• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le vrai visage des indépendantistes catalans

Le vrai visage des indépendantistes catalans

Le masque tombe

Carles Puigdemont face au mur ! {JPEG}

Après une vague de soutien aux pauvres catalans persécutés par Madrid le voile tombe enfin. Le chef de file du gouvernement de la Catalogne Carles Puigdemont est en fuite en Belgique, ses partisans sont partagés entre la honte, l'amer déception et la colère. On le serait à moins ! Le leader du parti de la Generalitat et ses sbires leur a fait croire monts et merveilles : la Catalogne est capable de se suffire à elle-même, elle peut même devenir un quasi paradis fiscal où l'argent coulerait à flots, pour eux-seuls mais seulement pour eux seuls. Ils n'ont besoin de personne, ils préfèrent vivre en vase clos rien qu'entre-eux, parler catalan et danser la Sardane... tout le reste est inintéressant voire inexistant à leurs yeux... ils vivent catalogne, ils pensent catalogne, de manière obsessionnelle. Sauf que dans la réalité les grandes entreprises quittent le navire !

Mais qui sont ces gens ? Quelle est leur psychologie ? Il faut savoir tout d'abord que leur intérêt premier est financier, ils estiment qu'étant la région la plus riche d'Espagne il est normal qu'ils conservent le produit de leurs richesses pour eux seuls, égoïstement, ils ne sont pas partageurs. De plus ils haïssent tout ce qui n'est pas catalan, ils s'en vantent ouvertement et publiquement. Il ne fait pas bon vivre dans les fiefs où les indépendantistes sont majoritaires à savoir Girona et Figueres... français fuyez !! Ces gens vous font vite comprendre que vous n'êtes rien, ils vous méprisent et vous persécutent dès qu'ils vous entendent parler français, idem avec les espagnols non catalans. C'est comme une mafia. D'ailleurs à l'entrée nord de Figueres un panneau annonce la couleur : "Ni espagnols ni français". Quant aux catalans anti-indépendantistes ils subissent des menaces de leurs voisins ou même des membres de leur propre famille s'ils osent arborer un drapeau espagnol ou exprimer librement leu opinion.

La réalité fait peur : ils pensent réellement être une race supérieure (tiens ça rappelle quelqu'un...) totalement déconnectés de la réalité, en pleine fantasmagorie ils s'enferment dans un autisme pitoyable et entêté. Constamment dans des rapports de force avec les étrangers sur place, avec le gouvernement espagnol etc, ils trouvent néanmoins tout à fait normal de demander un soutien à l'Europe. 

Le débat de l'émission télé "C dans l'air" du 31 octobre a parfaitement illustré ceci. Une indépendantiste invitée Roser Cusso a osé affirmer face aux autres intervenants de l'émission totalement médusés par ses propos, que le peuple d'Espagne n'est pas légitime à donner son avis sur l'indépendance de la Catalogne. Puigdemont n'a pas fuit en Belgique mais il s'est sacrifié en quelque sorte afin d'éviter de causer des troubles (sic). Madrid ne respecte pas les droits de l'homme, les madrilens scandent des slogans franquistes... ça c'est le clou du spectacle ! Car en réalité ils en sont encore là, ils n'ont pas compris que cette sombre période de l'histoire espagnole est révolue ou alors ils font semblant de l'ignorer pour justifier leur volonté impérieuse et obsessionelle de devenir indépendants afin de conserver leur "précieux". Qu'auront-ils gagné finalement avec toute cette mascarade ? Rien, ils ont perdu momentanément leur autonomie et la face devant le monde entier... c'est pathétique... mais finalement c'est tout à leur image.


Moyenne des avis sur cet article :  2.24/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • Cateaufoncel 4 novembre 2017 11:11

    Il ne m’est parvenu que les indépendantistes catalans s’opposeraient à l’implantation, sur leur territoire, de surplus de population affluant des pays foireux de la planète.

    Avez-vous des précisions à ce sujet ?


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 novembre 2017 17:53

      @Cateaufoncel

      La seule réponse qu’on peut vous donner, c’est qu’on voit toujours ce qu’on a envie de voir.

      Ce ne sont pas les Quartiers Nord de Marseille qui demandent leur indépendance mais la Catalogne, avec une alliance entre extrême-gauche et conservateurs.
      Vous persistez à faire comme si de rien n’était, c’est un choix.

      On ne peut rien pour vous, continuez à additionner vos éléments de couleurs.


    • Cateaufoncel 4 novembre 2017 20:42

      @Olivier Perriet

      Se débarrasser des Espagnols, pour ensuite accueillir des centaines de milliers de Marocains, de Sénégalais et de Maliens, serait une singulière façon de défendre l’identité catalane, si c’est vraiment ça le but !


    • wesson wesson 4 novembre 2017 20:48

      @Cateaufoncel


      ça t’est parvenu ? Ben change de tuyaux et ne te mets pas à la sortie des égouts. 


      dès lors que vous persistez à ramener les volontés indépendantistes Catalanes à une simple histoire d’immigration qui colle à vos thèses foireuses de « grand remplacement », évidemment que après cela plus personne ne puisse le prendre au sérieux. 

      Vous souillez absolument tout ce que vous touchez.

    • Cateaufoncel 4 novembre 2017 22:08

      @wesson

      « ...thèses foireuses de « grand remplacement »... »

      Foireuses, c’est vite dit, quand on apprend, au détour d’une histoire d’affiche parfaitement grotesque, que Dreux compte désormais 55 % de musulmans, alors que la population n’a pas augmenté de 2’000 habitants au cours des cinquante dernières années. on se dit qu’il se passe des choses pas... catholiques, que l’interdiction des statistiques ethniques permet de cacher aux Français.


    • exocet exocet 5 novembre 2017 00:13

      @Cateaufoncel

      Plus de 45 milliards d’€ de corruption annuelle : Rajoy est à la tête du parti politique le plus corrompu d’Europe

      Antoine Gasquez 22 septembre 2017 Politique, Société commentaires

      L’information traitée par les médias espagnols en juillet dernier est passée aujourd’hui à l’arrière plan compte tenu de l’actualité en Catalogne. Mais c’est aussi l’une des raisons du souhait d’indépendance des Catalans. L’Espagne est actuellement dirigée par le parti le plus corrompu d’Europe. Cette information est relatée par plusieurs médias espagnols. Parmi ceux-ci El Diario qui n’hésitait pas à titrer en mars dernier : « La corrupción endémica del Partido Popular ». Une assertion largement étayée : « Depuis 1978 jusqu’à nos jours, plus de 175 réseaux de corruption ont été découverts, tous associés aux partis au pouvoir et selon la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV), cette corruption ne coûte pas moins de 45 milliards d’euros annuels à l’Espagne. La plus grande part est prise par le Partido popular (PP), qui est le parti qui gouverne et qui prévoit de continuer à gouverner les prochaines années ». Un parti que Mariano Rajoy a intégré dans les années 1980 – le PP s’appelait alors Alianza Popular et était conduit par Manuel Fraga, un ministre de Franco – et dans lequel il a gravi tous les échelons avant de prendre les fonctions directives en 1989, de devenir ministre sous le gouvernement Aznar , puis de diriger le parti en 2004. Un parti qui gouverne, avec Rajoy à sa tête, l’Espagne depuis 2011. Un parti qui est surtout poursuivi pour…. 900 plaintes pour corruption.

      Les affaires pleuvent. « Durant une période, il en sortait pratiquement une par semaine, parfois chaque jour » indique El Diario. « Marchés publics truqués », « Pots-de-vins », « fausses factures », « comptes en Suisse »…. L’affaire de la « comptabilité occulte » du PP...

      La Commission nationale des marchés de la compétence (CNMC), chiffre à 90 milliards par an le montant des délits de corruption en Espagne, dont 47,5 milliards liés à des surcoûts dans les marchés publics. Un chiffre que confirme à un chouïa près la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV) avec son estimation à 45 milliards. Ce qui représente plus de 7,5 % de la dépense publique espagnole.

      45 milliards, c’est de quoi faire pratiquement 3 750 collèges ou lycées en France par an.

      Il est impossible en France de comprendre le phénomène de montée de l’indépendance de la Catalogne si on n’intègre pas le problème profond de corruption qui touche l’Espagne. Rappelons que le budget annuel de la Catalogne est de 29,7 milliards d’euros, pratiquement la moitié du volume global de la corruption liée au pouvoir de Madrid.

      et : http://www.huffingtonpost.es/2016/12/09/coste-corrupcion-espana_n_13532158.htm


    • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 09:47

      @Cateaufoncel :


      Il y’a des manifestations où ils défendaient l’identité catalane avec toutes les banderoles en américain ! Une vidéo de François Asselineau morte les images.


    • Cateaufoncel 5 novembre 2017 09:56

      @exocet

      « Rajoy est à la tête du parti politique le plus corrompu d’Europe. »

      J’entends bien, mais ça, c’est le problème des Espagnols et des Catalans. Et je vous voudrais être sûr que la Catalogne échappe à à ce genre de pratiques. Or, à voir le nombre d’entreprises espagnoles qui avaient choisi d’installer leur siège en Catalogne, on se dit que l’« atmosphère » n’y est pas très différente, de celle qui prévaut dans le reste du pays,

      Mais surtout, ce n’est pas le problème, en ce qui me concerne. La question qui se pose est celle de savoir si une Catalogne indépendante serait une pompe aspirante de plus pour les dizaines de millions d’Africains (Maghrébins et Noirs) qui ne s’imaginent d’avenir qu’en Europe, ou pas.


    • Cateaufoncel 5 novembre 2017 09:59

      @Et hop !


      « Il y’a des manifestations où ils défendaient l’identité catalane avec toutes les banderoles en américain ! »

      Si tel est le cas - je vais me mettre en quête des images -, c’est mal parti... Et c’est assez incompréhensible.


    • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 10:32

      @Cateaufoncel : Une fois qu’ils auront acquis leur indépendance pour la défense nationale, Ils vont aussi accueillir une base de l’OTAN et ils paieront un tribu aux USA pour cette protection-domination.


    • Alren Alren 5 novembre 2017 13:45

      @Et hop !

      « Ils vont aussi accueillir une base de l’OTAN et ils paieront un tribut aux USA »

      La Catalogne n’est pas située dans un zone stratégique pour les USA et pour aucun pays étranger.

      L’anglais est aussi la langue usuelle de la servile UE ; les panneaux en anglais sont compréhensibles partout dans le monde par les classes cultivées.


    • rogal 4 novembre 2017 11:13

      « La réalité fait peur : ils pensent réellement être une race supérieure (tiens ça rappelle quelqu’un...) ».
      L’autrice pourrait-elle étayer cette accusation ?


      • Jeekes Jeekes 4 novembre 2017 11:18

        @rogal
         
        ’’L’autrice pourrait-elle étayer cette accusation ?’’

         
        Sans aucun problème.
        Elle va aller demander la réponse aux journaputes de C dans l’air...
         


      • Djam Djam 4 novembre 2017 19:59

        @rogal
        L’autrice !? ça n’existe pas, sauf pour les dingos de l’orthographe « inclusive »... la dame est auteur et ce terme n’en fera pas un « trans » smiley


      • jaja jaja 4 novembre 2017 11:26

        Article complètement délirant... d’une personne prétendant aller au delà des apparences mais qui ne fait que ressasser tous les lieux communs des médias à la botte contre le peuple catalan...

        je n’en donnerai qu’un exemple qui est celui répété en boucle sur tous les médias et repris ici par notre auteur d’Agoravox :
        « Il faut savoir tout d’abord que leur intérêt premier est financier, ils estiment qu’étant la région la plus riche d’Espagne il est normal qu’ils conservent le produit de leurs richesses pour eux seuls, égoïstement, ils ne sont pas partageurs. »
        Une réponse qui s’éloigne de la stupidité d’une telle affirmation a été donnée par V. Presumey je la publie à nouveau ici :

        « Questions-réponses aux maximes, proverbes, aphorismes et propos de comptoirs distillés contre l’indépendance catalane.

        Publié le 31 octobre 2017 par vpresumey

        I. Les arguments à cent balles (les plus répandus).

        Voila bien la proposition clef, censée clore tout débat. Elle est commune à l’anar et au facho, au téléspectateur de TF1 et à l’adepte des « médias alternatifs ». Une touchante unanimité bien-pensante a ainsi été construite : « Les Catalans, comme les Italiens du Nord, ne veulent pas être solidaires des régions pauvres d’Espagne, c’est une question fis-cale mon bon monsieur ! ».

        Si cette affirmation est généralement assenée avec la certitude d’être sans réplique, il est pourtant très facile d’y répliquer : vous les avez vues, vous, les manifestations de pauvres ouvriers agricoles africains surexploités en Andalousie, d’ouvriers au chômage des Asturies, de locataires madrilènes traqués par leurs créanciers, exigeant que le roi et M. Rajoy puissent continuer à prendre dans les profits des riches capitalistes catalans pour les leur redistribuer ?

        L’Etat espagnol, pas plus et plutôt moins que la plupart des Etats capitalistes, ne pratique la « redistribution » des riches vers les pauvres, sauf dans la mesure où des conquêtes sociales l’y contraignent, ce qui n’est guère le cas ici. Par contre, historiquement, l’appareil d’Etat et les couches bureaucratiques, militaires, ecclésiastiques et financières qui lui sont liées a toujours ponctionné les régions périphériques où se font les plus gros profits. En effet, le capitalisme industriel dans le cadre de la monarchie espagnole s’est développé de façon périphérique, et la Catalogne produit 20% du PIB du pays. L’octroi de « privilèges » fiscaux est une méthode de concessions clientélaires de la part du pouvoir madrilène, et à cet égard le Pays Basque et la Navarre sont beaucoup plus « privilégiés » que la Catalogne.

        L’existence de secteurs capitalistes catalans souhaitant contrôler fiscalité et finances de la province est certaine, mais l’aspiration populaire, largement majoritaire et allant même au delà des milieux indépendantistes, au contrôle des finances locales, est de nature différente. Mais quoi qu’il en soit, les faits auxquels on assiste aujourd’hui devraient mettre un point final à la question : ce sont bien les banques et les grandes entreprises de Catalogne qui expriment leur terreur de l’indépendance et surtout du mouvement populaire qui la réclame, et qui, avec la complicité active de Madrid et de Bruxelles, et la passivité de Puigdemont et de son parti, quittent le pays.

        Cette fuite des capitaux assignerait à la Catalogne la fonction de zone touristique secondaire, alors qu’elle est le coeur des flux économiques d’Espagne et de Méditerranée occidentale. Le mouvement populaire actuel, englobant des secteurs capitalistes, est aussi une résistance contre cette évolution destructrice qui se dessine comme l’avenir promis à la Catalogne dans le cadre espagnol. La prise de conscience de cette réalité est antérieure à l’affrontement présent : elle va avec la paupérisation de toute la jeunesse et le soulèvement démocratique des « Indignés » depuis 2011.

        Par ailleurs, si les régions riches se mettaient à demander leur indépendance par manque de soi-disant « solidarité », alors on verrait un sécessionnisme parisien envers la France ou francfortois envers l’Allemagne ! Les vraies raisons du sentiment national catalan sont bien entendu autres et bien plus anciennes. Nous nous trouvons ici dans le cas de figure de nationalités opprimées plus développées économiquement et socialement que le centre qui les domine : cette configuration historique fut celle de la monarchie espagnole et de l’empire tsariste, où Polonais, Finlandais et Baltes étaient traités, et maltraités, comme des « riches » par Moscou. »


        • pipiou 4 novembre 2017 12:34

          @jaja

          Réponse complètement creuse, foutage de gueule.
          ça montre bien que le manque de solidarité des catalans est indiscutable.

          A rajouter à cela l’égoisme et le rejet : il y a les catalans et les autres, les inférieurs.


        • Djam Djam 4 novembre 2017 20:03

          @jaja
          "Nous nous trouvons ici dans le cas de figure de nationalités opprimées plus développées économiquement et socialement que le centre qui les domine : cette configuration historique fut celle de la monarchie espagnole et de l’empire tsariste, où Polonais, Finlandais et Baltes étaient traités, et maltraités, comme des « riches » par Moscou. »

          Ohhhh alors celle-là il fallait oser l’écrire, le jaja de service nous la sert ! et sans rire. C’eut été dommage de ne pas passer par AV... cette perle m’offre une bonne tranche de rigolade ! smiley


        • JMBerniolles 5 novembre 2017 09:43
          @jaja

          Il faudrait maintenant que vous compreniez que cette question est close....  

          D’un point de vue politique il serait plus productif d’analyser les raisons qui ont poussé les « indépendantistes », en aucun cas de révolutionnaires, à se lancer dans cette action : * influences extérieure (on a noté la trace de Soros),* assurances sous la table de Bruxelles sur un soutien par l’UE,* ambitions personnelles (En Espagne, comme chez nous, le pouvoir central est corrompu mais les pouvoirs locaux le sont aussi).... 

          En vous enfonçant dans votre argumentations, peuplée de fachos selon le discours formaté, vous coulez avec la mafia qui a organisé cette action finalement irresponsable puisqu’elle n’a pas les moyens de la mener à bien. 


        • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 4 novembre 2017 11:26

          « Le débat de l’émission télé »C dans l’air« du 31 octobre a parfaitement illustré ceci. »


          Il fallait le dire tout de suite, au début de l’article ; ça m’aurait évité de perdre du temps à le lire !

          Il n’y a même plus de qualificatif pour cet outil de propagande qui confond Burxelles et Vicy.

          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 novembre 2017 11:40

            @Jeussey de Sourcesûre

            Veni, vidi... vicy ? ^^


          • Balamou Balamou 4 novembre 2017 21:06

            @gueule de bois
            ...
            Bien que je partage votre appréciation de la maitrise de la langue du Panda il est très injuste de lui reprocher à lui seul.
            Tous ses articles ont reçu l’onction de la modération citoyenne et de ce fait sont absous de toute critique.
            .
            Un seul marin ne peut conduire un navire sur les récifs
            mais tout l’équipage
            mais le capitaine.


          • oncle archibald 4 novembre 2017 11:58

            L’orgeuil démesuré de ce roitelet de village et de ses sbires est la cause majeure de cette pantomime. Rien n’avait été réfléchi, on affirmait aux pauvres cons que rien n’allait changer sauf qu’ils seraient une nation Nouvelle . Un simulacre de référendum qu’on fait semblant de valider avant dedire qgue c’était pour rire. Un amateurisme qui fait que l’Espagne n’a eu aucun aucun mal à lui tenir le nez dans sa crotte.


            • Marie Manu Marie Manu 4 novembre 2017 12:21

              @oncle archibald
              Oui c’est bien le mot : l’orgueil démesuré qui les déconnecte totalement de la réalité, pour avoir vécu là-bas des années j’ai pu constater ce trait de caractère chez bon nombre d’entre-eux...l’orgueil et le besoin de dominer l’autre, par la force s’il le faut...


            • oncle archibald 4 novembre 2017 16:45

              @Marie Manu : ne serait ce que sur les menus des restaurants des villes touristiques qui sont dans l’ordre en catalan, en anglais, en allemand, en néerlandais, en Français et pour finir en Espagnol. 


              S’ils avaient osé le menu en Espagnol serait écrit en lettres jaune paille comme certaines clauses des contrats d’assurance !

            • exocet exocet 5 novembre 2017 00:14

              @oncle archibald

              Plus de 45 milliards d’€ de corruption annuelle : Rajoy est à la tête du parti politique le plus corrompu d’Europe

              Antoine Gasquez 22 septembre 2017 Politique, Société commentaires

              L’information traitée par les médias espagnols en juillet dernier est passée aujourd’hui à l’arrière plan compte tenu de l’actualité en Catalogne. Mais c’est aussi l’une des raisons du souhait d’indépendance des Catalans. L’Espagne est actuellement dirigée par le parti le plus corrompu d’Europe. Cette information est relatée par plusieurs médias espagnols. Parmi ceux-ci El Diario qui n’hésitait pas à titrer en mars dernier : « La corrupción endémica del Partido Popular ». Une assertion largement étayée : « Depuis 1978 jusqu’à nos jours, plus de 175 réseaux de corruption ont été découverts, tous associés aux partis au pouvoir et selon la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV), cette corruption ne coûte pas moins de 45 milliards d’euros annuels à l’Espagne. La plus grande part est prise par le Partido popular (PP), qui est le parti qui gouverne et qui prévoit de continuer à gouverner les prochaines années ». Un parti que Mariano Rajoy a intégré dans les années 1980 – le PP s’appelait alors Alianza Popular et était conduit par Manuel Fraga, un ministre de Franco – et dans lequel il a gravi tous les échelons avant de prendre les fonctions directives en 1989, de devenir ministre sous le gouvernement Aznar , puis de diriger le parti en 2004. Un parti qui gouverne, avec Rajoy à sa tête, l’Espagne depuis 2011. Un parti qui est surtout poursuivi pour…. 900 plaintes pour corruption.

              Les affaires pleuvent. « Durant une période, il en sortait pratiquement une par semaine, parfois chaque jour » indique El Diario. « Marchés publics truqués », « Pots-de-vins », « fausses factures », « comptes en Suisse »…. L’affaire de la « comptabilité occulte » du PP...

              La Commission nationale des marchés de la compétence (CNMC), chiffre à 90 milliards par an le montant des délits de corruption en Espagne, dont 47,5 milliards liés à des surcoûts dans les marchés publics. Un chiffre que confirme à un chouïa près la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV) avec son estimation à 45 milliards. Ce qui représente plus de 7,5 % de la dépense publique espagnole.

              45 milliards, c’est de quoi faire pratiquement 3 750 collèges ou lycées en France par an.

              Il est impossible en France de comprendre le phénomène de montée de l’indépendance de la Catalogne si on n’intègre pas le problème profond de corruption qui touche l’Espagne. Rappelons que le budget annuel de la Catalogne est de 29,7 milliards d’euros, pratiquement la moitié du volume global de la corruption liée au pouvoir de Madrid.

              et : http://www.huffingtonpost.es/2016/12/09/coste-corrupcion-espana_n_13532158.htm


            • exocet exocet 5 novembre 2017 00:19

              @oncle archibald
              L’auteur « Marie Manu » inscrit depuis le 4 novembre 2017, c’est son seul article.
              .
              Inscrit pour nous enfumer sur Agoravox ?
              .
              La photo profil montre une jeune femme mignonne, mais sur le net, un gros con haineux de barbouze Madrilène ou une jolie jeune femme innocente, pour condamner le besoin de liberté des Catalans, pour justifier la répression, qui pourrait faire la différence, qui se fait passer pour qui ?


            • placide21 5 novembre 2017 08:49

              @Marie Manu
              Je suis retraité ,je séjourne souvent en catalogne, j’ai pensé m’y installer mais j’ai compris que j’y serai toujours le « bougnouille »du coin , ces gens sont des bourrins (d’ailleurs ils ne s’en cachent pas sur leurs drapeau) et les indépendantistes sont fanatisés ,il n’y a rien a discuter avec ces gens.


            • oncle archibald 5 novembre 2017 09:11

              @exocet : moi je suis inscrit depuis des années sur AV et je pense comme elle. Moi aussi je les connais bien, mon frère aîné travaillait à Perpignan. Ce sont des bourrins fiers comme des poux sur une bosse, empalés une fois pour toute sur leur clocher. Et pour les Catalans Espagnols aspirant à l’indépendance, incapables de préparer sérieusement leur séparation de l’Espagne.


            • Sandocan 4 novembre 2017 12:02

              Ba il y a eu une manif hier pour demander la liberté des prisioniers politiques avec au total 8000 personnes selon la police catalane ...https://www.youtube.com/watch?v=tiSirxr2z9E il y avait si peu de monde que persone en parle même pas les independentistes parce que ils sont honte de voir si peu monde ,et il y a des cretins qui pensent que s’est de la censure s’il y si peu de monde en parle ,quand les membres de L’ANC sont partis en prision le jour d’après avait un demi millions de catalans dans la rue la rien, comment s’étonner après tant des mensonges des independentistes .

              la verité elle est que il y a pas eu de rebellion chez les foncionaires encore moins chez la très politisée police catalane , personne est sorti dans la rue pour les copains des puigdemon , je sais pas s’il y aura d’independence ou pas , même si maintenant tout le monde sais que les indepentistes catalans s’est des guignols et les catalans on en fin compris qu’ils vont jamais être la la suisse du sud comme les independentistes on fait croire , mais la haine en vers l’Espagne reste forte .

              En tout cas ça va finir mal surtout pour les catalans l’europe va faire d’eux un exemple avec ou sans independence.


              • jaja jaja 4 novembre 2017 12:09

                @Sandocan

                La vérité ne vous étouffe pas... Il y a eu hier des rassemblements partout en Catalogne et aussi dans plusieurs quartiers de Barcelone...
                Il y aura une grève générale mercredi et le 11 novembre a nouveau des centaines de milliers de personnes seront dans les rues....


              • jaja jaja 4 novembre 2017 12:17

                @Sandocan

                D’ailleurs le journal espagnoliste El Païs a publié un sondage qui démontre qu’au 31 octobre les indépendantistes sont majoritaires en Catalogne...


              • Sandocan 4 novembre 2017 12:34

                @jaja

                fait moi rire le seul video que j’ai trouvé d’un manif a Barcelone est celle, evidament qu’il y a des manif des centaines de personnes en barcelone mais avant t’en avait des milliers voir 1 demi millions et la le mieux s’est 8000 mil personnes alors que fait des jour que leur politiciens sont en prision , et puit bon met moi une manif avec plus des 8000 personnes hier que celle que j’ai mis pour les prisionier politiques.

                Ou t’a vu que j’ai dit que les catalans veulent pas l’independence , t’a pas lu que l’haine en vers l’espagne est grande ?,j pour moi les catalans s’est des endoctrinés qui s’est prennent pour une race superieur ,suis espagnol mais pas nationaliste , j’ai rien a foutre s’ils restent en espagne ou partent je veux rien faire avec ces gens la , je dit juste que les poltiticiens s’est des cons pareil pour pas mal des independentiste , et je serai bien content s’ils partaient mais je sais que ça ferai soufrir beaucoup monde, au même temps ça m’emmerde de vivre avec autant des cons dans le même pays lol


              • jaja jaja 4 novembre 2017 12:58

                @Sandocan

                Les Catalans sont tellement ulcérés par les emprisonnements, d’autant plus que les prisonniers ont été humiliés lors de leur arrestation, que la grande crainte des dirigeants indépendantistes c’est que la violence émerge dans les rues catalanes...

                Tu verras encore des foules gigantesques partout en Catalogne où il n’y a pas besoin de bus et de trains spéciaux pour faire participer massivement les gens aux manifestations...

                Et le haineux ici c’est plutôt toi et ton discours insultant pour les Catalans...


              • McGurk McGurk 4 novembre 2017 13:24

                @jaja

                C’est sûr que c’est tellement mieux l’éclatement des nations en petits morceaux comme au Moyen-Âge, le chaos et les combats de rue, plonger tout le pays dans un marasme économique et social encore plus grand qu’il ne l’est déjà !

                Quand ton propre pays sera éclaté en 15 nations différentes et qu’on ne pourra plus rien faire parce que trop faibles pour agir d’une seule et même voix, que crois-tu qu’il se passera gros malin ? Tu crieras encore à l’ « affreux despotisme » car d’autres entités encore plus petites veulent être indépendantes ? Et jusqu’où iras-tu pour poursuivre ton idéal révolutionnaire à la noix ? Tu préfères le chaos en citant des lois liberticides pour les autres, c’est franchement minable.


              • Sandocan 4 novembre 2017 13:25

                @jaja
                 ou tu vois l’haineux j’ai dit que s’il veulent s’est casser j’en est rien a foutre , effectivement il y pas mal des gens qui demandent de taper sur la tête des independentistes avec la police tout en tenant des propos respectueux genre pas de force excesive ,taper mais sans faire trop de mal lol.

                Alors oui je trouve la plupart des catalans cons, parce que faut être con pour vouloir l’’independence pour devenir riche alors que t’est dêja le plus riche serieux ce n’est pas un insulte que de la logique pure ,et ne pas arrêter de dire que l’espagne nous vole ,alors que s’est les Espagnols qu’on rendu la catalogne riche avec les produit qu’ils achetent made in catalogne, on vera si les francais vont acheter le produit made in catalogne que les espagnols vont plus acheter .

                oui oui tout le reste s’est des hornements il y jamais eu de nation catalane juste une province d’aragon et le Catalan ne rien d’autre qu’un dialecte chaque jour plus con puisque n’on pas arreté de changer des mots parce que ça ressemblait trop a l’Espagnol et francais ça féssait trop dialecte


              • oncle archibald 4 novembre 2017 13:27

                @jaja : les independantistes sont majoritaires en Catalogne quand ils sont les seuls à voter.


              • jaja jaja 4 novembre 2017 13:45

                @oncle archibald

                Vous voulez sans doute dire quand ils sont les seuls à essayer de voter malgré les coups de poing et les matraques de la police, le vol des urnes et des bulletins exprimés... (plus de 1000 blessés)...

                Beaucoup plus de gens auraient voté sans ce climat de peur répandu par la police espagnole...


              • oncle archibald 4 novembre 2017 16:39

                @jaja : vous avez beaucoup de mal à comprendre que parmi les catalans il y en qui respectent leur patrie, qui sont des Catalans Espagnols comme nous avons des Catalans Français. Et donc ils ont refusé de participer à un scrutin illégal, contraire à la constitution de leur pays. 


                Qu’une poignée de mecs independantistes aient été empêchés de voter ne change rien à un scrutin sans aucune assise légale. Quant aux urnes volées ou bourrées il y aurait en effet beaucoup à dire. Une consultation organisée de la sorte dans une république bananière aurait fait hurler de rire le monde entier .... mais pas les cocos qui n’en sont pas à ça près.

                Vous allez finir par être le seul à croire ce que vous écrivez !

              • Djam Djam 4 novembre 2017 20:08

                @jaja
                Calmez-vous le jaja... les milliers qui sortiront prendront l’air et puis ils rentreront chez eux avec des maux de tête et d’estomac... c’est tout.


              • sarcastelle 4 novembre 2017 12:13

                « madrilène » est un très joli mot, même dans « propagande madrilène ». smiley

                .
                Cette affaire d’indépendance catalane est assez ridicule, mais elle aura un résultat positif : on aura le spectacle de quel bois se chauffe une pouvoir qui a eu peur. Cela ne pourra qu’instruire le peuple. 

                • marmor 4 novembre 2017 16:40
                  @sarcastelle
                  Plus plus plus !!!

                • Djam Djam 4 novembre 2017 20:18

                  @sarcastelle
                  « une » pouvoir qui a peur ? Ne rêvez pas sarcastelle, le pouvoir espagnol n’a pas peur, il applique les lois de sa constitution, point. Ça agace un pouvoir qui ne plie pas devant un bout de peuple qui veut se « libérer » d’une sujétion pour épouser une aliénation à Bruxelles sur Washington ? Pour sûr ! Si vous voulez comprendre un « mouvement de libération » comme ces rigolos de catalans, vous remontez la filière financement et ô surprise !/... qui trouve-t-on derrière ce mouvement ? Réponse : les réseaux de l’Open Society, en clair ceux du gangster Sorros. Et vous pariez combien que le Puigdemont va foncer sous peu faire sa génuflexion à Washington ?
                  Ouvrez les yeux, cher ami, et cessez de prendre pour argent comptant le moindre « mouvement pour la liberté ». Ce sont des variantes de « révolution colorées », des « printemps arabes » si vous préférez. Souvenez-vous le petit Macron qui, dans ces discours d’acteur de théâtre, les yeux pleins de lumière des rampes scéniques, qui disait en s’adressant à ses brebis : « pensez printemps ! oui... pensez printemps ! ».
                  Et bien ils l’ont eu leur « printemps » et en général, à l’arrière, ça fait toujours très mal.... :->


                • BOBW BOBW 4 novembre 2017 20:53

                  @sarcastelle : le pouvoir se chauffe au bois décomposé de FRANCO. Et certains « attardés » pétainistes d’Agoravox accourent l’applaudir, attention la « Bête » veille sous les cendres !...


                • McGurk McGurk 4 novembre 2017 21:00

                  @BOBW

                  Le pouvoir ? Quel pouvoir ?


                • BOBW BOBW 4 novembre 2017 21:07

                  @McGurk Le pouvoir royal espagnol soutenu par son allié« monarque » français.


                • Legestr glaz Ar zen 5 novembre 2017 09:17

                  @Djam

                  J’apprécie ce développement et ses mises en perspective. 

                  Effectivement les question qui ne sont pas posées sont :
                  - Qui finance, qui était à la manoeuvre, qui détient les médias « indépendantistes », d’où vient l’idée de ce référendum sur l’indépendance ?
                  - Tous les indépendantistes sont « pro-européens », c’est à dire qu’ils adhérent à l’idée d’un système supranational qui les prive de leur "souveraineté. Etrange pour des gens qui réclament l’indépendance !

                • pipiou 4 novembre 2017 12:26

                  Le Peuple catalan n’a qu’à se trouver un nouveau foyer national, au moyen-orient par exemple : il y a de la place.


                  • McGurk McGurk 4 novembre 2017 13:00

                    @pipiou

                    Ou dans le désert du sahara smiley .
                    Ah non, il vont se faire truffer le plombs par les terroristes qui vont les trouver « un peu trop blancs » ou légèrement trop « nationalistes ».

                    Le désert de Gobi, donc smiley ... ?


                  • placide21 5 novembre 2017 08:55

                    @pipiou
                    Vu la quantité de grands yachts qui stationnent dans le port de Barcelone,les enchères sont ouvertes.


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2017 13:11

                    Pourquoi je préfère les régions à l’ETAT souverains. Observez le travail du bon artisan qui construit une oeuvre d’art. Lui sait ce qui est bon ou pas. Tel bois, telle température, tel respect du nombre d’Or et de la géométrie. Quand on fait un enfant, c’est exactement la même chose.


                    Et d’ailleurs, dans les tribus africaines, le bumba (la poterie) signifie également : LE CHEF. Rappelons que Louis XVI était un très bon horloger. Dans le réalité, hélas, ceux qui sont le plus qualifiés pour être en haut de l’échelle s’y trouvent rarement. En politique, c’est le « tueur » qui arrive. Surtout dans les ETATS. Par contre, dans des entités plus petite (régions,..), les meilleurs ont plus de chance d’être reconnnus. J’ai constaté cette différence après avoir vécu dans un immeuble de 40 appartements et actuellement dans une petite copropriété de cinq personnes. Quelle différence. Le jour et la nuit. Les pervers avancent mieux dans un certain anonymat que permet le multitude.

                    • Djam Djam 5 novembre 2017 09:36

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                      Votre observation est intéressante mais vous faites un raccourci un peu commode pour étayer votre choix...

                      Si vous constatez que les choses tournent mieux dans les petites entités (régions), ce n’est pas l’Etat en tant que tel qui est en jeu mais les gens qui sont dedans. Vous chargez l’entité étatique de tous les maux mais l’Etat en lui-même est plutôt une bonne organisation à condition que... les « chefs » choisis par le peuple soient au service du groupe et non d’eux-mêmes.

                      Or... c’est depuis l’invention de la démocratie représentative que les états sont devenus des clubs d’intérêts personnels dont les décisions vont systématiquement à l’encontre du peuple. C’est bien la nature de l’homme moderne qui est en jeu. Votre comparaison avec les tribus africaines est bonne mais largement erronée. Je suis d’Afrique noire et je connais assez bien le fonctionnement des dernières tribus en vie. Contrairement à ce que vous croyez, les chefs de village ont des pouvoirs exorbitants, ils sont souvent plus proches du petit dictateur que du chef démocratique. En revanche, ils dirigent toujours avec un « sorcier » ou chef spirituel. C’est d’ailleurs ce détail là qui a été éliminé des sociétés occidentales et qui génère la violence étatique. Le contrepoids spirituel est un impératif dans toutes les sociétés, il a pour rôle majeur d’entretenir la fonction symbolique dans l’ensemble de la société. Sans Symbolique une société meurt en peu de temps... c’est ce qui est en train de se produire dans tout l’occident où la « modernité sociétale » a pris le pas sur les grands enjeux politiques.

                      L’Etat est une organisation qui peut très bien fonctionner à partir du moment où les élus sont vraiment au service du collectif. Ce n’est pas le cas dans les sociétés modernes actuelles. Une copropriété de 40 occupants peut très bien fonctionner mais seulement si tous les occupants concernés sont capables de mettre leur exigences personnelles de confort de côté et prendre des décisions qui arrangent le collectif et non seulement ses petits intérêts.

                      Dans les petites copropriétés, les choses peuvent fonctionner un peu mieux parce qu’il est plus facile effectivement de trouver un consensus. Mais ne vous y trompez pas, c’est bien l’esprit tordu de l’individualisme occidental qui a pulvérisé l’intérêt du plus grand nombre... pas l’Etat.

                      Dans le cas régions versus Etats, ne vous enthousiasmez pas trop vite... dès qu’une « nouvelle région » sera constituée (en Espagne ou ailleurs), elle passera très vite sous la dépendance d’une autre grosse entité bien pire que les Etats... elle deviendra l’objet (aliénation) du bouzin de Bruxelles qui, lui, ne leur demandera pas leur avis et leur imposera les lois du CETA, du TAFTA, le droit privé à l’américaine contre le droit public, les lois iniques de migrations sans limite, l’embrigadement dans les armées de l’empire pour tuer partout où on n’accepte pas la religion matérialiste et l’american way of life etc...

                      En effet... vive les petites ou grandes régions, prochaine balkanisation de l’Europe voulue par le gang euro atlantiste !


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2017 11:35

                      @Self con troll


                      Vous avez tout compris. Franc-mac contre Rose-Croix. Les Catalans ont une tradition Rose-Croix.

                    • Bertrand Loubard 5 novembre 2017 17:25

                      @Djam
                      Merci pour ce « commentaire » agréable, sensé, modéré.....la comparaison avec l’Afrique des Roitelets et des Sorciers est tout à fait intéressante. Enfin j’entends le terme « Balkanisation » , je lis les sigles « Ceta, Tafta, Otan »...Cela rappelle furieusement que Victoria Nuland a dit « Fuck the EU », que la fondation Soros serait « by stander » (si pas backing) de l’évolution de la situation en Catalogne, qu’il y a vraiment intérêt à être le premier à Barcelone que le « deuxième » à Madrid, etc. etc..


                    • Djam Djam 6 novembre 2017 09:36

                      @Self con troll
                      Je prends en compte toutes analyses susceptibles de faire avancer (au mieux...) la compréhension ds événements qui secoue le monde comme jamais.
                      J’ajouterai donc à votre réponse à mon post qu’il n’est pas nécessaire à tout penseur de penser dans le cadre d’un supposé complotisme pour avancer vers un peu de vérité ici et là.
                      En clair, affirmer que le mouvement indépendantiste catalan est le fruit d’un plan politique voulu par l’oligarchie qui force le monde à marcher vers le NOM ne relève nullement d’une pensée dite « complotiste » mais juste de bon sens basé sur une observation.
                      En effet, lorsqu’un ensemble de faits convergent de plus en plus vers un objectif précis, on peut sans risquer le délire suggérer qu’il est probable qu’un certain nombre d’organisations politiques peu démocrates oeuvre à installer le chaos dans des pays stratégiques pour aller au but voulu... à savoir : générer une parcellisation régionales des vieilles nations européennes pour les mettre sous contrôle du nouveau centre antidémocratique qu’est Bruxelles. Pas de complot dans cette analyse, juste un ensemble de plus en plus frappant de faits chaotiques à des endroits choisis.

                      La corruption est omniprésente et massive dans tous les pays d’occident comme d’orient. Croire que les démocratie (de marché !) occidentales seraient moins corrompues que les régimes d’orient tous considérés comme ensauvagés relève du bla bla journalistique bien pensant. Oui, le pouvoir est corrompu aussi bien à Madrid, qu’à Gérone, Barcelone ou Paris ! Pour autant... et pour tenter de répondre à votre question du « Quelle résistance offre l’entité Espagne à la mondialisation ? »... je répondrai pour le moment que :
                      - l’Espagne essaie surtout et avant tout de conserver son unité nationale (à bon ou mauvais escient, je l’ignore)
                      - les indépendantistes catalans sont manipulés, comme toujours dans toutes les formes de révolutions dites « populaires », par des individus qui visent tout autre chose que ce qui est affiché,
                      - l’Espagne a vraisemblablement toujours l’intention de rester dans cette Europe mondialiste, elle tente simplement de ne pas devenir un plus petit état amputé de sa « branche » économiquement plus riche,
                      - l’Espagne de l’après Franco est simplement entrée dans le concasseur européiste et comme tous les pays de la vieille europe, saccagés par les globalistes enragés, elle est affligée d’une dette étouffante imposée par les financiers privés du mondialisme totalitaire qui ont bien l’intention de transformer tous les pays d’occident en système de rente perpétuelle...

                      Bien à vous


                    • McGurk McGurk 4 novembre 2017 13:17

                      @Marie Manu

                      Lorsqu’on sème les graines de la destruction sur son propre terrain, il ne faut pas s’étonner de voir le boomerang revenir dans sa tronche.

                      Les mouvements indépendantistes sont un fléau pour nos démocraties car ils se servent de nos propres lois pour détruire ce que des générations de nationaux ont bâti. Ils disent que leurs mouvements relèvent de la « liberté d’expression » alors qu’en réalité ce sont plutôt des bombes à retardement qui n’attend que le bon moment pour exploser. Ils haïssent les autres en les considérant comme des étrangers mais au fond la seule chose qu’ils convoitent ce n’est pas l’indépendance, c’est régner sur leur « territoire » et l’argent qui en découle.

                      Considérant les provocations depuis des mois à l’encontre du pays tout entier ainsi que le refus de discuter à propos de leurs actes et idées irréfléchies avec le gouvernement, ils comptaient sûrement sur un affrontement armé avec la population pour entamer le rejet des Catalans et l’adoption à l’unanimité de leur projet débile.

                      Je suis admiratif devant le sang froid qu’il a fallu au gouvernement pour ne pas envoyer l’armée, de suivre les procédures jusqu’au bout afin de démanteler le mouvement jusqu’au bout - je pense que la France n’aurait pas attendu et aurait envoyé au moins la gendarmerie ou les CRS. D’autant qu’avec la fuite desdits « leaders si courageux », la victoire des Espagnols et assurée et le pays retrouvera jour après jour sa stabilité (tant mieux).

                      PS : la formulation d’idées opposées aux « anti-systèmes » est considéré ici comme de la « traîtrise » parce qu’ils n’ont aucune idée de la répercutions dans la réalité de leurs revendications aussi farfelues que grotesques.


                      • Joseph Joseph 4 novembre 2017 14:45

                        @McGurk
                        « Les mouvements indépendantistes sont un fléau pour nos démocraties car ils se servent de nos propres lois pour détruire ce que des générations de nationaux ont bâti. »
                         
                        Ou alors ce « fléau » n’est que le symptôme d’une mauvaise gestion par une nation des régions qui la composent.
                         
                        En d’autre termes les revendication d’indépendances, ou encore d’autonomie, sont souvent dues à un autoritarisme abusif d’une nation qui ne veut pas reconnaître les spécificités et les demandes légitimes de ses régions.
                         
                        Alors bien sûr que l’unité d’une nation est primordiale, comme dans un sens plus large nous avons intérêt à nous regrouper. Mais ce projet devient irréaliste si ces regroupements ne respectent pas les spécificités des entités qui les composent. D’autant plus qu’une région est plus à même de savoir comment régler ses problèmes que l’entité supérieur qui la dirige, entité dirigeante bien souvent en dehors des réalités et spécificités des régions qu’il prétend vouloir diriger.
                         
                        On retrouve le même problème en ce moment avec l’europe où les nations qui la composent réclament plus d’autonomie, voir de souveraineté. Donc un rejet de l’europe à cause d’un trop grand autoritarisme de sa part, d’une mauvaise gestion des parties qui la composent, d’un non respect du principe de subsidiarité.
                         
                        Donc oui à la solidarité, mais l’égoïsme peut aussi provenir de ceux qui dirigent, pas de ceux qui réclament leur indépendance. Autrement dit, les velléités d’indépendance peuvent provenir d’un égoïsme de la part de ceux qui dirigent et non l’inverse (lois abusives ou trop générales, rejet de demandes légitimes face aux spécificités régionales, mauvaises répartition des richesses entre le pouvoir centrale et les régions qui les produisent, etc).


                      • kirios 4 novembre 2017 18:00

                        @Joseph
                        je suis d’accord avec le sens de votre propos mais permettez moi de corriger un point :
                        « Ou alors ce « fléau » n’est que le symptôme d’une mauvaise gestion par une nation des régions qui la composent. »
                        l’Espagne est un état qui est composé de différentes nations ; la Catalogne , autrefois très puissante, s’appelait l’Aragon .


                      • McGurk McGurk 4 novembre 2017 20:23

                        @Joseph

                        Oui je suis bien d’accord...mais quelles spécificités ? Je ne pense pas que le pays rejette les caractéristiques régionales bien au contraire.

                        Pour ma part je privilégierais plutôt les « petits chefs » au niveau régional qui aspirent à avoir plus de pouvoir au niveau régional en demandant toujours plus. C’est d’ailleurs bien ce qu’on a ici, une crise d’un ado (enfin...de la cinquantaine) égoïste voulant tout pour lui et rien pour les autres, il n’a que faire du devenir des autres régions et encore moins du pays.

                        Et puis bon, l’argument de « on paye trop pour les autres régions » alors qu’au fond le système, qui doit être le même qu’en France, se base sur la répartition des richesses, c’est loin d’être un hold up quand on s’attarde s’attarde sur la répartition desdites richesses :

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_l%27Espagne#R.C3.A9gions_ou_Communaut.C3.A9s_autonomes_les_plus_riches

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_l%27Espagne#Communaut.C3.A9s_autonomes_les_moins_riches


                      • Joseph Joseph 4 novembre 2017 23:07

                        @McGurk

                        J’avoue que je ne connais pas assez le cas de la Catalogne pour vous répondre sur ces points.

                        Ma réaction vient surtout de l’attitude du gouvernement espagnol. C’est à dire une réaction disproportionnée, violente (avant comme après la tenue des élections), refusant tout dialogue, etc.

                        Donc est-ce que cette attitude est symptomatique des rapports entre Madrid et Barcelone par le passé ? Si c’est le cas elle expliquerait aisément cette velléité d’indépendance.


                      • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 10:02

                        @Joseph : «  En d’autre termes les revendication d’indépendances, ou encore d’autonomie, sont souvent dues à un autoritarisme abusif d’une nation qui ne veut pas reconnaître les spécificités et les demandes légitimes de ses régions. »


                        Ca ne paraît pas du tout être le cas en Espagne, la constitution prévoit une très grande autonomie pour la Catalogne qui a déjà un parlement indépendant, sa langue qui est officiellement utilisée et enseignée, etc.. C’est une constitution fédérale.

                        Pour avoir plus d’autonomie, les leaders prétendument indépendantistes voudraient être soumis directement à l’UE, à l’euro, à l’OTAN, à l’OMC, au TAFTA, etc.. sans la médiation de l’Espagne. 


                      • McGurk McGurk 5 novembre 2017 11:04

                        @Joseph

                        Disproportionné et refus de dialogue, vous plaisantez ? La seule chose qu’ils entendaient en face c’est « on veut se barrer avec la caisse » et ce pendant des mois.

                        Dans les journaux, avides de sensationnel, on a pas du tout vu d’articles sur les violences faites à l’encontre des forces de police (je rappelle tout de même qu’ils ont eu des blessés face à des extrémistes violents voulant à tout prix en découdre) ou même de reportage montrant à quel point la situation était délirante.

                        On a tous été abreuvés de « les policiers et le gouvernement c’est des méchants », vous trouvez ça normal ? Tout ça sent la pourriture et la trahison à plein nez.

                        Sans oublier qu’en plus les types d’en face votaient dix fois et faisaient du bourrage d’urne. De toute manière, il n’y a pas de vote possible sans accord du pays tout entier, c’est-à-dire du gouvernement élu.


                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 4 novembre 2017 13:30

                        Ce n’est pas parce qu’une assemblée est dominée par les indépendantistes que la région veut vraiment son indépendance.


                        C’est comme en Ecosse. Le parlement écossais est largement dominé par le SNP et pourtant ils se sont pris un 55/45 au dernier référendum d’indépendance.

                        Les électeurs profitent juste de la présence de partis annexes pour ne pas voter pour les anciens partis qu’ils rejettent en masse. Les espagnols catalans ne veulent plus du PP, trop corrompu ou du PSOE, trop vieux. ils ne veulent pas non plus de Podemos, trop anarchique tout comme en Ecosse les électeurs boudent les deux grans partis jugés trop europhobes à leurs yeux.

                        • jaja jaja 4 novembre 2017 13:41

                          De Zayas, porte-parole indépendant de l’ONU et professeur de Droit international :

                          « Le gouvernement catalan souffre d’une campagne de haine inacceptable en Europe. »

                          « Le silence du commissaire aux Droit Humains en Europe, fait beaucoup de mal à la crédibilité de l’UE. »

                          Il défend qu’une déclaration unilatérale d’indépendance ne viole pas le droit international et demande aux Catalans de revendiquer ce droit et de dénoncer la brutalité policière et judiciaire de l’Espagne dans tous les organes internationaux.

                          De Zayas remarque « qu’au début des années 90, les déclarations unilatérales d’indépendance de l’Estonie, de la Lettonie, de la Biélorussie et d’autres se sont faites, qui n’étaient pas prévues dans la constitution soviétique. Mais l’Europe, immédiatement les a reconnu comme des pays indépendants. »

                          Les mêmes nous bassinent aujourd’hui avec la Constitution espagnole de 1978...


                          • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 10:03

                            @jaja : Ils souffrent d’une campagne de haine, comme les homosexuels et les Juifs, il va y avoir bientôt un délit de catalognophobie.


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 5 novembre 2017 12:14

                            @jaja
                            « qu’au début des années 90, les déclarations unilatérales d’indépendance de l’Estonie, de la Lettonie, de la Biélorussie et d’autres se sont faites, qui n’étaient pas prévues dans la constitution soviétique. Mais l’Europe, immédiatement les a reconnu comme des pays indépendants. »


                            En fait, ces pays avaient été annexés de façon unilatérale par l’ URSS en 1945. Ces annexions n’ont jamais été reconnues de jure par l’ ONU ou les pays occidentaux.

                            En 1990, l’ ONU et l’ UE ont estimé qu’il s’agissait donc juste d’un retour à la situation conforme au droit international de l’indépendance effective de ces nations.

                          • McGurk McGurk 4 novembre 2017 13:48

                            Faire des bourreaux des victimes, très drôle smiley .


                            • jaja jaja 4 novembre 2017 13:53

                              Quand on voit comment la police franquiste traite les membres du gouvernement élu de Catalogne on se demande comment elle va pratiquer demain avec les simples militants catalans :
                              Comme avec les Basques... le retour de la torture !

                              Les précisions arrivent sur les conditions de l’envoi des 8 ministres en détention. En résumé :
                              -mains menottées au dos pendant 4 heures...
                              -4 heures, donc, de voyage en fourgonnette...

                              - insultes des gardes et propos enregistrés de l’un d’eux évoquant en ricanant le moment où « ils » vont « mettre à 4 pattes » le n°2 du gouvernement catalan...
                              -fouille au corps intime insistante à l’arrivée....
                              -ecchymoses dans le dos de l’un d’eux qui recevra des soins médicaux....


                              • Marie Manu Marie Manu 4 novembre 2017 16:26

                                @jaja
                                les franquistes c’est la mossos d’esquadra police locale catalane...tu les appelles pour effraction, ils viennent à 4 pour casser du français, au lieu de faire leur travail et de constater les dégâts ils se liguent contre toi et te disent que tu n’as rien à dire car tu es étranger et que même la propriétaire n’a pas à décider qui a l’usage de son propre bien mais que c’est à la mairie de décider...lol...en plus ils te font un petit dessin pour être sur que t’as bien compris...et quand tu leur demande de partir ils t’insultent en prime...ça c’est du franquisme...


                              • jaja jaja 4 novembre 2017 21:44

                                @Marie Manu

                                Les Mossos sont des flics pas meilleurs que les autres flics...Ne fais pas de moi un défenseur de la flicaille...
                                Je sais comment les Mossos ont réprimé les Indignés en Catalogne....

                                Mais j’ai vu de mes yeux la police nationale espagnole à l’oeuvre le 1er octobre contre les électeurs de l’Escola Sant Antoni à Barcelone et à côté nos CRS sont des enfants de coeur... La Garde civile est prête à massacrer les Catalans dès qu’on lui en donnera l’ordre...


                              • McGurk McGurk 4 novembre 2017 14:03

                                Jaja c’est quand même le type qui adule le communisme en disant que le Ché, Staline, Lénine et sa bande de meurtriers sont des « héros », que l’URSS c’était « cool », mais qui traite les démocraties européennes d’ « ignobles dictatures » smiley .

                                Encore un type avec une case en moins...


                                • jaja jaja 4 novembre 2017 14:23

                                  @McGurk

                                  Euh tu ne dois pas bien me connaître... Staline n’est vraiment pas ma tasse de thé... Le capitalisme d’État russe non plus... mais je pense qu’un âne comme toi n’est pas apte à comprendre pourquoi...


                                • sarcastelle 4 novembre 2017 14:30

                                  @jaja

                                  .
                                  Staline n’est pas ma tasse de thé
                                  .
                                  Il confondait avec Michel Maugis ; tout le monde peut se tromper. 
                                  Mais vous avez peut-être tort. 

                                • McGurk McGurk 4 novembre 2017 14:41

                                  @jaja

                                  Parce que tu penses que la liberté à tout va et la seule chose qui importe ? Qu’elle n’a aucune répercussion ? Ouais j’avoue ne pas bien comprendre tes idées absurdes.


                                • chocolatine chocolatine 4 novembre 2017 16:31

                                  bonjour @ tous
                                  depuis qq jours on a vraiment l’impression d’une chasse à l’homme relayée par les médias..et suivie par Bruxelles.les réactions de Madrid pourraient faire peur....personne ne doit s’opposer à l’autorité centrale.....pour un exemple à donner ,Europe des peuples....moi ça m’inquiète....nous sommes inféodés.....triste réalité....
                                  je précise que je ne cautionne pas la cause catalane...


                                  • Marie Manu Marie Manu 4 novembre 2017 16:47

                                    bonjour, il ne faut pas faire de généralités, dites vous bien que le gouvernement espagnol a fait preuve de patience mais il y a des limites, ce Puigdemont n’est pas quelqu’un de bien il a poussé le peuple à la sédition c’est très grave. Imaginez la bretagne en faire autant vous diriez quoi ? Ils n’ont pas le droit d’autoproclamer leur indépendance c’est aussi simple que cela donc ils essayent de l’obtenir par la force, c’est dans leur caractère, ils vont jusqu’au bout tant qu’on ne leur tient pas tête...je l’ai vécu personnellement du simple fait d’être française et qu’ils haïssent plus que tout les français (et les espagnols)..à présent ils récoltent la haine qu’ils ont semé ce n’est que justice.


                                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 novembre 2017 18:02

                                      @Marie Manu

                                      Bonjour, ils sont logiques avec eux-mêmes :

                                      ils veulent l’indépendance, donc ils ne vont pas respecter des règles fixées par...une autre autorité qu’eux. Tous les moyens sont bons, c’est pour ça que l’Espagne est assimilée à Franco. Objectivement, c’est ridicule, mais de leur point de vue c’est cohérent : ils ne veulent pas être avec l’Espagne, donc l’Espagne c’est absolument et entièrement négatif, c’est tout.

                                      C’est ce genre de situation qui est la plus explosive, parce que les deux volontés sont complètement inconciliables, même si on est le roi de la synthèse molle comme François Hollande smiley


                                    • chocolatine chocolatine 4 novembre 2017 19:20

                                      @Marie Manu
                                      bonsoir
                                      L’Espagne a peu à peu donné à la catalogne tout pour justifier leur attitude.Vu de France, cette région ?communauté...parait tres différente des autres,langue écrite, parlée,carte routière..passée la frontière on a l’impression de ne pas etre en Espagne,chose non perçue dans aucune autre région...En France,on a pris soin de ne pas « autoriser » les spécificités régionales« en créant de soi disant régions ; exemple »la nouvelle aquitaine",absurdité totale...Si demain la bretagne voulait se détacher qu’elle le fasse....mais c’est irréaliste comme raisonnement,l’ancrage régional pur n’existe pas......l’état veille...à part qq écoles diwan..on se moque des particularités régionales..on voit ça de haut
                                      Je confirme mon propos,on doit laisser la liberté de choix,et apres ils assument..quelle est cette façon
                                      de laisser croire que l’on est différent en en donnant les attributs ,puis de rappeler à l’ordre....
                                      Les microétats existent non ?


                                    • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 10:10

                                      @Olivier Perriet : «  donc ils ne vont pas respecter des règles fixées par...une autre autorité qu’eux. »


                                      Mais c’est faux, la Catalogne n’est pas du tout une région annexée et soumise par l’Espagne, c’est la région qui est à l’origine de la création de l’Espagne et de la reconquête contre les Arabes.

                                      Le roi d’Espagne est le successeur direct des comtes de Barcelone qui ont créé la Catalogne, sa culture, son originalité, sa civilisation, d’abord comme vassaux des rois de France, puis comme titulaires de la couronne d’Aragon et de Castille.

                                      Les actuels leaders indépendantistes sont en réalité des mondialistes et des atlantistes, ils feraient mieux de militer pour que l’Espagne prenne son indépendance de l’UE, du TAFTA, de l’OTAN, de l’emprise américaine.


                                    • Louise Louise 4 novembre 2017 17:00

                                      Le plus drôle, c’est que chef des indépendantistes est parti se réfugier dans un pays dont la devise est : « L’union fait la force » ...


                                      • Sandocan 4 novembre 2017 17:17

                                        http://www.elperiodico.com/es/politica/20171104/el-dia-a-dia-de-los-exconsellers-presos-6401899 les politiques catalans sont trés bien traités en prison selon le plus grand journal independentiste catalan ils pensaient pas être si bien traités .

                                        pas trouvé d’article sur le sois disant torture envers les politique catalans de part de la police pourtant el periodico s’est un journal independentiste ça serai en premier page, merci de mettre vos sources potables , si non parait que Oriol a dit a quelqu’un qu’a dit a quelqu’un qu’un flic s’est moqué de son poids , et il a pas voulu donner des details , ou alors on lui a proposé une cellule independente et l’a mal pris ...


                                        • av88 av88 4 novembre 2017 17:23

                                          Puigdemont  voulait une Catalogne indépendante dans la cadre de UE.

                                          Il va constater que c’est déjà raté pour l’indépendance judiciaire, il s’est réfugié en Belgique, mais la Belgique étant membre de l’UE, elle sera obligé de la livrer à l’Espagne car celle-ci a déclenché un mandat d’arrestation européen.

                                          Le mandat d’arrêt européen a été institué en 2002, dans le cadre du troisième pilier de l’Union européenne (Justice et Affaires intérieures, JAI, aujourd’hui renommé coopération policière et judiciaire en matière pénale). Conformément à la déclaration du Conseil européen de Tampere (1999), il étend le principe de reconnaissance mutuelle des décisions judiciaires, auparavant restreint au droit civil et commercial, au droit pénal.

                                          Entre les États membres de l’Union européenne, il substitue aux procédures politiques d’extradition une procédure purement judiciaire, imposant à chaque autorité judiciaire nationale de reconnaître, ipso facto et moyennant des contrôles minimums, la demande de remise d’une personne formulée par l’autorité judiciaire d’un autre État membre.


                                          • kirios 4 novembre 2017 18:09

                                            @av88
                                            "Puigdemont  voulait une Catalogne indépendante dans la cadre de UE."
                                            c’est un manque total de lucidité de sa part , il aurait dû savoir que tous les états soumis à la communauté européenne n’agissent que selon les intérêts de celle ci qui , puisque la désagrégation se fait selon ses voeux , n’a plus besoin de casser les états en utilisant l’artifice de la montée des régions .....


                                          • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 novembre 2017 18:16

                                            @kirios

                                            Disons que tout dépend si la sécession se fait à l’intérieur ou à l’extérieur de l’UE.

                                            L’Ecosse indépendantiste post Brexit, ou l’Ukraine, qui regardent de l’extérieur vers l’UE, ne suscitent sans doute autant de réserves, pour les autorités européennes, que la sécession interne de la Catalogne.


                                          • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 novembre 2017 18:16

                                            @Olivier Perriet

                                            « pas autant de réserves »


                                          • William 4 novembre 2017 19:50

                                            Les Catalans voulaient-ils vraiment l’indépendance, ou plutôt une plus grande autonomie, au moins comme les basques, parce que les régions (ou plutôt communautés autonomes) espagnoles ont des droits différents ? Certains droits avaient été concédés en 2006, votés par le parlement espagnol et un referendum catalan, mais retoqué par le tribunal constitutionnel. On comprend la déception ou l’indignation des Catalans. Un compromis sur une plus grande autonomie aurait été possible si les gouvernants indépendantistes catalans d’une part et le gouvernement espagnol d’autre part n’avaient pas été aussi braqués.


                                            • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 10:17

                                              @William


                                              Une plus grande autonomie pour quoi faire ? 
                                              Ils ont déjà une autonomie pour tout ce qui ne concerne pas la Défense nationale, les finances et la diplomatie.

                                              Est-ce qu’ils veulent sortir de l’euro, de l’Otan et de l’OMC ?

                                              Non. Donc ils n’auront ni leur propre armée, ni la maîtrise de leurs frontières, ni leur monnaie.


                                            • keiser keiser 4 novembre 2017 22:07

                                              @ l’Espèce d’auteur

                                              En lisant votre article j’ai honte.
                                              Déjà, j’ai honte que ce truc soit passé en modération.
                                              J’ai aussi honte pour l’Europe et pour les élus catalan que l’on met en prison.
                                              Comme de simples droits commun ou si vous préférez comme de simples voyous.
                                              J’ai aussi honte pour vous qui défendez cette simple atteinte aux droits les plus élémentaires.
                                              Actuellement nous pouvons donc enfermer des élus pour le simple fait d’avoir revendiqué par référendum.
                                              Alors donc l’Europe serait réduite à une balkanisation de l’Espagne avec tout ce qui pourrait en découler.
                                              Je ne sait pas qui vous êtes et franchement je n’ai pas envie de la savoir.
                                              Comment peut on défendre une atteinte aux droit les plus élémentaires.
                                              Vous nous ramenez aux pires des moments de la sombre Europe.
                                              Dois je vous rappeler l’horreur que certains ont traversé à cause de gens de votre espèce.
                                              Alors avant de jeter les gens en prison, essayons d’autres solutions.
                                              Et arrêtez de produire des articles à vomir.
                                              Je ne suis ni pro, ni anti mais il me semble que nous sommes au 21éme siècle.
                                              Il me semblait aussi qu’en Europe il n’y avait plus de prisonniers politiques.
                                              Je crois que j’ai du me tromper et aujourd’hui ...
                                              J’ai honte d’être européen.

                                               


                                              • Sandocan 4 novembre 2017 23:13

                                                @keiser
                                                Moi j’aurai plus d’honte s’il n’allaient pas en prison juste parce que sont des politiques et pensent pouvoir ne pas respecter la loi, la ou les autres gens normaux doivent le faire ,la loi est pareille pour tous , ce n’est pas pour rien que le vote d’independence du parlement catalan était secret et personne ne sais qui a voté quoi ou si quelque chose était voté ou si pouigdemons a sorti tout de sa manche , tout simplement parce que ils savaient bien que s’était illegal et pensaient échapper a la prison comme ça , en plus la lois de sedeccion était faite après le coup d’êtat de tejero en Madride en 1980 me semble pour eviter d’autres coup dêtat militaire d’ou la severitée, a l’époque personne pensait que les séparatistes pouvaient être aussi cons pour le faire.

                                                Contrairement a ce que beaucoup pensent ici l’Espagne est un êtat de droit donc la justice est independente, s’est pas la peine de dire que Rajoy est un dictateur parce que même si le voulait pourrait pas faire sortir qui ce sois de prison et encore moins le mettre , alors bon si certains on honte de la séparation de pouvoirs nous n’avons qu’a retourner au franquisme la s’est sur une seule personne décide qui sort ou rentre en prison , de même que pour l’independence en Catalogne.


                                              • pipiou 4 novembre 2017 23:20

                                                @ keiser 4
                                                « Vous nous ramenez aux pires des moments de la sombre Europe. »

                                                Et c’est reparti pour un tour !

                                                Gardez votre sang-froid et evitez les anathèmes complètement disproportionnés.


                                              • McGurk McGurk 5 novembre 2017 00:01

                                                @keiser

                                                Moi j’ai honte de ton soutien à des extrémistes destructeurs de nations.

                                                * « comme de simples droits commun ou si vous préférez comme de simples voyous. »

                                                Ce sont des criminels de haut vol, plus de « simples voyous ».

                                                * « Alors avant de jeter les gens en prison, essayons d’autres solutions. »

                                                J’en ai plein à vous suggérer  smiley  :

                                                - Exil définitif sur Saint Hélène (simple mais efficace...quoiqu’il pourrait se prendre pour Napoléon).
                                                - Expatriation directe au Venezuela, le pays « tellement démocratique » des rêves de O.Fortin.
                                                - Expatriation pour la vie en Chine, pays préféré de Bruno Guigue.
                                                - Expatriation en Corée du Nord, patrie « légitime » glorifiée par Victor Ayoli.
                                                - Vacances en Syrie dans les zones de guerre.
                                                - Vacances sur le soleil (mon préféré, mais un peu cher smiley ).


                                              • McGurk McGurk 5 novembre 2017 00:07

                                                @Sandocan

                                                Pour des politiques influents, il suffit de cristalliser les fanatismes en jouant un peu de violon (« L’Espagne est une ignoble dictature et moi je suis le gentil lutin ») et le tour est joué !


                                              • keiser keiser 5 novembre 2017 01:39

                                                @Sandocan

                                                Tous ces nouveaux comptes ouverts récemment pour défendre le gouvernement de Madrid, me paraissent étrange ...

                                                Nous avons deux solutions :

                                                Vous êtes des « shills » (pas besoin d’expliquer le terme, si c’est le cas vous savez déjà de quoi l’on parle)

                                                En l’occurrence :
                                                Vous devriez essayer d’acheter un ou plusieurs vieux comptes.
                                                Un compte qui a été ouvert il y a des années est plus crédible qu’une nouvelle inscription.
                                                Parce qu’évidement cela peut attirer l’attention de personnes observatrices et ce n’est pas souhaitable.
                                                D’ailleurs vos concurrent appliquent déjà mes conseils, cela leur permet de passer à travers et d’être beaucoup plus difficile a déceler.
                                                En revanche, il faut faire un petit investissement (comme toute entreprise qui se respecte).
                                                En l’état, vous ressemblez à des shills low cost.

                                                Dans l’éventualité d’une deuxième solution :
                                                Vous êtes convaincu de ce que vous affirmez et c’est encore plus inquiétant.

                                                Mais en fin de compte ...
                                                L’important est de savoir à qui l’on a à faire.


                                              • Sandocan 5 novembre 2017 11:25

                                                @keiser
                                                ça fait un moment dêja que suis inscrit ici bien avant l’independence si tu veux je te raconte m’a vie sur PM ça semble t’interesser, par contre il est vrai que je fait pas des commentaire par tout ,parce que pour faire des commentaire je prefere savoir de quoi en parle ce qui semble pas être ton cas ici , dit moi quand il y a des attentas en France et les gens laissent des post partout pour montrer son indignation alors qu’avaient jamais posté , tu les traites aussi des shills low cost  ?, bravo et si tu le sais pas ça s’improvise pas de parler Francais , .

                                                 , la catalogne est a coté de la France il y a bien plus des catalans qui parlent francais et plus facilement que des Espagnols t’en fait pas sont bien répresentés ici niveau agent secrets, parce que je crois que non pas encore interdit d’apprendre autre chose que catalan en Catalogne a l’ecole ... encore


                                              • keiser keiser 5 novembre 2017 19:45

                                                @Sandocan

                                                «  bravo et si tu le sais pas ça s’improvise pas de parler Francais , .  »

                                                Certes ...  smiley


                                              • moi29 moi29 4 novembre 2017 23:30

                                                « ....Les morts de la Guerre d’Espagne ne se sont jamais réconciliés et c’est bien ce qui aujourd’hui endeuille toute l’Espagne 
                                                Mariano Rajoy est le président du Parti populaire (PP) créé en 1989 par le dernier ministre de l’Intérieur de ...Franco, Manolo Fraga, et qui, c’est un comble ! dirige un pays à la tête d’un parti dont environ neuf cents élus font l’objet de poursuites pour délits de corruption.... »
                                                Sylvie CROSSMAN, éditrice.


                                                • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 10:23

                                                  @moi29 : 


                                                  Mais bien sûr, Hitler et Franco sont toujours vivants, ils sont devenus atlantistes et mondialistes, ils veulent que la catalogne ne parle plus espagnol mais américain, qu’elle soit un membre direct de l’OTAN et de l’UE, qu’elle signe le TAFTA.

                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2017 14:44

                                                  @Et hop !


                                                  VOUS AVEZ TOUT COMPRIS. Lire Christian NOTS.

                                                • Sandocan 5 novembre 2017 00:44

                                                  Si rajoy et son PP est toujours au pouvoir s’est avant tout parce que dans toutes les region autonomes au lieu de voter a gauche nationale ou pour podemos le deuxiemme d’Espagne parti qui demande des referemdun , ils votent que pour des petits partis de merde nationalistes genre cup PNV mareas etc etc .

                                                  A la base les independentistes pensaient que Rajoy allait perdre les election et pouvoir parler des referemdun avec un parti de gauche ,et ça aurai dit arriver si les Catalans vasques et même galiciens avaient pas voté si nationaliste, la gauche et de loin plus votée en Espagne que la droite mais il y pas de proportionelle .

                                                  maintenant Rajoy va gagner les election haut la mains parce que finalement il a changé la carotte pour le baton et ça semble mieux marcher , mettre en place le 155 sans presque résistance était impensable il y a peu , le pire peutêtre s’est que le nationalisme espagnol est en train de s’est réveiller , et la Catalogne risque de passer du victimisme a compter ses victimes pour de vrai d’ici quelques années voire avant , les extremes alimentent toujours les autres extremes .


                                                  • cétacose2 5 novembre 2017 09:40

                                                    Article parfait .Tout est exact ! Pour ma part ;quand je me rends dans le sud de l’Espagne et que je suis contraint de traverser la Catalogne ,c’est pied au plancher.....en me bouchant le nez...ce qui est très dangereux.....


                                                    • zygzornifle zygzornifle 5 novembre 2017 09:55

                                                      Et le vrai visage du parlement européen ??


                                                      • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 10:30

                                                        Un article qui fait la grosse erreur d’amalgamer 

                                                        - des vrais indépendantistes identitaires qui sont probablement nationalistes, conservateurs, et plutôt xénophobes, anti union-européenne, anti-atlantistes, anti-mondialisation, vraiment indépendantistes,
                                                        - les faux indépendentises qui dirigent ce mouvement et qui sont atlantistes, mondialistes, européistes, immigrationnistes, libéraux, ennemis de toutes les identités et autorités nationales. Leur objectif est e soumettre directement la Catalogne à l’Empire sans passer par l’Espagne.

                                                        • McGurk McGurk 5 novembre 2017 11:05

                                                          @Et hop !

                                                          Des indépendantistes nationalistes ? smiley Kézako ?


                                                        • Et hop ! Et hop ! 15 novembre 2017 16:36

                                                          @McGurk :


                                                          Pour un indépendantiste, sa région est une nation, donc il est nationaliste catalan, 
                                                          il n’est pas mondialiste catalan rêvant de migrations, de frontières ouvertes, de multiculturalisme et de métissage.

                                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2017 11:25

                                                          A propos de bourrins. Astrologues, je vous signale que Uranus (la révolution, l’audace,...) entre dans le signe « bourrin » par excellence : le TAUREAU. Attention, quand les fermiers se révoltent.... smiley


                                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2017 12:29

                                                            C’est l’histoire, le passé qui remonte à la surface comme les bulles dans les verres de bière pour former la mousse (catalan mosso (« jeune homme puis apprenti marin ») http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/catalogne-ou-espagne-bart-de-wever-semble-avoir-fait-son-choix-grace-a-l-histoire-59fe005ccd70fa5a061204af


                                                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2017 12:45

                                                              Un petit détour par l’histoire n’est pas superflu. http://www.vivreenbelgique.be/12-a-la-decouverte-de-la-belgique/histoire-avant-l-independance. Et en 1550, il y eut bien un Frédéric, Baron de Arras et de Renaix. 


                                                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2017 13:14

                                                                http://www.cbrava.com/fr/magazine/les-dates-cles-de-lhistoire-de-la-catalogne/. J’ai lu un livre de Belà Grunberger sur le narcissisme, le catholicisme et l’anti-sémitisme. Très intéressant. Je me suis faite ma propre opinion qui est à la fois proche et éloignée de Grunberger (exemple : l’astrologie et les mythes païens, ainsi que ses opinions sur l’art). Mais il dépose aussi des petits cailloux. Exemple, il critique les astrologues, mais identifie les juifs au signe du scorpion, signale entre les lignes que les artistes sont souvent ceux qui se sont le plus opposés au nazisme. Ce qui laisse une certaine liberté au lecteur. Ce n’est ni blanc, ni noir. 


                                                                • Samson Samson 5 novembre 2017 23:58

                                                                  « Quelle est leur psychologie ? Il faut savoir tout d’abord que leur intérêt premier est financier, ils estiment qu’étant la région la plus riche d’Espagne il est normal qu’ils conservent le produit de leurs richesses pour eux seuls, égoïstement, ils ne sont pas partageurs. De plus ils haïssent tout ce qui n’est pas catalan, ils s’en vantent ouvertement et publiquement. »

                                                                  Remplacez « Espagne » par « Belgique » et « catalan » par « flamingant », le texte ci-dessus reste mot pour mot valable !
                                                                  Pas pour rien que les héros du nationalisme catalan trouvent « refuge » au brumeux (et fort pluvieux !) berceau du surréalisme, cet extraordinaire petit royaume dont la devise « L’Union fait la Force » (çà ne s’invente pas !) se décline en trois langues (flamand, français et allemand), et dont la lourde et fort coûteuse structure institutionnelle et administrative saupoudre savamment les compétences entre un état fédéral, trois régions (Flandres, Wallonie, Bruxelles) et trois communautés linguistiques : bonjour l’efficacité !

                                                                  A la notable différence des Catalans en Espagne, la majorité en Belgique est flamande et - si même un Flamand sur trois vote pour des formations ouvertement séparatistes (les autres n’étant, de manière à peine plus feutrée, pas en reste !) - une majorité de Flamands se trouve fort bien (de mieux en mieux même !) au sein d’un état où ils sont de toute manière les premiers et les mieux servis ! Malgré quoi, en vertu de la victimologie inhérente à tout mouvement indépendantiste qui se respecte, le politicien flamand persiste dans le maintien d’une posture flamingante toujours plus rabique et teigneuse : refus obstiné de signer la convention européenne sur la protection des minorités, vexations administratives et humiliations de toute nature à l’encontre de ces « ratte franskilloenen » (« rats fransquillons ») qui ont encore l’outrecuidance de souiller ce sol sacré « waar Vlamingen thuis zijn » (« où les Flamands sont à la maison ») comme nous le rappellent élégamment tous les panneaux routiers d’entrée en agglomération flamande, interdiction (à l’heure de l’€urope et de la globalisation des échanges, faut le faire !) de l’usage du Français pour tout contrat commercial signés dans leur région, et même jusque sur les plaines de jeux de certaines communes, ...

                                                                  Autre sujet d’étonnement : si un des arguments de vente de l’indépendance catalane consiste en un rejet fort compréhensible de l’autoritarisme franquiste, les velléités indépendantistes de leurs « amis » flamingants restent quant à elles fortement teintées par la nostalgie du claquement des bottes lors de leur éphémère assimilation à cette « Heren ras » (« race des Saigneurs ») fort habilement promue par la propagande durant l’occupation nazie et dont - à l’inverse de la plupart des Allemands -, ces « bons à rien » peinent toujours à faire le deuil.

                                                                  Tout çà pour dire que - faute de bien connaître les spécificités propres au mouvement autonomiste catalan -, l’instrumentalisation de leur revendications par le « Gauleiter » d’Anvers et ses fidèles « capos » qui - soucieux de réveiller la fibre nationaliste quelque peu assoupie de leurs propres concitoyens - n’hésitent pas à verser de l’huile sur le feu en ressuscitant le sombre mémoire de Philippe II pour mieux fustiger l’inhumanité et la rigidité d’un « ennemi » désormais commun, n’emporte guère la sympathie des francophones belges, accoutumés depuis des lustres à cette logique revancharde justifiant toutes les outrances, spoliations et autres insultes à l’encontre de leurs concitoyens wallons et francophones par leur soumission historique à la bourgeoisie « fransquillonne » fondatrice de la Belgique et de longue date reconvertie au globish de rigueur en €urocratie, ainsi qu’aux options néo-libérales les plus extrêmes et dont la N-VA (Nieuw-Vlaamse Alliantie) se veut le fer de lance..

                                                                  Les protestations de « démocratie » semblant une fois encore avoir bon dos, à qui donc, à quels intérêts « occultes » Carles Puidgemont sert-il - au mieux - d’idiot utile ? Et quels sont les cercles à la manœuvre pour tirer dans l’ombre les ficelles des revendications indépendantistes catalanes ?

                                                                  A la place des Espagnols et plus encore des Catalans, premiers dindons de la farce qui semble se préparer en coulisses, je me méfierais, ... et pas qu’un peu !!!


                                                                  • Christian Labrune Christian Labrune 6 novembre 2017 10:22

                                                                    Je ne connais pas très bien la situation en Catalogne, j’ai lu peu d’ouvrages vraiment sérieux sur toutes les questions qui en divisent actuellement la population et j’en suis donc réduit aux impressions que je retire des informations qui nous tombent dessus au jour le jour depuis le referendum.

                                                                    La lecture de ce bref article confirmait tout à fait mon impression : la fuite en Belgique du Président et de quelques uns de ses petits moutons, c’était quelque chose d’à peu près aussi grotesque et stupide que les vaines agitations d’un Gaston d’Orléans conspirant avec l’Espagne contre Richelieu et sans cesse obligé lui aussi, d’un complot à l’autre, de s’enfuir avant d’essayer de faire pardonner son imbécillité incurable pour rentrer en grâce.

                                                                    Mais plus encore que le contenu même de l’article, les commentaires qui le suivent immédiatement, en haut de la page, me persuadent aisément que l’auteur doit avoir raison. On voit là surgir cette nébuleuse idéologique confuse à très courte vue, conspirationniste en diable, bien caractéristique d’AgoraVox et constituée de bandes d’excités décérébrés, les mêmes qui, il y a quelques années, sur l’injonction d’un vieillard gâteux, « s’indignaient » à tout propos ou qui, l’an passé, de nuit, sur la Place de la République, refaisaient le monde en trois coups de cuillère à pot et commençaient déjà, pour s’entraîner à l’action, à détruire tout ce qui pouvait se trouver à leur portée.
                                                                    Bref, mieux vaudrait en rire si la France décérébrée, sous la direction de son président d’opérette, n’était en train de ressembler de plus en plus à la cour de récréation d’un jardin d’enfants.


                                                                    • McGurk McGurk 6 novembre 2017 12:25

                                                                      @Christian Labrune

                                                                      Logique, le populisme c’est bien plus facile de construire un vrai parti avec de vraies visées. Les deux imbéciles du brexit en sont un exemple parfait.


                                                                    • jamjam 6 novembre 2017 19:44

                                                                      j’avoue que ceci correspond à mon peu d’expérience des catalans.

                                                                      Je ne vais jamais en Catalogne, bien que visitant souvent l’Espagne, car je tiens les catalans pour des racistes.
                                                                      Quand j’en parle avec d’autres touristes croisés au hasard de mes voyages, tous me confirment leur côté déplaisant vis-à-vis de ceux qui ne parlent pas catalan.
                                                                      Les rares catalans que j’ai croisés au cours de mes voyages, en Argentine en particulier, se sont révélés fort désagréables ou dédaigneux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès