• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Du complot en général

Du complot en général

La logique d’un système aberrant.

À toujours manier le mensonge comme moyen de gouverner, le balancier vous revient en pleine figure. Rien n’est plus crédible, tout est sujet à controverse. Chaque événement désormais passe au crible de l’improbable manipulation. Des experts en clairvoyance cherchent à la loupe des poils aux œufs afin de dénicher l’entourloupe, la manipulation, le biais qui permettra de dénigrer. La toile est l’espace du doute congénital à moins qu’il ne soit chronique et signe des temps de la décadence absolue.

Puisque le vingt et unième siècle devait se vouer à la spiritualité, tout est examiné sur la seule perspective de la croyance. Nul besoin d’examen des faits, d’analyse des données objectives, il suffit de se faire un avis, loin de l’opinion étayée. Je crois ou je ne crois pas est désormais la seule alternative pour l’opinion publique qui, à trop naviguer sur des chaînes d’informations, reine de l’immédiat, a perdu le goût de la réflexion.

S’émouvoir ou réfuter. Voilà la seule posture résolument moderne. Le cerveau a tellement adopté le vide sidéral qu’on s’évertue de lui proposer, qu’il se satisfait de l’émotion basique ou de la dénégation systématique. Bien sûr, chacun peut alterner d’un bord à l’autre de ces deux rives qu’/d' un flot ininterrompu d’informations qui seront autant de propositions à cette double possibilité.

Comme tout passe, tout défile bien trop vite pour fixer son attention, examiner les tenants et les aboutissants, repenser les faits dans un contexte plus large tout en tirant de son expérience et de sa culture, des compléments d’analyse, le quidam est poussé toujours plus dans cette spirale infernale de l’actualité spectacle.

Nier immédiatement l’information ou en faire un sujet d’angoisse, de peur, d’émotion ou d’enthousiasme délirant revient au même. Vous devenez sujet d’un fait sans raison, adepte d’une réaction sans mesure, pion dans la grande manipulation des communicants, eux-mêmes dépassés par le monstre qu’ils ont créé.

Sur les plateaux ou sur le terrain, les journalistes ne font plus leur métier. Ils se font simplement les passeurs de la peur, les pleureuses de service, les répétiteurs inlassables d’un message porteur d’angoisse ou d’hystérie. Face à eux, il y a ceux qui sombrent dans le délire ambiant, ils sont fous d'inquiétude ou bien ivres de joie, sur-consommateurs d’images et de sons qui n’apportent strictement rien à l’expression de la vérité. Il y a les autres, ceux qui repoussent la parole officielle, qui vont élaborer une théorie abracadabrante pour démonter les données exposées.

Le complot se nourrit alors de rumeurs, de choses tues, de données manquantes, d’intentions scabreuses, d’opportunités surprenantes. Il enfle, se nourrit des phantasmes, des frustrations, des colères d’un peuple devenu totalement exclu de la marche du monde. C’est l’autre versant de la gangrène qu’insinue une actualité déversée à chaud pour le seul besoin de faire du fric, de vendre des pubs ou de récolter de l’audience.

Les émissions spéciales, les caméras filmant le vide ou le désespoir, les micros qui se tendent vers des gens sous le choc, la place donnée aux images violentes qui tournent en boucle ou les propos affligeants du connard qu’on met sous les projecteurs, tout cela n’a d’autre but que de faire de vous des moutons apeurés qui vont se jeter dans les bras des bons bergers bien attentionnés. Quant aux complotistes, ils veulent vous pousser vers les prédateurs, ceux qui, tapis dans les coins obscurs, veulent vous convaincre que le pire est préférable à cette société devenue folle.

Deux versants d’une même idée : le peuple n’est plus à même de comprendre ni même de raisonner. Je crains que les journalistes n'aient depuis longtemps oublié d’être les médiateurs éclairés, les sages qui s’accordent le temps de l’analyse. Ils agissent dans la précipitation, le nez sur les téléscripteurs. Ils sont les premiers responsables de la naissance des complots, les marqueurs de la dégénérescence intellectuelle collective.

Théoriquement leur.

Documents joints à cet article

Du complot en général

Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • JL JL 15 décembre 2018 15:09

     

    « La volonté politique d’un État républicain aurait dû se manifester par des interventions limitant le pouvoir abusif de la finance. Bien au contraire, depuis les réformes engagées avec le gouvernement Reagan, Thatcher et plus récemment en France, l’État s’est désisté au profit de ces puissances financières et commerciales en démantelant les services publics et en essayant de leur inculquer une nouvelle vision du monde, une métaphysique néolibérale où le marché financier est roi.

    A l’instabilité économique et au dispositif de soumission sociale de l’évaluation généralisée s’ajoute la fabrique de l’opinion par des médias qui perdent toujours plus le sens de l’analyse critique et politique propre au journalisme pour se rapprocher davantage de l’exploitation des faits divers et des émotions collectives qu’ils mobilisent.

    Le « fait divers fait diversion » disait Pierre Bourdieu. »


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2018 15:47

      @JL
      Tout est dans Christian Nots qui lui a fait un vrai travail de recherche. Je peux assurer que ce qu’il dit, surtout sur le robotisation (alexythimie-anomie) progressive de l’individu se vérifie. Durkheim : 

      Le terme anomie est aussi utilisé pour désigner des sociétés ou des groupes à l’intérieur d’une société qui souffrent du chaos dû à l’absence de règles de bonne conduite communément admises, implicitement ou explicitement, ou, pire, dû au règne de règles promouvant l’isolement ou même la prédation plutôt que la coopération.

      « Si l’anomie est un mal, c’est avant tout parce que la société en souffre, ne pouvant se passer, pour vivre, de cohésion et de régularité. Une réglementation morale ou juridique exprime donc essentiellement des besoins sociaux que la société seule peut connaître »

      — Émile Durkheim, De la division du travail social


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 décembre 2018 09:10

      @JL

      La diversion est de mise tandis que la finance nous vole


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2018 15:38

      Ce qui est maintenant certain, c’est que l’Europe et la mondialisation sont des machines à éliminer progressivement les plus pauvres, ensuite la classe moyenne. leur pourvoir d’achat diminuant de plus en plus rapidement (Tonneau des Danaïdes). La raison : l’absence réelle d’information par les médias (les pauvres généralement n’ayant pas accès à la culture et l’information). Macron au pouvoir, il semblait au début vouloir se détacher de ceux-ci. Mais se sentant menacés, ils se ressoudent. Ce n’est pas un complot, mais une : COLLUSION. Et ils sont plus forts. Les gilets jaunes, eux-même manipulés tentent de réagir.....c’est simplement humain. Mais la grande marche totalitaire et mortifère ne vient pas des gilets jaunes. surtout parce qu’ils ne possèdent pas les informations.  Plutôt que de parler de complot, il faut analyser cette parano qui gangrène les échanges par le terme de collusion. J’ai connu cette situation dans une entreprise et la meilleure façon de créer un climat de suspicion est de détenir ou laisser croire détenir des informations, laissant ainsi se propager le Golem de la rumeur, le but étant alors de diviser. Schéma classique pour gouverner. La seule possibilité de s’en sortir est souvent d’écouter sa propre intuition et de faire des recherches pour lever un peu le coin du voile. 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2018 16:01

        Extrait de Christion Nots page 358 : « rapport sociaux totalitaires fondés aujourd’hui sur une mise au » pas de deux« de l’ensemble de la société via l’assujetissement des corps (processus biopolitique de suralimentation des masses, processus de surmédiacalisation), hyper-sexualisation,....via l’assujetissement de le cognition (pensée) processus de castration intellectuelle, émotionnelle par des dénis culturels, castration émotionnelles, mise en dissociation de l’empathie ....déploiement des »anti-soi« liés à la sécurité nationale, implants médiatiques multiples, culture pan-thanatique (surveillance de masse), fichages,.. Le but étant une paix sociétale d’état de siège, une »heureuse justice républicaine d’exception ou encore une belle "Unité Nationales des....cimetières. Vous aurez compris,.... Pas vraiment un complot au sens où des personnes se réunissent autour d’une grande table pour discuter et décider,....mais une collusion généralisée bien montrée dans le film : MATRIX.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2018 16:18

          La révolte des gilets jaunes : ils adorent, s’en repaissent. Ce qui leur permet d’augment le pouvoir policier et totalitaire. Par contre, ils détestent que le peuple acquiert le « Véritable » savoir qui leur permettrait vraiment d’agir, d’ester en justice contre les psychopathes qui nous gouvernent. D’’où l’intérêt de surcharger la justice qui n’a plus le temps de faire son travail. Et la boucle est bouclée. Le citoyen marron (même pas chaud). Mais être vraiment informés c’est aussi avoir le pouvoir qu’ils détiennent sans aucune empathie.


          • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 15 décembre 2018 20:46

            L’ennui avec les complots et tous les secrets inhérents à l’histoire du complot. Il faut attendre la fin pour découvrir qui sont les comploteurs.

            En France c’est à peu de chose près les mêmes milieux qui trempent régulièrement dans ce genre d’activité.

            Tant que l’on aura pas épurée la France de ses sectes politiques, de ses loges comploteuses, de ses castes dominatrices en apparence mais surtout asservi par la trahison maladive, la jalousie, l’arrivisme,.

            Rien ne sera possible, rien !


            La France n’est plus une démocratie, elle est infiltrée, manipulée, elle est dépossédée de son indépendance, de sa souveraineté depuis fort longtemps...


            En France il y a tellement de loi inique que l’état peut mettre en examen tous les jours. n’importe quel français. Encore heureux que pour l’instant la justice se justifie mais ne s’impose pas,


            Mais attention au modification sournoise, Macron est très fort dans ce domaine.



            • C'est Nabum C’est Nabum 18 décembre 2018 09:11

              @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

              Contre le harcèlement il est important de repousser les con ploteurs


            • Djam Djam 16 décembre 2018 00:11

              J’ai déjà plusieurs fois posé la question sur ce forum et je vais la reposer :

              Mais pourquoi les gens s’accrochent-ils à leur télé ?????

              Mystère... presque tout le monde affirme que ce que dégoisent les chaînes dites « d’informations continues » c’est pipotage en boucle, et pourtant tous continuent à mater ce dézingueur de cervelle. Allez comprendre.... masochisme ou ennui quotidien ? Les deux très probablement.

              Enlevez la télé, la radio et les écrans aux masses contemporaines et vous aurez des milliards de gens paumés, agressifs, dépressifs et en errance d’eux-même. Pathétique.

              Et maintenant, les esprits sont enfumés jusqu’à la nausée de cette imbécile « théorie du complot ». On leur lance un bout de barbaque et tous sautent dessus et s’en donnent à cœur joie (heuuuu... joie... c’est moins sûr) pour classer les uns dans le clan des pauv’types complotistes et les autres dans le clan des gens sensés. On croit rêver... ou plutôt cauchemarder.

              Je le réécrit également encore ici : oui, l’esprit humain est tordu voire pervers. Oui, il aime rien tant que de calculer en loucedé lorsqu’il s’agit d’extorquer, de tromper, de dérober, de faire prendre des vessies pour des lanternes. Pour le dire simplement : oui, les hommes complotent.

              L’Histoire est remplie de complots politiques, militaires, scientifiques, culturels... le goût du pouvoir qui pourri notoirement une certaine quantité d’humains incline au complot... des petits et des grands, des merdiques et des stupéfiants, des gonflés et des complexes.

              Ceux qui nient l’état d’esprit qui fomente sont juste des naïfs qui préfèrent qu’on leur conte des histoires pleine de hasard où fomenter des plans n’existe nulle part. Cela s’appelle simplement de la dénégation ou de la crédulité grand format.


              • Balkanicus 16 décembre 2018 00:14

                @Djam

                Envoyez 9 par sms au 72500


              • C'est Nabum C’est Nabum 18 décembre 2018 09:11

                @Djam

                C’est une drogue dure


              • baldis30 16 décembre 2018 08:31

                bonjour,

                 quasiment d’accord à 100%

                « Les émissions spéciales, les caméras filmant le vide ou le désespoir, les micros qui se tendent vers des gens sous le choc »

                 Exactement comme dans une réponse d’il y a quelques instants sur un autre sujet j’évoque l’émotivité par l’image sous la forme d’une photo barrant la première page d’un quotidien ... une forme de pornographie intellectuelle !


                • C'est Nabum C’est Nabum 18 décembre 2018 09:12

                  @baldis30

                  Quand l’émotion remplace la réflexion tout est perdu


                • Christian Labrune Christian Labrune 16 décembre 2018 20:28

                  à l’auteur,

                  On a fait des gorges chaudes, et à juste titre, de la connerie des gilets jaunes tombés dans un conspirationnisme grotesque.

                  En revanche, la croyance imbécile que les habitants de cette planète sont condamnés à cuire dans leur jus à cause de je ne sais quel réchauffement de l’atmosphère paraît encore universellement partagée, toutes tendances politiques confondues. Cette baudruche-là ne devrait plus trop tarder elle aussi à se dégonfler. Si tous les cocus du GIEC encore enfoncés dans une pareille croyance avaient des clochettes, ça devrait faire un sacré boucan jusqu’aux limites extrêmes de la galaxie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès