourtant cette vidéo semble probante : https://www.youtube.com/watch?v=AL3I-tr1N-E

              C’est bien le même gamin, il est facile à identifier, il suffit de comparer la structure de l’oreille droite de l’enfant lors des ’’soins’’, à celle de l’oreille droite de l’enfant interviewé, pour être certain qu’il s’agit bien du même enfant. Avant les empreintes digitales, on utilisait la structure de ses oreilles pour identifier un individu fiché par la police (identification anthropométrique mise au point par Alphonse Bertillon)


            • franc tireur 17 avril 21:05

              Difficile de se faire une opinion . Mais ca parait quand meme grotesque qu’Assad, menacé de rétorsion depuis années par les forces otaniques , soit assez con pour utiliser une arme chimique dont il n’avait en plus nullement besoin .
              Meme s’il avait utilisé du gaz j’aurais rien a redire , les islamistes et leurs soutiens ( femmes, enfants,vielliards on s’en branle ) sont des rats qu’il faut exterminer ,jusqu’’au dernier , c’est comme ca qu’on fait la guerre entre arabes .


              • troletbuse troletbuse 17 avril 21:06

                Maintenant que les gens se rendent compte que les forces occidentales n’ont jamais combattu Daech, crée par les américains(déclaration de la folle Clinton qui devrait faire un stage à Saint Claude), on voit que Daech a toujours été leur allié car le but était de tuer Assad.
                Mais alors qui sont les commanditaires des affaires Merah, Charlie, le Bataclan, Nice, le couple de policiers de Manonville qui en savait trop ? Idem en Allemagne et aux états-unis
                Rappel : l’affaire des sous-officiers de Saumur avec leur cache contenant des drapeaux de Daech et des prospectus en arabe.
                J’ai ma petite idée.


                • ykpaiha ykpaiha 18 avril 02:06

                  Il me semble intéressant de remarquer, maintenant que la phase triomphaliste est en train de s’essouffler, l’aspect délirant que prend toute cette affaire et surtout l’enfumage orchestré.
                  Passons sur Macron et ses délires de soubrette collabo, interrogeons nous sur l’efficacité de ce pseudo bombardement.
                  Donc si je comprends bien 100 et quelques bombinettes intelligentes (surement écolos) ont mis a bas une usine de lessive (comme disent les Syriens).
                  Mais seulement 25/30 sont rendues sur les lieus et font tomber Bachar el assad, c’est beau et grand , que dis je fantastique, euh que sont devenues les autres ?
                  Parce que pour cela il a fallut quelques navires , avions et personnel pour trimbaler le matos, viser et lancer le « bouzin »...(c’a devait etre des grevistes SNCF).
                  Meme si on ne compte pas , tout cela étant payé par une planche a billet qui fabrique de la monnaie de singe, c’a doit quand meme un peu ronfler dans la cremerie.
                  Oh je vois venir ; on a pas mis le meilleur de nous meme, mais sans etre devin, du haut de son piédestal Vlad, doit un peu se tordre le nez pour ne pas rire, surement attendri par la naive cohorte qui s’agite et plastronne.


                  • Blé 18 avril 05:49
                    Attaque chimique : Robert Fisk sur place doute de la version officielle

                    Bien avant de lancer l’opération militaire, je n’ai jamais cru à la version servi par les média pour la bonne et simple raison qu’entre le moment du début de cette mascarade et les frappes effectives, ceux qui avaient besoin de se planquer ont largement le temps de le faire.

                    Macron a besoin de mettre en avant sa politique extérieure pour faire oublier sa politique intérieur tout comme le font les U S A et l’Angleterre. Voilà trois pays marchands d’armes, qui sont capitalistes et entretiennent des rentiers et qui ont besoin de conflits (n’importe où, n’importe quand) pour survivre.


                    • Garibaldi2 23 avril 01:19

                      @Blé

                      Macron a pensé que c’était l’occasion rêvée de faire une démo au combat du missile fabriqué par MBDA. Hélas, 2 navires sur 3 n’ont pas pu procéder à leur lancement ! Un flop total !


                    • zygzornifle zygzornifle 18 avril 07:15

                      Sarko a eut sa guerre Hollande aussi, Macron la veut coûte que coûte , c’est comme cela que les minables entrent dans l’histoire .....


                      • anna anna 18 avril 08:18
                        Frappes en Syrie : Richard Labévière et Alain Corvez

                        • anna anna 18 avril 08:28

                          Le Micron a été « élu » (par Jaques Attali ) pour ça ! Pour faire la guerre a la Russie.


                          *Je résume :
                          Avant la France était un caniche des USA, aujourd’hui la France est un caniche 
                          des USA
                          des Émirats Arabes 
                          des Rotshilds

                          J’ai honte pour la France...


                          • V_Parlier V_Parlier 18 avril 14:15

                            @anna
                            Et il ne faut pas oublier la participation indirecte mais très efficace de Plénel !


                          • Laurent Courtois Laurent Courtois 18 avril 08:42

                            Merci beaucoup pour cette excellente synthèse.


                            • xana 18 avril 11:20

                              Bonjour BlueRider et merci pour votre article.
                              Qui peut encore croire aux contes que déversent les médias ?
                              Ceux qui refusent d’admettre qu’ils ont toujours été menés par le bout du nez.
                              Pour ne pas avoir l’air con ils se montrent plus cons encore.

                              Jean Xana

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès