• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Washington et l’hystérie entourant l’invasion russe fictive de (...)

Washington et l’hystérie entourant l’invasion russe fictive de l’Ukraine

Alors que les principaux médias mondiaux tentent de prédire jusqu'où le conflit en Ukraine pourrait s'intensifier, l'État ukrainien s'enfonce de plus en plus profondément dans une crise politique interne qui est déjà l'une des pires sous le régime du président Volodymyr Zelensky. 

Comme en un claquement de doigt, les grands médias ukrainiens et leurs propriétaires parmi l'élite ukrainienne ont réorienté leur agenda vers le chef d'État : alors qu'auparavant tout le monde nous parlait des exploits de Volodymyr Alexandrovitch, aujourd'hui, on nous parle littéralement de sa « mort » politique. 

La rhétorique est si dure qu'il est prédit que le dirigeant ukrainien démissionnera prématurément, pendant que Zelensky lui, panique à propos d'un complot de coup d'État contre lui et tient des conférences de presse absurdes pour tenter de se protéger de l'attaque médiatique. 

Le conflit entre le président et l'élite ukrainienne dure depuis des mois, et chaque jour l'antagonisme se renforce, tandis que la popularité du chef d’État baisse. Il est évident que l'opposition au président n'est pas sortie de nulle part, elle a un sponsor, le grand magnat ukrainien Rinat Akhmetov. 

Rappelons que l'oligarque a atteint sa position en grande partie grâce à sa capacité à négocier avec tous les précédents dirigeants ukrainiens. D'ailleurs, Zelensky n'était pas non plus un problème pour Akhmetov au départ : l'oligarque de Donetsk a même financé des projets pro-présidentiels et partagé des affaires avec ces derniers. 

Cependant, Akhmetov a désormais endossé la fonction de chef officieux de la nouvelle opposition ukrainienne et semble prêt à s'attaquer au chef d'État. Comme cela a déjà été dit, jusqu'à présent, il ne s'agit que d'une attaque d'information difficile, mais c'est un coup dur pour le pouvoir de Zelensky, qui sape encore plus sa position. 

Une question logique se pose : pourquoi Akhmetov a-t-il décidé de ne pas négocier avec Zelensky et a-t-il opté pour une confrontation ouverte ? Il y a au moins deux raisons à cela : la première est la politique anti-oligarchique du leader ukrainien, la seconde est l'implication d'un protagoniste extérieur, l'intervention de Washington. 

Akhmetov est manifestement mécontent de la nouvelle loi anti-oligarque ainsi que de la facilité avec laquelle le président impose des sanctions. Ils n'ont pas encore touché directement l'oligarque ou ses partenaires, mais personne ne sait combien de temps le statu quo sera maintenu. On ne peut pas non plus exclure que le bureau du président ait fait pression sur la holding du magnat des médias. 

Washington ne soutient pas Kolomoisky, qui se range du côté de Zelensky (une histoire liée au soutien de Trump et Giuliani) et ne soutient pas Akhmetov, car il est intéressé à immobiliser tout le secteur énergétique ukrainien et à avoir un contrôle total sur la situation à l'intérieur du pays. 

En ce sens, il y a une bonne situation pour les États-Unis : ils donnent des informations à Zelensky, qui entre en conflit avec Akhmetov, Kolomoisky lui se range du côté de Zelensky, tout le monde se bat et s'affaiblit, et Washington profite de cette confrontation politique interne. 

Et dans cette situation, il n'y a qu'un seul problème pour les États-Unis : ils craignent qu'au moment où les élites ukrainiennes se battent les unes contre les autres, la Russie pourrait entrer en jeu et empêcher leurs plans de mettre en œuvre le principe diviser et impera (diviser pour régner) que les Américains aiment tant. 

C'est précisément la raison de toute l'hystérie entourant l'invasion russe fictive de l'Ukraine par Washington. Les Américains ont peur que la Russie n'interfère dans la situation, alors ils publient toutes ces cartes offensives ridicules, des plans d'invasion prétendument divulgués et d'autres informations parasites. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Fanny 11 décembre 2021 21:27

    L’absence de commentaire vient de ce que personne n’y comprend rien, aux affaires ukrainiennes.

    Et c’est bien normal : pas un journaliste français n’est capable de rédiger un article qui se tient sur ce pays européen.

    L’Ukraine, c’est d’abord l’affaire des Américains. Raison pour laquelle nos journalistes n’en touchent pas une, ils n’osent pas. Misère européenne, toujours sous parapluie US, à se ruiner avec des F35, rançon de cette protection.


    • yakafokon 12 décembre 2021 10:32

      @Fanny
      Erreur : il y a une journaliste française qui est très bien placée pour parler de ce qui se passe réellement en Ukraine, c’est Christelle Néant !
      Elle vit depuis plusieurs années à Donetsk, sous les bombes des milices nazies ukrainiennes que les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’Union Européenne ( dont hélas la France ) soutiennent à bouts de bras depuis qu’ils ont pris le pouvoir par le putsch sanglant du Maïdan à Kiev !
      Ces nazis de la pire espèce se sont mis ensuite à massacrer tous les ukrainiens russophones qui leur tombaient sous la main à Kiev, puis à Odessa, et ils se sont ensuite attaqués aux ukrainiens russophones du Donbass ( plus de 15.000 victimes ont été dénombrées ), ce qui a poussé une partie de la population à fuir vers la Crimée, pour demander l’aide de la marine russe, basée à Sébastopol.
      Devant les bombardements sur les civils du Donbass, les observateurs de l’O.S.C.E. ont pudiquement détournés les yeux !
      Les militaires ukrainiens basés en Crimée se sont laissés désarmer sans un seul coup de feu ( la majorité s’entre-eux est restée en Crimée, et certains sont même partis en Russie, aucun d’entre-eux n’étant nazi mais simplement militaire ).
      Ensuite la Crimée a organisé un référendum d’indépendance ( aux termes de la Convention de l’O.N.U. sur le droit des peuples opprimés à disposer de leur destin ).
      Ce référendum a eu un franc succès, car le OUI à l’indépendance l’a emporté très largement ( un magnifique feu d’artifice, que j’ai pu voir sur RT, a été tiré sur la baie de Sébastopol, au milieu de la liesse générale ).
      L’affaire aurait pu en rester là, mais les milices nazies ukrainiennes se rapprochaient de plus en plus, ce qui a incité les habitants de Crimée à demander à être rattachés à la Russie, pour être sûrs d’être protégés.
      Vous pensez bien que Moscou n’allait pas se priver un tel cadeau, qui lui était offert sur un plateau d’argent, et la Crimée est redevenue russe !
      Ensuite, le pont de Kertch ( autoroutier et ferroviaire ) a été construit, reliant la Crimée à la mère-patrie.
      De ce fait, les eaux territoriales russes empêchent tout passage vers la mer d’Azov, mais la Russie consciente du problème, ne s’oppose pas au passage de navire sous le pont de Kertch...pour peu qu’on lui en fasse la demande !
      Maintenant, la Crimée a décollé sur le plan économique et touristique, et la Russie ne va certainement pas revenir en arrière !
      Par-contre, la Russie ne voit pas l’intérêt à envahir l’Ukraine ( on ne tire pas sur une ambulance ) sauf si les nazis s’en prennent aux habitants du Donbass, dont beaucoup ont acquis la citoyenneté russe !
      Elle préfère de loin avoir un Etat-tampon entre elle et les forcenés de l’O.T.A.N.
      De plus, les ukrainiens du Donbass veulent rester ukrainiens...après s’être débarrassés de la racaille nazie de Kiev qui pollue leur pays !
      Conclusion : si les autistes de Washington, aidés de leurs esclaves européens, n’avaient pas foutu la merde en encourageant le nazisme, le Donbass ne se serait pas soulevé, la Crimée serait toujours ukrainienne, la base navale de Sébastopol serait toujours louée par la Russie, et la mer d’Azov serait accessible sans aucun souci !
      Le problème que rencontrent les Etats-Unis, à chaque fois qu’ils fomentent une guerre dans le monde, c’est qu’ils ne savent jamais comment la terminer !
      Si vous voulez en apprendre plus sur le travail de Christelle Néant, allez sur son site et vous pourrez tout apprendre sur l’Ukraine, sans avoir osé le demander !
      www.donbass-insider.com


    • mursili mursili 12 décembre 2021 16:40

      @yakafokon

      On peut aussi écouter les analyses de Xavier Moreau sur sa chaîne Youtube stratpol

      Bulletin N°56, Volodine vs QR code, Poutine - Biden, solution croate. 11.12.2021.
      https://www.youtube.com/watch?v=TDAh9s152GI


    • Fanny 12 décembre 2021 22:34

      @yakafokon
      4 commentaires sur un sujet européen sensible, c’est peu.

      Les journalistes Moreau et Néant ne sont pas dans les grands médias.

      Quand il est question de sécurité européenne pilotée par les USA (qui n’ont jamais vraiment encouragé l’application des accords de Minsk, malgré les apparences), les Européens, politiques et journalistes, s’effacent.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2021 12:56

      @yakafokon

      Comme c’est beau, l’Histoire hémiplégique vue par les troubadours du Kremlin.

      Les habitants du Donbass ont fui en Crimée, distante de 500 km de là, travsersant des contrées hostiles, alors qu’ils sont tout proches de la frontière russe ?


    • Doume65 13 décembre 2021 18:17

      @Fanny
      Moreau n’est pas un journaliste mais un entrepreneur.


    • Lynwec 12 décembre 2021 07:34

      La méthode usée jusqu’à la corde et bien connue des utilisateurs réguliers de ce qu’on appelle cerveau, consistant à présenter un pauvre petit pays malheureux en butte à la méchanceté d’un grand pays voisin méchant et agressif est pourtant représentée jusqu’à l’écœurement dans les principaux (par l’argent) médias, l’objectif classique étant de déshumaniser l’adversaire afin de justifier les pires comportements envers lui.

      Ces gens manquant d’imagination se limitent (le mot convient particulièrement bien) à ce concept dépassé, comptant sur la mémoire défaillante des peuples. 

      Ceci peut fonctionner, jusqu’au jour où la sauce ne prend plus. Trop fade.


      • voxa 13 décembre 2021 08:55

        @Lynwec

        « Ceci peut fonctionner, jusqu’au jour où la sauce ne prend plus. Trop fade. »

        Les poissons rouges sont sous hypnose...
        Petit bocal, mais grande télé...

        C’est un thème rémanent de la science-fiction devenu réalité.
        La lobotomie généralisée et volontaire, l’ablation consentie du libre arbitre.

        Le réveil sera douloureux le jour ou tous les relais de télévision seront détruits...

        ...


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2021 09:44

        @Lynwec

        Quand Poutine évoque un génocide des russophones à venir, il faut prendre ça comment ?


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2021 09:43

        Quand Vladimir Poutine parle de génocide à venir, c’est donc fictif aussi ?


        • goc goc 13 décembre 2021 12:21

          C’est clair que quand le clown qui sert de président sera acculé, il lancera un « false-flag » contre le Donbass, ou pire, contre la Crimée, pour échapper au coup d’État.

          Maintenant, au vu des déclarations hostiles du nouveau dirigeant allemand envers NSII, liant la validation du gazoduc à la « non-intervention russe contre l’Ukraine », il ne fait aucun doute qu’en cas de conflit directe avec l’Ukraine, les russes se feront un plaisir de couper l’approvisionnement en gaz de l’Europe.

          Bref l’UE dans sa bêtise congénitale (déjà vu avec l’affaire des vaccins) ne va pas hésiter à se tirer une balle dans les pieds, histoire d’obéir a son maitre américain.

          On était au bord du gouffre mais nous allons faire un grand pas en avant


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2021 12:53

            @goc

            enfin, bref, c’est toujours un plaisir de lire les poutiniens bâtissant des châteaux de sable pour complaire à leur Maître.

            « Et si, et si, et si, et ben alors, on dirait queuuuuuh » smiley


          • goc goc 13 décembre 2021 16:19

            @Olivier Perriet
            Le mec qui s’auto-plussoit, histoire de faire croire qu’il y a des gens qui pensent comme lui, enfin.. « penser », dans son cas, n’est certainement pas le terme le plus approprié.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2021 16:45

            @goc

            On peut en dire autant de ta clique, quoique les fans d’Asselineau commencent à se lasser ?

            Enfin, pour reprendre mot pour mot la propâgande poutino-kremelinesque, il ne faut pas être très malin.

            Au fait t’as pas répondu : y’a vraiment un génocide des russophones en cours ?


          • goc goc 13 décembre 2021 17:03

            @Olivier Perriet
            Au fait t’as pas répondu : y’a vraiment un génocide des russophones en cours ?

            tu n’as qu’a lire les articles de Christelle Neant, comme ça tu aura au moins une fois dans ta vie, des informations objectives qui te font réfléchir. Je sais que tu n’as pas l’habitude, mais bon tu verras, au début ça fait drôle, et après on y prend gout.

            quand à savoir s’il y a eu massacre de civils russophiles, tu n’as qu’a te renseigner sur l’affaire de la maison des syndicats, ou tes copains nazis ont brulé des opposants. Un vrai « Oradour-sur-glane » en plus petit. Faut les excuser, ils débutent en matière de génocide mais ils espèrent faire mieux bientôt dans le Donbass.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 décembre 2021 09:32

            @goc

            des civils russophiles, un génocides des russophones : pas besoin de lire plus d’âneries.

            On est vraiment dans des oppositions majeures, du genre qui justifient une guerre.

            Après tout si cela te fait plaisir (de loin) chacun son truc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité