• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Joe Biden ennuyeux devant la presse

Joe Biden ennuyeux devant la presse

Deux mois après son investiture, le 46e président américain, a donné le 25 mars 2021 sa toute première "conférence de presse". Cet exercice avec les journalistes triés au volet a tourné à un pire cauchemar pour Joe Biden confirmant toutes les inquiétudes des américains et de la communauté internationale sur ses capacités à diriger la première puissance mondiale.

Il y a 4 ans, Donald Trump a été qualifié comme étant le plus médiocre des présidents américains, aujourd’hui Joe Biden lui a ravi le "trophée" tant convoité. Devenu la risée de toute la planète, il ridiculise autant les américains que tous les alliés des Etats Unis, en tête desquels ses vassaux de l’OTAN avec une série de bourdes impardonnables pour cet acteur politique américain qui a été entre 2001 et 2009 à la tête du Comité des Affaires étrangères du Sénat.

La question actuellement au bout des lèvres des citoyens du monde : Joe Biden va-t-il aller jusqu’au bout de son mandat ! – pas vraiment évident. Pour une raison toute simple, comme tout humain Biden est rattrapé par l’âge et surtout par la maladie qui le ronge à petit feu.

Oui, c’est ne plus un secret pour personne, Joe Biden est bien malade, il souffre depuis ces dernières années des troubles chroniques de la démence, un syndrome dans lequel on observe une dégradation de la mémoire, du raisonnement, du comportement et de l'aptitude à réaliser les activités quotidiennes.

Des troubles qui se manifestent à une vitesse de telle sorte que, l’homme confond tout ou presque. Impossible de reconnaitre certains membres de son cabinet et de sa famille, de rassurer ses concitoyens et de garantir la paix et la stabilité internationale.

De ce fait, Joe Biden serait-il alors un acteur politique américain du passé ! Dans tous les cas, il y a de la matière.

A moins de 100 jours à la Maison Blanche, Joe Biden a réalisé un véritable exploit qu’aucun président américain n’avait jamais osé – interrompre le dialogue et les relations avec ses principaux rivaux – la Russie et la Chine suite à ses déclarations fracassantes et celles de son Secrétaire d’Etat, Antony Blinken. Des déclarations qui, exclus des lendemains meilleurs pour la marche du monde et qui rappellent des vieux réflexes de la "guerre froide".

Les premiers mots de Joe Biden lors de cette fameuse conférence de presse sont très révélateurs. Non seulement, tout au long de cet "échange" ennuyeux, il est resté très évasif dans ses réponses consultant régulièrement les notes préparées spécialement par son administration. En guise d'introduction, il a pris le soin de rappeler qu’il souhaitait revenir au temps où il était au Sénat il y a 120 ans, ajoutant par la même occasion qu’il envisageait de se représenter en 2024 pour un second mandat.

Des propos qui n'ont fait qu'amplifier davantage la moquerie des russes et des chinois envers Joe Biden et des Etats Unis. Cependant, Moscou et Pékin s’inquiètent tout de même sur la maîtrise et la sécurité de la "valise nucléaire" actuellement aux mains du 46e président américain.

Eviter jusqu’à la dernière minute sous le mandat de Donald Trump, le monde entier retient son souffle, car vu l’évolution de la démence, Joe Biden est capable à tout moment d’appuyer sans le vouloir sur le "bouton rouge" synonyme d’une guerre nucléaire planétaire.


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • ETTORE ETTORE 29 mars 11:51

    Bidounet n’est qu’une marionnette .

    Primo !,

    Il manque un ventriloque, pour lui donner la parole facile....

    Secundo  !,

    On bute sur un problème majeur, ou mettre la main, pour lui donner un semblant de vie ?

    Terzo !,

    C’est un « consommable à date courte », mais on ne sait pas encore comment le recycler, malgré qu’il porte l’étiquette du centre de tri Kamala Harris !

    Donc, on sait où il vas finir.....Mais quand ?

    Peut être que dans un éclair de lucidité passagère, il a compris la filière !

    Et c’est peut être ça, qui le rend aussi ennuyeux qu’une bouteille en plastoc.


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 29 mars 11:51

      Quelle est la différence entre un discours de Joe Biden et un discours de Donald Trump ?

      Quand Biden parle, vous vous demandez s’il ne vient pas de faire un AVC.

      Quand Trump parlait, vous vous demandez si vous ne veniez pas de faire un AVC.

      C’est pour ça que Biden est plus sécurisant.


      • hans-de-lunéville 29 mars 12:02

        Reste que c’est tout de même bizarre tous ces cancres cacochines qui sont élus, vraiment bizarre . Il y a pourtant des jeunes renards qui voudraient bien prendre la direction du poulailler. En ce moment on a un Poutine pas très jeune, une Merckel, un Boris Johnson ( demi jeune mais demi gaga) et dans le casting :

        -Mlpen demi jeune et gogole

        -Bayroud vieux et moux

        -Melenchon vieux et schtarbé

        etc etc

        et soutenus dans les médias par les mêmes profiles.

        Je ne suis plus dans le coup.


        • Passante Passante 29 mars 12:19

          anglophones only :

          analyse de l’arnaque de la conférence de presse :

          https://www.youtube.com/watch?v=xGISMOhpas4

          présentation du projet derrière biden :

          https://www.youtube.com/watch?v=UA1klPEQmv4


          • devphil30 devphil30 29 mars 16:51

            "Eviter jusqu’à la dernière minute sous le mandat de Donald Trump, le monde entier retient son souffle, car vu l’évolution de la démence, Joe Biden est capable à tout moment d’appuyer sans le vouloir sur le "bouton rouge" synonyme d’une guerre nucléaire planétaire.

            "

            On se calme , i lne dort pas avec la valise ouverte la main sur le bouton rouge.

            Ce pouvoir est partagé entre plusieurs acteurs de la haute administration militaire et évite de fait qu’une seule personne dispose d’un pouvoir de destruction absolu

            Mais effectivement la démence de Biden pourrait inciter des psychopathes à le faire agir pour leur intérêt en utilisant sa faiblesse 


            •  C BARRATIER C BARRATIER 29 mars 19:35

              Hélas pour Biden, s’il sombre dans la folie, il sera assassiné. Et Trump reviendra

              Pauvre Amérique.


              • Samson Samson 30 mars 01:43

                @C BARRATIER
                Si les médias €uropéens et U$ sont restés remarquablement mutiques tant sur l’état de décrépissement avancé de Sleepy Joe que ses combines et autres casseroles ukrainiennes, chinoises, ..., l’état-major démocrate était quant à lui parfaitement informé de l’état physique et mental du vieil escroc qu’il a proposé pour « meilleur » candidat ! L’unique but fixé par l’establishment à la manœuvre étant de virer séance tenante le méchant, le laid, l’immonde Donald Trump, mission accomplie !!!

                Et même aux U$A, quel intérêt à encore tirer sur l’ambulance, quand l’état du patient est aussi manifestement désespéré et qu’il a fallu bien de l’aveuglement pour ne pas s’en être avisé plus tôt ???

                Mais que Trump revienne ou pas, vous avez raison : Pauvre Amérique (et pauvre vassaux) !

                En vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


              • troletbuse troletbuse 30 mars 13:25

                @C BARRATIER
                Biden assassiné ? Pour quoi faire ? Assassiner une marionnette qui répète ce qu’on lui a dit quand il s’en rappelle ou le contraire quand il s’emmêle les pinceaux ?
                Si Trump reprend le poste, oui..


              • Deneb Deneb 31 mars 11:32

                @C BARRATIER
                Ils n’ont pas trop l’intérêt à l’assassiner, parce qu’il sera remplacé par Kamala, une dure à cuire.


              • Aimable 29 mars 20:38

                Beden , son problème , c’est d’avoir le cerveau plus miter que les gens de son âge  smiley


                • cétacose2 29 mars 20:56

                  « Joe Biden est capable à tout moment d’appuyer sans le vouloir sur le »bouton rouge« synonyme d’une guerre nucléaire planétaire  ».......si seulement ! car pour éliminer la « covidépendanse » que nous subissons , ce serait radical..


                  • QAmonBra QAmonBra 29 mars 21:23

                    Merci @ l’auteur pour le partage.

                    Biden le Eltsine U$ !?

                    Mouais. . . Mais alors en moins comique que le russe, même si tout cela ressemble furieusement à une farce, alors que la fin de l’URSS a été plutôt une tragédie et pas seulement pour les russes !

                    Au point où il en est, il devrait peut être essayer la vodka le Bid(o)en, qu’on se bidonne enfin. . .


                    • Samson Samson 30 mars 00:34

                      "Cependant, Moscou et Pékin s’inquiètent tout de même sur la maîtrise et la sécurité de la « valise nucléaire » actuellement aux mains du 46e président américain.« 

                      Manquerait plus qu’il la prenne pour une »Game boy«  !

                      Moscou et Pékin s’inquiètent surtout des acteurs du Deep State à la manœuvre derrière un Sleepy Joe qui n’en est jamais que le plus pitoyable des pantins !

                      Parce que bon, si l’état de l’encore première puissance mondiale et du Bloc Atlantico-Occidental en voie accélérée d’effondrement est on ne peut mieux incarné tant par un président frappé de sénilité avancée que par une vice-présidente toute acquise au réformisme sociétal de la Cancel Culture, tout reste à craindre d’une puissance nucléaire prête à jouer de manière toujours plus irrationnelle et désespérée de tous ses va-tout pour se maintenir un temps encore dans la course.

                      Et l’agressivité de la rhétorique dictée à Sleepy Joe par ses prompteurs n’a rien pour rassurer. Certes, les U$A ne disposent plus de la supériorité technologique leur permettant d’affronter directement Moscou ou Pékin, mais leur aventurisme reste susceptible de s’exercer sur bien d’autres théâtres d’action (États Baltes, Ukraine, Moyen-Orient, Mer de Chine, ...), aux risques à chaque fois d’une escalade incontrôlable ...

                      ... et pour rappel, c’est le continent €uropéen qui serait le premier exposé aux funestes conséquences des impérities stratégiques de l’Oncle Sam dans les affres de son agonie !

                      Comme je l’avais noté ailleurs, la situation est très »chaude", et ce n’est pas notre piteuse vassalité atlantiste qui aidera l’€urope à se ressaisir pour sauver ce qui peut encore l’être des meubles ! smiley

                      En vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


                      • troletbuse troletbuse 30 mars 15:09

                        @Samson
                        Biden me fait penser à la 7eme compagnie : le fil vert sur le bouton vert ou l’inverse ?


                      • Bertrand Loubard 30 mars 10:42

                        Merci pour ce texte. Kamala Harris attend, en embuscade, que Biden (« choisi-élu » pour cela) soit « éclipsé » pour cause de démence sénile ... Devenant la première femme ( blanche) Présidente, elle devra, pour faire la totale ..... prendre Hillary comme Vice .... Elle sait que c’est risqué, parce que avec Hillary, comme disait Bill, c’est « Buy one get two » (présidente et assassine). Donc. ... les paris sont ouverts .... Bien à vous.


                        • troletbuse troletbuse 30 mars 10:52

                          L’élection (truquée) de Biden prouve le complot des démocrasseux. Ils n’ont trouvé qu’un gars sénile pour les représenter.

                          Et les mougeons de ne rien voir.


                          • troletbuse troletbuse 30 mars 13:12

                            @troletbuse
                            Tiens, un mougeon bidochon est passé  smiley


                          • Deneb Deneb 31 mars 11:55

                            Ce qu’on attend d’un président américain, c’est qu’il nous amuse, bien-sûr !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité