• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le cauchemar étasunien, partie 8 : un pays impérialiste

Le cauchemar étasunien, partie 8 : un pays impérialiste

Les Etats-Unis ne sont pas seulement durs avec leurs habitants, ce pays est aussi extrêmement violent avec le reste du monde, en se comportant d’une manière particulièrement arbitraire, que ce soit de manière diplomatique, militaire ou économique. Petit retour sur le lourd bilan des dernières années.

 

Défense brutale de leurs intérêts
 
D’abord, le temps n’est pas tendre avec les interventions extérieures étasuniennes, en Afghanistan ou en Irak. Quinze ans après, on voit bien que l’Oncle Sam n’a laissé qu’un champ de ruine, fertile pour tous les extrémismes, et un bilan finalement désastreux pour la population civile, qui, outre les dégâts de la guerre, subit des années après l’effondrement d’un Etat ne laissant qu’un désordre ravageur. On peut voir aussi aujourd’hui que l’intervention en Libye n’était pas une bonne idée, le pays étant encore un champ de ruines où s’affrontent des factions dont certaines semblent connectées avec les réseaux terroristes, au détriment même d’une population qui pourrait regretter l’ancien régime.
 
Qui plus est, les interventions étasuniennes fleurent bon l’arbitraire et les intérêts bien compris, quand on pense à cette guerre du Koweit du 1991, pour un pays producteur de ce pétrole si nécessaire à l’Oncle Sam. L’intervention afghane a tout de l’opération de communication post 11 septembre, et on sait aujourd’hui que les justifications de la seconde guerre d’Irak n’existaient pas. Bref, le comportement extérieur de Washington est tout aussi violent qu’arbitraire, peignant un drôle de portrait de ce pays qui prétend pourtant incarner la liberté, la démocratie et la coopération internationale, mais qui bafoue ces valeurs avec une grande légèreté. Et que dire du passif en Amérique latine ou du blocus inique de Cuba ?
 
Mais ce comportement ne s’arrête à la diplomatie et aux guerres. L’impérialisme étasunien s’exprime aussi largement dans le domaine économique. Washington utilise deux armes conjointes : le dollar, et un droit considéré comme s’appliquant à l’ensemble de la planète, cette extra-territorialité sur laquelle Hervé Juvin avait fait un bon dossier. Voilà comment les Etats-Unis peuvent racketter BNP Paribas, pour reprendre l’expression de The Economist, de 9 milliards, dans un jugement qui ressemble à de l’extorsion. Dans la même veine, l’Oncle Sam avait imposé à PSA, qui ne vendait pas une voiture aux USA, de ne plus vendre de voitures en Iran, tout en ouvrant la voie à ses constructeurs nationaux
 
On peut s’interroger sur les moyens utilisés par les Etats-Unis dans cette guerre économique, comme la lourde condamnation d’un dirigeant d’Alstom peu avant le rachat partiel par General Electric. Plus globalement, l’ensemble des épisodes qui ont mené au rachat d’Alstom par GE est troublant, comme le montre ce reportage. Les récentes passes d’arme entre Boeing et Bombardier au sujet des aides qu’ont apportées le Canada et le Royaume-Uni au petit constructeur canadien indiquent le caractère agressif des Etats-Unis, et « hypocrite  », selon The Economist. Enfin, la Tribune soulignait récemment qu’Airbus était sous la menace d’investigations venues des Etats-Unis dans un jeu diplomatico-légal effarant.
 

 

Comme dans beaucoup de sujets, les Etats-Unis semblent surtout promouvoir la loi du plus fort, bien plus arbitraire que respectant une véritable coopération internationale. En somme, sans doute enivré par l’ubris de sa puissance, Washington promeut un modèle où le plus fort, souvent le plus riche, peut imposer sa loi. Gare à la chute quand la Chine l’aura dépassé, ce qui ne devrait pas tarder.

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 novembre 2017 09:54

    Lire Denis Duclos : Le Complexe du loup-garou : la fascination de la violence dans la culture américaine, La Découverte, 1994 ; Pocket-Agora, 1998.


    • Roosevelt_vs_Keynes 6 novembre 2017 09:55

      Jeter l’opprobre sur « les Etats-Unis » c’est se tromper de cible.

      Prendre du recul est souvent de bon conseil...


      • samy Levrai samy Levrai 6 novembre 2017 17:23

        @Roosevelt_vs_Keynes
        Tu crois que c’est la Russie, l’Iran la Chine, l’Amerique du Sud, l’Inde ou la Corée de Nord,... qui ont provoqué toutes les guerres (illégales au vue du droit international) des 3 dernières décennies ? 

        Yougoslavie, Irak, Libye, Syrie, Yémen, Somalie, Afghanistan,...
        Prendre du recul nous dis tu  ? prendre du recul en philosophant sur JFK... mon pauvre tu ne sauras jamais la verité sur ce truc, c’est comme ça alors ne perds pas ton temps sur ce genre du mouise, regarde plutôt les faits d’agressions de pays souverains par guerres « humanitaires » ( 3-4 millions de morts humanitaires... de la part des USA et de leurs sbires.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 novembre 2017 10:02

        Ce qui se passe en Amérique était prévisible depuis l’affaire DSK. De la projection (the perv,...psychopath) à la phase introjective. Boomerang. DSK fut le révélateur photographique. coùùe l’est Trump sorti comme le trique-ster de sa boîte, le clown maléfique : https://www.google.be/search?q=clown+mal%C3%A9fique+trump&tbm=isch&source=iu&pf=m&ictx=1&fir=hSzPY2MZ_brV7M%253A%252COzT4BgZU61AvNM%252C_&usg=__CWF-S8XEjl0c2_DR4xCEFHljDBg%3D&sa=X&ved=0ahUKEwiKwNqKy6nXAhVK04MKHfzWDC0Q9QEIKjAB#imgrc=hSzPY2MZ_brV7M :


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 novembre 2017 10:04

          coùùe. Lire : comme.


          • Yvance77 Yvance77 6 novembre 2017 10:39

            Bonjour,

            En terme d’arbitraire, il y a la question de l’embargo sur Cuba. Je ne comprends toujours pas, comment la communauté internationale peut tolérer une telle abjection, encore et aujourd’hui !

            Ce genre de complicité avec un tel état criminel me révulse au plus haut degré.

            Tout comme, un pays qui pourchasse où met en prison des personnes qu’on nomme « lanceurs d’alerte » tels des Manning, Snowden, alors qu’ils méritent par leurs actions bienfaitrices, un prix Nobel, m’interroge sur l’état réel d’une supposée démocratie


            • Jeekes Jeekes 6 novembre 2017 14:05

              @Yvance77
               
              ’’Je ne comprends toujours pas, comment la communauté internationale peut tolérer une telle abjection, encore et aujourd’hui !’’
               
              C’est peut-être que la ’’communauté internationale’’ n’est composée que d’un ramassis de larbins à la solde des u$ioni$te$ ?
              Ceci expliquant cela...
               
              Parce que, de vous à moi, qu’est-ce que ça veut dire la ’’communauté internationale’’ ?
              Qu’est-ce qu’elle représente,
              et qui  ?
              De quel droit et de quelles justifications peut-elle se prévaloir lorsqu’elle veut imposer ses vues et ses actions au reste du monde ?
               
              La ’’communauté internationale’’ n’existe pas, tout simplement !
              En revanche, il existe bel et bien une putain de bande d’ordures dont il ne faut pas dire le NOM...
               

               


            • DantonQ Jean nemare 6 novembre 2017 15:42

              @Yvance77 Vous n’avez pas compris que les USA ne sont pas une démocratie, mais la pire des dictatures au monde, et dirigée par des satanistes qui plus est ? Les satanistes appelle ce qui est « Mal » « Bien » et inversement. 


              Mais la parole de Dieu les condamnent par avance de façon extrêmement sévère : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière et la lumière en ténèbres, qui changent l’amertume en douceur et la douceur en amertume. Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux et qui se croient intelligents ...qui justifient le coupable pour un présent, et enlèvent aux innocents leurs droits ! » (Esaïe 5 : 20-23) 

              La parole ajoute au verset 24 et 25 : « C’est pourquoi comme une langue de feu dévore le chaume, et comme la flamme consume l’herbe sèche, ainsi leur racine sera comme de la pourriture, et leur fleur se dissipera comme de la poussière, car ils ont dédaigné la loi de l’Eternel des armées, et ils ont méprisé la parole du Saint d’Israël. C’est pourquoi la colère de l’Eternel s’enflamme contre son peuple, il étend sa main sur lui, et il le frappe, les montagnes s’ébranlent et les cadavres sont comme des balayures au milieu des rues, Malgré tout cela, sa colère ne s’apaise point, et sa main est encore étendue » . 

              l’Amérique sera totalement détruite à cause de tout le mal qu’elle à fait. Elle va payer et chèrement ! 

            • samy Levrai samy Levrai 6 novembre 2017 17:38

              @bob14
              Un collabo est quelqu’un qui collabore avec un occupant,, Yvance77 est plutôt du coté de la résistance, il faut vivre avec son temps ... 

              Dis moi que font les troupes americaines dans les 800+ bases qu’ils ont à l’extérieur de leur pays ? n’occupent ils pas de faits militairement des pays tiers ? y a t il un autre pays au monde qui auraient des militaires occupant d’autres pays comme le font les USA ? ? 

            • Ouallonsnous ? 6 novembre 2017 19:07

              @Jean nemare

              Ne mêle pas des croyances à tout cela si tu veux y voir clair !


            • DantonQ Jean nemare 6 novembre 2017 21:11

              @Ouallonsnous ? Des croyances comme tu dis qui vont se réaliser sous nos yeux : nous sommes aux temps de la fin annoncés dans la Bible, et quand la situation mondiale va vraiment dégénérer, tu verras si ce que dit la Bible n’est pas vrai ! La parole de Dieu ne ment jamais ! 


            • samy Levrai samy Levrai 7 novembre 2017 10:36

              @bob14
              C’est quoi la definition de « démocratie » ? c’est quoi la definition de dictature ? 

              La Russie est un pays souverain , qui a élu son chef de l’Etat et le soutient à plus de 80%... c’est la définition de dictature ? 
              La democratie c’est bien sur quand le peuple deteste ses politiques...

              Quand a t on demandé aux peuples occupés militairement si ils voulaient l’être ? 

              Pourquoi l’OTAN n’a t il pas disparut quand l’URSS s’est effondrée ? 
              Pourquoi les USA et ses sbires sont ils en guerres permanentes et que les « méchantes dictatures » elles ne le sont pas ? 
              Pourquoi nos amis sont ils l’Arabie Saoudite, le Qatar et autres royautés de droit divin ? et que nos ennemis sont les pays laïcs et progressifs ? 
              pourquoi les américains , les Allemands, etc... sont ils présent militairement et en grand nombre à la frontière de la Russie ? 


            • francois 6 novembre 2017 15:11

              @bob14

              « Nous sommes intervenus deux fois en France ... »

              « Deux fois », je ne connais qu’une seconde guerre mondiale ...

              Le nous est du pipeau révisionniste. Sans l’URSS, pas de défilé Ricain en Europe et il a fallu que de Gaulle torde le bras au Ricains.

              Parlons des milliers de crimes sexuelles Ricain commis sur le sol français.

              Quant « vous donniez les juifs... » Henri Ford avait de grande sympathies pour les Nazies et Les Ricains ont laissé faire la Shoa en s’abstenant de bombarder les camps.

              La connerie de Bob14 a ranger au côté des Spartatruc et autre Hurriquette....


              • mursili mursili 6 novembre 2017 23:03

                @francois

                « Nous sommes intervenus deux fois en France ... »

                Il veut dire en 1917 et en 1944.


              • francois 7 novembre 2017 07:47

                @mursili


                il écrit « deux pour nous sauver du nazisme.... »



              • mursili mursili 6 novembre 2017 23:16

                 l’intervention en Libye n’était pas une bonne idée

                C’était d’abord une idée franco-britannique. Sarkozy, Cameron, BHL...L’Empire quoi... Et pas les seuls USA...


                • francois 7 novembre 2017 07:48

                  @mursili
                  Clinton n’est-elle pas favorable ?


                • mursili mursili 7 novembre 2017 08:50

                  @francois

                  Oh si, certainement, mais au départ l’idée d’intervenir en Libye vient de Sarkozy, pour des raisons d’ailleurs largement inavouables. Il serait trop facile de tout coller sur les dos des Américains. Il faut bien comprendre que les gouvernants américains ne font pas forcément une politique au bénéfice du peuple américain mais sont comme les nôtres au service d’une oligarchie mondialiste.


                • francois 7 novembre 2017 10:52

                  @mursili
                  l’oligarchie mondialiste est un fantasme que la Chine et la Russie contredise tout les jours.

                  La cessité de classe est une réalité.

                  Le conditionnement de classe est une réalité.

                  Ca vaut autant pour les ploutocraties gouvernantes que les complotistes you entubés.


                • Matlemat Matlemat 7 novembre 2017 08:28

                  Il aurait peut-être mieux fallu éviter de financer le réarmement de l’Allemagne par Hitler, avant la guerre et pendant la guerre, plus les livraisons de pétrole, les EU ne change pas ce qui a fait leur réussite, mettre de l’huile sur le feu et vendre des armes ensuite.


                  • Alainet Alainet 7 novembre 2017 10:43

                    - Je me dois de rappeler à certains des faits d’Histoire qui ne sont plus à démontrer depuis.
                    - Les Américains depuis leur indépendance ont consacré 93% de leur temps à faire des guerres intérieures ( pour agrandir leur territoire ) puis extérieures aux autres nations (pour jouer les gendarmes du Monde ou leur hégémonie ).
                    J’allais ajouter pour cet « Etat Profond US » ( Pentagone, CIA, Wall Street & FED, lobby juif )qui vit en vase clos et qui entraine les Présidents US et le Congrès dans leur sillage - les exemples ne manquent pas à travers le Monde - pour nous défendre pendant les 2 guerres mondiales pour nous remercier du coup de main de Lafayette pour leur indépendance mais depuis ça a bien changé. Au Vietnam ( https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/vietnam-documentaire-sur-arte-par-197104 ) ils ont déversé 6 fois + de bombes sur sur toute l’indochine que sur l’Europe pendant la 2e guerre mondiale. Mais tout celà a eu 1 coût : Avec les dépenses considérables engendrées par la guerre du Viêt-Nam, la compétitivité accrue des pays européens et celle du Japon, le gouvernement américain réalise en 1971, pour la première fois au XXe siècle, un déficit commercial. Le 15 août 1971, le président Richard Nixon change complètement la donne du système monétaire international en annonçant la fin de la convertibilité du dollar en or... et Nixon en 1971 en signant la fin des accords de Bretton-Woods signa 1 descente aux enfers interminable du $ et 1 dérive non-résolue depuis...
                    http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMEve?codeEve=529
                    mais au lieu de sauver leur économie convalescente ou la pauvreté gagne du terrain et où des milliadaires cumulent des fortunes indescentes ; ils continuent à paraître pour gardée leur chasse privée face à d’autres puissances montantes comme la Russie ou la Chine, alors qu’ils n’en ont plus les moyens financiers quitte à s’allier à quelques puissances wahabites peu recommandables.
                    - En France ; surtout DeGaulle et Chirac ont osé se dresser pour préserver notre indépendance nationale et n’auraient jamais signé aucun derniers traité euro-atlantistes ( Maestritch, Nice, Amsterdam, Lisbonne et le TFUE & MSE ) que des satrapes de l’UE ont signé en notre nom sans se poser trop de questions et suivre aveuglement la ligne euro-atlantiste mondialisée dictée par la Commission UE : Pompidou, VGE,Mitterand, Sarkozy, Hollande.. et Macron qui suit le même chemin... en tombant dans ce panneau !


                    • phan 7 novembre 2017 12:39
                      Depuis 16 ans, pour que son oligarchie militaire terrorise le monde et eux avec, les contribuables étasuniens dépensent beaucoup plus que 250 millions de dollars par jour.
                      MA a tout à fait raison : les USA ont passé toute leur existence à faire la guerre et à piller les richesses des autres pays, et surtout de financer les coups d’état et les révolutions de couleurs.
                      Personne ne « vole » votre travail, vous dépensez trop en guerres : le fondateur d’Alibaba aux USA.


                      • Alainet Alainet 7 novembre 2017 14:48

                        **Actuellement  ; il y a redistribution ou reversements des tendances sur les rôles à tenir, entre partis politiques, par rapport à la politique à suivre vis à vis de « l’Etat Profond US » comme le souligne voltairenet.org ...
                        - 1) Les États-Unis revivent la même situation qu’en 1995 : la Maison-Blanche tente de réduire les dépenses militaires, tandis que le Congrès impose leur augmentation. Jadis, le pacifiste, c’était Bill Clinton et les bellicistes étaient les Républicains ainsi que quelques Démocrates. Aujourd’hui les fronts sont renversés : le pacifiste, c’est Donald Trump et les fauteurs de guerre pour le réarmement anti-russe sont les Démocrates soutenus par quelques Républicains. http://www.voltairenet.org/article198447.html
                        - NB : la Corée du Nord .. mais aussi la Syrie et surtout l’Iran sont dans le viseur de la Maison-Blanche http://www.voltairenet.org/article198376.html
                        *-2) Alors que les néo-conservateurs entendaient réaliser une « révolution mondiale » en exportant leur « démocratie » par la guerre, le président Trump fonde sa politique étrangère sur le respect de la souveraineté des États. Par conséquent, il a interrompu tout soutien US aux séparatismes. Au cours des dernières années, la CIA a soutenu des mouvements sécessionnistes en faveur des Luos au Kenya, des Kurdes en Iraq et des Catalans en Espagne. Ces groupes, qui pensaient il y a peu parvenir à créer artificiellement de nouveaux États indépendants, ont été abandonnés par les États-Unis depuis l’accession de Donald Trump à la Maison-Blanche et sont au bord de l’effondrement. http://www.voltairenet.org/article198546.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès