• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Question du Siècle

La Question du Siècle

Dans un article d'opinion publié récemment par le Sunday Telegraph, Janet Daley a souligné un problème important concernant la sécurité et la stabilité mondiales : Comment le monde peut-il traiter avec un Etat voyou qui défie le droit international et répand le chaos ?

La question s'est posée dans le contexte des violations du droit international par l'Iran. L'auteur pense que les pays occidentaux sont incapables de formuler une solution unifiée à ce problème fondamental. Daley estime que l'accord nucléaire entre l'Iran et les superpuissances n'a rien fait pour faire face au soutien de l'Iran au terrorisme à la fois régionalement et internationalement. L'auteur pense également que l'accord n'a rien fait pour limiter le développement par l'Iran de missiles balistiques capables de transporter des armes nucléaires. L'accord a donné à l'Iran le droit de produire ces missiles balistiques. Elle croit que le monde savait que l'objectif principal de l'accord était de gagner plus de temps.

Le manque de coopération internationale a joué un rôle majeur dans l'aggravation de la crise dans les relations avec l'Iran. L'administration Trump a traité l'Iran superficiellement. Elle a seulement abordé les déclarations de certains responsables iraniens sans tenir compte de leur cadre idéologique et leurs objectifs stratégiques. L'accord est venu comme une tentative de reporter la menace iranienne pour une décennie. Son objectif était d'atteindre deux objectifs fondamentaux. Selon Niall Ferguson, le premier objectif était d'améliorer la stratégie des États-Unis et de ses alliés d'ici 2025. Le deuxième objectif était de se préparer à l'occasion de renverser le régime des mollahs. Une supposition a conclu qu'un conflit de civilisation entraînera la décadence de ce régime, comme cela est arrivé à l'ex-Union soviétique. Le plan était censé étendre le soutien à la prétendue tendance réformiste au sein du régime et de la renforcer au détriment des intransigeants. Cela se traduirait par un leadership qui se réconcilierait avec l'Occident, poussant le pays vers un changement radical. Cependant, cette supposition a ignoré l'équilibre du pouvoir au sein du régime des mollahs et reconnaît initialement l'idée de réformistes et d’intransigeants à l'intérieur du régime. Elle a également ignoré la nature de ce régime autoritaire, son extrême centralité et les outils d'oppression et de contrôle qu'il possède pour subjuguer le peuple iranien.

Obama s'attendait à ce que Téhéran tende à la rationalité sous l'influence des gains économiques de l'accord, conduisant à mettre fin aux tensions et aux crises régionales. Mais ce qui s'est passé était l'escalade des conflits armés. Le régime des mollahs a dépensé environ 150 milliards de dollars sur les milices et armées sectaires au lieu d'améliorer les conditions de vie, de réduire la pauvreté et la maladie, d'éduquer et de fournir des emplois à des millions de jeunes Iraniens. Les milices soutenues par l'Iran ont déclenché de nombreuses crises et conflits dans plusieurs pays du Moyen-Orient. Téhéran s'était longtemps vanté de l'occupation de quatre capitales arabes.

En réponse à la question du traitement des États voyous, Daley a déclaré qu'il était possible de leur imposer des sanctions internationales sévères. Les Etats voyous seront ainsi renversés par le peuple à travers des protestations ou forcés par des alliés régionaux. Une autre option consiste à proposer des pots-de-vin politiques sous la forme d'accords commerciaux. Cette option peut amener le régime des mollahs à abandonner ses plans en retour pour assurer sa survie et fournir les moyens de subsistance de son peuple pour que celui-ci ne se révolte pas contre le régime.

L'auteur estime que Trump a choisi de sanctionner la Corée du Nord. Ces options doivent s'accompagner d'un consensus international pour être rentables. L'engagement de la Chine et de la Russie à appliquer des sanctions sans précédent par l'ONU contre la Corée du Nord a joué un rôle dans les arrangements pour un sommet entre Trump et Kim. Et Pyongyang a changé son comportement.

Certains rapports ont confirmé que la Corée du Nord a complété son arsenal nucléaire, rejoignant le club nucléaire, et ne nécessitant pas d'autres essais nucléaires et de missiles. Mais il est probable que la désobéissance de la Corée du Nord continuerait à déclencher des crises. Cependant, les sanctions ont fortement contribué à empêcher ce scénario.

Dans le cas de l'Iran, les sanctions américaines sont déjà en place et seront appliquées dans les prochains mois. Les alliés de Washington dans l'Union européenne et dans d'autres pays ont montré leur incompatibilité avec ces sanctions. Un tiers rejette complètement l'approche américaine dans ses relations avec l'Iran et place ses intérêts stratégiques au-dessus de tout calcul lié aux menaces iraniennes.

Les relations internationales connaissent actuellement un état de chaos. Les États voyous profitent de cette situation pour échapper à l'impact des sanctions ou du moins pour minimiser leurs effets négatifs. Cela n'est pas dans l'intérêt de la sécurité et de la stabilité internationales. L'imposition de la sécurité a toujours été le résultat du consensus international et de la coopération.

La sécurité et la stabilité peuvent être atteintes et le comportement des États voyous sera compromis si tous les grands États acceptent de défendre la valeur de l'adhésion aux lois, principes et pactes internationaux. Les institutions internationales reconnues devraient définir clairement ce que l'on entend par violation des lois internationales.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan 9 juin 13:09
    Salut une des meilleures bouses mise sur agoravox de notre pseudo Doctor

    je lis : Comment le monde peut-il traiter avec un État voyou qui défie le droit international et répand le chaos ?

    et là je me dis que il va nous parler des USA de l’Israël de la France, de la Grande Bretagne , de l’Arabie saoudite

    pas du tout...de l’Iran.....de la Corée du Nord...

    Article donc purement usioniste,enfin pseudo maître du monde ...c’est son droit..c’est le notre de le dire..


    • karim 10 juin 00:35

      @Hecetuye howahkan

      En lisant dans les premières lignes « Comment le monde peut-il traiter avec un Etat voyou qui défie le droit international et répand le chaos ? », j’ai tout de suite pensé aux Etats Unis. Mais, je découvre que l’auteur manie bien la brosse……


    • Giordano Bruno 9 juin 13:14
      Vous avez écrit : Comment le monde peut-il traiter avec un Etat voyou qui défie le droit international et répand le chaos ?

      La question s’est posée dans le contexte des violations du droit international par ...


      A ce stade de la lecture je m’attendais à lire « les Etats-Unis » ou peut-être « Israël » Ma surprise fut complète de lire « l’Iran ». N’étant pas d’accord avec les prémisses de votre raisonnement, il aurait été vain que je continuasse la lecture au-delà.

      • phan 9 juin 17:51
        Bonne nouvelle : Dans la nuit du 22 au 23 mai dernier un amendement au « National Defense Authorization Act 2019 » a été voté à l’unanimité par la chambre des représentants US. Il précise qu’aucune loi n’existe qui donne le pouvoir au président Trump de lancer une frappe contre l’Iran.

        • phan 9 juin 18:21

          @Robert Lavigue

          Noam Chomsky est expert en linguistique générative, il vous donne un œil critique sur la politique étrangère des Etats Unis et le fonctionnement des MSM. Et vous, Robert Lavigne, votre expertise en géopolitique ou bien votre servilité à l’Empire progresse t elle ?

        • phan 9 juin 18:28
          Robert Lavigue... 

        • phan 9 juin 19:18

          @Robert Lavigue
          Traiter quelqu’un de sénile ou de mariole ne vous donne raison, par contre soit on est d’accord ou non je préfère avoir une lecture comparative : votre expertise comme celle de l’auteur m’importe peu !

          ça ne me dérange pas que l’auteur traite l’Iran d’Etat Voyou, ce qui me dérange c’est que vous qualifiiez de faussaire lorsqu’on traite les USA et Israël d’Etats Voyous !

        • phan 9 juin 19:57

          @Mekissê
          Je ne suis pas modérateur, je ne fais que de commenter l’article sur la Question à deux balles !


        • phan 10 juin 00:15

          @Robert Lavigue
          Entre Kissinger et Chomsky : juifs et américains supporters des Khmers rouges, lequel des deux est à blâmer ? 

          Etre d’accord avec 80% des analyses de Chomsky ne vous rend pas mariole autant !

        • phan 10 juin 00:36

          @Robert Lavigue

          Cyrus Vance défendait bec et ongles le siège de Pol Pot à l’Onu  : Cambodge - Mais où sont les complices des Khmers rouges ?

        • keiser keiser 10 juin 08:56
          Désolé docteur des émirats
          Moi j’ai trouvé cela :

          Les critiques contre les Émirats se font entendre : intervention militaire au Yémen ; construction de bases militaires en Afrique (Érythrée et Somaliland) ; participation à la coalition anti-EI dirigée par les États-Unis ; ingérence dans les affaires intérieures de certains pays pour combattre l’influence des Frères musulmans (Égypte, Tunisie, Libye) ; politique agressive contre le Qatar et l’Iran ; subordination aux États-Unis et complaisance envers Israël… Et la liste s’allonge. En 2014, le secrétaire américain à la Défense avait même appelé les Émirats « la petite Sparte ».

          Au fait, il me semble que l’on parlait d’états voyous ?
          De toutes façons je ne suis pas allé plus loin que le premier paragraphe de votre texte.

          • zygzornifle zygzornifle 11 juin 09:06

            un problème important concernant la sécurité et la stabilité mondiales ...


            mais il ne faut pas qu’il y ait de la stabilité et de la sécurité , les gouvernements surfent sur la crainte ça maintient les peuples en haleine et c’est le bizness des multinationales .... 

            • Christian Labrune Christian Labrune 11 juin 19:12
              La levée des sanctions aura permis à l’Iran de récupérer des sommes considérables gelées par les banques occidentales. Cet argent, au lieu de servir à améliorer les conditions de vie des Iraniens, aura surtout permis de financer les avancées hégémoniques dans les pays voisins du Moyen-Orient, et de financer les pires formes du terrorisme.

              Ce qui est extrêmement préoccupant et quasi inexplicable, c’est la profonde imbécillité de la position des Européens. Sans leur soutien empressé, le régime s’effondrerait ou se trouverait vite aux abois, comme celui de la Corée après les sanctions décidées par les Américains et surtout les Chinois. Cette obstination est d’autant moins explicable que de grandes entreprises comme Total, Airbus, et même Peugeot qui exporte peu vers les Etats-Unis, paraissent préférer se retirer de l’Iran. Elles y perdront, mais beaucoup plus à long terme si elles continuent à collaborer avec un régime pourri. Un article de Spartacus, sur ce site, il y a deux ou trois semaines, rapportait un propos de Zarif dont la presse américaine s’était fait l’écho mais dont on ne trouve pas de trace dans les media français. Ce ministre de la République islamique déclarait que si les Européens renonçaient à commercer avec l’Iran et donc à soutenir le régime, on publierait les noms des politiciens européens qu’on avait arrosés pour obtenir les accords de Vienne, et les sommes qu’ils avaient reçues. Déclaration bizarre, qui justifierait Trump si elle était prise au sérieux. Elle devrait en pareil cas induire les décideurs européens à rejoindre la position américaine SI elle était fausse. Mais SI elle était vraie, on comprendrait mieux qu’en Europe personne n’ait voulu entendre une telle phrase et encore moins la commenter.

              Difficile de s’arrêter à une explication de style complotiste qui expliquerait tout et qui serait vraiment trop simple. L’hypothèse de la connerie est souvent bien préférable, mais en la circonstance, c’est à un véritable Himalaya de la connerie qu’on se trouverait confronté !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès