• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’inacceptable massacre des Palestiniens par Israël

L’inacceptable massacre des Palestiniens par Israël

60 morts, plus de 2000 blessés d’une part, rien de l’autre (si on croit le fait que les informations n’évoquent jamais la moindre victime côté israélien) : ce bilan en dit long sur ce qui s’est passé il y a une semaine en Palestine, le rapport de force en place ou la violence meurtrière et arbitraire d’Israël. Et comme toujours ou presque, nos gouvernements restent bien complaisants

 

Un acte de guerre qui ne dit pas son nom
 
Bien sûr, les défenseurs d’Israël évoquent le fait que ce qui aurait généré cet épouvantable massacre serait la volonté des Palestiniens de rentrer sur le territoire d’Israël, et que l’Etat hébreu cherchait seulement à se protéger, tant cette incursion aurait pu permettre à des terroristes du Hamas de faire des dégâts. Mais cette ligne de défense est au mieux très fragile, au pire, un pur exercice de communication. D’abord, il est tout de même étrange d’évoquer la fragilité de la frontière israélienne, qui ne pourrait être défendue qu’en tirant à balles réelles sur ceux qui veulent la franchir. Israël a mis en place de nombreux murs pour empêcher tout passage et est responsable de cette éventuelle porosité.
 
 
Ensuite, il est tout de même frappant de constater que cet épisode a fait tant de victimes côté palestinien et strictement aucune côté israélien. D’abord, l’ampleur du massacre démontre la violence extraordinaire des forces israéliens. Et cela est d’autant plus choquant que l’absence de victime de l’autre côté démontre que les Palestiniens présents étaient dans une démarche non violente, créant un contraste révoltant entre le comportement des Israéliens et des Palestiniens. Le fort a tué par dizaines, blessé par milliers un faible non violent, qui n’a pas répondu de manière violente. Dans cette séquence, Israël ne sort une nouvelle fois pas grandi, et la cause palestinienne sort probablement renforcée.
 
 
 
Outre le sort des Palestiniens, motif plus que suffisant pour dénoncer et sanctionner de manière très ferme les actes d’Israël, c’est paradoxalement la sécurité à long terme de l’Etat hébreu qui devrait nous inciter à une réaction bien plus affirmée. Car alors, pourquoi les autres Etats du Moyen-Orient écouteraient les appels à la mesure de ceux qui auront laissé faire un tel massacre ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.34/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • sheridan31 23 mai 09:33

    Désolé de dire cela mais ça fait réchauffé cet article, y’en a déjà eu 2 de plus complets ...


    • Hecetuye howahkan 23 mai 09:39
      @sheridan31

      Salut

      Il y a tant de sourd et de mal voyants que cela est nécessaire n’est il pas..
      ou alors ce genre d’événement ne sera t’ il là que pour des raisons de distraction genre : bon gaza c’est fini le sujet Patrick ? bon on passe à quoi d’autre maintenant ? ça devient ennuyeux...

      si je puis me permettre...

    • kader kader 24 mai 20:12

      @sheridan31
      si tu es allergique aux doublons, ne regarde pas rmc decouverte on a hitler ou la shoa un jour sur deux


    • HELIOS HELIOS 25 mai 12:25

      @sheridan31


      ... ce qui est nouveau dans cet article, c’est le déni qu’on oppose a Israël de se defendre ! 


      en clair, tant qu’aucun israélien n’est mort, ce petit peuple doit se laisser faire. surement le prix a payer pour assurer sa « sécurité ». 

      A-t-on calculé combien de blessés et de morts faut-il pour avoir le droit de se défendre ?

      Soyons clair, soit les israeliens ne sont pas chez eux et on les vire, (qui s’en chargera ?), soit ils sont chez eux et ils ont le droit d’empecher la moindre tentative d’intervention sur leur territoire...
      Et ne m’accusez pas de favoritisme, je comprendrai parfaitement que les palestiniens fassent de même chaque fois qu’une colonie s’installe...



    • Christian Labrune Christian Labrune 25 mai 12:38
      Désolé de dire cela mais ça fait réchauffé cet article, y’en a déjà eu 2 de plus complets ...
      .......................................................
      @sheridan31

      Certes, mais quand on n’est pas bien sûr de ce qu’on raconte qui, en la circonstance, n’a pas le moindre rapport avec la réalité des faits, et si on veut pouvoir se donner l’illusion qu’on peut voir ce qu’on a cru à défaut d’être capable de voir ce qui est, il vaut mieux quand même s’exercer un peu, et répéter sa leçon jusqu’à pouvoir la réciter sans faute. 

      Tel ce répugnant antisémite, un peu plus bas, qui parle de foules de civils « désarmés ». Je suppose que ces malheureux passaient là par hasard, près de la barrière de sécurité, avec l’intention de cueillir des fleurs ou des pissenlits, et qu’on leur aura tiré dessus sans prévenir !

      C’est ce qui fait que sur les 63 morts de la journée du 14, cinquante étaient des membres d’une organisation terroriste (c’est elle qui l’a déclaré) dont l’objectif explicite mille fois répété en dépit de la takiya de la deuxième mouture de sa charte, reste la destruction d’Israël et la création d’un état palestinien judenrein qui irait de la Méditerranée au Jourdain.

      Quand des « Palestiniens » massacrent trois adolescents, comme en 2014 ; quand ils assassinent toute une famille, comme il est arrivé souvent ; quand ils tuent une gamine de treize ans qui dormait dans son lit ; quand ils transforment une synagogue en boucherie, tirent lâchement à la kalachnikov sur des voitures de civils ou renversent d’autres civils à des abribus, l’infâme crapule terroriste qui répond au nom de Haniyeh ne manque jamais de se fendre d’un commentaire élogieux pour les tueurs. Tant pis s’ils sont déjà morts, cela encouragera d’autres vocations.

      Une question à laquelle les imbéciles seront certainement incapables de répondre : qu’auraient pu faire dans les kibboutzim qui sont à quelques centaines de mètres de la barrière de sécurité une cinquantaine de terroristes armés poussant devant eux une foule fanatisée et stipendiée (*) à qui on a demandé de se munir de couteaux, et qui rêve de grands massacres ?


      (*) Un mort rapporte 3000 dollars à la famille. Une blessure grave, 500 dollars, etc. Tout cela a été tarifé par le Hamas et on retrouvera aisément les sources de cette information que j’ai déjà communiquée ici plusieurs fois.

    • Ben Schott 25 mai 12:58

      @Christian Labrune
       

      « Un mort rapporte 3000 dollars à la famille ».
       
      Quand on pense aux salaires de Tsahal ! smiley
       


      Toujours pas décidé à faire une cure de repos, Zinzin ?
       


    • izarn izarn 27 mai 16:09

      @Ben Schott
      Les gentils, au niveau connerie, dés fois ça se repose !


    • njama njama 23 mai 10:09
      « Regardez comme c’est beau, je lance des bombes, Israël gagne à nouveau, il y a déjà 70 ans que la fête a commencé » ...

      « Si la fête retombe, assurez-vous de parier sur les ambassades, avec votre ka-ching, ka-ching et votre ping-a-ping, avec vos dollars et votre argent, avec ton ka-ching, ka-ching, ka-ching »



      Israël furieux ! smiley

      • Massada Massada 23 mai 10:11

        Israël n’a pas commis un “massacre”, mais a riposté aux attaques du Hamas sur sa frontière, conformément au droit international qui autorise tout Etat à défendre et protéger ses frontières, si besoin est par la force.


        • njama njama 23 mai 10:24
          @Massada

          qui autorise tout Etat à défendre et protéger ses frontières

          quelles frontières ?
          à quand la publication d’une carte de l’État d’Israël ?


        • papat 23 mai 13:51

          @Massada

          a tous les sionistes vomissant le hamas !

          Gaza est une noble place malgré la dévastation. Dans bien des pays, les enfants des dirigeants deviennent milliardaires. La fille du président de l’Angola est la femme la plus riche d’Afrique : elle est le seul fournisseur d’accès à la téléphonie mobile dans ce pays exportateur de diamants. Mais il y a une autre tradition, celle des enfants de dirigeants qui sont les premiers à aller à la guerre. C’est la tradition de Gaza. Parmi ceux qui ont été descendus par les as de la gâchette israéliens, il y avait trois enfants de dirigeants de Gaza.

          Le fils de l’ex-premier ministre de Gaza, Ismaël Haniyeh, Maas, s’est retrouvé parmi les blessés graves. Ahmed al-Rantisi, fils d’Abd el Aziz al-Rantisi, fondateur du Hamas, a été tué. Son père, qu’on appelait le lion de Palestine, avait été assassiné par les juifs en 2004 ; un hélicoptère armé avait tiré un missile sur sa voiture dans le centre de Gaza, le tuant lui et ses gardes-du-corps, et blessant les passants. Et son fils vient de prendre sa suite. Izz al-Din al-Sammak, fils de Musa al-Sammak, dirigeant du Hamas, a été tué, et il n’avait que quatorze ans.


        • aimable 23 mai 16:10

          @Massada

           ils ont tous été tués sur leur territoire et non sur le « territoire israélien » donc vous les avez tués avant qu’ils ne franchissent votre « frontière »
          je me demande ce qui vous retient de ne pas les tuer tous , en tout cas une chose est sur , ce n’est ni l’ O N U ni le ressenti .

        • Milka Milka 23 mai 16:57

          @aimable...

          Aprés la frontière c’eût été un carnage, Au lieu de 50, c’était 500.
          On en aurait fait un film : les 500 !

        • olivier 23 mai 17:57

          @Massada Pour une fois qu une personne ose s exprimer ainsi !!!

          Je partage votre avis


        • jeanpiètre jeanpiètre 23 mai 20:03

          @Milka Massada est un bot du Hamas pour faire détester les sionistes, comme ulkan


        • kader kader 24 mai 20:18

          @Massada


          le droit international maintenant ?

          alors faut laisser le sud liban, le golan, la cisjordanie ....

          comme prévu Netanayhou massacre les palestiens pour réconforter massada and co de la derouillée quils ont pris en syrie

          et le hezbollah ?? tiens ah non mais eux ils sont armés en 2006 ils ont détruits 53 chars abrams etc .... les israeliens préfèrent attaquer les civils ?

        • izarn izarn 27 mai 16:18

          @Massada
          Vous avez raison jamais les USA n’ont commis de massacre au Viet-Nam ni en Corée...
          Et puis ces indiens hein ? Ces voleurs dégénérés...Pffff !
          Nous ont s’est fait botter le cul en Indochine, Afrique du Nord, un jour les israelos vont se faire botter le cul de la terre « promise » de mon cul...
          Leur Dieu n’existe pas. La Bible c’est de l’arnaque, écrite par des escrocs.
          On comprends pourquoi nos ancetres ont fini par détester ces gens...
          Un juif, ça ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnait !


        • njama njama 23 mai 10:22
          Et comme toujours ou presque, nos gouvernements restent bien complaisants…

          Heureusement , « un » courageux député belge M. Raoul Hedebouw relève quelque peu l’honneur d’une Europe léthargique si pas complice de la politique fasciste de l’entité sioniste en dénonçant devant le Parlement belge les actes inqualifiables d’Israël contre les civils palestiniens,

          mais surtout contre l’hypocrisie des pays d’Europe et de la « communauté internationale » qui clament partout qu’ils ne peuvent tolérer aucune injustice mais qui tolèrent pourtant avec beaucoup de complaisance toutes les injustices commises par Israël.

          Il réclame l’expulsion de l’ambassadrice d’Israël qui avait qualifié les victimes palestiniennes, y compris les enfants et bébés, de terroristes pour justifier les crimes commis par Tsahal

          Vidéo 3’57



          • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 mai 13:49

            @njama

            Si un député belge se mobilise pour la Cause, alors elle va aboutir, c’est sûr


          • njama njama 23 mai 14:36

            @arioul

            Toi dans la propagande pro Muzzs...

            ah bon, où ça ?


          • kader kader 24 mai 20:21

            @arioul
            cest un commentaire ca ? ou c’est la circoncision à 8 jours qui te fait dire n’importe quoi ?


          • kader kader 24 mai 20:33

            @arioul

            ne t’inquiete pas moi aussi je t’aime beaucoup... bien plus que tu crois

            juste un truc je suis arabe mais pas musulman

          • benamri 26 mai 06:33

            @arioul

            seul l ane renie ses origines
            ta credibilité n a d egal que les excrements qui sortent du mauvais coté

          • sheridan31 23 mai 10:23

            bla bla bla, et les 2 journalistes palestiniens lâchement abattus par des snipers de Tsahal ? Ils menaçaient la sécurité d’Israël c’est cela ?



              • Massada Massada 23 mai 10:55

                Les victimes du côté palestinien ne sont pas des “civils sans défense” mais pour la plupart des militants et combattants du Hamas, organisation terroriste islamiste mue par une idéologie djihadiste radicale, guère différente de celle des autres mouvements islamistes radicaux qui commettent des attentats sur le sol français.



                • Laulau Laulau 23 mai 11:04

                  @Massada

                  C’est ça tout le monde est terroriste sauf Israël, peuple élu de dieu ..... tout ça tout ça.
                  En clair, une bande de fachos !

                • sheridan31 23 mai 11:14

                  @Massada
                  et les journalistes ce sont des terroristes ?


                • Milka Milka 23 mai 13:30

                  @sheridan3

                  En tout cas ils les soutiennent, et pas seulement en Palestine, mais en Syrie aussi !

                • olivier 23 mai 17:58

                  @Massada
                  enfin !!!! tout a fait d accord


                • Mylène 23 mai 18:52

                  @olivier

                  pour avoir l’air humain, ils les butent étapes, çà fait plusss mieux
                  Le pire c’est le déni de reproduire un schéma ! C’est pathétique !

                • jeanpiètre jeanpiètre 23 mai 20:05

                  @Massada

                  Les victimes sionistes étaient sans défense pour le coup


                • izarn izarn 27 mai 16:26

                  @Massada
                  Le Hamas n’a rien à voir avec les « radicaux » sur le sol français. Vous le savez bien.
                  Arretez vos mensonges hypocrites.
                  On se souviendra des « radicaux » de Daesh soignés dans les hopitaux israeliens...
                  Et les bombardements contre la Syrie, qui justement s’attaque aux radicaux...
                  Alibi dérisoire, pathétique...


                • Massada Massada 23 mai 11:20

                  L’objectif du Hamas n’est pas de résister à une agression israélienne ou de s’opposer au “blocus” ou à l’occupation (qui n’existent plus à Gaza depuis 2006), mais bien d’attaquer militairement Israël, quitte à sacrifier leurs civils et leurs combattants, chair à canon du djihad.



                  • abelard 23 mai 19:08

                    @Massada


                    ...Il n’y a donc plus de blocus de la bande de Gaza...
                    Le grand père massacrada a visité les camps de concentration, à Theresienstadt. Eh bien il peut vous assurer que les Juifs y vivaient dans la joie et l’allégresse, il y avait même un orchestre qui jouait des airs d’opéra...

                    Non seulement tu es le pire des antisémites, crème de svastika, mais de plus tu déshonores le genre humain.


                  • simazou 24 mai 15:38

                    @abelard

                    La France et l’Europe sont dans une phase de déclin économique, politique, culturel et démographique, dont il leur sera très difficile de sortir. Ils seront vraisemblablement, dans quelques décennies des appendices du monde musulman.L’anesthésie et le mensonge qui précèdent la mort règnent déjà. 

                    L’Europe compose avec les pires et évite tout ce qui peut lui amener des ennuis.On préfère se dire coupable de d’affronter ses responsabilités.Il semble qu’il n’y ait sur terre que le pauvre palestinien. 

                    L’Occident est prêt à pleurer des Juifs victimes, mais pas reconnaître un peuple Juif vivant. Les antisionistes les plus radicaux déclarent combattre l’antisémitisme. En fait c’est un jeu rhétorique qui leur permet d’exprimer sans réserve un profond antisémitisme dont le but est le même qu’hier : la destruction de l’Etat d’Israël. Tous ces braves gens souhaite-t-ils, sans oser le dire, que la paix en question conduise à la destruction d’Israël, puis plus tard à celle de toutes les sociétés encore libres.

                    Le manichéisme, (rien n’est justifiable pour Israël, tout l’est pour ses pires ennemis), la mythologisation, (Israël est intrinsèquement doté d’une valeur négative absolue, le « sionisme »), et la démonisation, (aux tares traditionnellement attribuées au judaïsme par les judéophobes, le sionisme ajoute la monstruosité du nazisme). Dans « L’avenir d’une illusion », Freud définit ce terme comme suit : Nous appelons illusion une croyance, quand, dans la motivation de celle-ci, la réalisation d’un désir est prévalent, et nous ne tenons pas compte, ce faisant, des rapports de cette croyance à la réalité. 

                    Ce qu’on appelle la « nouvelle judéophobie » a donc pour noyau dur une haine sans limite d’Israël, disons une israélophobie radicale, caractérisable d’une façon élargie comme un antisionisme absolu ou inconditionnel, de type démonologique, dont l’objectif final est le démantèlement ou la destruction de l’Etat d’Israël. 

                    L’armée israélienne est devenue la cible de campagnes de diffamation visant, par un rappel démagogique à l’émotion, à ternir l’image d’Israël. Une véritable opération de déshumanisation des « sionistes » a été orchestrée par tous les ennemis d’Israël, avec la complicité des médias manquant gravement à leur devoir d’objectivité.

                    Même si les images sont truqué et fausses, certains journalistes croyant pouvoir se justicier, déclarent ingénument : les images correspondent à la réalité de la situation. Telle est la tyrannie de l’idéologiquement correct, fondé sur un sommaire manichéisme : d’une part les méchants agresseurs israéliens, d’autre part, les innocentes victimes, représentées par les enfants palestiniens, avec des visages d’enfants qui souffrent. 

                    Le « bon Juif » ne peut être, à leurs yeux, que le Juif départicularisé, donc déjudaïsé, soit le Juif non-juif, le « Juif de négation » (comme dit J.C. Milner) ou l’« Alterjuif » (comme dit Shmuel Trigano), voire le Juif antijuif. Alain Badiou le Maoïste, fit remarquer que, de l’apôtre Paul à Trotski, en passant par Spinoza, Marx ou Freud, l’universalisme créateur ne s’est étayé du communautarisme juif qu’en créant un nouveau point de rupture avec lui. Pour ce partisan de l’hypothèse communiste, pense que différents types de ruptures supposées libératrices apparaissent comme autant de progrès. Le bon geste universaliste est, pour Badiou, de rompre avec le judaïsme et l’Etat d’Israël, Etat raciste et colonialiste par excellence.

                    Simultanément, selon Edgar Morin, Alain Badiou et bien d’autres, les palestiniens sont les nouveaux juifs et ils sont menacés de dispersion en tant que peuple, ou même victimes de génocide, et confrontés aux juifs israéliens, nouveaux bourreaux. On déteste les juifs qui se lèvent et se battent ; on les préfère en loques, rongés par le typhus et les poux. Cette chair juive, suivant une persistance obstinée dans l’histoire de l’antijudaïsme chrétien, ne peut être perçue que comme charogne ou charognard, chair qui pourrit sous le typhus et les poux et conduit à la rédemption. Adorable uniquement dans sa souffrance salvatrice. 

                    « Du moment que nous ne voulons pas d’ennemis, écrivait Julien Freund nous n’en n’auront pas, raisonnez-vous. Or c’est l’ennemi qui vous désigne. Et s’il veut que vous soyez son ennemi, vous pourrez lui faire les plus belles protestations d’amitié. Du moment qu’il veut que vous soyez l’ennemi vous l’êtes… ( la paix ) n’est pas n’importe quelle reconnaissance, mais la reconnaissance de l’ennemi ».

                    Pierre Manent introduit la religion : « comment ne pas voir que le monde présent s’organise selon les polarités politiques qui recouvrent des divisions religieuses…sans doute par crainte de les aggraver, de les rendre inexpiables, en les transformant en guerre de religion » L’Europe est chrétienne mais ne parvient pas à le dire. Il rejoint son questionnement. Il s’interroge en tant que spécialiste de l’histoire de la philosophie politique sur la perception « presque douloureuse » d’un démantèlement en cours de la nation, avec « ses conséquences incalculables au plus intime de chacun d’entre nous ». Nous sommes bien au centre de la question de la pérennité de la civilisation occidentale. 


                  • abelard 24 mai 17:33

                    @simazou

                    Merci pour cette belle tranche de rigolade ! Encore !
                    J’aime d’autant plus que l’auteur (anonyme ? Vous pratiquez aussi le vol de textes après celui des terres ?) se pique de « Kultur ».

                    En gros, plus israel vole, pirate et massacre, moins c’est de sa faute.

                    C’est quelque chose le tantsouffrisme victimaire, mais il faudrait changer de disque, celui là est rayé.

                  • ETIENNE 24 mai 21:48

                    @simazou

                    L’holocauste, je m’en tamponne, et je souhaite que le régime sioniste disparaisse de la page du temps.
                    Suis-je antisémite ? Si oui, peut-on me guérir ?

                  • benamri 26 mai 06:34

                    @Massada

                    parce que le blocus c est du pain beni ?
                    vous etes un parfait collabo ou un bebe bfmtv

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès