• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Barbes bleues

Barbes bleues

Je suis un homme et ainsi que quelqu'un le disait "là où il y a de l'homme il y aura toujours de l'hommerie". Je ne dédaigne pas à l'occasion de faire dans la bonne grosse blague gauloise. Elle a l'avantage de choquer le bourgeois, fût-il bien pensant de droite ou de gauche, ces pauvres petites choses, ce genre de plaisanteries en est d'autant plus drôle. Par contre je ne supporte pas mes congénères pratiquant la drague lourde, la danse de séduction appuyée, beaucoup trop. Comment font-ils pour ne pas avoir honte ? Ne pas voir leur ridicule ?

C'est pour beaucoup comme une compétition de "mâles alpha" comparant la taille de leurs organes reproducteurs, de gorilles ahanant pour montrer combien ils sont virils. Toutes ces gesticulations censées prouver leur masculinité ne font que montrer surtout leurs doutes sur la question et pour d'aucuns parmi eux une homosexualité latente et inavouée. Les femmes supportent soit par lassitude soit parce qu'elles ne veulent pas prendre de risque avec un abruti ayant un peu de pouvoir et n'hésitant pas à en brandir la menace. Et les femmes aussi peuvent faire certes preuve de lourdeur mais il me semble que c'est plus rare.

Des femmes malines peuvent également tirer avantage de ces abrutis facilement en leur faisant miroiter mille et un délices luxurieux...

En ce moment, les médias font des gorges chaudes de l'affaire Weinstein aux Etats Unis (voir à ce lien). Comme s'ils découvraient que dans le milieu apparemment très libertaire du monde du spectacle il y avait aussi des gros dégueulasses ou des barbes bleues ainsi que dans n'importe quel milieu. Et particulièrement dans des milieux où l'on se dit très progressiste, où l'on est censé être très ouvert, très éduqué intellectuellement mais pas seulement. Il n'y a pas que la promotion canapé des petits chefs de bureaux, des petits mâles, des VRP en goguette dans je ne sais quel "Macumba" de province ou du fin fond de la banlieue.

Combien de fois dans des "pince fesses" réputés chics, dans des endroits se voulant mondains et raffinés, des refuges d'intellectuels distingués, ais-je pu constater ce comportement déplorable de la part des mâles présents. Les femmes y sont perçues comme de la viande à l'étal et rien d'autres. Je suis effaré de constater que beaucoup se laissent faire...

Ce sont autant de "barbes bleues" dont tout le monde accepte sans mot dire le comportement parce qu'ils ont du pouvoir et de l'argent. Les femmes l'acceptent, toutes celles gravitant autour d'eux. Par peur, par lâcheté, par cynisme, comme les hommes. Les féministes réputées libérées de ce milieu sont finalement des femmes comme les autres, aussi aliénées, aussi dociles aux bons vouloirs de ceux qui ont un solide compte en banque et du réseau. De ce point de vue elles sont parfaitement égales aux mâles. Et elles se comporteront de manière à conserver leurs privilèges matériels quitte pour cela à se laisser humilier ce que les "barbes bleues" savent pertinemment.

Le pouvoir a toujours donné l'illusion de la séduction. Du moins les femmes ont-elles tenté de s'en convaincre pour certaines d'entre elles.

Dans le cas de Weinstein, à entendre la majorité des vedettes hollywoodiennes, personne n'était réellement au courant. Il y a aussi toutes celles qui affirment qu'elles savaient depuis le début. Mais alors pourquoi se taire sinon par simple lâcheté ? C'est toujours un peu le même cas de figure pour ce genre d'affaires. Personne ne savait, il en est qui avait "entendu parler de" mais au final tous laissait faire. Garder son rang, son fric et ses réseaux est bien plus important que conserver son intégrité, sa dignité pour la plupart des gens de notre temps.

Cela me rappelle enfin un passage de "American Psycho" de Brett Easton Ellis. Une agente immobilière fait visiter un des appartements de Bateman, le tueur personnage principal du livre. Elle comprend que c'est un assassin mais ne dit rien, ne proteste pas, ne menace pas, n'essaie même pas de le faire chanter. Elle se soumet, et il le sait avant, car il représente le pouvoir, l'argent, la réussite matérielle, la seule qui compte dans notre société.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil

illustration prise ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.17/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 13 octobre 16:13

    bof..les « crieuses » n’étaient pas obligées de le suivre sauf à attendre un p’tit service de sa part... !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 octobre 18:42

      @bob14

      C’est qu’est-ce que je dis ? 😉


    • Christ Roi Christ Roi 13 octobre 20:34

      Article d’un homme féminisé par le Système qui se croit un homme parce qu’il le dit.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 octobre 20:49

      @Christ Roi
      Non on ne traite juste pas les femmes comme ça, avant ça s’appelait juste la « galanterie », vous seriez pas François de Causeur, il sortait les mêmes délires


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 octobre 21:05

      @Christ Roi
      Sinon, je viens de vérifier, j’ai bien deux baballes et une lance à eau et pas d’ovaires


    • Cadoudal Cadoudal 13 octobre 21:07

      @Amaury Grandgil
      Lui aussi il vérifie souvent...

      En affichant cette photo, vous faites clairement le jeu de l’extrême droite, vous dévriez avoir honte. C’est un amalgame : noir=obsédé.
      https://twitter.com/SabrinaBennoui/status/918512226725761025/photo/1


    • Christ Roi Christ Roi 14 octobre 08:38

      @Amaury Grandgil

      Vous n’êtes pas un homme. Vous êtes juste une personne de sexe masculin. Ce n’est pas la même chose.

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 09:34

      @Christ Roi
      Définissez ce qu’est un homme selon vous ? Un porc laissant libre cours à ses instincts donc ?
      Je me suis permis de lire vos commentaires sur la religion, on dirait que vous le faites exprès, que vous travaillez pour l’autre côté...


    • Christ Roi Christ Roi 14 octobre 11:31

      @Amaury Grandgil

      Oui je suis désolé de vous décevoir mais il y a ici des gens qui ne pensent pas comme vous. C’est dur je sais, mais vous n’êtes plus chez papa maman, vous allez vous y habituer. 
      Concernant la virilité, le simple fait que l’on se pose aujourd’hui la question prouve qu’on ne l’a plus. Je doute que Dugesclin se posait cette question : la virilité, il l’avait et n’en parlait pas, ce qui n’est plus notre cas comme votre article masculinophobe nous le dit.

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 12:50

      @Christ Roi
      Non je ne demande pas ce qu’est la virilité, je vous demande comment vous vous la percevez ?
      C’est différent.
      Du Guesclin ? Vous comptez reprendre Crécy aux anglais ?


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 12:52

      @Christ Roi
      Sinon la virilité et le courage en découlant ce n’est pas donner des leçons de morale derrière un pseudo


    • Saka20 Saka20 14 octobre 15:59

      @Christ Roi


      J’ai moinssé tous vos commentaires à cause de votre pseudo ridicule.

    • Christ Roi Christ Roi 15 octobre 09:20

      @Saka20
      Merci ! Je ne suis pas là pour vous faire plaisir mais vous faire réfléchir. smiley


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 15 octobre 10:59

      @Christ Roi
      avec courage et anonymat smiley


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 15 octobre 11:03

      @Christ Roi
      au fait, vous qui donnez des leçons de courage on ne sait toujours pas votre vrai nom


    • sylvie 15 octobre 19:03

      @Amaury Grandgil
      utilise tes hackers :)


    • ZenZoe ZenZoe 13 octobre 16:50

      Ah, alors c’est vous qui vous y collez à l’affaire Weinstein ?
      Assez glauque tout ça, d’accord avec vous, le pompon de la lâcheté et de l’hypocrisie revenant à Lea Seydoux, qui regrette que personne n’ait rien dit avant, puis ajoute qu’elle connait des producteurs qui font la même chose maintenant, elle ne veut pas les nommer bien sûr, vous comprenez, des carrières sont en jeu.....


      • François Vesin François Vesin 13 octobre 22:26

        @ZenZoe
        «  Assez glauque tout ça... »


        Vous ne croyez pas si bien dire !
        C’est la « relativité » selon le théorème de Weinstein

        - « les actrices sont toutes des putes prêtes à tout pour réussir
        la preuve je les ai toutes terrorisées et aucune n’a bronché ! »

        -« je savais que les plus vieilles qui en avaient bouffé ne mettraient pas en garde
        les plus jeunes (exactement comme pour l’excision) = merci Fonda & Co »

        - les hommes qui savaient ce que je faisais de mes « conquêtes » 
        auraient préféré en récupérer les miettes plutôt que de me dénoncer ! 

        savoir quelle « salope » j’ai ou je n’ai pas embourbé, quelle star y a échappé
        va tenir le monde en haleine pendant plusieurs mois et on ne verra plus jamais
        le cinéma comme avant, selon qu’on aura été ou pas une promotion Weinstein !

        - pendant ce temps là, personne ne s’interrogera sur cette torpeur infâme
        que les étasuniens ont répandue sur le monde, qui leur permet, ainsi qu’à leurs
        laquais, de tuer, de violer, de piller au quotidien partout où ils le décident...
        certainement là aussi, des victimes qui l’ont bien cherché !!!

        - une dernière question me taraude : pour les dernières présidentielles
        y avait-il des poulains Weinstein chez nos french young leaders ?



      • Cateaufoncel 13 octobre 18:45

        Pour ma part, j’avais toujours pensé que ceux qui avaient les moyens de « lancer des actrices » se comportaient comme ce Weinstein.

        D’autant plus que dans leurs viviers, on n’élève ni le germon, ni l’albacore


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 09:43

          @Cateaufoncel
          Dans tous les milieux cultureux, politiques éducationnels littéraires, artistiques, on rencontre ce genre de porcs qui ont ce genre de pratiques


        • Cateaufoncel 14 octobre 11:14

          @Amaury Grandgil

          « Dans tous les milieux cultureux... »

          A cette différence près, tout de même, que dans le cinéma, il est recommandé d’être jolie et bien faite, tout en étant, a priori, pas trop pudique


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 11:17

          @Cateaufoncel
          Oui, c’est vrai mais dans les autres c’est un peu la même chose, dans toutes les maisons d’éditions on trouve des filles qui ne sont là que parce qu’elles sont dociles sexuellement


        • FreeDemocracy FreeDemocracy 13 octobre 19:14
          bonjour Amaury,

          le témoignage de l’actrice française passée en direct (en premier) sur France 2 hier soir était pathétique, méfiez nous des opportunistes.....

          une proposition sexuelle n’a rien de hors-la-loi, il suffit de dire non, et on passe à autre chose.

          voilà ce qu’elle a évoqué, la concernant, une simple proposition sexuelle qu’elle a refusé.

          fin

          AUCUN CRIME,

          j’ai trouvé pathétique cette femme et son histoire, tout sourire, une vraie honte pour les femmes vraiment victimes d’abus sexuels...

          je recherche le nom de cette actrice en perdition sur internet... 2 sec... florence darel  ! (une starlette de bas étage...)

          ça prête à rire non ?

          FD

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 octobre 19:19

            @FreeDemocracy

            Ces filles sont tout simplement prêtes à tout


          • LADY75 LADY75 13 octobre 21:00

            @FreeDemocracy

            « Starlette de bas étage »

            Mais pour qui se prend-t-il ?


          • Joss Mandale Joss Mandale 13 octobre 23:16

            @FreeDemocracy Bonsoir ( je crois savoir que vous tenez à ces formules de politesse, qui ma foi, ne coûtent rien...)

            Pour répondre à votre question : Non ça prête pas à rire.

            Et vu la teneur de vos hautes considérations sur le sujet ( vous et Amaury) , je peux comprendre que certaines victimes hésitent à parler, si c’est pour se voir taxer d’opportunistes et autres joyeusetés...

            Il me semble que le sujet est un peu plus complexe non ?

            La honte que ressentent certaines victimes d’abus sexuels, de viols, de « propositions » ( faites par un homme dans une position de Pouvoir, chose que vous feignez d’ignorer) rend parfois la verbalisation impossible, la diffère ou la rend maladroite... Bonsoir, bonne nuit et bon vent !


          • Joss Mandale Joss Mandale 13 octobre 23:16

            @LADY75

            Excellente question


          • Joss Mandale Joss Mandale 13 octobre 23:19

            @Amaury Grandgil

            Excellent billet , j’ai bien ri, il dit tellement de choses de votre considération pour les femmes.

            Encore Merci, bonne soirée.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 09:36

            @Joss Mandale
            la Honte ? Bien sûr qu’elles l’ont ressentie. Mais ce sentiment n’était pas assez puissant pour les faire renoncer à leur carriérisme.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 09:42

            @Joss Mandale
            Mais j’ai de la considération pour les femmes et ne suis pas misogyne mais misanthrope, ce n’est pas pareil...
            Ces filles l’ouvrent maintenant au nom de leur féminisme ? Alors que depuis des décennies elles la bouclent, on se fout de quoi ?


          • Joss Mandale Joss Mandale 14 octobre 13:06

            @Amaury Grandgil

            « Ce n’ est pas pareil » mais l’un implique un peu l’autre non ?


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 15:31

            @Joss Mandale

            Non être misanthrope c’est considérer que l’humanité dans son ensemble dont moi est généralement médiocre à quelques exceptions notables


          • karibo karibo 13 octobre 19:36

            Avec photo ça rend mieux !


            • Wildbill 13 octobre 23:44

              On verra à la fin ce qu’est réellement Weinstein.
              Ce qui me fait toujours marrer dans ce genre d’affaire c’est que t’as l’impression d’un gros serial violeur dégueulasse qui saute sur tout ce qui bouge tant que ça a un sexe féminin pour rester poli et qu’elles, bien sûr,ces pauvres petites victimes permanentes de ce salopard de mâle qui ne pense qu’ à assouvir ses pulsions sexuelles quand il ne lui massacre pas la tronche,sont de petits anges qui ne profitent jamais de leur physique pour en arriver là où elles sont.
              C’est à pisser de rire.
              Il est probable que Weinstein a abuséde sa position de producteur pour se taper des starlettes en mal de reconnaissance.Il aurait été con de ne pas le faire.Je l’aurais fait.
              Mais combien de toutes celles qu’il a dû croiser ont dû lui dire qu’elles seraient prêtent à tout pour un rôle avec les « bedroom eyes » comme on dit là bas comme pour dire ’Où tu veux,quand tu veux,comme tu veux« .
              Allez donc faire un tour au si réputé cours Florent de Paris dont un bon nombre de »starlettes« françaises sortent pour voir comment ça se passe !
              Et vous y verrez des starlettes se taper leur profs qui n’en demandent pas tant parce qu’elles pensent que ça sera bon pour leur »carrière« .Je le sais de source sûre.
              il faudrait être un abruti total ou homo pour voir passer des centaines de filles par an plus jolies les unes que les autres qui sont prêtent à tout et ne pas vouloir en profiter.
              Qui sait,peut être que quand autant de femmes ne seront pas aussi vénales l’homme sera moins »dégueulasse" Mesdames...


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 09:37

                @Wildbill
                Depuis que le cinéma existe et est une industrie, ça existe, Marylin disait que ce qu’elle connaissait le mieux du bureau des producteurs c’était leur moquette devant le bureau


              • Pierre 13 octobre 23:53

                Toutes ces chialeuses n’avait qu’à l’envoyer chier ou lui foutre un coup de genou dans les couilles s’il approchait trop près. Mais non, pour pouvoir montrer leur cul à l’écran, elles ont préféré se le faire tripoter par ce gros boudin à brioche et mdr...


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 09:38

                  @Pierre
                  Leur honte et leur dégoût étaient moins violentes que leur carriérisme


                • Wildbill 14 octobre 00:42

                  Regardes la gueule qu’il a sur la photo.
                  Tu vas me dire que la poufiasse qui l’embrasse est une victime ?
                  Soyons sérieux.
                  La Léa Seydoux,fille de producteur sans talent à part son cul,et encore je préfère celui de machine rastapopoulos, qu’elle a exposé partout pour être connue dans des scènes lesbiennes dignes d’un vieux film érotique d’M6 des années 90 pour les connaisseurs,qui vient dire qu’« il ma regardé comme un bout de viande ».T’hallucines.
                  Et tu voulais qu’il te regardes comme quoi ?Une actrice peut être !Hahaha !
                  Ca me fait penser à Howard Hawks qui se tapait une des plus grandes stars des années 40 ou 50,je ne sais plus laquelle pour peu qu’il ne se les soit pas toutes tapées et qui lui a fait une scène de jalousie ou je ne sais plus exactement et à qui il a répondu simplement :« Mais pour qui tu te prends ?T’es juste une actrice. »


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 09:41

                    @Wildbill
                    Léa Seydoux fille d’un des producteurs les plus importants financièrement dans le cinoche ose dire qu’elle a subi ça de Weinstein et qu’elle a été engagée sur son talent ? Mieux vaut en rire


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 octobre 09:50

                    @Martin the Fly 16
                    Tu parles de quoi mon chéri ?
                    De l’article ?
                    Je suis allé une fois au Flore en seize ans, pour faire plaisir à une amie.
                    J’ai horreur de ce lieu non pour son ambiance réellement parisienne, mais à cause justement de tous les porcs dans le genre de Weinstine que l’on y croise, qui font miroiter à des gamines ou des gitons la réussite dans le culturel, qui draguent comme des gorilles en rut des filles qui se laissent faire dans l’espoir d’en retirer un avantage.
                    On y croise aussi tous ces fils et filles de qui écrivent un bouquin ou deux sur leurs névroses de pauvres petits gamins riches et s’étonnent ensuite de ne pas avoir de succès quand ils pondent des bouquins qu’ils veulent plus fictionnels...Tout ce que j’aime

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires