• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’énigme coréenne

L’énigme coréenne

Nous pourrions comprendre que suite à l’armistice du 27 juillet 1953, après trois années d’une guerre sanguinaire, la Corée du Nord exsangue se soit détachée de son tuteur chinois, encore sous les miasmes de sa guerre de Libération...

Pour courtiser son bourreau américain alors à son zénith. (1) La Corée du Sud a fait ce choix et bien qu’elle subisse encore l’occupation militaire son suzerain américain a porté son PIB au 13e rang mondial, le pays connait le plein emploi et son IDH est de 0.901, au 18e rang mondial, juste après le Japon, loin devant la Corée du Nord. (3) 

Mais voici que tout ceci sent le roussi. L’économie américaine est en faillite technique, sa dette souveraine dépasse les 20 000 milliards, son armée lui coute 650 milliards de dollars par année et pourtant elle ne parvient pas à occuper l’Afghanistan, l’Irak, la Syrie, ou le Yémen ; le chômage dépasse les 10%, le pétrodollar est en chute libre et l’indice de pauvreté (IPH) est de 17%. Bref, le suzerain des Sud-Coréens est sur son déclin et c’est vraiment un mauvais timing pour l’adouber. À contrario, le tuteur chinois des Nord-Coréens est en croissance constante (7% l’an dernier) ; la Chine sera sous peu la première économie impérialiste mondiale ; le yuan pousse le dollar sur le côté et son armée couplée à celle de son allié russe forme le plus puissant tandem militaire des temps modernes.

Comment expliquer que la Corée du Nord, qui n’a pas été atomisée par l’Oncle Sam – non pas parce que « Rocket man » a vitupéré jucher sur quelques bombes nucléarisées – mais parce que l’ombrelle chinoise s’étendait jusqu’à Pyongyang – comment expliquer disions-nous que la Corée du Nord s’éloigne de son mentor vainqueur pour courtiser son tortionnaire vaincu ? 

L’ARTICLE EST DISPONIBLE SUR LE WEBMAGAZINE : http://www.les7duquebec.com/7-au-front/lenigme-coreenne/

Il ne faut pas se leurrer, dans cette dénucléarisation et cette réunification des deux Corées ce n’est pas le Nord qui absorbe le Sud, mais la Corée capitaliste qui ingurgite la Corée « socialiste » nordique (sic). Pourquoi la Chine de Xi Jinping permet-elle à son vassal coréen de se laisser avaler par l’affidé des Américains en déclin ?

À moins que Kim Jong-un soit en service commandé chez ses nouveaux « alliés ». Le gouvernement chinois sait que le XXIe siècle lui appartient. Le gouvernement américain commence à comprendre que nonobstant les simagrées de la comète blonde agitée son apogée est du passé. En mars dernier Kim Jong-un est allé prendre ses ordres auprès du « Grand Timonier » à Pékin. Il y a fort à parier que la Corée du Nord sera le cheval de Troie qui ornera la corbeille de la mariée sud-coréenne avant qu’elle ne soit vampirisée par son nouveau suzerain. Les joyaux coréens tomberont enfin dans le panier de l’empereur de Pékin (Samsung, Kia, Hyundai, LG, POSCO, SK, et une cinquantaine d’autres conglomérats).

 

NOTES

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Corée
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Corée_du_Sud
  3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_IDH
  4. http://www.journaldemontreal.com/2018/03/27/kim-jong-un-se-serait-entretenu-avec-xi-jinping-selon-lagence-chine-nouvelle

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan 5 mai 16:39

    Salut Robert

    hypothèse réaliste bien sur oui..

    qui survivra verra... smiley


    • leypanou 5 mai 17:13

      Je ne sais pas si votre hypothèse se réalisera ou non, mais ce que je trouve scandaleux c’est que certains pays, la Russie et la Chine comprises, s’autorisent de dicter quel pays peut développer ou non avoir l’arme atomique, alors qu’ils ont toutes les armes possibles et imaginables sans aucun contrôle, sinon ce sont des sanctions économiques à n’en plus finir (la Russie et la Chine ont voté les dernières sanctions économiques du Conseil de Sécurité contre la Corée du Nord, même la Bolivie l’a voté, le comble).

      Et je le dis d’autant plus que ce que je dis n’a aucun impact sur la marche des affaires sur la terre.
      PS Exemple de sanctions par le Canada.


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 5 mai 17:33
        @leypanou

        Vous avez tout à fait raison d’être outré mais vous devez comprendre que nous vivons sous le mode de production capitaliste à son stade ultime - impérialiste - et que les puissances dominantes - hégémoniques préservent ainsi leur hégémonie en gardant les petits pays à leur merci 

        Oui le canada est aussi pourri que les autres et le grand capital canadien impérialiste devra être renversé quand nous en aurons la capacité 

        Bine des gens risque malheureusement de mourir sous leurs bombes avnat ce jour

        Merci pour votre post  robert Bibeau http://www.les7duquebec.com


      • Christian Labrune Christian Labrune 5 mai 18:10

        nous vivons sous le mode de production capitaliste à son stade ultime - impérialiste
        ====================================
        @Robert Bibeau

        Fort heureusement, le capitalisme porte en lui-même les germes de sa propre destruction, son dépérissement est inévitable puisque Karl Marx l’avait prévu. Ce système pourri et obscurantiste, qui a toujours été le premier obstacle au progrès des lumières et des sciences comme au progrès de ces techniques qui seraient susceptibles d ’affranchir l’homme des contraintes que la nature lui impose si on les laissait se développer, a commencé à contaminer l’ Europe en commençant par les cités italiennes et les villes hanséatiques, vers le XIVe siècle. Il faut dire que c’’était l’époque de la grande peste -sinistre présage !-, et il y aura bientôt sept siècles. Comme le temps passe !

        Si on compare ce système pourri en pleine décrépitude à celui qui a surgi miraculeusement dès la révolution d’occtobre 17, on voit bien que le communisme est en passe, enfin, de gagner la partie et d’étendre partout ses bienfaits sur la planète. Il rayonne plus que jamais à Cuba comme en Chine, comme au Kampuchea démocratique et en Union soviétique, et c’est bien le signe que nous ne tarderons pas à être enfin débarrassés de l’exploitation de l’homme par l’homme. 

        Parce que c’est bien cela, le capitalisme : l’exploitation de l’homme par l’homme. Je le redis parce qu’on ne le répètera jamais assez. Le communisme, c’est exactement le contraire, et il suffit de permuter les deux termes ce cette proposition pour le comprendre enfin.

        Certains parfaits salauds réactionnaires, sur ce site, ne voudront jamais le comprendre, ou bien ce sera trop tard. Tant pis pour eux.


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 5 mai 18:29
        @Christian Labrune

        vOUS DÉVIER VERS LE MORALISME JANSÉNISTE monsieur Labrune 


        Le mode de production capitaliste est aussi pourri que vous le dites mais il était historiquement nécessaire - c’est tout naturellement que l’évolution l’a fait germer des flancs putrides du féodalisme dont il constituait un dépassement - aujourd’hui terminé et il devra être dépassé. 

        Ce stade capitaliste de l’évolution des modes de production était tellement nécessaire et incontournable que lorsque des sociétés féodales ont tenté de sauter directement du féodalisme au mode de production communiste sans passé par le capitalisme ELLES SE SONT TOUTES - TOUTES CASSÉ LE NEZ ET SE SONT TOUTES RETROUVÉES CAPITALO-SOCIALISTES-D’ÉTAT 

        La Corée du Nord le dernier vestige de cette prétention de passer du féodalisme au communisme sans phase capitaliste est en train de démontrer la thèse que je défend.

        Débarrassé des illusions socialiste-capitaliste-d’État l’humanité est enfin prête pour la véritable révolution prolétarienne communiste (pour laquelle il faut impérativement un prolétariat très nombreux ce qui faisait défaut en Corée conne en Russie comme en Chine comme à Cuba omme au Vietnam etc. _

        LES VRAIS AFFAIRES COMMENCE POUR LE PROLÉTARIAT MONDIAL

        ROBERT BIBEAU HTTP ://WWW.LES7DUQUEBEC.COM


      • Doume65 5 mai 19:57

        @Christian Labrune
        Je n’arrive pas à comprendre si ton post est du lard ou du cochon. Je m’explique :Tu as l’air sérieux jusqu’à ce que tu écrives qu’il faut permuter les termes de la proposition « le capitalisme, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme » pour comprendre ce qu’est le communisme. Tu sais bien que si on inverse les termes (seuls termes transposables dans l’expression) de « l’homme par l’homme » on, arrive à « l’homme par l’homme ». Tu sembles donc tout d’un coup, à travers une blague humoristique, nous faire comprendre que capitalisme et communisme aboutissent toutes deux à l’exploitation de l’homme par l’homme.
        Que devons-nous en conclure ?


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 mai 20:05

        @Doume65

        Coluche...


      • Xenozoid Xenozoid 5 mai 20:10

        @Aita Pea Pea

        c’est pouquoi il choisi l’homme au dessus de l’homme....en bref c’est le désespoir qui le fait espérer cf Marx


      • Christian Labrune Christian Labrune 5 mai 21:43

        @Doume65

        Qu’il y ait de l’exploitation dans le système capitaliste, pour l’extraction de la plus-value, cela ne fait aucun doute, mais il ne me semble pas que le communisme ait jamais été capable de faire des merveilles dans ce monde. Au lieu d’exploiter, souvent, il tue. Ca dure moins longtemps, c’est plus expéditif, mais on ne peut pas demander à ceux qui ont connu un tel traitement ce qu’ils en pensent ni s’ils l’ont trouvé préférable, et c’est bien fâcheux.

        Les cinq millions de morts de l’holodomor, morts de faim en Ukraine au début des années 30, les morts du goulag pré-stalinien, stalinien et post-stalinien, les exécutions sommaires diligentées par le Che à la Cabaña, le million et demi de morts du régime de Pol Pot, les morts de la révolution culturelle chinoise, les camps actuels en Corée du Nord où on meurt très bien aussi, tout ça ne brosse pas vraiment le tableau d’un monde édénique, et c’est ce qui fait que l’idée même du communisme est devenue définitivement odieuse pour tout esprit un peu lucide. Cette idéologie navrante et mortifère est déjà enterrée à 95 %.

        Je ne suis pas l’auteur de la blague finale sur l’exploitation de l’homme par l’homme ; elle est très connue et aurait dû vous mettre la puce à l’oreille, vous faire entendre que je ne déteste pas l’ironie, laquelle peut quand même faire sourire quand il y aurait lieu, plutôt, de pleurer.


      • Christian Labrune Christian Labrune 5 mai 22:04

        Débarrassé des illusions socialiste-capitaliste-d’État l’humanité est enfin prête pour la véritable révolution prolétarienne communiste (pour laquelle il faut impérativement un prolétariat très nombreux ce qui faisait défaut en Corée conne en Russie comme en Chine comme à Cuba omme au Vietnam etc.
        ================================
        @Robert Bibeau
        Je vois que vous aussi vous aimez l’ironie, qui est l’art de dire le contraire de ce qu’on entend exprimer.
        Dans vingt ans en effet, et peut-être même bien avant, on n’aura plus besoin de personne dans le système de production. Il n’y a déjà plus beaucoup d’ouvriers, il auront tous disparu. Où faudra-t-il aller pour le trouver, le « prolétariat » ?
        Le traitement par les systèmes d’intelligence artificielle des activités qui occupent actuellement le secteur tertiaire sera encore plus facile à mettre en oeuvre. La condition normale de l’homme sera le chômage, et le mot disparaîtra puisque c’est le travail qui sera devenu rarissime.
        Pour les anciens, les Romains par exemple, le travail est méprisable. Seul compte lotium, qui permet de s’adonner aux activités intellectuelles ou à la conduite politique de la cité. Ce principe aura perduré dans les classes privilégiées jusqu’à la veille de la révolution française. L’idée parfaitement saugrenue d’un travail dont dépendrait la dignité de l’homme n’aura duré qu’un peu plus de deux siècles, et elle est en passe de disparaître.
        La seule question qui devrait intéresser aujourd’hui ceux qui se préoccupent des questions sociales, c’est celle du revenu universel.


      • Christian Labrune Christian Labrune 5 mai 17:38

        La Corée du Sud a fait ce choix et bien qu’elle subisse encore l’occupation militaire son suzerain américain a porté son PIB au 13e rang mondial, le pays connait le plein emploi et son IDH est de 0.901, au 18e rang mondial, juste après le Japon, loin devant la Corée du Nord. (3)
        ==============================

        Salauds d’Américains, toujours occupés à réduire les peuples en esclavage, les condamnant ainsi à une mort lente et cruelle. Ils auront fait en Corée du Sud la même chose qu’au Japon à l’époque d’une occupation féroce par les troupes de Douglas MacArthur. D’un pays qui avait très bien su rattraper son retard sur l’Occident dès l’Ere Meiji, qui avait su mettre au point ce merveilleux avion qu’était le Mitsubishi A6M (le Zéro), dont on avait pu admirer les performances à Pearl Harbor, ils auront fait en six ans d’occupation cette espèce de radeau de la Méduse qui est depuis 1951 en pleine dérive au bord du Pacifique, voué à des conditions de vie primitives qui sont celles du moyen-âge, et aux famines récurrentes.

        Pourvu que la Corée du Nord, qui est bien la seule vraie démocratie de l’Orient extrême, où le peuple vit dans l’opulence et jouit encore de libertés dont nous n’avons même pas idée en France, ne tombe jamais, comme le Japon et la Corée du Sud, sous la coupe du sale totalitarisme américain ! Ah, les salauds !


        • Cela ressemble plutôt à deux copains prêts à faire un sale coup.


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 5 mai 18:30
            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            OUI, VOUS AVEZ TOTALEMENT RAISON 



          • antiireac 5 mai 20:26

            Heureusement que le capitalisme existe sinon jamais l’économie ne démarrait on resterait à l’âge de pierre.


            • Matlemat Matlemat 6 mai 12:14

              C’est la mort de Staline en 1953 qui a favorisé l’armistice.


              • Robert Bibeau Robert Bibeau 6 mai 15:42
                @Matlemat

                Oui c’est possible en effet 


              • ticotico ticotico 6 mai 12:18

                Les 2 morceaux de la Corée savent que leur séparation est temporaire... l’un comme l’autre testent en permanence leur autonomie par rapport à leurs maîtres respectifs. La rencontre récente à été rendue possible par les « gesticulations nucléaires » de Kim, mais aussi par le départ de Park Geun-hye, la présidente virée l’été dernier et condamnée à 24 ans de prison il y a un mois. Elle est la fille du dictateur Park (président de 1962 à 1979) et incarnait l’alignement maximum avec Washington.

                Les coréens au nord comme au sud vivent dans des caricatures extrêmes de leurs régimes respectifs. Bizarrement, ce sont les excès du nord qui sont le plus médiatisés chez nous, mais le sud n’est pas en reste : « 9 jeunes Coréens sur 10 souhaitent quitter le pays » nous dit arte info https://info.arte.tv/fr/coree-du-sud-une-jeunesse-en-fuite (petit documentaire assez éclairant sur l’état actuel du pays). Autre symptôme, par son taux de suicide la Corée du Sud est au premier rang des pays de l’Ocde. C’est beaucoup le fait de vieux auxquels l’ultra libéralisme coréen ne donne pas les moyens de vivre. La revanche économique sur le Japon (ancien occupant honni par les coréens) étant acquise, la prochaine frontière est bien le rapprochement avec le nord.

                Pour l’instant, je ne pense pas qu’il y ait un plan établi... on commence par se parler, c’est déjà un grand pas. Pour la stratégie, n’oublions pas que les coréens sont des maîtres, ils ont porté leur jeu national, le baduk (connu sous le nom de go) au meilleur niveau mondial, et c’est bien un coréen que les concepteurs d’AlphaGo sont venus défier quand ils ont cherché le meilleur joueur humain.


                • Robert Bibeau Robert Bibeau 6 mai 14:39
                  @ticotico

                  Assez d’accord avec vous sauf sur l’innocence présumée de ce rapprochement que vous présentez comme opportuniste 

                  OUI vous avez raison le soi-disant miracle coréen du Sud fait l’impasse sur l’immense détresse de pans entiers de la société sud coréenne dissimulés derrière les baies vitrées des building de Séoul. Une grande misère humaine en effet 

                  Merci pour votre post 



                • antiireac 6 mai 15:45

                  @Robert Bibeau
                  Peut être et encore une certaine pauvreté au Sud(je ne connait pas assez la société sud coréenne) mais en tout cas ce qui est sûr elle n’a pas connu la famine comme la Corée du Nord de touts son histoire.


                • Robert Bibeau Robert Bibeau 6 mai 18:24
                  @antiireac

                  DE SON HISTOIRE RÉCENTE FAUT-IL PRÉCISER 

                  SOUS L’OCCUPATION JAPONAISE CE FUT AUTRE CHOSE 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès