• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Des marchés aux esclaves en Libye

Des marchés aux esclaves en Libye

voir ma source sur les nouveaux marchés aux esclaves à ce lien

 

 On a pu voir à la télévision sur FranceTV et sur le net une vidéo montrant des nouveaux marchés aux esclaves. Ce sont des images crues, froides et révoltantes, c'est le réel de la situation libyenne. Ce sont des images révoltantes pour toute personne dotée d'une conscience. Il s'en trouvera certainement pour les excuser ou les minimiser abjectement en invoquant la situation de certains salariés en Europe, celle-ci il est vrai n'étant pas très éloignée de l'esclavagisme. Mais cela ne change rien au problème.

 

Il y a un moment dans ces vidéos qui me révolte particulièrement, qui me fait douter de la nature humaine un peu plus et de sa capacité à réfléchir, à réagir. Ce sont ces prisonniers qui lisent pieusement le Coran alors que c'est le prétexte même de leurs bourreaux, de leurs geôliers pour les réduire à un tel sort. L'être humain a besoin de se rassurer, de se conforter...

Ce n'est que la résurgence d'une vieille tradition aux Proche et Moyen Orient. L'esclavage dans les pays arabes est resté une réalité bien après son abolition en Europe. Il ne faut pas trop en parler ni l'évoquer. Quand des musulmans commettent des actions impardonnables lorsqu'il s'agit de chrétiens aux yeux des bien-pensants, cela devient des péchés très véniels. Ils ne suscitent aucune indignation morale surjoué de nos bonnes consciences traditionnelles. Pire même, ils excusent, tout cela serait la faute des occidentaux, de leur racisme de leur islamophobie d'état.

Ce qu'a dit la journaliste de « Médiapart », Jade Lindgaard, coprésidente de la Société des Journalistes de Mediapart, à ce sujet n'est en rien du tout une opinion isolée à gauche de la gauche, dans la gauche dite « morale », elle est très répandue. Sa grande déclamation est :

« l'islamisme, en tant que tel, ce n'est pas en soi une chose grave, c'est un phénomène qu'il faut comprendre et expliquer ».

Elle a dit cela sans sourciller sur France 5 dans « C l'hebdo » le 12 novembre 2017, à la veille des commémorations en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, voir la vidéo ici.

On se demande également où sont les grandes consciences, c'est elles qui le prétendent, qui s'étaient tellement enthousiasmées pour le « printemps arabe » et ses révolutions devant engendrer la démocratie. Ces révolutions ont surtout amené au pouvoir des fondamentalistes religieux musulmans. Et à la place des anciens dictateurs des théocrates fanatiques sont arrivés au pouvoir dans des pays comme n Libye totalement désorganisés par les conséquences des « larmes de crocodile » des donneurs de leçons tel BHL, le fameux philosophe « discount » pouvant encore compter sur les « antisionistes » pour se faire de la pub malgré sa dérive « botulique ».

 

Il y a une question qui n'est pas vraiment posée sur ces marchés aux esclaves en Libye ? Une question pourtant fondamentale :

Où sont envoyés ces esclaves ?

Dans quels pays ?

Qui vient les « acheter » ?

C'est là qu'est le questionnement le plus grave.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

 

illustration prise ici

 

voir la vidéo ci-dessous sur l'esclavage en Libye :

Sur la traite négrière arabo-musulmane :


Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • Montdragon Montdragon 20 novembre 08:56

    Au nom du #vivreensembleeuhhh Tata Kwistiane déconseille d’en parler !
    Vous savez, ces jeunes qui se lèvent autour des 10/11h pour travailler durement en bas de la Tour, #fopalesharcelé.
    D’ailleurs, saint Béchamel l’a suffisamment écrit, #célafotauptitblanc ! Pas compliqué bon sang !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 09:04

      @Montdragon
      J’oubliais, padamalgam, c’est de notre faute, comme toujours


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 20 novembre 09:01

      « Où sont envoyés ces esclaves ?

      Dans quels pays ?

      Qui vient les « acheter » ? »


      Vous avez bien une idée, non ? Ne nous faites pas languir !

      Les Français ont le droit de savoir, Bourdin. !


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 09:05

        @Jeussey de Sourcesûre
        Est-il besoin de vraiment le préciser ?



      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 09:22

        @foufouille
        mais ça n’a pas provoqué l’indignation des bien pensants en France


      • JL JL 20 novembre 09:16

        Peut-on vraiment parler d’esclavage ?
         
        L’esclavage n’est possible que dans les pays où la législation le permet ou bien dans les zones de non-droit.
         
        Dans tous les autres cas, on a à faire à de la séquestration avec violence.
         
        Est-ce le cas ?


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 09:20

          @JL
          Quand l’esclavage est pratiqué par des musulmans c’en est pas


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 09:20

          @JL
          J’ai bon ?


        • foufouille foufouille 20 novembre 09:37

          @JL
          ces gens sont vendus donc c’est bien de l’esclavage.


        • JL JL 20 novembre 09:58

          @foufouille
           
          Les mots ont un sens : l’esclavage c’est les travaux forcés.

          Cela suppose, ou bien une législation qui traque et punit les esclaves marrons - ceux qui s’évadent - ou bien une zone de non droit dans laquelle sévissent les esclavagistes : une prison, à ciel ouvert ou non, telle qu’un chantier gardé par une milice ; ou un appartement fermé à clef.

           Est-ce le cas ?
           
          Ce qui est insupportable, c’est d’associer ces pratiques à une religion. Ceux qui font ça jouent avec le feu.
           
          Le captagon, ça vous parle ? Et l’ergot de seigle ? Ou encore, le dicyandiamide de méthylmercure ? Qui sait de quoi sont capables, les personnes intoxiquées par un discours et en même temps par une drogue ?
           
          ’’La nuit du 25 au 26 août (appelée la « nuit de l’apocalypse » par les gens du coin), 23 hallucinés sont internés d’urgence dans l’hôpital de Pont-Saint-Esprit, plusieurs se jettent par la fenêtre1. Suivant les auteurs, deux cents à trois cent vingt personnes sont plus ou moins gravement atteintes, cinq à sept personnes sont mortes (directement ou indirectement attribuables au pain maudit), dont une de 25 ans, et une trentaine restent plusieurs mois en hôpital psychiatrique.’’


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 10:01

          @JL
          Toutes les excuses sont bonnes n’est-ce pas ?


        • JL JL 20 novembre 10:02

          @Amaury Grandgil
           
           je ne suis pas musulman et je condamne l’islamisme en particulier et tous les intégrismes en général. Cela devrait répondre à vos questions existentielles, je suppose.


        • JL JL 20 novembre 10:04

          @Amaury Grandgil
           
           qui parle d’excuses ? Vous savez lire ?


        • foufouille foufouille 20 novembre 11:01

          @JL
          « Ce qui est insupportable, c’est d’associer ces pratiques à une religion. Ceux qui font ça jouent avec le feu. »
          ben voyons.
          en plus, ce sont les passeurs qui revendent ces esclaves. les hommes font du travail manuel, les « vieilles » le ménage, les jeunes femmes, je te laisse chercher.

           


        • JL JL 20 novembre 11:11

          @foufouille
           
           et toujours aucune idée quant aux questions que je pose ?

          Si c’est pour me rabâcher le discours qu’on entend dans les médias politiquement corrects c’est pas la peine de vous fatiguer, je fais une allergie.


        • foufouille foufouille 20 novembre 11:46

          @JL
          tu as deux options :
          1 - ce n’est pas légal mais les états ferment les yeux. donc tous les journaux sont des menteurs même alternatif.
          2 - ce n’est pas légal et les états lutte contre l’esclavage dés qu’ils peuvent.


        • JL JL 20 novembre 12:02

          @foufouille

           je ne comprends pas.


        • foufouille foufouille 20 novembre 12:29

          @JL
          le seul pays qui ne lutte pas beaucoup contre l’esclavage est le soudan, pays musulman.


        • jaja jaja 20 novembre 12:56

          @foufouille

          Jamais dire le seul... Exemple la Mauritanie où 20% de la population vit cette condition d’esclaves...


        • foufouille foufouille 20 novembre 14:14

          @jaja
          ce pays lutte contre l’esclavage officiellement du moins.


        • JL JL 20 novembre 15:45

          @foufouille

          ’le seul pays qui ne lutte pas beaucoup contre l’esclavage est le soudan,’’
           
          Ah ? Ttous les pays, sauf le Soudan, luttent activement contre l’esclavage ?
           


        • bob14 bob14 20 novembre 09:42

          Les faits sont connus depuis au moins dix ans France et reste du monde compris !


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 09:43

            @bob14
            C’est donc encore pire que ce que j’écris


          • Raymond75 20 novembre 09:42

            Je n’ai pas entendu Christiane Taubira faire un discours de trois heures ou se rendre sur place ...


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 09:43

              @Raymond75
              Elle a dit dans un tweet qu’il ne fallait pas évoquer la traite arabo musulmane pour ne pas stigmatiser, tout comme ces successeurs.


            • Panoramix Panoramix 20 novembre 18:42

              @Amaury Grandgil
              « dans un tweet.... » vous écrivez n’importe quoi, ces propos ont été attribués à Christiane Taubira dans un article de l’Express en mai 2006 (à l’époque tweeter n’était pas déployé en France), mais personne n’a jamais pu produire la référence de quand et où elle l’aurait prononcé, il s’agit le plus vraisemblablement d’une extrapolation, style « elle pense probablement cela », mais la fachosphère reproduit en boucle cette phrase.


            • oncle archibald 21 novembre 11:18

              @Panoramix

              La fachosphère est tellement commode que si elle n’existait il faudrait l’inventer pour pouvoir continuer à justifier n’importe quoi en éludant la question posée.

              Mes frères, faisons silence et prions Sainte Christiane, martyrisée par la fachosphère !

              And my ass, is chicken ?


            • Panoramix Panoramix 21 novembre 12:13

              @oncle archibald
              il me semble qu’il y a suffisamment de griefs justifiés que l’on peut exprimer à l’égard de Christiane Taubira pour ne pas s’égarer à répercuter des affabulations douteuses, et malencontreusement ce sont les sites xénophobes qui en sont les principaux propagateurs.
              Ce n’est pas « éluder la question posée » et moins encore « justifier n’importe quoi » que de s’intéresser à l’authenticité des déclarations prêtée à l’ex-ministre.

              Ceci étant, je ne justifie pas la loi mémorielle qui porte son nom qui me parait trop restrictive, l’esclavage est par nature un crime contre l’humanité en tout lieu et à toute époque, notre pays y a participé jadis comme tous les autres -tâche sur notre passé-, et y a renoncé avant bien d’autres.


            • oncle archibald 21 novembre 16:31

              @Panoramix

              J’aime bien le dernier alinéa de votre post. Notre pays a participé à la traite et ça n’est pas brillant et on nous recolle ça sans cesse sous le nez à nous les Français de 2017 qui n’y sommes pour rien.

              A l’inverse en 2017 on élimine presque des mémoires la période de la Terreur pendant la révolution Française : environ 17 000 condamnations à mort selon les documents officiels, en fait près de 40 000 victimes, si l’on compte les personnes assassinées sans jugement. Pourtant on ne nous reproche rien à nous les Français de 2017, qui de la même façon n’y sommes pour rien.

              Le présent doit tenir compte des conneries du passé, bien sûr, pour ne pas les reproduire. Le passé ne doit pas être oublié mais il n’y a aucun intérêt à le ressasser.

              Madame Christiane Taubira devrait réserver ses remontrances à ceux qui aujourd’hui se conduisent comme les Français esclavagistes d’il y a trois ou quatre siècles au lieu de d’essayer de faire haïr encore et toujours leurs arrière arrière arrière arrière petits enfants qui n’y sont pour rien. La haine et le ressentiment n’ont jamais fait et ne feront jamais avancer le schmilblick.


            • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 20 novembre 10:07

               C’est si généreux de votre part de tant vous agiter, Grandgil . Vous allez bientot pouvoir servir.


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 10:21

                @Jean-Yves TROTARD
                J’ai regardé vos autres coms pour comprendre où vous vouliez en venir, j’ai vu, donc. C’est la faute de les sionistes c’est ça ?


              • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 20 novembre 14:33

                @Amaury Grandgil
                 Beaucoup de sionistes habitent dans un petit pays à peu près aussi grand que la moitié de la région Midi-Pyrennées en France . Par conséquent, je ne me suis jamais soucié des siounistes , l’ obsession des imbéciles.

                 Ou veux je en venir ? A me moquer des sympatisants du FN,
                 un parti tout aussi barbouzique que les meneurs islamiques


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 14:37

                @Jean-Yves TROTARD
                Je ne suis ni de près ni de loin pas sympathisant FN.

                Faut faire gaffe aux étiquettes.



              • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 20 novembre 14:51

                @Amaury Grandgil
                 

                 C’est noté. Je ne me moquerai donc plus que de vos obsessions concernant l’ Islam plutot que le mode de production féodal.


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 15:19

                @Jean-Yves TROTARD
                oui l’argumentaire paresseux consistant à psychiatriser l’interlocuteur on connait mais c’est tellement faible.


              • Massada Massada 20 novembre 10:14

                L’esclavage existe aussi en Mauritanie malgré son interdiction depuis 1981 !!!!
                La Mauritanie est composée de Maures blancs, d’origine arabo-berbère et noirs, appelés Haratines.
                La République islamique de Mauritanie place le Coran et les traditions prophétiques en source principale du droit.
                Les esclavagistes se fondent sur l’interprétation et les livres de juristes musulmans du Moyen-âge pour légitimer l’esclavage.
                 
                Le Coran n’a jamais été très explicite vis-à-vis de l’esclavage et ne mentionne pas l’interdiction formelle de cette pratique. Conséquence, la société mauritanienne est caractérisée par une culture esclavagiste à l’ombre de la mosquée.


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 novembre 10:19

                  @Massada
                  « Les esclavagistes se fondent sur l’interprétation et les livres de juristes musulmans du Moyen-âge pour légitimer l’esclavage. »

                  Oui là bas aussi


                • Doume65 20 novembre 11:46

                  @Massada
                  « Le Coran n’a jamais été très explicite vis-à-vis de l’esclavage »
                  Le judaïsme et le christianisme l’acceptent sans aucun problème. Je ne sais combien de paraboles de Jésus mettent en scène les esclaves et leur maitre, sans aucune dénonciation. Tenez, une maxime bien connue de Jésus : « nul ne peut servir deux maitres » (Matthieu 6-24).
                  L’esclavagisme n’est pas une question de religion. C’est une domination commune à toutes les civilisations qui s’est perpétuée sous diverses formes. Tant qu’il y aura la possibilité pour certains de le pratiquer, il perdurera.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires