• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Algérie et l’invasion du Maghreb par l’Est et le (...)

L’Algérie et l’invasion du Maghreb par l’Est et le Chiisme

 L’Algérie traverse actuellement la plus grave crise depuis son indépendance. C’est là une vérité que plus personne ne peut nier : une situation économique catastrophique, une explosion populaire de plus en plus grande avec un hirak décidé à aller jusqu’au bout, des frontières à gros risques avec la Libye, la Tunisie, le Mali, le Niger, la Mauritanie et le Maroc.

  L’Algérie qui semble inconsciente de la gravité de la situation, continue d’aller de l’avant, sans se soucier des critiques internes et externes. Ses dirigeants répriment avec une rare violence les manifestations pacifiques du Hirak, comme ils s’élevant avec véhémence aux écrits des médias étrangers, notamment français. De plus, avec son régime dictatorial militaire et son orientation politique, économique et sociale tournée à 180° vers l’Est, depuis le président défunt Boumediene, l’Algérie constitue aujourd’hui un véritable écueil au sein de cette partie de l’Ouest méditerranéen et une porte ouverte à toutes les forces du mal.

  Rappelons à ce sujet que le régime algérien est en passe d’autoriser l’implantation à Oran d’une base militaire russe, pas très loin de la base américaine de Rota dans la province de Cadix en Espagne. N’est-ce pas là un défi aux USA et à ses alliés de l’Otan ? Au sud du pays, les mêmes dirigeants d’Alger viennent de confier à la Chine, une autre puissance de l’Est, l’exploitation des mines de fer de Tindouf, une ville située au cœur de l’Afrique de l’Ouest et à quelques kilomètres des rives marocaines de l’Océan atlantique. Cette action anti occident de l’Algérie ne s’arrête pas là malheureusement. Avec la complicité des dirigeants d’Alger l’Iran s’installe dangereusement au Maghreb et dans tout l’Ouest africain. Selon l’Observateur (6 mai 2021) ‘’l’Iran, à travers le Hisbollah, veut étendre son influence aux pays arabes et à l’Afrique de l’Ouest : Téhéran finance et sa filiale le Hisbollah libanais utilise la langue arabe comme outil de communication pour l’initiation des éléments du Polisario aux méthodes subversives.

 A signaler également à ce sujet que Dore Gold, ancien ambassadeur israélien à l’ONU, s’exprimant le 4/1/2021 dans une tribune du journal Israël Hayom, a déclaré que « les tentatives de l’Iran de se positionner en Afrique du Nord, ont poussé les US à reconnaître la marocanité du Sahara ». 

 Les services de renseignements européens ne doivent certainement pas ignorer toutes les implications du régime d’Alger dans l’expansion de l’Iran et du Chiisme dans cette région stratégique de l’Ouest de la méditerranée. Or on a malheureusement l’impression que le gaz algérien asphyxie toute volonté d’agir de la Communauté européenne, pourtant menacée, en premier lieu, par ce comportement de l’ancienne colonie française. Oui, le vieux continent semble ignorer ou négliger ce qui se trame à ses portes…

 Doit-on également rappeler que l’AQMI (filiale d’Al Qaeda en Algérie) est implantée dans les grandes villes du pays. Certains de ses membres se sont même ralliés aux groupes armés de l’Etat Islamique qui agissent actuellement au Mali, au Niger et au Burkina Faso. On ne peut enfin terminer cet article sans évoquer le cas du Polisario, ce poulain de l’Algérie. Crée, soutenu et armé par les dirigeants d’Alger pour revendiquer une partie du Sud marocain, cette organisation est devenue, depuis quelques temps, l’un des principaux acteurs de cette guérilla au Sahel et ce, bien sûr au vu et au su de son pourvoyeur. L’un des principaux responsables de l’Etat islamique n’est autre que le dénommé Abou al Walid Al Sahraoui, un ancien membre du Polisario, natif de layoune et dont la tête est mise à prix par le département d’Etat américain.

 Fidel Sendagorta, directeur de la politique étrangère et de sécurité du ministère espagnol des Affaires étrangères et de l’Union européenne ‘’a tiré la sonnette d’alarme et alerté la communauté internationale sur l’adhésion massive des membres du Polisario à l’organisation du DAECH’’. Pour lui ‘’les séparatistes armés renforcent de plus en plus les groupes terroristes qui sèment la mort au Sahel’’ (19 novembre 2020). Voilà une organisation terroriste que l’Algérie loge et équipe et au sujet de laquelle l’Europe reste muette pour ne pas mécontenter les militaires d’Alger ou mettre en danger leurs intérêts économiques.

 Les adeptes du chiisme sont actuellement bien présents en Libye, en Tunisie et s’infiltrent chaque jour d’avantage en Mauritanie. L’Algérie quant à elle est aujourd’hui un allié fidèle de l’Iran. Les dirigeants d’Alger dont on ne connait nullement la véritable orientation de leur régime jouent avec le feu et sont prêts à s’allier avec le diable pour faire durer leur domination sur le pays.

 Le Maghreb deviendra-t-il, avec le temps, un nouveau Moyen-Orient ? Un grand nombre de penseurs se posent aujourd’hui un tas de questions à ce sujet : est-ce que l’Europe place ses intérêts économiques au-dessus de sa propre sécurité, est-ce qu’elle va permettre à l’Iran d’infecter cette belle et stable région de la méditerranée occidentale par l’islam chiiste ? Ce serait la plus grave erreur historique que les générations futures ne pardonneront jamais à leurs ancêtres.


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • nenecologue nenecologue 29 mai 12:28

    Le chiisme a l’énorme avantage par rapport au sunnisme d’avoir un clergé et une structure pyramidale pour mieux contrôler les peuples.

    Ce n’est pas un hasard si les pays chiites sont mieux structurés.

    Le sunnisme est un assemblage hétéroclite ou chaque mosquée croit posséder la vérité vraie, plus ou moins islamiste d’ailleurs.

    Le chiisme finira par s’imposer car c’est ce que les dirigeants souhaitent...


    • sylvain sylvain 29 mai 14:56

      Il serait bon qu’un autre pays que la france intervienne en algérie si besoin est, la population algérienne en france est trop importante . Pour cela il faudrait peut être que l’europe se réveille et devienne autre chose que la tirelire des milliardaires de la finance


      • Montdragon Montdragon 29 mai 17:31

        Le plus grave danger est de tendre la main à la Licra il me semble.


        • Decouz 29 mai 18:38

          C’est peut-être pas si simple, déjà les différents pays sont attachés à leur propre école juridique, le malikisme au Maghreb, sans trop de mélange envers les autres, depuis des siècles, et il y a religieusement pas mal de méfiance envers les chiites.


          • Decouz 29 mai 18:42

            @Decouz
            Méfiance est trop faible, c’est rejet tout simplement de la part des religieux, le chiisme est considéré comme une hérésie, même si le respect de la famille de Mohammed est partagé.


          • Esprit Critique 30 mai 00:29

            c’est la suite attendue, logique, de 60 ans de haine des autres en guise lien fondateur et de l’islam mortifère omniprésent. L’explosion devra être d’une grande force pour un minimum de chances de créer peut être un jour une nation civilisée.


            • Berthe 30 mai 02:28

              Intox... 

              l’Aqmi est mort, et formait une ceinture entre le Maghreb et l’Afrique sub saharienne. C’est surtout le Maroc qui fout le bordel et on le voit à la réaction de l’Espagne depuis l’invasion du pseudo prophète marocain au sahara. L’Algérie un pays religieux ? Vous rigolez des genoux. Il n’y a pas un pays arabophone religieux, ce sont des capitalismes purs et durs, mêmes les monarchies. Vous parlez dl la Russie alors que la Chine y est depuis près de 25 ans (depuis la 1ère guerre du golfe pour faire court). Comment se fait il que les jihadistes n’ont jamais attaqué les intérêts chinois ? L’auteur, vous n’avez rein compris au monde qui se dessine sous nos yeux, c’est un monde multipolaire auquel tous les pays s’adaptent. Quant à l’ue, vous m’avez l’air aussi de maitriser le sujet, avec ses pestes qui arrive l’est, a GB qui lui met des bâtons dans les roues, vous n’avez donc pas compris que c’est la course aux contrats qui priment ? 


              • nemesis 30 mai 09:37

                Voici venu le moment pour tous les expatriés en Europe de revenir dans leur pays à l’aube de la grandeur nationale...



                  • Hijack Hijack 31 mai 12:02

                    Je cite l’auteur : « N’est-ce pas là un défi aux USA et à ses alliés de l’Otan ?  »

                    .

                    Non !!! Pas un défi mais une protection contre l’impérialisme US ... l’Otan y étant soumise. Les USA n’en sont même pas à lancer des défis ... ils s’imposent et le monde suit. La Russie et la Chine demande sans s’imposer, nuance importante. Chaque pays arabo musulman qui n’avait pas eu l’aide d’alliés puissants, est tombé en ruines : Irak, Libye entre autres. Par contre la Syrie s’en sort, grâce à la Russie, presque contre le monde entier.

                    .

                    Si un pays comme l’Algérie n’est pas en mesure de se comparer militairement à n’importe quelle nation évoluée ... doit, soit se coucher définitivement et se soumettre à l’impérialisme US (Maroc, par ex.) soit rester malgré tout libre et de s’allier à une puissance non impérialiste : Chine, Russie. Il n’y a pas d’autres choix.

                    .

                    Cela n’excuse pas que l’Algérie fait tout de travers à l’intérieur. Que c’est au peuple algérien de se réveiller, de ne pas tomber dans l’islamisme light comme ils sont en train de le faire. L’Algérie est un pays musulman, mais pas wahhabite.


                    • Jonas 31 mai 13:04

                       L’auteur a mille fois . Comme d’habitude les Algériens tenus dans l’ignorance de ce qui se passe dans leur pays, ou ne voulant rien savoir , n’opposent comme arguments que des insultes au messager et le dénigrement. Pourtant s’ils voulaient s’informer , ils seraient un peu moins véhéments. 

                      Abdelhafidh Gersallah , professeur de sociologie de l’islam à l’Université d’Oran et chercheur associé au Centre de Recherches en Anthropologie Sociale et Culturelle ( CRASC) . S’intéresse principalement aux différentes formes de religiosité dans la société algérienne d’un point de vue d’anthropologie comparée. 

                      Dans l’introduction d’un long rapport , le chercheur constate que l’Algérie , plus que les autres pays d’Afrique du Nord , montre depuis des années une singulière porosité vis-vis des idéologies religieuses importées : progression importante du christianisme , en particulier dans les zones kabyles , essor extrêmement important du salafisme . Mais bien plus discrète et élitiste, la progression des conversions au chiisme depuis près de trente ans est réelle. Dans sa dynamisme interne , la conversion au chiisme se structure a la fois sur l’attraction d’un modèle politique et d’une foi. ( Cahiers de l’Institut Religioscope numéro 8 , mai 2012. ) 


                      • nemesis 31 mai 20:54

                        A quand l’invasion de l’Algérie par les millions d’algériens qui sont si malheureux en France...

                        Le dirigeants algériens n’ont pas de cœur... laisser ainsi souffrir au loin leurs compatriotes dont les parents ont donné leur vie pour chasser ces salauds de colons.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité